Partagez| .

Je joue comme je l'entends [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Je joue comme je l'entends [PV] Sam 22 Oct - 10:33

    « Oooouuuuhhhh!!! Je suis la Sith de Zelon! mon nom est Abadonn!
    Dans ma colère je tue les Jedi, qui avec moi disent aille!
    Je les découpe en morceau! Puis je les écrase par des sauts.
    Essayez de me tuer, jamais vous le pourrez car rien ne peut m'arrêter. »


    Je chantais dans mon vaisseau alors que je regagnais Dromund Kaas, j'étais assise dans mon siège en rigolant, je regardais la télé galactique et plus particulièrement les chaines qui parlaient des derniers exploits des Jedi, je me marrais trop alors que la vraie Maître Glittertind allait être sous les emmerdes par ma faute, c'était une situation extrêmement cocasse et dans laquelle je m'étais engouffré tête baissée. La télé racontait le massacre que j'avais commis dans le bar sur je ne sais plus quelle planète, il paraissait que des Maîtres Jedi avaient eux-mêmes fait le déplacement et qu'une enquête avait été ouverte pour retrouver la responsable de ce carnage.
    Cela m'amusait beaucoup et apparemment ils savaient où était Maître Glittertind, et apparemment Maître Yunstar avait directement décidé de prendre les choses en mains pour aller trouver Anaru, je jubilais dans mes bottes, un tel acte était grisant. J'aurais voulu être là pour assister aux emmerdes de la Jedi mais cela n'était plus de mon ressort et j'allais attendre quelques-temps avant de recommencer mon coup pour qu'elle soit finalement emprisonnée ou alors coupé de la Force par les Maître, là je la retrouverais et je la tuerais pour rigoler et lui révéler mon imposture. Qu'on ce ressemble tant avait du bon.

    J'éteignais l'écran puis je me laissais allé sur mon siège en fermant les yeux, je finis par m’endormir avec un sourire d'ange sur les lèvres, je me mis tranquillement à rêver que j'attaquais le Temple Jedi écrasant ses grands noms sous mes bottes, voyant Maître Ombrelune me supplier et Maître Yunstar décapiter. C'était beau ce genre de rêve, j'arrivais en face de la chambre du Conseil et j'y trouvais Anaru qui m'attendait, là je lui envoyais mon Fouet-laser lui arrachant la tête.
    Je riais de plus bel alors que je quittais les lieux ensanglanté en marchant sur les cadavres qui m'entouraient, c'était un vrai spectacle. Puis je quittais le Temple massacrant les gens qui m'entouraient, les curieux et les enfants pleurnichards...

    Je finis par me réveiller toujours avec un sourire aux lèvres, c'était si marrant ce genre de rêve que j'en venais à regretter de ne pas dormir éternellement, mais je ne désespérais pas de voir un jour les Jedi et les Sith à mes pieds, réduit à l'état de cadavre.

    Je laissais mon vaisseau courir entre les étoiles jusqu'à ce que j'arrive à Dromund Kaas. La planète était sombre et elle respirait le côté Obscur, dommage que les Sith soient devenus si faibles, j'aurais préféré rencontre des Sith comme Dark Nihilus ou encore Dark Revan, eux c'étaient des vrais, des durs et qui avaient en leurs temps tenu la Galaxie dans la paume de leurs mains.


    *Pourriture de temps!*

    J'arrivais au Temple Sith, un endroit pourri quand il y avait tant de monde, pas de calme ni même un petit endroit pour chanter tranquille et même pas un gars à disséquer, rien le vide et même pas une petite blague pour rigoler un peu c'était nul, je venais de passer mon temps à rigoler puis d'un c'était un vide totale. Me voyant marcher dans les couloirs beaucoup d'apprentis reculaient, l'un d'eux chuchota sur moi et à peine avait-il finit sa phrase que j'avais déjà stoppé ma marche, je tendais ma main vers lui sans rien dire ni même le regarder et je lançais des éclairs, il ce retrouva par terre comme une serpillère dégueulasse.
    Je le laissais là après avoir juste craché sur son corps alors qu'il essayait de se relever, je me dirigeais vers l'endroit où se trouvait le Maître du Temple, j'entrais d'un pas nonchalant et avant même qu'il ne se retourne je dis :


    « Mission accomplie! Qu'on vienne plus me faire chier avec des boulots nuls maintenant! »

    Je sortais de la pièce sans rien dire et je quittais le temple pour aller dans ma chambre, je m'étendait sur mon lit en prenant une bouteille d'alcool, je buvais allègrement en laissant de nouveau sortir le gaz par ma bouche, j'aimais ça, je trouvais ça rigolo. Finalement je me levais et j'allais dans la salle d'entraînement de la Force, une grande salle destinée à voir les plus grands artistes de la Force durant leurs entraînements.
    J'arrivais dedans et sans ménagement je virais tout le monde, un apprentis contesta et bizarrement je lui demandais de rester, je laissais la porte de la salle ouverte puis d'un coup j'entourais l'apprentis et moi-même d'une couche de ténèbres, je souriais puis d'un coup des créatures toutes plus horribles les unes que les autres sortirent de nulle part. L'apprenti fut déstabilisé et céda totalement à la peur, je créais des illusions de mort-vivants ignobles, sa peur devins si grande qu'il se mit à courir dans tous les sens, je me dédoublais alors pour lui faire peur et alors qu'il était au bord de l'évanouissement je fis sortir du sol une araignée géante qui le tétanisa, il tomba au sol en hurlant de peur et bientôt il ne répondit plus du tout.

    J'apaisais les illusions et je m'approchais de lui, il était tout blanc, le pantalon mouillé et le regard vide, je le regardais et je le soulevais via la Force, je lui avais brisé l'esprit qui était trop peu entraîné pour soutenir une telle peur pendant si longtemps. Il était un pantin désarticulé. Je me tournais vers les gars qui observaient la scène à l'entrée de la salle.


    « Maintenant me faites pas chier, les crachats comme vous je veux pas les voir! »

    Ils décampèrent puis je 'assis en tailleur en plein centre de la salle, le jeune apprentis allongé devant moi, je me mis à le faire léviter, puis je m'amusais avec lui, bientôt je sentis une nouvelle présence derrière moi, une guerrière Sith comme moi. J'envoyais l'apprenti tête la première contre le mur, il s'écrasa dessus s'ouvrant le crane et rendant en même temps son dernier souffle.

    « Tu veux quoi? »

    Je me fis léviter et je retournais vers la nouvelle arrivante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Dim 23 Oct - 3:01

    Depuis longtemps j'errais dans ce temple miteux rempli de minable s’entraînant et s'entêtant à devenir de terribles siths mais tout ce que je voyais s'était un ramassis de chochotte pleurnichant à la moindre blessure. Gesticulant comme des asticots pitoyable qu'ils étaient, des larves munies de sabres lasers quoi de plus pathétique dans cette galaxie. J'observais tranquillement la scène, dans un couloir du Temple, d'apprentis discutant de leurs puissances et de leurs entraînements, m'interrogeant si j'étais comme eux à cette époque.

    Non loin de l'endroit où je me trouvais je pouvais entendre certaines informations venant de la télévision galactique comme quoi les Jedi en bavaient, qu'ils commençaient à pâtir du manque de recrues, qu'une Maître Jedi se trouvait dans une situation délicate ... Quel bande de merde ! À quoi jouaient-ils ? C'était ainsi qu'ils protégeaient la galaxie ? En se faisant enterrer par les médias et en pataugeant dans la fange. Bravo l'Ordre Jedi !


    *Quel bande de chieurs ...* me dis-je de mes compagnon actuel et de ceux du passé, après tout nous sommes en guerre mais qu'est-ce qu'on peut dire des deux à part qu'ils chient dans la colle ?

    Je sentais une présence d'à peu près le même niveau que moi se diriger vers le Temple, je pris soin de conserver la mienne ne souhaitant par me faire aborder par un de ces marmots et par la personne qui allait entrer. Lorsqu'elle, parce qu'il s'agissait d'une fille, fut dans le Temple, les regards de tous les apprentis, discrets et moins discrets se tournèrent vers elles. Et s'en suivi des habituelles moqueries sur les femmes ou même si elle possédait un quelconque talent, c'est d'ailleurs ainsi que l'un d'eux eu le privilège d'être foudroyé. Je baissais la tête réprimant un fou rire, c'était ça les siths surpuissant dont ils se vantaient d'être déjà ? Si ils étaient si bon, ils auraient parés ou préparé au moins une offensive au lieu de rester sur le cul. Elle cracha sur le bébé sith à terre encore légèrement sonné de l'attaque, puis elle se dirigea vers le Maître du Temple, nonchalante, il n'eut même pas à se retourner pour "l'accueillir" qu'elle lui lança :


    « Mission accomplie! Qu'on vienne plus me faire chier avec des boulots nuls maintenant! »

    Elle quitta les lieux pour se diriger vers la zone des quartiers, probablement s'était-elle lassé de voir toutes ces larves incapables. Tandis que moi je changeais de lieux optant pour voir entrainement "miracle" des apprentis pour rire un coup. Vous l'avais-je précisé, je déteste qu'on me remarque c'est bien pour ça que je me dissimulais au yeux et aux sens des autres, qui aurait envie qu'une bande de gosse vienne vous baver sur les botes en se vantant d'un niveau inégalable que pourtant j'avais dépassé.

    C'est ainsi que je me replaçais dans l'ombre de la salle à l'abris de chaque regards puis je sentais la sith de tout à l'heure débarquer dans la salle virant tout le monde au passage. Il y eu un "non" de protestation venant d'un téméraire ou bien d'un fou car le sourire de la sith en disais bien long sur son intention maintenant. Elle lui avait ordonné de rester, laissant la porte ouverte au curieux, elle fit entourer son corps et celui de l'autre inconscient d'une épaisse couche de ténèbres. L'apprenti se mit à hurler comme un dément, sur le coup d'illusions particulièrement féroce vu les hurlement de peur qu'il poussait, d'ailleurs la scène était assez comique dans le sens ou il courrait comme un poulet dont on aurait coupé la tête. Il tomba à terre hurlant de plus belle jusqu'à ne plus réagir du tout.

    Elle s'approcha de lui, il était devenu si blanc, le regard vide, il en avait même pissé dans son froc, elle le souleva grâce à la Force comme le vulgaire pantin qu'il était devenu, son esprit étant brisé. Elle se tourna vers les apprentis devant l'entrée de la salle.


    « Maintenant me faites pas chier, les crachats comme vous je veux pas les voir! »

    C'est tout ensemble avec la même tête de déterré qu'ils décampèrent, elle laissa l'apprenti au sol devant elle avant de s'avoir en tailleur. Elle jouait avec lui le faisant léviter. C'était bien cinq minutes mais je me trouvais vite lassé de la voir le torturer de cette manière. Je montrais ma présence en laissant tomber ma dissimulation de la Force. Elle jeta l'apprenti la face contre le mur le tuant sur le coup avant de me lancer :

    « Tu veux quoi? »

    Elle se fit léviter pour se tourner vers moi comme une manière pour m'intimider.

