Partagez| .

Retrouvailles à bord du Chimaera [PV Eolia Erices] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Retrouvailles à bord du Chimaera [PV Eolia Erices] [Abandonné] Mar 27 Mar - 9:55

Le Chimaera, ainsi que les onze autres destroyers stellaires Pellaeon placés sous son commandement, orbitaient autour de Yaga Minor. Ainsi, depuis la passerelle de commandement, les officiers et techniciens avaient une vue imprenable sur la planète mais aussi et surtout sur ses chantiers spatiaux.

L'homme assis sur le fauteuil du commandant ne contemplait pas cette vue magnifique mais l'écran de son datapad, sur lequel s'affichaient des lignes d'informations en Aurebesh. Des schémas techniques accompagnaient les données écrites et lui permettaient de mieux se représenter l'ampleur du projet. Vêtu d'un pantalon et d'une veste d'une blancheur immaculée, à l'exception des motifs dorés qui y étaient brodés, il portait aussi une chemise, des bottes et des gants noir de jais. Une longue cape bleu nuit était attachée au niveau de son torse par une fine chaîne en or.

Ses cheveux bruns, quelque peu en bataille, lui arrivaient en haut du cou mais les quelques mèches qui retombaient sur son front ne suffisaient pas à masquer ses yeux émeraude.


- Amiral, le Nocturne vient de sortir de l'hyperespace à l'entrée du système. Lui murmura une voix féminine, teintée d'amusement.

Le jeune homme éteignit son datapad et se leva gracieusement du fauteuil. Le lieutenant Selena Lawford se tenait à côté de lui, vêtue de son uniforme noir comme la nuit, qui tranchait avec sa peau pâle et ses cheveux d'un vert pastel. Comme à son habitude, son visage était éclairé d'un très léger sourire et ses yeux ambrés pétillaient de malice et d'intelligence.

Il n'avait pas besoin de se retourner pour savoir que le lieutenant Walter Stark était sorti de l'ombre pour l'accompagner, fidèle comme toujours à son poste. Le garde du corps était un homme d'une trentaine d'années aux cheveux bleus et au physique athlétique, qui se remarquait dans une foule par la prothèse métallique qu'il portait au niveau de l'oeil gauche.

Sans un mot pour l'équipage, suffisamment discipliné pour savoir ce qu'ils avaient à faire en son absence, le Grand Amiral fit volte-face, faisant virevolter sa cape derrière lui, avant de se diriger vers le couloir qui le mènerait aux ascenseurs. A peine les portes de l'ascenseur se furent-elles refermées sur eux que Walter prit la parole d'une voix grave.


- Amiral, êtes-vous sûr que ce soit une bonne idée ?

- De quoi parles-tu ? L'interrogea Reige en haussant un sourcil en signe de curiosité.

- Et bien, de rencontrer l'Amiral Erices... ou plus exactement de lui confier la mission pour laquelle vous l'avez faite venir ici.

Lukan tourna la tête vers Selena. Même si c'était Stark qui les avait prononcés, l'Amiral sentait que ces mots provenaient de l'ancienne espionne. Celle-ci ne fit même pas mine de s'en cacher, un sourire innocent plaqué sur le visage... et qui arracha au militaire un soupir de lassitude.

- Pour une fois, arrêtez de questionner mes décisions et occupez-vous plutôt de remplir vos tâches respectives, à savoir veiller sur ma sécurité et surtout sur celle à bord du vaisseau.

Et c'est à cet instant que les portes s'ouvrirent, ne laissant pas le temps à ses deux subordonnés de répliquer. Tandis qu'il cheminait en direction du hangar principal, les souvenirs qu'il avait gardé d'une jeune femme aux cheveux blonds et au regard d'un bleu perçant lui revinrent en mémoire. Une recrue des plus prometteuses de l'Académie Impériale, qui avait connu des moments difficiles peu après sa sortie de l'académie, notamment à cause de ses parents...

