Partagez| .

Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Ven 10 Fév - 10:52

23 ème jour dans le désert.

Cela faisait maintenant plus de trois semaines que j'avais quitté Mos Eisley et que je m'étais aventuré dans la Mer de Dunes. La piste que je suivais avait débuté sur Nar Shaddaa. Un rodien m'avait parlé d'un homme aux cheveux blancs qui semblait fuir quelque chose. Le type en question lui avait paru suspect et l'alien avait rapidement deviné qu'il pourrait arrondir ses fins de mois en révélant ces informations à la bonne personne. Le bougre avait d'ailleurs considérablement allégé ma bourse mais l'importance de ma quête justifiait toutes les dépenses du monde. Le problème était que se désaltérer dans une bonne cantina était devenu un luxe que mes économies appréciaient guère. Enfin, l'informateur m'avait révélé que ma cible avait pris la direction de Tatooine. Il me savait à sa poursuite et pensait pouvoir me semer sur le désert planétaire. Dommage pour lui, la trace laissée par la chose était trop forte pour être masquée de la sorte. Sans prendre le temps de passer à la banque pour renflouer mon porte-feuille, j'avais donc pris la direction indiquée pour le retrouver et récupérer ce qui m'appartenait.

La navette s'était posée dans la ville de Mos Eisley, un repaire de contrebandiers, malfaiteurs et autres rebuts en tout genre où l'argent pouvait tout acheter, même la vie. Enveloppé de ma bure noire, la capuche rabattue, je m'étais rendue dans le bar où j'avais le plus de chances de retrouver la piste. J'avais alors pris contact avec un kubaz dont l'espèce avait donné naissance aux meilleurs informateurs. Une fois de plus, je dû débourser une bonne poignée de crédits pour lui délier la langue. A cours d'argent, je fus néanmoins forcé de faire appel à la Force pour mettre un terme aux négociations qui n'allaient pas vraiment dans mon sens, loin de là. La Force guidait mes pas, c'était une certitude. L'espion avait lui aussi repéré un humain aux cheveux blancs semblant protéger un objet qu'il n'avait pas réussi à identifier. Bien que vague, la description était celle de ma proie. Voila comment je me retrouvai au milieu du désert.

La tête profondément enfoncée sous la capuche de ma bure, j'avançai difficilement dans ce désert. Les deux soleils tapaient méchamment et des grains de sable portés par le vent s'insinuait dans chaque ouverture pour aller se fourrer dans les endroits les plus désagréables. Une tempête se préparait et je ferais mieux de trouver un abri avant qu'elle ne se lève. Enfin, le pire ce n'était pas le vent mais l'amplitude des températures entre la chaleur étouffante du jour et le froid glacial qui s'installait la nuit. J'avais eu de la chance, la veille, de trouver un cultivateur d'humidité acceptant de m'héberger. Mais cette fois, la situation semblait tendre vers une nouvelle nuit à l'extérieur. Il me restait encore six heures avant le coucher des soleils et tout pouvait changer d'ici la.

Après avoir escaladé une dune particulièrement haute, mes pieds s'enfonçant de plusieurs centimètres dans le sabre à chaque pas, je découvris... d'autres dunes. Je me saisis de ma gourde accrochée à la ceinture et avalai quelques gorgées en prenant soin d'économiser l'eau. Le désert s'étendait de tous les côtés jusqu'à l'horizon. Il n'y avait présence d'aucune habitation ni même d'aucun signe de vie. Rien que du sable et des cailloux. Malgré cet environnement désespérant, ma volonté était toujours aussi forte. Elle était passé par ici, je la sentais encore. Sa trace n'était cependant pas aussi fraîche que je l'espérais mais c'était la seule que j'avais pour l'instant. C'était d'ailleurs la seule chose fraîche dans le coin. J'avais l'impression d'être dans un fourneau de la taille d'une planète et l'épaisseur de ma bure ajoutée à la tunique que je portais en dessous n'arrangeaient en rien les choses. J'essuyai mon front dégoulinant de sueur avec ma manche et entrepris de descendre de dite dune. Au départ debout, je ne mis pas longtemps avant de glisser et je dévalai le reste de la pente sur les fesses, ce qui eut pour effet de faire entrer encore plus de sable dans mon pantalon.



-Je donnerai la galaxie pour une bonne douche.


Je me relevai en affichant une bien étrange grimace qui trahissait ce qui se passait dans mon futal. Je me secouai dans tous les sens pour enlever le plus de sable possible quand une étrange présence attira mon attention. Par la Force, je sentis une aura plus obscure que la mienne et d'autres plus faibles, des non Forceux surement. Je me dirigeai discrètement vers l'est et, au bout de quelques minutes, arrivai en vue des étrangers. Allongé au milieu du sable, je m'abritait les yeux avec les mains pour les protéger du soleil. Une silhouette féminine se tenait non loin d'un groupe d'individus en armure. Confrontation, fuite ou simple discussion ? Il ne fallait pas que ces personnes viennent interférer dans ma mission. Au mieux, elles pourraient surement m'aider à accélérer mon périple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Lun 13 Fév - 7:10

J'avais l'impression de marcher depuis des siècles, le désert de sable de Tatooine, ce n'était vraiment pas l'endroit où se perdre .Mais heureusement pour moi je n'étais pas perdu, si je marchais c'était pour une bonne raison, j'avais reçu des renseignements disant que la personne responsable de l'assassinat d'une partie de mon peuple se trouvait ici mais qu'elle s'était enfui de Mos Eisley après m'avoir vue descendre de mon vaisseau en armure .Peut-être n'aurais-je pas dû prendre mon armure certain me diront ,mais avoir quelque chose pour vous protéger du soleil et de la chaleur sur Tatooine c'est probablement le mieux ,ceci aussi montrait mon rang aux yeux des villageois et des contrebandiers ,une sorte de dissuasion passive .

Chercher quelqu'un dans le désert, cela aurait été une perte de temps si cette folle n'avait pas laissé ses empruntes dans le sable .Car le vent ne soufflait pas et j'ai trouvé sa piste, je lui courais après depuis quelques heures déjà, je sentais l'armure brulante malgré le fait quel me protégeait du soleil, je voyais en passant des carcasses gigantesques de créature sauvage ,au loin je vit même un sillon se creuser à la surface du sable ,le même sillon qu'un poisson nageant au bord de l'eau ,mais en beaucoup plus gros ,je le regardais un instant ,figer ,avant de le voir disparaitre sous le sable .

Combien de temps fais-je encore devoir marcher ! Cette question commençait à m'énerver, je ne savais rien de cette personne, seulement que c'était une Zabrak et qu'elle était vêtue d'une sorte de grande cape, certain m'ont même parlé d'une bure .C'était de plus en plus long et je sentais le sable de plus en plus mout, je voyais mes pieds s'enfoncer dans le sable, mon poids et celui de l'armure me faisait s'enfoncer dans le sable à chaque pas ce qui me fit accélérer pour ne pas finir ensevelis.

Je finis enfin par arriver dans un endroit rocheux, il y avait encore et toujours du sable, mais au moins on sentait de la pierre sous ses pieds en marchant et quelque gros bloque se trouvait ici et là .Je regardais cet endroit avant de sourire derrière mon casque, près de l'un de ses bloques on pouvait voir une jeune femme adosser, elle avait l'air un peu fatiguer, ou alors elle ne supportait plus la chaleur car elle était assise à l'ombre .Rien d'exceptionnel me dirait-on ,à part que cette femme était une Zabrak et qu'en plus elle portait une bure ,c'était elle aucun doute ,les traces de pas m'avait amenée ici c'était celle que je cherchais .Je le regardais un instant puis je lui cria :
-Zabrak ! Levez-vous, sur l'ordre des hautes instances de Kashyyyk vous devez me suivre dans le but d'une enquête, j'ai le droit d'utiliser la force si nécessaire alors pas de résistance !

Elle ne savait pas que j’étais un Wookie ou du moins je pense, mon casque m’offrait une aide en traduction, elle a entendue une voix métallisé rien de plus, qui parlait en basic, le faite qu’elle ignore ma race pourrait probablement m’aider lors d’un combat entre nous deux, je pense .Puis je pris un Comlink à ma ceinture et dit d’une voix plus basse :

-51 viens sur ma position avec le vaisseau, tout de suite, je l’ai trouvé enfin …

Tout en reposant mon Comlink je regardais la jeune Zabrak se lever, elle me fixait, avec un air énerver, elle avait le teint mat, des tatouages sith ornait son visage, elle avait un sabre-laser à la ceinture .Je savais déjà que j’aurais à faire à quelqu’un de très puissant, mais combattre un sith, je ne savais pas si j’étais près à le faire, mais cette chutta avait tué une partie des miens, avec son arme maudite .J’avais prévenue mes droïdes d’amener mon vaisseau ici même ,je ne voulais pas refaire tout le chemin dans le désert et ce serait mieux pour pouvoir la dissuader d’attaquer ,même si je veux sa mort ,se ne sera pas moi qui lui apporterai .Elle continuais de me fixer avec insistance ,je mit ma main gauche sur l’une de mes lames et je lui lança :

-Zabrak que décides-tu ?!

