Partagez| .

De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Mer 2 Avr - 5:38

C’est la fête, c’est la fête, service garanti impec… Et oui, c’était l’heure de célébrer avec ma petite famille dysfonctionnelle! Que célébrions-nous? L’anniversaire du CDZ, comme à tous les ans. Réception privée dans un endroit très sélect, pas d’invités extérieurs, juste mes p’tits gars et mes p’tites filles. Les enfants du CDZ, ceux grâce à qui nous continuions à terroriser la galaxie. Et je ne lésinais sur aucune dépense. Les meilleurs alcools, la plus exquise des nourritures… Rien n’était trop cher pour ne pas se retrouver à ma table. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’était quelque chose de très bien, très propre : nous étions des criminels avec de la classe. Vous ne verrez jamais dans une de mes réceptions des gens se lancer de la nourriture, roter à table ou vomir dans un coin de la pièce.

Nous sommes le CDZ, pas ces péquenots d’amateurs criminels ou pire encore, des Hutts. Nous avions toute la classe qu’il fallait d’un côté et tout le sadisme et la sauvagerie de l’autre. C’était comme ça que l’on se maintenait au-dessus de la compétition. Cette année, nous avions décidé de faire les choses en grand : Nous avions tout simplement décidé de faire la fête dans un club exclusif sur Bespin. Nous avions tout simplement loué le niveau au complet. Et pas n’importe quel niveau, le niveau 1. Le nec plus ultra. Ça m’avait coûté une fortune mais en même temps moins que ce que cela aurait pu être : c’est ce qui arrive quand des gens vous doivent de l’argent. Soudainement, ils se montrent cent fois plus coopératifs que d’ordinaire. N’empêche que la corruption, c’est à mon avis l’arme absolue. Elle vous permet d’avoir ce que vous voulez quoi!

Et donc la fête battait son plein, avec de la musique, des rires, des anecdotes… Et pour cette fois, j’avais décidé de faire une thématique droide : pour le service, pour la musique, pour le divertissement… La dernière thématique, la thématique Hutt… Avait été vraiment salissante. Et la thématique d’avant, avec les Twi’lek, les Togrutas, les Falleens et les Zeltrons… Avait été un peu trop réussi. Mais bon. Il faut bien varier les choses sinon la routine s’installe et nous détestons la routine. Pas toute les routines mais la routine ennuyeuse oui. Quand il n’y a plus de surprise, à quoi bon continuer. Et justement, parlant de surprise… Je n’avais pas invité cette zeltrone et elle ne faisait pas partie de la famille. Je veux dire… Je le saurais, sinon. Il y a quand même des… Physiques dirons-nous qui ne s’oublient pas. Celui-là par exemple…

Slayer, une de mes lieutenants et garde du corps pour la soirée arriva aux même conclusions que moi sauf que lui mit la zeltrone en joue dans l’intention évidente de la transformer en passoire. Allons donc. Quelqu’un avec assez de cran pour s’INVITER à une réception privée du CDZ mérite au moins une main d’applaudissement et une chance de s’expliquer avant de se faire descendre. Je lui fis signe de s’approcher. Quand même, il fallait se montrer un minimum poli et civilisé. Voyant que la fête s’était arrêtée momentanément, je rassurai mon petit monde en levant mon verre et les festivités reprirent de plus belle, comme si rien ne s’était passé. Je savais, par contre, qu’au moindre geste suspect, la moitié de la salle aurait une arme à la main… Quoi? On est prudent ou on ne l’est pas et c’est la prudence qui nous garde en vie!


« Et moi qui commençait à me demander quelle serait la plus grosse surprise de cette soirée… Tu es soit complètement débile ma jolie ou alors tu en as une sacrée paire pour te présenter ici sans invitation. Qui courtise la mort mérite le mariage du millénaire avec. Qui es-tu et que viens-tu faire ici? Tu n’as pas la tête de quelqu’un qui cherche du travail alors qu’est-ce que tu veux? Une faveur? »


Dernière édition par Tyria Zann le Mer 2 Avr - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Mer 2 Avr - 9:05

Bespin, la Cité des Nuages. Aynira aimait bien cette endroit. Le luxe, les couchés de soleil à travers l'atmosphère de la géante gazeuse. Bon par contre elle aimait moins le vent. Pas moyen d'avoir une robe quand on se balade dehors, sauf si ça gène pas de devoir la retenir contre elle. Pourquoi la Zeltrone était ici ? L'un des administrateurs de la Cité des Nuages, celui qui gère le personnel des raffineries de tibanna dans les niveaux inférieurs était depuis peu à ce poste. Comme la majorité du personnel minier de la Cité était composée d'Ugnaught et qu'il n'y connaissait rien, il demanda à voir la Zeltrone pour quelques conseils sur les meilleurs façons à travailler avec eux.

Autant le dire tout de suite, cette entrevue était barbante. Pas parce qu'il fallait parler de la culture ugnaught à un fils de riche de Coruscant qui venait de quitter sa grosse ville planétaire pour la première fois de sa vie, mais parce que cet homme avait clairement une autre idée en tête en invitant la Zeltronne. Inutile de faire un dessin je suppose ? Le pauvre, il a eut une sacrée douche glacée à chaque fois que ses avances, de plus en plus insistantes et grossières, recevaient chaque refus catégorique de plus en plus moqueurs de la part d'Aynira.

Bref, l'entrevue se termina plus rapidement que prévu pour le commanditaire. La question qui était maintenant dans l'esprit de la Zeltronne était "qu'est ce que je faire faire ce soir?" Elle pourrait faire comme tous les touristes de passage ici et allait au casino, mais non. Pas envie de claquer de crédits, ce qui rendrait la journée encore plus frustrante. Elle pourrait tout bonnement repartir dans son vaisseau et soit partir, soit passer un peu de temps avec ses compagnes, mais non. Pas envie de partir et même si elle adorait passer du temps avec ses compagnes, elle avait plutôt la tête à s'amuser. S'amuser ? En voila une bonne idée. Il doit bien y avoir des fêtes prévus ici et peut être une ce soir.

Elle vérifia alors le planning des activités de la Cité des Nuages. Une soirée de charité dans le casino de "l'ouragan doré"? Non, c'est plein d'hypocrites qui sont là pour se montrer et bien se faire voir et puis c'est d'un chiant les soirée de charité en générale, sauf quand vous rencontrez une superbe créature et que vous passez la soirée à être "charitable" l'une envers l'autre. Là la soirée devenait amusante, mais c'était au petit bonheur la chance pour en trouver une.

Une soirée d'anniversaire de la Cantina "Le Nuage Ivre"? Offre spéciale : Une conso achetée, la seconde à moitié prix. Non. Pas la tête à aller se saouler dans une cantina. À chaque fois qu'elle va dans une cantina, elle tombe toujours sur une personne voulant mettre à l'épreuve la "résistance à l'alcool des Zeltrons". Personne n'a réussit à la battre. Et puis bon, c'était l'anniversaire de la cantina, c'est pas très sympa d'aller là bas pour vider son stock.

