Partagez| .

Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Lun 26 Mar - 9:27

    Naboo était une planète assez pacifique et était d'une beauté incomparable. Elle était connue dans la galaxie pour ses immenses plaines vertes, ses prairies toujours ensoleillées et la Contrée des Lacs. C'est dans un endroit isolé de toutes villes et de toute vies, au milieu d'un immense parc boisé que se trouvait une villa à peine visible au milieu des arbres. Cette maison était plutôt grande et on imaginait mal le prix que la propriétaire avait mis pour se payer cette maison de luxe et de confort. En cette journée sans nuages, la villa était calme, personne dans le salon ni dans la cuisine ou la chambre, aucune trace de vie près de la somptueuse piscine ni même dans la forêt, lieu d'entrainement idéal. Seuls quatre Jexxels étaient tranquillement allongés et laissaient le soleil réchauffer leurs pelages. Les Jexxels de Lola n'étaient pas originaire de leur planète et ainsi, ils n'avaient pas la même conception des températures polaire, ainsi, ils pouvaient aisément vivre sur Naboo.
    Pourtant, si l'on montait à l'étage et qu'on ouvrait la première porte sur la gauche, on tombait sur une grande pièce qui servait de bureau. Une holo-bibliothèque parcourrait les murs sauf à un endroit ou se trouvait une petite porte, donnant sur une salle de soin sophistiquée. La pièce contenait un large bureau sur lequel était posé un écran tactile et plusieurs feuilles étaient posées sur le bureau, ainsi que deux blasters. Derrière le bureau se trouvait une immense baie vitrée donnant une vie imprenable sur la piscine et la forêt. C'est donc ici même que la célèbre tueuse à gages Lola Aino se trouvait confrontée à une impasse. Elle était vêtue d'un pantalon noir et d'un débardeur de la même couleur. Ses pieds étaient posés sur le bureau et elle était affalée dans un confortable fauteuil. Ses cheveux bruns étaient inhabituellement détachés et tombaient le long de son dos, dans une forme parfaitement lisse. Enfin, son regard froid était posé sur l'écran tactile depuis plusieurs minutes maintenant. D'une main, Lola faisait tourner entre ses doigts un poignard, preuve de son agacement. Si quelqu'un avait osé ne serait-ce que mettre le pied dans cette pièce, il aurait très certainement reçu le poignard en pleine tête. Alors que la belle soupirait, son regard se perdit dans le vide. Pour comprendre l'état dans lequel était la tueuse, il fallait revenir quelques heures en arrière.

    L'IA nommée Jarvis et entièrement au service de Lola, avait pour priorité numéro une de surveiller les agissements d'un certain Karel Kuran. Bien que les informations sur sa localisation et ses activités soient inconnu, le Sith laissaient parfois quelques indices derrière lui. Et ça avait été le cas il y a deux jours. Un message avait été intercepté par Jarvis entre Karel et un autre homme. Ils avaient parlés d'argent mais le sujet restait flou car ils utilisaient un code pour se parler que Lola n'avait pu comprendre. Toutefois, l'homme en contact avec Karel était bien connu de la jeune femme. Il s'agissait de Basher Coll, chef d'un groupe de hors la loi trafiquants d'armes et de drogues et accessoirement, ancien amant de notre tueuse. Lola avait mis plusieurs jours à comprendre les raisons qui poussaient Karel à s'intéresser à un type comme Basher et à être capable de faire un marché avec lui. Le géniteur de la jeune femme avait un bon réseau de relations et n'avait donc pas besoin d'un petit groupe comme le gang de Bash' pour s'équiper en armements. Il fallait donc que la belle gagne toute seule ses informations et bien entendu, elle n'allait pas frapper à la porte de son paternel pour avoir ses renseignements, autant signer son testament tout de suite. Lola devait donc passer par le groupe de Basher et c'est là que ça coinçait. La jeune femme n'était pas vraiment la bienvenue depuis sa petite fuite au lendemain d'une soirée torride. Jamais elle n'avait re contacté le hors la loi et ne comptait normalement pas le faire, jusqu'à aujourd'hui. Elle ne pouvait prétendre qu'elle voulait se joindre à l'équipe de Basher car il ne la croirait jamais. Elle ne pouvait pas non plus le torturer car jamais elle ne parviendrait à le faire sortir de son château fortifié. La belle avait bien une solution mais cette dernière était loin d'être la plus saine … Ainsi, dans son bureau, sur Naboo, l'Ange de la Mort réfléchissait profondément.
    D'agacement, elle finit par envoyer le poignard contre le mur d'en face, il s'y planta profondément et resta droit.

      « Jarvis commences à préparer le vaisseau, moi je passe à l'armurerie pour m'équiper. »

      « Quelle est votre plan mademoiselle ? »

      « Je vais me jeter dans la gueule du lion et … j'improviserai … »

      « Vous allez risquer votre vie. Ce plan n'est peut être pas le plus judicieux. »

      « Malheureusement Jarvis, c'est la seule chance qu'il me reste … Je trouverais bien un moyen de m'en sortir. »

      « Oui, comme toujours … »

      « Oh cesses ce ton là avec moi, je me débrouillerais au pire tu n'aura qu'à … »

      « … Prendre ma retraite ? »

      « Ahah très drôle … Tu trouvera bien une solution, tu es intelligent ! »

      « Bien mademoiselle. »


    Lola sourit doucement et ferma les yeux quelques secondes. Elle appréciait cette IA, il n'était pas comme tout ses robots, obéissant aux doigts et à l'oeil sans rien dire. Jarvis lui avait son propre caractère et la jeune femme appréciait cela. L'avantage dans cela c'était qu'il restait une simple voix et c'était parfait ainsi, Lola n'aurait jamais supporté avoir un homme toujours coller à ses fesses.
    La tueuse éteint alors son écran tactique et sortit du bureau, l'air sure d'elle. Ce vilain petit défaut aller presque causer sa perte …

    Quelques heures plus tard, Lola se trouvait à bord de son vaisseau, allongée dans un confortable canapé, laissant le pilote automatique, à savoir Jarvis, se diriger vers la destination prévue. Elle s'était changée et portait un mini short noir, un débardeur décolleté et dévoilant un peu son ventre, de la même couleur, ainsi que des bottes montantes sombres. Sa ceinture était comme à son habitude, garnie de ses armes favorites, blasters, fouet neuronique, grenades diverses. Elle savait bien que son plan n'exigeait pas vraiment tout ses accessoires, mais elle devait paraître plus crédible. Quelques temps plus tôt, elle avait envoyé un message à Basher lui expliquant qu'elle avait besoin de lui et qu'elle venait à sa rencontre. L'homme lui avait répondu par l'affirmative, sans laisser trop de sentiments dévoiler son état actuel. Ainsi, la belle ne savait pas si elle aurait à faire avec un homme en colère ou juste ravie de la revoir. Elle en saurait très vite informée puisqu'ils arrivaient à destination. La planète en question était Jomark, planète assez isolée et plutôt tranquille. Basher y tenait sa forteresse souterraine sous l'une des petites îles. Le vaisseau de la belle se posa sur l'île, assez loin des installations de type militaire. Elle donna quelques instructions à Jarvis et le vaisseau redécolla.

    Lola s'avança donc vers l'entrée du repaire de Basher et soupira en se rappelant le plan de fortune qu'elle avait mis au point. Pour se détendre elle aurait bien aimé fumer une petite cigarette, chose qu'elle ne faisait que très rarement mais qui avait le don de la détendre dans les pires situation. Elle finit cependant par arriver devant l'entrée, occupée par deux gardes armés jusqu'aux dents. D'un simple coup d'œil ils eurent tôt fait de la reconnaître et en furent assez surpris. L'un des ennemis public de la galaxie se tenait devant eux, armes prêtes à l'emploi et un air nonchalant sur le visage. Par simple vérification, l'un d'eux, assez surpris, osa demande son identité. Lola lâcha et prénom et nom d'une voix glaciale qui fit frissonner l'un des deux hommes. Étrangement, toutes les mains se rapprochèrent de leurs armes, sauf la tueuse qui resta là sans bouger. Elle leur expliqua alors qu'elle avait rendez vous avec Basher et l'un des deux gardes prit l'initiative de communiquer avec son supérieur pour avoir confirmation. Il sembla surpris de la réponse et s'écarta du passage, ouvrant la lourde porte blindée. Lola ne leur jeta pas un regard et s'engouffra dans la gueule de la bête.

    La tueuse arriva alors dans une grande pièce et plusieurs hommes se retournèrent vers elle en pointant leurs armes sur sa tête. La jeune femme soupira puis leva légèrement ses mains, histoire de montrer qu'elle ne comptait pas ouvrir le feu. Un homme arriva alors près d'elle et hurla des ordres aux autres, leur indiquant qu'elle était une invité du boss, non sans un sourire pervers. Qu'allait-il s'imaginer ce gros idiot ? Que Lola était ici pour se taper Basher, l'air de rien, et repartir aussi tranquillement qu'elle était venue ? La tueuse leva les yeux au ciel puis suivit cet homme qui lui demandait de l'accompagner. Elle passa dans un couloir sombre, sans fenêtres et ils arrivèrent devant des portes d'ascenseurs. Ces dernières s'ouvrirent et laissèrent entrer les deux personnes avant de se refermer. L'homme à côté de Lola était armé mais semblait trop occupé à regarder la poitrine de la jeune femme pour réagir. Elle aurait pu très facilement le maitriser et arriver dans le bureau de Basher, blasters en main et faisant de gros dégâts. Toutefois, elle se contenta de soupirer et ne bougea pas. Enfin, après des secondes qui parurent une éternité, l'ascenseur s'arrêta et les portes s'ouvrirent sur le bureau de Basher. Lola entra dans la pièce et l'observa quelques instants. Il n'y avait aucunes fenêtres et l'endroit sentait la clope et la poussière. C'était un lieu bordélique ou trainait un peu partout des feuilles, des mégots de cigarettes et des bouteilles d'alcool vides. Au milieu de la pièce trônait une sorte de bureau métallique sans aucun style. C'était ainsi derrière ce bureau que se trouvait l'homme en question, le chef de ce petit groupe miteux, ce cher Basher Coll. C'était un homme à la carrure imposante, il était taillé comme une armoire à glace et il portait d'épais tatouages sur les muscles de ses bras. Il avait à ses doigts boudinés par dans de graisse musculeuse, de grosses bagues dont une portait ses initiales. Il portait enfin une petite barbe plutôt fine en dessous de la bouche. Ses yeux enfoncés et noirs se posèrent alors sur la nouvelle arrivante. Il esquissa un sourire qui aurait fait trembler de peur n'importe quel être humain. Lola resta droite, son regard posé sur lui. Il se mit à rire et se leva, passant de l'autre côté de son bureau puis, d'un geste de la main, il invita la jeune femme à s'asseoir sur la chaise inconfortable devant lui. Lui posa ses fesses sur le bureau. Tout en se demandant comment Lola avait un jour pu coucher avec ce mec, elle avança et prit place. Ils se scrutèrent tous les deux puis Basher fut le premier à briser le silence.

      « Alors Aino, qu'est ce qui à bien pu amener tes jolies petites fesses ici ? »

      « Si je te dis que tu me manquais, tu me crois … ? »
      Demanda t'elle avec un petit sourire qui se voulait convaincant.

      Basher se mit à rire quelques secondes. « Non ! »

      « Hum … Ok. »
      Répondit la belle avec un petit sourire, légèrement gêné cette fois ci.

      « Tu ne te déplaces jamais pour rien Aino. Dis moi vraiment ce qui t'amène ici ... »

      « Plus sérieusement, ce sont pour tes petits jouets que je suis venue … J'ai entendu dire que ton commerce était en plein essor et que beaucoup te réclamaient des contrats. Je suis venue voir ce que tu pouvais me proposer pour satisfaire mes désirs … »
      Elle se rendit compte de son erreur au moment même ou elle avait prononcée ces mots mais elle laissa couler et ne tenta pas de se rattraper.

      « Hum mais bien sur Aino, je peux satisfaire tes désirs … » Il se mit alors à rire fortement.

      « Et, qu'est ce que tu aurais à me proposer Basher … ? » Sa voix se fit alors plus charmeur et la belle s'était levée et elle avait posé une main sur le torse du hors la loi tout en se rapprochant dangereusement de lui avec son regard incroyablement sexy. Elle baissé doucement la tête vers le bas de sa ceinture et eu un petit rire. « Tu as l'air plutôt content de me voir quand même … »

      « Viens par là toi … »
      Il prit Lola par la taille et l'attira vers lui avec force. Maintenant ils étaient collés l'un à l'autre. Décrétant l'état d'urgent, la belle accéléra son plan. En une seconde Basher se retrouvait avec le canon du blaster de la tueuse sous la gorge. Elle avait reprit son regard et son ton glacial.

      « J'ai un contrat sur ta jolie petit tête Basher et tu ne sortira pas vivant de cette pièce ! »


    Une fois de plus l'homme se mit à rire fortement et claqua des doigts. Sans se retourner, Lola entendit des portes s'ouvrir et des hommes entrer. Elle reconnu le bruit des armes qu'on charge et tourna légèrement la tête pour voir huit hommes pointant tous leurs armes sur elle. Dans un contrat normal, la jeune femme aurait lancé une grenade flash, aurait tué Basher et se serait ensuite occupé de tous les hommes. Mais, aujourd'hui n'était pas une mission comme les autres. Elle lâcha son arme qui tomba lourdement au sol, brisant le silence dans la pièce, le bruit résonnant sur les murs. Doucement, elle leva les mains et se retourna. Derrière elle, la belle sentit le souffle de Basher dans son cou et il lui murmura une phrase à l'oreille du genre « Tu n'aurais jamais du venir ici. ». Lola sentit alors une seringue se planter dans sa nuque et grimaça. Ses jambes devinrent faibles, sa vision se troubla et la jeune femme se sentit tomber dans les bras de Basher. Une pensée lui traversa l'esprit, résonnant dans sa tête comme un écho, elle se demandait pourquoi elle avait mis au point un tel plan. Puis, plus rien, ses yeux se fermèrent d'eux même et malgré son envie de lutter, elle n'était pas plus forte que la drogue. C'est dans cette pièce glauque et puante que Lola Aino sombra dans l'inconscient.


**** Jour 1 ****

    Lola reprit conscience petit à petit. Elle sentit d'abord quelque chose de froid contre la paume de ses mains, puis contre sa joue droite. Elle sentit des effluves d'alcool mais aussi une odeur de renfermé et de moisissure. Elle entendit des bribes de conversation au loin mais ne comprit pas ce qui se disait. Enfin, les yeux émeraudes de la belle finirent par s'ouvrir et elle se rendit un peu mieux compte de l'endroit dans lequel elle se trouvait. Se redressa sur ses bras, elle constata qu'elle se trouvait dans une petite pièce sombre, sale, qu'elle était couchée sur le sol dur et que la pièce était entourée de trois murs et d'une cloison formée de barreaux en acier solide. En prison. Voilà ou elle était. Alors qu'elle mis la main à la tête, se rappelant vaguement ce qui lui était arrivé, Lola entendit un bruit de chaines que l'on trainent. Observant ses poignets, elle s'aperçut qu'ils étaient attachés à des menottes en acier, reliés à des chaines accrochés à un des murs. Seules ses jambes étaient libres. Elle soupira et laissa échapper un juron avant de baisser les yeux. Comme il fallait s'y attendre, la tueuse ne portait plus aucunes armes à sa ceinture mais, heureusement pour elle, elle portait encore ses vêtements et ils ne semblaient pas avoir été arrachés. Lola soupira encore une fois. La seule chose positive c'est que son plan avait marché. Maintenant, elle était dans le repaire de Basher et pourrait glaner des informations de l'intérieur. C'est alors qu'elle entendit des pas dans le couloir et un homme s'approcha de la porte de la prison, c'était Basher. Il ne souriait pas et regarda la belle dans cet endroit, comme si il en était désolé. Lola ne comprit pas ce regard, elle allait ouvrir la bouche quand il ouvrit la porte de la prison. Allait-il la laisser sortir ? Basher s'avança alors vers elle et détacha les attaches des chaines au mur, sans pour autant défaire les menottes de la belle. Sans lui adresser un mot, il tira sur les chaines, ce qui fit se relever la tueuse qui tituba légèrement. Il se mit alors à marcher, tenant les chaines dans ses mains et tirant sur ces dernières pour faire avancer la prisonnière derrière lui. Le regard de Lola devint alors glacial et elle prit une inspiration. Elle se mis à courir vers lui dans l'optique de faire s'enrouler les chaines autour de son cou et de l'étrangler. Mais Basher se retourna à temps et gifla la belle d'un revers de main. Ce fut tellement violent que Lola heurta le mur à sa gauche. Il l'attrapa alors par le cou, l'air féroce et continua d'avancer quelques pas. Ils arrivèrent alors dans une autre pièce, beaucoup plus éclairée mais peut être plus glauque encore que la prison dans laquelle elle se trouvait. Il y avait des outils en tout genre posés sur une table, certains étaient même couverts de sang séché mais la première chose que remarqua Lola fut la présence de ses armes sur une autre table. Il n'en manquait pas une. Pour l'heure, elle ne pouvait les attraper. Basher lâcha la belle prit d'un mur et reprit tant bien que mal sa respiration. Elle était encore un peu sonnée par la drogue dans son système et se sentait plutôt faible. C'est alors qu'elle sentit son bras droit se lever tout seul et rester en l'air, puis ce fut le tour de son bras gauche. Basher appuya sur un bouton et Lola fut comme soulevée dans les airs. Tournant la tête à droite puis à gauche, elle se rendit qu'elle que les chaines était attachées dans les murs. Elle était donc attaché contre un mur, bras écartés un peu au dessus de sa tête, ses pieds ne touchant même pas le sol. Ce fut à ce moment là qu'elle compris.