Au moment où je finis ma phrase le vent souffla, remuant un nuage de sable, je savais déjà qu’on allait devoir combattre, je sortis ma lame de Bacca d’un geste vif la pointant vers la sith, c’était belle est bien une demande en duel que je venais de lancer .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Mar 14 Fév - 9:16

Ki’a se trouvait a Mos Eisley, après une mission elle avait décidé de faire un détour par ici pour diverses raisons. Après avoir fait un petit passage dans l’une des cantinas elle se dirigea vers le spatioport pour retourné a son vaisseau, alors qu’elle allait y arriver elle vit un républicain débarqué. Il sortit de son vaisseau avec son armure de soldat, la zabrak se demanda bien a quoi il pouvait penser afficher son appartenance a la république sur Tatooine c’était comme être un poulet au milieu d’une meute de loup, en gros c’était du suicide.

La jeune zabrak préféra quitter Mos Eisley le temps que le soldat s’en aille, elle n’avait pas encore eu de problème avec les républicains et voulait éviter se mettre les soldats a dos. Elle se dirigea en direction du désert, même si elle avait sa bure elle n’avait pas trop de souci pour supporté la chaleur, certes il faisait plus chaud que sur sa planète d’origine mais elle supportait plutôt bien. Elle marcha plusieurs heures dans le désert toujours dans la même direction, elle faisait confiance en son instinct, pour une fois sa morphologie fut un avantage étant plus légère que le soldat elle s’enfonçait moins dans le sable et pouvait donc plus facilement se mouvoir même si elle aurait préféré marché sur un sol plus solide. Alors qu’elle marchait elle baissa sa main vers sa ceinture pour prendre à boire et remarqua qu’elle n’avait pas sa gourde…Elle avait du l’oublié dans la cantina ou son vaisseau, elle se maudit intérieurement de l’avoir oubliée car mourir de soif était vraiment une fin complètement idiote.

A force de marché elle arriva a un endroit en grande partie composé de rochers, elle vit un gros bloc et s’assit dans l’ombre de celui-ci, une fois adossée elle médita un peu et chercha la présence du soldat elle espérait qu’il ne l’ai pas suivi. Elle soupira lorsqu’elle sentit sa présence pas très loin d’elle, il ne devait pas être très net pour suivre quelqu’un dans le désert peut être qu’il voulait mourir, chose que Ki’a pouvait facilement arranger. Elle le sentit arrivé prés de sa position, elle prit son sabre et le serra prête à réagir au quart de tour.


-« Zabrak ! Levez-vous, sur l'ordre des hautes instances de Kashyyyk vous devez me suivre dans le but d'une enquête, j'ai le droit d'utiliser la force si nécessaire alors pas de résistance ! »

Ki’a entendit la voix métallique du soldat, avait il tellement peur qu’il lui cacher son visage ? Elle releva légèrement la tête puis regarda le ciel. Elle se releva, enleva sa bure puis jeta noir a l’étranger. La jeune sith le vit poser sa main sur l’une de ses lames.

-« Zabrak que décides-tu ?! »

*Il croit me faire peur ? Lui il a du loupé le chapitre « comment parlé a un sith » dans son guide du parfait petit soldat…Je vais lui faire entré la leçon dans le crâne.*


Le vent souffla, surement la première brise depuis que Ki’a avait mit les pieds dans le désert. Le soldat pointa sa lame vers elle, la zabrak haussa un sourcil puis sourit.

* Il espère me faire quoi avec son cure dent ? C’est moi ou les soldats on régressé depuis le peu de temps que j’ai quitté les jedi ?*

La jeune sith activa les deux lames et continué de fixé l’armure se trouvant devant elle.

-" Autorité de Kashyyyk ?...C’est quoi le problème ? Qu’est que ces crétins de wookies me veulent ?"

La jeune sith en avait marre qu’on lui mette les erreurs de son ancien maitre sur le dos, une apprentie n’était pas là pour rattraper les bavures de son crétin de maitre. Bizarrement elle ressentie une aura légèrement obscure non loin de leurs position, elle n’était pas au courant qu’un sith avait était envoyé en mission sur cette planète. Peut être que celui-ci pourrait l’aider à se débarrasser de la boîte de conserve républicaine.
Ki’a pencha légèrement la tête et sourit au soldat.


-" Vous auriez du refuser l’ordre de me suivre…Généralement une rencontre avec un sith c’est mauvais pour la santé."

La sith utilisa une petit poussée de force pour juste déséquilibré son adversaire, elle se jeta ensuite sur lui, son sabre a la verticale. L’étranger para plutôt facilement, elle remonta ensuite la deuxième lame de façon a ne viser que le bas, le soldat du reculer pour l’éviter. Ki’a profita pour l’envoyer voler contre l’un des blocs rocheux, son armure absorbant surement la majeure partie du choc mais son but était plus de le déstabilisé.

-" Bon voilà un tout petit avant gout, on continue ou je vous éclate ? Je suis trop gentille de vous laissez le choix mais sa sera votre unique chance de faire demi tour et d’aller vous cacher parmi les boules de poils."

Ki’a désactiva son sabre et le fit léviter en dessus de sa main, elle voulait lui montrait a quel point elle avait confiance en ses capacité après tout un soldat c’était presque trop facile…Même un abruti de novice pourrait s’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Ven 17 Fév - 23:48

La Zabrak venait de sortir un sabre-laser à double lame, le combat allait être risquer pour moi, mon armure n'est pas faite pour résister à ce type d'arme, mais je n'allais pas fuir pour autant, pas devant elle qui a tué mes frères !

-" Autorité de Kashyyyk ?...C'est quoi le problème ? Qu'est que ces crétins de wookies me veulent ?"

En entendant ces mots, j'eus une envie terrible d'écraser cette chutta contre un des rochers ce trouvant-là, cette fois si jamais l'occasion se présentait je la tuerais sans hésitation .La pire chose dans tous ces mots ce n'était pas quelle insulte mon peuple, mais qu'elle fasse semblant de ne pas savoir ce dont je parlais ! Je la vit pencher la tête et sourire, puis elle dit :

-" Vous auriez du refuser l'ordre de me suivre...Généralement une rencontre avec un sith c'est mauvais pour la santé."

Je sentis juste après cela un léger déséquilibre, je ne savais pas d'où il pouvait provenir, puis quand je regardais la Zabrak elle était là ,devant moi .Elle me lança une attaque ,mais je réussis à la parer assez facilement ,elle ne devait pas avoir l'habitude de ce battre contre de vrai épéiste .Puis elle remonta sa deuxième lame d'un coup ,j'ai reculé pour esquiver ,sinon je pouvais dire adieu à mon bras .Et puis juste après mon esquive je fut envoyé contre l'un des rochers ,là mon armure me protégea bien du choc ,j'étais un peu déstabiliser ,mais ça ne dura pas longtemps .

-" Bon voilà un tout petit avant gout, on continue ou je vous éclate ? Je suis trop gentille de vous laissez le choix mais sa sera votre unique chance de faire demi tour et d’aller vous cacher parmi les boules de poils."

Je la vis faire lévité son sabre devant sa main après, si elle espérait me faire peur elle avait raté, j'avais à faire à un adversaire plutôt fort en fin de compte et pas quelqu'un qui pensait pouvoir battre n'importe qui en sachant faire seulement deux coups à l'épée .Je prit dans ma main gauche une de mes lames de Ryyk et activa aussi les lames ce trouvant sur mes coudes.

-Pas mal chutta, mais maintenant on arrête de rigoler !


Elle reprit son arme ,puis sauta sur moi ,elle essaya de m'attaquer en faisant une attaque de coter ,elle voulut donner un coup puissant avec juste une de ses lames, mais elle n'aurait pas dû .Je mis les lames de mes coudes pour bloquer ses deux lames ,elle eut un air étonner en voyant que ces lames la résistait elle aussi à son arme .je profitais de cet instant pour mettre les lames que je tenais dans mes mains vers elle puis d'un coup je les fis s'abattre sur elle ,elle esquiva mais ,ma lame de Bacca la toucha au niveau du bras gauche ,la blessure était grande et semblait peu profonde et elle devait bien la bruler ,autant qu'un coup de blaster .Je la vit tenir cet même blessure ,et en regardant de plus près je remarquas qu'elle avait vraiment très chaud ,je regardais à sa ceinture ,pas de gourde ,en plus d'être insultante elle était bête d'être parti dans le désert sans gourde .J'avais peu de fois eut à faire à une personne de la sorte ,un sith ,et mon sens de l'honneur m'empêchait de vaincre une ennemie de la sorte .Je pris une gourde se trouvant à ma ceinture et la lança à la sith qui l'attrapa avec un air un peu étonner .

-Aller, lève-toi petite, je n'ai pas fini la leçon.