Bref pas de chance, aucun soirée de prévue. Ou du moins aucune soirée intéressante de prévue. C'est alors qu'elle remarque une petite annonce : "Le pont 1 de la Cité des Nuages sera intégralement fermé toute la nuit à l'occasion d'une soirée privée" Ça c'était intéressant. Les soirées privées étaient sympa la très grande majorité du temps. Le fait que ce soit "privée" indiquant des tas d'amusement qui ne seraient pas possible autrement. Néanmoins, impossible de savoir qui avait loué tout un niveau de la Cité des Nuages. À part qu'il ou elle était riche, ça pouvait être aussi bien un anniversaire zeltron qu'un débat politique d'un groupe pro-humain hautement xénophobes.

Néanmoins, elle décida de tenter le coup. Ce n'était pas la première fois qu'elle se rendait "à l'improviste" dans des soirées où elle n'était pas conviée. Mais bon après personne ne la refoule, une Zeltrone, c'est l'ambiance assurée. Elle se rendit donc dans son vaisseau et se prépara. Quelque chose de simple. Une robe noire simple s'arrêtant à mi-mollet, fendu jusqu'à mi cuisse à gauche, un décolleté légèrement plongeant, mais pas trop et une taille légèrement moulante, mais pas trop. Bref, séduisante, mais pas provocante, elle ne savait pas sur quoi elle allait tomber.

C'est ainsi qu'elle se rendit au pont 1. Elle eut directement un obstacle sous la forme de gardes. Au départ, ils refusaient de la laisser passer, mais les hommes, surtout des jeunes comme eux, c'est pas très dure à manipuler. Il suffit d'avoir une voix mielleuse, quelques poses suggestives et ils vous mangent dans la main, même pas besoin de phéromones. Elle eut même des informations des sur la soirée. C'était une fête pour l'anniversaire du Consortium de Zann. Tout le haut gratin de l'organisation est présent et même la grande patronne, Tyria Zann était de la partie.

Aynira avait toujours trouvée cette femme fascinante. La femme héritière d'un empire du crime et qui parvint à s'imposer dans ce monde ô combien dangereux. Cela lui donna une occasion de plus de vouloir y aller. C'était dangereux et elle le savait, mais elle connaissait quelque membre haut placé du Consortium, des gens qui avaient fait appel à ses services. Et puis sans dangers, ça ne serait pas vraiment un jeu.

Elle parvint à convaincre les gardes de la laisser passer. De là, se faire passer pour une invité "qui s'était égarée" auprès des autres patrouilles n'avaient rien de bien difficile. Elle entra enfin dans la salle. Tout y était, la musique, l'alcool, les jolies filles. Tout le monde en costumes hors de prix en train de manger discuter, rire. On dirait pas que c'est un ramassis de criminels. Et pourtant, c'était le cas.

Une personne la menaça avec une arme. Un droide. Un modèle qu'Ayni n'avait jamais vue. Toute la salle se tut, fixant la scène. Une grosse tension était palpable. Puis une femme leva son verre tout en se rapprochant de la Zeltronne. La fête reprit comme si rien ne s'était passée. Et puis elle s'adressa à la jeune femme, lui demandant qui elle était et ce qu'elle voulait :


"Et bien par où commencer... Je cherchait un endroit pour faire la fête, mais la Cité des Nuages n'avait rien à offrir a part une "soirée privée" sur tout un pont réservé. Par curiosité je suis venue voir. Je suis tombée sur des gardes qui m'ont laissée entrer en disant que c'était la fête de la CDZ. Enfin une fête qui promettait d'être sympa, mieux que cette soirée anniversaire dans cette cantina "une conso achetée, la deuxième à moitié prix" ou que la soirée charité au casino avec tout ces hypocrites juste là pour se montrer. Donc voilà, ça m'a parue être la soirée la plus amusante des trois. Les fêtes du Consortium sont réputées. Sinon je m'appelle Aynira Leyra et si je puis me permettre, d'ailleurs je le fais, vous êtes plus mignonne en vrai que sur les avis de recherches... Et pour la faveur, je dirais que ça dépend de qui me la propose"

Acheva t elle son monologue sur une voix calme et douce mais aussi respectueuse et légèrement désinvolte, bref du Ayni tout craché
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Mer 2 Avr - 9:52

J’éclatai d’un rire sonore, d’une voix qui sans être extrêmement grave allait bien avec mon apparence de dure. Elle me plaisait cette petite. Elle avait du cran, elle avait de la répartie et elle avait de la classe. Tant mieux. Je détestais les faibles et les lâches. Chose certaine, elle avait réussi à entrer dans mes bonnes grâces, pour le moment. Faisant signe à un des droides faisant le service, je lui demandai une bonne bouteille et deux verres. Une fois qu’il me les eu apportés, je rempli son verre, le mien… Et commençai à boire directement au goulot de ladite bouteille. Quoi? L’alcool n’avait jamais été un problème pour moi alors j’en profitais! Ce qui était drôle dans tout cela? Elle venait d’arriver, elle ne faisait pas partie de la famille et pourtant déjà on venait lui faire causette. Quoi, je l’avais fait s’asseoir à ma droite donc elle était visible.[/i]

[b] « Du calme les enfants, du calme. Laissez-moi causer avec elle un peu et attendez votre tour. En tout cas tu me plais, Aynira Leyra, si c’est bien là ton vrai nom. SPIKE! Vérifie son identité tu veux? Désolé ma jolie mais on n’est jamais trop prudente dans mon métier. Les imprudents meurent, les avisés survivent. Moi? Je passe mon temps à dire que je survis parce que je suis une manifestation pure du chaos. »


Quoi? Pourquoi est-ce que j’aurais besoin d’être mal à l’aise ou méfiante alors que merde, l’Empire n’osait même pas se frotter à moi! Je faisais ce que je voulais et personne n’avait quelque leçon que ce soit à me donner. Il faut dire qu’une partie de sa réponse me faisait bien sourire. Plus mignonne que sur mon avis de recherche? Ma jolie, si je le voulais, je pouvais transformer ce corps en un instrument à damner le plus chaste des hommes. C’est juste que un, les cheveux long c’est de la merde pour se battre, deux, le maquillage et ces conneries, c’est du temps perdu et trois, je préfères ma tenue utilitaire à n’importe quelle robe. Je le faisais de temps en temps, prendre soin de mon apparence pour des histoires d’infiltration mais… Pas souvent quoi. J’étais une femme d’affaire, une chef criminelle et une guerrière : mon agenda était plus que chargé.

Et de penser qu’elle aurait pu se retrouver dans un de ces deux événements déprimants qu’elle avait cité. Non, elle n’était pas des nôtres mais bon. Elle n’avait pas d’armes sur elle (les détecteurs me l’auraient dit sinon), pas de poison et selon le dossier que Spike venait de me présenter, elle ne bossait pas pour les Hutts. Elle pouvait rester. La compagnie n’était pas désagréable. La compagnie n’est jamais désagréable quand il y a des zeltrons dans le coin. C’est une des lois non écrite de l’univers en fait. Moi je réfléchissais sur ce qu’elle avait dit à propos de la faveur. Je ne vois pas à quoi elle pourrait bien me servir, personnellement. Elle n’était pas une esclave donc elle ne me servirait à rien comme danseuse… Elle n’était pas là pour de l’embauche elle n’avait pas le profil d’une combattante… Je pouvais penser à deux ou trois trucs mais…


« Tu sais quoi? J’ai un défi pour toi. Je suis persuadée que je peux me claquer plus de bouteilles d’alcool que toi. Tu as un deuxième foie, pas vrai? Moi j’ai une résistance naturelle et des morceaux de technologie pour faire le boulot. D’accord, d’accord. C’est super con comme défi mais… S’il n’y a pas de risque, à quoi ça sert, pas vrai? Soyons raisonnables : trois bouteilles et on regarde qui est le plus affecté! »
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Jeu 3 Avr - 7:53

Apparemment, ça se passait plutôt bien. Tyria accepta la présence de la Zeltrone à sa fête, pour le moment. Elle fit servir un verre à Ayni tandis qu'elle s’enfila le reste de la bouteille au goulot à elle seule. La chef de la CDZ fit asseoir Aynira à sa table et plus particulièrement juste à sa droite.

