Partagez| .

L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Mer 7 Mar - 9:30

Amayelle avait décider de partir sur Nar Shaddaa sur jour là pour la prime d'un certain gangster Hutt dont la prime dépassait les cinq chiffres. La chasseuse de primes ne pouvait tout simplement pas refuser un offre pareil, elle qui ne vivait que pour l'argent et la fierté (elle se tayait entre autre une forte réputation au sein des chasseurs de primes). Amayelle se disait qu'avec cette somme, elle pourrait se payer encore plus de gadgets et un autre Manticore (marque de blaster très connue par les contrebandiers et les chasseurs de primes) peut-être. Ou alors un autre speeder parce que celui qu'elle possédait déjà avait les propulseurs arrières rouillés.


Après environ une heure de marche, elle arriva au cartel des Hutts, là ou sa cible était cachée. Elle entra discretement et se faufila à travers la pièce sans être vue par les garde. Par mesure de précaution, elle bousilla aussi tous les caméra sur lesquelles est tombait. Elle arriva enfin à la pièce principale, un grand espace avec une statue d'un Hutt en plein milieu de la pièce (ca devait être lui sa cible se dit-elle). Mais lorsqu'elle se tourna la tête pour espionner le Hutt, elle vit qu'il parlait avec un homme en bure noire et qui avait une capuche.... et un sabre laser sur sa ceinture.


Qu'est-ce qu'un Sith fou dans le cartel des Hutts, hmmm cela va compliquer les choses, un Hutt c'est facile à tuer mais pas un Sith... à moin que ce ne soit qu'un apprenti comme celui que j'ai buter sur Tatooine l'autre jour. Peut-importe, ils mourront tous les deux d'une balle de mon blaster infaillible


Elle continua de les écouter en sislence jusqu'à ce qu'elle comprenne que c'est d'Amayelle dont ils parlait. Une sorte d'alliance fait pour mettre à mort la chasseuse de primes qui avait trahi l'empire il y a de cela des années (et qu'ils n'avait toujours pas tuée). Donc ce Sith n'était là que pour alerter les Hutts que si jamais il voyait Amayelle de la tuer sur le champ.


Merde, mais c'est de moi dont ils parlent.... Vous pouvez toujours essayer sales chiens de l'Empire, je vous battrai et rebattrai à tous les coups.


Elle décida alors de sortir le plus vite possible et se réfugia dans un bar un peu plus loin où elle commanda à boire pour oublier tout ca. Bizarrement, le barman regardait la chasseuse de primes de travers, comme si elle lui disait quelque chose. Mais Amayelle n'y prena pas attention, après tout c'était la première fois qu'elle mettais les pieds dans ce bar. Après qu'elle eue son verre, elle alla s'asseoir à une table et buva en silence, en essayant d'oubler cette histoire. La pluspart des clients la regardais après un petit moment, elle se dit que c'était bien normal dû à sa sublime beauté. Pui un des client lui pointa le mur avec le doigt, elle se retourna alors et vit sa photo en plein épinglée sur le mur. Elle l'arracha et regarda ce qui y était écrit: 100 000 crédits pour qui rammenera la tête de cette femme et traîtresse à l'Empire. Un des clients sorti alors son blaster et tenta le coup, mais Amayelle l'avait remarquer et évita son tir de blaster de justesse en baissant la tête et tenta ensuite une contre-attaque, ce qui tua le malfrat. Elle piqua ensuite droit vers la sorti aux pas de course et parti à l'extérieur en se cachant derrière un monticule de boîtes. Tout en restant caché, elle regarda à gauche et à droite si ils n'y avait pas déjà quelques personnes qui étaient à ses trousses. Le passage samblait dégager alors elle continua son chemin et traversa une petite ruelle.... pour tomber sur le même Sith que tout à l'heure.


Tu n'ira pas plus loin, je t'espionne depuis que tu t'es infiltré dans le cartel. Tu pensais vraiment que je n'avais pas senti ta présence? Tu sens le chasseur de primes à plus d'un kilomètres à la ronde. Je vais bien m'amuser avec toi, je me fous totalement de la prime, mais tu me fera un bon jouet pendant un certain temps.


Tu peux toujours essayer, je me fait des Sith presqu'à chaque semaines... et tu ne fera pas exeption à la règle, hehehe


Le sith sorti alors son sabre et Amayelle fit de même en sortant son Manticore. Puis le Sith fonça le premier (ce qui ne surpis pas du tout Amayelle). Elle évita son premier coup de sabre en sautant par dessus le SIth lui même et tenta une salve de tir de Blaster, que le Sith dévia avec peu de difficulté. Ensuite sans crier gare, il commenca à étrangler Amayelle à distance avec l'étranglement de Force. Amayelle essaya tant bien que mal de respirer, elle essaya alors quelque chose qu'elle n'avait jamais réessayé depuis que le consil noir lui avait enlever tous ses pouvoirs de Force, elle essaya de faire léviter une caisse pour ensuite l'envoyer directement sur le Sith..... mais rien ne fonctionna évidemment. Elle utilisa alors son lance fléchette sur sa main droite et lui envoya trois fléchettes toxiques droit sur le crâne. Le Sith arrêta son étreinte sur le champ et commenca à respirer avec difficulté, il les retira aussitôt de son visage.


Trop tard, même si tu les retire, le poison a déjà infiltrer ton corp, el ne te reste plus que quelque minutes à vivre, mais comme je n'aime pas faire souffrir les gens, je vais te faire un cadeau d'adieu.


Elle pointa son blaster droit sur la tête du Sith et lui tira un beau grand coup de blaster. Au moin il y avait maintenent une saleté de moin sur cette planète. Elle reprit ensuite son chemin à travers les ruelles


Dernière édition par Amayelle Yage le Jeu 8 Mar - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Mer 7 Mar - 13:20


    Un visage, celui de la trahison. Des traîtres, il y en avait beaucoup, mais rapidement ils étaient réduits au silence. On les traquait et les éliminer dans les jours qui suivaient. Qui aurait imaginé qu’un véritable fantôme ressurgirait du passé ? On la croyait morte, détruite ou décomposée depuis des années. Visiblement, il n’en était rien. Des informations nous étaient parvenues concernant cette ancienne Sith trop juste pour mériter la place dans l’Ordre. Si c’était la justice qu’elle désirait, alors c’est la justice que j’allais rendre. Et dans la justice, les traitres étaient abattus sans condition. C’est ainsi que l’on m’ordonna de me rendre sur Nar Shaddaa, berceau de la déchéance et de la corruption, pour retrouver cette fuyarde et l’exécuter.
    Mon cœur s’embellissait d’une grande fierté. Il était toujours agréable de se voir confier une mission d’une si grande importance. Grande importance oui, car un traître était toujours susceptible de détenir des informations essentielles à divulguer aux ennemis. Même si, dans ce cas là, la trahison datait de nombreuses années. Mieux vaut tard que jamais, comme on le dit si souvent. Dans tous les cas, elle avait été vue sur la planète impériale et recherchée pour une prime élevée. Elle était devenue un nom reflétant une notoriété, et pas des moindres puisqu’elle incarnait la notion de République.
    L’informateur se trouvait être un Hutt tant recherché que tous les chasseurs de prime se trouvaient être à sa suite. Il était donc aisé de deviner que patience près de ce malfrat conduirait jusqu’à la cible. Armée de mon sabre à garde longue et de quelques gadgets pour contrer les basses attaques des chasseurs de prime, j’étais partie à bord de mon Infiltrateur Sith en direction de ma cible.

    Là-bas, tout ne me semblait que décadence. Aucune personne avec un semblant de dignité ne voudrait demeurer ici. Quelle pathétique planète pour de pathétiques individus ! Durant ces cinq dernières années, je m’étais inculquée les fondements Sith, leurs buts et leur soif de pouvoir. Tout ce que je désirais ici fut de voir ces Lamentables s’incliner devant la toute puissance de notre pouvoir. Mais sur l’heure, j’avais mieux à faire. La totalité de mon physique couverte sous mon ample soutane à capuche, je pris la direction du repaire du Hutt pour entamer mes recherches. Une faible perturbation dans la Force se faisait ressentir, mais je ne parvenais pas à discerner dont cela provenait. Alors je continuais de marcher, m’arrêtant ci et là pour contempler les affiches de cette républicaine en cavale. La prime était élevée, mais ne m’intéressait guère. L’honneur des Sith par sa mort était à sauver, voilà ce qui allait me contenter.
    Après une marche dans les rue malfamées, j’arrivai au cartel du Hutt avec un esprit chatouillé d’exaspération et de colère après avoir subi la proximité d’un monde que je ne pouvais supporter. Je ne fus pas accueilli à bras ouverts et dus user de la Force pour persuader d’un entretien avec le brigand. Pourtant, le manche de mon sabre plus long que la normale suffisait d’ordinaire à convaincre les plus lâches. On me présenta alors l’être répugnant, cette grosse limace baveuse, puante et dégoulinante de saleté. Je restai à visage couvert durant toute la conversation, et c’est d’une voix grave et lente que je lui demandai les informations que je désirais.
    Il riait après ma demande, répliquant que je n’étais pas la première personne encapuchonnée à questionner sur cette personne. Ainsi donc d’autres de mes confrères avaient été envoyés sur le terrain pour traquer ce déserteur. Malgré tout, il daigna à me transmettre les mêmes informations, à savoir que la petite était sur cette planète et que certains étaient même sûrs de l’avoir aperçue.

    - Merci pour… votre aide, lançai-je au Hutt avec un léger rictus machiavélique.

    Il lança un rire gras, presque écœurant, mais se tut rapidement lorsque la lame de mon sabre laser lui taillada ce qui se rapprochait le plus de la gorge. Je m’éclipsai afin de ne pas perdre de temps.

    Il me fallait retrouver ma proie au plus vite, ainsi que ce Sith qui avait été envoyé pour la même cause que moi. Je partais donc sans vraiment savoir où aller, mise en part dans l’enceinte de la ville. Elle n’allait pas s’en échapper, c’était certain. Je marchais presque au grés de la Force, me laissant guider par cette présence familière que je ressentais. Peut-être était-ce le Sith qui m’avait devancé ? Ce dont j’étais sûre, c’est qu’un autre adepte de la Force était présent non loin de là, et qu’il me fallait découvrir qui il était.
    L’obscurité commençait à tomber sur la cité lorsqu’un coup de blaster retentit non loin de moi. J’étais dans une ruelle malfamée et me dirigeai vers l’origine du son. Il ne me fallut qu’un contournement au croisement de deux rues pour admirer la scène. Une silhouette fuyait au loin, laissant là ce qui apparut aux premiers abords comme étant un simple tas de chiffons noirs. En m’approchant, je découvris des membres qui confirmaient ma première pensée. La légère vergence ressentie dans la Force s’était éteinte avec ce coup bas digne d’un forban et ce cadavre n’était autre que celui de mon confrère. Je m’accroupis à côté de son visage pour mieux l’observer. Son front était marqué de noir par l’impact du laser, et trois points ressortaient à sa tempe sur sa peau d’un pâle cadavérique. Cette petite garce semblait douée, avec une précision qui allait bien me causer du tort. Ma fâcheuse tendance à ne pas pleinement utiliser ma concentration pourrait être mon principal point faible dans ce futur combat. Car futur combat il y aurait, non pas pour venger la mort de ce faiblard qui n’a pu se battre dignement, mais bien pour mener à bien la mission que l’on m’avait confiée.

    Je récupérai le sabre-laser du nouveau déchu pour le ranger à ma ceinture et partis en direction de la fuyarde. Mon pas accéléré me permit de ressentir sa présence rapidement. Elle s’était engouffrée dans les petites rues de la ville. Je la suivais donc en accélérant ma course à mesure que sa présence pesait en moi de plus en plus. Elle n’échapperait pas une nouvelle fois à la « justice » des Sith ! Sa tête serait tombée avant la levée du prochain jour.
    Lorsque sa silhouette se dessinait enfin devant moi, j’utilisai la Force pour construire devant elle un obstacle de tout ce qui trainait dans la rue. Cela permettait d’annoncer mon arrivée, ma condition, ainsi qu’un aperçu de son avenir. Je souriais déjà d’un plaisir que j’allais à coup sûr éprouver lors de cet affrontement. Ma soutane de ténèbres tomba à terre, et je pris soin d’y laisser caché à l’intérieur le sabre que j’avais préalablement récupéré, m’assurant ainsi d’un effet de surprise au cas où cette ancienne traitresse m’en réservait de mauvaises.

    - Ne soyez pas si pressée, les présentations n’ont pas encore été faites, lançai-je d’une voix grave et sinistre. Et je peux supposer que le misérable que vous avez laissé là-bas n’eut pas non plus la chance de cette convenance. Je suis Demeteris… vôtre bourreau, ajoutai-je après un court silence. Ha ha !

    Mon sabre s’illumina dans ces derniers mots. J’étais prête à en découdre. Le combat était ma nouvelle vie et chacun d’eux me faisait plus vivre que tout ce qu’on avait pu me faire faire dans cette République corrompue. Le meurtre était une passion, et le pouvoir un but ultime. Je savais qu’il ne fallait jamais sous-estimer un adversaire, par prudence. Mais celle-ci semblait si enfantine, sans défense, qu’il me parut impossible de n’imaginer ne serait-ce qu’une once de dépassement face à elle. Qui avait été ce lamentable déchet pour se faire abattre aussi brutalement ? Sûrement un novice envoyé comme éclaireur.
    Je plaçai mes deux mains sur la grande garde de mon sabre, manifestant mon désir d’en découdre le plus rapidement possible.

    - Allez, approchez donc ! Le moment de faire dans sa jolie tenue est dépassée, il faut tenter de survivre maintenant.

    J’attendis qu'elle lança le combat plutôt que de m'y précipiter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Mer 14 Mar - 5:10

Certains surnommaient parfois Nar Shaddaa la "petite Coruscant" en raison de son urbanisation intensive, la planète entière étant recouverte de gratte-ciels et autres bâtiments. Seulement, à la différence de Coruscant, la planète des Hutt était particulièrement polluée et les buildings paraissaient parfois si vieux ou si sales qu'on avait l'impression qu'ils étaient sur le point de s'effondrer. L'atmosphère elle-même était des plus suffocantes pour ceux qui n'y étaient pas habitués tant elle était chargée en gaz plus ou moins toxiques.