Il revoyait la jeune femme trempée jusqu'aux os qu'il était venu chercher, un parapluie à la main et qu'il avait hébergée quelques jours chez lui le temps que l'enquête des services de renseignement suive son cours. Reige avait rencontré des femmes fortes au cours de sa vie, sa mère étant la première d'entre elles, mais Eolia était sans doute la plus forte de tous. Son caractère en acier trempé, et surtout sa détermination, faisaient partie des raisons pour lesquelles il l'admirait, bien qu'il ne l'aurait sans doute pas avoué à voix haute.

Lorsque les portes s'ouvrirent devant lui, la navette venait de se poser dans le hangar et un contingent de Stormtroopers s'étaient mis au garde-à-vous, comme le voulait le protocole lorsqu'un haut gradé de la marine se rendait sur ce genre de bâtiment. Lukan attendit patiemment que la rampe d'embarquement s'abaisse et adressa un sourire courtois à la jeune femme qui ne tarda pas à en descendre.


- Bonjour Amiral Erices, bienvenue sur le Chimaera.


Dernière édition par Lukan Reige le Dim 20 Mai - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retrouvailles à bord du Chimaera [PV Eolia Erices] [Abandonné] Sam 31 Mar - 23:45

Le Nocturne ainsi que la flotte du Black Hole étaient passées en hyper espace en direction de la planète de Yaga minor dans le but de rencontrer un grand amiral dont Erices avait hâte de rencontrer car c’était pour elle la première fois qu’elle se frottait à l’état major de la marine impérial , et si on avait fait appel à elle maintenant , cela voudrait dire que quelqu’un aurait vue les différents rapports qu’elle avait rédigé et qu’elle venait de réussir à tirer l’œil de quelqu’un et ce n’était pas un petit poisson . Mais il y’avait autre chose qui préoccupait la jeune demoiselle , c’était la comparaison par rapport aux autres amiraux qui aurait pu être pris à sa place et sa allait surement faire du bruit , en sachant que c’était très rare de voir une femme grader amiral et c’était déjà dur d’intégrer les académies en elle-même surtout avec le passé qu’elle avait …
Tout ce bousculait dans sa tête , elle ne savait pas quoi penser , peut-être qu’en faites le grand amiral ne voulant pas faire entendre qu’une femme faisait le travail des hommes , allait sans doute anéantir sa flotte , mais dans ces cas là , elle ne partirait pas sans avoir causer de lourds dégâts …


*Mais qu’est-ce qu’il m’arrive ? Je tombe dans la paranoïa , il faut que je me calme , si tout se corse je serait prête à affronter tout et n’importe quoi … Même si c’était l’empire lui-même …*

Comme à son habitude , Erices était assise devant la bai d’observation et regarda le noire que représentait les couloirs d’hyper espace , cela restait toujours aussi fascinant de voir à quel point la galaxie peut nous offrir des choses merveilleuses mais aussi des choses désastreuses … comme l’hyper espace … Erices avait fait des recherches dessus et avait découvert que lors de la guerre civil galactique , un vaisseau lourd de classe impérial aurait chercher à obtenir les cellules ioniques de l’hyper espace et résultats de l’opération : un destroyer entier transformer lui et son équipage en millions d’atomes dans l’espace … Cette histoire était connu mais au file du temps cela se transformait en mythe , en légende et même certaines personnes pensaient que c’étaient des traitres voulant s’approprié la puissance de l’hyper espace …