    - Le menu spécial et le supplément sauce ... dis-je ironique. Non plus sérieusement, j'aimerais bien savoir qui tu es, ta tête me fait penser vaguement à quelqu'un.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Dim 23 Oct - 4:33

    Je maintenais ma lévitation devant la jeune femme qui était devant moi, je la regardais sans même lui accorder un sourire, moi qui était d'un naturel si joyeux. J'arquais un sourcil quand elle me demanda le menu spécial avec supplément de sauce, ces humains avaient vraiment la blague à deux dans le sang...

    « Me demande pas ça tu pourrais être le plat principal... »

    J'arquais de nouveau un sourcil quand elle me dit que ma gueule lui rappelait quelqu'un, décidément tout le monde me disait ça. Je m'approchais toujours en l'air et je m'arrêtais en face d'elle. J'étendais mes jambes pour me reposer sur elle puis je regardais la jeune femme dans les yeux en faisant naitre un sourire sur ma jolie frimousse.

    Je la prenais dans mes bras pour sentir son coeur battre quelques instants, j'adorais ça ca m'excitais dans mes goûts d'horreurs. À peine une seconde plus tard je lâchais et je reprenais de la distance en me remettant à léviter.


    « Qui je suis? C'est une question plutôt conne tu trouves pas? Je suis tout ce que ces loques dégueulasse qu'on appelle des apprentis ne seront jamais! L'incarnation de la puissance et de la Peur! »

    Je me mis à rigoler et je me reposais à terre en me mettant à sautiller d'une jambe sur l'autre. Je fis léviter le gars que j'avais tué et je l'amenais jusqu'à moi, je mis sa tête au-dessus de moi et j'ouvrais la bouche laissant le sang couler dedans. Je buvais le sang de ma victime puis je laissais tomber au sol comme un vieux slip.

    Je regardais la nouvelle venue avec un sourire taché de rouge puis je lui envoyais une très légère vague de Force qui était l'équivalent d'une tape amicale sur l'épaule.


    « Et la spécialiste de la torture ici c'est MOI!!! »

    Je sortais une bouteille d'alcool attachée à ma ceinture comme un Sabre-laser, je l'ouvrais et je buvais de nouveau, c'était un alcool super fort mais qui n'avait aucun effet sur moi à cause de mes origines végétales. Je me mis à sautiller tranquillement en rigolant, je me marrais de mes souvenirs puis je buvais une nouvelle gorgé avant de tendre la bouteille à la jeune femme.
    J'ouvrais grand les yeux en souriant de toutes mes dents puis j'utilisais la Force pour attraper quelque-chose derrière la Sith, je fis venir cette chose vers nous et, au comme par hasard, c'était un nouvel apprenti. Je le maintenais en l'air. Puis je l'envoyais valser par terre alors qu'avec mon esprit je fermais la porte de la salle et je la verrouillais.

    Je regardais ma victime avec un air sadique et amusé, je jubilais dans mes bottes à l'idée de rigoler un peu avec lui, je ne connaissais aucune limite dans les horreurs ou mêmes les jeux sexuels sado-masochistes. Je regardais la jeune femme non loin de moi avant de replacer mon regard sur l'apprenti qui commençais à numéroté ses abatis. .


    « J'avais demandé à ne plus voir de bouses ici! J'ai pas été assez clair apparemment, ou devrais-je dire obscur! Hahahahahahahaha!!! »

    Je rotais une nouvelle fois dégageant mon estomac des gaz indésirables puis je soulevais l'apprenti qui sortait son Sabre-laser pour se défendre, je l'envoyais au sol par la seule puissance de mon esprit sans même lever le petit doigt, je le regardais alors que je replaçais le crâne qui se trouvais sur le sommet de ma tête.

    Je m'avançais tranquillement en marchant sur l'apprenti puis allant vers la jeune femme, je pris la bouteille d'alcool pour en boire encore un peu puis je la laissais par terre en plaçant mes longs cheveux à la chlorophylle dans mon dos.


    « Tu veux jouer avec moi? Je sens que tu aimes autant que moi ce genre de saloperie... »

    Je parlais à la jeune femme à mes côtés avec une voix enfantine comme une fillette demandant à une nouvelle camarade de jouer à la poupée, seulement les poupées que j'avais eue étaient toujours des gens vivants qui à la fin étaient... ben... mort! Je m'avançais vers l'apprenti en sautillant et je donnais un coup de pied dans son arme, je rigolais tranquillement en me remettant à léviter.
    Je me remettais en tailleur dans les air puis je regardais ma victime qui avait compris que les prochaines minutes allaient être les dernière mais aussi les plus longues de sa vie.

    Je souriais de toutes mes dents et d'un coup je me mis à chantonner doucement en faisant cracher des éclairs à mes doigts sur l'apprenti. Je retournais au sol en arrêtant de l'électrocuter tout en crachant sur le garçon. Je m'approchais de la jeune femme avec un sourire sadique avant de laisser sortir de mon dos une vague noire qui commença à entourer l'apprenti, la jeune femme et moi, mes yeux devinrent rouge alors que le côté Obscur me donnait une puissance folle. Nous fûmes bientôt dans une zone vide faite entièrement de noir, puis du rouge vint se mêler à tout ça : un lac de sang commença à sortir du sol des squelettes et autres horreurs flottant dessus. L'apprenti commençais à paniquer alors que je laissais la vague noire m'envelopper moi-aussi pour disparaître.

    Je me mis à danser et à sautiller avec un rire strident et sadique, une antre vint devant nous se créer, aussi noir qu'un trou noir dans l'espace, seulement dedans un vent ce faisait sentir. L'apprenti recula un peu alors que d'énormes pattes velu sortait de l'antre, une araignée géante aussi laide que grosse nous regarda. Je faisais en sorte que personne dans cette pièce ne puissent manquer la scène, je m'amusais trop de voir l'apprenti hurler de frayeur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Dim 23 Oct - 11:18

    Peut-être que ma pique ironique n'avait pas été bien accepté au fin de compte car la réaction de la jeune sith en face de moi ne semblait pas vraiment amusé. Elle maintenu sa lévitation me fixant sans sourire en arquant un sourcil.

    « Me demande pas ça tu pourrais être le plat principal... »

    Un grand sourire fleurit sur mon visage à sa réponse.

    - Ça pourrait être considéré comme du cannibalisme, attention.

    Lorsque je lui lançais qu'elle ressemblait à quelqu'un que je connaissais elle arqua à nouveau un sourcil, elle s'approcha en lévitant se stoppant juste en face de moi, elle étendit ses jambes pour les reposer et me fixa dans les yeux en souriant.

    Je plissais les yeux d'étonnement lorsqu'elle me prit dans ses bras, personne ne m'avait pris dans ses bras à part mes parents, enfin je peu de souvenir que je tenais d'eux me rappelais qu'ils me tenaient dans leurs bras et le Sith qui avait décidé de me prendre pour apprenti, un drôle de cas celui-là. Elle me lâcha quelques secondes après se remettant à léviter après avoir pris de la distance entre nous.


    « Qui je suis? C'est une question plutôt conne tu trouves pas? Je suis tout ce que ces loques dégueulasse qu'on appelle des apprentis ne seront jamais! L'incarnation de la puissance et de la Peur! »

    - C'est une belle définition, mais elle ne réponds qu'à moitié à ce que je t'ai demandé. Je sais que je suis curieuse mais il est toujours bon de savoir qui on s'adresse tu ne trouves pas ?

    Elle me mit à rigoler se posant au sol et se mettant à sautiller sur ses jambes un coup sur deux. Elle attira le corps vide de vie de l'apprenti jusqu'à elle le faisant léviter au dessus d'elle pour boire son sang, elle le laissa tomber à terre avec fracas. Elle me fit un sourire sanglant et me lança une très légère vague de Force un peu comme une tape amicale sur l'épaule.

    « Et la spécialiste de la torture ici c'est MOI!!! »

    - Et j'en prends note ! Peut-être qu'ils n'ont pas encore réellement compris que chez nous c'est pas un camps de vacances. J'aurais cru que l'Ordre Sith avait recruté de vrais durs bien motivé ... Certains n'ont pas eu la chance de montrer leur valeur, peut-être que ce coup de fouet va réveiller l'Ordre ?

    Pendu à sa ceinture, comme un sabre laser, elle prit une bouteille à l'odeur qui en émanait une fois ouverte je pus certifier que ce n'était pas de l'eau. Elle se mis à boire, puis de nouveau à sautiller puis à rire avant de reprendre une gorgée et me tendre la bouteille que je pris buvant quelques gorgées, souriant et secouant la tête.

    *Un drôle d'oiseau en effet*

    Elle ouvrit en grand ses yeux et se recommença à sourire, elle utilisa la Force pour saisir quelque chose derrière moi, elle le fit rapidement approcher vers nous en le faisant léviter. Il s'agissait d'un autre apprenti un peu trop curieux, elle le maintint en l'air avant le l'envoyer voler quelques mètres plus loin dans un beau vol plané, elle ferma les portes et les verrouillèrent avec son esprit.

    Elle ressemblait à un fauve face à sa proie, elle jubilait probablement à l'idée d'avoir trouvé un nouveau jouet, elle me jeta un regard avant de retourner son attention sur l'apprenti le jaugeant du regard.


    « J'avais demandé à ne plus voir de bouses ici! J'ai pas été assez clair apparemment, ou devrais-je dire obscur! Hahahahahahahaha!!! »

    - Il est quand même un peu plus doué que la moyenne, il a réussi à se dissimuler avec la Force, enfin plus ou moins mais c'était quand même un bon début. Tu ne trouves pas ?

    Elle rota à nouveau puis souleva l'apprenti qui tentait de se défendre avec son sabre. Je notais qu'il était vaillant bien plus que les autres car lui avait le cran de défendre sa vie, un peu comme un vrai sith. Malheureusement pour lui elle l'envoya voler au loin sans le moindre geste. Elle le fixa en replaçant correctement le crâne qui ornait sa tête. Elle lui marcha dessus en revenant vers moi récupérer sa bouteille puis elle la laissa au sol et replaça ses cheveux vert dans son dos.

    « Tu veux jouer avec moi? Je sens que tu aimes autant que moi ce genre de saloperie... »

    Ce type de proposition était un peu comme celle du petit démon qui susurrait au creux de ton oreille souhaitant te pousser à agir avec rien qu'une petite phrase. Une petite phrase capable en un rien de temps de te convaincre et te laisser gagner par un sentiment électrifiant et d'un besoin grisant sanglant.

    Elle me le demandait comme une petite fille souhaitant par dessus tout jouer avec son nouveau jouet et voulant le partager avec une de ses amis, j'avais toujours eu une certaine retenu et je ressentais tout de même de la pitié pour le gosse devant nous, après tout il nous avait montré un peu de ses capacités. Elle shoota du pied dans le sabre de celui-ci et elle s'assit en lévitant avant de fixer l'apprenti. Je penchais la tête et plissais les yeux curieuse et en même temps ... Je ne souhaitais pas vraiment le tuer, il semblait avoir du potentiel, essayait-il d'utiliser la Force pour me manipuler ? C'était probablement ça car je ne me sentais pas vraiment moi-même, je ne pensais pas comme d'habitude et je n'agissais pas comme tout à l'heure. Il était vraiment un bon manipulateur car j'étais loin d'être faible d'esprit, se servir du peu de bon sentiment en moi, de sentiment ... Jedis ... me révulsais, je ne bougeais toujours pas laissant plus ou moins malgré moi la sith s'en occuper.