C'était une des raisons pour lesquelles Aldrian avait laissé ses vêtements Jedi de côté pour revêtir sa beskar'gam. En effet, l'armure mandalorienne était complètement étanche - capable d'ailleurs de résister quelques minutes à une exposition au vide spatial si nécessaire - et disposait d'un recycleur d'air qui lui permettait de respirer sans avoir à inhaler les effluves nauséabondes provenant des usines et autres rejets industriels environnants. Peinte entièrement en noir, à l'exception des quelques lignes jaunes qui couraient sur son torse et ses bras. Le noir représentait chez les Mandaloriens une existence consacrée à la justice. En revanche, la couleur or était supposée représenter la vengeance mais pour Greystone, il ne s'agissait pas d'une tendance à vouloir se venger mais un memento pour se souvenir qu'il ne fallait justement pas chercher à se venger, ce qu'il avait fait à l'époque où Maître Valadiel avait perdu la vie.

Voir un sabre laser pendre à la ceinture d'un Mandalorien était aussi très courant, certains chasseurs de primes étant même spécialisés dans la chasse aux utilisateurs de la Force depuis des temps immémoriaux. L'un des plus célèbres était un Mando du nom de Boba Fett, qui avait été non seulement le meilleur chasseur de primes de son époque mais qui avait aussi été Mand'alor plus d'un siècle plus tôt. Malgré son initiation tardive aux traditions mandaloriennes, il était encore révéré aujourd'hui comme celui qui avait guidé les Mando'ade pendant la guerre contre les Vong et l'instigateur d'une vraie politique mandalorienne unifiée, ce qui n'avait pas été le cas depuis des décennies.

Hormis l'anonymat qu'elle lui procurait sur cette planète où le crime régnait en maître, son armure noire possédait un autre avantage non négligeable. En effet, il pouvait communiquer avec son droïde de combat mandalorien, Aran, grâce à l'interface optique et audio de son casque sans que personne ne puisse les entendre puisque le casque était spécialement conçu pour assurer une parfaite insonorité.

Et dire qu'il avait fait tout ce chemin pour remonter la piste d'un trafic d'artefacts Jedi... pour finalement ne tomber que sur deux vieux sabres lasers et une cape ayant prétendument appartenu à Maître Qui-Gon Jinn qui se trouvaient entre les mains d'un collectionneur peu scrupuleux. Même les sabres lasers ne fonctionnaient pas, le premier parce qu'il s'agissait visiblement d'un faux et le second parce qu'il ne possédait plus le cristal nécessaire à son activation.

Bref, une perte de temps. Il ne lui restait plus qu'à retourner au Firebird et se rendre sur la prochaine planète de la liste. Si la Force était avec lui, il aurait peut-être la chance de faire une découverte plus intéressante.

Il venait de monter dans son speeder quand l'affichage interne de son casque clignota pour lui indiquer une communication entrante. Clignant deux fois des paupières, il activa la communication et entendit la voix légèrement métallique d'Aran retentir dans ses oreilles.


- Maître Aldrian, je sais que ce n'est pas dans le cadre de notre mission ici mais j'ai pu observer une scène étrange en piratant le réseau de surveillance holo des Hutt.

Ne prenant même pas la même de disputer le droïde pour son intrusion dans un système où il n'avait rien à faire, Greystone se contenta de soupirer avant de mettre le contact.

- Qu'as-tu vu, Aran ?

- Une jeune femme a tué un Sith, je dirais un apprenti Sith au vu des comparaisons entre son style de combat et ma base de données.

Activant les répulseurs, le Jedi haussa un sourcil en entendant cela mais ne dit rien, patientant pour les explications qui n'allaient sûrement pas tarder à suivre.

- D'après la comparaison entre les images prises par les holocaméras et la base de données du vaisseau, il y a 98,6% de chances que l'humaine soit une chasseuse de primes du nom d'Amayelle Yage. Une prime de 100 000 crédits a été placée sur sa tête par l'Empire, à l'insistance du Conseil Sith en signe de bonne foi lors de l'instauration de l'alliance impérialo-Sith. Apparemment, la prime a été mise sur sa tête en raison d'un trahison perpétrée par Yage envers l'Ordre Sith mais il n'y a pas plus de précisions à ce sujet.

Yage... ce nom lui était familier mais il n'arrivait pas à lui mettre le doigt dessus. Le prénom, Amayelle ne lui disait rien donc peut-être avait-il entendu parler d'un autre membre de la famille ? Tout en continuant d'écouter Aran, le maître Jedi se concentra pour faire resurgir le souvenir de sa mémoire.

- Néanmoins, le Sith qu'elle a éliminé ne semble pas être le seul sur la zone. Une autre l'a prise en chasse peu de temps après, si j'en crois la tenue et les tatouages Sith qu'elle arbore. A l'heure actuelle, elles se trouvent à environ 5 km de votre position.

Yage... Ellora Yage ! Voilà où il avait entendu ce nom ! Il appartenait à l'une des plus importantes diplomates de l'Empire, qui n'était autre que la mère d'un certain Grand Amiral Reige.

- Y aurait-il un lien de parenté entre elle et Lukan Reige ?

Tout en prononçant ces mots, Aldrian avait pris soin de dissimuler entièrement sa présence dans la Force avant de prendre la direction des coordonnées GPS qu'Aran lui avait fournies quelques instants plus tôt. En poussant l'engin à son maximum, il pourrait arriver sur la zone en deux, peut-être trois minutes.

- D'après nos renseignements, ce sont des cousins éloignés mais rien n'indique s'ils sont restés en contact ou non. D'après les mouvements de votre véhicule, dois-je en déduire que vous vous dirigez vers la zone ?

Un sourire fleurit sur les lèvres du Mandalorien tandis qu'il écoutait les paroles du droïde. Si la voix de ce dernier n'avait pas perdu sa monotonie, il avait appris à reconnaître les légères inflexions moqueuses dans son intonation. Si Aran avait eu un coeur, il aurait sans doute été aussi mando que le sien ou que ceux des autres membres de leur clan et s'il y avait bien une qualité révérée chez les Mandos, c'était le talent au combat.

- Evidemment. Continue de surveiller la zone mais déplace le vaisseau le plus près possible de la zone, il est possible que je doive procéder à une extraction d'urgence.

- Bien reçu, maître. Ret'urcye mhi.

Ret'urcye mhi, littéralement "nous nous reverrons peut-être" était l'équivalent d'un au revoir en mando'a. Ils n'avaient aucune raison de ne pas se revoir après tout, Greystone n'avait aucunement l'intention de mourir aujourd'hui.

Arrivant sur les lieux, Aldrian ne prit même pas la peine de ralentir en arrivant dans la ruelle où il se trouvait. Enclenchant le pilote automatique, il sauta de l'enfin lancé à pleine vitesse sur la Sith pour atterrir gracieusement à quelques mètres de la chasseuse de primes. Prenant lentement son sabre laser en main, il lui adressa un salut poli en inclinant la tête.


- Bonjour mlle Yage, je suis venu pour vous porter assistance si vous le désirez. Mon nom est Aldrian Greystone, je suis un Jedi.

Et sur ces mots, sa lame verte prit vie. Avec son armure en beskar noire comme la nuit, il devait avoir l'air d'un drôle de Jedi mais il ne s'en souciait guère. Après toutes les remarques qui lui avaient été faites à ce sujet au temple, l'avis des gens à ce sujet le laissait véritablement de marbre.

C'est avec intérêt que le maître Jedi observa la Sith éviter le véhicule avant de retourner son attention sur eux. Elle n'était probablement pas une novice mais il ne se dégageait pas non plus d'elle la profondeur noirceur qu'on trouvait chez les véritables Seigneurs Sith. Peut-être était-elle une de ces guerrières Sith, l'équivalent perverti des chevaliers Jedi ?

Puisant son calme et sa concentration dans la Force, Aldrian prit la parole d'une voix forte et intelligible.


- Pars maintenant et tu seras épargnée mais si tu me défies en duel, prépare-toi à mourir car je n'ai aucune pitié envers les serviteurs du Côté Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Sam 24 Mar - 2:46

[Hrp: Sorry pour l'attente et pour la qualité]

    Nar’Shaddaa, le fameux « spatioport » des Hutts, voilà plusieurs années que je n’y avais plus mis les pieds. Pourtant, j’adorais cette planète. Aucunes lois si ce n’est celles des Hutt ne régissaient la planète. Autant dire que j’en avais profité lorsque j’étais chasseur de primes autrefois. C’était la grande époque. J’allais dans les endroits les plus cotés, le soir je m’envoyais en l’air et la journée je chassais mes proies pour mon job. Tous ces évènements paraissaient si loin désormais… Néanmoins je ne regrettais rien. J’étais devenue une Seigneur Sith. J’étais crainte et respectée. Je pouvais être fière de ma situation !

    Après avoir posé mon chasseur de classe Fury sur l’embarcadère, je sortis de mon vaisseau et partis vers un endroit bien connu des chasseurs de primes. L’unique raison de mon voyage sur cette planète était la suivante : j’avais besoin d’information et seule une de mes connaissances pouvait m’en fournir. Sans doute me dira-t-on qu’au sein de l’ordre sith, j’aurais pu facilement disposer des informations que je recherchais. Et bien non ! Malgré notre alliance avec l’Empire, je savais que de nombreuses informations nous étaient cachées. Or, ces informations pouvaient s’avérer capitales pour les sith ou du moins pour moi.

    Lors de mon trajet, personne n’osa me déranger. Ma réputation m’avait sans doute précédée à moins que ce ne soit du à ma tenue. Il est vrai que mon manteau noir et ma combinaison noire faisaient de moi, une personne très peu commode. Dommage, j’aurais manqué une occasion de m’amuser.

    Pénétrant dans une cantina que j’avais fort bien connu, je m’assis à une table et commanda un verre. Malgré mon absence, la population de ce bar n’avait pas changé. On y retrouvait les meilleurs chasseurs de primes et contrebandiers du secteur. De nombreuses informations et de nombreux crédits circulaient ici. C’était aussi le parfait endroit pour se reposer. Contemplant les divers clients présents, j’en reconnus certains. Ceux-là me saluèrent même d’un signe de tête. Ils étaient sans doute surpris par mon brusque retour. Il est vrai que je m’étais absentée pendant 30 ans et ce à cause de ma dernière prime.

    « C’est offert par la maison.»

    Me retournant en direction de la voix, je vis un serveur assez sexy. Il avait avec lui une bouteille que je reconnus immédiatement. Il s’agissait de mon alcool préféré. Finalement peut être que ce voyage allait m’apporter quelques petits agréments. Je saisis la bouteille et le verre qu’il me tendît. Ce n’était pas tous les jours qu’on m’offrait une bouteille d’un excellent crû.

    « Je me demandais quand est ce que tu allais me faire l’honneur de ta visite, Anya. »

    Cette parole me fît sourire. Ce Hutt n’avait vraiment pas changé. Seul lui et quelques autres rares personnes pouvaient se permettre de me tutoyer.

    « Ma dernière affaire m’a occasionnée pas mal d’ennuis mon cher Jimbo. »

    Alors que je versais le contenu de la bouteille dans le verre devant moi, j’en profitais pour fixer ses yeux globuleux. Je voulais vérifier si, à travers son regard, il possédait des informations me concernant. Normalement, aucune personne, si ce n’est les sith, ne possédaient une quelconque information à propos de mes « activités » de ces 30 dernières années. Aucune lueur dans ses yeux ne venait trahir ses pensées. Vu que la Force ne me susurrait rien à son sujet, je décidais d’abandonner mes soupçons et but un verre.

    « J’ai une demande à te faire, comme tu peux t’en douter.»

    Je décrochai de ma ceinture une bourse rempli de crédits et je la posai sur la table. Je savais à quel point ces créatures répugnantes pouvaient être cupides. Une de leurs informations n’était jamais gratuite. Par ma longue expérience, je savais que le prix en valait la chandelle. Les informations de Jimbo étaient toujours de qualité. Jamais ses informations ne m’avaient fait défaut.

    « Je voudrais que tu m’informes, par le moyen habituel, de tout ce que tu peux entendre. Que ce soit à propos de la République, de l’Empire ou des jedi. Selon la qualité de l’information, les crédits afflueront en nombre.»

    Je ne voulais en aucun cas dépendre des renseignements de l’Empire ou bien de mes collaborateurs sith. Je savais que l’Empire nous cachait des informations. Quant-à mes confrères, ils étaient enclins à la trahison. Je préférais disposer de mes propres pions afin d’être sûre d’avoir un avantage. Je pouvais voir dans son regard l’appât du gain. Je n’avais nul besoin de la Force pour le vérifier. Jamais, je ne pourrais placer une totale confiance en ce Hutt désormais. Jimbo pouvait choisir de me doubler en me refilant un renseignement tout à fait factice. Un tel comportement lui vaudrait une visite de ma part. Il connaissait ma réputation. Je n’allais pas laisser sa trahison impunie. Il était fort probable que si ce jour devait arriver il me ferait l’honneur de me recevoir avec un comité d’accueil tout à fait charmant. Si seulement il savait que j’étais un seigneur sith.

    « J’ai déjà une information pour toi, ma belle. Une fugitive se trouve en ville. Son nom est Amayelle Yage. Elle est recherchée activement par l’Empire pour une prime de 100 000 crédits »

    « Merci mais ça ne m’intéresse pas, désolé. Peut être une prochaine fois. A la prochaine Jimbo… N’oublie surtout pas notre accord. »

    Je me relevais et prit la direction de la sortie. Le nom de cette fugitive ne m’était pas inconnu. Ne s’agissait-il pas de cette fille à qui on avait retiré tous ses pouvoirs dans la Force ? Mon instinct m’affirmait que c’était bien elle. Piquée par la curiosité, je décidais d’aller faire un tour sur cette planète. Je n’avais rien d’autre à faire. Au moins, je ne perdais pas mon temps.
    Au détour d’une rue, je fus surprise par la vue qui se dressait devant moi. Je savais qu’une partie de la planète avait été ravagée par les Yuuzhan Vong. J’étais loin de me douter que la planète en portait encore les stigmates. Surtout que jusque là, je n’avais jamais eu besoin de m’éloigner de mon trajet habituel. Ignorant ce paysage quelque peu chaotique par endroits, je me remis en marche. Je laissais la Force me guider. Cela finit par porter ses fruits. Je sentis une perturbation dans la Force. Un combat avait du avoir lieu.