* Une bien triste fin , et un bien beau vaisseau venait d’être gâcher … *

L’alarme se déclencha , prévenant à tout l’équipage qu’ils allaient bientôt atteindre leur destination , sur le pont tout le monde s’agita dans le but de rejoindre leur propre postes . L’adrénaline de l’amiral monta en un trait , c’était comme ci elle s’apprêtait à entrer dans une bataille et c’était peut-être ce qui allait l’attendre … Les vaisseaux du black holes sortirent en masses et en vitesses sous une formation losange dont la surface n’était autre que le Nocturne lui-même , Erices avait taper le code sur la console du super destroyer signifiant que tout le monde devrait êtres à son poste de combat quoi qu’il arrive , les chasseurs avaient décoller des hangars des différents vaisseaux et sortirent toujours avec la même grâce dont-ils avaient eux même le secret . Le code qu’elle avait taper était un code demandant à tout les vaisseaux de se mettre en position défensives et que leur armements devait à tout prix restée en éveille même s’il ne se passait rien . Quand au chasseur leur buts étaient de scanner la zone et de patrouiller autour de la flotte … Autant de précautions rassurait un peu la jeune amiral dans son vaisseau personnel mais rien n’était joué à l’avance … Car la flotte du grand amiral était en visuel et il y’avait une énorme différence entre sa flotte à elle et la flotte du grand amiral … Erices regarda l’un des techniciens qui compris de suite le message du regard et pianota sur son clavier diverses instructions … après dix longues minutes le rapport venait enfin à arriver .

- Onze destroyer de classe Paellon madame , et un douzième nommé le Chimaera … l’ancien vaisseau de Thrawn … , il y'avait dans sa voix de la peur , Erices pouvait le sentir mais elle ne pouvait lui en vouloir , ils avaient beau avoir le nombre , eux ils avaient la puissance de feu … et surtout qu’elle avait en face d’elle le terrible Chimaera , un vaisseau qui avait laisser ses marques dans la galaxie entière quand il était sous le commandement du Chiss du grand amiral Thrawn , mais une chose était sur , ce n’était pas lui aux commande puisqu’il était mort bien avant … je l’espérais ...

- Bien , je vais dans ma navette personnel , je prend aussi un peloton de stormtrooper entier , nous sommes jamais assez prudent. Eolia se leva et quitta la passerelle pour prendre les ascenseurs qui menaient en direction des hangars , là où son transport l’attendait .

Le hangar de son vaisseaux était gigantesque même si elle le voyait souvent , elle ne pouvait s’empêcher de penser que ce vaisseau était un vrai chef d’œuvre et qu’elle ferait tout pour l’amélioré . Ses yeux arrivèrent sur une trentaine de soldats en armures blanches , toujours autant de classes chez les troupes de chocs … L’escorte de la jeune femme était composer de deux chasseurs TIE et de deux vaisseaux de débarquement qui contenait à eux deux le peloton qu’elle avait demandé . Dans le fond de sa pensée elle espérait que tout se passe à merveille et surtout de voir qui était ce fameux grand amiral . Son vaisseau décolla ainsi que son escorte … Le voyage ne dura pas plus de dix longues minutes avant de se poser dans le vaisseaux du grand amiral . Et comme d’habitude la procédure de débarquement se faisait sans encombre , les soldats d’abords puis ensuite l’officier en personne …

- Bonjour Amiral Erices, bienvenue sur le Chimaera.

* Cette voix , je la connais j’en suis sûr *

Pour la première fois depuis qu’elle avait atteint le grade d’amiral , Eolia ressentait de la joie , l’homme qui lui avait parlé , qui l’avait recueillit sur Bastion et qui lui avait permit de prouver son allégeance à l’empire … Lukan Reige … Il ne fallait pas que l’amiral montre un signe sur son visage se serait idiot de sa part . Mais maintenant elle savait pourquoi elle avait été choisie pour cette mission mais elle avait quand même bien l’intention de lui demander pourquoi . Le vaisseaux possédait un hangar similaire aux autres , mais ils restaient tout de même très impressionnants , avec des chasseaux coller au plafonds et des TB-TT ranger soigneusement dans les coins du hangar .

- Grand amiral Reige … Qu’elle plaisir de vous revoir , je pensais que je vous avais dépassé au niveau des échelons mais apparemment je suis encore loin de vous, Erices marcha en sa direction , Veuillez m’excuser pour le grabuge qu’à provoquer ma flotte , je préfère être plutôt qu’être surprise par tout et n’importe quoi … et sinon vous vouliez me parler de quelques choses en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retrouvailles à bord du Chimaera [PV Eolia Erices] [Abandonné] Mar 3 Avr - 10:34

Vêtue de son uniforme d'amiral, Eolia n'avait pas pris une ride. La jeune femme était demeurée un modèle de beauté mais pas comme ces femmes qui attiraient les hommes par leurs... extravagances. La jeune Erices était une de ces beautés froides, non seulement de par son apparence, car ses cheveux blonds et son teint pâle correspondaient au stéréotype mais aussi et surtout par son visage calme, dépourvu d'expression. Il aurait presque pu croire qu'elle était réellement détachée... si ses yeux n'avaient pas croisé les siens.