    Elle souriait de toutes ses dents ne se doutant pas de se qu'il pouvait faire, elle chantonnait en lui lançant des éclairs lui crachant également dessus. Elle s'approcha de moi alors que je penchais la tête puis elle se mit à sourire avant de lancer une vague noir comme tout à l'heure, celle-ci entoura l'apprenti, la sith et moi-même. Physiquement les yeux de la sith devinrent rouge, elle était totalement en transe via le côté Obscur la pièce fut totalement englouti par les ténèbres, elle fit jaillir un lac de sang, des zombies et d'autres créatures macabres, l'apprenti commençait à prendre vraiment peur, elle se laissa dissimuler par les ténèbres via une vague noire.

    Elle recommençait à danser, sautiller et rire sadiquement, créant plus d'illusion, une antre noir pire encore laissa apparaître une énorme araignée. Elle nous fixait avec ses horribles yeux alors que l'apprenti sombrait dans la peur me lançant un message de détresse via la Force, je me pris la tête essayant de ne pas écouter ses supplications avant de fixer la sith d'un air résolu.


    - Si tu le tue fais le vite mais fais-le et surtout ne le regrette pas ! Ce gosse à un putain de talent, tu n'as qu'à le voir dans ses yeux même si il est encore un peu loin de nous égaler, il est bien au-dessus des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Lun 24 Oct - 0:52

    Je ne réagissais pas trop au fait qu'elle me considère comme une cannibale, je faisais ce qui me plaisait et si elle était pas d'accord avec ça elle pouvait aller voir ailleurs et trouver quelqu'un qui soit plus doux à son goût. Je me fichais éperdument de ce que les autres pensaient de moi, personne n'étaient arrivés à me tuer et cela me suffisait pour prouver ma puissance.
    Elle s'obstina à vouloir connaître mon nom, mais franchement ça lui faisait quoi? Je connaissais pas celui que ses parents lui avaient donné et pourtant ça m'empêchait pas de vivre... Je la regardais avec un air neutre, pour une fois mon sourire avait disparu.


    « Appelle-moi Mephist »

    Je lui donnais mon surnom car je n'étalais pas mon vrai nom comme ça, j'étais du genre à conserver toujours mes données personnelles pour moi-même. Je laissais la jeune femme boire à ma bouteille, c'était de l'alcool très puissant, ce n'était pas du pur mais c'était un vrai tord-boyaux comme disaient les humains, de mon côté ça n'avait aucun effet grâce à mes origines végétales.

    Une chose me surprit quand je commençais à jouer avec l'apprenti, la jeune femme plaida sa cause comme si elle avait pitié de lui, il avait certes réussit à dissimuler sa présence pendant quelques instants seulement la seule façon de s'en sortir vivant avec moi était de passer un test que nul n'avait réussi jusqu'à maintenant. Ce test était celui de la Peur.
    Alors que je rigolais avec lui en ayant créé autour de nous une vraie atmosphère d'horreur je fis sortir l'araignée, j'avais un grand sourire alors que j'étais toujours dissimulé sous mon manteau de ténèbres.

    Alors que l'apprenti était en proie à un effrois très facile à sentir je sentis qu'il appelait à l'aide via la Force, et ce, en direction de la Sith qui était non-loin de moi. Je me fichais de ça continuant mes horreurs alors que je sortis devant le Sith un Rancor qui le chargea puis s'immobilisa devant lui en hurlant. Alors qu'il se couvrait la tête en lançant des messages de détresse je fis disparaître la bête et je fis approcher l'araignée qui se tenait à peine un mètre de l'apprenti.
    J'allais alors lui détruire l'esprit par un flot de Peur que j'entendis la Sith avoir pitié de lui, elle vanta des qualités qui étaient inconnues à cet apprenti, il n'avait aucun talent, mon Maître m'avait fait faire ce genre de test et j'avais réussi sans soucis, lui n'y arrivait pas et tant qu'il continuerait à ne pas regarder sa Peur en face à l'affronter alors il serait faible à mes yeux.


    « Regarde sa faiblesse! »

    L'espace devint entièrement noir, plus rien, ni monstres, ni sang, les ténèbres dans leur forme la plus pure. Je me déplaçais dissimulant ma puissance et d'un coup j'ouvrais les yeux, ils étaient rouge et étaient les seules lumières visibles dans ce manteau de ténèbres. Je m'avançais avec un regard mauvais et qui traduisait mon envie de prouver la faiblesse de l'apprenti qui implora ma pitié, seulement dans le noir il ne savait pas ce que j'avais dans la main, je lançais mon fouet ordinaire qui s'enroula autour de sa gorge et je me mis à l'étrangler.
    Il toussa et commença à ne plus tenir, ce fut alors que je lâchais prise et que je fermais de nouveau les yeux, laissant le manteau de ténèbres de nouveau intact. L'apprenti voulu se lever mais d'un coup l'araignée fut de retour et son énorme tête émergea du sol la gueule grande ouverte, son visage hideux prêt à engloutir l'apprenti qui hurla de frayeur avant de tomber au sol totalement tétanisé.

    Il ne répondit plus du tout et ce fut à ce moment-là que je laissais l'épaisse couche de ténèbres tomber et nous fûmes de nouveau dans la salle d'entraînement, je me trouvais à côté de l'apprenti en train de jouer avec son sabre-laser alors qu'il était au sol aussi blanc qu'un linge, complètement détruit par la peur que j'avais créée. Je me dirigeais vers la Sith d'un pas sautillant et amusé.


    « Nul à chier! Par contre bravo la pitié, depuis quand les Sith s'intéressent à la faiblesse des apprentis? Si c'est pour ça que t'es venu tu peux aller chez les Jedi. »

    Je soulevais l'apprenti et je sortie mon sabre-laser, je l'activais laissant sa douce couleur verte éclairer doucement mon visage, je rentrais très légèrement la lame dans la poitrine de l'apprenti puis je le désactivais en le rangeant à ma ceinture. Puis d'un coup je prenais de l'élan avec ma main et tel une lance je pénétrais le corps de l'apprenti au niveau de la poitrine et je lui arrachais le cœur. Je laissais l'apprenti là sans me soucier du reste.

    « Tu te demandes pourquoi je fais ça? Pourquoi je suis aussi cruelle? »

    J'écrasais le cœur dans la main puis je le laissais tomber au sol comme un vieux mouchoir. Je regardais la jeune femme qui semblait vraiment avoir eu pitié du jeune apprenti, cela m'intriguait un peu et pour une fois je gardais un air sérieux et dénué de tout infantilisme. J'étais d'ordinaire joyeuse et prompt à rigoler de tout et n'importe quoi mais là, la volonté de la Sith avait éveillée chez moi une certaine curiosité.
    C'est vrai que beaucoup de gens pouvaient s'interroger sur ma façon d'agir et sur mon caractère, c'était normal et pour une fois peut-être devrais-je expliquer ma façon d'être, enfin ça dépendrait de la réponse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Lun 24 Oct - 2:56

    Mon insistance faisait que ma question à nouveau posé était tombé comme un cheveux dans la soupe. Elle semblait beaucoup moins joyeuse pour y répondre, lorsque je demande quelque chose j'avais souvent la réponse en moins de temps pour le dire, j'étais obstinée c'était indéniable.

    « Appelle-moi Mephist »

    J'avais enfin un début de réponse, j'allais au moins pouvoir me contenter de ça pour le moment, je lui lançais d'une voix plus détendue :

    - Très bien Mephist, tu peux m'appeler Ultea.

    Au jeu des surnom on ne peut pas dire que les Siths sont pourries, qui donnerait sont véritable nom à un inconnu? Nous échangions la bouteille buvant à tour de rôle et c'est ainsi que l'apprenti fit son apparition.

    Comme la pire des idiotes je m'étais faite avoir par de bons sentiments, il projetait en moi sa Force pour obtenir ma pitié et faisait vibrer la corde sensible. Sous son manteau de ténèbres Mephist semblait s'amuser comme une folle je pouvait le sentir, l'apprenti aller passer un très, vraiment très mauvais quart d'heure.

    Alors qu'il m'appelait à l'aide de toute ses Forces, je restais figée Mephist fit apparaître un Rancor, le chargeant puis s'immobilisant devant lui en rugissant. Le jeune sith se couvrit la tête avec ses bras dans un geste purement défensif, elle fit disparaître la créature pour faire avancer l'araignée à moins d'un mètre de lui.

    C'est à ce moment que j'ai décidé de l'ouvrir et de retenir un peu Mephist lui déballant le peu de talent au dessus de la moyenne qu'il avait. Pour lui offrir ne serait-ce qu'une chance de s'en sortir, malgré le traitement radical qu'il venait de subir.


    « Regarde sa faiblesse! »

    Tout devint totalement noir, plus de créature, plus de mare de sang, rien. Elle ouvrit ses yeux devenu rouge on en pouvait seulement voir cette lueur dans les ténèbres, elle voulait me montrait la faiblesse criante de l'apprenti. Il demandait sa clémence ainsi que la mienne, elle lança son fouet entourant la gorge du garçon alors qu'il ne pouvait rien voir, elle se mit à l'étrangler.

    Il toussait et manquait d'oxygène alors elle lâcha prise et fermait les yeux, il voulu en tirer profit pour partir mais l'araignée réapparu gueule béante, l'apprenti ne résista que trop eu de temps avant de s’effondrer en hurlant, tétaniser par la peur.

    Lorsque plus aucune réaction n'émané de lui aussi bien gestuelle que mentale, les ténèbres disparurent et nous nous retrouvions dans la salle d'entraînement. Mephist se tenait à côté de lui en train de jouer avec son sabre laser alors qu'il était blanc comme un mort, ravagé par la peur, elle se dirigea vers moi d'un pas sautillant et amusé.


    « Nul à chier! Par contre bravo la pitié, depuis quand les Sith s'intéressent à la faiblesse des apprentis? Si c'est pour ça que t'es venu tu peux aller chez les Jedi. »

    Je sentais mes nerfs à fleur de peau et mon sang pulser dans mes veines, je n'aimais entendre parler des Jedi, était-elle au courant de se qu'il s'était passé il y a plus de dix ans ?

    Je lançais d'un ton sec :


    - Je n'ai pas envie et je ne veux plus entendre parler des Jedi !

    Elle souleva l'apprenti et pris son propre sabre laser dont la lame était verte pour lentement percer la poitrine du jeune sith, elle le désactiva et le rangea avant de lui arracher le coeur sans même se préoccuper du reste. Si j'avais été une jedi, j'aurais même prié pour lui, mais je ne le suis plus et je ne suis plus assez naïve pour le faire.

    « Tu te demandes pourquoi je fais ça? Pourquoi je suis aussi cruelle? »

    Elle écrasa la coeur qu'elle avait arraché plus tôt dans le creux de sa main et le laissa tomber au sol. Elle me regardait d'un air sérieux, plus comme avant, elle qui s'amusait comme une folle semblait devenir curieuse à mon égard. J'étais aussi curieuse à son sujet mais ... je ne saurais pas traduire ce qu'il se passait entre nous à ce moment.