Elle n'hésita pas une seconde à boire, puis jeta la gourde à terre, elle reprit son arme et me sauta dessus, mais avec une vitesse folle et avec une force que je n'aurais même pas soupçonner .Je réussis à esquiver les attaques qu'elle me lançait mais ,à a vitesse qu'elle les envoyait je crus bien finir par ne plus tenir .Je dus faire appel à mon dernier atout ,j'entra alors dans un état de rage ,une capacité connut à mon peuple ,que beaucoup appelait la rage Wookie .Je lançast à mon tour quelque attaques et je crus bien la voir s'enfoncer dans le sable à chacune de ses parades ,ma force était vraiment devenue supérieur à la sienne .Puis elle fit en sorte qu'on se relance comme un bras de fer ,sous cet instinct de rage par contre je n'avais plus vraiment de sens de l'honneur .Dans notre bras de fer chacune des lames que je tenais étaient contre celle de l'arme de la jeune sith .C'est alors qu'en observant mon instinct me fit attaquer une ouverture ,dans cette position ses jambes n'était pas protégée ,alors je lui donnas un puissant coup de pied dans sa jambe gauche ,un coup de pied écrasant qui réussi à la toucher !Elle tomba au sol ,son arme était tombée de sa main juste à coter d'elle , j'avais dû lui casser la jambe ,voir même la réduire en poussière je ne sais pas .

-Voilà maintenant tu sais à quoi t'en tenir, alors reste calme et tout ira bien.


Je pris mon Comlink et dit :

-51 qu'est-ce que tu fabriques encore ?!

-Réponse : Maitre nous étions tombés dans une tempête de sable veuillez nous excuser.
Remarque : Nous allons arriver dans peu de temps.


-Très bien.

Je reposai mon Comlink et regarda la jeune sith .Lui casser la jambe n'était pas très honorifique, mais au moins j'avais gagné, j'allais enfin pouvoir juger celle qui avait tué les miens !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Jeu 23 Fév - 14:01

Discrètement planqué au milieu des grains de sable, j'observais la situation que commençait à prendre une mauvaise tournure. Si on prenait de réfléchir en même temps, la confrontation entre un Sith et un membre des forces armées de la République avait une probabilité très faible de bien se terminer. A première vue, la jeune zabrak semblait assez confiante dans ses capacités. Et lorsqu'elle se débarrassa de sa bure... Mon dieu quel plaisir pour les yeux. Un corps avec de belles formes où il faut et une taille assez fine pour être facilement enlacée. Quant à son visage, je me trouvais trop loin mais son corps seul suffisait à égayer ce désert bien trop morne à mon gout. Les deux protagonistes restèrent un moment à se regarder comme des chiens ne demandant qu'à se mettre gentiment sur le tronche. Mais au lieu d'entrer directement dans la danse, le soldat préféra adopter une conduite plus... disons officielle tandis que la Sith se contenta de le provoquer ouvertement. A partir de la, il ne fallut que quelques secondes avant que la Sith ne se jette sur le soldat. Entamant le duel par une poussée de Force, il enchaîna ensuite sur deux coups portés par la lame haute de son sabre puis celle du bas. L'attaque avait-elle pour but de lui raccourcir un morceau de son anatomie ? Possible. Une autre vague de Force dégagea ensuite le militaire contre des rochers. Elle semblait assez bien maîtriser la Force et manipuler un sabre à double lame n'était pas l'exercice le plus aisé. C'était d'ailleurs la première fois que je voyais une arme de ce type.


*Par contre, je lui retire deux points pour la frime.*


Ma raison me dictait de continuer ma route sans me soucier de ces chamaillerie. Après tout, leur destin ne me regardait pas. Mais d'un autre côté, la Sith avec plus de chances de sortir vainqueur du combat. La mort d'un soldat ne resterait pas sans réponse et d'ici peu, toute la région grouillerait de républicains. Premièrement, je ne pouvais pas me permettre de slalomer entre les patrouilles et de deux, la République comptait parmi les ennemis des Sith. L'un de mes devoirs était donc de venir en aide à la zabrak même si l'envie n'était pas du tout au rendez-vous. Le temps que je réfléchisse à ce petit problème, le soldat s'était relevé et avait ensuite bondit sur la jeune Sith en dégainer des lames supplémentaires dont deux accrochées à ses avant-bras. Son adversaire ayant baissé sa garde, le Républicain put facilement reprendre le dessus. Il enchaina sur quelques passes et finalement, il parvint à faire reculer la jeune Sith puis à la blesser au bras avant de s'écarter. Il la dévisagea quelques instants avant de lui lancer sa gourde. Était-ce l'expression d'un quelconque code d'honneur ou une insulte de plus visant enfoncer encore plus son adversaire. Enfin après cette petite pause, les deux combattants recommencèrent à se taper sur le coin de la figure avec encore plus d'acharnement. D'un côté, la séduisante alien laissait libre cours à sa colère et à sa frustration afin d'éliminer cet élément indésirable. En face, le soldat semblait tout d'un coup avoir pété un câble. Les lames s'entrechoquaient et des coups fusaient tandis que chaque duelliste mettait tout en œuvre pour exterminer l'autre. Finalement, ce fut le soldat qui profita d'un ouverture pour faucher les jambes de la Sith et la faire tomber au sol. Une autre idée germa alors dans mon esprit. La fille se retrouvait maintenant en position de faiblesse voir même à la merci du soldat. Si l'envie me prenait de lui venir en aide et de la tirer de ce mauvais pas, peut-être avais-je une chance de passer la soirée en bonne compagnie.

Je me relevai, sans me presser bien sûr, et vérifia que la capuche de ma bure recouvrait bien mon visage. Autant éviter que les deux marioles n'impriment mon visage et puis bon, ça fait classe. J'entrepris la descente de la dune sur laquelle je me trouvais d'abord doucement puis en accélérant le pas. Tout en courant, je me concentrai et dirigeai le flux de Force vers mes pieds pour ne pas m'enfoncer dans le sable. Mes sens s'aiguisèrent tandis que les métabolismes de mon corps se préparaient à l'affrontement. La quantité d'oxygène arrivant à mes poumons augmenta et je sentais mes muscles se tendre, prêts à se contracter au premier ordre.

Lorsque j'arrivai quelques mètres derrière la Zabrak, j'envoyai une impulsion de Force vers le sol pour me propulser au-dessus d'elle et atterrir entre les deux protagonistes après avoir effectué un joli salto avant. Je me tenais donc au coeur du duel, debout face au soldat tandis que la Sith se trouvait dans mon dos. Avant que le soldat ne puisse réagir, je lui lançai une étreinte de Force afin de l'immobiliser. Une fois ce problème réglé, je me tournai vers la jeune Sith et la dévisageai de mes yeux d'émeraude. Elle était beaucoup plus jeune que je ne pensais et surement moins expérimentée qu'il n'y paraissait. Je fis un pas vers elle puis encore un avant de m'agenouiller à côté. Sa jambe n'était pas dans un bel état et la plaie qui ornait son bras gauche avait besoin d'être nettoyée. Alors je me relevai et, faisant face au soldat, tendis un doigt impérieux vers lui.



-C'est terminé. Peu importe ce qui t'amène ici, tu n'irais pas plus loin. Rentre chez toi et laisse la tranquille.


Je relâchai l'étreinte de Force et retournai m'occuper des blessures de la Sith. Je versai de l'eau sur sa plaie pour en enlever le sabre quand tout à coup, une légère perturbation m'annonça un danger. Le Républicain ne semblait pas vouloir abandonner sa proie. Je dégainai mon sabre dont la lame jaune semblait se fondre avec la couleur du sable et le pointait vers l'arrière. Je n'aimais pas vraiment me servir de cette arme mais l'effet qu'elle produisait sur la volonté des gens pouvait être intéressant. Bizarrement, on a moins envie de se battre quand le mec en face de vous sort un sabre laser.


-Je n'ai pas besoin de vous rappeler que nous sommes hors de l'espace républicain. Vous n'avez donc aucune autorité ici alors partez avant que je ne m'énerve.


Histoire d'appuyer mes paroles, j'utilisai la vitesse de Force pour fondre sur le soldat. Une fois au corps à corps, je plaçai la paume de ma main gauche à quelques centimètres de son torse et lui envoyai une vague de Force juste assez puissante pour le faire tomber à la renverse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Lun 27 Fév - 11:34

Après un combat avec le soldat républicain Ki’a se trouvait plutôt dans une mauvais posture et aussi blessé, a vrai dire ses blessures ne la faisait pas vraiment souffrir, celle du bras était limite presque indolore cependant sa jambe la dérangeait beaucoup plus. Elle savait très bien qu’elle ne pourrait pas aller bien loin avec sa jambe et le combat n’était pas envisageable sauf si elle voulait vraiment se détruire la jambe chose qu’elle préférait éviter au maximum.

Elle écouta ce que le soldat dit dans son comlink, l’arrivé quasi imminente de son vaisseau ne laisser que peu de temps a la sith pour trouvé une échappatoire, elle réfléchit et la seule chose qui lui vint a l’esprit était qu’elle devait attendre l’intervention de la personne dont elle ressentait l’aura obscure. Enfin elle espérait vraiment que cette personne allait ramener ses fesses ou sinon elle gagnait le droit de faire un petit tour dans une prison républicaine et surement aussi une entrevue avec le conseil jedi.