      « Tu vas me torturer Basher … ? »

      « Je veux savoir pourquoi tu es venue ici. »
      Le ton qu'employait Basher était glacial et Lola fronça les sourcils.

      « Je te l'ai dis, pour te tuer ! » Elle reçu alors une seconde claque mais cette fois plus violente que la première.

      « Menteuse !! » Rugit Basher, plantant son regard noir dans le sien. « Je sais que tu mens … »

      Lola planta son regard glacial dans le sien et ne dit mot. Basher se rapprocha d'elle et de son ton menaçant, sa voix grave, il lui adressa à nouveau la parole. « J'ai reçu des ordres Aino … Je dois savoir pourquoi tu es venue ici … Par tous les moyens … »

      « Toi, recevoir des ordres ? De qui ? Tu es le chef ici … Ne me dis pas que … »
      Lola venait de comprendre. Depuis toutes ses années, elle avait cru que Basher était le chef de ce petit groupe de bras cassés, mais en réalité, il n'était qu'un pantin. « Alors ça c'est drôle ! Toi, avoir un boss ! Et alors tu joues bien le rôle du pantin articulé ? » La belle reçu alors une troisième gifle et elle sentit un liquide chaud couler le long de sa bouche. La lèvre commençait à saigner. Les premières goûtent de sang perlèrent doucement sur sa peau douce. « Tu me connais assez pour savoir que jamais je ne te dirais quoi que ce soit sur mon employeur Bash' … La torture ne servira à rien … »

      Basher serra alors le poing et le recule pour prendre de l'élan, il finit par frapper de toute ses forces contre le mur, juste à côté du visage de Lola. Cette dernière resta impassible et garda son air glacial. Basher baissa les yeux et approcha un peu plus son visage de celui de la belle, comme pour lui dire un secret. « Tu m'as rendu fou Lola … Avant toi j'avais une vie … Mais tu es arrivé et depuis, je n'arrive plus à te sortir de ma tête … Tu n'imagine même pas à quel point j'ai été en colère lorsque tu as filé en douce … »

      Lola eu un rire moqueur mais plutôt franc. La situation était vraiment comique. « Quoi, tu es tombé amoureux de moi ? C'est une blague ? On a fait quelques missions et on a couché ensemble une fois et tu t'es emballé à ce point ? Non Basher la franchement, t'es trop drôle ! » Cette, fois, la belle reçu un violent coup dans les côté, lui coupa le souffle quelques secondes. Malgré la douleur, son regard meurtrier ne changeait pas.

      « Je ne toucherais pas ton visage … Mais pour le reste, tu va déguster Aino … Jusqu'à ce que tu me dise ce que tu es venue foutre ici ! »


    Il enchaina alors plusieurs coups de poings dans les côtes mais la jeune femme ne criait pas, encaissant la douleur comme elle venait. La tueuse n'en était pas à sa première séance de torture et elle avait déjà survécu. Cependant, quelque chose lui disait qu'au vu de la colère dans laquelle se trouvait Basher, elle risquait certainement de sentir passer cette séance là. Les coups de poings se faisaient tantôt plus violents, tantôt moins et ils frappaient les côtes, les bras, les jambes. Lola encaissait en grimaçant mais ne disant mot. Puis, elle redressa la tête et son regard devint des plus menaçant. Prenant alors appuie sur les chaines, la belle se hissa en hauteur et prit appuie sur le mur avec ses pieds avant de frapper le visage de Basher avec ses pieds joints, dans une violence inouïe. L'homme tituba légèrement et recula, passa sa main sur sa machoire. Lola en profita pour se débattre et tenta d'arracher les chaines du mur mais Basher revint à la charge et frappa la tueuse au visage. Il finit par prendre une seringue et l'injeta une nouvelle fois dans la nuque de Lola, qui tomba encore, inconsciente.


**** Jour 2 ****

    Lola se réveilla dans sa cellule, encore endolorie par les coups mais elle se rendit compte que ses blessures étaient soignées. Allons donc … Voilà qu'il se mettait à la guérir maintenant. Rassemblant un peu ses esprits, elle comprit rapidement. Il la soignait pour éviter qu'elle ne meure trop vite, ainsi, il pouvait prolonger les séances de torture. La belle soupira et, en se redressa, elle constata que maintenant, ses chevilles étaient attachés, l'une contre l'autre, et de la même manière que ses mains. De plus, elle était maintenant nu pied. Ce devait être le milieu de la nuit, pourtant la belle ne voulait pas dormir. En quelques heures, elle avait appris plusieurs choses. Basher n'était pas le vrai chef du groupe des hors la loi, il répondait à quelqu'un de haut placé qui lui avait alors donné l'ordre de torturer la jeune femme pour glaner le plus d'informations possibles. L'homme avait du mal à frapper la tueuse car, aussi étonnant que cela puisse paraître, il avait des sentiments pour elle. Toutefois, alors qu'il aurait pu éviter une telle chose, il avait obéit aux ordres de son boss, sans doute ce dernier voulant qu'il prouve sa valeur de second. Peut être même que Basher voulait lui même effectuer les tortures, sachant parfaitement que si c'était son boss, il frapperait sans doute plus fort. La jeune femme leva les yeux au ciel. Elle s'était définitivement mise dans une bien belle situation. Tout ce qu'elle avait imaginer dans son plan c'était qu'elle serait prisonnière, glanerait des informations et finirait par sortir, sans causer quelques dommages au passage. La confiance de Lola en ses propres capacités étaient en train de la perdre …
    Pendant le reste de la nuit, elle réfléchie à des plans, tous plus foireux les uns que les autres. Elle en arriva à la conclusion que Basher et ses sentiments seraient son ticket de sortie. Elle lâcha un juron et appuya son dos contre le mur, assise par terre. Elle rapprocha ses genoux près d'elle et posa sa tête dessus. Finalement, elle finit par s'endormir.

    Elle fut réveillée en sursaut par un claquement de porte et tourna la tête pour voir Basher glisser un plateau avec de la nourriture dessus sous les barreaux. Il repartit sans un mot, le visage sévère. Lola attendit qu'il claque à nouveau la porte pour s'approcher du plateau. Elle prit le peu de nourriture qu'il y avait et le porta à sa bouche. Elle fit une grimace car le repas était loin d'être bon mais elle le termina quand même. C'est alors qu'elle se sentit faible. Se rendant compte qu'il l'avait une fois de plus droguée, elle lâcha un « putain » qui claqua contre les murs et tomba de nouveau.

    Elle se réveilla dans la salle de torture et constata qu'elle était mieux attaché que la fois précédente. Sans dire un mot, Basher s'avança vers elle et se remit à la frapper. Petit à petit, Lola sentit la colère monter en elle. Elle n'en pouvait plus d'être ici et cette haine augmenta encore un peu plus en elle. Une aura menaçante et écrasante se forma alors autour d'elle et Basher recula, impressionné. Il ne comprit pas tout de suite mais, quand certains objets se mirent à léviter, il percuta. Dans un cri de rage de la jeune femme, Basher fut projeté contre un mur avec violence. Lola fit léviter des couteaux sur les tables et les envoya sur l'homme qui les évita tant pis que mal. Dans sa rage obscure, la tueuse parvint à se détacher l'une des mains et envoya la chaine s'enrouler autour du coup de Basher. Avec force, elle le projeta à un nouveau contre un mur. Sa haine était maintenant indescriptible et incontrôlable. Jamais depuis des années elle n'avait était aussi proche du côté obscur et toutes les personnes présentent ici pouvaient témoigner de la violence de ce sentiment. Au vu du vacarme fait, une douzaine d'hommes armés entrèrent dans la pièce et l'un d'eux tira. Tout à coup, tout disparu, la haine, la souffrance, la violence … Lola baissa le regard vers son ventre et constata qu'une tâche de sang était en train de se former. Un autre homme tira, mais cette fois, le tir fut dévier, sous le regard menaçant de la belle. Basher venait de pousser l'homme et l'engueuler pour son geste. Ils n'avaient visiblement pas le droit de la tuer. Bash' prit alors un fusil chargé d'une seringue et tira sur Lola. Cette dernière, exaspérée par tant de méthodes et exténué par l'extrêment violence du au côté obscur, tomba dans un profond sommeil.


**** Jour 4 ****

    Ils avaient du charger à fond les seringues car Lola se réveilla, le surlendemain. Elle avait mal à la tête, au dos, aux côtes, aux bras, aux jambes … Elle imaginait que, même inconsciente, elle avait du subir des violences. Une fois de plus elle constata que sa blessure au ventre, le tir de blaster, avait été soigné, plus ou moins, cependant, la douleur était la. Se redressant, la tueuse aperçu deux hommes assis sur des chaises, derrière la cloison de la prison. Ils étaient lourdement armés et devaient sans doute surveiller Lola pour éviter que cette dernière retombe du côté obscur. Ce qu'ils ignoraient c'est que la belle ne pouvait maitriser de tels excès de violence et surtout, ils étaient pour elle très coûteux en énergie, elle se fatiguait énormément vite à force d'utiliser ses pouvoirs qu'elle ne contrôlaient pas. Toujours sous l'effet des cachets, elle était faible et constata pourtant qu'elle était solidement attaché aux murs, sans la liberté de bouger, comme auparavant. Elle soupira et les deux hommes eurent un sourire. L'un d'eux prit la parole.

      « Te fatigue pas Aino … Tu ne sortira jamais vivante d'ici … Le contrat est bien clair. On dois te buter et te livrer à … »

      « Ta gueule ! Elle ne doit rien savoir … »

      « Ouais mais on s'en fou, elle va crever de toute façon … »

      « Ah ouais t'as raison ! »
      Dit-il en rigolant. Lola remarqua deux bouteilles d'alcool, sans doute avaient-ils du passer leur temps à regarder la jeune femme assoupie, tout en buvant. Ils étaient du coup plus enclin à la discussion.

      « Et donc, à qui mon cadavre va t'il être livré ? »

      « Aux Sith ma jolie ! »


    Lola se dit que c'était plutôt logique, étant donné qu'ils étaient les plus offrant sur sa tête, même morte. Mais, quelque chose lui revint en tête, la conversation de Karel et Basher. Ils avaient parlés d'argent … C'était donc un piège que Karel lui avait tendu et la tueuse s'était jeté dedans, tête la première. Elle tapa l'arrière sa tête contre le mur, jurant et se mordant la lèvre. Quelle idiote elle pouvait faire parfois ! Alors qu'elle allait de nouveau adresser la parole aux deux hommes, la porte s'ouvrit sur Basher. Savant parfaitement qu'elle était encore trop faible, il la sorti de sa prison et l'amena une fois de plus dans la salle de torture. Ce jour là, il innova et continua a poser des questions à Lola, qui ne répondait que par des silences. Il injecta alors en elle un produit qui eu des effets des plus douloureux. D'abord, elle eu l'impression que son sang se glaçait, puis qu'il se transformait littéralement en feu ardent. Elle hurla sous la douleur ressenti, ayant l'impression que tout son corps aller exploser de chaleur. Basher hurla alors les questions. La tueuse lui cria des insultes au visage et elle sentit alors la colère monter en elle. Doucement, les effets du produit s'arrêtèrent, elle comprit qu'ils n'étaient pas fait pour durer longtemps. Toutefois, elle retomba dans une colère sans pareille mais cette fois, elle fut stoppée net. En effet, Basher sortit un petit appareil, de la forme d'un style et l'appuya sur la tempe de Lola. Elle ressentit alors une violente décharge électrique dans son cerveau qui la fit hurler. Au bout de quelques secondes, l'homme arrêta. Il lui expliqua alors que ceci était fait pour les utilisateurs de la Force, comme elle, pour l'empêcher de l'utiliser en les déconcentrant et en leur faisant subir des douleurs de type électriques au cerveau. Lola laissa tomber sa tête lourdement, les yeux mis clos, se sentant partir. Le corps humain est bien intelligent, dès qu'il ressent trop de douleur, il plonge dans un profond coma, afin d'éviter le plus de souffrances possible.


**** Jour 5 ****

    Ce jour là ne fut pas plus différent des autres et Lola n'apprit pas plus d'informations à propos de Karel. De toute façon, elle avait compris ce pourquoi elle était venue. Le Sith l'avait fait tomber dans un piège, aussi facilement qu'on aurait prit au piège une sourie, avec un morceau de fromage. Plus les jours passaient et plus la tueuse commençait à vouloir en finir. Ses plans s'avéraient tous plus inutiles les uns que les autres, sans cesse Basher trouvait des parades.
    Elle avait tenté, au cinquième jour, de lui faire peine, en pleurant et en le suppliant de la tuer. Malgré le fait qu'il soit un gros bêta et quasi amoureux, il n'était pas tombé dans le piège et Lola lui avait alors craché à la figure, le regard plein de haine.
    Le cinquième jour, il utilisa encore plus son arme contre les utilisateurs de la Force car la belle se montra encore plus encline à la colère. Une fois de plus, l'épuisement de la séance eu raison d'elle et de son état …


**** Jour 6 ****

    Alors que cette journée semblait pas si différents des autres, durant la séance de torture, Lola eu droit à une petite visite. Basher s'était éloigné de la jeune femme et avait laissé un homme en costard, les cheveux blonds et les yeux cachés par des lunettes, s'approcher d'elle. La jeune femme compris tout de suite de qui il s'agissait : le vrai chef du groupe !

      « Mademoiselle Lola Aino ! Je suis Wesker. Quel plaisir de vous rencontrer enfin ! »

      « Vous me croyez si je vous dis que le plaisir n'est pas partagé ? »


      L'homme eu un petit rire et releva le visage de la jeune femme. « Vous êtes aussi belle qu'on le dit mademoiselle Aino. » Il marqua une pause et s'éloigna d'elle. Il commença alors à marcher tout en parlant. « On m'a également dit que vous étiez des plus coriaces et que depuis cinq jours déjà, vous n'avez pas relevé la moindre information. »

      « Désolée Wesker, je suis assez chiante dans mon genre ! Vous n'arriverez pas à me faire dire ce que vous voulez … »

      « Oh mais très chère Lola, je sais très bien que vous n'avez rien à dire. A vrai dire, je sais même que vous êtes venue ici de votre propre chef. Aucun contrat n'a été déposé sur la tête de Basher. Vous savez, je n'aime pas les menteuse … »

      « Vous semblez en savoir des choses … »

      « Plus que vous ne pouvez l'imaginer mademoiselle Aino. Cependant, je me demande pourquoi votre sauveur met-il autant de temps à arriver … ? »

      « Mon sauveur ? Vous parlez de qui au juste … ? Vous savez autant que moi que personne ne viendra pour moi … Je n'ai aucuns liens avec qui que ce soit Wesker. »

      « Oh nous y voilà … Vous savez, je connais votre secret … »
      Dit-il en se rapprochant dangereusement.