    - Nous sommes des Siths, je peux comprendre qu'on rejette la faiblesse des autres, j'aurais du rester à ma place, non pas que je me cherche des excuse mais ... J'ai cette foutue impression datant de mon enfance et ... Je suis sûr que tu t'en fous pas mal, mais j'aimerais savoir une chose : Est-ce que c'est moi qui suis dérangé ?

    Je ne disais pas ça avec tristesse, j'étais juste en train de me poser des questions, de me remettre en question et ça je ne pouvais pas le supporter. Il y avait eu un trouble en moi à cause de lui ! Si il aurait fermé sa gueule et si j'avais fermé mon esprit il n'aurait pas eu la force de me contacter. J'approchais du cadavre avec un air dégouté, je n'étais plus une jedi, j'étais une sith un peu égaré mais je me reconnaissais comme faisant parti du clan sith eux au moins ne m'avaient pas abandonné. Je sortis mon sabre et décapita le corps d'un coup sec envoyant valser la tête contre le mur avec mon pied.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Lun 24 Oct - 4:48

    Je n'eus aucun recul quand elle me lança qu'elle ne voulait pas entendre parler des Jedi, chacun avait une histoire avec eux et si je n'étais pas avec eux c'était uniquement à cause d'un caprice de la vie, après le reste j'en avais rien à foutre, si les autres voulaient voir les Jedi rayer de la Galaxie c'était pas mon cas, je voulais conserver les seuls adversaires dignes d’intérêt, l’Église était si minable que tuer un de leur membre revenait à tuer un insecte tellement ils étaient pitoyables.

    J'écoutais ce que disait la jeune femme sur le fait qu'elle avait des sentiments de pitié à cause d'un truc ancré en elle depuis très jeune, j'arquais un sourcil car moi aussi j'avais eu ça et pourtant je m'en était défaite en écrasant toute compassion et toute pitié de mon être. Jamais personne n'avait eu pitié de moi, pas même un sourire bienveillant, j'étais juste un déchet, sauf que maintenant le déchet que tout le monde voyait quand j'étais petite était devenu l'incarnation de la Peur et de l'horreur.
    Finalement nous n'étions pas si éloigné, elle aussi avait eu une vie assez dure apparemment et ça me donnait une raison de plus puisqu'elle n'avait pas eu de pitié elle non-plus de continuer à ne pas en avoir, pourquoi avoir pitié de quelqu'un qui n'en à aucune pour soi? À sa question je n'eus même pas un sourire.


    « T'es une Sith maintenant, c'est à toi de voir ce genre de chose. »

    Je la regardais décapiter le gars et shooter dans sa tête, elle essayait de me faire oublier sa compassion? Finalement peut-être qu'on était faite pour s'entendre sauf que mon caractère tordu ne collerait pas avec son esprit qui semblait plus ordonné que le mien. Finalement je me dirigeais vers elle et je lui prenais le bras.

    « Viens suis-moi! »

    Mon visage était redevenu enfantin et un sourire était dessiné sur mes lèvres. J'entraînais la jeune femme en dehors de la salle en sautillant devant elle comme une petite qui invité sa copine à boire un coup. À mon passage les regards ce détournait pour ce foutre de moi parce-que je dansait en avançant. Je tendais les mains et je lançais des éclairs aux différents apprentis qui se foutaient de ma gueule. Après quelques exemples ils ne tournèrent plus le regard vers moi pour m'envoyer des railleries et cela me fit sourire, c'était franchement des nuls.

    J'emmenais la jeune femme dans les hauteurs du temple pour que nous ne soyons plus dérangées par des apprentis curieux ou désireux de faire un exemple d'un Sith pour ce faire remarquer. J'amenais la jeune femme dans une salle de médiation, là nous étions tranquille et si nous voulions nous battre nous avions la place, tout en un, le pied quoi.


    « Assis-toi, ici on est bien. »

    De mon regard enfantin et ma bouille de lutin rigolo je lui souriait en me lançant sur un siège de la salle, je tombais sur le dos alors le crâne que j'avais sur la tête tombais au sol révélant ainsi tout mes cheveux. Je me redressais pour m'asseoir en tailleur et je posais ma bouteille d'alcool encore bien pleine entre moi et la jeune femme.

    « Tu veux pas me raconter un peu ton histoire? On est peut-être pas si différentes... »

    Bien-sûr la grosse différence entre elle et moi c'était que j'étais complètement taré, je le savais et tout le monde me connaissait pour être la Sith la plus instable du Temple, il n'y avait eu que mon Maître qui était resté longtemps avec moi, les autres trouvaient ma bouille de lutin espiègle assez agaçante.
    Avec la jeune femme je trouvais qu'elle me ressemblais un peu, je me revoyais un peu en elle quand j'avais quatre ans, bien-sûr je ne parlais pas au niveau de la taille du savoir.

    Je buvais un coup alors que je reprenais le crâne qui était au sol et je le replaçais sur ma tête sans l'enfoncer, je faisais ça uniquement pour cacher mon visage et empêcher ceux qui me faisait face de voir mon visage, ils ne voyaient que mes yeux et c'était bien suffisant. Autrement il était juste décoratif, il faisait partie de mon armure.


    « Si t'es Sith c'est pour une bonne raison quand même, je crois pas que tu sois venu demander du pain à l’entré du temple le jour de ton arrivé. »

    Je souriais doucement que j'étendais mes bras vers le haut pour m'étirer un peu, je regardais la jeune femme avec un joli visage qui était à la fois tendre et légèrement enfantin, cela cachait complètement mes actes d'il y a quelques minutes, comme ça personne ne pouvait ce douter de mes compétences, je savais pas pourquoi mes ma bouille de lutin inoffensif je la gardais depuis des années malgré mon caractère dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Mar 25 Oct - 9:32

    Je savais bien que les élans de pitié, de gentillesse ça ne faisait pas et ça ne devait plus faire parti de ma vie mais, scout un jour scout toujours ? Je ne me comprenais pas moi-même et puis les Jedi ne représentaient plus rien pour moi alors à quoi bon y repenser, ce sont-ils souciés de ce qu'il m'était arrivé à part me prendre pour morte il m'avait bien oublié.

    Je me posais des questions et j'en avais émis une à voix haute, mais comme toute les questions elle n'aurait probablement eu aucune bonne réponse. Mephist avait légèrement éclairé ma lanterne même si tout resté un peu brouillon dans ma tête.


    « T'es une Sith maintenant, c'est à toi de voir ce genre de chose. »

    Je venais de décapité le pauvre gars qui m'avait demandé pitié tout à l'heure, sans arrière pensé sur la manière de faire oublié mon acte passé, non, juste par pur frustration. Une frustration criante à vrai dire. Être éduquer par deux branche différentes de la Force et ne pas savoir où était sa place s'était quand même un comble.

    Je n'avais pas entendu les pas de Mephist mais c'est lorsqu'elle me prit le bras que je lui lançais un regard interrogateur, ma main venait d'effleurer mon sabre par réflexe lorsque quelqu'un venait me déranger, mais je repris mes esprits sachant que j'étais avec une alliée.


    « Viens suis-moi! »

    Je lui fis un petit sourire en réponse au sien, je n'avais pas eu besoin de lui répondre sachant qu'elle m'entraînait avec elle. J'aurais pu la repousser en me mettant en rogne pour n'importe quoi du moment que je faisais ce que je voulais mais je n'en n'avais pas vraiment envie. Et puis vu sa bouille et ses petites manies alors je pensais et je pense actuellement qu'elle m'aimait bien alors pourquoi ne pas être comme des amies ? Alors qu'elle me traînait dans les couloirs les moqueries envers Mephist recommencèrent, elle leur jetais des éclair pour les calmer alors que moi j'en projetais un ou deux sur le chemin avec mon esprit, histoire de m'amuser un peu moi aussi.

    Alors que nous étions toujours en train de foncer à travers le Temple, elle nous arrêta au niveau des hauteurs probablement pour que nous ayons la paix sans avoir des pots de colle d'apprenti nous coller au bottes. Nous entrions dans une salle de méditation l'endroit vraiment parfait pour être peinard, pour se défouler, pour faire tout et n'importe quoi du moment qu'on avait la paix quoi.


    « Assis-toi, ici on est bien. »

    J'hochais la tête, prenant un siège à côté de celui de Mephit qui lorsqu'elle s'était élancé s'était renversé sur le dos, ses cheveux retombèrent sur elle à cause du crâne qui était tombé qu'elle devra finalement remettre en place après. Elle se redressa et s'assit en tailleur puis posa la bouteille d'alcool de tout à l'heure encore pleine entre nous deux au cas ou en voudrions.

    Je ne savais pas pourquoi mais c'était un peu l'heure des aveux sur nos passé enfin là actuellement sur le mien.


    « Tu veux pas me raconter un peu ton histoire? On est peut-être pas si différentes... »

    Je lui fit un petit sourire avant de baisser la tête et de la redresser rapidement.

    - Tu sais il n'y a pas grand chose à dire sur moi ...

    Mis à part la folie qui la prenait régulièrement c'est vrai que nous ne devions pas être si différente que ça la preuve nous sommes du même niveau et également toutes les deux des siths confirmées et pas une espèce d'apprenti totalement inutile par leur faiblesse.

    Sur le coup je me disais que si j'étais aussi folle qu'elle je n'aurais pas à me poser de question, d'une certaine manière je l'enviais quand même. Mephist prit la bouteille pour boire un coup puis reprit le crâne qu'elle posa sur sa tête ne laissant réapparaître que ses yeux.


    « Si t'es Sith c'est pour une bonne raison quand même, je crois pas que tu sois venu demander du pain à l’entré du temple le jour de ton arrivé. »

    Cette remarque me fit sourire et même rire, c'est vrai que ce n'étais pas le genre des siths de donner du pain sans raison, à moins d'avoir quelque chose d'une bien plus grande valeur en retour. Alors que Mephist souriait doucement en me regardant avec son air mignon je pris la bouteille avant d'en boire quelques gorgées avant de grimacer un peu sous l'effet de la puissance du liquide, ce qui devait vraiment la faire rire vu qu'elle semblait y être insensible. Alors un sourire malicieux je lui déclarais :

    - Je raconterais bien mon histoire si tu me raconte la tienne, après tout comme tu l'as dit tu n'es pas venu demander du pain à l'entrée du Temple.

    Je regardais le fond de la salle avant de me lancer résumant les grands faits de ma vie passé, elle était loin d'être passionnante alors je ne lui en voudrais pas de mourir d'ennuie.