Les autres membres présents commencèrent tous à s'intéresser à la Zeltrone, voulant faire connaissance avec elle, mais Tyria s'imposa comme une mère parlant à ses enfants en disant qu'elle avait la priorité. Elle fit également vérifier l'identité de la Zeltrone, disant qu'on n'était jamais trop prudent dans son métier et faisant un petit speech sur sa vision de la survie dans la galaxie :


"Si seulement toutes les manifestations pures du chaos étaient aussi sympathique et belle gueule. Mais bon en même temps, c'est bien les exceptions aussi."

Est ce qu'elle venait juste de flirter ouvertement avec la criminelle la plus puissante de la galaxie? Et bien... oui. C'était dans sa nature. Quand elle trouvait une femme belle, elle le disait. Quand elle trouvait une personne stupide, elle le disait aussi. Mais quand elle trouvait une femme belle, elle ne pouvait pas s'empêcher de jouer les séductrices. Mais bon tous les Zeltrons sont connus pour ça.

C'est alors que Tyria proposa un défi : qui encaisse mieux l'alcool ? Bizarre, elle pensait qu'elle était à cette anniversaire de cantina, mais bon, ce n'était pas la première ivrogne venue qui lui proposa ça, c'était la patronne de la CDZ. Par contre, le nombre de bouteilles proposées étaient comme elle le disait, raisonnable, un peu trop d'ailleurs. Mais bon, elle était pour faire la fête, alors elle allait faire la fête :


"Trois bouteilles ? Tu vas pas te coucher tôt non plus tant que tu y es ?"

Un son se leva dans la pièce, elle venait ouvertement de lancer une pique à la boss de la CDZ. Celle-ci rigola avant de faire amener les bouteilles. Un alcool fort, très fort. Peut être pas si raisonnable que ça en fin de compte. Ce fut la Zeltrone qui ouvrit le bal, avalant le contenu de la bouteille au goulot en presque une traite. Un petit gloussement quand elle entendit un membre présent dire qu'elle allait finir la bouteille plus vite qu'un "Impérial qui fuit après avoir vus des Ewoks".

Le première bouteille vide, Ayni semblait même pas affecter par l'alcool :


"Je pourrais faire ça toute la nuit et toi?"

Lança t elle a Tyria qui descendit le contenu de la bouteille avec la même facilité que la Zeltrone. Ce fut le même cas pour la seconde qui partit tout aussi vite que la première, même si elle semblait déjà plus corsée que la première. La troisième par contre eut un peu plus de mal à passer, même si ça ne se voyait pas vraiment. Elle devait être encore plus chargée que les deux autres. Tyria elle, bue sa troisième bouteilles sans difficultés :

"Bon et maintenant? Comment on fait pour savoir qui est la plus atteinte de nous deux?"

Dit elle avec une voix qui semblait "sobre", comme si le défi avait été fait avec des jus de fruit, pas de l'alcool. En fait, la troisième bouteille commença à faire effet. Elle n'était pas ivre morte sur le tapis, mais elle était surement positive aux tests d'ébriété au volant... En même temps, suffit d'un verre pour atteindre cette limite, donc ça voulait rien dire. Mais la Zeltrone avait une légère bouffée de chaleur, ce qui voulait dire qu'elle était bien en train de se saouler.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Jeu 3 Avr - 8:24

« Tu tiens encore debout non? Tu passes le premier test, voilà ce qui se passe. Si tu savais le nombre de fanfarons qui se présentent devant moi, essaient de m’impressionner et qui se couvrent de ridicule… Si j’avais reçu un crédit pour chacun de ces imbéciles, je serais dix fois plus riche que maintenant. Je le redis, tu as du cran et j’aime les gens qui ont du cran. Dommage que tu bosses pas pour moi. »

Ce que je ne disais pas c’est que mes bouteilles… Avaient été trafiquées en fait. Il s’agissait d’un alcool fortement dilué. Concrètement j’aurais pu en boire des dizaines et avant d’être saoule, la vessie m’aurait éclatée. Tricher? Non pas exactement. Tricher se fait pour le plaisir mesquin de gagner. Dans le cas actuel, je voulais savoir à qui j’avais à faire. Plus la soirée avançait, plus cette petite m’étonnait. Impressionner… Pas encore. Pas encore. Cela viendrait en temps et lieu. Elle évoluait parmi les plus dangereux criminels de la galaxie sans avoir peur, elle me flirtait ouvertement même si j’avais ma gueule de tous les jours (et j’ai plus l’air d’un garçon manqué qu’autre chose avec ma gueule de tous les jours) et tout ça avec un naturel pratiquement désarmant. En tout cas je pouvais voir que mes p’tits gars étaient tout aussi étonnés que moi.

Il faut dire qu’au sein du CDZ, les Zeltrons… Ce sont plus des esclaves, de la marchandise, que des gens qui s’invitent à nos fêtes et épatent la galerie. Dépaysement total si j’ose dire. Et puis merde, ce n’était pas pour rien non plus que j’avais passé ce commentaire. Quoi? Anodin de dire dommage qu’elle ne travaille pas pour moi? Oh que non. Il était de notoriété publique que quand je parle de travailler pour moi, c’est pour le Consortium de Zann. Pas le Consortium, le regroupement de criminel. MON CDZ. Et je triais mon monde sur le volet. Le CDZ c’était mon élite, le top du top. Alors de dire à une étrangère : dommage que tu ne sois pas des nôtres, ce n’était pas rien. Mais tiens, puisqu’elle tenait encore debout, qu’elle ne perdait pas une miette de son assurance, pourquoi ne pas lui donner un nouveau défi?

Elle m’avait impressionné deux fois. La troisième lui vaudrait une faveur. Une faveur de Tyria Zann, c’était plus rare qu’un politicien honnête. Mes gars peuvent vous le garantir. Je suis avare sur ce point : je ne donne pas ce genre de choses facilement. Voyons voir jusqu’où elle était prête à aller, cette Aynira Leyra. Ce que je ne disais pas et que je ne dirais pas c’est que si elle me décevait, les conséquences seraient fâcheuses. Quoi? Vous pensez que quand je défie tout se fait sans conséquences? Les conséquences ne sont pas visibles parce que je ne les annonce pas. Pourtant, elles sont toujours là. Bien présentes. Je ne piège jamais. Il faut juste savoir voir les choses sans qu’on vous dise où elles sont. Allez hop pourquoi pas. C’est la fête, non? Nous allons voir qui des deux avait le plus de cran. Je n’avais pas froid aux yeux moi non plus. Loin de là.