      Lola se mit à rire. « Hum ? Et lequel est-ce ? Mes mensurations peut être ? »

      Ne relevant pas la remarque, Wesker s'approcha alors encore plus. Son visage était alors tout près de celui de la belle, si près, qu'elle cru qu'il allait l'embrasser. Toutefois, il ne le fit pas et approcha sa bouche de l'oreille de la tueuse. Les mots qu'ils prononça étaient un murmure, chaque syllabes détachés, comme pour être mieux comprises. A ce moment là, seule Lola pouvait entendre les terribles paroles qu'il prononça. « Je sais à propos d'elle... »


    Le visage de Lola se crispa en une expression de surprise et de peur en même temps. Elle planta son regard dans celui de Wesker et sembla ne pas comprendre. L'homme se mit à rire puis annonça qu'il allait s'amuser. Il prit alors un couteau et entailla la peau de la belle à plusieurs endroits, faisant couler le sang. La tueuse serra les dents et ne cria pas.

      « Wesker sale de fils de pute !! Tu oses frapper une femme attachée mais quelle honte !! Détaches moi et crois moi que tu vas t'amuser et au moins tu auras un peu de dignité !! »


    Pour seule réponse, l'homme au costard envoya un violent coup de poing dans le visage de la belle, lui ouvrant le dessus du nez et faisant couler du sang de ses narines et de sa bouche. Lola cracha du sang de sa bouche sur le visage de Wesker, qui eut un sourire en coin. Il prit alors le fouet neuronique de la tueuse et eu un sourire sadique. Tout d'abord il commença à la fouetter avec puis, une fois qu'il fut assez amusé et déçu que la belle ne gémisse pas de douleur, il l'enroula autour de son cou et l'électrocuta. Alors qu'elle se força à serrer les dents jusqu'au bout, fermant ses poings si fort que ses ongles ouvrirent la paume de ses mains et que du sang coula le long de ses avant bras, alors qu'elle résista jusqu'au bout pour ne pas offrir la moindre once de satisfaction à Wesker, elle finit par céder et hurla de douleur sous le rire glacial de l'homme aux lunettes noire. La douleur cessa aussi brusquement qu'elle était apparue et Lola laissa tomber lourdement sa tête. Elle était pâle et se sentait à nouveau faible. Il faut dire qu'en plus des nombreuses violences physique qu'on lui avait faite, le nombre de fois ou on l'avait drogué et les très maigres repas qu'elle avait depuis une semaine, son état de santé était plus que critique. Wesker reposa le fouet, satisfait de sa petite victoire et tendit l'oreille car la belle murmurait quelque chose. Il s'approcha doucement, regardant le visage de la jeune femme qu'il ne voyait pas, caché derrière ses cheveux longs.

      « Pourquoi travailler pour Karel … ? Il vous tuera dès que vous m'aurez livrer à lui … »

      « Voyez vous Lola, Karel veut vous voir souffrir et, sa méthode me plait beaucoup … »


    Lola ne percuta pas tout de suite et fronça les sourcils. Quelque chose lui disait que cette souffrance n'avait rien à voir avec la torture. Wesker finit par quitter la pièce, laissant Basher seul avec la tueuse. Durant toute la séance il n'avait rien dit. Il finit par porter la jeune femme dans ses bras et la ramena à sa cellule. C'était la première fois qu'elle arrivait, consciente dans sa prison. Elle passa la nuit à réfléchir. Elle était décidé, elle aller sortir le lendemain, même si elle devait encore essayer plus de blessures, elle ne pouvait laisser Wesker avec un tel secret en main …


**** Jour 7 ****

    La journée commença pareille que les autres jours, sauf que Lola avait une détermination impressionnante. Hors de question qu'elle meure ici et qu'elle soit livrée à Karel. C'est donc avec regard plein de détermination qu'elle regarda Basher préparer les affaires de tortures du jour. Elle brisa le silence, ce qui força l'homme à la regarder.

      « Basher tu comptes vraiment me laisser mourir ici … ? Toi seul sembles souffrir de cette situation, en plus de moi certes … Fais moi sortir de la et je te promets qu'après, tu pourra faire ce que tu veux de moi … »


    Par là, Lola entendait qu'il la livre, vivante à l'un des groupes réclamant une prime. Il serait alors très riche et libre de s'acheter une nouvelle vie. Mais au lieu de ça, l'homme avait compris autre chose. Son regard s'alluma et il regarda la belle attachée, des pieds à la tête. Un sourire se dessina sur ses lèvres et il prit une seringue qu'il planta dans le poignet de la tueuse. Cette fois, la drogue ne la fit pas s'endormir mais la sensation était étrange. On aurait dit qu'elle n'avait plus le contrôle de ses bras et de ses jambes, ainsi, elle était incapable de bouger. Elle commença alors à comprendre ce qui animait Basher. Il la détacha et l'allongea par terre, s'allongeant sur elle. Avec le peu de force qu'elle avait et, profitant que la drogue n'avait pas encore son effet complet, la tueuse se débattu avec violence et l'homme écrasa son poignet, lui causant ainsi une fracture. Il frappa la belle et des perles de sang coulèrent de ses lèvres. Rapidement, alors qu'elle ne pouvait déjà plus bouger, il dégrafa son pantalon et ouvrit le mini short de Lola puis commença à arracher son débardeur. Il l'embrassa de force et la tueuse lui mordit tellement fort la langue qu'il se mit à saigner. Il la frappa encore une fois, puis une autre, tout en continuant d'arracher ses vêtements. Il la frappa encore.

      « BASHER !!!! Arrêtes tout de suite ou je te jure que je te bute !! BASHER !!!! »


    C'est alors que dans cet immense fracas, toutes les lumières s'éteignirent et Basher fut surpris. Il se redressa légèrement, tout en tenant les poignets de Lola dans les siens. C'est alors que des coups de feu se firent entendre. La tueuse ne comprit pas tout de suite, rassemblant toute ses forces, elle envoya un violent coup de tête dans celle de Basher qui hurla de rage et la frappa encore, au visage cette fois. Maintenant, en plus de sa bouche, c'était son nez qui saignait. La tueuse était a bout de forces. Elle se tenait la, les habits à moitié déchirés, du sang coulant de nombreuses blessures, des hématomes sur tout le corps, du sang sur le visage, un teint pâle, un côte légèrement fêlée, le poignet droit fracturé, incapable de bouger. Doucement, elle sentit sa tête tourner, sa vision se troubler. Elle entendit la porte s'ouvrir dans un grand fracas, Basher, toujours couché sur elle. Dans la noirceur, elle vit seulement deux lumières vertes éclairer la pièce. La belle fronça les sourcils et murmura un seul et unique mot avant de sombrer dans les ténèbres.