    - J'ai vu le jour il y a maintenant 25 ans, sur Naboo, d'une famille modeste, un père commerçant auprès des Gungans et d'une mère au poste de Jardinier pour la famille royale. Ils m'aimaient beaucoup, d'après le peu de souvenir que j'ai c'est à peu près tout ce que je me rappelle d'eux.
    Un jour lorsque j'accompagnais ma mère et que je jouais dans le jardin j'ai du faire quelque chose qui a attiré l'attention de personne importante car ils m'ont enlevés à mes parents avec leur accord. Tu te doutes bien de quoi, c'était les jedis, j'avais utilisé la Force sous leur nez et ils m'ont fait passer des examens, je les avait réussi bref je vais pas te faire toute une histoire là-dessus.
    Un jour j'étais en mission avec mon maître et nous avions eu quelques pépins en cours de route, nous avions croisé le chemin de personnes imprévues au programme, mon maître s'est battue et moi je me suis débattu, hélas tout ceci était insuffisant. Avant qu'on ne me fasse valser contre un mur, mon maître s'est fait grièvement blesser à coup de sabre avant d'être laissé pour mort, tandis que je me faisais enlever.
    Si je sais tout ça c'est que mes tortionnaires on pris le soin de garder des preuves holographiques de leurs actes, mon maître toujours en vie ainsi que l'Ordre firent de nombreuse recherche jusqu'à ce qu'ils découvrirent un corps calciné identique à la taille, avec mon sabre entre les mains. Il était vraiment in-identifiable, ça ne les a pas empêchés de poursuivre les recherches jusqu'à se résigner et décidé à l'unanimité de me déclaré décédé en mission.
    C'est ainsi que de mon côté on m'a poussé jusqu'à mes dernier retranchement, frappé, démoralisé, violenté jusqu'à ce que au bout de plusieurs mois j'en blessa un mortellement de rage, d'ailleurs je ne sais même pas si il s'en est remis. Je leur ai confirmé en prime que mon potentiel n'était pas illusoire. J'ai suivi un entrainement durant une dizaine d'année avec un expert en combat aussi bien rapproché qu'à distance, physique ou mentale pour en arriver ou j'en suis.
    Fin de l'histoire, j'ai encore des années pour la faire avancer, mais je suppose que de ton côté tout n'a pas été tout rose non plus ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Mer 26 Oct - 1:30

    Je me fichais bien de savoir si elle allait tenter quelque-chose contre moi pendant que nous étions seules, c'est vrai que débarrasser le temple d'une tarée comme moi la rendrait populaire et apprécier des autres étudiants même si elle devenait cruelle avec eux. De mon côté je pensais sans tarder défier un Seigneur Sith pour prendre sa place, je commençais à en avoir plus qu'assez de la lenteur de nos dirigeants, ils ne faisaient rien et ce complaisaient dans l'oisiveté la plus complète, aucune action n'était engagée et toutes les missions étaient juste du menu fretin, aucun vrai combat face à des Jedi et depuis quelques-temps il n'y avait que moi qui cossait des emmerdes à l'Ordre Jedi, seulement comme c'était des ennuis directement liés entre eux je ne pouvais intervenir à ma guise, c'est donc pour cela que j'avais décidé de garder un œil sur un titre de Seigneur Sith.
    Ce titre me permettrait de faire bouger plus les choses, d'être infiniment plus respecté et aussi peut-être de tenter de virer ses apprentis minables pour qu'un vrai Ordre Sith puisse naître et que de cela nous puissions partir vers des sommets et non pas resté dans ces lieux puants et dégueulasse qu'était Dromund Kaas.

    Assise dans la salle de méditation je gardais mon air enfantin, la jeune femme me dit que sa vie était loin d'être intéressante, si c'était le cas elle ne ferait pas forcément long feu avec moi puisque j'avais la pierre tombale facile. Elle me fit rire quand elle me proposa le marché que je lui raconterais mon passé après son histoire. J’acquiesçais simplement en prenant de nouveau de l'alcool, j'ouvrais mes oreilles en grands pour écouter, peut-être que sa vie était intéressante, sait on jamais... J'étais pas une fanatique des histoires des autres, je préférais les histoires sur les différents bains de sang de la Galaxie dans les magnifiques affrontements qu'ils y avaient eu entre Jedi & Sith.

    Je comprenais l'affection et la pitié qu'avait eu, pendant un bref instant, la jeune femme, elle était allée chez les Jedi et apparemment elle nourrissait contre eux une véritable haine, comme beaucoup de Sith, la plupart étaient là uniquement pour assouvir leurs besoins de puissances ou de vengeance car ils voulaient imprégner leurs noms de l'histoire comme l'avait fait Dark Revan ou encore Sidious en leurs temps. J'étais peut-être la seule à rechercher autre chose que la destruction pur et simple des Jedi...
    Je voyais en elle un exemple très courant de Sith, capturer par les Sith puis briser pour en faire une marionnette, un simple instrument pour faire le sale boulot, un peu comme moi en ce moment, mais cela allait vite changer... Elle me demanda à mon tour de lui faire le récit de ma vie et là j'eus un sourire inquiétant et sadique.


    « Ma vie est la définition même des ténèbres... Je sais pas où je suis née pour la simple et bonne raison que j'y ai jamais vécu. J'ai été un jouet pour les apprentis Sith jusqu'à mes quatre ans, seulement c'est cette année-là qui me fit devenir folle, car des apprentis mon détruit le cerveau et créé en moi une sorte de démence. Ils ont relâché un démon. Depuis j'ai entamé une formation de Sith en devenant l'être le plus cruel du temple, torturant, disséquant et commettant les plus belles horreurs grâce à la Force.
    J'ai enfin été prise au sérieux et j'ai suivis une formation uniquement avec un but de vengeance, retrouver mes tortionnaires et les détruire, ce que j'ai fait. À la fin de ma formation j'ai quitté les Sith pour vivre dans la Galaxie, j'ai tourné sur tous les bords : République, Empire, j'ai été championne de Podracer pendant un temps, chasseuse de prime... j'ai quasiment tous fait. Après je suis revenu ici pour terminer ma vengeance et aussi retrouver ce que j'ai toujours voulu : un adversaire à ma mesure. J'ai appris la Force rien que pour ça, la domination ou la victoire d'un clan j'en ai rien à foutre... »


    Je ris d'un coup en prenant de nouveau de l'alcool alors que je mettais à danser à moitié sur mon siège.

    « Ce qui m'intéresse c'est me tester et devenir ce qu'à la naissance je n'étais pas : l'un des êtres les plus craint et les plus puissants de la Galaxie, quand je me bats c'est aussi avec moi... »

    Je tendais d'un coup ma main comme pour faire un coup pointu vers le cœur de la jeune femme, seulement je n'avais aucune arme, je souris avec un air enfantin que je regardais le plafond en laissant échappé un rire strident entre mes dents, mes yeux devenant rouge, je laissais couler la Force en moi et quand je ramenais mon visage vers la jeune femme j'avais perdu ma jovialité, mon visage était le reflet même de l'horreur, mes yeux étaient rouge et mon sourire d'un sadisme rare. Un rire glissait toujours entre mes dents et une légère couche de ténèbres m'enveloppait.

    Je redevins la petite fille en un clin d’œil, laissant le manteau de ténèbres s’apaiser et mes yeux reprendre leur belle couleur verte. Ma bouille de lutin enfantin fut de nouveau au rendez-vous et mon sourire devint tout à fait naturel et tranquille, aucune trace de sadisme était visible sur mon visage.


    « Ouais je sais je suis pas très net... mais ça fait aussi mon charme de lutin des forêts... »

    Je souris tranquillement, je ne savais pourquoi mais par moment je rigolais toute seule soit de mes pensées ou de rien, ça devait me coller à la peau pour la vie, mais après rire me faisait du bien même quand je me battais face à un Jedi. Je prenais de nouveau une gorgée d'alcool puis je laissais sortir les gaz de mon estomac par la bouche.

    « Faudra qu'on s'amuse ensemble un jour pour que je vois ce que tu donnes au Sabre, ou encore mieux trouver un gars de l’Église à torturer! »

    Je ris de nouveau mais cette fois il était de nouveau strident, j'adorais tant faire souffrir l'église et encore plus de torturer un de leurs adeptes avant de leur rendre, toujours vivant, bien-sûr la loque que j'avais fait de leur adepte, à chaque fois je riais tellement que je ne pouvais plus contenir ma frénésie meurtrière où je pouvais aller jusqu'à massacrer n'importe quoi pour continuer de m'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Mer 9 Nov - 3:05

    Je venais de finir de lui raconter mon histoire, enfin, c'était surtout plus ou moins grandes lignes de ma vie, rien de fou rien d'extraordinaire. Beaucoup d'autre sith avant moi avait vécu ce genre de chose ça ne devait pas être hors norme d'arracher un gosse à sa "famille". La plupart crever sur la route, j'étais de celle qui en avait suffisamment pour rester en vie, une battante. J'avais espéré qu'ils me retrouvent, mais positiver sur une chose improbable voir même impossible dans les ténèbres était une chose bien dur, car lorsque qu'on est entouré par le mal, toute seule en compagnie de monstres pareils le résultat final peut être la mort ou l'adaptation. Au fur et à mesure ces "monstres" sont devenus des compagnons ou des jouets si on considère mon entrainement.

    Je me demandais qu'elle sith Mephist était, derrière son air de folle elle avait aussi un passé, un truc secret, des petits mystères qui faisait d'elle se qu'elle était maintenant. Je lui adressais un petit sourire en lui demandant de me raconter sa vie, Mephist me fit un sourire inquiétant et sadique. Je me penchais doucement en avant posant ma tête sur ma main et lui fit un sourire encourageant, lui montrant que je voulais savoir. Je pris quelque gorgée de la bouteille d'alcool puis la reposa entre nous deux.


    « Ma vie est la définition même des ténèbres... Je sais pas où je suis née pour la simple et bonne raison que j'y ai jamais vécu. J'ai été un jouet pour les apprentis Sith jusqu'à mes quatre ans, seulement c'est cette année-là qui me fit devenir folle, car des apprentis mon détruit le cerveau et créé en moi une sorte de démence. Ils ont relâché un démon. Depuis j'ai entamé une formation de Sith en devenant l'être le plus cruel du temple, torturant, disséquant et commettant les plus belles horreurs grâce à la Force.
    J'ai enfin été prise au sérieux et j'ai suivis une formation uniquement avec un but de vengeance, retrouver mes tortionnaires et les détruire, ce que j'ai fait. À la fin de ma formation j'ai quitté les Sith pour vivre dans la Galaxie, j'ai tourné sur tous les bords : République, Empire, j'ai été championne de Podracer pendant un temps, chasseuse de prime... j'ai quasiment tous fait. Après je suis revenu ici pour terminer ma vengeance et aussi retrouver ce que j'ai toujours voulu : un adversaire à ma mesure. J'ai appris la Force rien que pour ça, la domination ou la victoire d'un clan j'en ai rien à foutre... »


    Elle éclata de rire d'un coup puis se remis à boire alors qu'elle se dandiné sur son siège.

    « Ce qui m'intéresse c'est me tester et devenir ce qu'à la naissance je n'étais pas : l'un des êtres les plus craint et les plus puissants de la Galaxie, quand je me bats c'est aussi avec moi... »

    Elle imita un coup de poignard envers mon coeur, puis elle se remit à sourire d'un air enfantin en regardant le plafond laissant éclater un rire strident. Puis une vague de ténèbres l'entoura, ses yeux devinrent rouge et son attitude redevint maléfique, un grand sourire sadique apparu sur son visage alors qu'elle riait encore.

    D'un coup elle redevint enfantine comme tout à l'heure, reprenant son air de lutin.


    « Ouais je sais je suis pas très net... mais ça fait aussi mon charme de lutin des forêts... »

    Elle souriait tranquillement puis prenait de nouveau une gorgée d'alcool et se remit à roter.