    Quelques minutes plus tard, je finis par arriver sur les lieux d’où provenait la perturbation. Un cadavre se trouvait au beau milieu de la rue. Déjà de nombreuses personnes faisaient les poches de cette dépouille. Ce genre de conduite avait le don de m’énerver prodigieusement. J’avais toujours eu une sainte horreur des charognards. Tous des lâches… Remarquant ma présence, ils ne prirent pas la peine de s’attarder et prirent leurs jambes à leurs cous. Sage décision.

    Me rapprochant du cadavre, je pus discerner les causes de son décès. Sa tête, partiellement brulée par un tir de blaster, portait encore les traces de3 fléchettes sur son crâne. Des fléchettes empoisonnées surement. Quelle méthode barbare ! Cette fugitive avait reçu bel et bien une éducation sith. Assassiné quelqu’un aussi lâchement. Il n’y avait aucune gloire et aucun mérite. Au moins cette traitresse avait débarrassé l’ordre d’un bien piètre élément. Quelle idée aussi d’aller combattre un chasseur de prime sans y être préparé…

    Je sentis encore une fois une perturbation dans la Force. Quelqu’un était en train d’utiliser ses pouvoirs. Un autre sith ? Pour une planète où la pègre régnait en maître, je trouvais qu’il y avait un peu trop de mes confrères ici à tel point que cela en devenait déplaisant. La traque d’Amayelle devait être une mission prioritaire. Je ne voyais pas en quoi elle devait mobiliser tant de moyens. C’était une simple traitresse et non une menace pour l’ordre. Il aurait été plus judicieux de laisser les chasseurs de primes faire leur job. L’ordre avait d’autre nexu à fouetter à mon avis.

    Alors que je me dirigeais vers la source de tant de perturbations je vis un speeder finir sa course contre un mur dans une belle explosion. Finalement, ce voyage s’annonçait bien plus palpitant que prévu. Nar’shaddaa était une planète toujours aussi surprenante. Elle était le reflet de sa population : violente et sans pitié.

    - Pars maintenant et tu seras épargnée mais si tu me défies en duel, prépare-toi à mourir car je n'ai aucune pitié envers les serviteurs du Côté Obscur.

    Restant dans l’ombre, je pus discerner la présence de 3 personnes dans cette rue dont un jedi. La fugitive était aussi présente. Comme je l’avais prévue, un autre sith était présent. Le protagoniste le plus intéressant restait le jedi. Il portait une armure mandalorienne. Un jedi n’oserait jamais revêtir un beskar’gam à moins de faire parti de ce peuple. La perspective d’un combat avec cet homme m’enchantait. Une Anzati contre un Mandalorien. 2 castes entrainées à l’art du combat dès leurs enfances. Quoi de plus fascinant ?! Il n’appartenait qu’à moi désormais de faire mon apparition sur scène.

    « Drôle de langage pour un jedi. Mais peu surprenant venant de la part d’un Mandalorien. Un mélange intéressant toutefois. »

    Je pris un de mes sabres à la main et j’en fis sortir sa lame écarlate.

    « Les serviteurs du coté obscur ne sont pas tous aussi faciles à tuer. Il est vrai que beaucoup se laisse aveugler par la haine… Mais tel n’est pas mon cas. Vous avez en face de vous maître jedi quelqu’un de réfléchi qui a fait du meurtre sa spécialité pendant plus d’un siècle. Me sous-estimez, tout comme vous sous –estimez, serait une grave erreur. »

    Réjouie par ce duel, je ne manquais pas de jeter un coup d’œil à Amayelle. Je me contrefichais de son cas. Sa capture n’était pas ma mission. Je préférais quand même la surveiller de près. Cette femme était tout à fait capable. Mais le temps jouait clairement en leur défaveur. D’autres chasseurs de primes finiraient bien par apparaitre. Aucuns êtres sur cette planète ne laisseraient passer une telle prime sous son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Yan Stryver
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 64
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes: E-17D LongBlaster, S-5 Heavy Blaster Pistol, Sabre Laser à Poigné Courbée Rouge
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Sam 31 Mar - 11:17

Une autre nuit parmi les rats de cette planète…

Les rues du Quartier Rouge débordaient de gens, ce qu’y irritait avec passion Delta, son visage exprimant mécontentement de la grande foule. Les primes le rapportèrent souvent sur cette planète de malfrats, n’étant pas vraiment étonné non plus. Les hors-la-loi aimaient bien ce lieu propice aux crimes et aux échanges douteurs sans la moindre peur de se faire prendre par des officiers de la loi ou bien des chasseurs qui rôdait pour prendre l’occasion de se faire un peut de crédit. Mais cela ne changea point le fait qui à toujours quelques brave ou imbécile chasseur qui tante leur chance parmi la rapace de ce lieu. Delta lui en avait tiré un profit qu’il avait nulle part d’autre qu’ici et c’était de porter ses armes the classe militaire puisque la police ne se pointait guère ici pour vérifier si tu avais ton permis pour avoir une arme hors class. C’est pour cela qu’il portait son E-17D partout quand il visitait se secteur, savant que les autorités locaux ne le dérangeraient point.

Marchant tranquillement parmi la foule, les mains dans les poches de son trench coat d’un brun léger. Il accrocha quelques personnes qui ne semblaient guère contrariés. Ce ne l’a pas vraiment étonné que les gens soient aussi passif, sachant bien que n’importe qui dans les environs est capable de commettre un meurtre dans un claquement de doigt, peut-être même faire pire… Yan fait de même et ne fit que continuer son chemin vers un bar proche de lui. Il leva la tête pour voir l’emblème du bar et ralentit son pas pour ensuite arrêter. Son regard resta fixé longuement dans les airs pour contempler ces pancartes lumineuses… Pour une raison étrangère, il sentit un mixte de pourvoir dans la force en se rapprochant de cette establishment… Il se dit seulement que sa tête lui jouait des tours, malgré que la puissance qu’il pouvait ressentir n’était pas négligeable… Ni lumineux. Un Sith ne se trouvait pas trop loin d’ici, et ce n’était pas qu’un simple guerrier. La puissance qui radiait était celui d’un Seigneur Sith… Il devrait rester sur ses gardes, ne sachant pas ce qu’lui y attendait à l’intérieur. Il ne pouvait qu’espérer qu’il ne se combatte pas avec cet être seul à seul a mêlée… Trop de fois dans des missions précédentes le chasseur s’était mis dans des situations impossibles en usant de son sabre laser. Son entrainement n’était loin d’être complet, essaya même d’en user de plusieurs styles. Une certaine diversité, mais souvent il ne pouvait défier son adversaire sans user de quelque gadget farouche.

Il recommença sa marche en direction de cette cantina, tout en ayant un pensé comique… Sa lui rappelait sa fille Elora. Un grand prodige à la maîtrise de la Force, il dirait même plus grande que lui-même. Ses études avançaient bien vite, avec la grâce de sa mère. Un sentiment de regret envahi l’âme du chasseur pour un moment… Il aurait aimé être à leur côté plus souvent, pouvoir leur donner bien plus de temps et d’amour, mais il devait s’assurer d’exterminé la vermine de cette galaxie. Seulement quand sa conscience sera lavée de tout l’Obscurité qu’il pourra arrêter… Si cela arrivera un jour. C’était tout un défi d’évacuer toute cette haine et ce besoin de voir l’Obscurité souffrir devant ses yeux, ne s’en n’échappera surement jamais… Néanmoins, il su très bien qu’il ferait tout pour sa famille, c’était la raison qu’il n’avait pas succombé à la fureur du côté Obscure. La simple pensée de se voir en train d’exécuter sa famille en avant des Seigneurs Sith était effrayante… Il reprit ses esprits et rentra par les portes du bar, tout en cachant la Force qu’il émanait de lui.

En ouvrant les porte tranquillement, il avança à pas léger vers une les bancs du bar et pris place. Il ne se commanda pas un verre immédiatement et sorti son datapad. Il chercha pour quelques uns des chasseurs de la place… Et chercha aussi la source de se grand pouvoir de la Force. Se ne prit que quelque seconde pour faire une liste des chasseurs de la place, n’en connaissant personnellement deux… Ils n’étaient pas en bon terme, mais ils savaient très bien que la cantina ne serait pas la place idéale pour un combat ou un échange de décharge laser de nos blasters. Tous ce qu’ils on fait était se donner un regard plutôt menaçante et puis repris leurs activités. Yan lui balaya la salle, essayant de voir si un individu semblait être un Sith… Ses senses s’arrêtèrent sur une femme, une blonde. Il la regarda pour un bref moment, sentit en elle cette énergie Obscure. Il était intrigué de sa présence parmi ses chasseurs et criminels sanguinaires. Il se retourna et commanda un verre d’une mixture spéciale… Un simple alcool d’un gout très léger et pas trop fort. Mais il n’utilisait se temps que pour se concentrer, laissant la Force étendre son ouïe a travers la pièce. Il décida de suivre la conversation des deux, mais il comprit qu’il était un peu tard dans la conversation. Il continua à les écouter.

Il commença par entendre sur des crédits en échange d’information sur les factions de cette Galaxie. Rien ne vraiment surprenant, sachant que les mouchards étaient bien commun dans se coin… Il prit une gorgée de sa boisson et continua à les écouter. Il tourna sa tête vers les autres clients autour de lui, voyant que des voyous qui se saoulait la tronche. Pas vraiment impressionnant, cette planète était vraiment remplie de rapaces… Mêmes s’il y en avait des bons chasseurs ici. Il revint avec la conversation et il haussa un sourcil, laissant son verre sur le contoire et commença à chercher pour cette supposée prime. Il essaya quelque façon d’écrire se nom et réussi à trouver la prime sur la tête de cette femme. Amayelle Yage… Recherchée par l’Empire pour trahison? Intéressant, mais Yan à ranger son datapad et a finit son verre quand il remarqua que la femme partait. Il paya puis partit quelque seconde après son départ… Il voulait la suivre, il voulait trouver une façon de descendre cette femme. Le meurtre sur cette planète n’était pas très rare, mais les autorités pouvaient toujours venir faire leur tour pour faire leur travail. Un autre souci était la puissance de ce Sith… Yan savait bien que la descendre de façon classique n’allait pas marcher, ça devra se faire d’une façon précise et sophistiqué… La façon de le faire sera bien déterminer en route.

Delta suivit la femme blonde autour, tout en analysant ce qu’il voyait autour de lui, vérifiant les structures pour des failles dans leur construction ou bien un bon point pour faire un tir de précision. C’était difficile de trouver quoi que se soit de bien ici… Et il restait à savoir où ce Sith allait. Il garda ses distances, puisqu’il n’avait qu’à utiliser ses senses pour la suivre a travers les foules. Encore il y a euh des accrochages, mais cette fois ci, un individu posa sa main sur le blaster sur sa cuisse. Il mira ses yeux sur la petite fille qui à voulu partir avec son arme. Il avait eu le reflex de dégainer sa vibro-dague, mais il n’eu pas le réflex de tranché sa main. Ce n’était qu’une gamine, une fille de ruelle… Sa main recula de son blaster et elle voulu fuir… Mais Yan l’arrêta un moment en lui agrippant le poigné. Elle se tourna la tête et il pouvait lire la peur dans ses yeux... Yan rangea sa dague et sorti des crédits qu’il donna à la jeune fille avant de la laisser partir. C’était dommage qu’un enfant doive vivre leur vie comme ça. Yan savait bien que sa propre enfance n’était pas facile, mais la vient une autre souffrance.

Ignorant se fait, il retourna à traquer cette blonde, alla curieusement dans une ruelle… Elle s’arrêta après quelques pas, des gens fuyant en sa présence… Yan fait de même et alla au mur pour s’y accoter, la regardant de près. Le corps à terre… Un Sith? Ce n’était qu’à se moment qu’il sentit une perturbation dans la Force… L’Obscure et le Lumineux se présentait, le conflit allait être provoqué… Il patienta, laissant la femme partir en avant d’aller voir le corps lui-même… Il s’agenouilla, inspecta les blessures en premier lieu… Un joli tir, avec quelques fléchettes empoisonnées. Technique de chasseur de prime. Sachant qu’il allait avoir un combat et voyant que la femme avait disparue de vue, il se releva et regarda le haut des structures autour… Sa avait l’air d’un bon plan de se planquer sur un toit. Il se déplaça tranquillement vers le côté de la structure et plia ses genoux pour se propulser dans les airs avec l’aide de la Force. Il traversa l’air rapidement et s’agrippa sur le rebord de la toiture. Il était plat, donc cela n’allait pas être un problème à marcher à travers.

Il suivit son instinct avec un pas rapide mais silencieux, s’avançant jusqu'à qu’il arrive sur une intersection de ruelle où il arrêta subitement sur un toit à angle. Il posa un pied sur la bordure et un genou sur le fer du toit… La scène devant lui était exceptionnelle. Il pouvait voir quatre individus, mais il ne put les entendre à temps. Deux d’entre eux, il pouvait identifier facilement : Amayelle puis la femme qu’il suivait… Celui en armure Mandalorienne était bien un Jedi, ça pouvait se voir, mais qui porterait cela dans les Jedi? Et l’autre… Il ne pouvait pas voir l’individu clairement, donc décida de se rapprocher un peu… Il avança tranquillement, tout en brandissant son LongBlaster. L’indentification des cibles se fera en cours de la bataille imminente et leva son arme, activant le pointeur laser. Mirer directement dans le dos de la Seigneur Sith, il prit une seul respiration et appuya sur la gachette…


(Désoler pour la qualité du text)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Dim 1 Avr - 5:05

Le cas d'Amayelle ne s'amiliorait pas du tout, il empirait plutôt. Un guerrier Sith c'était ok, mais là un "Seigneur des Sith!!!" fit son apparition. Ceux là, même la Chasseuse de primes professionnelle ne pouvait dire qu'ils étaient facile à tuer. Elle était toute blonde et même si Amayelle avait perdu ses pouvoir à cause du Conseil Noir, elle pouvait tout de même sentir qu'elle était redoutable, pas besoin de la Force pour le deviner. Malgré que l'autre à côté de la Sith semblait plutôt faible pour elle, mais il ne fallait pas se fier au apparence. Celui qu'elle avait dessendu plus tôt ne faisait pas le poid contre elle, normal ce n'était qu'un simple apprenti Sith. Il ne manquait plus qu'un autre Sith ou Chasseur de primes fasse son apparition pour qu'elle soit dans de beaux dras, c'était un contre deux après tout.


C'est pas possible..... dans quoi j'me suis embarqué, je n'aurait jamaid dû venir sur cette maudite planète. Quelle galère.....