      « Wolf … ? »



~~~~~~~~~~




Dernière édition par Lola Aino le Mar 8 Mai - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Lun 26 Mar - 13:09

    « Crève, connard ! »

    Van Wolfin, aussi appeler The Wolf, planta son poignard dans l'oeil d'un humain d'âge moyen. Celui-ci n'eut même pas le temps de hurler que le poignard tranchait sa gorge et qu'il s'écroulait dans une marre de sang. D'un geste sec, le Loup chassa le sang de sa lame et rangea son arme à sa ceinture. Il empoigna ensuite son arme de poing à deux mainset continua à avancer, accroupit et silencieux. Il stoppa sa progression un peu plus loin. Il était arrivé. Derrière cette porte, se trouvait normalement sa cible. Il abaissa ses lunettes et s'assura ainsi de sa présence. Il s'était barricadé dans son bureau et ses gardes venaient d'être tués, il n'avait plus aucune chance. Tel un prédateur, Van s'approcha de la porte et colla un explosif dessus. Il alla ensuite se mettre à couvert à l'angle du mur et fit exploser la charge. Avant que sa cible ait le temps de comprendre, il investit la pièce, arme braquée devant lui. Il désarma sa cible, lui mit son poing dans le nez et la saisit à la gorge, le canon de son arme posée contre son front. Sans un mot, Le Loup appuya sur la détente. La cellule d'énergie traversa le crane du pauvre homme, aspergeant le mur de derrière d'une bonne quantité de sang, tandis que le Loup laissait le corps sans vie derrière lui. La cible était morte, il en avait la preuve, il n'avait donc plus à faire ici.

    - - - -

    De retour dans son vaisseau, Van ota ses lunettes et sa cagoule puis jeta le tout sur un fauteuil. Sa combinaison noire était couverte d'un peu de sang, mais rien qui ne gênait le tueur à gages. Tandis qu'il commençait à se dévêtir dans l'armurerie, il ordonna d'une voix ferme de quitter ce rochet qu'était Serenno. L'IA du vaisseau, Sérina, s'activa alors et l'Amaranth quitta le sol de la planète aussi discrètement qu'il était arrivé.

    Après avoir retiré sa tenue, Van passa un très long moment sous une douche bien chaude. L'eau ruisselant sur les muscles de son torse, il demeura là à réfléchir. Il n'avait toujours pas de quoi rembourser ses foutues dettes, cependant reprendre ses activités de chasseur de prîmes n'était pas pénible, au contraire. Il avait enfin quelque chose à faire autre que de boire toute la journée et coucher chaque nuit avec une femme différente.

    Sortant de sa douche, il passa de vieux vêtements confortables puis se laissa tomber dans un canapé vieux mais moelleux. Soupirant d'aise, il ferma les yeux mais les rouvrit rapidement et, pestant contre lui-même, se releva pour aller chercher une bonne bouteille dont il se servit un verre. Il vida son verre d'un trais, s'en resservit un puis se coucha à nouveau, son verre posé sur son ventre. Il le vida en quelques minutes et le posa à même le sol.

    Les paupières closes, Van se mit à réfléchir. Maintenant qu'il avait replongé dans le dur monde des chasseurs de primes et du crime, il se demandait ce qu'était devenu ses anciennes connaissances, de plus il devait remettre à jour son réseaux d'informateur, puisque nombres de ses contacts avaient fini par ne plus lui donner de nouvelles. Il soupira, il avait tellement de choses à faire ... Rétablir son réseau d'informations, faire le ménage dans son armurerie et se rééquiper à la pointe de la technologie, gagner de l'argent pour éponger ses dettes et s'il en avait le temps, essayer de prendre contact avec le célèbre Ange de la Mort, qu'il n'avait pas vue depuis un baille. C'est sur ces quelques pensées que Wolf s'endormit, fatigué par son précédent contrat.

    Il fut malheureusement réveillé par Sérina, qui l'appelait. Il se redressa en soupirant, frottant ses yeux et sa nuque endoloris. Il aimait bien son IA, elle l'aidait énormément dans son travail comme dans la vie de tous les jours, mais parfois elle ne comprenait pas qu'il avait besoin de calme et de se reposer. Van se releva en grommelant et alla jusqu'au poste de pilotage, où l'hologramme bleuté de Sérina apparue sur le projecteur holographique qui se trouvait au milieu des commandes et séparait ainsi le tableau de bord en deux.


    « Qui a-t-il ? »
    « Un message vient d'arriver, d'un certain Wesker. Ca te dit quelque chose ? »
    « Vaguement. Montre-moi. »

    Van inclina son siège en s'appuyant contre le dossier et posa ses pieds sur la console tandis que le message de ce Wasker apparaissait directement devant lui, sur un beau fond bleuté qu'était l'hyper espace. Vam le lut rapidement, ses sourcils s'arquant au fut et à mesure. Il prit soudain un air très sérieux et retrouva une position normal tandis qu'il ouvrait les pièces jointes qui étaient avec le message.

    « Le fils de pute ... »

    Ce qu'il avait sous les yeux le faisait littéralement bouillir de rage. Une photo de Lola Aino, enchaînée, gravement blessée. On pouvait également voir le bout des canons des armes que les hommes de ce fumier pointé sur Lola. Dans la galaxie, s'il y avait bien une personne à laquelle il ne fallait surtout pas toucher si on tenait à ne pas avoir Van à dos, c'était bien Lola Aino, cette jeune femme aussi appelait Ange de la Mort, celle à qui il avait tout enseigné et qu'il considérait comme sa fille. Les points serrés, il ordonna sèchement à Sérina de changer de trajectoire. Il n'allait pas laisser Lola là-bas, même s'il se jetait dans la gueule du loup pour aller la chercher, il n'en avait rien à faire. Ces hommes n'allaient pas comprendre ce qui allait se passer.

    Le Loup se mit en chasse avec la ferme intention de récupérer Lola et de tous les tuer.

    Lorsque l'Amaranth quitta l'hyper espace et se plaça en orbite de Jomark, Van était déjà en tenue, près à y aller. Cependant, il n'était pas encore sur le départ. Il était penché sur un écran sur lequel apparaissait la planète et où un point rouge clignotait à instant régulier. La base de Wesker. Pendant le voyage jusqu'à Jomark, Van c'était renseigné autant que possible sur cet homme et sur ce qui l'attendait là-bas. Cette mission allait être risquée, il allait devoir être extrêmement discret pour atteindre Lola sans se faire tuer ... et sans qu'elle se fasse tuer. Sur ce coup, il allait être en contact permanent avec Sérina qui allait le guider, après qu'elle ait scannée les installations de Wasker grâce à l'Amaranth qui disposait de la technologie nécessaire pour faire cela. Bien sûr, il ignorait dans quelle salle Lola était retenue prisonnière, mais il trouverait bien un homme coopérant pour lui indiquer sa route.

    Une fois au sol, Van se mit en marche. Le jour allait se lever dans quelques heures, ce qui lui permettait de se déplacer avec aisance à l'extérieur, ses lunettes abaissaient afin de voir où il m'était les bien. Cependant, il avançait lentement afin que sa vision ne se brouille pas mais aussi pour qu'il ne mette pas le pied dans un piège quelconque. Il arriva finalement près de l'entrée, gardée par deux hommes lourdement armé. Il leva son blaster et tira deux fois, très vite. Ils tombèrent tous les deux, une cellule d'énergie passé au travers du crane. Par chance il n'y avait pas de caméra de sécurité. Restait maintenant à ouvrir la porte blindée, ce qui se révéla plutôt facile étant donné que l'un des deux gardes avaient la clé sur lui. Van pénétra donc dans le repaire de ces hors la loi ...

    Son oreillette grésilla une micro seconde puis la voix de Sérina lui parvint, très nette malgré la porte blindée et tout le métal qui l'entourait.

    « J'ai repéré une grande source d'énergie, leur générateur sans le moindre doute. Place une charge IEM dessus et fait la sauter, ça coupera le courant dans tout le bâtiment. Profites-en également pour miner cet endroit, tu pourras ainsi le détruire une fois ressortit. »

    Van envoya un simple signal via le petit terminal qu'il avait sur lui, il devait parler le moins possible avec Sérina afin de conserver le maximum de discrétion. Fort heureusement, comme tout sous-terrain il s'agissait d'un endroit assez sombre. Van devait donc se frayer un chemin jusqu'au générateur d'énergie avant d'aller chercher Lola.

    Ce n'est que devant la porte de la salle du générateur que Van rencontra vraiment de la résistance. Personne n'avait encore remarqué sa présence et les corps de ses victimes avaient été soigneusement dissimulé afin que leur absence ne soit découvert que le plus tard possible, trop tard de préférence. Armant son blaster, Van attendit que l'un des gardepasse à sa hauteur pour l'attraper par derrière et s'en servir comme bouclier humain. Bien sûr, ces deux potes repérèrent aussitôt Van, maintenant sortit de l'ombre. Cependant, le fait qu'il tienne leur pote devant lui les bloqua, ils n'osaient pas tirer. Van passa son bref droit près de l'oreille de son prisonnier, son blaster à la main, et tira. Il ne prit pas le temps de viser la tête, mais les cellules d'énergies trouèrent le premier type, ce qui fit réagir les deux autres. Son bouclier humain le protégea tandis qu'il neutralisait les deux autres. Van laissa ensuite tomber le corps sans vie de celui qui l'avait protégé bien malgré lui et pénétra dans la salle du générateur.

    A genoux devant lui, il prit plusieurs charges IEM, ces charges qui neutraliserait tout l'électronique sans abimer la structure. Evidement, la tenue et l'équipement de Van étaient protégées contre ces IEM. Des bruits de pas dans le couloir lui firent tourner la tête et il se dépêcha de placer la dernière charge. Avisant ensuite un tuyau à quelques mètres au-dessus du sol, Van se redressa et couru vers le mur. Il prit appui dessus et s'élança, enroulant ses bras autour du tuyau comme un naufragé autour d'une bouée de sauvetage. Il enroula ensuite ses jambes autour et vérifia sur son terminal son niveau de visibilité, qui était en minimum. Il était un fantôme. Il avait trois hommes sous lui, dont l'un d'eux occupés à vérifier le générateur. Van sortit sa vibrolame et la lança de toutes ses forces par la porte. Celle-ci vola, tapa contre un mur puis glissa sur le sol, alertant les gars qui se trouvaient sous lui. Deux partirent voir ce qui se passait, laissant leur pote seul. Le Loup se laissa alors tomber sur le dernier garde, coinçant aussitôt sa tête dans le creux de son coude. Il lui brisa la nuque en une seconde puis se colla contre le mur, son blaster en main. Le tout n'avait duré qu'une seconde et avait été exécutée en silence.

    Cependant, il lui restait deux types à neutraliser avant de continuer, et de préférence avant qu'ils le repèrent et alerte le reste de la base. L'un d'eux revint près du générateur et s'agenouilla aussitôt auprès de son ami lorsqu'il le trouva à terre. Van s'approcha alors par derrière, mais son pied heurta une arme qui se trouvait au sol et sa cible se retourna, pointant sur lui son blaster, que le Loup lui arracha en lui mettant un coup dans le poignet. Cependant, sa cible sortit un couteau et parvint à lui entailler le bras, là où il n'y avait pas de protection, avant que Van ne lui brise également la nuque. Un tir de blaster le cueillit alors à l'épaule, ne le blésant que légèrement étant donné qu'il y avait là une place de protection. Van fit aussitôt volte face et tua l'homme de plusieurs tire dans le torse. Il quitta ensuite la salle le plus rapidement possible avant que d'autres gardes n'arrivent.

    Dans un couloir apparemment peu fréquenté, Van trouva un garde solitaire. Voyons là sa chance de savoir où se trouvait Lola précisément, le Loup s'avança très lentement et au dernier moment, surgit brutalement et saisit l'homme à la gorge, le canon de son blaster appuyé directement sur son front. D'une voix glaciale, il entama son interrogatoire.


    « Où se trouve Lola Aino ? »

    Devant le silence de sa cible, Van prit son crane entre ses mains et le fracassa contre le mur sans la moindre douceur. Il le prit ensuite à la gorge et le plaqua contre le mur, ses pieds décollant presque du sol.

    « Où est telle ? »

    Celle fois, Van eut besoin de la frapper entre une fois avant qu'il ne se décide à lui répondre. Après avoir donné la position de Lola à Sérina, Van tua l'homme d'une balle dans la tête. Sérina le contacta à nouveau alors qu'il se mettait en route.

    « Très bien, elle se trouve au même niveau que toi. Au fond, dans une petite salle. Du devras passer devant des cellules pour la rejoindre. »

    Le tueur se mit aussitôt en route, massacrant froidement quiconque se trouvait sur son passage. Il récoltât quelques blessures, mais rien de grave, et arriva finalement dans le couloir dont lui avait parlé Sérina. Une seule cellule avait l'air d'avoir été occupée, celle de Lola sans le moindre doute. C'est alors qu'il l'entendit. Puissante, la voix de Lola. Il ignorait ce qui était en train de se passer dans cette pièce, mais son instinct le poussa à agir. Il saisit la télécommande des charges IEM et les fit exploser. Aussitôt, se fut le noir total et Van traversa le peu de mètres qu'il restait, ses lunettes sur les yeux pour voir ce qu'il faisait. Quelques hommes se dressèrent sur son chemin et Van reçu leurs tirs sans sourcilier, les abattants froidement. Il se fichait d'être blessé, ce n'est pas ça qui allait venir à bout de lui.

    Devant la porte, Van n'hésita même pas et l'enfonça d'un puissant coup de pied, surprenant la personne qui était à l'intérieur. Bien que celle-ci ne pouvait pas le voir, si ce n'était les lueurs vertes de ses lunettes, Van, lui voyait parfaitement et ce qu'il vit le fit rugir de rage. Il entendit son murmure, mais ne lui répondit pas, de toute façon cela n'aurait servit à rien, elle venait de s'évanouir. Van tira dans le genou de l'homme, celui-ci qui s'appelait Basher. Il le tira ensuite loin de Lola et le frappa à de nombreuses reprises avant de le prendre par la gorge et le plaquer contre le mur, tenant fermement son blaster dans la main droite.


    « Où est Wesker ?! Pourquoi ce fils de pute m'envoie un message pour m'avertir qu'il a Lola alors qu'il sait que je vais venir ?! »
    « Alors ... c'est toi, le fameux Loup. »

    Van prit son crane entre ses mains, lui mit un coup de genoux dans le nez puis balança sa tête contre le mur. Il le reprit ensuite à la gorge.

    « Répond ! Où est t-il et pourquoi m'a-t-il avertit ?! »

    Cependant, Basher ne fit que lui offrir un sourire sanguinolent. Il ne parlerait pas, c'était évident. Van le repoussa contre le mur et s'éloigna en direction de Lola. Il se pencha vers elle et s'assura qu'elle était toujours en vie, puis sans prévenir se retourna vers Basher et le tua d'un tir dans la tête.

    « Tu me payeras ça Wesker ... » dit-il pour lui-même alors qu'il soulevait sa fille adoptive le plus doucement possible. Il s'adressa ensuite à Sérina pour la première fois depuis qu'il était ici. « Tu as une autre sortie ? »

    « Derrière toi, cherche un mécanisme près du sol. »

    Van se pencha aussi bien que possible avec Lola contre lui et tâtonna quelques secondes avant de finalement poser ses doigts sur le mécanisme. Il l'activa, dévoilant une porte jusqu'ici invisible. Avoir Sérina et de quoi squatter les lieux était vraiment utile ... Avant de quitter la pièce, Van rassembla les affaires de Lola qui se trouvaient toujours sur la table, puis il disparu dans le couloir secret. Celui-ci était en pente vers la surface et Van dut fournir quelques efforts supplémentaires pour sortir de là avec la jeune femme dans les bras. Une fois à l'extérieur, il se rendit compte que l'aube commençait à pointer au loin. Sans se retourner, il trottina comme il le pouvait aussi loin que possible et lorsqu'il jugea la distance suffisante, posa un genou à terre et sortit une télécommande d'une de ses sacoches. Il fit le dos rond au-dessus de Lola afin de la protéger d'éventuels projectiles, puis activa la télécommande. Aussitôt, une importante déflagration eu lieu à une centaine de mètres derrières eux, suivi par une épaisse fumée noire. Le tueur souleva de nouveau sa protégée et disparu dans le foret, regagnant rapidement son vaisseau qui l'attendait dans une clairière.

    A bord, Van déposa Lola à l'infirmerie. Il n'avait guère envie de la voir nue, mais les circonstances ne lui laissaient pas le choix et Van lui retira le peu de vêtements qu'il restait à la jeune femme pour pouvoir s'occuper d'elle. La voir ainsi lui rappelait Kendra, bien entendu, et à plusieurs reprises son esprit manqua de s'éloigner vers le passé, alors qu'il tenait la femme de sa vie dans ses bras. Lola lui ressemblait énormément, chaque fois qu'il avait posé son regard sur son visage, celui de sa mère lui était revenu. Jamais il ne lui avait parlé de sa relation avec Kendra ou même le simple fait qu'il la connaissait.

    Van utilisa des pansements au bacta pour soigner les plaies de la jeune femme, puis pensa son abdomen afin que sa côte fêlée ne bouge pas. Il soigna également son visage, surement l'une des meilleures armes de la tueuse. Elle allait avoir des hématomes, mais ça il ne pouvait rien y faire, fort heureusement ils disparaîtraient rapidement. Il la couvrit avec une épaisse couverture, il savait qu'il était inutile d'essayer de la réveiller. Son corps avait décidé de se mettre en veille, Van ne pouvait qu'attendre.

    Il soigna ses propres blessures après avoir retiré sa tenue et passé un pantalon et des bottes plus confortables ainsi qu'un t-shirt manche courte qui laissait ses muscles bien dessinés apparemment. Le tout était noir. Tandis que Lola se reposait, Van fit ses recherches sur Wesker, mais ne trouva rien de très concluant, il allait devoir attendre le réveil de Lola pour en savoir plus. Il se posa donc près d'elle, assis sur une chaise, et veilla dans un silence quasi religieux, attendant que l'Ange de la Mort reprenne vie.