    J'eu un petit rire, loin d'être moqueur après tout je tenais pas à ce qu'elle soit mon ennemi alors que nous commencions à être amie puis toujours penché en avant sur mon siège je lui lançais d'un ton plus amical.


    - Tu as bien le droit de rire après tout tu ne t'es pas autant marré que moi dans la vie apparemment. Quoique on peut dire qu'on a deux ou trois trucs en commun, comme les abruti qui ont joué avec nous ou le fait qu'on a cherché notre place pendant quelque temps et notre rang, enfin je pense que notre niveau n'est pas si éloigné que ça hein ?

    « Faudra qu'on s'amuse ensemble un jour pour que je vois ce que tu donnes au Sabre, ou encore mieux trouver un gars de l’Église à torturer! »

    Elle recommença à basculer du côté sadique de la Force en riant d'une voix stridante. Puis elle semblait grisé par le besoin d'assouvir un carnage total. Je jouais une pâle comédie en surjouant comme une aristocrate Naboo pour éclater de rire avant la fin.

    - Frapper de pauvres religieux aussi doués qu'un hutt faisant une course à pied ... hmm .... Je ne sais pas, si en plus si on fait un tas de dégâts alors qu'ils sont si innocents ... Oh je crois que je vais pleurer ! Pfff Ahahaha ! Et si on allait abréger leur souffrance camarade ? Ça serait tellement dommage laisser une occasion en or de s'amuser tu ne penses pas ?

    Je repris plusieurs gorgées d'alcool avant de me lever recommençant à rire bêtement.

    - Ça me rappelle une mission ou j'ai dû en escorter un en faisant mine de le protéger pour le voir se débattre en vain lorsque j'ai dû achever ma vrai mission. Ne plus se servir de la Force c'est une vrai connerie chez eux, d'ailleurs il a trahi son ancien mode vie cet abruti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Dim 13 Nov - 9:50

    Je me dandiné sur mon siège avec le sourire toujours présent sur mon visage, je rigolais tranquillement en passant ma langue sur mes lèvres, quand la conversation passa sur l’Église mon expression redevint sadique et j'approchais mon visage très près de celui de la Sith qui me faisant face en lui disant d'une voix stridente.

    « Ce sont tous des fils de putes, si je pouvais je détruirais ses connards et je les torturais même après leur mort pour rigoler. GNNNNAAA!!! »

    Je sautais en arrière pour me remettre sur mes pieds en écrasant mon poing sur le mur, je perdais le contrôle de mon corps, j'étais prise d'un début de crise de carnage, j'avais besoin de détruire quelqu'un pour me soulager. Je tombais sur mon fauteuil à moitié allongé dessus avec un sourire complètement fêlé sur mon visage.

    « D'ailleurs si ça continue je vais me donner mes propres missions car j'en ai marre de nos dirigeants qui se torche le cul avec le papier chiotte de l'Empereur et qui n'ont même pas ce qu'il faut dans le froc pour revenir de front face à nos ennemis! Ce sont des lâches et des nuls, je préférais encore être sous les ordres de cette connasse de Yunstar, elle au moins elle sait faire bouger les choses et botter des fesses si le faut. »

    Je ne respectais pas cette Jedi mais je lui reconnaissais son caractère de chef de caractère, comparé à elle nos Seigneurs Noirs n'avaient rien dans le cerveau, ils étaient obliger d'aller voir l'Empereur et chouiner pour obtenir du pouvoir, je préférais encore qu'on ce batte de front et pas avec ses parasites Impériaux, car nous étions des pions de l'Empereur et ça je ne le reconnaitrais jamais, je pourrais lui cracher sur ses bottes rutilantes j'en avais rien à foutre.

    Après ma petite crise je redevenais tranquille comme si rien ne c'était passé et je souris tout naturellement à la jeune femme avant de boire un coup et de laisser de nouveau échapper le gaz par ma bouche. Je souriais un peu et je regardais mes bras en sentant une baisse de régime chez moi, j'avais bien besoin d'un petit bol de lumière naturelle, fallait pas que j’oublie qu'à la base j'étais une plante et que le soleil sir Dromund Kaas n'était pas fréquent, un petit voyage pour trouver du carburant s'imposerait.


    « D'ailleurs tu devrais faire comme moi! J'insulte et je crache sur les supérieurs seulement même eux ont peur de moi, colle toi l'horreur à la peau, je suis sûre que si tu faisais ton autocritique tu trouverais une partie de toi qui à peur en ce moment... »

    J'éclatais de rire en me mettant à léviter et je me mis la tête en bas en me soutenant par la Force, je regardais la jeune femme en souriant puis je remettais dans le bon sens pour me reposer sur mon fauteuil en souriant toujours de manière enfantine.

    « Bah ouais mes parents m'ont offert que la trouille alors plutôt que la ressentir j'ai préféré la coller au autre... avoue que c'est du bon ça hein!!! »

    Ma bouille de lutin inoffensif revint et j'envoyais une nouvelle petite pousse à la Sith avec la Force, on pouvait me considérer comme une hyperactive, je ne tenais pas en place et j'arrêtais pas de m’amuser avec la Force au lieu de la laisser couler en moi, je préférais cela car comme ça je pouvais être indépendante et ne pas laisser le côté obscur me pervertir à 100%, je conservais un minimum de contrôle et je savais ce que je faisais même si j'avais la haine, ce que je transformais le plus souvent en jeu macabre.

    D'un air innocent je tournais légèrement la tête pour remettre bien le crâne que j'avais pour couvre-chef. Enfin je sortais mon comlink et je lançais en direction du hangar qu'on tienne mon chasseur de prêt pour un départ dans les prochaines heures. Je regardais la Sith avec un sourire et je lui lançais sur le ton de la plaisanterie.


    « Je vais bronzer sur Naboo, tu veux que je passe une commission aux Jedi? »

    J'eus un rire sadique et strident, ça pouvais être agaçant à la longue mais je m'en fichais totalement, peut-être allais-je avoir l'occasion de détruire un Jedi sur Naboo, ça serait rigolo, on sait jamais sur quoi on tombe et comme la jeune Sith en face de moi semblait détester les Jedi au plus haut point alors elle voudrait être que je rigole avec l'un d'eux, après j'y allais surtout pour me reposer et recharger mes batteries en eau et en lumière, ainsi je pourrais être de retour en forme pour la suite des évènements... et peut être que dans un élan d'intelligence nos dirigeant allaient enfin bouger leurs culs de leurs fauteuils et non plus rester aussi insipide que de riz incollable et trop cuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Ven 9 Déc - 9:12

    Je venais de lui toucher quelques mots sur ces andouilles de l'Eglise tandis qu'elle se dandinait sur son siège un sourire se peignant sur son visage alors qu'elle se marrait. Son expression et sa voix changea brutalement et elle approcha son visage en me disant d'une voix stridente.

    « Ce sont tous des fils de putes, si je pouvais je détruirais ses connards et je les torturais même après leur mort pour rigoler. GNNNNAAA!!! »

    Elle avait pété un câble, elle frappa le mur d'un coup de poing avant de s'écrouler sur son fauteuil avec un sourire de dingue sa réaction m'amusait plus qu'elle m'intriguait.

    « D'ailleurs si ça continue je vais me donner mes propres missions car j'en ai marre de nos dirigeants qui se torche le cul avec le papier chiotte de l'Empereur et qui n'ont même pas ce qu'il faut dans le froc pour revenir de front face à nos ennemis! Ce sont des lâches et des nuls, je préférais encore être sous les ordres de cette connasse de Yunstar, elle au moins elle sait faire bouger les choses et botter des fesses si le faut. »

    - Tu te vendrais à une jedi insipide juste pour un peu d'action ? Je vais te confier un secret, enfin ça n'est pas vraiment un secret ... Nous sommes des guerrière pas des apprenties si nous souhaitons aller quelque part nous n'avons pas de maître pour nous torcher et tant que nous sommes suffisamment discrète pour pas nous faire griller on peut faire n'importe quoi sans l'approbation de qui que ce soit. C'est pas la première fois que je fais ce genre de "fugue" et ni la dernière.

    En terminant ma phrase j'hochais la tête d'un air sincère et en lui lançant un sourire malicieux.

    Après sa crise elle redevint calme comme si rien ne c'était passé puis elle se mit à sourire avant de boire et de roter à nouveau. D'un coup elle semblait avoir prit un coup de mou, était-elle fatiguée ? Après tout elle n'était pas faite de chair et de sang tout comme moi, je la regardais intriguée alors qu'elle me souriait.


    « D'ailleurs tu devrais faire comme moi! J'insulte et je crache sur les supérieurs seulement même eux ont peur de moi, colle toi l'horreur à la peau, je suis sûre que si tu faisais ton autocritique tu trouverais une partie de toi qui à peur en ce moment... »

    Elle éclata de rire avant de se suspendre à l'envers avec la Force et ensuite se remettre dans le bons sens pour aller sur son fauteuil.

    « Bah ouais mes parents m'ont offert que la trouille alors plutôt que la ressentir j'ai préféré la coller au autre... avoue que c'est du bon ça hein!!! »

    - C'est une idée intéressante d'ailleurs c'est vrai que c'est bon, j'y penserais entre deux coupes aux sabres sur les rats de ma future destination. J'en laisserais un partir histoire de bâtir ma légende chez les débris du côté lumineux mais je ne le laisserais pas aussi indemne que si il n'avait pas croisé ma route je n'ai pas envie de passer pour une incompétente.

    Elle me refit une petite tape avec la Force avec son air mignon. Elle remis son crâne en place sur sa tête puis me fixa avec un sourire avant de me lancer en plaisantant.

    « Je vais bronzer sur Naboo, tu veux que je passe une commission aux Jedi? »

    - Naboo ... ça peut être sympa mais ....

    Le risque pouvait être énorme si on se pointé sur cette foutue planète, les Républicains, les Jedis, les membres de ma famille si ils vivaient encore, je devait me décider quand même. D'ailleurs j'avais l'impression que Naboo n'avait jamais réellement quitté ma vie dans un sens y retourner pourrait s'avérer intéressant n'est-ce pas ? Je pris un air arrogant et me mis à sourire l'air sur de moi.

    - Oh et puis merde, même si j'y suis né ça va faire un bail et personne ne me reconnaîtra là-bas et niveau discrétion c'est mon rayon si il nous arrive une connerie au moins le Temple Jedi nous tombera probablement pas dessus du moins une chance sur mille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Dim 11 Déc - 1:02

    Me vendre à une Jedi insipide? Putain c'était la seule de potable dans tous l'Ordre Jedi, s'il y en avait une avec laquelle j'aimerais en découdre c'était bien elle, à ce que je savais, elle utilisait la même technique que moi à savoir Ataru, ça pourrait donner enfin un combat comme je les aime rapide et acrobatique face à une véritable adversaire, je n'aurais pas rougir d'une défaite face à elle et j'aurais de quoi me vanter en la battant.