« Alors… Tu m’as impressionné deux fois. Tu réussis une troisième fois et tu as droit à une faveur de ma part. Tu pourras demander ce qu’il te plait. Si je juge raisonnable, je te l’accorde, sinon tu fais un nouveau choix. Tu as trois façons de relever le défi : une quatrième bouteille mais de l’alcool pur donc potentiellement mortel, battre mon record sur le rancor mécanique donc ne pas tomber ou alors… Freestyle. Arranges toi pour m’impressionner. »
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Ven 4 Avr - 2:02

Ayni avait réussit le "test". Tyria expliqua que c'était nécessaire pour "faire le tri". Séparer les gens qui ont mérités le droit de lui parler ou de la fréquenter des autres. La chef du Consortium disait même que c'était dommage que la Zeltronne ne travaillait pas pour elle. Apparemment, ça voulait dire beaucoup de chose pour l'Humaine.

Aussi proposa t-elle un nouveau défi. Elle avait le choix entre demander une faveur à la dirigeante de la CDZ, ou alors choisir entre avaler une bouteille d'alcool pur, faire du rancor mécanique ou... choisir elle même une autre manière de l'impressionner. Comme dit précédemment, Aynira n'était pas là pour demander un service à Tyria, donc elle ne savait pas vraiment quelle faveur lui demander. Ensuite, boire une bouteille d'alcool pur était dangereux. Déjà essayée, mais pas approuvée, même avec deux fois, l'éthanol pure faisait des dégâts. Pour le rancor mécanique... il faut dire qu'Ayni n'en avait que 2-3 fois dans sa vie et ses performances n'étaient pas terrible.

Il ne lui restait plus que l'improvisation. Il fallait quelque chose qui impressionne Tyria, une femme qui aime l'audace, la force de caractère et reconnue pour sa désinvolture. Il fallait aussi que la Zeltrone soit "naturelle", qu'elle ne se force pas à faire quelque chose, l'Humaine le remarquerait très vite. De son point de vue, il ne restait qu'une solution possible conciliant toutes ces "exigences" requises.

Tout cela ne dura pas plus de quelques secondes. Quelques secondes pendant lesquelles, le regard de la Zeltrone et celle de l'Humaine ne se quittèrent pas d'un cil. Aynira se rapprocha à quelques centimètres du visage de Tyria sans la lâcher du regard. Elle voulait l'impressionner avec le "jeu du regard"? Non. Elle avait autre chose en tête :


"Je crois que j'ai trouvée un moyen..."

Elle ne laissa même pas le temps à Tyria d'assimiler cette phrase que les lèvres d'Ayni se posa soudainement sur les siennes. La chef de la CDZ fut apparemment surprise, il faut dire qu'Ayni avait toujours son regard planté dans le siens alors que le baiser devenait de plus en plus ardent. Mais elle se ressaisit rapidement pour en profiter et répondre au baiser d'une manière toute aussi fougueuse, toujours les yeux dans les yeux.

Cela dura plusieurs secondes. Apparemment, aucune des deux n'avaient envie d'arrêter ma première. Il fallait dire que pour Aynira, Tyria se débrouillait très bien. Toutefois, en un regard, les deux femmes semblaient communiquer et se mettre d'accord pour arrêter en même temps. Ainsi, après plusieurs dizaines de seconde d'un baiser ardent ininterrompu sous le regard majoritairement médusé de l'assemblée, les deux femmes éloignèrent leurs lèvres et reprirent leur posture d'origine, comme si de rien n'était :


"Assez impressionnant pour toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Ven 4 Avr - 3:34

C’était officiel : cette petite venait de passer le test haut la main. Oser embrasser la chef du Consortium de Zann et de cette façon en plus… J’avais mis bien des gens au défi et j’avais vu bien des imbéciles échouer. J’avais vu bien des espoirs prometteurs se vautrer dans la dernière ligne droite. Aynira Leyra faisait partie de cette catégorie de personnes qui font ce qu’elles disent, qui sont ce qu’elles donnent l’impression d’être. C’était rare, très rare, tout le monde cherchant en général à présenter le meilleur visage possible et pourtant… Les faits parlaient pour eux-mêmes. Et je devais admettre que l’expérience n’était pas désagréable. Bon, une femme dans ma position se devait d’être ouverte d’esprit donc le fait qu’elle soit une femme ne me gênait en rien. Je veux dire… Dans le monde du crime, vous voyez des choses bien plus surprenantes.

Et tant qu’à y être, pourquoi ne pas rendre le spectacle plus mémorable encore? Je répondis à son audace par mon audace. Combattre le feu par le feu. Quoi que ce combat n’était pas désagréable, loin de là. Amusant? Assurément. De voir la tête de certains de mes p’tits gars… Quoi, il faut profiter de la vie, elle est bien trop courte sinon! J’en savais quelque chose, au nombre de morceaux qu’on avait dû remplacer sur moi. Un œil, une partie de cerveau, un bras, une jambe, le réarrangement de mes organes internes... J’avais tellement de métal et d’électronique en moi que s’ils n’avaient pas été camouflés aux lectures des détecteurs, je n’aurais plus jamais pu mettre les pieds dans un spatioport. C’est vous dire. Cela ne voulait pas dire que je faisais constamment la fête non. J’étais très sérieuse et disciplinée. Le contrôle? J’ADORE.


« J’aime ton style ma jolie, j’aime ton style. Je ne peux pas dire que cela me surprend d’une Zeltrone mais il fallait quand même avoir les couilles de le faire. Beau travail. Très beau travail. Maintenant tu as droit à une faveur de ma part. Maintenant ou plus tard. Et je n’oublie jamais une promesse. N’importe lequel de mes partenaires d’affaires pourra te le garantir. En attendant… Que la fête continue!

Arrêtez de pousser les enfants, vous allez tous pouvoir poser vos questions. Une question par personne, si vous demandez deux fois la même chose vous perdez votre question et notre invitée a le droit de ne pas répondre si la question l’embête. Ce n’est pas une bête de cirque. Peut-être une bête au lit mais ça… Ça ne nous regarde pas. Soyez gentils et ne me forcez pas à devoir me montrer méchante le jour de l’anniversaire du CDZ! »


Et là même si j’avais voulu la soustraire aux questions de mes gars c’était impossible. Elle était devenue le centre de toutes les attentions et la moitié de la salle voulait entendre son histoire, savoir qui elle était, ce genre de choses. Bande de petits curieux. De grands enfants quoi. Mais je les aimais comme ça. Moi? Oh bah j’en profitai pour m’éclipser. Le boulot n’attend pas, même pendant une fête aussi importante que celle du CDZ. Je me retirai donc dans le bureau du fond. J’allais refaire quelques apparences plus tard dans la soirée évidemment mais en même temps, ce n’était pas MA fête. C’était celle de tous ceux et celles qui bossaient pour le Consortium de Zann. Qu’ils s’amusent un peu, qu’ils profitent de la vie. À quoi bon se joindre à une vie de crime si ce n’est pas pour profiter de l’exquise liberté qu’elle permet!
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Dim 6 Avr - 12:17

L'idée d'Ayni fut la bonne. Culottée, mais bonne. Et puis il faut dire que c'était pas désagréable. Tyria se débrouillait bien. Et puis bon, embrasser, la criminelle la plus puissante de la galaxie ça n'arrivait pas tous les jours. Ayni pouvait rayer ça sur sa liste des "choses coquines à faire avant de mourir". Les autres choses sur la liste ? Honnêtement vous ne voulez pas savoir tout ce que l'esprit d'une Zeltrone peut imaginer dans ce domaine. Bon d'accord il n'y avait pas que "embrasser la criminelle la plus puissante de la galaxie". Il y avait tout le reste des actions pour adultes découlant de cette étape. Mais bon, on peut pas avoir tout ce qu'on veux... malheureusement.