Mais son avenir proche n'était pas scellé, du moins pas encore. Un homme fit son apparition tout d'un coup. Il portait une armure mandalorienne, mais elle était un peu bizarre, elle fit même rire Amayelle, qui aimait bien rire un peu des vêtements des autres. C'était son principale défault. Sauf qu'il détenait un sabre-laser donc Amayelle s'apercu que ce n'était pas un autre Chasseur de primes mais un Jedi, mais à quel point était-il fort? Il se présenta ensuite à elle.


Bonjour mlle Yage, je suis venu pour vous porter assistance si vous le désirez. Mon nom est Aldrian Greystone, je suis un Jedi.


Euh... comment connaissez-vous mon nom, je ne vous ai jamais vu. À oui, j'imagine que le Chevalier Jedi Minerva Yeul vous a déjà parlé de moi, on était comme des soeurs. C'est même grâce à elle que j'ai lâché les Sith, dommage que le Conseil Noir m'ait retiré mais pouvoirs. C'est dommage, nous avons perdu un allié de valeur. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais elle a basculer du côté obscur de la Force à cause d'une Seigneur des Sith nommé Abadonn Glittertind je crois, celle là, elle est sur ma liste de cible, je ne lui pardonnerai jamais. Elle a transformer ma soeur en véritable machine à tuer cruelle, elle a même failli me tuer sur Endor. ... Drôle d'armure hahaha.


Puis, son droïde personnel le contacta par holo-fréquence. Elle appuya sur un bouton sur son brassard et l'hologramme de son droïde apparu.


Maîtresse, je capte quelques Sith qui se dirige vers la maison, dois-je activer les défense de la maison?


Zenith, tu sais bien que je te dit toujours la même chose, active les caméra lasers, les tourelle à protons et ferme tous les fenêtres de la maison et utilise le sabre laser à double lame que je t'ai fabriqué pour te battre au cas où il réussiraient à entrer.


Elle coupa ensuite la transmission, mais en se retournant vers la Seigneur des Sith, elle remarqua le presque imperseptible ligne du laser rouge qui pointait dans le dos de la Sith. Comme elle le pensait, il y en avait surement qui étaient planqué sur les toits. Elle se dit que c'était une bonne chose, un Seigneur Sith de moins était toujours le bienvenu. Elle sortit alors les deux lames de ses brassards d'une longueur de trente centimètres chacune et appuya sur plusieurs bouton sur son brassard, ce qui rajouta une mince couche laser autour des lame.


Mince, je n'ai pas mon armure mandalorienne mais j'ai toujours ces deux lames, mes fléchettes et mon Manticore infaillible
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Dim 1 Avr - 7:51


    J’étais là, face à elle, prête à en découdre. J’étais confiante, le combat allait être rapide et je rentrerais bien vite chez les miens avec la tête de cette donzelle sous le bras. Elle allait attaquer, j’allais dévier quelques rayons, j’en renverrais un sur elle pour la blesser, je lui couperais la tête et hop, terminé ! Évidemment la première chose à ne pas faire était de sous-estimer mon adversaire, alors forcément c’est ce que je fis en premier. Avec son visage poupon et ses petites tresses, elle manquait cruellement de crédibilité. Et en plus elle n’attaquait pas, c’était d’un ennui ! Je commençais à faire quelques acrobaties avec mon sabre, histoire d’en mettre plein la vue, lorsqu’un événement pour le moins inattendu vint m’interrompre.

    J’eus tout juste le temps de réagir. Le bruit mécanique d’un engin et l’anticipation procurée par la Force me firent savoir que j’étais la cible d’une vile attaque dans le dos. Je pus user de la Force pour exécuter un grand saut. Je vis alors un speeder blanchâtre assez imposant s’écraser là où je me trouvais une seconde auparavant, qui finit sa course au beau milieu de la rue. Une présence passa au même instant juste à côté de moi. Et je pus constater que c’était une personne en armure lorsque je retombai sur mes jambes. Quelle brutalité ! Il avait failli me blesser, l’inconscient. Je voulus lancer une réplique quelque peu cinglante mais la boîte de conserve ambulante me devança.

    « Pars maintenant et tu seras épargnée mais si tu me défies en duel, prépare-toi à mourir car je n'ai aucune pitié envers les serviteurs du Côté Obscur. »

    Je souris à son intervention, il était si honorable de parler ainsi. Néanmoins je connaissais ce type d’armure, bien que l’armurerie et autres techniques de ce genre ne soient pas ma tasse de thé. Ce devait être un Mandalorien, ces chasseurs élevaient dans la traque et le combat. En fait, il était plutôt cocasse et hors norme de voir ce type de personne tenir un sabre laser dans les mains. J’en étais presque impressionnée, mais pas assez pour l’en féliciter. Après tout, il était prêt à me tuer, d’après ce qu’il disait. Et puis c’était un Jedi, ce qui n’était pas un statut gratifiant. Mais cette intrusion ne m'arrangeait pas, j'étais désormais en désavantage numérique. Mais je ne devais pas perdre la face. Je ne le craignais pas. Après tout, ce pouvait être un vulgaire Padawan, même s'il paraissait bien noble et sûr de lui. Il ne fallait laisser jaillir hors de moi aucun signe de faiblesse.

    « - Ha ! Ha ! Ha ! Tu crois que…
    -  Drôle de langage pour un jedi. Mais peu surprenant venant de la part d’un Mandalorien. Un mélange intéressant toutefois.  »

    Une voix sortie des ténèbres m’interrompit. Je commençais à rager. Tout d’abord parce qu’il n’était ni poli ni supportable pour moi qu’on me coupe la parole au moment où j’allais sortir une réplique percutante, mais également parce que je trouvais que cette rue commençait à être trop fréquentée. Une femme fit son apparition, et au premier regard que je lui lançai, je compris bien vite qu’elle ne m’était pas étrangère. Il me semblait l’avoir déjà croisée, mais je ne pus me souvenir d’où. Mais qu’à cela ne tienne, la réponse arriva bien vite, et j’aurais pu lâcher un « Aaaah ! » de compréhension, si seulement on ne me monopolisait pas la parole.
    En effet, de sa main jaillit une lame écarlate accoutumée aux Sith. Ainsi ce corps moulé dans une combinaison obscur et sa chevelure blonde me revinrent en mémoire. Il s’agissait de l’un des Seigneurs de mon Ordre. Et pas n’importe laquelle, celle-ci était une redoutable machine à tuer, elle était née pour ça et le traduisait très bien. Je ne me souvenais plus de son nom, mais au fond je m’en fichais pas mal.

    « Les serviteurs du coté obscur ne sont pas tous aussi faciles à tuer. Il est vrai que beaucoup se laissent aveugler par la haine… Mais tel n’est pas mon cas. Vous avez en face de vous, maître Jedi, quelqu’un de réfléchi qui a fait du meurtre sa spécialité pendant plus d’un siècle. Me sous-estimez, tout comme vous sous -estimez, serait une grave erreur. »

    Quel bordel ! Quel merdier ! On finissait à quatre dans la ruelle sans que moi ou la chasseuse n’ait rien demander. Je respectais les Seigneurs, mais s’inviter dans ma chasse pour n’en faire qu’à sa tête n’était pas la meilleure solution pour partir en de bons termes. Moi qui étais enthousiaste pour ce combat, je commençais finalement à me blaser de la situation. Je me serais bien fait un Jedi dans la foulée, mais visiblement le Seigneur qui m’accompagnait maintenant préférait le garder pour sa poire. Et nul besoin de dire qu’il était vital pour moi de ne pas la contrarier, car ils sont tous pareils : malgré que ce fut grâce à moi qu’elle allait engager ce duel, elle ne me manifesterait aucune reconnaissance et n’hésiterait pas à me tuer si je me mettais en travers de ses désirs. Alors tant pis, j’allais me contenter de ma cible initiale et lui faire manger les pavés.
    Pour l’heure, je relâchai mes épaules et mes bras, le sabre toujours armé, pour montrer ma lassitude. Je lançai alors :

    « Bon… On commence à se battre ou on continue à essayer de faire pisser de peur l’adversaire ? »

    Et je n’étais pas au bout de mes peines. À peine ai-je eu le temps d’achever ma phrase qu’une présence nouvelle se manifesta. Pourtant, elle ne semblait pas présente dans la rue. La suite se passa en une seconde. Je vis la chasseuse de primes sortir des lames qui s’illuminèrent légèrement, mais la Force m’appela ailleurs. D’un tour de 360°, je me déplaçai de l’autre côté du Seigneur Sith et levai mon sabre pour dévier un tir de blaster tiré droit sur elle. Je n’avais pas douté de sa capacité à se sortir elle-même de la situation, mais je préférais lui montrer que je n’étais pas un bleu. Et entre nous, je suis bien trop impulsive pour ne pas me jeter sur une attaque sans me soucier de savoir si quelqu’un d’autre fait de même. Ce qui peut, évidemment, conduire à des situations bien compliquées, voir conflictuelles. Et après mon acte, réfléchissant bien, une idée me vint en tête : ce sauvetage était peut-être bien l’une de ces situations conflictuelles, car je l’avais sauvée certes, mais j’avais de la sorte manifesté des doutes quand à sa capacité à se défendre seule. C’est qu’on est susceptible, chez nous. Je n’avais qu’à espérer qu’elle allait comprendre, et ne devais pas montrer mes doutes.
    Et pour renchérir, puisqu’évidemment je n’allais pas laisser cette attaque impunie, j’utilisai la Force pour détruire le haut de l’immeuble d’où je soupçonnais l’origine de l’attaque. Puis je me tournai de nouveau vers mes adversaires, prenant soin d’éviter tout contact visuel avec ma supérieure, pour ne pas qu’elle me crève les yeux. Et tandis que des gravats d’immeuble s’écrasaient au côté de la rue, je pris la garde de mon sabre dans mes deux mains (elle était conçue pour ça) et affichai mon plus grand sourire à Amayelle. J’avais bien compris que le Jedi était pour la blondinette.
    Cette ruelle squattée devenait plus fréquentée qu’une cantina de Dromund Kaas. Et finalement j’oubliais une chose : être une Guerrière c’était bien, mais sans connaître la force de mes adverses, ça devenait compliqué. J’étais susceptible de me prendre des rafales de mandales dans la face, mais je ne m’en souciais guère. Si je me mettais à affronter des plus faibles que moi, je ne pourrais jamais progresser. Et puis je n’agissais qu’à l’instant, et c’était plus fort que moi. Alors dans toute ma sagesse, je levai mon arme.

    « C’est parti, l’amie. » lançai-je à la demoiselle avant de m’élancer dans les airs en sa direction, fendant l’air avec mon sabre que je levais au-dessus de ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Ven 20 Avr - 8:27

Etrangement, la première réaction de la chasseuse de primes fut d'éclater de rire, et il lui fallut quelques instants pour réussir à s'exprimer de manière compréhensible.

Euh... comment connaissez-vous mon nom, je ne vous ai jamais vu. À oui, j'imagine que le Chevalier Jedi Minerva Yeul vous a déjà parlé de moi, on était comme des soeurs. C'est même grâce à elle que j'ai lâché les Sith, dommage que le Conseil Noir m'ait retiré mais pouvoirs. C'est dommage, nous avons perdu un allié de valeur. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais elle a basculer du côté obscur de la Force à cause d'une Seigneur des Sith nommé Abadonn Glittertind je crois, celle là, elle est sur ma liste de cible, je ne lui pardonnerai jamais. Elle a transformer ma soeur en véritable machine à tuer cruelle, elle a même failli me tuer sur Endor. ... Drôle d'armure hahaha.

Sous son casque, Aldrian haussa un sourcil et ne put s'empêcher de soupirer intérieurement devant l'attitude... désinvolte de la jeune femme. Après tout, elle n'était pas passée loin de se faire assassiner par la Sith mais cela ne semblait pas la troubler plus que ça. A croire que la témérité était de famille, s'il se souvenait bien de certaines batailles auxquelles avait participé Reige.

- Vous êtes mentionnée dans nos archives donc je suppose que Minerva Yeul avait rempli un rapport vous mentionnant, mais cela est peut-être aussi en rapport avec votre lien de parenté avec le Grand Amiral Reige.

Il fit une courte pause, se remémorant la chute de Yeul du côté obscur, telle qu'elle lui avait été narrée par certains membres du Conseil. Le Jedi revoyait encore le visage de la Twi'lek, sérieux et déterminé, lorsqu'ils s'étaient rencontrés sur Yavin IV en compagnie de Maitre Glittertind et de Vaesidia Inviere. Dire que c'était la soeur d'Anaru qui avait fait passer Minerva du Côté Obscur... Deux soeurs, l'une au Conseil Jedi et l'autre Seigneur Sith...La Force faisait les choses d'une manière bien étrange parfois mais ce n'était pas le moment de se laisser aller à de telles considérations philosophiques.

- J'avais rencontré le Chevalier Yeul avant son passage du Côté Obscur. C'était une Jedi compétente, et même si je ne la connaissais pas personnellement, je ne pensais pas qu'elle sombrerait... Enfin, je crains que ce ne soit ni le lieu, ni l'heure pour parler d'elle.

Et il ne croyait pas si bien dire. Un instant plus tard, il ressentait une présence maléfique, tapie dans l'ombre, à quelques mètres d'eux. Cela n'avait rien à voir avec l'aura de la guerrière Sith qui lui faisait face. Non, celle-ci était plus noire, plus pervertie encore par le Côté Obscur... celle d'un Seigneur Sith, il n'avait pas de doute là-dessus.

« Drôle de langage pour un jedi. Mais peu surprenant venant de la part d’un Mandalorien. Un mélange intéressant toutefois. »

A peine la voix féminine eut-elle fini de prononcer ces paroles qu'une lame écarlate jaillit dans les ombres, éclairant quelque peu sa détentrice. Vêtue d'une combinaison sombre, aux reflets bleutés, elle avait l'apparence d'une jeune femme aux longs cheveux blonds et aux yeux d'un bleu vif. Pourtant, quelque chose le gênait dans sa physionomie et dans son aura... un détail qu'il n'arrivait pas à cibler. Il connaissait ce genre de présence, il était sûr de l'avoir déjà ressentie par le passé...

Et c'est là que la mémoire lui revint, aussi fulgurante qu'un coup de poing.

Une Anzat. Une
Seigneur Sith Anzat.

Comme l'aurait dit le défunt Maître Yoda, c'était fâcheux. Très fâcheux, même.

Les Anzati étaient déjà un peuple redoutable lorsqu'ils ne maniaient pas la Force, de part leur longévité et la quantité de force qu'ils pouvaient accumuler en s'abreuvant des cerveaux de leurs victimes...