    Cela arriva près de vingt-quatre heures plus tard. Van se réveilla brusquement lorsqu'il entendit du mouvement près de lui. Il fallut quelque minute à notre homme pour qu'il se souvienne des évènements de la veille, et lorsqu'il posa son regard sur Lola, celui-ci devint beaucoup plus doux, plus paternel. Il s'approcha du lit, et se pencha vers Lola, retirant une mèche de cheveux de son front. Dans son regard, il lut une certaine incompréhension, ce qui était compréhensible. D'une voix calme et relativement douce, il s'adressa à sa protégée.


    « C'est bien moi, c'est Van. Comment te sens-tu ? »

    Sur une table, juste à côté de la chaise que Van avait occupée précédemment, il y avait des vêtements pour Lola. Les plus petits que Van avait trouvé, pas du tout le genre de vêtements que la tueuse avait l'habitude de porter mais au moins ils étaient confortables et ne feraient pas bouger ses bandages.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Mar 27 Mar - 7:53

    Dans les limbes de l'inconscience, l'esprit de la jeune tueuse à gage vagabondait. Des flash lui apparaissaient et elle semblait revoir certaines périodes de sa vie, comme son enfance, la mort de sa mère, puis celle de son amour d'enfance. Il y avait comme une malédiction sur la tête sur Lola. Elle était la messagère de la Mort en personne, une arme de destruction massive à elle toute seule et pourtant, son alliée depuis toujours, la Mort, semblait mettre un point d'honneur à ce que la tueuse reste seule, comme pour mieux la garder près d'elle. Toutes les personnes que Lola avait eu un jour le malheur d'aimer avaient toutes connues des fins tragiques, assassinés par un seul et même homme. Son image apparu très clairement dans l'esprit de la jeune femme. Ses yeux rouges et son regard emplie de haine semblait constamment posé sur la chair de sa chair, cette enfant qui l'avait tant déçu mais sur laquelle il comptait encore énormément pour son avenir. Elle n'était qu'un plan balancé sur un bout de papier et conçu bien avant sa création, elle était comme une machine, un robot que l'on aurait créée pour un plan bien précis. Perdu dans ces limbes sombres, dans un état de coma profond, Lola eu comme l'impression de se retrouver seule, dans une pièce sombre, assise à genoux et devant elle se tenait trois hommes. Le premier était vêtu d'habits simples, des tatouages apparents sur les biceps, des bagues trop voyantes et un regard pervers, Basher. Le second était en costard, grand, pas tellement musclé, les yeux masqués par des lunettes teintées, blond, Wesker. Le dernier portait une simple bure noire cachant son visage aux yeux de tous, seule une aura profondément sombre l'entourait et la seule lumière provenait d'un faisceau laser d'un rouge profond, Karel. Tous les trois s'approchèrent d'un même pas et la jeune femme ferma les yeux. Dans la réalité, elle était agitée, tournant la tête à droite, puis à gauche, serrant fortement ses poings et fronçant les sourcils, elle semblait cauchemarder ou souffrir de ses blessures. Puis, elle eut comme un regain d'énergie, comme si son inconscient voulait qu'elle se batte, de toutes ses forces et avec le plus d'énergie possible contre ces trois hommes. Elle comprit alors qu'ils représentaient chacun la Mort et que plus ils s'approchaient d'elle, plus la jeune femme s'éloignait de la vie. Elle se détendit alors, comme pour se jeter dans les bras de cette mort certaine qui l'attendait, lassé de se battre, lassé de souffrir toujours plus. Puis d'un coup, d'un seul, une image lui apparu, c'était un visage au traits féminins. Ce visage lui sourit et Lola se sentit poussée par une volonté nouvelle. Elle n'allait pas abandonner de si tôt !

    Lola reprit conscience petit à petit. Elle sentit d'abord quelque chose de moelleux et confortable contre la dos de l'une de ses mains, la seconde semblait reposée plus bas, sur quelque chose d'aussi confortable. Puis, elle sentit son corps tout entier reposé sur cette chose moelleuse et douce. Elle ne sentit aucune odeurs particulières, ni n'entendit aucun bruits. Les yeux émeraudes de la belle finirent par s'ouvrir et elle fut comme légèrement aveuglée, comme si elle venait de retrouver la vue. Petit à petit, ses yeux s'habituèrent à la lumière ambiante et son regard se posa d'abord au dessus d'elle, sur un plafond qu'elle ne sut reconnaitre. Elle comprit alors qu'elle se trouvait dans un lit, allongée sur le dos, une main posée sur les draps, vers son ventre, et l'autre délicatement posée sur le dos de la main, près de son visage, sur un coussin. Puis, petit à petit, elle commença à retrouver les sensations de son corps et elle s'agita légèrement en constatant qu'elle était nu sous une épaisse couverture. Elle fut prise d'un léger moment de panique. Se trouvait-elle dans le lit de Basher, nue après qu'il ait abusé d'elle ?

    Cependant, elle entendit un bruit près d'elle et vit un homme plonger vers elle, enlevant délicatement une mèche de cheveux de son front. Elle se saisit avec rapidité de son poignet, comme si il s'agissait d'un ennemi. Toutefois, elle reconnu cet homme qui la regardait avec un air tendre et paternel et entendit sa voix, grave mais avec un ton qui se voulait doux. Il dut lire l'incompréhension dans son visage car ses premières paroles furent explicatives. Van ? Que faisait-il avec elle dans le repaire de Basher ? Doucement, Lola se refit le cours des évènements et tenta de se rappeler ses derniers souvenirs. Elle percuta enfin ! En sécurité. Voilà ou elle était. Elle lâcha avec douceur la main de Van et c'est à ce moment là qu'elle se rendit compte que son poignet était bandé, elle sentit également un gros bandage au niveau de son ventre. Regardant ses bras nus, elle constata qu'elle avait des hématomes et elle soupira. Son regard se reporta sur le visage de Van et elle plaça doucement sa main sur son visage, comme pour le toucher et voir qu'il était bien réel. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraître, ce ne fut pas une caresse qu'elle lui donna, mais une petite gifle. Elle était volontaire faible mais inconsciemment, Lola n'avait en réalité pas plus de force pour frapper fort. Pour la première fois depuis son réveil, ses lèvres s'entrouvrirent.

      « Idiot. Tu aurais pu te faire tuer. Ce n'est plus de ton âge tout ça … »


    Alors qu'elle semblait gronder son mentor, un petit sourire sincère apparu sur son visage. Comme il dut le comprendre, c'était sa façon de lui dire merci pour lui avoir sauvé la vie. Son regard se posa alors sur son corps, recouvert d'une couverture, cachant sa nudité. A l'idée que Van l'avait lui même déshabillée, elle se sentit légèrement gênée mais ne laissa rien paraître. Doucement, elle se redressa sur son bras et porta rapidement une main à son front, fermant les yeux. Elle était encore faible et eu un vertige. Elle se força pourtant à se redresser un peu plus, relevant la couverture un peu au dessus de sa poitrine, la tenant d'une main pour ne pas qu'elle glisse. Elle ne regarda pas Van au moment de sa réponse.

      « J'ai connu pire … Mais de toute façon, je maitrisais la situation. »


    Mensonges. D'une, Lola n'avait jamais connu sept jours de tortures consécutifs et de deux, elle ne maitrisait plus rien du tout au moment de l'arrivée de Van. Elle prit une légèrement mine boudeuse, comme pour montrer sa contrariété à son mentor, ce qui du très certainement l'amuser. Doucement, elle tourna la tête vers lui.

      « Ou sommes nous ? »


    L'homme qu'elle considérait comme son père adoptif, lui répondit qu'ils étaient en orbite autour de Naboo. Réfléchissant quelques secondes, Lola lui communiqua une série de chiffres, des coordonnées plus précisément, celle de sa demeure isolée avant de lui dire qu'il pouvait aller programmer la destination pendant qu'elle se changerait. Avec un sourire bienveillant, Van acquiesça et sortit de la pièce, non sans un regard paternel sur elle. Maintenant seule, Lola grimaça. Elle n'avait pas voulu lui montrer qu'elle ressentait encore des douleurs un peu partout. Elle était déjà paru assez faible devant son mentor pour continuer sur la même lignée. Elle soupira et finit par s'asseoir au bord du lit, posant son regard sur quelques vêtements pliés. Alors, doucement, elle se leva, ressentit un nouveau vertige et retomba sur le lit. Elle serra les poings et jura contre elle même. Une nouvelle fois, elle se leva, bien décidé à rester sur ses pieds et cette détermination du convaincre son corps qu'il devait obéir. Debout, nue, elle regarda son corps pâle et recouvert d'hématomes, de fines cicatrices, de bandages à certains endroits. Seuls son visage était à peu près normal, il n'y avait qu'une fine trace rouge de sang séché sur sa joue droite. Elle fit quelques pas et prit les habits que lui avait déposé Van. Après avoir enfilé ses sous vêtements propres, elle mit le tee-shirt noir sur ses épaule. Ce dernier tombait au dessus de ses genoux. Elle ne prit pas le soin de mettre le pantalon qu'elle jugea trop grand pour elle et sortit de la pièce, uniquement vêtu d'un long tee-shirt et d'une petite culotte, pourtant cachée par l'habit. Peu importe l'air qu'elle devait avoir, elle s'en fichait éperdument. Elle trouva Van aux commandes de son vaisseau, entrant les coordonnées de Lola. Son regard parcouru alors la pièce principale et se posa sur une petite table basse ou était déposé deux verres et une bouteille d'alcool. La jeune femme eu un sourire à la fois satisfait et amusé. Elle prit un verre, versa de l'alcool dedans et prit la bouteille à la main, se dirigeant vers Van. Elle lui tendit le verre, qu'il prit dans sa main et regarda Lola, sans verre, comme si il ne comprenait pas. La belle ouvrit la bouteille et but directement, sans verre, fermant les yeux pour déguster cet alcool divin. Elle se sentit tout de suite plus énergique et moins faible. Après quelques gorgées délicieuses, la belle baissa le bras, gardant toujours la bouteille à la main et porta son attention sur le tableau de bord. C'est alors que Van prit un air sérieux en la regardant et lui demanda enfin ce qui s'était passé sur Jomark. Lola baissa les yeux et soupira.

      « Je te raconterais ça une fois arrivé chez moi, on sera plus à l'aise pour parler. »


    La belle venait d'ailleurs d'apercevoir par l'immense vitre devant le poste de commande, sa villa, caché au milieu des arbres. Quelques bip retentirent et une voix robotique masculine résonna dans le vaisseau.

      « Je suis Jarvis, unité spéciale et commandant la villa que vous êtes en train de survoler. Veuillez décliner votre identité s'il vous plais. »

      « Jarvis c'est moi, Lola. Code Alpha 4815 D 16.23.42 »

      « Mademoiselle Lola ! Quelle joie de vous revoir en vie ! Je commençais à m'inquiéter. La plateforme est prête. »

      « Merci. »


    Le vaisseau pu donc se poser sur une plateforme spéciale et Lola sortit, suivit de Van. Avant de quitter le vaisseau, elle avait récupéré ses armes. A peine eut-elle fait quelques pas vers la villa que quatre Jexxel arrivèrent sur eux. Jetant la bouteille d'alcool qu'elle tenait encore, à Van, la belle prit son fouet neuronique qu'elle fit claquer au sol. Aussitôt, les Jexxel se stoppèrent et s'assirent sur leurs pattes arrières. Lola avait mit du temps à les dompter, mais, les ayant eu très jeune, elle avait réussi et aujourd'hui, ces quatre monstres qu'elle adorait, lui obéissait au doigt et à l'oeil. Alors qu'elle se remit à marcher vers la villa, l'un des Jexxel, le mâle dominant, marcha au côté de la belle, le reste du groupe retournant dans la forêt. Lola lui caressa la tête en souriant. Bientôt, Van et Lola arrivèrent devant une immense villa, devant eux se tenait une piscine, ils se trouvaient à l'arrière de la demeure. La tueuse passa à côté de la piscine et se dirigea vers la grande baie vitrée, donnant sur le salon. Jarvis lui ouvrit machinalement la porte à son arrivée. Le salon était plutôt grand, deux grands canapés trônaient devant la baie vitrée, puis, il y avait deux marches qui séparait cet endroit du reste du salon, ou se tenait une grande table, des meubles sur les côtés, à droite, une porte donnant sur la chambre de Lola et tout à gauche, un grand escalier puis, une cuisine ouverte avec un bar donnant sur le salon. La décoration était plutôt simple, pas de photos de familles, pas de fleurs, justes des livres, des objets entreposés par ci par la. Rien de très personnel mais, c'était assez normal au vu du caractère de Lola. Elle invita Van à prendre place sur l'un des canapés, alla dans sa cuisine et prit deux verres puis une autre bouteille d'alcool. Elle revint dans le salon et s'allongea à moitié sur le canapé opposé à celui de Van. Le Jexxel vint alors s'asseoir près d'elle et posa sa tête sur ses genoux. Lola croisa le regard de son mentor, il semblait s'impatienter. Elle baissa doucement le regard et prit enfin la parole.

      « Je te dois des explications Van. Et, il vaut mieux que je commence du début pour que tu puisses vraiment comprendre. » Elle marqua alors un temps d'arrêt puis, le regard perdu dans le vide, elle commença son récit. « Je suis né de Kendra Aino, une chasseuse de prime, plus ou moins populaire, et de Karel Kuran, dernier fils d'une puissante famille Sith. Lui et sa famille voulaient à tout prix créer un être uniquement fait de haine pour devenir le Sith le plus puissant qui soit. Alors, ils ont élaboré un plan. Karel à feint de tomber amoureux d'une femme, ni trop forte, ni trop faible, et il lui a fait un enfant … Moi. Il m'a alors laissé aimé Kendra, ma tendre mère, avant de me l'arracher violemment. A partir de là, il commença mon entrainement Sith, pendant sept longues années, durant lesquelles je devins puissante et respectée, mais au fond, je comblais le manque de ma mère en me plongeant totalement dans la haine, comme l'avait prévu Karel. Puis, un jour, j'ai rencontré un fils de Jedi, Mathéo qui commença à me montrer le vrai fond qui animait les Sith. Trouvant que je m'éloignais trop de lui, mon géniteur accéléra le plan et m'exposa clairement la mort de ma mère en pleine face. Alors qu'il pensait que j'allais exploser de rage et devenir cette Sith si puissante qu'il attendait, j'ai décidé de fuir, et c'est là que je t'ai rencontré. Inutile de préciser que ce fut toi qui me montra à quoi ressemblait la vrai vie, mais j'étais déjà trop marqué pour pouvoir devenir une personne normale, avec des sentiments humains … Quand tu l'a rencontré pour la première fois, il venait me récupérer en réalité, il avait attendu trop longtemps. Alors, j'ai du te quitter car j'avais compris que Mathéo était en danger, à cause de moi. Mais il avait déjà mis son plan à exécution et quelques temps après mon retour, Mathéo et sa famille furent victime d'un meurtre et je fus accusé coupable. A partir de là, j'ai commencé à haïr les Kuran et je suis allé en tuer le plus possible chez eux mais je n'ai pas réussi à tous les tuer. Maintenant, comme seul objectif dans ma vie, je tue tous les Kuran se dressant sur mon passage, et mon métier de tueuse me sert principalement à devenir plus forte. » Elle marqua une pause, soufflant un peu après ce long récit et laissant Van comprendre doucement. Toutefois, elle croisa son regard et elle comprit qu'il se demandait ou elle voulait en venir. Plongeant alors son regard émeraude dans le sien, elle reprit la parole. « Il y a dix jours maintenant, j'ai intercepté un message entre Karel et un certain Basher, membre du groupe que tu connais maintenant et que je connaissais aussi par le passé. J'ai donc cherché à comprendre pourquoi Karel s'intéressait au groupe de Bash' car je n'en voyais pas l'intérêt. La meilleure solution pour moi était de glaner des informations de l'intérieur, en jouant avec les sous-fifres … Je n'avais pas prévu qu'ils allaient me torturer … Quand j'ai rencontré un certain Wesker, j'ai alors compris … Toujours dans l'optique de me faire souffrir le plus possible pour que je bascule définitivement vers le côté obscur, Karel à voulu que Wesker te tue. Sauf que c'était sans compter mon arrivé au milieu de ce contrat. Wesker à donc trouvé l'idée de me torturer excellente pour que tu puisse venir me chercher, afin qu'il te tende un piège et qu'il te tue. Tout ça était bien sur l'idée de Karel à la base. Ainsi, tu t'es retrouvé dans la merde à cause de moi, simplement parce que mon géniteur a décidé que tuer mon mentor serait un excellent motif pour me faire souffrir. Maintenant, je ne comprend pas pourquoi Wesker n'était pas là pour t'accueillir et comment tu as pu t'en sortir si facilement. Il y a fort à parier qu'il prépare quelque chose contre toi, et donc contre moi … »


    Lola en avait enfin terminé avec son monologue. Jamais encore elle ne s'était autant livré, surtout à Van, qu'elle avait toujours voulu gardé loin de tout ses noirs secrets, comme pour le protéger de sa malédiction. Durant son dialogue, elle avait abordé un ton des plus détaché, comme si toute son histoire ne l'affectait pas, ou plus. Elle n'avait pas montré la moindre haine, étant capable, après toutes ses années de raconter son histoire comme si elle fut celle de quelqu'un d'autre. La seule haine visible dans ses paroles étaient qu'elle n'appelait jamais Karel son père, trouvant toujours d'autres tournures de phrases, en prononçant simplement son prénom ou en le qualifiant de géniteur. Pour elle, il n'avait rien d'un père, il était juste l'homme responsable du spermatozoïde lui ayant donné naissance. Lentement, elle se remit à caresser la tête du Jexxel qui avait maintenant les yeux fermés, puis reporta son regard sur son père spirituel.