Bref Tyria annonça que la Zeltrone avait passée les tests haut la main avant dire qu'elle pourrait lui demander une faveur en retour. Puis elle déclara à tous de faire la fête avant de s'éclipser. Ayni fit un petit sourire à l'Humaine quand elle lui lança une pique sur ses possibles "performances au lit". Dommages qu'il y avait tout ce monde, elle aurait put la convaincre sur ce point là tout de suite. Quoi ? Tyria était mignonne et malgré ses activités, elle avait une force de caractère qui ne laissait pas la Zeltronne indifférente.

Donc oui, si elle en avait eut le temps, Aynira n'aurait pas hésité à séduire davantage la leader de la CDZ, mais les autres invités s'interposèrent, voulant faire connaissance avec la Zeltrone. Tant pis, peut être plus tard alors, la soirée venait juste de commencer après tout.

Une des personnes vint à sa rencontre, une Twi'lek. Une connaissance d'Aynira. Enfin plutôt une "cliente". Elle s'en souvenait encore parfaitement de leur première rencontre. C'était sur Nar Shaddaa et la Twi'lek s'avéra rapidement être une ancienne esclave qui devint elle-même esclavagiste. Tu parles d'une ironie. Ayni n'approuve pas l'esclavage, mais chez les Twi'lek c'était une partie intégrante de leur culture. Les femmes, reconnue pour leur beauté dans toute la galaxie sont vendue par leur propre familles, que ce soit pour gagner de l'argent, se débarrasser d'orphelins ou encore pour donner une chance de vivre dans un lieu plus confortable que Ryloth. La culture populaire twi'lek dit même que l'esclavage permet à leur race de se répandre dans la galaxie à peu de frais et ainsi contribuer à la perpétuation de la race et de leur culture. La réalité est infiniment plus sombre que ça et la vie des pauvres femmes qui n'ont "pas de chances" se résume à une servitude atroce et bien souvent de nature sexuelle que ce soit dans le harem d'un criminel ou dans un réseau de prostitution.

Bref, les deux femmes s'étaient donc rencontrées sur Nar Shaddaa. L'esclavagiste voulait des renseignements sur la culture wookie afin qu'ils souffrent moins de leur servitude et donc qu'ils soient plus productif tout en diminuant les risques de révolte. En épargnant les détails, disons que l'entrevue dura plus longtemps que prévue et que les deux femmes se séparèrent au matin. La première d'une série d'entrevues se terminant exactement comme la première... Cela dit, les conseils d'Ayni était peut-être l'explication de "l'efficacité" de l'esclavagiste qui lui valu de figurer sur la liste des invités de la soirée.

Elle parla aussi à une Hapienne qui disait être celle qu'on envoyait à la rencontre de ceux qui ne voulaient pas honorer leurs engagements avec le CDZ. Elle discuta aussi avec une "Maitresse Vornskr", moins loquace que la Hapienne, mais tout aussi impressionnée qu'elle par la "performance" de la Zeltrone. Cela dura quelques heures, au cours desquels la Zeltrone s'amusa, mais rapidement, elle rechercha un coin tranquille. Elle aimait faire la fête c'est vrai, mais pas être le centre d'attention ni même l'évènement de la soirée et il fait dire que les hommes n'ont pas perdus leur temps pour demander si la Zeltrone était libre. Elle déclina poliment toute les offres, même celle d'un certain "Spike", ce qui avait rire toute l'assemblée même si Ayni ne savait pas vraiment pourquoi.

Elle chercha le bureau de Tyria. C'était sans doute le coin le plus tranquille du niveau. Elle avait bien besoin de calme pour récupérer. Et puis si Tyria était dans les parages, c'était que du bonus.

Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Lun 7 Avr - 2:51

Je pouvais voir depuis les caméras que la fête battait son plein même si je n’étais pas là et que notre invitée surprise s’entendait bien avec pas mal tout le monde. Je ne pus m’empêcher de rugir de rire quand elle rejeta les avances de Spike : il s’agissait quand même du plus grand coureur de jupons de tout le CDZ. Moi personnellement, il n’était pas de mon goût, trop grande gueule à mon avis mais c’était un excellent lieutenant. Fiable, efficace et le genre à prendre les bonnes initiatives au lieu d’attendre de se faire pousser dans le fion. Je l’aimais bien pour cela et en tant que chef des corrupteurs, il faisait un excellent travail. Il dirigeait quand même un de mes corps d’élite et dans un monde comme celui du crime, garder la loyauté des professionnels demandait plus qu’un beau sourire et un paquet de crédits.

La zeltrone réussit même à arracher quelques mots à Maestra qui était d’ordinaire plus proche de ses bêtes que des humains en général. D’accord, on était loin d’un discours de trente minutes mais réussir à faire parler Maestra plus que cinq minutes relevait presque de l’exploit. Avec les vornskrs, pas besoin de parler. Le regard y est pour beaucoup ainsi que quelques gestes. Chez les humanoïdes, le besoin de parler pour se faire comprendre est devenu pratiquement omniprésent donc… Ah elle était douée vraiment. Il faudrait que je trouve un moyen de l’engager par la bande : elle travaillerait pour moi mais pas pour moi. Histoire que sur le papier rien ne puisse la relier aux opérations du CDZ. Je décidai d’ailleurs de me mettre à la rédaction d’un document, d’un accord possible entre nous. Il faut savoir voir à long terme, autrement vous n’allez nulle part.

Vinjera et Urai finirent par arriver, ainsi que les derniers membres vétérans qui avaient une place toute particulière dans mon cœur. Si quelqu’un avait voulu se débarrasser de toutes les têtes pensantes du CDZ d’un seul coup, cette occasion aurait été la meilleure. Cela dit, je ne venais jamais sans préparation et donc quiconque s’y essaierait en aurait pour son argent. Avec Urai sur le plancher, il pourrait se charger d’une part de paperasse à ma place et je pourrais aller me prendre un verre ou manger un morceau. Ah tiens… Pas tout de suite. On dirait bien que notre zeltrone cherchait un peu de calme. Quoi? Pas habituée d’être le centre de l’attention? On parlait d’une zeltrone, c’était presque obligatoire, il ne fallait pas s’en étonner, loin de là. Très loin de là. Pourquoi ne pas s’amuser un peu dans ce cas? Je suis très joueuse moi, je suis comme ça.

Jouant avec les lumières, je lui « traçai » un chemin jusqu’à mon bureau. Elle avait l’air de chercher quelque chose et à mon sens ô combien égoïste ce ne pouvait qu’être moi. De toute façon, il fallait que je lui parle et je ne négocie pas mes contrats en public. En privé seulement et souvent sous la supervision d’un autre lieutenant. Sauf que je suis une grande fille, moi et que la zeltrone est complètement désarmée. Au pire, je suis parfaitement capable de l’introduire à un poing artificiel capable de défoncer un casque de stormtrooper. Je doutai cependant d’avoir besoin de recourir à la force brute. Elle ne semblait pas portée sur les mauvais coups et j’étais pas mal convaincue qu’elle était sincère dans les motifs de sa venue ici. Et puis merde, je prends des risques si ça me chante. Et la voilà qui entre dans mon bureau. Sans trop de surprise.