La jeune zabrak respira un coup puis se concentra, elle ressentait l’approche de l’autre sith enfin elle espérait que c’était un sith et pas un forceux qui n’avait jamais reçu d’enseignement. Au bout d’un petit laps de temps elle vit quelqu’un atterrir entre elle et la boite de conserve républicaine, le nouveau venu utilisa une étreinte de force sur le soldat.


*Bien, apparemment c’est bien un sith et ce n’est pas un débutant, ma situation n’est pas si désespéré que sa…Pour une fois que j’ai de la chance. *

L’étranger la fixa puis s’approcha d’elle pour l’examiné, après avoir lancé un avertissement au soldat il retourna s’occuper de la sith, il versa de l’eau sur sa plaie se trouvant sur son bras. Ki’a ne réagit a peine elle grimaça juste sous l’effet du liquide.

Elle vit le soldat s’approcher d’eux, apparemment il n’avait pas comprit qu’il n’avait que peu de chance face a eux. Sous estimait les sith était souvent la dernière erreur qu’on faisait dans sa vie. Un léger détail retint l’attention de la zabrak, c’était la couleur du sabre du sith, généralement ceux de son ordre avaient des lames rouge, la sienne était jaune…Un ancien jedi qui n’avait pas voulu changé de sabre ?

Lorsque Ki’a sortit de ses pensée le soldat c’était retrouvé propulsé par le sith, elle profita donc. Elle se releva malgré le fait que sa jambe la soutenait plutôt mal et qu’elle ressentait de plus en plus la douleur du a cette blessure. Une fois à peu prés debout elle se concentra sur le soldat, utilisant sa douleur pour amélioré ses pouvoirs, une fois a peu prés sur de son coup elle se concentra plus particulièrement sur la main droite du soldat.

Grace à la force elle put faire a peu prés ce qu’elle voulait de la main mais elle avait déjà une idée bien précise en tête. La jeune sith ne fit aucun mouvement mais se concentra sur le premier, elle le fit bougé jusqu'à un certain point…En réalité elle voulait plus déboiter tout ses doigts, les casser aurait beaucoup mieux mais elle allait juste se contenter de les déboités, Ki’a se dit qu’elle était vraiment trop gentille après ce qu’elle venait de prendre. Elle continua donc a déboité les cinq doigts du soldat, une fois son petit jeu terminé elle se rassit sur le sable pour évité de resté trop longtemps en appui sur sa jambe.

Elle s’essuya le front, elle commencer à avoir un peu de mal a bien resté concentré, elle s’adressa alors a l’autre sith.


-« Hé l’encapuchonné ! Juste un p’tit détail…La boite de conserve se trouvant face à toi va bientôt avoir des renforts. Alors débarrasse-toi de lui plus vite pour qu’on puisse partir »

Ki’a jeta un œil a son sabre puis l’attira vers sa main, elle le replaça a sa ceinture car dans son état actuel elle ne pourrait pas faire grand-chose avec son arme. Elle attendit la réaction de son coéquipier de fortune, ayant ressenti son aura elle c’était rendu compte qu’elle n’était pas aussi obscur que les autres sith qu’elle avait rencontré pour l’instant. Il utilisait certains pouvoirs sith mais son aura n’était pas assez obscure…Elle voulait voir ce qu’il allait faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Sam 3 Mar - 5:34

J'allais enfin venger ceux qu'elle avait tué .Cette jeune Zabrak s'était bien battue, mais je ne pouvais la laisser ainsi, elle qui avait tué des membres de mon peuples, elle devait être jugé pour ses crimes .Avec la jambe cassée ,même en étant Zabrak ,elle ne pourrait pas aller loin et l'arriver imminente de 51 et du vaisseau me remplissait d'une certaine joie vis-à-vis des miens .Enfin cette joie fut de courte durer ,en regardant je vit un être humanoïde courir vers nous ,sur le coups j'ai cru que c'était un Jawa ou plutôt un Tusken vu la taille ,mais ce n'était pas un Tusken ,enfin je compris ça quand je le vit faire un bond incroyable pour arriver devant la Zabrak .C'était un homme ,enfin je pense ,il portait une capuche ,mais tout portait à croire qu'il s'agissait d'un humain .Avant que je ne réagisse je fut bloqué ,je ne sais pas de quelle façon et c'est là que j'ai pensé à la Force ,cet humain devait donc être un sith ou un tout autre utilisateur de la force qui n'était pas affiler à la république ou qui m'a pris pour impérial .Il s'approcha de la sith et la regarda un moment ,puis il se releva et en me pointant du doigt me dit :

-C'est terminé. Peu importe ce qui t'amène ici, tu n'irais pas plus loin. Rentre chez toi et laisse la tranquille.

Je sentis alors que je retrouvais l'usage de mes membres, il nettoya sa plaie avec l'eau que je lui avait passé ,mais je n'allais pas la laisser sans sortir et amener un autre sith ne serait pas plus mal même si seulement la Zabrak m'importait .Il dégaina alors un sabre-laser et alluma ses lames, mais leur couleur se mêlant trop au sable je changeai de type de vision pour mieux discerner le sabre du sable.

-Je n'ai pas besoin de vous rappeler que nous sommes hors de l'espace républicain. Vous n'avez donc aucune autorité ici alors partez avant que je ne m'énerve.

-Je m'en fiche absolument j'ai une personne à arrêter et je compte bien le faire !

A peine eus-je dit cela que je le vit foncé sur moi à une vitesse folle et alors que j'allais le frapper il plaça sa main devant moi puis je fut propulsé et tomba à la renverse .Dès que je mettais lever je vis la Zabrak en faire de même malgré sa jambe que je lui avais cassé et je sentis alors quelque chose au niveau de ma main droite, c'était étrange comme sensation, je sentais mes doigts bouger, cet sith était en train de me déboiter les doigts !Je tenais ma main mais ça ne changeait rien et je poussa un léger cri de détresse en sentant que tous mes doigts était déboité je leva la tête vers la sith ,puis je recula de quelques pas pour me tenir à distance d'eux quand la sith cria à son compagnon :

-« Hé l'encapuchonné ! Juste un p'tit détail...La boite de conserve se trouvant face à toi va bientôt avoir des renforts. Alors débarrasse-toi de lui plus vite pour qu'on puisse partir »

Je fit en sorte de rester à distance en reprenant ma lame Bacca qui était tombé au sol, le nouveau venu se mit alors à m'attaquer avec son arme, je n'étais pas gaucher moi-même, mais j'étais tout de même capable de me battre avec la main gauche .Mon nouvel ennemi était bien plus fort, en plus du faite que je n'avais plus l'utilité de ma main droite pour l'instant, combattre face à lui n'était pas chose aisé et c'était vraiment quelqu'un de beaucoup plus fort que cette petite Zabrak ,à plusieurs moments ça lame percuta mon armure ,de légers coups certes ,mais il la touchait quand même .Le combat ne devait pas s'éterniser et il ne s'éternisa pas !Alors que je reculais de quelques pas je vit mon vaisseau arriver juste au-dessus de moi .

-Ordre : Que tout le monde s'arrête, lâché ses armes et se mettent à genou !

Réflexion amusante : En faite non ne le faite pas, je préfère vous tirer dessus.

-51 ouvre le vaisseau !

- Réponse : Voila maitre.

A ce moment je fonça en direction de la porte en entendant les tires de laser de mon vaisseau 51 devait avoir envies de tuer, nan, j'avais retiré cette partit de son programme se devait être eux qui s'enfuyaient .Dès que j'arrivais à l'endroit ou mon vaisseau était ouvert je pris un de mes blaster et tira le grappin qui atterri pile sur la partit que j'avais visé, le problème de mon vaisseau c'est qu'on ne pouvait monter dedans qu'une fois qu'il était posé ,mais bon j'avais mis un système exprès pour que je puisse en faire autrement ,la porte se referma et je monta dans la soute où était 51 .Je vit les deux sith s'enfuir à une allure folle dans le désert ,mais je vit aussi au loin un sillon se former dans le sable ,se devait être un Dragon Krayt ,une des sous-espèce capable de « nager » dans le sable .

-51 arrête ! Ca ne sert à rien, on n'arrivera pas à les capturer et regardes au fond, tu vois se sillon ?

-Réponse : Oui maitre, un Dragon Krayt je pense.

-Exacte, peut-être qu'il les attaquera, mais peut-être aussi qu'il n'en fera rien, en attendant rentrons .Hum ,51 tu ne pourrais pas aussi me ...


Je retirai le gant sur ma main droite, il tourna la tête et je lui montrai l'état de mes doigts puis-il dit :

-Réponse : Tout de suite maitre.

Dit-il en prenant chaque doigt et en les remboîtant tous en un temps record :

-GGGGGGGGGrrrrrrrrrrrraaaaaaaaaaarrrrrrrrrhhhhhhhh

-Question : Maitre votre vocabulateur est-il cassé ?