      « Je suis désolée de t'avoir caché tout cela durant ces années et aussi de ne pas avoir prit de tes nouvelles depuis que je t'ai quitté. Seulement, j'ai du me faire discrète pendant un temps et puis, quand j'ai refait mon apparition, j'ai appris que tu avais raccroché avec ton métier de tueur et je n'ai pas voulu te recontacter pour ne pas te causer de problèmes … Surtout en sachant la malédiction qui planait, et qui plane toujours au dessus de moi. Quiconque reçoit mon amour ou n'importe quel sentiments positif de ma part fini toujours par mourir. Tel est mon destin et voilà pourquoi mon cœur s'est fermé aujourd'hui …»



~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Mar 27 Mar - 12:36

    Van accueillit la main de la jeune femme avec un léger sourire, mais ses sourcils s'arquèrent dès qu'elle osa lui donner une petite gifle. Bien sûr, Van s'en fichait, il savait que c'était là la façon de Lola pour le remercier. Malgré tout, le Loup ne put s'empêcher de placer une petite réplique.

    « Oserais tu dires que je suis vieux, Lola Aino ? »

    Il lui rendit son petit sourire tout en se redressant, s'appuyant contre le lit en posant ses mains sur le bord. Il n'était pas vieux, il était encore jeune pour les critères humains et en très bonne forme qui plus est. Il couvait Lola d'un regard paternel, il savait qu'elle avait mal, mais la tueuse était bien trop fière et têtue pour ne serait-ce que grimacer devant lui et il le savait parfaitement. Cependant, les mots qu'elle prononça lui arrachèrent un petit rire sans joie, tandis qu'il plongeait son regard dans le sien. D'une voix plus sérieuse que précédemment, plus ferme également, il tint ces mots.

    « Tu n'avais pas l'air de maîtriser la situation quand je suis arrivé. Tu as eu de la chance que j'arrive à temps, Lola. Beaucoup de chance. »

    Tout en disant celui, il avait naturellement adopté une position dominatrice et ferme. Il était désormais bien campé sur ses deux jambes, parfaitement droit et les bras croisés sur son torse. Cependant, la mine boudeuse qu'elle afficha lui tira un petit sourire alors qu'elle détournait son regard de lui. Elle avait l'air vexée, mais Van savait qu'au fond elle était parfaitement de la situation dans laquelle elle s'était mise et à quel point les choses auraient pu très mal tournés si Van n'avait pas était là.

    « A bord de l'Amaranth, en orbite autour de Naboo. »

    Lola sembla réfléchir quelques secondes puis elle lui communiqua une série de chiffres qu'il retint. Il se doutait qu'il devait s'agir des coordonnées de l'endroit où vivait Lola, même s'il n'y était jamais venu. En fait, c'était la première fois qu'il revoyait sa fille adoptive depuis que celle-ci l'avait quitté, juste après la venu de Karel et sa tentative pour récupérer sa fille. Ce jour restait gravé dans l'esprit de Van. Il ne l'avouerait jamais, mais ce jour là il avait eu peur, il savait de quoi cet homme était capable pour arriver à ses fins.

    Van la quitta peu après, non sans lui jeter un regard paternel où une trace d'inquiétude était visible. Il s'arrêta en chemin pour sortir une bouteille et deux verres qu'il posa sur la table, Lola les verraient en passant par ici pour le rejoindre dans le poste de pilotage. Même blessée, il savait que Lola n'allait pas cracher sur de l'alcool, surtout du très bon alcool comme celui-ci. Il s'assit aux commandes de son vaisseau et entra les coordonnées. Sur l'écran qui s'afficha, un point lumineux indiquait désormais la position de la villa vers laquelle l'Amaranth se dirigeait.

    Il ne prit pas la peine de se retourner lorsqu'il entendit Lola le rejoindre. Cependant, lorsque le verre qu'elle lui tendait entra dans son champ de vision, il posa son regard sur elle et eut un petit rire. Elle n'avait pas prit la peine de passer le pantalon qu'il avait mit à sa disposition, mais cela se comprenait. Lola aurait flotté dedans à un tel point que marcher avec aurait été difficile, mais Van l'avait tout de même mit avec le reste, c'était la moindre des choses. Il se contenta de sourire lorsqu'elle porta la bouteille directement à ses lèvres, tandis qu'il se tournait vers la fenêtre donnant sur l'extérieur, vidant son verre d'un seul trait. Ce petit remontant le réchauffa et il soupira d'aise. Il reprit rapidement son air sérieux et se tourna une nouvelle fois vers sa protégée en fronçant les sourcils.


    « Que c'est-il passé sur Jomark ? »

    Van soupira. C'était un homme patient, il avait tout intérêt à l'être étant donné sa façon de travailler, mais sur ce sujet qu'il jugeait plus que grave, sa patience commençait à s'effriter. La voix robotique de Jarvis le fit hausser un sourcil, c'est que Lola était à la pointe de la technologie en dirait ... Ca lui rappelait qu'il avait toujours des dettes et qu'il devait rapidement rassembler l'argent nécessaire pour les payer, sans quoi il allait avoir de très gros problèmes.

    Van suivit Lola à l'extérieur. Fort heureusement, la villa - qu'il trouvait à son gout - était isolée, personne ne verrait la célèbre Ange de la Mort à moitié nue avec son fouet à la main pour dompter des Jexxel. Le Loup était assez impressionné par tous les moyens de sécurités mis en oeuvre pour protéger la propriété, mais aussi par le confort dans jouissait la tueuse. Comme il s'en doutait, la villa était très impersonnelle, rien qui caractérisait Lola ne trainait au milieu du salon ou nul par ailleurs. Van se laissa aller dans un des deux canapés à l'allure très confortable, ses jambes allongée devant lui. Lola, quant à elle, vint s'allonger sur le canapé opposé, le Jexxel venant poser sa tête sur ses genoux. Croisant son regard, Lola comprit qu'il était temps pour elle de tout lui expliquer et c'est avec la plus grande attention que le Loup écouta son récit. Il demeura parfaitement impassible tout du long, se contenant de fixer un point situé au-dessus de Lola. Il y avait certaine chose qu'il savait déjà, et il comprenait enfin pourquoi il avait trouvé Lola sur Kashyyyk, seule et l'air perdue. Un sentiment de haine profonde fut ravivé en lui lorsqu'elle lui confirma que Karel avait bel et bien tué Kendra ... Jamais Van n'avait oublié son passé avec cette femme ni le jour où elle l'avait quittée pour ce Sith. Van comprenait pourquoi elle faisait cela, pourquoi elle voulait être la meilleure... Les Kuran, cette famille de Sith avait causé bien des tords aux deux personnes présentes...


    Le nom de Wesker lui disait maintenant quelque chose, il voyait de qui il s'agissait, où il l'avait rencontré et surtout ce qu'il lui avait fait. Il n'avait pas eu à le tuer, mais il avait dû le voler, lui prendre quelque chose qui lui coûta des millions de crédits... Van comprenait maintenant pourquoi il s'était allier à Karel, pourquoi il avait voulu le tuer. Malgré tout cela, le tueur demeura calme. Il savait plus ou moins qui était son ennemi et qu'il allait fort probablement frapper une seconde fois ... Van daigna enfin reposer son regard sur Lola. Lola, la fille de Kendra. Il ne pouvait s'empêcher de penser et de se dire qu'il aurait pu être son père s'il avait su garder Kendra près de lui et que celle-ci serait toujours en vie.

    Lentement, Van se redressa et se pencha en avant, les coudes sur les genoux. Il prit un air sérieux, son regard posé sur la jeune femme. Le temps était aux confidences, il était temps de lui avouer son secret.

    « Je n'ai pas peur de la mort, Lola et je n'ai pas peur de mourir si cela peut t'aider et te permettre d'accomplir ton objectif. C'est égoïste de ma part, je sais. L'heure est à la confidence, c'est à mon tour de te révéler un secret maintenant... Je connaissais Karel et Kendra bien avant ta rencontre. Quand j'ai rencontré ta mère, elle était toute jeune dans le métier, elle n'avait pas encore de nom, mais elle était très douée, tu as d'ailleurs hérité de son talent. Nous avons travaillé ensemble sur quelques contrats, nous sommes devenus amis et nous nous sommes vu pour le simple plaisir d'être en compagnie de l'autre. Nous avons fini par tomber amoureux l'un de l'autre et avons entretenu une relation pendant plusieurs années... » Son regard sur fit plus dur et sa voix plus froide « Jusqu'à ce que Karel arrive et me vole Kendra. Je ne me suis jamais remis de son départ, j'ai haï cet homme et je le hais encore aujourd'hui, mais j'aimais ta mère, je voulais qu'elle soit heureuse et c'était avec cet homme qu'elle l'était, alors je n'ai rien fais. J'ai fini par apprendre sa disparition, sans avoir à cause de qui elle était mort, même si je m'en doutais. Je savais que ce Karel n'était pas un homme à qui on peut faire confiance. » Il posa son regard sur Lola. « Puis je t'ai trouvé, errante sur Kashyyyk. Au premier regard j'ai compris qui tu étais. Comment pouvais-je dire non à la fille de Kendra ? Et je t'ai recueilli, je t'ai tout appris et j'ai fini par te considérer comme ma propre fille. Puis Karel est revenu et tu connais la suite. Karel sait qui je suis, sait à quel point je tiens à toi et pourquoi et par-dessus tout, sait que je t'aiderais à le détruire lui et sa famille, quoi qu'il arrive ... »

    Van se laissa aller contre le dossier, le regard voilé, indéchiffrable. Il rajouta après seulement quelques secondes d'un silence qui lui parut pesant.

    « J'aurais aimé te le dire plus tôt, mais je n'en ai jamais eu le courage... C'est en partie ma faute si Kendra n'est plus là aujourd'hui. Si j'avais su la garder près de moi, jamais elle ne serait morte et tu n'aurais jamais eu une telle enfance. » Il soupira, se prenant la tête entre les mains puis se sentit obligé de rajouter, autant pour Lola ou Kendra « Je suis désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Dim 1 Avr - 12:35

    Après sa petite révélation, Lola laissa le temps à Van de digérer le tout. Elle se servit un verre d'alcool et le but tranquillement. Elle se remit alors à caresser la tête du Jexxel, légèrement endormi mais toujours à l'affut. La tueuse laissa son regard se perdre sur la baie vitrée, observant la tranquillité du parc à l'extérieur. Tout semblait si calme alors que quelques jours plus tôt la tueuse était drogué, battu et prisonnière. Lola préféra chasser ses idées sombres de sa tête et reporta son attention sur son mentor. Ce dernier avait prit un air plus sérieux et une posture moins avachi. Il avait posé ses coudes sur ses genoux et regarda intensément la belle dans les yeux. Lola comprit qu'il avait quelque chose d'important à lui dire. Elle fronça légèrement les sourcils et l'écouta attentivement lorsqu'il prit la parole. Il commença tout d'abord par lui dire qu'il n'avait pas peur de la mort, ce que savait parfaitement Lola. Elle cherchait juste à retenir le plus de gens possible loin de sa malédiction. Mais il le plus important fut quand il lui avoua qu'il avait également des révélations à lui faire.

    Au fur et à mesure de son récit, Lola s'était raidit. Durant son histoire, la belle avait été étonnée de plus en plus chaque minutes. Sans vraiment s'en rendre compte, elle avait serré ses poings extrêmement fort et du relâcher ses muscles quand ces dernières hurlèrent de douleur. Quand Van eu fini et qu'il s'excusa, Lola était comme dans un état second. Son cerveau se répétait machinalement tout ce qu'elle venait d'apprendre. Van connaissait Karel et même Kendra, il avait d'ailleurs eu une relation avec sa mère, bien avant sa naissance. Van Wolfin aurait donc très bien pu être le père de Lola Aino. D'ailleurs, il avoua lui même que si il avait su la garder, elle serait peut être encore vivante aujourd'hui. D'un geste qui relevait plus du réflexe que de la volonté, la tueuse avait serré son verre si fort dans sa main que ce dernier éclata dans sa paume, surprenant le Jexxel qui se redressa rapidement, aux aguets. Lola finit par se lever et envoya le reste de verre se briser contre la paroi de la baie vitrée, tâchant cette dernière de quelques goutes de sang. La paume de sa main droite était maintenant en sang et quelques bouts de verre y étaient incrustés. Lola lâcha un juron qui résonna dans la pièce. Elle posa son regard noir sur Van et tenta de se calmer avant de prendre la parole. Ainsi, elle fit les cents pas dans la pièce sous le regard de son mentor qui ne savait pas quoi dire. Elle soupira finalement et se mit à parler, plus pour elle même que pour Van.

      « Putain !! Vous allez m'en sortir combien des nouvelles comme ça … ? Merde Van ! Tu aurais pu être mon père tu te rends compte de ce que tu m'apprends là ?! Et tu m'a pris sous ton aile sur Kashyyyk parce que j'étais sa fille … Je dois tellement te rappeler Kendra … Putain Van !! »


    Alors qu'elle se retournait vers lui, maintenant debout, Lola lui envoya une droite en pleine face. Elle fut alors surprise de voir son mentor sourire légèrement et la prendre dans ses bras. La tueuse aurait voulu le repousser, ma cette étreinte était si forte, par les sentiments, qu'elle ne put se résoudre à ne pas bouger. Et, étrangement, elle se calma doucement, se rendant compte que le passé était ce qu'il était et qu'elle devrait faire avec. Elle finit par se reculer, l'air toujours assez énervé, toutefois, elle s'était pas mal calmé. Ainsi, elle soupira et ramassa les morceaux de verres sur le sol avant de se diriger vers la cuisine pour les jeter. Elle revint dans le salon et se dirigea vers la porte de sa chambre tout en parlant à Van sans le regarder.

      « A l'étage, la porte de gauche, tu trouvera mon bureau. Jarvis, aide le à trouver le plus d'info possible sur Wesker, il nous faut retrouver ce type. Je dois le tuer, il en sait trop. Je vais prendre un bain. Quand je reviens Van, tu m'explique comment tu m'as retrouvé et tu me fais un topo sur Wesker … »


    Elle ne lui laissa pas le loisir de répondre et claqua la porte de sa chambre. Elle fit quelques pas et se laissa alors tomber sur son lit. Depuis combien de temps n'avait-elle pas dormi dans des draps de soies sur un lit moelleux ? Elle soupira de plaisir de se sentir aussi bien sur son lit puis tournant la tête, elle vit sa main en sang et se rappela qu'elle devait soigner ça. Ainsi, à contre coeur, elle se leva et entra dans la salle de bain, par une petite porte sur la droite de la chambre. Elle se retrouva alors face à son miroir et se trouva une mine affreuse. La tueuse retira alors le tee-shirt de Van et se retrouva en petite culotte. Elle observa son corps meurtri et soupira devant les hématomes, blessures ouvertes et bandages. Doucement, elle commença alors à retire les bouts de verre avec une petite pince à épiler et passa sa main en sang sous le robinet d'eau. Une fois soignée, elle laissa l'eau couler dans son bain et retourna dans sa chambre et ouvrit le tiroir de sa table de nuit pour y prendre un paquet de cigarettes. Elle n'était pas une accro de la sucette à cancer mais il fallait avouer que lorsqu'elle était énervée, une bonne cigarette et de l'alcool ne pouvait que la détendre un peu. Elle revint dans la salle de bain et se mit entièrement nue avant de se glisser dans son bain chaud. La tueuse alluma alors une cigarette et ferma les yeux tout en fumant, laissant son esprit vagabonder. Elle repensait à la semaine qu'elle venait de vivre, aux révélations auxquelles elle avait du faire face et qui venait une fois de plus de bouleverser son existence. Une fois que sa cigarette fut terminée, elle plongea sa tête dans la baignoire, retenant sa respiration. La belle trouva le silence sous l'eau plus qu'apaisant et y resta le plus que sa respiration d'humaine pouvait le lui permettre. Elle finit par ressortir sa tête de l'eau, passant une main dans ses cheveux mouillés.

    Ainsi, la belle ressortie dans la salle de bain presque heure après, ayant pris le soin de remettre de nouveaux bandages sur ses plaies et s'habilla convenablement. Ainsi, elle portait un petit short court et un débardeur un peu ample permettant de pas trop serrer son bandage au niveau du ventre. Lola prit une nouvelle cigarette, sortit de sa chambre, les cheveux longs et bien coiffés, elle s'était même maquillé, afin de cacher son teint blafard. Passant par la cuisine, elle prit un paquet de gâteaux et monta les marches pour se diriger vers son bureau. Elle y trouva Van assit à son bureau. Allumant une cigarette avec son briquet qu'elle rangea dans la poche arrière gauche de son short, la tueuse l'écouta. Visiblement, il n'avait rien trouvé sur Wesker, un vrai fantôme. Lola soupira puis passa derrière le bureau, se penchant près de Van puis taper quelques trucs sur l'écran. L'image de Liam, l'actuel Empereur, apparu alors sur l'écran. Le mentor de la belle paru surpris.

      « Van, une dernière nouvelle, Liam Kuran. Officieusement, c'est mon demi-frère, officiellement nous n'avons aucun liens de sang, Karel l'a adopté comme son fils lorsque je suis parti. Jarvis, met moi en relation avec Liam, je vais lui laisser un message. Lui il a les moyens de trouver cet enfoiré de Wesker. »

      « Bien mademoiselle. Voilà c'est fait. »

      « Liam, c'est moi Lola. J'ai besoin de ton aide c'est assez urgent. Il me faudrait le plus d'informations possible sur un certain Wesker, le chef d'un gang de hors la loi, trafiquant d'armes et de drogue dont l'ancien QG se trouvait sur Jomark. Il est grand, blond, l'allure sure de lui, toujours en costard et avec des lunettes de soleil. Tu peux mettre tous les moyens possible sur la recherche d'info, je saurais te payer en retour, tu le sais. Liam … Si tu veux me prouver que je peux avoir confiance en toi, en voilà une bonne occasion … C'est une question de vie ou de mort … »


    Lola se retourna vers Van et s'assit légèrement sur le coin du bureau, planta son regard dans celui de son mentor. Elle tira sur sa cigarette et souffla peu après.

      « En attendant que Liam me réponde … Je veux tout savoir Van. Comment m'as tu retrouver ? Surtout après toutes ses années loin de moi et sans être dans le métier. »


HJ : Je suis désolée de la qualité de la réponse u.u !

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Lun 2 Avr - 8:39