« Les serviteurs du coté obscur ne sont pas tous aussi faciles à tuer. Il est vrai que beaucoup se laisse aveugler par la haine… Mais tel n’est pas mon cas. Vous avez en face de vous maître jedi quelqu’un de réfléchi qui a fait du meurtre sa spécialité pendant plus d’un siècle. Me sous-estimez, tout comme vous sous –estimez, serait une grave erreur. »

Deux servantes du côté obscur, dont une Seigneur Sith, voilà qui n'allait pas arranger ses affaires... Même si Amayelle devait être largement en mesure de se défendre, rien ne garantissait qu'elle parviendrait à vaincre la guerrière Sith et elle n'aurait certainement eu aucune chance face à l'Anzat.

Et pourtant, même si Aldrian aurait dû ressentir de la peur dans un moment pareil, toute frayeur qui aurait pu habiter son coeur était submergée par l'excitation du combat causée par la perspective d'un adversaire de valeur. Il était Mandalorien après tout, et même s'il n'aimait pas tuer, se battre était dans ses gènes... et dans ceux de ses ancêtres, depuis des générations.

Brandissant son sabre dans une position défensive, le maître Jedi fut surpris de voir un tir de blaster se diriger sur la Seigneur Sith, avant d'être paré par la guerrière. Cela signifiait peut-être qu'il n'était pas seul avec la jeune Yage dans ce combat. Un allié serait toujours le bienvenu...

Faisant le vide en lui, Greystone s'immergea dans la Force avant de projeter une onde télékinétique de forte puissance sur la guerrière qui s'était lancée vers Amayelle. Laissant la chasseuse de primes prendre le relais, le Jedi se tourna vers l'Anzat et conserva sa posture de garde, attendant qu'elle bouge la première.

Après tout, les Anzati pouvaient vivre vieux, très vieux... et Aldrian ne voulait surtout pas se précipiter sur son adversaire sans s'être fait une idée de son niveau.

Il en profita néanmoins pour activer son comlink, sur la fréquence cryptée qui le reliait à Aran à bord du Firebird.


- Prépare-toi à un décollage imminent. Je pourrais avoir deux passagers à bord, dont Amayelle Yage.

Puis il activa son micro extérieur et s'adressa à la Sith, d'une voix claire et forte.

- Je n'ai aucunement l'intention de vous sous-estimer, Seigneur Sith... mais ne vous attendez pas à ce que je vous facilite la tâche. Je suis Mandalorien et dans ma langue... il n'y a pas de mot pour abandonner !

Il projeta alors une puissante onde télékinétique à l'aide de sa main libre en direction de la Sith. Le moment était venu d'ouvrir les hostilités mais Aldrian ne pouvait s'empêcher d'espérer que le mystérieux tireur embusqué viendrait en aide à la chasseuse de primes pendant qu'il affrontait l'Anzat.

Après tout, ses chances de survie étaient minces cette fois-ci, beaucoup trop...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Lun 7 Mai - 12:59

    « Bon… On commence à se battre ou on continue à essayer de faire pisser de peur l’adversaire ? »

    Devant une telle phrase, je ne manquais pas de hausser l’un de mes sourcils. Non pas que la phrase m’avait choqué… mais elle semblait tellement inappropriée. Certains Sith manquaient vraiment de classe et de retenue… Se précipiter au combat tête baissée sans savoir quels étaient les forces de l’ennemi était une attitude dangereuse… A moins de savoir y faire face en mettant au point une tactique ou du moins un plan capable d’apporter la victoire. C’était là ma vision… Or à première vu cette jeune fille ne semblait pas la partager bien au contraire… Décidément l’ordre accueillait en son sein de drôles de personnes… Certes ce genre de personnage avait son utilité mais ces personnalités possédaient également de nombreux défauts comme une certaine tendance à désobéir aux ordres. J’espérais que tel n’était pas son cas si je voyais que la situation ne nous était plus favorable.

    Alors que je regardais très attentivement le Jedi, la Force me susurra qu’un danger imminent me guettait. Dès lors je sentis la présence du chasseur de prime sur le toit mais je ne pris pas la peine de réagir lorsqu’il tira à l’aide de son arme. En effet, ma camarade plus prompt s’était chargé de ce détail mineur. Elle avait dévié de façon parfaite l’attaque qui m’était adressée. Finalement malgré les apparences cette petite avait de la ressource. Elle n’hésitait pas à prendre des initiatives même si celles-ci ne sont pas forcément plaisantes aux yeux de certains. Heureusement pour elle mon ego n’était pas en jeu et je ne voyais aucune raison valable de la punir pour un tel acte. Elle alla même jusqu’à neutraliser l’adversaire en détruisant l’immeuble situé derrière moi. Certes rien ne témoignait de la mort de mon agresseur mais au moins il allait être occupé pendant quelques minutes… Et puis je comptais bien m’offrir un petit extra après ce duel. Peu nombreux étaient les chasseurs de primes assez audacieux pour attaquer un Sith. A vrai dire la dernière fois ou de telles personnes avaient attaqué un seigneur Sith, il y avait eu un véritable massacre. Une chose normale quand on sait que ce fut le seigneur Vador qui fut agressé…


    - Je n'ai aucunement l'intention de vous sous-estimer, Seigneur Sith... mais ne vous attendez pas à ce que je vous facilite la tâche. Je suis Mandalorien et dans ma langue... il n'y a pas de mot pour abandonner !

    Cette simple réplique me fît sourire. Ce duel risquait franchement d’être intéressant. Je n’eus cependant pas le temps de lui retourner « le compliment ». En effet je me retrouvais d’ors et déjà projeté au sol de par son attaque. Réagissant au quart de tour, je me remis debout en un seul saut. Sabre-laser en main, je me concentrai dans la Force et envoya d’un simple geste des débris de l’immeuble situés derrière moi sur le Jedi.
    N’attendant pas qu’il récupère de cette violente attaque, je m’approchais très rapidement de lui et d’un geste dirigeais ma lame vers son flanc. Celle-ci fut très rapidement contrée et le combat pût enfin commencé.
    Ne préférant pas le sous-estimer, j’utilisais d’entrée le vaapad. Mes coups suivaient donc aucune logique mais avaient tous un but précis. Comme j’aurais pu le prédire, mon adversaire ne se laissa pas démonter par ce style de combat et parvint à me tenir tête. Aucun de nous deux n’arrivaient à atteindre notre cible du moins pour l’instant. Nos coups frôlaient souvent de très prêt le corps de l’autre ce qui rendait encore plus jouissif cet instant si particulier.


    Malgré le sourire malsain que je gardais affiché sur mes lèvres, je savais que j’allais avoir du mal à triompher de cet homme. Son armure lui procurait déjà un avantage certains. Il s’agissait sans doute d’une des rares tenues dans cette galaxie capable de contrer plus ou moins durablement plusieurs coups de sabre-laser… Associée aux techniques de combat mandaloriennes, une telle personne ne pouvait être que redoutable… Après tout c’est à cause de leurs mentalités, de leurs équipements et de leurs compétences, que les Mandaloriens avaient pu croiser le fer avec la République il y a un peu plus de 4000 ans.

    « Ib'tuur jatne tuur ash'ad kyr'amur. »

    Bien que cela puisse paraitre surprenant aux yeux de certains, je connaissais quelques paroles en mandalorien. Or je trouvais la situation fort approprié pour démontrer ce savoir. Non pas que je me riais de sa culture… bien au contraire. Je voulais juste lui montrer que j’avais étudié « l’art de sa race ». Je mettais un point d’honneur à connaitre mes adversaires afin de savoir à quoi je suis confrontée… Après tout un homme avait eu un jour une phrase remarquable que je trouvais fort pertinente : « Lorsque vous comprenez l'art d'une race, c'est la race que vous comprenez. » Certes partager ce genre de conviction avec mes autres confrères étaient totalement exclus car je savais que certains n’avaient que faire de ce genre de pensée… Là était leur erreur. Leur orgueil démesuré leurs fermait différents champs de possibilités.

    « Peut-être serait-il temps désormais pour nous deux de dévoiler nos compétences respectives ? »

    Ce fût sur cette simple phrase que j’adoptais les techniques de combat de mon peuple. Je voulais voir ce qu’un duel avec nos compétences pouvaient donner. De toute évidence il allait s’agir d’un tableau tout à fait spectaculaire ce qui bien entendu augmentait mon excitation. J’avais bien entendu gardé un seul sabre laser allumé. Je ne voulais pas presser les choses en utilisant ma seconde lame.
    C’est ainsi que la rapidité de mes coups avait augmenté. J’utilisais toute mon agilité pour éviter le plus possible les attaques de mon adversaire. Très souvent d’ailleurs je m’approchais de lui prêt à lui porter d’un coup d’estoc puis voyant que cela ne menait à rien je reculais d’un simple bond. Cela m’amusait beaucoup. Je me servais de la Force pour bondir sur lui ou encore pour éviter une de ses attaques et me retrouver derrière lui prête à lui porter un coup. Il s’agissait d’un véritable duel entre deux cultures qui avaient fait du combat une de leurs spécialités.

Revenir en haut Aller en bas
Yan Stryver
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 64
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes: E-17D LongBlaster, S-5 Heavy Blaster Pistol, Sabre Laser à Poigné Courbée Rouge
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Ven 25 Mai - 14:12

Yan leva son œil de sur la mire et prit en note de ne pas sous-estimé l’union de deux Siths. Il garda son pointeur laser pointé sur la guerrière pour quelque moment, analysant ce qu’il pouvait de la situation. Il ne connaissait point rien sur tout les être de cette allé, sauf pour la chasseuse de prime Amayelle, et même la il n’en connaissait que très peu sur elle. Il glissa le doigt sur la gâchette afin de l’éloigné d’un tir accidentel, regardent à travers sa mire une fois de plus. Il voulait bien comprendre la situation en main, mais il devait se raprocher pour en savoir plus… De plus, il sentit le dessous de ses pieds trembler violament, entendit les craquements dans le toit... il plia ses genoux et se propulsa dans les airs, esquivant de justesse l’effondrement du toit. Il vérifia le prochain toit dans son envole et ajusta son atterrissage, perdant presque pied sur se toit en angle. Il se laissa glisser jusqu’au rebord de la toiture et puis il reprit vision de la situation.

Il leva son arme un fois de plus puis vérifia les changements qu’il devait apporter pour cette situation. Un jedi, une chasseuse de prime et puis deux Siths. Yan n’était pas très sure de pouvoir prêtait main forte à un camarade et s’en sortir vivant, tout dépendait sur ce qu’Amayelle était capable de faire. Il aurait voulu consulter ses recherches sur la femme en question, savoir si ses compétence aux combats et des situations de stress était idéale pour cette confrontation, mais déjà les gens s’engagèrent aux combats et il suivit de son pointeur laser la jeune guerrière partir au front contre le Jedi et la chasseuse. Yan prit un calcul rapide de sa trajectoire et ajusta son tir… Il la suivit pour qu’un seul moment avant qu’elle se soit fait repousser en arrière par une poussé de la force. Vraiment, il continua à penser que c’était loin d’être gagner, il fallait encore qu’il intervienne d’une façon stratégique. C’Est alors que Yan décida de se rapproché un peu de l’action, courra sur le toit jusqu’à que le combat soit directement en-dessous lui.

Le duel des deux maître de la Force avait déjà était engagé et Yan ne put pas faire grand-chose que regarder la scène pendant un moment. Vraiment, il vu que les deux était des experts en matières de combat rapproché et il su qu’il devait grader ses distances de ces deux là. Il regarda avec un aire curieux, de demandant si il y avait un écouteur dans le casque du Mandalorien. Si cela était vrai, peut-être pouvait-il lui glisser un mot… Et c’est là qu’il comprit quelque chose. Il connaissait qu’un seul Maître Jedi Mandalorien, puisque son nom venait glisser dans quelque conversation et quelque rencontre avec aurait dû être évident. Il baissa son arme et gravi le toit pour aller de l’autre côté de la pente et se cacha temporairement. Il sorti son communicateur portable de sa veste et l’inséra dans son oreille, tout en sortant son datapad. Il commença à tapoter dedans, essayant de trouver un signal the communicateur… Il y en avait plusieurs, mais il allait prendre celui avec le signal le plus fort. Il ajusta le volume du petit casque et puis appuya pour parler.

Aldrian, si tu peux m’entendre, couvre tes oreilles et tes yeux. Une grenade flash et une grenade a concussion va arriver dans la mêlée. Je vais te couvrir du toit.

De la il prit une grenade différente dans chaques mains et déclencha leur activation. Quelques secondes passèrent et il les lança au-dessus de sa tête pour qu’elle soit encore en vol quand elles se déclencheraient. Il attendit pour un bruit presque assourdissant pour se poster sur la pointe des pentes et commencer à ouvrir le feu… Tout en usant de la force pour faire tirer con pistolet blaster vers la jeune chevalière. Même si il tirait dans une mêlé, il était capable de placer des tirs qui n’attendrait pas sa cible, mais allait les distraire pour un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Sam 26 Mai - 8:51

    Alors que la Seigneur Sith foncait sur le Jedi Mandalorien, la guerrière Sith fonca sur la Chasseuse de primes après s'avoir relever quelques secondes après avoir été éjecter par Aldrian. Il fenda l'air tel le souffle du vent avec son sabre et s'apprêta à tuer Amayelle en la décapitant. Mais Amayelle évita son coup fatal en esquivant par la droite et elle eu juste le temps d'activer ses couteau avec une fine couche laser qui pouvait bloquer les sabre laser. Elle riposta rapidement aux attaques de Demeteris. Après tout, elle pouvait largement lui tenir tête, ce n'était qu'une guerrière Sith.


    Ce combat contre Demeteris lui rappelais beaucoup la fois où elle se battais jadis contre un des guerrier qu'elle avait tuer avec difficulté lors de son escapade sur Dromund Kaas, qu'elle avait retrouver sur Coruscant, voulant la tuer de son sabre laser, mais Amayelle le tua. C'était d'ailleur ce meille Sith qui trancha la main droite de sa fédunte soeur Rheah Yage, qui est aujourd'hui Chevalier Jedi. Et elle ne souhaitais vraiment pas que le même scénario se reproduise avec Demeteris.


    Elle continuait toujours de repousser ses assault, pendant que le Jedi et la Seigneur Sith continuaient à se battre seul dans leur coin.