    Je regardais Kira avec un air maussade à sa réponse, je ne voulais pas être sous les ordres de quelqu'un en général, je voulais être ma propre chef et si je le pouvais je réduirais en cendre cet Ordre Sith pathétique pour en créer un nouveau, un vrai Ordre Sith qui respectait des enseignements et qui privilégiait l'entraînement et non pas le nombre. Aucun apprenti ne tenait avec moi, j'avais écoulé un groupe très rapidement et aucun n'avait déplacé le stade d'apprenti, tous avaient craqués à cause de quoi? D'un enseignement mauvais avant de passer sous le mien.


    « Si je le pouvais je recréais tous ça et je le prédis un jour je serais Seigneur Noir des Sith et je créerais un Ordre Sith digne de celui de Dark Revan ou Dark Nihilus, je veux quelque-chose de grand, quelque-chose qui n'ait pas besoin d'Impériaux stupides pour se battre, notre Ordre actuels est pathétique, aucun Seigneur Noir n'est dignes de porter ce nom car aucun n'a le courage de défier un Jedi et d'aller jusqu'à la Mort. »

    Même si les Jedi avaient des soucis avec l'Église ils n'étaient pas faibles comme nous, un Jedi n'était pas moins puissant qu'un Sith et eux au moins ils avaient une résistance à nous opposer et pas juste des conneries de vaisseaux et d'autres engin métallique, là-dessus je vouais un respect pour les Jedi, quand on les affrontait ils étaient toujours prêts et ne se cachait pas dans la peur. Quand j'en affrontais un je vivais pleinement ma vie.Qu'on les croit faible était une chose, mais on ne pouvait nier que les seuls adversaires à notre niveau étaient bien eux.

    « Tu vois tu es trop douce Kira! Je te propose mieux, deviens mon apprenti par exemple, on est peut-être du même rang, mais tu as encore une façon de faire trop juste. Je peux te montrer comment faire et te faire devenir plus puissante, et vois-tu la grande différence entre moi et les Seigneurs Sith c'est que quand je promets quelque-chose je tiens toujours parole. Réfléchis-y! »

    Là-dessus, personne ne pouvait dire le contraire, j'avais promis de me venger de mes tortionnaires dans d'atroces souffrances, je l'avais fait, j'avais promis de devenir Sith malgré les moqueries et j'y étais parvenu, rien ne m'arrêtait et ne rien ne pouvait m'arrêter. Je souris tranquillement et je m'étirais un peu, je sentais mon corps en proie à la fatigue, j'avais besoin d'un peu de Soleil pour pallier mes tares génétiques, enfin bon depuis quelques temps je commençais à vraiment devenir ce que je souhaitais, j'avais réussi à tenir tête à un Maître Jedi sans la moindre difficulté, je crois que le moment était venu de détrôner un Seigneur Sith et de prendre sa place. Avec moi en Seigneur Sith je prendrais enfin les devant pour un vrai retour des Sith dans la Galaxie.

    Quant à mon voyage sur Naboo, Kira semblait partante pour m'accompagner ou du moins pour me demander de dire quelque-chose aux Jedi, j'allais pas là_bas pour leur casser la gueule en priorité, mais plutôt me ressourcer et puis pourquoi pas organiser une petite attaque sur un groupe de l'Église, ça serait sympa.


    « Si tu viens avec moi sur Naboo, je te propose un petit carnage sur l'Église, je sais que certains membres y sont, on pourrait rigoler un peu. »

    Je tirais la langue et le passais sur mes lèvres en vrai sadique tous en enfonçant mon crâne sur la tête pour que juste mes yeux soient visibles, je me sentais revivre là, une idée de massacre combiner à une bonne dose de Soleil me mettait d'excellente humeur.

    Tranquillement je tournais sur moi-même en gardant un petit sourire sur mon visage de lutin, en plus je pensais que si Kira était repérée et que les Jedi se ramenaient j'aurais peut-être l'occasion de rencontrer Maître Yunstar ou Maître Ombrelune et de me battre contre elles, j'avais toujours voulu affronter un Grand Maître et c'est deux-là me faisaient envie plus que n'importe qui, à la limite je pourrais toujours tenter avec le Seigneur Kabrox, mais lui pour le moment il était en train de me faire vomir avec ses négociations avec l'Empereur pourri du nom de... de.. merde je sais plus, je crois que c'est Lium ou Liam enfin bref je sais plus et je m'en fous.


    « Avec moi la discrétion n'est pas de mise, j'affronte directement et pas dans le dos, assez d'hypocrisie et de lâcheté, nous sommes des Sith, on se prétend invincible et à chaque fois les Jedi nous prouve le contraire, alors pour une fois montrons le vrai visage des Sith, courageux et prêt à affronter le danger, non pas avec la peur, mais avec la Force. Elle est notre vassal alors utilisons là comme bon nous semble et surtout en face de l'adversaire! »

    J'en avais marre de frapper dans le dos, certes le combat état un art basé sur la tromperie, mais j'avais assez que nous ne soyons plus pris au sérieux, que nous soyons là à frapper dans le dos cachant notre puissance. J'avais une vision autre des Sith que nos dirigeants, de mon vivant je verrais les Sith redevenir des adversaires redoutables et non pas grâce au passé, mais par des actes puissants.


Dernière édition par Abadonn Glittertind le Mer 21 Déc - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Mer 21 Déc - 11:00

    À vrai dire Mephist semblait plutôt déçu, non en quelque sorte triste, de ma réponse sarcastique envers la Jedi dite potable de l'Ordre. C'est vrai que certains Jedi avaient du potentiel mais de là à s'affilier avec eux ... Hmmmm, c'est encore à réfléchir. Être Jedi c'est beaucoup de contrainte nous connaissions toutes les deux les limites.

    « Si je le pouvais je recréais tous ça et je le prédis un jour je serais Seigneur Noir des Sith et je créerais un Ordre Sith digne de celui de Dark Revan ou Dark Nihilus, je veux quelque-chose de grand, quelque-chose qui n'ait pas besoin d'Impériaux stupides pour se battre, notre Ordre actuels est pathétique, aucun Seigneur Noir n'est dignes de porter ce nom car aucun n'a le courage de défier un Jedi et d'aller jusqu'à la Mort. »

    - Je dois avouer qu'en tant qu'Ordre Sith on aurait bien plus de potentiel sans les boulets que nous nous traînons et attendre des ordres venant de l'Empereur ... C'est tout simplement stupide ! Sans Sith il n'y aurait jamais eu d'Empire ! C'est à nous que revient le mérite, tous les sacrifices de générations de Siths et tout ça pour refourguer les pleins pouvoirs à des foutues politiciens tous pourries les uns que les autres et à un homme qui ne comprends rien de nos attentes c'est décevant et parfaitement dégueulasse !

    J'étais d'accord avec Mephist mais un ordre ça ne se faisait pas tout seul non plus. Puis je parlais de laisser une victime bien amoché raconter mes exploits aux Jedi pour bâtir ma légende, une histoire de massacre dont il aurait eu la chance de s'échapper car j'ai été très négligente et tout ce qui va avec.

    « Tu vois tu es trop douce Kira! Je te propose mieux, deviens mon apprenti par exemple, on est peut-être du même rang, mais tu as encore une façon de faire trop juste. Je peux te montrer comment faire et te faire devenir plus puissante, et vois-tu la grande différence entre moi et les Seigneurs Sith c'est que quand je promets quelque-chose je tiens toujours parole. Réfléchis-y! »

    J'étais sur le cul, enfin littéralement quoique j'étais assise, mais sa proposition m'avait choqué, pas dans le mauvais sens du terme ouù là j'aurais voulu lui arracher la tête avec mes dents. Non, j'étais agréablement surprise, découvrir ma vraie puissance et devenir une vraie terreur sith de la main d'une experte en sensation extrême, c'était alléchant à vrai dire.

    Je me mis à rire de surprise, un petit rire rien de méchant, le genre de rire qui trahi une certaine gène. Pas que je sois hyper gênée juste très surprise, étonné et même ravi de voir que je peux toujours m'améliorer.


    « Si tu viens avec moi sur Naboo, je te propose un petit carnage sur l'Église, je sais que certains membres y sont, on pourrait rigoler un peu. »

    - Hmmm si je deviens ton apprenti je vais devoir renoncer à ma petite "liberté" et à mon rang actuel de guerrière Sith ? C’est pas que je refuse tu sais ! Je suis plutôt flattée de ton attention. J'ai pas trop envie d'être limiter ...

    Je me levais brutalement de mon siège en faisant les cents pas en réfléchissant sur quoi dire.

    - Mephist ... C'est loin d'être évident de savoir même si je dois dire oui ou non une réponse ne se change pas comme ça. Je suis tiraillé, je pense que tu peux comprendre ...

    Ma réponse actuelle n'était pas très satisfaisante je pouvais l'avouer malgré ça elle tira la langue et la passa sur ses lèvres, elle enfonça son crâne afin qu'on ne puisse voir que ses yeux. Elle tournait sur elle même un sourire peint sur son visage.

    « Avec moi la discrétion n'est pas de mise, j'affronte directement et pas dans le dos, assez d'hypocrisie et de lâcheté, nous sommes des Sith, on se prétend invincible et à chaque fois les Jedi nous prouve le contraire, alors pour une fois montrons le vrai visage des Sith, courageux et prêt à affronter le danger, non pas avec la peur, mais avec la Force. Elle est notre vassal alors utilisons là comme bon nous semble et surtout en face de l'adversaire! »

    Plus je l'écoutais et plus je me disais que nos pensées était semblable bien que ce qu'on m'avait enseigné était l'art de la tromperie, l'art d'abuser et de manipuler. Je pinçais mes lèvres toujours tiraillé perdu entre la "liberté" et le choix qu'elle m'avait proposé. Je posais un genoux au sol et baissais la tête solennellement

    - Qu'il en soit ainsi j'accepte ton offre, moi Kira Valyria, jure d'apprendre de ta main à devenir, enfin, à être une sith accomplie. Je souhaite que cet apprentissage, du moins ce partenariat puisses nous apporter satisfaction. Je sais que ce que je vais dire ne fait pas vraiment solennelle mais je préfère voir notre acte comme étant un partenariat plutôt qu'un apprentissage, je pense que tu peux comprendre qu'aux yeux des officiels je ne tiens pas à être dégradé pour incompétence. Si tu le souhaite, considère moi comme une apprentie si tu en vois la nécessité ou traite moi comme ton égal, je n'ai plus rien d'autre à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Jeu 22 Déc - 3:54

    Je souris tranquillement de voir qu'enfin une Sith réfléchissait dans le même sens que moi, elle avait compris les choses elle, enfin une potentielle apprentie qui pourrait tenir mes entraînements et si elle acceptait j'avoue que je prendrais un véritable plaisir à lui enseigner l'horreur.

    « L'Empire actuel est faible, tout comme notre Ordre, à nous de changer la donne, nous ne sommes pas les instruments des Impériaux, c'est l'inverse, ils nous servent et point barre. C'est ça que notre Ordre à oublié et que je vais restaurer. »

    Nous nous prétendions invincible et pourtant les Jedi nous collaient des raclés monumentales depuis des lustres et encore aujourd'hui, leur Ordre était certes face à l'Église, mais cette organisation de merde je comptais aussi la balayer une fois Seigneur Noir, mon ambition était sans limite, partir de rien et arriver à tous.