    Van releva la tête dès qu'il entendit le verre se briser. Son regard où il était possible de lire une certaine surprise se posa sur la main ensanglantée de sa fille adoptive, mais celle-ci ne semblait même pas ressentir la douleur des coupures. Il la laissa faire, se lever et jeter le verre contre la baie vitrée. Elle était clairement en colère, ce que le tueur comprenait. Après tout, il avait connu sa mère, il aurait pu être son père et il ne lui avait jamais rien dis alors qu'il avait eu beaucoup d'occasion de le faire. Van soutint son regard noir sans sourcilier, tout de même habitué aux humeurs de sa protégée. Tout ce qu'elle dit alors résonna dans la pièce, dans l'esprit de Van également. Il savait très bien qu'il aurait pu être son père s'il avait réussi à garder Kendra Aino près de lui, et il aurait aimé l'être, sans le moindre doute. Malgré tout Van avait un côté très paternel. Quant à lui rappeler Kendra ... A chaque instant, oui. Mais le tueur aimait Lola pour ce qu'elle était, pas parce qu'elle était la fille de son amour perdue. Il aurait aimé le lui dire, cependant il n'eut guère le temps de le faire. En effet, il vit Lola lever son poing. Il aurait pu arrêter son geste, après tout il possédait une force physique bien supérieur à la sienne, mais selon lui il méritait ce coup, c'est pour cela qu'il laissa Lola lui mettre une bonne droite, sa tête suivant le mouvement. Il se passa ensuite la main sur la joue, et avec un sourire il se leva et la prit dans ses bras, de force certes, mais elle ne sembla pas vouloir se dérober. Lola se calma doucement, mais finit par reculer.

    Le Loup partit à l'étage en soupirant, il parlerait avec Lola plus tard. Il avait quelques questions pour elle. Par exemple, qu'est-ce que Wesker savait ? Quelle information possédait t-il pour mettre Lola dans un tel état ? C'était décidé, il ne l'aiderait pas sans savoir pourquoi, c'était pour sa propre sécurité. En soupirant, il s'installa en bureau de la tueuse et commença ses recherches. Il se souvenait vaguement de cet homme pour avoir dû lui voler quelque chose, par le passé, mais c'était le seul lien qui les reliés tous les deux. Cependant, lui semblait mieux le connaitre puisqu'il avait pu lui envoyer un message.

    Une odeur de cigarette tira Van de ses réflexions et celui-ci posa son regard sur Lola. Il soupira, qu'elle boive, okay, mais qu'elle fume c'était plus que limite. Il ne lui fit pourtant aucune réflexion, pour le moment. Il lui apprit ce qu'il avait trouvé, c'est-à-dire pas grand-chose. Cet homme était un vrai fantôme. Van se pencha vers l'écran alors que Lola y tapait quelque chose. Il fut surprit d'y voir l'image de Liam Kuran, l'actuel Empereur. Il le fut encore plus lorsque Lola lui apprit qu'il s'agissait de son demi-frère. Cependant, il se méfiait et se méfierait probablement toujours de cet homme étant donné le lien qu'il avait avec Karel ...

    Une fois le message passé, Lola se tourna vers lui. Van lui arracha alors sa cigarette qu'il termina pour elle, sous son regard noir. Lui se contenta de hausser un sourcil, mais la belle tenta de le frapper. Cependant, elle n'avait pas toutes ses forces et le tueur arrêta son geste avec facilité. Lâchant son poignet, il lui lança un regard d'avertissement, si elle recommençait il lui tordait le poignet. Il se releva alors et fit quelques pas dans la pièce, puis se planta près de Lola en croisant les bras sur son torse, le regard dur.


    « Il m'a envoyé une invitation. J'ai volé ce type une fois pour un contrat, mais c'est tout, par contre lui semble très bien savoir qui je suis. Quoi qu'il en soit, il m'a envoyé un message avec une photo en preuve, ça m'a suffit pour venir te chercher et lui savait très bien que j'allais venir te tirer de là. »

    Il fronça les sourcils, son regard se voilant légèrement. Il semblait chercher quelque chose dans sa mémoire. Il dévisagea alors Lola en se rapprochant, se plaçant à quelques centimètres d'elle et la toisant de toute sa hauteur, les bras toujours croisés dans une attitude ferme.

    « Et toi, Lola. Que sait-il sur toi qui te pousse à vouloir absolument le tuer maintenant ? Ne me dis pas simplement « qu'il en sait trop », ça ne me suffira pas. Tu me connais, je dois avoir toutes les informations en mains pour t'aider, il va falloir être sincère avec moi. Je sais que tu aimes avoir tes secrets et tenir les gens loin de toi, mais c'est important, et tu sais que tu peux me faire confiance. »


[OMG, c'est nazeeeuh T.T Je me rattrape au prochain !]
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Mar 10 Avr - 3:53

    Alors que Lola était légèrement assise sur le bureau, elle plongea son regard dans celui de Van, attendant qu'il réponde. Toutefois, avant de prendre la parole, ce dernier prit la cigarette de la bouche de la belle et la fuma lui même. La tueuse, légèrement agacée par ce geste, leva la main vers lui, comme pour le gifler, mais Van lui prit le poignet et lui fit comprendre que cette fois, il ne méritait pas d'être frappé. La belle soupira et retira son poignet rapidement. Pour compenser, elle ouvrit le paquet de gâteaux et en mangea un, sans vraiment avoir faim. Il fallait tout de même qu'elle reprenne des forces si elle voulait tuer Wesker le plus rapidement possible.

    Van se leva alors et marcha dans la pièce, expliquant sa relation avec Wesker. Lola en fut assez étonnée. Donc, les deux hommes se connaissaient et Wesker détestait visiblement Van pour une histoire du passé Ainsi, si Wesker avait autant fait souffrir Lola, c'était, d'une part pour se satisfaire lui même et Karel, mais aussi pour provoquer d'autant plus Van. Autant dire qu'elle aurait peut être moins souffert si Wesker n'avait pas voulu mettre le Loup dans un tel état de rage qu'il se serait précipité pour sauver sa protégée. Lola détourna le regard pour réfléchir. Wesker en savait donc énormément sur la tueuse, au point même de savoir que son mentor avait été Van Wolfin, dit The Wolf. Comment avait-il pu avoir accès à autant de connaissance ? La question en réalité était surtout pourquoi Karel lui avait-il donné autant d'informations ? Il n'était pas logique que le Sith donne aussi facilement toutes ses informations pour simplement faire souffrir sa fille. Quoi que. Pour Karel, tous les moyens étaient bons pour la faire souffrir le plus possible et, sans doute devait-il penser qu'une fois le rôle de Wesker terminé, il pourrait aisément le tuer. Il fallait donc que Lola trouve Wesker avant lui pour le tuer avant son géniteur, sinon elle n'aurait aucunes réponses à ses questions et ne pourrait pas assouvir sa vendetta personnelle. Ce qui semblait étrange, était le fait que Van avait pu se glisser dans la forteresse de Basher, sans être tombé dans un piège de la part de Wesker. Si ce dernier avait voulu tuer son ennemi en l'attirant dans un piège par un appât plus qu'alléchant, pourquoi ne s'était-il rien passé sur Jomark ? Van était doué d'accord, mais il n'y avait visiblement aucun piège tendu. Cela signifiait-il que Wesker avait d'autres projets ? Beaucoup de questions restaient maintenant sans réponses mais Lola devrait rapidement trouver ses réponses, et ceci en passant par la torture de ce cher Wesker.

    Alors que la belle était plongée dans ses réflexions, Van se rapprocha de la tueuse qui s'était levé. Ils étaient donc très proche et Lola pouvait déceler la dureté de son regard avant même qu'il ne prenne la parole. Van avait donc déceler la grande colère de Lola et sa volonté immédiate de retrouver cet homme et de le tuer. En même temps, la belle n'avait pas vraiment cherché à le cacher. Toutefois, Van se demandait pourquoi la tueuse avait cette envie aussi grande, il avait compris qu'il en savait trop sur elle. Toutefois, Lola ne pouvait rien lui dire à ce sujet et elle devrait donc la jouer au bluff, bien que la plupart de ses réponses soient totalement sincères. La belle était d'ailleurs une incroyable menteuse et Van n'y verrait que du feu.

      « Écoutes Van c'est plutôt simple … Wesker m'a fait torturé pendant sept jours, lui même m'a torturé avec une telle violence que certains de mes hématomes vont mettre plusieurs semaines à disparaître. Ensuite, il sait que je suis Lola Aino, alias l'Ange de la Mort, si il décidait de rendre cette information publique, je serais beaucoup plus pourchassée qu'à l'ordinaire et avec des moyens certainement beaucoup plus conséquents. Il sait également que toi, Van Wolfin tu es The Wolf et tu as été mon mentor et il sait à quel point tu tiens à moi. On peut aussi rappeler qu'il est en relation avec Karel Kuran, cet homme qui se considère comme mon père et que je rêve de voir mort. Enfin, Wesker pourrait très bien révéler publiquement qu'il m'a faite prisonnière et m'a torturé durant une semaine, ce qui aurait pour effet de totalement me discréditer et me faire perdre tous mes clients … Je dois l'empêcher de donner trop d'informations à Karel ou à quelqu'un d'autre. Van, je dois le tuer pour tes ses raisons ! »


    Lola l'avait regardé dans les yeux durant tout son discours, comme pour lui prouver qu'elle ne mentait pas et d'ailleurs, elle était sincère, elle ne lui mentait pas. Doucement, son regard s'adoucit et elle eu un petit sourire sincère, sans quitter Van des yeux.

      « Je ne compte pas t'embarquer dans cette histoire Van. Tu es à la retraite maintenant et tu dois le rester. Laisse moi gérer cette histoire. »


    La belle lui fit un clin d'oeil. Puis, à ce moment là, Jarvis lui indiqua que les informations venaient d'arriver. Liam avait fait très vite pour le coup. Lola se retourna et regarda l'écran. Nar Shaddaa. Voilà l'endroit ou Wesker se cachait, dans un bulding en plein centre ville. Comme par hasard. La tueuse demanda à Jarvis des informations plus complètes et en temps réel sur cet immeuble ainsi que les plans d'accès. Elle s'éloigna alors de l'ordinateur pour se diriger vers la porte, tout en parlant à Jarvis.

      « Sors moi toutes les données possible la dessus, j'établirais un plan en route. Il faut que j'aille me préparer, je part dès que je suis prête. »


      « Mademoiselle, je vous le déconseille fortement. Votre état de santé est toujours faible, vous n'avez rien mangé depuis 48h et vous êtes toujours blessée. C'est une mauvaise idée d'y aller tout de suite. »


    Alors que Lola allait ouvrir la bouche pour répliquer, elle sentit la main de Van se refermer autour de son poignet. Elle se retourna alors pour le regarder dans les yeux. Lui aussi ne semblait pas trop d'avis à ce que la belle parte maintenant et sans doute voulait-il la retenir.

HJ : Désolée, je n'avais pas trop de choses à rajouter et je n'allais pas faire trop avancer le rp, sinon tu aurais galéré à faire réagir Van sur toutes les choses que j'ai rajouté.

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Ven 13 Avr - 14:19

    Campait sur ses deux jambes face à celle qu'il considérait comme sa fille, le regard émeraude de Van se faisait, en cet instant, dur et froid. Cette froideur n'était pas destinée à Lola, bien sûr, mais c'était là le signe évident de sa concentration sur chaque mot prononcés par la jeune femme, mais également le signe qu'il décryptait chacun expressions de son visage, cherchant une faille, quelque chose qui lui prouverait qu'elle mentait ou occultait une partie de la vérité. Hélas, l'Ange de la Mort était une très bonne menteuse et elle ne laissa rien paraitre sur son joli visage. Cependant, Wolfin connaissait la tueuse, et même s'il parut convaincu par son petit discourt, une part de lui se doutait qu'il y avait autre chose, mais comme toujours elle ne voulait pas lui dire, pour le protéger lui - ce qui l'agaçait, il pouvait se protéger lui-même - ou pour se protéger elle et garder sa réputation intacte. Ainsi donc, Lola souhaitait simplement tuer Wesker pour ce qu'il lui avait fait endurer, ce qui d'un côté était tout à fait normal. Ensuite, si son identité était révélée, la jeune femme ne s'en sortirait probablement pas, et ça Van le comprenait parfaitement puisque lui-même ne dévoilait jamais sa véritable identité, sauf s'il avait parfaitement confiance ou si la situation l'y obligeait. Après, le fait qu'il sache qui il était ne le surprenait aucunement, mais cela donnait une raison de plus au Loup pour aider Lola à traquet et tuer cet homme. Mais dans tout cela, le simple fait qu'il soit en relation avec Karel Kuran suffisait à Lola pour vouloir le tuer ...

    et également à Van, qui nourrissait une haine profonde pour cet homme abject. Lorsque Lola eut terminé sa tirade, Van passa une main lasse sur son visage à la barbe naissante. Un simple coup d'oeil vers la jeune femme suffisait pour savoir qu'il était inutile de l'empêcher d'accomplir sa vengeance et préserver ses secrets, même si Van avait voulue l'en empêcher, il savait très bien qu'elle aurait trouvé un moyen d'y aller. Lorsqu'elle rajouta quelques secondes plus tard avec un petit sourire qui en arracha un à Van, celui-ci lui répondit aussitôt, passant deux doigts sur la joue de l'Ange de la Mort, venant se rassoir sur le bureau, les bras croisés sur son torse.


    « Tu sais Lola, j'ai déjà replongé. J'ai ... dilapidé mon argent en alcool, en filles et dans plein d'autre chose. Je suis fauché, donc que tu veuilles que je croupisse en cuvant mon alcool sur mon canapé ou non ne changera rien, je t'aiderais, moi aussi j'ai mes raisons de vouloir retrouver ce type. Moi aussi je veux voir Karel mort. »

    Jarvis empêcha Lola de répliquer, car celui-ci informa la jeune femme que l'Empereur lui avait répondu. Il était rapide, bon point pour lui, mais cela ne changeait pas grand-chose aux sentiments de Van, il n'aimait pas que sa protégée travaille avec cet homme. Après tout il restait un Kuran, un Sith donc, et pouvait très bien mentir à Lola et la manipuler, comme Karel l'avait fait lorsqu'elle était enfant. Quoi qu'il en soit, Wesker se trouvait donc sur Nar Shaddaa. C'était ... commun, comme endroit pour un hors la loi. La lune des contrebandiers était l'une des meilleures planètes où se rendre lorsqu'on voulait se faire un nom ou se faire oublier ... ou devenir puissant.

    L'Ange de la Mort souhaitait partir tout de suite, mais Jarvis et Van n'était absolument pas de cet avis. La jeune femme avait besoin de se reposer encore et de s'alimenter, sinon elle ne tiendrait pas deux minutes une fois sur Nar Shaddaa, son corps allait vite la lâcher. Les doigts de Van s'enroulèrent autour du fin poignet de la jeune femme. Malgré la délicatesse du mouvement, la poigne du Loup était forte afin que la jeune femme ne lui échappe pas.


    « Tuer Wesker est une chose, arriver jusqu'à lui indemne en est une autre. Ton corps va te lâcher en route si tu ne manges pas. Viens, je vais te faire quelque chose. »

    Van descendit donc, Lola sur ses talons. Le tueur n'était pas mauvais cuisinier, après tout il devait se débrouiller seul, mais il n'était pas non plus le plus doué de la galaxie. Il manqua de faire brûler la viande lorsqu'il quitta ses fourneaux pour parler un peu avec Lola. Finalement, la jeune femme eut tout de même droit à un repas relativement bon. Van se joignit bien sûr à elle, mais le repas se passa majoritairement dans le silence, tout deux avaient une grande faim et n'étaient guère bavard, de toute façon. Les deux tueurs finirent pas se poser dans le salon et déguster un merveilleux alcool, cependant Van fini par forcer Lola à monter se reposer dans sa chambre...

    La soirée se passa tranquillement, et après un repas tout aussi silencieux que le précédent, ils allèrent tous les deux se coucher. Van se doutait que Lola allait tenter de s'éclipser dans la nuit, mais à quoi bon essayer de l'arrêter de toute façon ? Alors que la lune c'était levé depuis un moment, Le Loup se trouvait à sa fenêtre et c'est sans la moindre surprise qu'il aperçu la tueuse se faufiler dehors, aussi souplement qu'un chat, et embarquer à bord de son appareil. Un soupire échappa au tueur tandis qu'il observait le vaisseau de l'Ange quitter le sol. Portant son verra à ses lèvres, il l'observa jusqu'à ce qu'il ne puisse plus le discerner parmi les étoiles.


    « Fais attention à toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos] Mar 8 Mai - 11:46