    Ne me dit pas que c'est ca ton niveau tout de même, je n'ai aucune misère à repousser tes assaults, il faut dire que je suis un peu déssus. Tu vois ces couches lasers autour de mes couteaux, je les ai spécialement concus spécialement pour se genre de situation.


    C'est alors qu'elle recu la même transmission qu'Aldrian car elle avait la même fréquence que lui secrètement. Un type qu'elle ne savait où il était, voulait tirer des grenades droit au milieu de la bataille.


    Aldrian, si tu peux m’entendre, couvre tes oreilles et tes yeux. Une grenade flash et une grenade a concussion va arriver dans la mêlée. Je vais te couvrir du toit.


    L'homme inconnu tira alors une grande flash au milieu de la mêlée mais bien que le Jedi eu le temps de fermer les yeux, Amayelle ne fu pas assez rapide et elle et le Sith devant elle se trouvèrent aveugler par la grenade. Q'elle ne fu pas leur surprise qu'une autre grenade leur explosa dessus en plein millieu, propulsant ainsi la Chasseuse de primes et les deux autres Sith, seul Aldrian en réchappa.


    OUCH! Qui est l'imbécile qui a tiré ces grenades?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Dim 27 Mai - 0:45




    Je fendais l’air avec mon sabre-laser tandis que j’atteignais le zénith de mon élégance. Toute la grâce incarnée dans ce saut ! On aurait pu m’admirer au ralenti que cela n’aurait rien eu d’étonnant, tant j’incarnais la puissance, la fureur, bref la suprématie. J’étais la beauté et l’élégance à la fois. La douce fureur que je témoignais avec mon cri n’avait d’égal que l’appétissante soif de sang qui se lisait sur son visage. Il fallait que je tue, rapidement et proprement, voilà tout.

    Mais avant que je pus de mon sabre trancher la tête de cette jolie jeune femme, une force m’effaça facilement de mon funeste objectif. Je fusai dans les airs avec un bruit siffleur et m’écrasai au terre telle une poupée de chiffon. L’impact fut rude mais je ne me laissai pas dérouter. En quelques secondes durant lesquelles je ne me jugeai aucune blessure grave, je me remis sur pied et repartis à l’assaut. Je tentai un nouveau coup vertical que la jeune femme esquiva d’un pas sur le côté. Une continuité dans le mouvement m’engagea à asséner un autre coup vers elle, qu’elle para à l’aide de deux couteaux habilement dissimulés et efficaces. Dissimulés car elle ne les possédait pas une seconde auparavant, efficace car ils étaient conçus pour bloquer les lasers. Mais cela ne restait que des couteaux, face à un sabre. Qui plus est , j’étais une duelliste au talent non négligeable, elle n’était qu’une Chasseuse de primes avec des joujoux technologiques. Pourtant elle parvenait à contrer chacun de mes coups. Je n’opérais pas à pleine puissance, évidemment. Ce corps-à-corps n’était qu’une mise en bouche. Chacune de mes attaques n’était pas destinée à tuer, mais simplement blesser ou mutiler. Les organes vitaux n’étaient pas visés. C’était une façon de la jauger, de la tester, pour connaître ses limites au corps-à-corps, parce qu’elle avait des points faibles, comme tout le monde. Il me suffisait d’analyser correctement la situation. Malheureusement la concentration n’était pas, de mon côté, mon point fort. Je dirais même que ma capacité à ne pas réussir à me concentrer plus de deux minutes sur un sujet était mon principal talon d’Achille.

    « Ne me dis pas que c'est ça ton niveau tout de même, je n'ai aucune misère à repousser tes assauts, il faut dire que je suis un peu déçue. Tu vois ces couches lasers autour de mes couteaux, je les ai spécialement conçus spécialement pour se genre de situation. »

    « Wow ! Merci. Démonstration magistrale de ce qui saute aux yeux. »

    Je stoppai mes coups pour continues. Elle avait ouvert la bouche, et j’adorais rétorquer quelques « cinglanteries » à la moindre occasion. Alors je ne m’arrêtai pas là. Malheureusement, j’ignorais qu’elle ne m’écoutait pas, occupée à entendre un message dans son communicateur.

    « Je vois que les chasseurs de primes sont l’incarnation même de la perspicacité et des grands mots. Peut-être espérais-tu que je m’agenouille par crainte et respect ? Autant te dire que je préférerais embrasser le derrière d’un wookie malade. Sache que si j’avais voulu te tuer, ce serait fait. Tu as réussi à bloquer des attaques basiques et inoffensives, c’est tout mais c’est quoi ce truc ? »

    J’enchainai les deux dernières répliques alors que je voyais voler dans notre direction un petit objet. Je n’eus le temps de réagir que la grenade explosa dans les airs. Ayant posé mon regard dessus à ce moment, je fus particulièrement touchée et aveuglée. Je baissai la tête et me frottai les yeux en jurant et rageant. Tout était noir. Non blanc. Enfin c’était étrange, mes yeux étaient totalement hors services. Mais à peine ai-je eu le temps de de reprendre mes esprits que je les perdis de nouveau. En effet, la vue me revenait peu à peu mais une nouvelle explosion retentit dans l’air. Une onde sonique balaya tout sur plusieurs mètres à la ronde. Moi qui n’étais pas experte en armement, j’avais du mal à définir ce que tout cela était. Tout ce que je pouvais dire, c’était que le souffle me cloua au sol, et j’y restai allongée un petit moment.

    En réalité, j’aurais pu rester sur ce sol froid et inconfortable encore longtemps. Faire semblant d’être morte, et attendre que tout le monde ait le dos tourné vers le responsable de cet acte pour filer en douce. Mais au fond de moi, une petite voix me disait de ne pas abandonner l’autre Sith, cette blonde au dos galbé et aux formes généreusement attrayantes. Et un jour peut-être, me le revaudrait-elle ? En attendant, ce sont des coups de feu qui me poussèrent à me lever. Deux grenades, passe encore. Mais du tir au pigeon dans la mêlée, c’était un acte innommable. De la lâcheté pure. J’étais bien placée pour le savoir, j’aurais fait la même chose. Il tirait mais ne semblait viser personne, ou peut-être que si. S’il le faisait exprès, alors je ne comprenais pas sa manœuvre. Sinon, c’était un homme aux capacités très limitées.

    Je me levai et de mon sabre, déviai les tirs qui pouvaient trop s’approcher de moi. La Chasseuse de prime n’était pas loin de moi. Elle criait, semblant s’énerver. Il fallait que je les neutralise rapidement si je ne voulais pas finir en gruyère qu’on s’apprêtait à râper. Une idée me vint alors à l’esprit. Plus loin derrière moi, ma bure était posée au sol et à l’intérieur, le sabre-laser du défunt Sith. Il fallait que je l’utilise à bon escient. Ainsi j’utilisai la Force, non pas pour le ramener vers moi, mais pour l’envoyer directement sur la Chasseuse de Prime. À mi-chemin, la Force me vint une nouvelle fois en aide pour actionner le bouton qui fit jaillir en plein vol la lame écarlate de ce sabre orphelin. Il se dirigeait telle une lance sur Amayelle, mais moi je n’avais pas de temps pour admirer le spectacle. Je regardai en hauteur pour chercher le tireur. Un point se démarqua du décor, d’où semblaient pleuvoir chacun des lasers. Je devais m’occuper de ce gêneur, sans me laisser prendre par surprise par la Chasseuse de primes, qui n’allait d’ailleurs pas tarder à revenir à la charge.



HRP : Désolé pour la misérable longueur et la mauvaise qualité, la situation n'étant pas parfaitement clair à mes yeux, j'ai eu du mal à m'y adapter. Je tiens à rappeler à simple titre informatif (on ne sait jamais) qu'au déroulement de ce RP, Demeteris est encore chez les Sith et ressemble physiquement à l'ancien avatar, pas au nouveau : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Sam 9 Juin - 4:21

Aldrian roula sur le côté pour esquiver les débris que la Sith avait envoyé dans sa direction par une vague télékinétique. Il eut à peine le temps de se relever que l'Anzat fonçait sur lui à une vitesse fulgurante. Parant un coup qui était dirigé sur son flanc, Greystone ne perdit pas une seconde pour contre-attaquer.

Les mouvements de son adversaire se faisaient de plus en plus erratiques, et le maître Jedi n'eut pas grand mal à reconnaître l'une des plus dangereuses variantes de la Forme VII : le Vaapad. Jadis inventé par le maître Jedi Mace Windu, il s'agissait d'une des formes de combat au sabre laser les plus imprévisibles et les plus dangereuses.

Heureusement, le Mandalorien ne se laissa pas déborder par les assauts puissants de la Sith. Tantôt attaquant avec des techniques de l'Ataru, tantôt plus défensif grâce à des gestes caractéristiques du Soresu, Aldrian avait travaillé dur pour mêler les deux formes en une combinaison létale, à laquelle quelques mouvements du Djem So venaient apporter une puissance supplémentaire. A cela, il ajoutait évidemment ce qu'une petite décennie de pratique des arts martiaux mandaloriens lui avait apporté en termes de techniques de combat au corps à corps.

Rares étaient ceux qui avaient survécu à un affrontement où il avait déployé son art guerrier dans sa forme la plus pure mais le duel qu'il livrait actuellement s'avérait plus difficile que nombre de ceux qu'il avait livré par le passé.

Aldrian avait tenté des coups au niveau de la nuque, des côtes et des jambes de son adversaire mais celle-ci esquivait ou parait à chaque fois, parfois d'extrême justesse, avec la grâce d'une danseuse twi'lek. Le seul avantage dont il disposait résidait dans son armure en beskar, qui lui assurait une protection dont ne bénéficiait pas son adversaire même s'il devait puiser dans la Force pour compenser au maximum sa perte de vitesse.

Malgré tout, son sang mandalorien bouillait dans ses veines face à ce qui n'était rien de moins qu'un combat de valeur. Cela faisait longtemps qu'aucun ennemi ne lui avait tenu tête avec autant d'ardeur et d'habilité, et cela ne lui faisait qu'apprécier davantage ce combat des plus serrés.


« Ib'tuur jatne tuur ash'ad kyr'amur. »

Aujourd'hui est un bon jour pour que quelqu'un d'autre meure... une phrase typique de l'humour mandalorien. Malheureusement pour son adversaire, Aldrian n'avait aucune intention de rejoindre ses ancêtres aujourd'hui. Il esquissa d'ailleurs un sourire, dissimulé par le casque qu'il portait.

- Votre accent n'est pas trop atroce... pour une aruetii mais le précepte qu'il vous aurait fallu garder en mémoire est celui-ci. Ke nu'jurkadir sha Mando'ade !

Peut-être n'aurait-il d'ailleurs pas dû prononcer car quelques instants plus tard, l'Anzat aux longs cheveux blonds reprit la parole à son tour.

« Peut-être serait-il temps désormais pour nous deux de dévoiler nos compétences respectives ? »

Et le changement de rythme ne se fit pas attendre. Les coups de l'Anzat se firent plus rapides, atteignant une telle vitesse d'exécution que sans recourir à l'esprit de bataille, il aurait sans doute eu bien du mal à les distinguer.

Mais après tout, si elles avait décidé de donner le maximum, pourquoi pas ?

Remarquant que la Sith s'évertuait en vain à tenter de percer son armure, Aldrian employa les grands moyens. Tenant son sabre laser à une main dans un coup circulaire, il regarda son adversaire le parer avant de lui asséner un coup de poing avec sa main libre, manquant le visage de la Sith qui avait déjà commencé à esquiver mais atteignant son épaule. Bien que celle-ci ait été recouverte par sa combinaison noire, il devinait que ce genre de coup, surtout lorsqu'il était utilisé avec un gantelet en beskar, laisserait plus qu'un simple bleu.

Ce fut toutefois l'une de ses seules attaques qui parvint à toucher sa cible. Ayant compris que la proximité n'était pas à son avantage, l'Anzat sautait dans tous les sens, maintenant une distance plus grande entre eux et essayant à plusieurs reprises de le prendre par derrière. Le Mandalorien ne pourrait jamais assez remercier le forgeron mando qui lui avait créé ce modèle d'armure intégrale, plutôt que les traditionnelles protections appliquées seulement au torse, aux avant-bras et aux jambes. Si tel avait été le cas, il aurait peut-être déjà été grièvement blessé par son adversaire.

La Seigneur Sith s'était positionnée à quelques mètres de lui, dans une posture d'attente, lorsqu'une voix retentit dans son casque, par l'intermédiaire de son unité com.


Aldrian, si tu peux m’entendre, couvre tes oreilles et tes yeux. Une grenade flash et une grenade a concussion va arriver dans la mêlée. Je vais te couvrir du toit.

Croyant reconnaitre la voix de Yan en dépit des grésillements, le Mando mit en place le filtre le plus puissant sur sa visière et abaissa le volume audio qui filtrait depuis l'extérieur. Il ferma ensuite les yeux avant de répondre d'une voix joviale.

- Yan, tu ne sais pas à quel point je suis heureux d'entendre ta voix ! Le Firebird est tout près. Si tu penses pouvoir nous créer une diversion suffisante, on devrait pouvoir filer d'ici sans trop de casse.

Yan Striver était un chasseur de primes hautement réputé dans son milieu, et qui avait notamment gagné le respect d'un bon nombre de Mandaloriens. Néanmoins, Aldrian connaissait davantage une autre facette de Striver, à savoir qu'il était le compagnon du Grand Maître Yunstar, ainsi que le père de la petite Elora. Autant dire qu'il était toujours le bienvenu au temple et lors des quelques occasions où ils avaient pu se croiser, leurs relations avaient toujours été amicales.

Aldrian avait à peine eu le temps de se laisser tomber au sol lorsque la détonation retentit. Attendant les cinq secondes au bout desquelles la luminosité reprit son niveau habituel, puis les dix secondes d'ondes soniques qui suivirent, le Mandalorien se remit finalement debout et constata que les deux Sith et la jeune Yage avaient été emportées plus loin par l'explosion.

Ne perdant pas un instant, le Jedi fit appel à la Force pour faire tomber la plus grosse partie d'un bâtiment sur la Seigneur Sith. Posant son regard sur Amayelle, il l'amena vers lui avec autant de délicatesse que pouvait leur permettre la situation et l'aida à se remettre debout avant de reporter son attention sur Yan, à qui il s'adressa par l'intermédiaire de son casque.


- Merci pour ton aide, Yan mais je crains que ça ne les laisse pas longtemps hors combat. Est-ce que tu as quelque chose de plus lourd sous la main, un ou deux détonateurs thermiques peut-être ?