« Justement, je voulais te voir. Nous avons beaucoup à nous dire. Je négocie toujours mes contrats en privé et j’ai l’impression que les négociations risquent de prendre un certain temps. J’espère que tu n’avais aucun engagement ailleurs car je ne signe jamais rien avant d’être pleinement satisfaite. Dans le monde du crime, il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent. Je suis dans la deuxième catégorie. Toi? »
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Mer 9 Avr - 0:12

Le chemin jusqu'au bureau de Tyria ne fut pas difficile à trouver, des petites lumières indiqua le chemin comme une route balisée qui n'attendait qu'elle. Elle entra dans le bureau. Un piège? Peut-être, mais en même temps, si Tyria voulait vraiment tuer Aynira, rien ne l'aurait empêcher de le faire plus tôt.

L'équipement dans le bureau était à la fois très complexe, condition nécessaire à gérer les activités d'une pègre d'envergure galactique, mais aussi très simple à déplacer, cet endroit n'accueillant que la haute hiérarchie de la CDZ le temps d'une nuit. À peine rentrée, l'Humaine parla à la Zeltrone, lui demandant carrément de rejoindre l'organisation.

Elle ajouta un petit speech disant que les négociations pourraient prendre du temps car elle voulait ressortir de cette entrevue uniquement en étant "pleinement satisfaite", rajoutant qu'elle prétendant être dans la catégories des gens qui agissent plus qu'ils ne parlent... ce qui donna à Aynira une petite occasion de taquinner la grande patronne de la CDZ. Joueuse? Assurément :


"Mes engagements sont variables et je suis déjà en affaires avec quelques uns des membres de ton organisation. Je pourrais te rendre pleinement satisfaite, mais en ce moment, c'est toi qui parle plus qu'elle n'agit"

Dit elle d'une voix taquine, sans quitter l'Humaine. Elle avait bien une idée en tête bien précise depuis son dernier "test", à savoir terminer ce qu'elle avait commencée. Par contre, c'était tellement plus marrant de pousser Tyria à agir. Elle était peut être plus simple à manipuler que l'Humaine se prêter à croire... ou alors elle faisait exprès de laisser apparaître des "faiblesses" pour faire croire aux autres qu'ils pouvaient avoir une chance de la "contrôler".

Avec elle on ne sait jamais et honnêtement, la Zeltrone s'en moquait. Tout ce qu'elle voulait à la base c'était s'amuser et de toute évidence, elle venait de trouver une personne avec qui elle avait vraiment envie de s'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Sam 26 Avr - 5:49

Bon autant dire qu’il y a une partie des négociations qui ne vous regarde pas. Disons qu’après les dernières paroles de la Zeltrone, nous avions décidé de voir comment tirer le meilleur de la situation. Les négociations s’étaient étirées : je ne repris contact qu’avec le monde extérieur que trois jours plus tard. La fête était finie depuis belle lurette. Peu importe. Tout avait été très productif et j’étais maintenant convaincue des capacités et de l’utilité que la Zeltrone pourrait avoir pour moi. Je suis une féroce négociatrice et pourtant nous avions fait match nul, ce qui était en soi une indication claire des prouesses des Zeltrons pour tenir tête à des individus dans mon genre. Notez au passage que cela ne me dérange absolument pas. C’est toujours agréable, un défi, de temps en temps. Aynira était un beau défi dans plusieurs sens du terme.

Bon je laissais à d’autre le soin de ramasser derrière nous. Trois jours d’intenses négociations ne se fait pas sans heurts. Je ne regrettais pas les résultats de toute l’affaire et il restait à… Comment dire… Finaliser les termes définitifs de notre partenariat futur. Un bon petit déjeuner ne serait pas de trop pour reprendre des forces aussi donnais-je les consignes nécessaires pour qu’on nous apporte quelque chose de royal. Je connaissais le luxe quand l’envie me prenait et là, je voulais que ce soit un déjeuner à faire verdir de range l’Empereur lui-même. Le crime ne paie pas? Mon œil oui! Il payait même atrocement bien. Sachez que jamais je n’allais m’en plaindre et que je ne comptais pas me reconvertir dans une carrière plus légale. Les sommes que je perdrais à ce moment-là… Mais je m’égare. Le petit déjeuner servit, je repris la conversation.


« Bon, je pense que nous avons eu le temps de creuser amplement la question non? Je sais que tu ne travailleras jamais de manière officielle pour nous mais tu peux toujours travailler pour nous de manière officieuse. Cela te permettrait d’avoir un comlink avec une ligne directe jusqu’à moi. Considérant qu’un accord comme le nôtre nécessite parfois des amendements ou des révisions, c’est très pratique. »

Oh je ne lui disais pas que ce n’était pas QUE pour parler affaire mais bien davantage pour garder le contact que je lui proposais ceci. Je n’avais pas besoin de le faire. Elle était très intelligente et savait par conséquent ce que je sous-entendais. Surtout avec le sourire que j’avais étampé sur le visage. Difficile de ne PAS le remarquer. Je ne faisais aucun effort pour être subtile non plus. À quoi bon de toute façon? Le but ce n’était pas de jouer une partie de poker, de négocier plus encore notre accord non. C’était de justement étaler mes cartes sur la table, lui montrer que je n’avais rien à cacher. Quoi? Trois jours d’intenses négociations, cela forge un lien spécial! Enfin, pour vous peut-être pas mais pour moi oui. Il faut savoir également sur qui miser ou investir sa confiance. C’est un jeu dangereux mais qui peut payer gros, très gros même.

« Et puis du reste on a toujours besoin d’un service de temps en temps. Si tu préfères attendre en passant par mes intermédiaires, c’est ton choix mais t’attend pas à une réponse avant une petite semaine. Là tu me parle direct. Ça va quand même beaucoup plus vite non? Au pire, ça va me prendre une journée pour te rejoindre. J’ai quand même des vaisseaux vachement rapides… Et beaucoup de motivation. »
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Lun 28 Avr - 1:12

Le réveil fut assez difficile, il faut dire que les "négociations" avaient traînées en longueur sur trois jours. Comment c'était ? Amusant. Tyria était une excellente négociatrice et leurs discussions s'arrêtèrent quand elles conclurent qu'aucune ne pouvait avoir le dessus sur l'autre. Des négociations très équitables donc. Forcément après trois jours comme ça, votre corps hurle famine et il fallait recharger les batteries. La chef de la CDZ fit donc venir un petit déjeuner digne d'un chef d'état.

Aynira n'hésita pas à se servir, même si c'était des plats à 10 000 crédits l’assiette. Tyria parla, résumant le débat. Une ligne de communication directe avec Tyria? C'était évident qu'elle tout comme Ayni voulait se revoir. Il faut dire qu'elles ont eut largement le temps de faire connaissance en trois jours et le sous entendue était aussi discret qu'un rancor dans une ruelle illuminée :


"Tu sais bien que je ne suis pas du genre patiente, alors s'il existe un moyen pour qu'on se revoie plus vite en cas de souci avec notre accord, je le prendrai ça c'est sûr. Surtout s'il y a une telle motivation derrière."