La main ferme, Van tenait Lola par le poignet, l'empêchant de faire un pas de plus. Elle s'était rapidement retournée, faisant voler ses cheveux longs, son regard se posa droit dans les yeux de son mentor. Il avait le regard dur mais doux à la fois. La tueuse savait ce qu'il allait lui dire, elle n'était pas sotte, et son expression trahissait ses pensées. Ainsi, il brisa le silence qui s'était installé et prit la parole de sa voix grave. Van souleva un problème assez important. Lola était aveuglée par sa volonté de tuer Wesker, mais elle pouvait aisément imaginer qu'il avait avec lui de très nombreux hommes et qu'elle devrait d'abord leur rentrer dans le tas si elle voulait parvenir jusqu'au bureau de Wesker. Ainsi, elle devrait partir lourdement armée. Malgré cela, devant les protestations de Jarvis et Van, la belle ne put que se résigner. Son mentor ne la laisserait jamais partir maintenant, surtout sous ses yeux. Ainsi, la belle haussa les épaules et fit un signe de tête, indiquant qu'elle se montrait vaincu. De plus, Van à quelque chose en plus, il savait cuisiner. Depuis des années maintenant, Lola laissait faire son droïde pour cuisiner car elle était une piètre cuisinière. Se retrouver dans une salle remplit d'hommes armés jusqu'aux dents et tous près à tuer la belle semblait pour elle beaucoup plus facile et amusant que de se retrouver devant les fourneaux avec des ingrédients à mélanger pour faire un bon repas. Lola avait pourtant des souvenirs de Kendra, tendant désespérément de lui apprendre à cuisiner, sans grand succès, la petite Lola s'avérant beaucoup plus douée au piano. Ainsi, elle suivit Van dans la cuisine et s'assit sur le comptoir, le regardant préparer le tout. Ils profitèrent de ce moment assez complice pour discuter de tout et de rien. Ainsi, Lola apprit que son mentor avait replongé après avoir dilapidé tout son argent en filles et alcool, rien d'ailleurs n'étonnant la belle la dedans et puis, les tueurs ne peuvent pas vraiment prendre de retraite, l'appel du crime était toujours trop fort et on ne pouvait jamais vraiment décrocher et c'est sans doute ce qui était arrivé à Van. Bien entendu, il avait accumulé des dettes, mais, on pouvait aisément imaginer que reprendre le chemin du crime en série n'avait pas été très traumatisant. D'ailleurs, Lola proposa même à son ancien mentor de l'aider à éponger ses dettes mais, ce dernier insista pour qu'elle garde son argent, lui expliquant qu'il devrait réparer lui seul ses erreurs. La belle le reconnaissait bien là, quand il faisait une faute dont il était le seul responsable, il savait en assumer pleinement les conséquences, preuve de sa sagesse, bien que ce ne soit pas son trait principal de caractère. Quand ils passèrent à table, le silence s'installa doucement, Lola dégustant son repas, très bon, par rapport à ce que faisait son droïde d'habitude, il faudrait qu'elle lui intègre d'autres méthodes dans sa puce. Le repas terminé, la belle invita Van au salon et apporta deux bouteilles d'alcool. Lola s'allongea sur un des canapés, face à la baie vitrée et observa le parc de la villa, buvant tranquillement et discutant avec son ami. L'heure tournait et Van intima à sa protégée d'aller se coucher, qu'elle avait besoin de repos. Sachant qu'il ne reviendrait pas sur sa position, la belle eut un sourire et traversa le salon pour rejoindre sa chambre. Il était convenu que Van dormirait dans la chambre d'ami à l'étage.

Une fois arrivée dans sa chambre, Lola appuya son dos contre la porte et se laissa glisser jusqu'au sol. Elle ferma les yeux pour mieux se concentrer. Doucement, un plan se dessina dans son esprit, elle envisagea les obstacles, les difficultés, elle savait quelles armes seraient utiles, son plan de sortie. Tout était parfaitement clair en quelques minutes de réflexion. La tueuse rouvrit les yeux. Van allait lui en vouloir, il risquait de tenter de la suivre ou de la rejoindre sur place. Dans un soupir elle se leva, sachant parfaitement ce qui l'attendrait à son retour mais elle était prête à en courir le risque. Lola avait décidé de tuer Wesker et ainsi, par cette seule volonté, il devait mourir et le plus tôt possible ! Soudain, son regard devint froid, dur et déterminé, la tueuse reprenait son enveloppe mortelle. Se levant d'un pas sur d'elle, la belle se dirigea vers son immense dressing et prit une tenue ainsi que des chaussures puis s'enferma quelques minutes dans la salle de bain. Quand elle en ressortie, Lola était vêtue d'une combinaison noire plutôt moulante mais ne gênant pas ses mouvements, à ses pieds elle portaient des bottes montantes. Elle se dirigea dans un coin de sa chambre et ouvrit une porte blindée donnant sur son armurerie. Quand elle sortit, sa ceinture était garni d'armes en tout genre, certaines étaient même cachées dans ses bottes ou ses manches et elle avait les cheveux attachés en une haute queue de cheval. La belle resserra l'élastique tenant ses cheveux, replaça sa ceinture correctement et se dirigea alors vers le salon. Elle trouva la pièce vide, signe que Van avait regagné sa chambre. La tueuse se déplaça avec discrétion dans sa propre maison, afin de ne pas éveiller le vieux tueur. Elle se glissa dans le jardin et traversa la forêt avant de se rendre à son vaisseau. En montant à l'intérieur, elle entendit la voix de Jarvis.

    « Mademoiselle, j'insiste, c'est une mauvaise idée. »

    « Écoutes Jarvis, cette décision ne concerne que moi et puis, tu n'as pas vraiment le choix sinon je noie ta carte mère et je t'intègre dans le corps d'un droïde assigné au travail à la chaine et tu n'aura plus ton mot à dire. »

    « C'est un peu rude comme fin. »

    « Toi seul peut décider de ton destin très cher ! »

    « J'imagine que de toute façon mon avis de changera rien et que vous seriez capable de prendre vous même les commandes de votre vaisseau. Alors, au moins pour une question de sécurité, je vais m'occuper de diriger le vaisseau. »

    « Parfait, tu as tout compris, alors en route ! »


Lola eut un petit sourire et se dirigea vers le petit salon du vaisseau pour s'allonger sur le canapé. Durant le trajet, elle se répéta son plan et en profita pour se reposer le plus qu'elle pouvait. La tueuse risquait de se retrouver rapidement surmenée et en difficulté mais elle ne devrait pas perdre de vu son objectif. Il fallait qu'elle soit parfaitement consciente et déterminée pour achever sa mission comme elle l'avait souhaité. Durant le voyage, elle demande quelques autres renseignements de plus à Jarvis et lui indiqua quelques ordres sur la marche à suivre une fois arrivé sur Nar Sha'. Durant le trajet, la belle mangea un peu et but un peu d'alcool, histoire d'avoir le maximum de forces en réserve. Quand le vaisseau arriva non loin de la planète, Lola se leva et se dirigea vers le panneau de commande, regardant la planète devenir de plus en plus grande face à elle, toutefois, elle eut le temps de fumer une cigarette avant que le vaisseau se pose. Juste avant de descendre, Lola prit un petit instrument qui lui permettrait de rester en contact avec Jarvis, ce qui s'avèrerait très utile pour quitter au plus vite la planète. Enfin, elle prit un long manteau noir, cachant ses armes ainsi que son visage derrière une épaisse capuche. A partir de là, Lola se déplaça telle une ombre dans la ville, se dirigeant minutieusement vers le bâtiment dans lequel se terrait Wesker. Durant le trajet, elle se prépara mentalement, se rappelant les jours de torture, les blessures, l'implication de Basher, les ordres de Wesker, absolument tout. Doucement, une haine véritablement profonde l'envahit et Lola laissa le monstre de haine qui sommeillait en elle, doucement prendre le dessus. Les pas qu'elle faisait la rapprochait de plus en plus de son objectif et petit à petit, son regard devenait glacial et emplit de sentiments si sombre que quiconque aurait croisé son chemin à cet instant n'aurait pas survécu bien longtemps. Ainsi, lorsqu'elle arriva devant le bâtiment, Lola s'était transformé en un véritable être uniquement motivé par le sang et la mort.

Les pas de la tueuse s'arrêtèrent devant les portes du bâtiment. Doucement, un petit courant d'air vint faire flotter son manteau derrière elle. Son regard noir parcouru le building pendant que sa main droite glissait vers sa poche en sortant un détonateur thermique. Lola l'activa et le lança sur la porte d'entrée qui explosa dans un grand fracas et la silhouette d'une femme traversa les flammes pour entrer dans le hall central, marchant sur les débris de verre. Le massacre allait commencer …

Deux hommes arrivèrent en trombe dans le hall, armés et visant la personne caché sous un épais manteau noir. Deux bruits lourds résonnèrent dans la pièce. Les deux hommes étaient tombés à terre, morts. En face d'eux, un blaster encore fumant était pointé dans leur direction. D'un geste souple et rapide, la tueuse enleva son manteau et le jeta dans un coin de la pièce, dévoilant son visage. Un troisième tir de blaster, dont la trajectoire fut dévié, servit à détruire les holo caméra de surveillance. Passant à côté des deux corps et sans y prêter attention, la belle s'engagea dans un long couloir plutôt grand et composé de plusieurs portes dans les murs à droite et à gauche, ainsi que des caisses un peu partout, en gros, l'endroit idéal pour se battre. D'ailleurs, les hommes ne se firent pas attendre. Deux douzaines d'hommes lourdement armés déboulèrent dans le couloir, faisant feu sur Lola. La tueuse effectua plusieurs sauts périlleux agiles et rapide afin d'éviter les premiers tirs, tout en avançant vers les hommes. Quand elle retomba sur ses pieds, elle tira dans la tête de l'homme le plus proche d'elle, marquant le mur blanc d'une giclée de sang. Un tir vint alors frôler sa joue, la faisant légèrement saigner. La tueuse fronça les sourcils et couru vers trois hommes dans un coin. Elle frappa le premier au visage, explosa la tête du second contre le mur, brisa le coup du troisième et se servit du premier homme pour le mettre devant elle, afin qu'il soit transpercé de tous les tirs des autres hommes. Lola laissa alors tomber le corps criblé de tirs et ensanglanté de l'homme et se mit derrière une caisse en métal. Elle profita d'une courte pause pour laisser les hommes se disperser, un sourire glacial sur les lèvres. Quand elle se redressa, la tueuse fit feu de tous les côtés, éliminant un maximum d'hommes de tirs en pleine tête. Parfois, ses tirs étaient déviés pour atteindre leurs objectifs, ce qui la rendait encore plus dangereuse qu'on ne pouvait calculer à l'avance un tir. Ainsi, neuf périrent de cette façon et doucement, le calme retomba dans le couloir. Lola se trouvait à mit chemin et avait déjà éliminé la moitié des hommes. Les autres hommes étaient tous planqués dans différentes pièces ou derrière des caisses. La tueuse laissa tomber ses recharges dont le bruit sec lorsqu'elles heurtèrent le sol, résonna dans toute la pièce. Deux hommes crurent que c'était le moment de se montrer, malheureusement pour eux, Lola était incroyablement rapide pour recharger et, aussitôt sorti de derrière leurs caisses, ils furent touchés en plein coeur d'un tir de blaster. C'est alors que la porte à sa droite s'ouvrit brusquement mais la belle la plaqua au visage d'un homme, le faisant chuter, elle ne lui donna pas le temps de se relever et le tua au sol mais un homme sortit de la pièce de derrière. Effectuant un mouvement circulaire de la jambe, la belle réussi à le frapper au visage, s'ensuit un rapide combat au corps à corps et Lola enchaina les coups avec une rapidité déconcertante, frappant tous les points faibles de l'homme, comme son entrejambe, la cage thoracique et pour finir la tête, qu'elle explosa avec violence sur le sol. Deux hommes coururent vers elle dans le couloir et la tueuse en fit de même. Elle couru rapidement vers le premier homme et posa ses deux pieds sur son torse en prenant appuie pour effectuer un saut arrière qui, tout en descendant, lui permis d'éliminer l'homme d'un tir en pleine tête. A terre, elle fit une balayette au second type et lui envoya un coup de pied dans la tête qui heurta le mur et le tua sur le coup. N'en restait plus que six. Deux hommes sortirent de deux pièces différentes et un troisième arriva devant elle, ainsi, tous les trois entouraient maintenant la belle. Elle frappa le premier, arrête le coup du second et frappa le troisième avant de prendra appuie sur lui pour balancer un coup de pied sur le premier et faire basculer le second. La tueuse enchaina quelques coups rapide, faisant tomber un à un les hommes qui n'avaient pas le temps d'utiliser leurs armes au vu de la rapidité de l'Ange. Toutefois, trouvant le combat un peu long, la belle récupéra une des pinces qu'elle avait dans ses cheveux et la clipsa sur le tee-shirt d'un des hommes et parti en courant. Les hommes sortirent alors leurs armes, pensant que la tueuse fuyait et qu'ils pourraient en profiter pour la tuer. Toutefois, Lola s'arrêta et se retourna vers eux juste à temps pour les voir exploser dans un grand fracas. N'en restait plus que trois. Voilà donc que ces trois petits cochons sortaient de leur terriers et voulaient affronter la belle en face. Les tirs fusaient dans tous les sens, les hommes sentant très certainement le danger rôder en voyant les cadavres de leurs compagnons, tombés au combat. Effectuant plusieurs mouvements avec une agilité et une rapidité sans pareille, tout en tirant, Lola parvint à en éliminer deux. N'en restait plus qu'un. Tel un félin, la belle bondit sur lui, le plaquant au sol mais l'homme se défendit pour sa vie et repoussa l'Ange. En se redressant, alors que l'homme récupérait son arme, Lola dégaina son fouet laser et lui sectionna le bras tenant son arme. Motivé par son cri de douleur, elle lui sectionna son second bras, d'un autre coup de poignet très précis. L'homme tomba à terre, hurlant de douleur. Lola le laissa crier, histoire que Wesker entende la souffrance de ses hommes. Quand elle en eu marre, la finit par lui tirer une balle dans la tête. N'en resta, plus du tout. Lola était maintenant de l'autre côté du couloir. Derrière elle, tout n'était que cadavres enchevêtrés, membres éparpillés et le mur était recouvert de giclée de sang, faisant complètement oublié la blancheur immaculée de la peinture de base. L'Ange de la Mort resserra l'élastique autour de ses cheveux et replaça correctement sa ceinture avant de reprendre sa route. Bien que durant toute la traversée du couloir, la belle avait été concentrée sur les différents hommes à éliminés, maintenant, elle ressentait à nouveau des douleurs liées à blessures. Elle prit appuie sur le couloir et posa sa main sur son ventre, grimaçant légèrement, toutefois, elle serra le poing et son regard devint à nouveau dur. Marchant et montant des escaliers, sans rencontrer d'hommes, Lola finit par arriver devant la porte du bureau de Wesker qu'elle ouvrit d'un grand coup de pied, pointant ses blaster sur sa cible. L'homme lui tournait le dos et il avait les mains croisés derrière lui, son visage était tourné vers une impressionnante baie vitrée, il semblait contempler le paysage qui s'offrait devant lui. Toutefois, il daigna se retourner vers elle et la regarda des pieds à la tête, les mais toujours croisées dans le dos.

    « Lola. Je ne m'attendais pas à vous voir de si tôt, surtout après les traumatismes que vous avez du subir. »

    « Oh ne jouez pas aux cons avec moi. Vous saviez que je viendrais et vous savez parfaitement que ce ne sont pas quelques jours de tortures qui vont m'empêcher de dormir. Il m'en faut plus que ça Wesker … »

    « Oui, il vous en faut plus. Mais moi j'en sais plus sur vous, comme votre petit secret … » Lola se rapprocha de lui, le pointant toujours avec ses blasters, le regard glacial.


    « Vous pensez que vous pourrez toujours la protéger ? Elle ne vous reconnaît plus, elle pense même que vous êtes morte … A quoi bon … ? » La belle ne put se retenir et fonça sur Wesker, le plaqua contre un mur, pointant son blaster sur sa tempe. L'homme eu un sourire amusé et laissa échapper quelques mots. « Il ne fait pas bon être mère de nos jours … »


C'était la phrase de trop. Lola frappa Wesker avec la crosse de son blaster puis le souleva légèrement et lui mit une droite violente, sa tête heurta le mur et il glissa sur le sol. La tueuse se mit sur lui et le frappa de ses poings à plusieurs reprises, faisant gicler du sang sur le mur et le sol. Wesker se mit alors à rire, le visage éclaté et ensanglanté. La belle s'arrêta quelques instants et souleva le visage de l'homme en costard.

    « Est ce que tu lui as filé ces infos ou pas encore … ? Est ce qu'il est au courant ? »


Comme il ne répondait pas, la belle se remit à le frapper avec violence et vit tout de même son regard se poser sur le bureau. Lola tourna la tête et se redressa. Elle passa derrière le bureau et pirata la base de donnés afin d'avoir accès aux informations qu'elle cherchait. Rapidement, elle trouva ce qu'elle était venu cherché ici mais cette révélation l'étonna. C'était Enzo Kuran qui voulait récupérer l'information auprès de Wesker. Enzo était le dernier cousin de Lola encore en vie, il était le fils de Zira, soeur de Karel. Depuis des années, Enzo s'était éloigné de la famille Kuran car il était trop faible et donc rejeté de tous. Ainsi, il devait penser qu'en récupérant une information de cette envergure, il pourrait la transmettre à Karel et Zira et ainsi être à nouveau accepté dans ce qui restait de la famille Kuran. Toutefois, il était dans la même situation que Lola, il ne savait pas ou se trouvait les deux Sith à ce moment là. Malgré cela, Lola avait eu de la chance car Enzo n'avait pas eu le temps de passer voir Wesker, heureusement que la belle était venue ce soir là et n'avait pas reporté son entrevue avec son tortionnaire. Toutefois, en relevant la tête, Lola aperçu Wesker, un détonateur à la main. Elle se précipita vers lui mais c'était trop tard, il appuya sur le bouton et des alarmes se déclenchèrent dans le bâtiment, indiquant qu'il restait dix secondes avant la destruction du building. La tueuse frappa Wesker d'un violent coup de pied et lui tira dans la tête, sa mort serait dû à elle, pas à l'auto destruction programmé de son bâtiment. Une fois la tâche accomplie, Lola regarda autour d'elle puis prit une inspiration et couru en avant pour se jeter à travers la vitre. Elle passa à travers cette derrière, le verre brisé venant la blesser à quelques endroits et, dans sa chute, Lola sortit son fouet neuronique et le lança en l'air. Avec un peu de précision et beaucoup de chance, elle parvint à le faire s'enrouler autour d'un lampadaire en contrebat. Ainsi, elle put l'utiliser pour retomber au sol mais, à peine eut-elle posé ses pieds à terre que le bâtiment explosa et le souffle de l'explosion la projeta un peu plus loin. En se redressant difficilement, la tueuse regarda derrière elle les gravas et se dit qu'au moins, elle n'aurait pas besoin de faire le ménage.

Lola traversa ainsi difficilement la ville et rejoint son vaisseau ou Jarvis la reconduisit sur Naboo. Arrivé dans sa villa, Van put se précipiter dans le vaisseau pour trouver sa protégée blessée, les habits légèrement déchirés mais qui était simplement endormie, complètement exténuée. Ses blessures étaient cette fois superficielles et le tueur n'eut pas à s'en inquiéter pour cette fois …

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos]

Revenir en haut Aller en bas

Captive [PV Van] - Jomark [Sujet clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Espace-