-Euh, oui 51, dépêchons nous de rentrer.

Je partis m'asseoir dans un endroit de mon vaisseau pour me reposer en regardant la planète devenir de plus en plus petite au fur et à mesure que nous partions hors de son atmosphère .Mais cette Zabrak devait payer et je jure que je la retrouverais pour venger mes frères mort de sa main !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Sam 10 Mar - 12:24

Tandis que je me tenais face au soldat républicain, impassible et sabre au clair, celui-ci se relevait avant de chanceler, crisper sur sa main droite. La jeune zabrak derrière avait récupéré assez de force pour profiter de sa vulnérabilité. Avant une lenteur calculée voir même sadique, elle lui déboita tous les doigts de sa main droite ce qui arracha un cri au soldat. Un frisson me parcourra l'échine alors que le craquement des phalanges démises parvint jusqu'à mes oreilles. Surtout que je dominais mon adversaire et qu'un tel geste n'avait pas lieu d'être hormis pour faire souffrir. Malgré cet acte de pure méchanceté, le républicain ne semblait pas vouloir lâcher l'affaire puisqu'il se releva et empoigna son arme de la main gauche. Malgré l'annonce de renforts de la part de l'apprentie Sith, je mis un point d'honneur à respecter les règles de courtoisie du duel et lui laissai le temps de se ressaisir. De mon côté, je me préparai aussi à me battre. Les jambes fléchies, je dirigeai la pointe de mon sabre vers l'arrière et me laissa envahir par la Force. Je la sentis s'infiltrer en moi et envahir chaque parcelle de mon corps.


-J'arrive.


Comme précédemment, j'utilisai le sprint de Force pour fondre sur mon adversaire, tel un rapace ayant repérer un rongeur isolé. Une fois au corps à corps, j'envoyai une mégère vague de Force vers les jambes sur le soldat pour le déséquilibrer avant de porter un coup sur l'épaule. Le militaire avait cependant plus de réflexes que prévu puisqu'il parvint à bloquer l'attaque avec sa lame. Qu'à cela ne tienne, je fis un pas en arrière pour me dégager avant de revenir vers lui portant un coup d'estoc visant à lui perforer le poitrail. Pure talent ou simple coup de chance ? Le soldat se décala légèrement ce qui le sauva d'un sabre planté dans le poumon. Le faisceau énergétique de mon arme effleura son armure, laissant seulement une entaille juste sous son aisselle.

Au bout de seulement quelques minutes passées à échanger des coups, un vaisseau pointa son nez au-dessus de nous. Alors c'était ça les renforts...Une voix provenant des hauts-parleurs du vaisseau nous somma de déposer les armes et de nous rendre. Je savais que j'aurais dû rester planqué dans mon coin. La jeune Sith se serait fait embarquée et tout aurait été réglé. Surtout qu'avec ma chance, je m'étais interposé alors qu'elle méritait tout ce qui lui arrivait. Mais j'étais allé trop loin pour abandonner maintenant. Alors que le soldat se précipitait vers la soute de son cargo, les canons de ce dernier se pointèrent vers nous, prêts à faire feu. D'ailleurs, le droïde pilotant le vaisseau devait avoir un sérieux problème de réglage puisqu'il commença à nous arroser. Sans hésiter, je rangeai mon sabre et joignis mes mains en fermant les yeux. Je bandai ma volonté et, dirigeant les flux de Force autour de moi, je créai un tourbillon d'énergie. Tournoyant lentement, sa vitesse s'accéléra rapidement en emportant les grains de sable qui formèrent un écran entre nous et le vaisseau. Il fallait maintenant faire vite avant que le camouflage ne se dissipe. Je pris la jeune Sith et la jetait sans ménagement par-dessus mon épaule avant de m'enfuir de la zone de tir.

Le souffle commença à me manquer tandis que je grimpais la dune d'où j'étais arrivé. J'étais d'ordinaire plus endurant mais courir dans le sable avec un poids en plus sur les épaules et tout ça dans un désert brûlé par deux soleils réquisitionnait plus d'énergie. Une fois arrivé hors de portée de vaisseau, je tombai à genoux et déposai la jeune Sith. Je pris quelques secondes pour récupérer mon souffle avant de m'excuser.



-Désolé, j'avais pas le temps de vous demander si vous pouviez courir.


Le vaisseau avait maintenant disparu du ciel et nous étions seuls au milieu de nulle part. Attrapant ma gourde, je me désaltérai longuement avant de la tendre à la jeune fille. On n'allait pas tarder tomber à cours de flotte. Un rapide sondage des lieux m'informa qu'on était en sécurité pour l'instant. A part un dragon Krayt qui se baladait dans le coin, on n'avait rien à craindre. Il ne représentait pas une grande menace mais je préférais éviter les problèmes. Je me relevais et époussetait mes vêtements.


-Un Krayt commence à s'approcher un peu trop. Il y a une formation rocheuse pas très loin, on y sera en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Jeu 22 Mar - 10:44

Ki’a observait le soldat républicain et le sith combattre, elle avait beau l’avoir prévenu que des renforts arrivé l’encapuchonné insisté pour continué le combat, la zabrak se demanda ce qui lui passait par la tête tout ce qu’elle voulait c’était retourné sur Dromund Kaas et aller dormir. Elle posa l’une de ses mains sur son front puis soupira, elle commença à regretter sa décision d’aller faire une promenade dans le désert, la prochaine fois elle ira directement dans son vaisseau, républicain ou pas.

Alors qu’elle continué d’observé le duel elle entendit le vaisseau républicain se rapprocher d’eux, elle se redressa .Alors que le soldat remontait dans ticket de sortit du désert le sith utilisa la force pour faire voler du sable et ainsi cacher leur fuite. Alors qu’elle se protéger les yeux du sable elle sentit quelqu’un l’attraper puis la jeté sur son épaule comme un sac, au bout de plusieurs minutes le sith la reposa puis se mit a genoux. La zabrak le regarda puis s’assit en face de lui.


-« Désolé, j’avais pas le temps de vous demandez si vous pouviez courir.

-« Ah ton avis ? Avec une jambe cassé j’aurais pu courir ?

Ki’a prit la gourde qu’il lui tendait mais elle ne but pas au final. Elle tourna la tête pour voir si elle voyait encore le vaisseau mais il semblait être définitivement partit.

-Un Krayt commence à s'approcher un peu trop. Il y a une formation rocheuse pas très loin, on y sera en sécurité.

Elle regarda sa jambe, elle était dans un état lamentable.

*Je sens que je vais bien rigoler pour sortir de ce satané désert*

La jeune sith se redressa puis commença prendre la direction de la formation rocheuse, elle tentait de marché du mieux qu’elle pouvait mais finalement au bout d’un moment elle se rassit par terre et regarda l’encapuchonné.

-« Je vais pas pouvoir marcher jusqu'à vos cailloux…L’autre enfoiré de républicain m’a complètement détruit la jambe. »

Ki’a tourna la tête, elle se sentait affreusement ridicule et surtout elle se sentait trop faible ce qui au final l’agaçait vraiment. Finalement elle se releva puis reprit la route, elle aller pas finir sa vie dans l’estomac d’un Krayt elle devait au moins se venger du soldat avant. A leur prochaine rencontre la zabrak ne serait pas aussi gentille, elle ne ferait aucun cadeau.
Alors que les deux sith continué leurs route Ki’a décida de poser quelques questions a son « collègue ».


–« Au fait qu’est ce que vous foutez dans le désert ? Personne n’y vient sauf sous la contrainte. Et j’ai une autre question intéressante, vous êtes qui ? »

Ki’a se stoppa puis fixa l’encapuchonné, elle était arrive que récemment sur Dromund Kaas mais elle ne l’avait encore jamais rencontré. En général les sith ne s’entre aidé pas lorsque l’un des leurs était menacé d’être arrêté.

-« Je me pose pas mal de question sur votre…comportement de tout a l’heure. Vous auriez très bien pu tuer le soldat et vous ne l’avez pas fait. Pourquoi ?

La jeune poser peut être trop de question mais elle s’en ficher un peu, au point où elle en était. Il ne pouvait rien arriver de pire, elle se contenta de croiser les bras en attendant la réponse de l’autre. Le Krayt ne représentant pas encore une menace immédiate ils avaient encore un peu de temps devant eux. Et la jeune zabrak décida de ne pas bouger tant qu’elle n’avait pas des réponses a ses questions.

hors rp: désolée pour le petit post ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Mer 28 Mar - 13:42

Des questions. Beaucoup de questions. La jeune Sith semblait surprise voir choquée par la façon dont s'était déroulée les choses. L'idée qu'un conflit puisse se régler sans aucune perte des deux côtés devait être concept contre nature à ses yeux. Cette série d'interrogations me suffit pour savoir qu'elle était ignorait la patience et que l'impulsivité était chez elle un trait de caractère dominant. Pour résumer, elle présentait en elle tout ce qui fait un bon serviteur du Seigneur Noir. Face à ce déferlement de questions, je me contentai de rester stoïque, fixant le désert là où un sillon dans le sable trahissait la présence du Krayt. Ce dernier ne semblait pas avoir remarqué nos présence et s'il se risquait à s'approcher, il ne nous faudrait pas plus de deux minutes pour rejoindre l'escarpement rocheux. Alors je me laissai négligemment tomber dans le sable, près de la jeune fille.