Traduction : elle était d'accord avec ce que Tyria venait de proposer. Elle avait beau être la chef du plus puissant empire criminel de l'histoire de la Galaxie, elle avait ses bons côtés et Ayni ne voyait qu'eux, peu importe qui elle était et ce qu'elle faisait. Après ça, elle continua de manger et boire. Elle était vraiment affamée après ces trois jours d'intenses négociations et à l'inverse de Tyria, elle n'avait 50 000 implants différents pour l'aider à se rétablir.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Lun 28 Avr - 1:47

« Bah tu vois? On est faite pour s’entendre! Tiens d’ailleurs, j’ai deux trucs pour toi. Premier truc, une superbe robe parce que je serais pas surprise qu’il y ait une énième fête pas loin et tu veux attirer le bon genre d’attention. J’veux dire, c’est quand même la Cité des Nuages et au nombre de courants d’air, s’enrhumer c’est jamais très classe ou très agréable. Bouges pas, je vais te chercher ça. »

Je me souvenais à peu près où j’avais vu cette malle pour la dernière fois aussi mis-je un certain temps à trouver ce que je cherchais. Eh ouais. Des fois… Même avec les meilleures intentions… C’est pas évident, si vous voyez ce que je veux dire. Mais je parvins quand même à lui ramener une superbe robe noire (avec tout ce qui vient en complémentaire), un truc que j’avais gagné une fois au jeu contre un des plus grands designer de mode de la galaxie. Bah ouais, ce n’était pas SI rare que ça que le CDZ faisait de grandes fêtes qui regroupait une bonne partie du gratin de la galaxie, ceux qui voulaient profiter de ce genre d’événements pour essayer de se négocier en secret un petit contrat avec mon organisation. C’est fou comme les riches et puissants ont besoin de gens comme moi pour faire leur sale boulot. Ça m’a toujours bien fait rire, perso.

Bon ça c’était réglé mais il restait l’autre surprise et disons que bah… Ça prendrait un moment. Si la fête organisée trois jours plus tôt était finie et la majeure partie de mes gars de retour à leur poste, il restait au moins en orbite UN vaisseau du CDZ et pas un petit. Je le contactai discrètement pendant qu’Aynira se goinfrait (mais c’est qu’elle était vraiment affamée cette petite) et je demandai qu’on me fasse livrer le projet EDRH-017. J’avais toutes les données techniques qu’il me fallait derrière ledit projet… Je pouvais donc disposer du résultat final comme il me semble. Et puis du reste, ce serait amusant de lui donner un comlink nouveau genre. Quelque chose d’un peu plus… Comment ils disent ça… « Tendance » que le petit appareil classique. Vous verrez de quoi je parle d’ici une demi-heure environ. C’est que ça prend un certain temps avant d’arriver.


« Tu vas devoir attendre un moment pour ton autre surprise par contre. Mais si tu veux, en attendant, si tu as fini de manger, on peut aller claquer une fortune au casino à côté… Ou si tu préfères, se faire un sacré paquet de fric sur le dos des imbéciles qui se pensent tellement riches et puissants qui se tiennent dans ces niveaux de luxe. Allez quoi… Je suis sûre que ça peut être très amusant! Pas toi? »

Bah quoi? C’était un de mes petits plaisirs coupable. Foutre la merde. Avec Aynira pour me filer un coup de pouce, le temps que sa surprise arrive, nous aurions eu le temps d’arnaquer la moitié du casino! Vous mettez en tandem une Zeltrone encore plus redoutable que la moyenne de ses compatriotes et la criminelle la plus puissante de la galaxie… Les résultats ne peuvent être que spectaculaires! Et puis il fallait bien que je dépense cette énergie retrouvée avant de faire quelque chose d’encore moins sage, comme de rouvrir les négociations par pur caprice égoïste. Non non et non. Nous avons assez parlé affaire pour le moment! Nan mais c’est vrai quoi. Des fois, il faut savoir se donner des limites… Même si c’est dur. Atrocement dur même. Pensez-vous que mes parents me refusaient quoi que ce soit? Bah non! Bien sûr que non!
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Mar 29 Avr - 5:24

Tyria proposa à Aynira une nouvelle tenue. Il faut dire que les négociations étaient tellement disputées que les habits des deux femmes étaient bon pour la poubelle. Elle revint avec une robe de soirée noire signée d'un grand nom de la mode, le genre de ceux où une simple robe coûte le prix d'un speeder de marque. Il y avait aussi tout le reste, des sandales à la lingerie. La Zeltronne trouvait ça curieux que Tyria possède de telles tenues, même si elle était jolie, elle n'était pas du style à porter ce genre de chose. Peut être un cadeau de la part d'un partenaire d'affaire pour faire bonne impression ou alors Tyria avait un bon goût caché en matière de mode. Il y avait une autre surprise, mais elle n'en dit rien.

L'Humaine s'éclipsa quelque instant tandis qu'Ayni mangeait comme si elle venait de craquer à un régime. En fait, elle n'avait suivie de régime. Pas besoin, mais c'est une bonne image. Les fruits de Naboo, une boisson chocolatée et même des céréales de Corellia. Elle lorgna longuement les tranches d'un gros fruit ressemblant à un ananas dégoulinant d'un jus sucré et odorant, mais il fallait être raisonnable. Si elle s'explosait la panse maintenant, elle pourrait rien manger à midi. Elle quitta donc la table et enfila donc sa tenue de manière très lente et suggestive. Tyria était dans le coin avec sans doute un œil sur la Zeltronne et Ayni adorait la taquiner. Néanmoins, elle ne voulait pas que ça aille plus loin. Elles avaient négociées pendant trois jours entiers. Trop de plaisir tue le plaisir comme on dit.

Tyria revint, disant que l'autre surprise qu'elle réservait pour la Zeltronne viendra plus tard. Elle proposa ensuite entre aller au casino, ou s'enrichir au dépend des autres. Honnêtement, les deux ne lui plaisaient pas vraiment. Claquer son argent dans un casino? Elle trouvait ça pas marrant et franchement stupide. Dans les casinos les meilleures choses sont les danseuses, les croupières et le bar. D'ailleurs elle se souvenait d'une croupière Theelin sur Nar Shaddaa. Même si elle avait perdue toute les parties de sabaac de la soirée, elle s'était bien amusée, surtout après. Pas besoin de faire un dessin je suppose ?

La seconde idée... et bien disons que l'idée de voler, c'était pas dans sa nature. Elle volait les nuits et parfois "l'innocence" de quelques chanceuses, mais rien d'autres. Mais, c'était à voir. En tout cas l'idée était mieux que la première et puis en ciblant certaines personnes, c'était aussi l'occasion de faire une bonne action. Ce qu'allait penser Tyria ? Oh et bien des criminels riche en moins ça fait des rivaux potentiels en moins non ? :


"Il y a surement quelques personnes qui ont acquis leur richesse de façon très douteuse, alors autant les punir"

Mais Tyria faisait justement partie de ces criminels qui s'enrichissait aux dépend des autres non ? Et bien... il faut toujours une exception pour confirmer la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Mar 29 Avr - 11:37

Mais regardez-moi cette vilaine agace. Foutus Zeltrons hein… Ils ne peuvent pas s’en empêcher : s’ils ne rendent pas sexy le fait de se moucher c’est que ce n’est pas assez zeltron. Alors quand ils s’habillent… Oulala! On devrait mettre un écriteau qui dit : attention, cette scène d’habillage pourrait ne pas convenir aux cardiaques. Le jugement des médecins est conseillé. Mais bon. Si vous pensez que je vais me plaindre… Détrompez-vous. Pour quoi faire, de toute façon? Il faut apprécier toutes les petites choses de la vie quand elles se présentent à vous. Mais je m’égare, je m’égare. Elle venait quand même de faire un amusant commentaire auquel je me devais de répondre. Quoi, comme si j’avais acquis ma fortune de façon légale… Ni maintenant, ni jamais, ça je peux vous le garantir. Il n’y a rien de plus payant que le crime!