    Je regardais la jeune femme faire les cent pas, ma proposition l'intéressait je le voyais et j'en souriais tranquillement sans répondre à ses interrogations, le doute étant quelque-chose que je détestais c'était soit oui soit non, mais pas de solutions intermédiaires.

    Je la regardais poser un genou au sol et accepter mon offre, mon sourire devint plus sadique et féroce, elle avait fait un excellent choix. J'écoutais ses paroles qui n'étaient pas dénuées de sens, mais elle croyait que j'allais faire des négociations sur son statut par rapport à moi elle se gourait les ordres je les donnais et si les supérieurs venaient me faire chier ils auraient droit à mon sabre-laser dans le ventre.
    Je répondis à Kira d'une voix sèche, teinté de volonté et de détermination.


    « Tu deviens aujourd'hui mon apprentie Kira, mais en aucun cas ton rang changera, tu restes une guerrière Sith mais ça n'empêche pas que tu sois mon apprentie! Tu as posée un genou à terre devant moi, à toi de l'assumer! »

    Dark Vador avait continué, malgré son titre de Seigneur Sith, à être l'apprenti de Sidious, on ne devenait vraiment Sith que lorsqu'on tuait son Maître, le mien était mort avant que je ne le tue et j'avais eu ma liberté grâce à cela, pour Kira ce serait la même chose, et ce, jusqu'à ce que je la libère de son engagement ou qu'elle me tue, elle m'appellerait Maître. Un genou à terre était, entre Sith, quelque-chose qu'on ne pouvait remettre en question, elle s'était soumise à moi en tant qu'apprentie, elle suivrait donc sa formation avec moi et de la manière dont je l'entendrai.

    « Première leçon à toujours à suivre avec moi »

    Je là soulevais par la Force et je la plaquais contre le mur tout en parlant d'une voix déterminée.

    « Regarde devant toi! Ne recule et n'hésite jamais! Affronte ton adversaire en le regardant dans les yeux! Souviens-toi du code de notre Ordre! Ne ressent pas la peur, fais-là ressentir aux autres! N'es aucune pitié! »

    Je la regardais dans les yeux avec une lueur rouge dans les miens, des flammes dansaient dans mon regard, je l'obligeais à me regarder alors que je la maintenais, et oui les entraînements étaient secs avec moi. Je serais un Maître pour elle en même temps qu'une amie si elle le souhaitait, mais en entraînement je serais intraitable et ne ferait preuve d'aucune pitié, elle voulait la puissance ça passait par là avec moi.

    « Garde à l'esprit, les Seigneurs Sith propose de la puissance sur un chemin facile. Avec moi le chemin est tout autre, il est très difficile, mais il conduit à la surpuissance! »

    Je la lâchais et elle tomba au sol, je la regardais toujours les yeux teintés de rouges et oui je pouvais l'air gamin et innocente, mais j'étais une Sith une vraie et en aucun cas je ne ferais de cadeau à Kira, elle avait posée un genou devant moi pour bénéficier de mon savoir alors elle allait avoir ce qu'elle veut.

    « La leçon est terminée! Ce que je viens de dire est la base de ton apprentissage avec moi, si tu ne gardes pas ça à l'esprit tu seras morte avant d'avoir goutter à la vraie liberté! Pour te montrer que mes paroles ne sont pas du vent, suis-moi! »

    Je lui souriais sadiquement et je quittais la pièce avec Kira à mes côtés, nous nous enfonçâmes dans le Temple Sith jusqu'à la salle d'entraînement au Sabre-laser, là se trouvait le Maître d'arme ainsi qu'un Seigneur Sith. Je dis à Kira par un message de Force.

      # Observes bien! #


    Je m'avançais dans l'arène d'entraînement en direction du Seigneur Sith qui me regarda d'un air dédaigneux, une fois devant lui je le regardais dans les yeux et je lui crachais aux pieds en reprenant de la distance tout en dansant sur mes pieds en lui disant de venir en signe de défi. Il dégaina ses deux lames simples et m'attaqua, je sortais mon double sabre-laser que j'avais récupéré sur Alma. Je parais toutes les actions en ripostant par des coups de pieds très agressifs et précis. Je pris l'essence de la Technique Ataru en devenant la Yoda obscur, bougeant dans tous les sens et effectuant les mouvements les plus acrobatiques possibles.

    Je bougeais très rapidement et j'utilisais la Force pour créer des Illusions ou encore de puissants Éclairs de Force et d'un coup je surpris mon adversaire en dégainant ma lame simple et en me m'étant à manier mon double sabre-laser à une main. J'attaquais rapidement prenant l'avantage de l'offensive et dans un geste rapide je perforais le Seigneur Sith de part en part. Je créais une technique permettant de manier un double sabre-laser et un simple en même temps. Je souris en voyant le visage décomposé des curieux. Je posais mon pied gauche sur le corps du Seigneur Sith en regardant les yeux qui étaient rivé sur moi.


    « Aujourd'hui vous êtes tous témoins du changement, je prends sa place et son titre de Seigneur Sith, si l'un de vous souhaite le contester qu'il se présente devant moi arme à la main. »

    Voyant ma détermination il n'y eu aucun volontaire, rares étaient ceux qui avaient le cran de se mesurer à un Seigneur Sith, moi je l'avais fait en respectant tout ce que j'avais dit à Kira j'avais fait la même chose pour prendre le titre de Seigneur Sith que je l'avais fait pour être reconnu comme apprenti du tant de mon enfance. C'était les bases de l'apprentissage ce que j'avais dit à Kira, j'avais montré à mon apprentie que mes paroles n'étaient pas du vent. Je rejoins la jeune femme avec un sourire en lui disant d'une voix tranquille.

    « Toujours partante pour aller sur Naboo ou tu préfères l'entraînement plus classique? »

    Une petite touche d'humour dans ma voix, je ne perdais pas mon petit humour même avec Kira, elle restait quand même une bonne copine et si nous avions été des Jedi j'aurais eu le désir de l'aider à parfaire sa formation, mais là en tant que Sith je faisais pour la rendre plus puissante qu'elle ne l'a jamais été.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV] Jeu 12 Jan - 1:37

    « L'Empire actuel est faible, tout comme notre Ordre, à nous de changer la donne, nous ne sommes pas les instruments des Impériaux, c'est l'inverse, ils nous servent et point barre. C'est ça que notre Ordre à oublié et que je vais restaurer. »

    J'étais en train de chercher la réponse à la question de Mephist, si j'allais devenir son apprenti ou non, je tournais en rond et faisais les cents pas. Et tout m'apparu plus clair encore, c'est là que j'avais pris ma décision, posant un genoux au sol et faisant mon serment à la jeune sith face à moi. C'est suite à mon acte qu'elle me répondit d'une voix sèche, pleine de volonté et de détermination.[/i]

    « Tu deviens aujourd'hui mon apprentie Kira, mais en aucun cas ton rang changera, tu restes une guerrière Sith mais ça n'empêche pas que tu sois mon apprentie! Tu as posée un genou à terre devant moi, à toi de l'assumer! »

    Je la regardais dans les yeux avant de baiser la humblement tête en signe de soumission.

    - Il sera fait selon vos désirs Maître.

    « Première leçon à toujours à suivre avec moi »

    Elle me souleva par la Force puis me plaqua contre le mur d'une voix déterminée, mon regard montrait ma surprise.

    « Regarde devant toi! Ne recule et n'hésite jamais! Affronte ton adversaire en le regardant dans les yeux! Souviens-toi du code de notre Ordre! Ne ressent pas la peur, fais-là ressentir aux autres! N'es aucune pitié! »

    Elle me fixait son regard avec une lueur rouge dans les miens, elle m'obligeait à la regarder alors que j'étais toujours maintenu contre le mur. Je continuais à la fixer dans les yeux alors que la force qui m'habitait commencer à m'entourer pour lutter contre la pression exercée par Mephist, mes yeux se soulignaient d'une teinte sombre et menaçante, je n'aimais pas être au pied du mur, elle avait dû le comprendre. Je ne réagissais pas au quart de tour mais le fait d'avoir à nouveau un Maître réveillait ma noirceur endormi, Mephist avait un truc qui faisait réagir le côté obscur en moi.

    « Garde à l'esprit, les Seigneurs Sith propose de la puissance sur un chemin facile. Avec moi le chemin est tout autre, il est très difficile, mais il conduit à la surpuissance! »

    Je me relâcha et je glissais au sol mon aura sombre toujours activé tandis qu'elle me regardait toujours les yeux teintés de rouges. Peut-être qu'elle était fière déjà de ma réaction car malgré ma chute au sol je n'avais toujours pas quitter son regard des yeux.

    « La leçon est terminée! Ce que je viens de dire est la base de ton apprentissage avec moi, si tu ne gardes pas ça à l'esprit tu seras morte avant d'avoir goutter à la vraie liberté! Pour te montrer que mes paroles ne sont pas du vent, suis-moi! »

    Elle me lança un sourire sadique et automatiquement je quittais la pièce à ses côtés, nous nous enfoncions dans le Temple Sith jusqu'à la salle d'entraînement, là où se trouvait un Seigneur Sith et un Maître d'arme. Mephist me contacta mentalement.

      # Observes bien! #


    Je restais tranquillement dans l'ombre en croisant les bras alors qu'elle m'avançait dans la salle d'entraînement en direction du Seigneur Sith qui la snobé du regard. Arrivée devant lui elle le regardait dans les yeux puis cracha à ses pieds. Vivement elle mis de la distance, elle dansait et le provoquait dans un défi. Bêtement il fonçait tête baissée et dégaina ses deux lames pour l'attaquer, Mephist sortait un double sabre et parait tous ses gestes en ripostant par des coups de pieds agressifs et précis. Elle utilisait l'Ataru pour se battre, elle était vraiment très rapide.

    Soit elle utilisait la Force pour créer des Illusions ou bien de puissants éclairs. Rapidement elle dégaina un autre sabre, une lame simple en continuant à manier son double sabre-laser d'une main, j'étais vraiment impressionné et lui aussi apparemment. Elle prit rapidement l'avantage et d'un geste vif elle perfora le Seigneur Sith de part en part. Tout le monde était choqué, j'étais juste impressionné. Elle posa son pied sur le corps du Seigneur Sith en signe de supériorité et de victoire regardant les yeux tous tournés vers elle.


    « Aujourd'hui vous êtes tous témoins du changement, je prends sa place et son titre de Seigneur Sith, si l'un de vous souhaite le contester qu'il se présente devant moi arme à la main. »

    Personnes ne levaient le petit doigts pour profiter de la situation, tous fermaient leurs gueules devant Mephist. Elle venait de me prouver qu'elle tiendrait parole dans ses gestes, c'est ainsi qu'avec un sourire elle me rejoignait et me dit d'une voix calme.

    « Toujours partante pour aller sur Naboo ou tu préfères l'entraînement plus classique? »

    Je lui lançais un sourire complice en retour, ayant déjà ma petite idée sur le choix à prendre.

    - Je penses que Naboo sera le mieux Maître après tout vous souhaitiez prendre un peu de bon temps au soleil non ?

[Fini ?]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je joue comme je l'entends [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Je joue comme je l'entends [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Dromund Kaas [Sith] :: Temple Sith-