-Le mieux serait de commencer pour le début. Je suis le Seigneur Belguen, membre de l'Ordre Sith. Et quant à ma présence dans le désert, ça ne regarde pas l'apprentie que tu es. Car c'est bien ce que tu es ? Je te demanderai donc de me montrer un peu plus de respect quand tu t'adresses à moi.


Me vanter de mon titre n'était pas dans mes habitude loin de là mais je me devais d'assumer ma position. J'en savais assez sur elle pour devenir qu'elle n'hésiterai pas à parler de mon comportement à des gens haut placés. Je devais donc assurer ma couverture tout en m'efforçant de calmer ses pulsion de mort.


-J'ai laissé le soldat s'enfuir alors que j'aurai pu lui ôter la vie avant qu'il ne puisse réagir. J'aurai pu mais je ne l'ai pas fait et j'ai eu raison. Ce conflit s'est réglé sans que quiconque ne trouve la mort, ce qui est assez rare dans la galaxie.


Profitant de cet instant de répit, je me rapprochai de l'apprentie Sith et entrepris d'examiner sa jambe. Je posai ma main sur son tibia gauche et laissai la Force filtrer à travers la paume. L'os, cassé net, n'avait pas perforé la peau ce qui arrangeait considérablement les choses. Malheureusement, la violence du coup porté par le soldat avait suffit à déplacer l'axe du tibia. Il fallait avant tout réduire la fracture. Je déchirai son pantalon à l'endroit de la fracture avant plaquer le genou de la jeune fille avec la main gauche et d'attraper sa cheville avec la droite.


-Ça risque de faire mal alors évite de m'envoyer une volée d'éclairs.


Sans attendre, j'écartai les bras pour étendre la jambe au maximum avant de faire glisser ma main gauche le long de la jambe en me servant de la Force pour aligner les deux parties de l'os. Puis je bricolai un semblant d’attelle en me servant de mon poignard que je plaquai contre la jambe pour maintenir l'os droit avant de ficeler tout ça avec le tissu que j'avais arraché à son pantalon. Vu les conditions et le peu de ressources dont je disposai, je n'étais pas peu fier de moi. Évidemment, vu le caractère de ma patiente et la douleur qu'engendrait un tel acte, il fallait s'attendre à entendre les insultes fuser.


-Voila qui devrait faire l'affaire pendant quelques temps.


Je m'assurai une dernière que la fracture ne risquait pas de se déplacer à nouveau puis je m'étendis dans le sable.


-Maintenant tu vas me dire pourquoi ce Républicain voulait te faire la peau alors qu'il se trouvait hors de son champ d'action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Jeu 29 Mar - 7:15

Ki’a regarda le sith s’asseoir au sol, ses questions semblaient l’ennuyer ce qui fit plutôt plaisir a la jeune zabrak…Ennuyer ses interlocuteurs était l’un de ses jeux favori et l’avantage c’est qu’il n’y avait pas de mur ou de falaise prés d’eux ainsi les chances de se retrouvé la tête la première dans une surface dur était très petite.
Lorsque le sith lui dit être un seigneur sith Ki’a ne le crut pas tout de suite.


–« Vous seigneur sith ?...Et moi j’suis la grande chancelière peut être ? Votre aura n’est pas vraiment typique d’un seigneur. Enfin, admettons que se soit vraiment votre rang j’vais vous dire une chose Seigneur Belgu’en, j’ai beau être qu’une apprentie mais je n’ai pas d’ordre à recevoir de vous, je n’obéis qu’a mon maitre et c’est votre supérieur… »

La zabrak redressa fièrement la tête, pourquoi ? Ce fut presque un réflexe pour elle, elle passerait surement pour une sale gosse arrogante mais ce n’était pas grave étant donné qu’elle passé pour une gamine la moitié du temps.

Quand Ki’a entendit la justification du seigneur vis-à-vis de sa clémence envers le soldat la zabrak fut étonnée, elle aurait vu voler un bantha rose que sa aurait fait le même effet.


* En plus il est content de son truc…Il est pas net…Je dois partir sinon j’suis fichu. *

La jeune sith eu un mauvais pressentiment en le voyant se rapprocher d’elle, lorsqu’elle vit qu’il « l’examiner » seulement elle se décrispa un peu. Cependant quand il déchira son pantalon Ki’a eu la furieuse envie de l’étrangler, elle se demanda juste a quoi il jouait.

-« Ça risque de faire mal alors évite de m'envoyer une volée d'éclairs. »

–« Hein ? ….AAAAaaaaaaaaah mais bordel ! C’est quoi votre soucis ? Laissez ma jambe tranquille immédiatement espèce de sith a deux balle…Vous allez me le payer, je sais pas comment encore mais je vais trouver.

Ki’a regarda sa jambe puis le seigneur sith, elle se demandait depuis quand les sith se soigner entre eux, certe elle avait aidé son ancien maitre mais celui-ci avait failli lui casser le poignet, depuis ce jour elle avait comprit qu’il fallait plus tenter d’aider quelqu’un. Elle le vit s’allonger comme si tout cela était tout a fait normal. La jeune zabrak commencer a trouvé le sith de plus en plus intriguant…Dans le sens qu’elle se demandait comment il avait pu survivre aussi longtemps dans l’ordre avec son comportement. Alors qu’elle était absorbée par sa contemplation du désert elle l’entendit lui poser une question, la zabrak soupira. Elle se demanda si elle devait vraiment répondre, elle n’en avait pas vraiment envie mais elle le fit quand même.

–« C’est juste à cause d’un gros malentendu…Enfin si on veut. Alors que je me faisais une petite chasse au rancor sur Kashyyyk j’ai eu la chance de tombé sur un seigneur sith, répondant au doux nom de Didyme Kagrash et qui est actuellement porté disparu, ’fin bref ce n’est pas lui le souci. Donc après avoir eu une charmante discussion avec lui il me prit comme apprentie puis on alla fait une p’tite promenade dans la forêt. Et comme tout seigneur sith qui se respecte il avait un plan tordu…S’attaquait à un général wookie alors que celui-ci se trouvait dans le camp donc voilà pourquoi on me poursuit…On me tient responsable d’un massacre de peluches alors que je n’y suis absolument pour rien. Moi j’étais en train de faire une sieste prés de son vaisseau à ce moment là… Mais je peut pas en vouloir au soldat, après tout on leur demande pas d’être très intelligent, les pauvres obéir au ordre de quelqu’un c’est déjà trop pour leur p’tite cervelle.

Après avoir fini son petit monologue elle se releva, elle avait toujours aussi mal mais avec les « soins » du sith elle pourrait marcher un peu mieux. En tout cas elle ferait tout pour sortir du désert. Avant de reprendre sa marche elle se retourna vers le sith

–« Au fait je tiens a précisé que je n’ai rien à voir avec la disparition de mon ancien maitre… » elle fit mine de réfléchir « Et comme vous m’avez dit votre nom j’vais vous dire le mien, je m’appelle Ki’a…Ouais juste Ki’a.

Elle décida donc de reprendre la marche vers les rochers, le krayt n’étant pas vraiment une menace elle préférait tout de même se mettre en sécurité, avec la chance qu’elle avait le dragon allait leur sauté dessus pour en faire son diner et finir mangé par un dragon au milieu de nulle part ne faisait pas partir des projets d’avenir de la zabrak. Au bout de quelque minutes ils arrivèrent enfin aux rochers qui en théorie leurs serviraient d’abris contre le krayt, enfin Ki’a espérait vraiment que cette satané bestiole les laisseraient tranquillement rejoindre le spatioport.
Elle s’assit sur l’un des rochers puis observa son « collègue ».


-« Bon hé bien nous voilà techniquement a l’abris de la bestiole, enfin en théorie. On fait quoi maintenant ? On améliore notre bronzage pendant qu’on fait un brin de causette ou on cherche un moyen de sortir de ce satané désert ? »

Elle soupira puis s’allongea sur son rocher et observa le ciel, elle commençait à en avoir marre du ciel bleu sans nuage, le temps pourri de Dromund Kaas lui manqué presque a force.