Ils étaient amis de longue date, même si leurs carrières leur avaient fait prendre des chemins séparés et Lukan savait reconnaître la surprise et la joie dans ses iris azurés. Le Grand Amiral fit néanmoins mine de ne pas le remarquer, son léger sourire flottant toujours sur son visage.


- Grand amiral Reige … Qu’elle plaisir de vous revoir , je pensais que je vous avais dépassé au niveau des échelons mais apparemment je suis encore loin de vous. Veuillez m’excuser pour le grabuge qu’à provoquer ma flotte , je préfère être plutôt qu’être surprise par tout et n’importe quoi … et sinon vous vouliez me parler de quelques choses en particulier ?

Eolia s'était dirigée vers lui tout en parlant, escortée par ses stormtroopers. Néanmoins, l'impérial ne leur prêtait guère d'attention, inclinant légèrement la tête en signe de respect avant de prendre délicatement sa main dans la sienne pour la porter à ses lèvres. Le baise-main n'était pas une pratique récente, certains la disaient d'ailleurs démodée mais Reige n'était pas un homme tout à fait comme les autres... élevé par un homme qui croyait en la force de ses traditions et par une femme qui considérait que toute chose devait avoir un but pratique.

En l'occurrence, il s'agissait à la fois d'une marque de respect envers son amie et une manière de vérifier que celle-ci n'était pas trop nerveuse. Son pouls lui paraissait légèrement rapide mais sa main n'était pas moite, c'était bon signe.


- Tout le plaisir est pour moi, Amiral.

Il l'invita poliment à le suivre dans le couloir, marchant l'un à côté de l'autre tandis que leurs subordonnés prenaient un peu de distance, tout en demeurant visibles. Habillé de son uniforme immaculé et de sa longue cape bleutée, Reige avançait à une allure raisonnable, ni trop lente, ni trop rapide mais il ne tarda pas à bifurquer sur un autre couloir. Une fois arrivés devant l'une des innombrables portes, il fit entrer son invitée dans la pièce et referma la porte derrière eux.

L'endroit où ils se trouvaient n'était ni des appartements, ni un compartiment de stockage... mais une salle de réunion. Profilée tout en longueur avec une table ovale qui devait être suffisamment grande pour accueillir une douzaine de personnes, ses murs avaient la blancheur caractéristique des bâtiments impériaux... mais le plafond ne l'était pas. Constellé de millions d'étoiles, la représentation holographique montrait la voûte céleste telle qu'on pouvait la voir depuis Yaga Minor, la planète natale de Lukan.

D'ailleurs, il délaissa la longue table de conférence et invita Eolia à prendre place de l'autre côté de la pièce, où se trouvait une table plus petite et plus basse, entourée par quatre fauteuils plus confortables... ainsi que mieux équipés, chacun disposant d'un datapad et, si le besoin s'en faisait sentir, de les mettre directement en contact avec la passerelle de commandement.

Reige avait beau avoir été un pilote à l'origine, il était un officier désormais, dans son coeur comme dans son esprit et il ne lui viendrait même pas à l'esprit de négliger ses responsabilités.

Laissant l'amiral prendre place dans l'un des sièges, il se dirigea vers ce qui ressemblait à un comptoir et en sortit une bouteille contenant un liquide orangé. Il s'agissait d'une boisson fruitée et, puisqu'ils étaient tout de même en service, non alcoolisée. Néanmoins, le jus de fruit était plus goûteux et rafraîchissant que la plupart des breuvages que l'on pouvait trouver sur les Star Destroyers puisqu'il ne s'agissait pas d'un produit de synthèse mais d'une boisson produite localement, "à l'ancienne" comme diraient les Corelliens.