Aldrian regrettait de ne pas s'être lui-même armé plus lourdement en quittant le Firebird. Il avait fait jeu égal avec la Sith mais il ne se faisait aucune illusion. N'eusse-t-il pas porté son armure, le Mandalorien se serait sans doute retrouvé en difficulté face à l'écrasante expérience au combat de son adversaire. Il activa le comlink de son casque, sur la fréquence cryptée qui le reliait à son vaisseau.

- Aran, on a besoin d'une extraction. Trois personnes : Yage, Striver et moi. Feu de barrage habituel mais essaie d'éviter d'utiliser les missiles à concussion.

- Bien reçu, maître. Temps d'arrivée estimé : 4 minutes.


Quatre minutes... et dire que la guerrière Sith s'était déjà relevée et paraissait s'être lancée à la poursuite de Yan. Il était étrange qu'elle se soit détournée d'Amayelle après tout le mal qu'elle s'était donnée pour essayer de la tuer. Et puis il y avait cette sensation de malaise, comme un danger imminent et pourtant diffus, indirect...

- Couche-toi ! S'écria Aldrian en réalisant ce que cela signifiait.

Au moment où le Mando se jeta sur Amayelle, un sabre laser à lame rouge la frôla en vol, coupant au passage plusieurs mèches de ses longs cheveux noirs. Roulant sur le sol avec la jeune femme, Greystone ne tarda pas à se relever sur un genou, sabre laser au poing.

C'est à cet instant que les gravats qui recouvraient la Seigneur Sith commencèrent à bouger, s'écartant progressivement du centre de la pile. Le temps leur était compté et Aldrian ne savait pas si la chance serait de leur côté aujourd'hui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Lun 18 Juin - 9:34

    Lorsque le Mandalorien parvint à me toucher à l’épaule gauche en me frappant, je laissais échapper un grognement de douleur. Ma combinaison n’était pas une armure… Elle ne me protégeait donc pas des coups violents… Autant dire que ce coup de poing avait pu fragiliser ma structure osseuse…ce qui au vu de ce combat violent ne m’arrangeait guère… Ce Jedi n’allait pas me ménager et je le savais parfaitement… J’allais devoir faire en sorte qu’il ne puisse atteindre une nouvelle fois mon épaule… Le problème c’est que si je cherchais à protéger cette partie de mon corps, cela se verrait aussitôt… Mon ennemi n’aurait donc aucun problème à deviner qu’il s’agit d’un élément à exploiter pour son propre intérêt…

    Ma seule solution était de l’attaquer par derrière en misant sur ma vitesse… mais cette possibilité était une option très limitée… Même si je puisais dans la Force, j’allais finir par m’épuiser très rapidement si j’enchainais les acrobaties… Or je préférais être plus prudente… Par conséquent je n’appliquais cette tactique que durant quelques attaques avant de m’éloigner du Mandalorien. Cette stratégie m’avait au moins fourni une information… Cette armure était bel et bien intégrale… Ses seuls points faibles résidaient au niveau de quelques articulations et au niveau du cou… Là ou le casque rejoignait l’armure… Autant dire que cela n’allait pas être facile d’ouvrir cette boite de conserve… Si seulement cet équipement possédait un dispositif extérieur d’urgence permettant l’ouverture de cette armure… J’aurais pu en tirer parti… Mais ce n’était pas le cas. Si un tel dispositif était présent, il était camouflé… Or je n’avais guère le temps de le localiser… Surtout que celui-ci devait se trouver dans un endroit facilement défendable par le Jedi…

    Sabre laser à la main, je restais toujours en retrait… Ces quelques minutes de battement me permirent de me reposer un peu mais aussi de trouver peut être une solution à cette séance de négociation musclée. Une approche directe ne donnait rien. Il me fallait quelque chose de plus subtil… Quelque chose qui me permettrait au moins de blesser le Jedi… Mon environnement m’offrait quelques possibilités. L’ensevelir sous des gravas aurait été une bonne idée si j’avais eu affaire à un adversaire normal… Mais il s’agissait d’un Jedi… Pour un tel ennemi, il me fallait donc une diversion… Et encore même là le Jedi pouvait flairer un piège…

    Je n’eus cependant pas la chance de pousser plus loin ma réflexion car la Force me prévint d’un danger immédiat… Hélas je n’eus guère le temps de m’y préparer… Je fus totalement aveuglée… Si mes ennemis croyaient m’handicaper comme cela, il se mettait le doigt dans l’œil… La Force était mon alliée… Je pouvais encore me défendre…même si le Mandalorien cherchait à profiter de cette occasion pour me porter un coup avec son sabre laser. Hélas ce n’est pas ce qui se passa… Même si la Force m’avait prévenu d’un autre danger, je ne pus saisir parfaitement sa nature… Je fus donc brutalement projetée au sol suite à l’explosion d’un détonateur thermique sans doute… J’étais sonnée…et mes oreilles sifflaient… J’avais perdu momentanément l’usage de deux de mes sens… mais il me restait toujours les autres et la Force.

    Par mesure de sécurité, je protégeais mon corps à l’aide d’un bouclier de Force… Cette mesure me fût sans doute salvatrice vu ce qui se passa par la suite… Le Jedi avait profité de la situation pour abattre sur moi une partie de la structure du bâtiment le plus proche… Autant dire que je le sentis passer… Mes pouvoirs purent me protéger d’une mort certaine…mais ils avaient leurs limites… Je fus clairement blessée en de nombreux points… Je sentais d’ailleurs le goût du sang dans ma bouche… D’après ce que je pus en juger ma blessure la plus sérieuse se situait à mon bras gauche… Je sentais une douleur constante au niveau de mon épaule… Quant-à mon bras si je tentais de le bouger, je devais me mordre les lèvres pour ne pas hurler… J’avais sans doute une fracture… Cela n’allait vraiment pas faciliter les choses… Concernant mes autres blessures, tout ce que je pouvais affirmer c’est qu’elles n’étaient pas aussi graves que celle de mon bras… L’obscurité complète de cette cavité ajoutée à son manque d’espace, m’empêchait de savoir exactement l’ampleur des dégâts… J’étais certes en mauvais état, mais j’étais encore consciente ! Tout ce sang, ajouté à ma situation déplorable ne m’énervait guère…bien au contraire cela me distrayait ! Aussi étrange que cela puisse paraitre, j’étais heureuse d’avoir affaire à un tel adversaire. Voilà longtemps que j’attendais quelqu’un capable de me mettre mal en point ! J’étais excitée…très excitée... Je voulais continuer le combat ! Non pas que je fusse aveuglée par mon plaisir… Je savais parfaitement qu’il y avait 1 chance sur 1000 pour que je réussisse à mettre sa pâtée à ce Jedi désormais… Mais j’avais envie de le pousser à bout afin de tout connaitre à son sujet… Si à un moment, la situation devenait pour moi défavorable, je savais que je n’allais pas hésiter à battre en retraite… Contrairement à d’autres Sith, je n’étais pas têtue au point de me sacrifier bêtement pour une question de fierté… Même si je venais à être obligée de capituler, je n’y verrais sans doute pas une défaite… Cette rencontre avait été un parfait moyen pour récolter des informations… Grâce à cette dernière, je savais qu’il ne fallait en aucun cas sous estimer ce Jedi. Connaitre le visage de l’ennemi était toujours primordial dans une guerre…

    Me concentrant dans la Force, je commençais dès lors à soulever petit à petit les gravas qui recouvrait mon corps…. Quand je sentis qu’ils en restaient très peu au dessus de moi, je fis en sorte de me concentrer suffisamment pour pouvoir faire léviter ces derniers et ainsi resurgir sur le champ de bataille…
    Une fois de retour « parmi les vivants », je pus constater l’ampleur de mes blessures… Mon épaule gauche était déboitée, et mon bras ruisselait de sang…. Quant-au reste de mon corps ce n’était pas mieux…. J’avais de multiples petites coupures un peu partout ainsi que quelques plaies qui étaient assez douloureuse… Quoi de mieux pour rester bien éveiller… D’ailleurs je constatais également que j’avais perdu un de mes sabres lasers… Certes grâce à la Force, je n’aurais aucun problème à le retrouver… mais le simple fait de l’avoir « égaré » m’exaspérait… Heureusement que j’en avais un deuxième…

    Étant prête à réagir à la moindre tentative d’agression du Mandalorien, je m’approchais d’un pilier à coté de moi… puis prenant mon courage à deux mains, je fis cogner de toute mes forces mon épaule gauche contre cette structure afin de la remettre en place… Ce fut un succès qui me couta un hurlement de douleur…


    « Kandosii ! »

    Cet adversaire me plaisait… Il n’hésitait pas à profiter de la moindre diversion pour abattre son adversaire…et il était tenace… Les Mandaloriens étaient aussi connus pour être ingénieux… Cet homme aurait pu faire un bon Sith… Cependant, je savais que cela ne servait à rien de tenter de convertir un Mandalorien… Ils étaient fidèles à leurs principes… Jamais ils ne trahissaient leurs compagnons… Une conduite honorable pour une caste prestigieuse.

    Je regardais vite fait mon environnement afin d’échafauder un plan susceptible de nous apporter la victoire. D’après ce que je savais, ce Jedi cherchait à protéger la femme que traquait ma collègue Sith… Autant dire que pour mon adversaire, la défense de cette dernière était une priorité… Là se situait son point faible… S’il était trop occupé à tenter de protéger cette femme, sa propre défense serait plus vulnérable…me permettant ainsi de prendre l’avantage…
    Jetant un coup d’œil à ma collègue, je me dis qu’il valait mieux lui taire mon plan… Bien que solide, cette fille manquait clairement de subtilité… Or mon plan se basait là-dessus… Vu mon état, j’étais sûre d’être défaite par le Jedi dans un assaut direct… mais si j’usais de certaines de mes compétences, la donne serait tout autre… Néanmoins mon plan possédait quelques défauts : Tout d’abord je n’avais droit qu’à un seul essai… De plus…si mon plan échouait, il y avait de fortes chances pour que je sois totalement épuisée…

    Me débarrassant du haut de ma combinaison avec difficulté et douleur, Je fis une fois de plus face à mon ennemi. Je voulais que rien n’entrave mes mouvements… quitte à ce que mon corps soit quelque peu exposé à la vu des différents protagonistes… Certes j’étais encore habillée, mais vu la situation, une telle tenue pouvait sembler déplacée aux yeux de certains…. Personnellement je m’en contrefichais… Je n’avais jamais été quelqu’un de pudique…
    Une fois encore j’utilisais la Force, mais cette fois-ci pour faire s’effondrer une partie de l’immeuble déjà endommagé… Une telle manœuvre ne me couta presque rien tellement elle avait été facilitée par l’état de l’édifice… Suite à l’effondrement d’une partie de ce dernier, un écran de poussière envahit le champ de bataille. Je profitais dès lors de cette invisibilité pour me camoufler mais aussi pour faire apparaitre deux illusions de ma personne.
    Mon plan était simple: Grâce à mon enseignement Anzat et grâce à mes compétences dans la Force, j’allais totalement disparaitre… Mes ennemis et mon alliée croiraient par conséquent que j’étais l’une des deux illusions… Ces dernières allaient attaquer la protégée du Jedi ce qui l’obligerait à la défendre… Au moment où une belle ouverture dans sa propre défense se présenterait, je comptais sortir des ombres et profiter de cette faille pour frapper fort …et donc le neutraliser.

    Mettant à exécution mon plan, mes illusions allèrent harceler l’alliée du Jedi. Celui-ci ne perdît pas de temps pour réagir et commença à se battre contre mes deux représentations. Il parvint même à en neutraliser une… La seconde quant-à elle tenait tête…
    Restant toujours dans l’ombre, je regardais attentivement ce combat. Le Jedi ne semblait s’être douté de rien. Pour le moment tout se déroulait comme je l’avais prévu… Ainsi quand l’instant propice à mon attaque fut venu, je bondis vers mon adversaire… ma lame prête à mordre son épaule. Malheureusement pour moi, mon attaque fut ressentie par le Mandalorien… Celui-ci pût donc répondre à cette soudaine agression, d’un beau coup de pied dans ma tête… Autant dire que j’étais sonnée… tellement sonnée que je ne savais même plus si je l’avais touché avec mon sabre… Le coup avait été si violent que j’en avais mal à ma mâchoire… Cette fichue armure était vraiment un problème.

    J’étais maintenant épuisée… totalement vidée de mes forces… J’avais beaucoup de mal à tenir debout… Ma défaite était inévitable…sauf si je parvenais à utiliser l’absorption de vie sur l’une des personnes présentes ici… ce qui bien sûr m’était impossible… Le Jedi n’allait surement pas me laisser l’occasion de me remettre sur pied…
    Cet état de soudaine faiblesse eut d’ailleurs une autre conséquence néfaste… Cela réveilla mes instincts d’Anzat… Je pouvais sentir « l’odeur » enivrante de ce Jedi… En temps normal j’aurais lutté contre cet instinct qui pouvait me pousser à gouter à la Soupe … Soupe qui deviendrait alors pour moi une véritable drogue… Mais maintenant, je ne pouvais lutter… Seule une partie de mon esprit était encore consciente…l’autre était dans une sorte d’état végétatif… Ce changement d’état dut d’ailleurs se manifester dans mes yeux. Ces derniers avaient sans doute retrouvés des iris bleus mais des sclères totalement noirs…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yan Stryver
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 64
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes: E-17D LongBlaster, S-5 Heavy Blaster Pistol, Sabre Laser à Poigné Courbée Rouge
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Sam 30 Juin - 14:25

    Yan, tu ne sais pas à quel point je suis heureux d'entendre ta voix ! Le Firebird est tout près. Si tu penses pouvoir nous créer une diversion suffisante, on devrait pouvoir filer d'ici sans trop de casse.

    Apporte-le, je vais faire de mon mieux pour les ralentir.

    Un léger sourire se dessina sur le visage du chasseur en entendant la voix du Maître Jedi Aldrian. C’était un homme bien reconnu parmi l’Ordre Jedi, un Mandalorien à l’esprit de combat très vif. Jamais avait-il eu une discussion déplaisante avec cet homme-là, un des rares qui semble ne pas se faire de son passé obscure et de son comportement sur un champ de bataille. Venir à son aide serait toujours un plaisir pour le chasseur. Le pointeur était miré sur la Seigneur Sith, voulant essayer de placé un beau tir en plein entre les deux yeux. Il allait appuyer sur la gâchette, mais les mures des bâtiments avoisinants s’effondrèrent sur les deux. La poussière l’empêcha de placer un tir précis et du enlever son œil de la mire pour avoir une meilleur vue de la zone. Venant un peu plus proche de la bordure, il ne pu localiser les ennemies. Il reçu une autre communication de la part du Jedi, écouta attentivement ce qu’il avait à dire.