-« Au fait…Vous savez que grâce a votre clémence j’vais avoir tout les républicains à mes trousses ? Avoir laissé filé une proie est une erreur de débutant…Enfin bref maintenant que c’est fait j’vais devoir faire encore plus attention quand j’irais me promené sur une planète, merci beaucoup pour sa… »

La jeune zabrak continué d’observer le ciel, respirant doucement pour se détendre. Même les sith avaient le droit a un moment de repos parfois même si c’était plutôt rare pour certains d’entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Lun 16 Avr - 12:06

Allongé sur le sable rugueux, les bras croisés derrière la tête, j'écoutais distraitement le récit de la jeune zabrak. Elle énonçait le massacre commis par son ancien maître avec un détachement que je trouvais inhumain. Enfin c'était une Sith après tout, et elle semblait correspondre assez fidèlement à l'image que l'on se faisait d'eux. Et pourtant, de nous deux c'était mon comportement qui passait pour choquant à ses yeux. Laissé un ennemi s'enfuir sans tenter de l'achever ou même de l'arrêter semblait inacceptable et elle devait être du genre à rapporter ce genre de choses à des gens bien placés. La cerise sur la gâteau fut quand même quand elle remarqua que je venais de lui soigner sa jambe. Encore une fois, un Sith digne de ce nom l'aurait laissé se débrouiller toute seule quitte à la laisser mourir dans ce désert.


-Tu n'as peut-être pas directement participer à ce massacre mais tu n'as cependant rien fait pour l'empêcher. Et d'ailleurs, tu ne sembles pas non plus particulièrement marquée par les actes de ton ancien mentor.


Au fur et à mesure que les deux soleils amorçaient leur descente vers l'horizon, le dragon krayt se rapprochait doucement mais surement de notre position et il était grand temps d'aller se réfugier. Sans toutefois me presser, je me relevai tranquillement et pris même le temps d’épousseter mes vêtements.Tout d'abord pris par l'envie d'aider la jeune zabrak à marcher, je me ré avisai pour ne pas l'offusquer. Il fallait vraiment être aveugle pour ne pas remarquer qu'elle avait une haute estime d'elle-même. Marchant légèrement derrière elle au cas où, nous nous mîmes à l'abri assez rapidement. L'escarpement rocheux se trouvait à plus d'un mètre au-dessus du sol ce qui forcerait le dragon à se montrer si jamais l'envie lui prenait de nous bouffer. Après m'être assis en tailleur au bord du refuge, je repris la conversation.


-Ki'a... Être l'apprentie de Kabrox ne te dispense pas du respect. Je doute d'ailleurs qu'il tolère ce genre de comportement envers un Seigneur Sith. On va attendre que l'air se rafraichisse puis je te conduirai au village le plus proche.


L'atmosphère commençait à devenir vraiment étouffante aussi je retirai la capuche de ma tunique. Je lâchai un soupir de soulagement tandis que le vent brûlant du désert me caressait le visage. Je crevais encore de chaud mais c'était mieux que tout à l'heure. La température semblait décroitre tandis que les deux soleils descendaient progressivement vers la ligne d'horizon. Le dragon krayt quant à lui continuait de nous tourner autour. L'envie de nous inviter à diner devait le titiller au plus haut point. Ou alors il n'avait pas apprécier de voir un potentiel repas lui échapper. Je m'efforçai donc de rester au aguets, prêt à bander ma volonté au moindre signe de danger.


-Les Jedi et la République sont en guerre contre les Sith et l'Empire. Nous vivons dans un monde où avoir une excuse pour tuer son prochain est un concept obsolète. Le tuer n'aurait rien changer à cela, ils continueront de te poursuivre. En temps normal, tu n'aurais qu'à fournir la preuve de ton innocence pour avoir la paix mais cet aspect de la justice a également disparu. Ce soldat que tu as affronté te pourchassais parce qu'il te croit responsable de la mort des siens. La République te traque parce que tu es un Sith, de la même façon que tu cherches à les détruire.


Une fois cette petite leçon de morale terminée, je me tournai vers elle.


-Ce conflit dure depuis si longtemps que les deux camps se tapent dessus plus par tradition que par conviction. Avec le temps, ils finissent irrémédiablement par se ressembler. Les Jedi veulent aujourd'hui éradiquer les Sith plus qu'autre chose et cela va à l'encontre du Code Jedi.


Soudain, avant que je ne puisse terminer cette petite leçon de morale, le dragon krayt décida de passer à l'assaut. Surgissant du sable à quelques pas de l'escarpement, il se dressa de toute sa hauteur dans une tentative d'intimidation. Déjà prêt à réagir, je me redressai d'un bond et m'interposai entre lui et l'apprentie blessée. Je m'ouvris brutalement à la Force et ce, de tout mon être. Aussitôt, une carte des alentours se dessina dans mon esprit et je parvins à distinguer la créature sous tous ses aspects. La bête lâcha un rugissement qui en aurait fait faillir plus d'un. Pour répondre à son défi, je me contentai d'activer mon sabre et fondit sur elle, ma vitesse décuplée grâce à la Force. J'envoyai une vague de Force pour l’assommer, propulsant en même temps une gerbe de sable. Puis je sautai par-dessus l'animal en lui tranchant une corne au passage.

Maintenant positionné derrière le krayt, je fis converger les flux de Force environnants vers moi. La tension dans l'air augmenta rapidement jusqu'à devenir presque palpable. J'étais maintenant prêt au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Ven 20 Avr - 8:13

Ki’a regardait le ciel en écoutant attentivement, lorsqu’il lui dit qu’elle n’avait rien fait pour empêcher le massacre la jeune zabrak se redressa un peu, légèrement sur les nerfs.

-« Vous ne savez pas tout ce qui c’est passé sur cette foutu planète non plus ! Je n’étais pas vraiment en super forme non plus et j’étais déjà occupé avec une maitre jedi !

La jeune sith soupira puis regarda de nouveau le seigneur sith.

–« Je ne doit le respect qu’a une seul personne, c’est mon maitre. Je suis pas votre chien alors si vous voulez du respect allez vous trouvez un apprenti et si vous n’êtes pas content…Je m’en fiche un peu en vérité.

Ki’a tourna le dos a Belguen puis écouta le début de son discours philosophique, elle lâcha quand il commença a lui parlé de prouvé son innocence…La sith détestait qu’on lui fasse la moral comme quand elle était petite. Qu’on la considère comme une gamine avait tendance a l’énervée, c’était l’une des raisons qui l’avait poussé a changé de camp, les jedi la considérant plus comme une enfant qu’autre chose.
Elle jeta vaguement un coup d’œil vers le seigneur sith.


-« Vous êtes bien naïf en croyant que la république me laisserait tranquille si je leur prouve mon innocence…La sénatrice de Kashyyyk a mit une prime sur ma tête, j’ai désormais les chasseurs de primes au fesses. Et personnellement je n’ai rien contre la république en elle-même, je ne fait qu’obéir aux ordres de mon maitre et j’en profite pour m’amuser un petit peu. »

Elle regarda de nouveau devant elle, la présence du dragon krayt ne la rassurait pas vraiment, elle n’était pas en condition pour combattre cette créature, sa jambe étant toujours dans un sale état. Elle ne pourrait à peine esquiver le dragon. Ki’a fit lévité son sabre au dessus de sa main, se concentrant sur le dragon.

-« Les jedi ne sont qu’une bande d’hypocrites, quand on ne rentre pas dans le moule on vous met a l’écart en faisant en sorte que vous restiez au même niveau que les padawans…Si y’a bien quelqu’un qui doit disparaitre de cette galaxie c’est cette bande d’illuminés.

Ki’a eu a peine le temps de finir sa phrase que le krayt passa a l’attaque, elle se releva et dit face au dragon sa sabre activé en main. La zabrak vit le sith s’interposé entre le reptile et elle, cela l’étonna un peu même si elle commencer bien à comprendre qu’il était différent des autres membres de l’ordre, peut être un peu trop différent mais au final elle était elle-même pas une sith normal.

Après avoir utilisé la force Belguen se retrouva dans le dos du grand reptile et Ki’a se trouvait toujours face a lui. Elle regarda son sabre puis se dit qu’au final elle ne pourrait pas faire grand-chose avec, elle décida de le raccrocher a sa ceinture, elle ne pouvait utiliser que les pouvoirs de base de la force ce qui n’était pas son domaine de prédilection.

Elle commença a utilisé la force pour tenté d’immobiliser le plus possible le dragon, si ses mouvements étaient entravé l’autre sith pourrait plus facilement le mettre a terre. Sauf que Ki’a n’étant qu’une apprentie et le dragon beaucoup plus gros qu’elle la jeune zabrak avait beaucoup de mal a le faire tenir sur place sans qu’il essaye de croqué son compagnon d’infortune. Elle s’adressa a Belguen .


–« Vous voulez le laisser repartir lui aussi ou vous voulez bien l’abattre ? Parce que personnellement finir dans son estomac ce n’est pas une vraiment ce que j’avais prévu.

Ki’a du relâcher sa pression son la bestiole, une patte venant un peu trop prés de sa tête. Elle se baissa puis fit un bond en arrière pour mettre un peu plus de distance, elle faillit chuter lors de sa réception sa jambe ne soutenant pas totalement son poids.

Après avoir reprit appuis sur ses deux jambes, elle utilisa plusieurs poussées de force a la suite sur la tête du Krayt, l’énervé encore plus n’était peut être la meilleure tactique mais elle devait l’occuper le plus possible pour que l’autre ai le champ libre pour ce qu’il avait prévu.