Une fois qu'il eut rempli deux verres, il prit place en face de son interlocutrice et prit la parole d'une voix mi-lasse, mi-amusée.


- Pour être tout à fait honnête, je n'avais jamais imaginé en arriver là. Amiral peut-être, au bout de quelques années de service mais Grand Amiral... Sa majesté a sans doute ses raisons et je dois admettre que j'ai suffisamment de travail pour ne pas avoir le temps d'enquêter là-dessus.

Il avala une gorgée du liquide fruité et d'un geste presque négligeant de ses doigts sur le datapad intégré à son accoudoir, il fit apparaître devant eux une projection holographique de l'espace entourant le Chimaea... et notamment de la flotte d'Eolia. Le Grand Amiral ne put s'empêcher de sourire en repensant aux paroles de son amie.

- Tu n'avais pas besoin de t'excuser, tu sais. Ma nomination n'est sans doute pas encore arrivée aux oreilles des impériaux vivant ou naviguant dans la Bordure Extérieure... je suis bien placé pour le savoir, j'ai fait en sorte que l'information soit diffusée progressivement pour éviter trop de réactions d'un coup. Après tout, mon ascension a sans doute été trop fulgurante au goût de nombre de vieux officiers quelque peu... réactionnaires.

Il fit une courte pause, éloignant un peu son verre tandis que l'expression de son visage se faisait plus calme, son sourire disparaissant presque de ses traits.

- Et c'est bien ce que tu craignais lorsque le "Grand Amiral" te demandait de venir. Certains préjugés ont la vie dure hélas et même si l'Empire a compté de grands officiers comme l'Amiral Daala, des gens pensent toujours que les femmes n'ont pas leur place parmi les officiers, et encore moins au sein de l'Etat Major.

C'était une bien triste réalité, même si Reige s'efforçait de la changer. Oh bien sûr, il ne s'était pas attaqué directement aux vieux amiraux... non, le Grand Amiral avait agi plus discrètement. A la place, il s'était rendu dans la plupart des académies navales impériales et il avait subtilement mais fermement encouragé les directeurs ainsi que les instructeurs à considérer les étudiants sans discrimination... donnant lui-même l'exemple en interrogeant plusieurs jeunes femmes lors d'une conférence donnée sur Bastion, au cours de laquelle il avait d'ailleurs repéré certains éléments prometteurs.

Mais cela n'avait pas de rapport avec la situation présente, et Eolia n'avait pas besoin de le savoir... La jeune femme avait suffisamment à faire et la mission qu'il comptait lui confier n'avait pas alléger sa charge de travail.


- Si cela peut te rassurer, je ne t'ai pas fait venir pour une remontrance ou une démonstration de force. Je sais que tu fais de l'excellent travail, et depuis un certain temps. C'est partiellement pour cette raison que j'ai décidé de me tourner vers toi... ça, et la confiance que je te porte.

L'affichage de la flotte disparut pour être remplacée quelques instants plus tard par une carte englobant toute la galaxie connue. La carte galactique, qui était si grande qu'elle les englobait, montrait les mondes et secteurs impériaux en vert, ceux de la République en rouge et enfin des mondes neutres en bleu. Les yeux émeraude se fixèrent sur ceux d'Eolia tandis que son expression se faisait plus sérieuse, plus grave... et en l'espace d'un instant, le jeune homme enjoué, décontracté, qui n'était pas si différent du capitaine d'autrefois, laissa place au Grand Amiral.

- J'ai une mission à te confier. Elle sera longue, sans doute difficile et sans garantie de réussite mais tu dois savoir que l'avenir de l'Empire dépendra des tâches que je te demanderai d'accomplir... dont certaines ne devront pas quitter cette pièce pendant un certain temps. Ce n'est pas une obligation, Eolia mais tu es à mes yeux la meilleure candidate. Est-ce que tu serais prête à l'accepter ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles à bord du Chimaera [PV Eolia Erices] [Abandonné]

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles à bord du Chimaera [PV Eolia Erices] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Espace-