    Merci pour ton aide, Yan mais je crains que ça ne les laisse pas longtemps hors combat. Est-ce que tu as quelque chose de plus lourd sous la main, un ou deux détonateurs thermiques peut-être ?

    (Rire léger) Avoir cette grenade est un trouble plus qu’autre chose. Je vais vérifier si j’ai d’autre chose pour eux…

    En rependant à ce qu’il avait apporté pour cette simple expédition, il se rappela pas avoir apporté un explosif offensif, mas il avait encore quelque grenade en secours. Il vérifia une poche de sa veste, trouvant des dards paralysants. Pas d’une grande utilité dans ce genre de problème, mais il descendit son blaster pour charger son lanceur de dard… Aussitôt qu’il monta sa tête, il cru avoir vu quelque chose bouger dans le nuage qui s’abaissa tranquillement. L’arme pointé vers la zone, il tira à volonté aux ombres, essayant de faire des tirs rapide mais sans succès. C’était la poisse et Yan chercha sa cible encore parmi les débris… Mais ne vit qu’un sabre laser tournoyer en direction de ses deux alliés. Ayant capté son attention, il le suivit de l’œil mais ne s’attendit pas à avoir une surprise comme celle-là. La guerrière Sith avait sauté les étages du bâtiment pour venir le rejoindre… Yan eu le réflex de retiré son pistolet blaster de son fourreau mais se fit couper en deux par un coup vertical de son adversaire… Sachant qu’il était encore sans défense, Yan fit une pirouette par en arrière, évitant de justesse… Un combat en mêlée, s’annonça et Yan laissa son blaster se replacé avec la bande de cuir et sortit son sabre. La lame rouge, représentation des Sith, projeta du manche et s’engagea au combat.

    Système Automatisé : Extraction et Support, 3 effectifs humanoïdes, 2 cibles.

    Confirmation, en route. Arrivé dans 4 minutes.

    Il effectua la commande tout en se battant contre la Sith, sachant qu’il ne pourrait pas être capable de garder le rythme. Alors il ne fit que parer et reculer, les lames s’encochèrent violement et Yan ne pu rien faire pour le moment… Encore une situation que Yan n’appréciait guère. Il n’allait pas rester là à rien faire… Et quand il vit l’opportunité dans le coup horizontale, il fit un tonneau avant et se propulsa vers la bordure. D’un saut faible, il alla sauter en bas pour rejoindre Aldrian et la Chasseuse de Prime, laissant l’autre prendre la décision de les joindre ou pas.

    Roulant pour son atterrissage, il leva son blaster et vit que la Seigneur Sith était maintenant à terre… Son vaisseau serait là dans pas très longtemps… Alors il se releva et se mit directement côte a côte avec Aldrian.


    Mon vaisseau sera là dans 3 minutes, il faut juste durée se temps… À moin que tu dises que le tient est plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Sam 7 Juil - 15:24

Au même moent où Demeteris envoya le sabre laser du Sith mort vers Amayelle (qui n'aurait pas pu l'éviter car elle ne le voyaais pas du tou arriver dans sa direction), Aldrian se jeta sur elle pour parier le coup, juste après lui avoir crier de faire attention. Tout ce que le sabre avait rasé sur son chemin, avant d'empaler le mur, étaient quelques unes de ses mèches et ses jolies nattes dans les cheveux. Des deux Siths présent, c'est Deneteris qui la l'énervait le plus, elle ne voulait qu'en finir avec cette garce.


Mais l'autre Sith fut assez sonné après avoir surgit des décombres et son duel contre Yan (qu'Amayelle concidérait maintenant comme un allié). Elle semblait être à bout de force, c'est à peine si elle pouvait se tenir debout. Mais la Chasseuse de primes remarqua quelque chose d'anormale chez cette Sith. Ses iris tournèrent au bleu soudènement. Amayelle n'en conclu qu'une chose...


Une Anzati?!? Attention Aldrian, cette femme est une anzati, ne la laisse pas te toucher avec ses tentacules ou peu importe ce que c'est!


Aran, on a besoin d'une extraction. Trois personnes : Yage, Striver et moi. Feu de barrage habituel mais essaie d'éviter d'utiliser les missiles à concussion.


- Bien reçu, maître. Temps d'arrivée estimé : 4 minutes.


Amayelle, qui recevait toute les communication en secret, désespéra un peu en entendant cela.


QUOI, 4 minutes, mais il marche au ralenti ce vaisseau ou quoi. J'ai une meilleur idée


Elle prit alors la fréquence de Yan pour lui faire pare de son plan.


Écoute Yan, ou je ne sais trop quel prénom, on vas utiliser mon Chasseur Stellaire IG-2000 que j'ai personnalisé moi même, à la place, il n'est pas très loin et c'est sans doute l'un des vaisseau les plus rapide de la galaxie, si ce n'est pas déjà le plus rapide. Il devrait mettre environ 2 minutes et demi à venir. Elle appuya sur un bouton sur son brassard pour appeler son vaisseau à distance.


Allez on se casse, cela ne sert à rien de rester avec ces deux abrutis de Sith. On va filler par les toits chuchota t-elle à Aldrian pour pas que les autres l'entendent.


Elle courru vers Aldrian et lui attrapa la main, ensuite elle tira un grappin vers le haut de l'édifice avec son autre main, où Yan était perché pour ensuite le rejoindre. Une fois tout les trois sur les toits, Amayelle se sauva des Sith avec les deux autres. En chemin, l'Einlanzer passa juste au dessu d'eux et s'arrête une centaine de mètres plus loin.


Vous voyez qu'il est rapide mon Einlanzer, haha.


Ils entrèrent tous les trois et Amayelle alla s'asseoir dans son siège, laissant Aldrian comme co-pilote et Yan au soin des torpilles si jamais ils seraient poursuivient un fois dans l'espace. Ils décollèrent ensuite, enfin partient de cette foutue planète.


[HRP]:Cela était mon dernier post, je suis contente d'avoir fait ce RP avec vous, ils a duré longtemps mais je l'ai bien aimé, je vous laisse tous faire un dernier post et envoyez moi un MP une fois fini et je rajouterai [Terminé]

bye ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Jeu 16 Aoû - 20:43

    Mon sabre tournoyait autour de moi, tentant désespérément de percer ce foutu mec barbu. Mais rien n’y fut. Il contrait sans mal mes coups et luttait comme un bon duelliste. Pire, il esquiva une fois et en profita pour me fausser compagnie. Je me retrouvai seul sur le bâtiment à moitié ruiné, tandis que les quatre autres protagonistes tapaient la discussion dans la rue.

    « Non, mais ça va oui ! Si je vous dérange, dites-le tout de suite ! » criai-je avec puérilité sur les toits.

    Au loin en bas, je vis ma collègue se mettre à moitié nue. Elle était complètement tarée celle-ci, j’aurais fortement du m’en douter. Je la voyais combattre, et se faire mettre au tapis par le Jedi en armure. Deux choix m’étaient désormais ouverts : je les laissais la tuer et je rentrais tranquillement chez moi en perdant toute dignité, ou je volais à son secours, tentant héroïque de sauver ma consœur au péril de ma vie, contre trois farouches guerriers. Je penchai pour la première option. Après tout, un Sith mort n’était pas important. Par contre deux, avec moi dedans, cela devenait plus embêtant !

    De mon perchoir, je vis distinctement un vaisseau s’approcher de nous. Les trois adversaires qui s’étaient presque vaillamment battus se rassemblèrent et montèrent sur un toit voisin pour rejoindre ce qui semblait être leur porte de sortie.

    « Non mais vraiment ! »

    La question d’honneur était vraiment à revoir par ici. Même ceux que vous considérez sûrement comme des gentils sont en fait des lâches et des peureux. Pour la peine, je courus, sautai et voltigeai dans les airs pour tenter des les rejoindre et les arrêter, histoire de leur apprendre les bonnes manières. Malheureusement ce fut trop tard. Et je les vis filer à la Hutt juste sous mon nez. Au moins, j’étais vivante. Mais qu’en était-il de ma Seigneur ?

    Je la rejoignis là où elle se trouvait. Son corps était alléchant, il fallait le dire. Il n’était pas dans mes habitudes de taper dans la donzelle, mais je savais en reconnaître une lorsqu’elle faisait son effet. Néanmoins, peut-être était-ce à cause de son expression assez terrifiante sur son visage ou ses yeux qui avaient tout simplement changé de couleur, je ne me sentais pas vraiment en sécurité.

    « Euh… Seigneur ? Vous semblez un peu mal en point… »

    Yeux noirs et bleus… Yeux noirs et bleus… Où est-ce que j’avais déjà vu cela ? Une maladie sur Tatooïne ? Non, ce n’était pas cela. Peut-être est-ce une particularité de son espèce du à un grand état de fatigue ? Mais oui, c’était une Anzat ! Elle ne fonctionnait pas comme nous… Yeux noirs et bleus… Anzat…

    « Ah… D’accord… » fis-je lorsque le fin mot de l’histoire s’éclaira subitement dans mon esprit.

    J’étais face à une dévoreuse de cervelle. Super. Encore une journée qui se terminait magnifiquement bien. Un plan d’une extrême simplicité se mit en place dans ma tête.

    « Je suis sûr qu’un jour vous comprendrez, et que vous en rigolerez ! »

    Usant de la Force, je soulevai un débris à peine plus gros qu’une main dans une grimace de culpabilité et le fis valser droit sur ce qui semblait être une jeune femme. La pierre s’écrasa à l’arrière de son crâne avec élan. Je savais qu’elle était trop épuisée pour résister plus longtemps. Elle s’écroula.

    Je pus alors la trainer dans tout le périmètre pour retrouver son vaisseau, ou un endroit possédant une cuve de bacta. Je devais quand même la sauver. Peut-être en serais-je récompensée !

    Après de longues minutes, je trouvai ce que je cherchais : un centre de soin où je tuai les personnes présentes pour être tranquille. Très gênée par la scène qui suivit, je préfère la passer sous silence. Toute fois, la Sith se retrouva affublée de ces bandages ridicules, et je la jetai dans la cuve la plus proche.

    Le mieux était de partir avant qu’elle ne se réveille.



[HRP : Désolé, j'ai fait ce que j'ai pu avec ce qu'on me donnait... Je considère ce RP terminé pour moi, enfin \o/]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris] Dim 19 Aoû - 6:00

    Sans pouvoir lever le moindre petit doigt, je vis ma proie s’en aller avec ses compagnons… ce qui bien entendu me fit hurler de rage ! Sa soupe était si enivrante….si bestiale…et pourtant si agréable… On reconnaissait bien à travers cette « odeur », un Mandalorien… Hélas… je n’avais pas pu le gouter… Cela me frustrait grandement ! Je désirais combler cette envie au plus vite… Or pour cela il ne me restait qu’une seule personne…à savoir ma consœur… Bien entendu, j’étais bien trop abrutie pour la reconnaitre en tant que telle… Elle ne représentait à ce moment que de la nourriture… Une nourriture de bien piètre qualité… mais je devais m’en contenter…

    Le plus drôle dans cette situation, c’était que mon instinct me chuchotait aussi autre chose… En plus de me nourrir d’elle, je voulais aussi profiter de son corps… Il est vrai qu’elle était très sexy et qu’en temps normal j’aurais sans doute voulu coucher avec elle histoire d’obtenir un peu de plaisir… Mais en cet instant à vrai dire, je voulais plutôt abuser d’elle… Ma nature bestiale avait vraiment pris le dessus sur moi… Seuls mes désirs continuaient à s’exprimer… J’étais devenue une simple Anzat blessée qui cherchait à tout prix à survivre…


    « Je suis sûr qu’un jour vous comprendrez, et que vous en rigolerez ! »

    Hélas, mon cerveau quelque peu abrutie par ma faim, ne comprit que trop tard ce qu'avait derrière la tête ma consœur.. Tandis que je me démenais afin de pouvoir me relever, je ressentis quelque chose de dur heurter l'arrière de mon crâne... Sous l'effet de ce choc, je retombais à terre...inconsciente...

    Alors que j'étais totalement dans les vappes, je continuais de ressentir mon environnement... Je me savais en sécurité et savait que l'on me soignait...ou du moins que quelque chose agissait sur mon corps... De toute évidence cela me guérissait...
    Finalement au bout de je ne sais combien de temps, je me réveillais et revenais à la réalité... Je pus constater que j'étais dans une cuve de bacta et que j'avais un masque sur le visage ainsi que quelques pansement sur certaines parties de mon corps... La provenance de ces diverses blessures me revinrent en mémoire...ainsi qu'une partie du moment où j'avais commencé à dérailler... De ce moment, je n'avais que quelques souvenirs flous et quelques sensations.... Tout ce dont j'étais sûre, c'était que ma consœur m'avait contempler alors que j'étais à terre... Après c'était le noir total... C'était sans doute elle, qui m'avait tiré de ce champs de bataille et qui m'avait emmené ici... D'ailleurs à la vue des corps présents dans la pièce, je compris très vite qu'il s'agissait bien de l’œuvre d'un Sith vu les traces de cautérisation au niveau des plaies... Quant-aux pansements....je préférais pas m'imaginer si c'était elle qui me les avait mis ou pas... Se dévoiler entièrement dans sa vulnérabilité alors que l'on ne le désire pas et qu'on le sait pas n'était pas franchement quelque chose d'agréable...du moins à mes yeux...

    Bref... Au moins j'étais encore en vie... et je devais ma survie à cette Sith... J'allais devoir m'acquitter de cette dette...même si cela ne m'enchantait guère... Je détestais me sentir redevable... Et puis il y avait aussi la question de ce Jedi mandalorien... Je comptais bien reprendre ma revanche sur lui et ce sans qu'il n'y ait personne pour gâcher ce moment... Je désirais ce combat et je l'obtiendrais ! C'était une certitude ! Mais pour le moment...je devais panser mes plaies et attendre le moment opportun pour revenir parmi les miens...



Hrp: sorry pour la qualité mais je pouvais pas faire mieux (last post pour moi aussi !)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris]

Revenir en haut Aller en bas

L'Empire à ses trousses [PV, Yan, Aldrian, Anya, Demeteris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Nar Shaddaa [Hors-la-loi] :: Quartier Rouge-