Hors rp: désolée pour la qualité de ce post, j'espère que tu auras de quoi répondre ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Dim 6 Mai - 10:56

Tandis que je redirigerai les flux de Forces environnants vers moi, la jeune zabrak prit comme initiative de gêner la créature le plus possible. Usant de la Force pour énerver la bête, elle parvint à attirer son attention assez longtemps pour me permettre de mettre au point une stratégie. Ce n'est que lorsque le dragon commença à prendre l'ascendant sur la Sith blessée que je me décidai à entrer en action. Alors je bandai ma volonté et utilisai la télékinésie pour envoyer sur le rochers sur le flanc du reptile sans toutefois causer d'importants dégâts. Ce fut néanmoins suffisant pour devenir sa cible prioritaire. Le dragon se tourna alors vers moi et un écho de colère parvint jusqu'à moi. Je l'avais suffisamment titillé pour que l'envie de me tuer soit plus forte que celle de me bouffer. Désormais à cours de projectiles, je concentrai toute mon énergie à ralentir l'animal et à le fatiguer en exerçant une pression de Force dirigée de part et d'autre du dragon. S'enfonçant progressivement dans le sable, la créature arrivait à peine à bouger et faire un pas de plus vers moi lui demandait un effort considérable. De plus, le dragon mettait plus d'ardeurs à se débattre dans tous les sens plutôt qu'à essayer de m’étriper. Malheureusement, cette situation ne pouvait pas durer et maintenir une telle pression n'allait pas tarder à me vider de mes forces. D'ailleurs, la nuit n'allait pas tarder à tomber et l'atmosphère commençait déjà à se rafraîchir.Il fallait régler cette affaire rapidement au risque de passer la nuit au milieu des étendues de sable et ce, dans un environnement glacial.

Relâchant mon emprise brutalement, je fis un bond en arrière pour éviter un coup de patte et activai mon sabre. Je verrouillai l'interrupteur pour que la lame reste allumée et, quand le dragon ouvrit la gueule, je lançai mon sabre dans sa direction. La lame fondit dans l'air pour aller se planter dans le palais. Le krayt poussa une hurlement de douleur et j'en profitai pour faire le tour et rejoindre Ki'a.



-Ça va aller ?


Avant même qu'elle me répondre, le reptile du désert se rua sur moi, ses yeux teintés de sang étaient aveuglés pour la colère. Je concentrai toute la Force dans ma main droite et attendit le dernier moment pour envoyer une poussée de Force en direction de sa gueule. La sabre déjà fiché dans la chair molle se retrouva projeté avec assez de puissance pour traverser la crâne de la bête et ressortir à la base de son cou. L'animal s'effondra alors dans sa course et le sable sous son corps se teinta de rouge tandis qu'un flot de sang s'échappait de la blessure. D'un pas lourd et fatigué, je grimpai sur le cadavre et extirpa mon arme du corps encore chaud de la créature.


-On n'a pas le temps de se reposer. Il y a un village plus loin à l'est qu'on doit pouvoir atteindre avant la nuit.


Sans ménagement, j'attrapai la jeune Sith par le bras et la tirait vers moi pour l'aider à se relever. Puis je glissai ma tête sous son aisselle pour la soutenir. Encore une fois, mon attitude tendait à me faire passer pour un Jedi mais il fallait faire vite et je n'avais pas affronté un Républicain puis un krayt pour ensuite l'abandonner dans le désert. La petite n'était pas bien lourde (contrairement à son caractère) et j'aurais pu aussi bien la porter.

Les quelques kilomètres qui nous séparaient des habitations en question furent avalés plus rapidement que prévu. Aucune autre bête n'avait croisé notre chemin et hormis le sable qui tentait de nous avaler, nous nous ne rencontrâmes aucune difficulté majeure. Occupé à sonder les alentours, je n'avais pas prononcé un seul mot depuis l'affrontement avec le dragon. En vérité, l'idée de débattre de la supériorité Impériale et de la puissance incontestable des Sith ne m'enchantait guère et me taire était surement la meilleure idée.

Nous arrivâmes au village en question à peine une demi-heure avant la nuit noire. Il s'agissait ni plus ni moins d'un rassemblement de quelques cultivateurs d'humidité associés à deux ou trois fermes hydroponiques. Veillant à ce que mon arme soit bien dissimulée sous ma tunique, je m'approchais de la maison la plus proche. Une fois devant l'entrée, je relâchai Ki'a et me tournai vers elle. Une question me trottait dans la tête depuis un bon moment et cet endroit semblait être parfait pour trouver une réponse.



-On est venu ici pour trouver un endroit où passer la nuit avant de repartir demain vers le spatioport le plus proche. Nous ne nous sommes pas chez nous et ces gens décideront de nous offrir un abri ou alors de nous laisser dehors. Tu vas aller leur demander l'hospitalité bien gentiment et sans les brusquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle) Jeu 21 Juin - 8:17

Ki’a fut presque heureuse lorsqu’elle vit le dragon mourir…En fait non elle était bien contente d’être encore en vie, elle le devait au seigneur Belguen. Elle n’avait pas envie de lui montrer qu’elle lui était reconnaissante mais elle n’aurait pas le choix car s’il le souhaitait il pouvait très bien la laisser mourir au milieu de désert.

La zabrak fut tirée de ses pensées lorsque le seigneur sith l’attrapa pour l’aider à marcher, encore une fois elle le trouva beaucoup trop gentil pour un sith mais c’était grâce à ce caractère un peu particulier qu’elle était toujours vivante, elle décida donc de fermer sa bouche. Alors qu’ils arrivaient presque a un petit village, la zabrak baissa la tête avant de s’adresser a l’humain.


-« Euh….En fait…A propos du républicain et du dragon…Je…Merci. »

Elle n’avait pas l’habitude de remercier les gens car pour elle c’était comme avouer ses propres faiblesses ce qu’elle ne supportait pas, elle était trop fière d’elle en général mais elle savait qu’elle était encore loin d’avoir le niveau pour affronter des ennemis, tel que krayt seule.
Cette fois ci ils arrivèrent devant une porte, le sith relâcha Ki’a avant de s’adresser a elle.


-« On est venu ici pour trouver un endroit où passer la nuit avant de repartir demain vers le spatioport le plus proche. Nous ne nous sommes pas chez nous et ces gens décideront de nous offrir un abri ou alors de nous laisser dehors. Tu vas aller leur demander l'hospitalité bien gentiment et sans les brusquer. »

Elle le regarda bizarrement, se demandant pourquoi il lui disait cela, elle laissa de coté cette remarque puis se mit face à la porte tout en vérifiant que son sabre n’était pas visible. Dans l’éventualité où quelqu’un voyait son sabre elle pourrait toujours essayer de se faire passer pour une jedi même si d’un coté leurs vêtements pourraient surement les trahir. La jeune sith frappa a la porte, elle aurait pu ouvrir la porte avec la force et tuer toutes les personnes vivant dans la maison mais le seigneur sith souhaitait rester discret.

Un homme ouvrit la porte, il dépassait largement d’une tête Ki’a, elle dut lever la tête pour le regarder dans les yeux en affichant un grand sourire et prenant l’air le plus aimable que possible, elle avait de la chance d’être plutôt une bonne comédienne, elle cachait facilement son coté psychopathe. L’homme devait avoir facilement la trentaine et paraissait surprit d’avoir de la visite.


-« Bonsoir….Que faites vous dans le désert pendant la nuit ?

-« Bonsoir, à vrai dire c’est très simple. Mon…ami et moi on c’est fait attaqués par des hommes des sables, ils m’ont même cassé une jambe. On a voulu se rendre au spatioport mais la nuit est arrivée plus vite que prévu et nous nous sommes arrêter ici dans l’espoir que vous accepteriez de nous héberger juste pour la nuit. »

Ki’a espérait vraiment que l’homme allait accepter, elle ne voulait pas dormir dans le désert, elle en avait assez du sable. Le regarde l’homme passa de Ki’a à Belguen puis retourna sur la zabrak pour finir sur la blessure au niveau de sa jambe.

-« D’accord vous pouvez passer la nuit chez moi, c’est petit et je n’ai qu’une chambre de libre…J’espère que cela vous dérange pas. »

-« Tant que je passe pas la nuit dans le désert tout me va.

Ki’a ce demanda juste comment elle allait passer la soirée en restant enfermé avec un sith dont le comportement l’exaspérer au plus haut point, si elle lui sautait pas dessus pour l’étrangler ça serait un miracle. Elle allait essayer de méditer le plus possible pour oublier la présence du sith trop gentil et croiser les doigts pour que la nuit passe rapidement et ainsi rejoindre son vaisseau le plus vite possible. Elle était presque pressée de revoir son maitre même si elle se doutait qu’elle allait encore avoir le droit à une mission tordu ou un entrainement plutôt violent.

hors rp : j’espère que tu as assez pour répondre, si c’est pas le cas, mp moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle)

Revenir en haut Aller en bas

Altercation dans le désert (Ki'a et Chakaëlle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Tatooine [Hutt] :: Désert-