« Donc si je comprends bien… Tu veux me punir moi aussi? Parce que je n’ai très certainement pas acquis ma très grande fortune par des moyens légaux. Non le but c’était de voler les autres Aynira, pas de me voler moi, c’est un peu beaucoup contreproductif… Mais soit, si tu y tiens, on peut toujours trouver la liste des pourris et des corrompus qui jouent au casino. C’est super facile en plus… »

Vous ne vous hissez pas à la tête de la plus puissante organisation criminelle qui soit sans avoir acquis certains trucs pour garder une longueur d’avance sur des adversaires potentiels. Moi-même je passai une tenue différente de l’habitude, au passage, et fit même un brin de toilette. Jamais je ne porterais de robe mais en soignant mon apparence et avec les vêtements que j’enfilai, je faisais une garde du corps très convaincante pour Aynira, le genre de membre du personnel qui finit souvent à servir plus intimement son employeur. Tant qu’à faire jouer à la zeltrone le rôle de l’influente et atrocement puissante femme fatale, autant lui donner deux fois un jeu de cartes pour son bon plaisir. Et puis bon c’était ma réponse à son habillage au ralenti. Tu vas devoir m’endurer tirée à quatre épingles sans rien pouvoir y faire ma mignonne.

« Tu vois? Un coup de peigne, du maquillage, des vêtements propres et je suis une toute autre personne. Y a qu’un truc que je porte jamais et c’est une robe. Ça… C’est contre tous mes principes et y a pas moyen de me faire changer d’avis, oh ça non. Tu pourras tout essayer, jamais je ne porterai ce genre de saloperie. Féminine, soit. Mais pas trop. J’ai toujours été garçon manqué de toute façon. »

Regardant la table, je fronçai les sourcils. Bah elle mange pas? C’est quoi cet appétit d’oiseau? Moi je ne me gênai pas, engloutissant assez de bouffe pour au minimum deux personnes. Bah faut pas gaspiller, c’est mal gaspiller. On peut être atrocement riche et faire attention aux choses quand même. La prenant par la main, je l’entrainai presque de force vers l’ascenseur. J’avais envie de m’amuser, j’avais envie de m’amuser maintenant et le casino était là-bas. Alors on se bouge les fesses miss Leyra ou alors je serai bien forcée de me montrer malicieuse. Et ça… Ça peut être une bonne chose comme une mauvaise chose, suivant mon humeur du moment. Ne jamais tenter de prévoir Tyria Zann, ne jamais tenter d’anticiper la bête… Je suis imprévisible! Et c’est comme ça que je m’aime. Oh oui. Tyria Zann : parce que je le vaux bien!
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Jeu 1 Mai - 0:49

Tyria semblait comprendre qu'elle était également dans le collimateur d'Ayni. Mais non, même si effectivement, elle entrait dans la catégories des gens visés... disons qu'elle a sut largement compenser durant ces trois derniers jours. Elle répondit à sa petite phrase :

"Toi? Non... Je t'accorde ma grâce exceptionnelle. Et puis voler les gens normaux ça n'apporte rien, pas de challenge. Faire ça à des gens qui ont voler et qui donc s’attendent à être voler et s'y sont préparer ça c'est plus compliqués et en plus pour toi ça joint l'utile à l'agréable, mais bon, si tu préfère la facilité..."

Tyria s'éloigna et s'habilla à son tour sous le regard d'Ayni et disons que la tenue qu'elle avait mise contrastée fortement avec ses habits habituels. Certes ce n'était pas une robe de soirée et la tenue était à la garçonne, mais elle était très élégante et honnêtement, il a fallu un petit effort à la Zeltronne pour pas entamer de nouvelles négociations avec elle. L'Humaine révéla aussi que son cauchemar, c'était de porter une robe. Ca sonnait comme un défi à l'oreille d'Ayni.

Elle s'approcha, appréciant clairement ce qu'elle voyait, jusqu'à ce que quelques centimètres ne séparent plus que leur deux visages :


"Un jour, je te promet que tu mettras une robe et que t'aimeras ça. Et si tu doutes, je pense que ces derniers jours, je t'ai prouvée que je tenais toujours mes promesses."

Elle rigola avant de reculer, se dirigeant vers la porte, non pas sans avoir piquée quelques bout de gros fruit qui ressemblait à un ananas. Apparemment, Tyria allait jouée le rôle de la garde du corps d'une Zeltronne richissime. Ce n'était pas vrai, mais c'était l'apparence que ça donnait. Et puis connaissant le caractère des Zeltrons, une garde du corps se permettant quelques "familiarités" avec l'une d'entre elles, c'était limite une norme.

Sur le chemin du casino, plusieurs têtes s'étaient déjà retournées sur le passage des deux femmes. C'était encore le matin, les habitants de la Cité des Nuages étaient encore en train de dormir hormis les petits travailleurs. Le casino allait sans doute être peu fréquenté, sauf par quelques flambeurs qui y passèrent la nuit sans s'en rendre compte. Pourquoi elle pensait directement au casino ? Et bien c'était souvent là que les riches personnes se trouvaient. Il y avait bien d'autres coins que Tyria connaissait sans aucun doute, aussi elle se conforta à la direction conseillée par l'Humaine. Pendant la marche, une question embêta soudainement l'esprit d'Ayni :


"Dis ? Comment tu vas réussir à te faire passer pour ma garde du corps ou une quelconque autre employés alors que ta tête est sur pas mal d'avis de recherches et qu'on va voir le genre de personne qui consultent ces trucs régulièrement ? Tu crois qu'un peu de maquillage, un costard et une coiffure vont suffire à te rendre méconnaissable ?"
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Jeu 1 Mai - 4:10

« Si tu savais comme les gens sont faciles à tromper. On recherche Tyria Zann, une criminelle avec un tatouage au visage, la peau blafarde et les cheveux courts retenus par un bandeau. Toujours habillée dans un style utilitaire. Là, mes cheveux sont détachés, je me suis maquillée et mon tatouage est dissimulé. Pour toi, je suis Tyria. Pour eux, je suis une toute autre personne. »

Et c’était vrai. Aynira avait assisté à ma transformation. Si nous nous étions rencontrées dans la rue, elle aurait eu du mal à me reconnaitre. Je ne suis pas du genre à me maquiller mais pour un bon travail de déguisement, je suis championne. De la peau synthétique sur mes implants cybernétiques, de quoi camoufler mon tatouage, je change de vêtements, je coiffe mes cheveux… Et vous ne saurez jamais que c’est moi. Les apparences SONT trompeuses parce que si je le veux, je peux être plus onctueuse qu’une courtisane Twi’lek ou encore aussi stricte et professionnelle qu’un avocat de Coruscant. Le truc c’est d’habiter son personnage, d’entrer dans son rôle. Après ça… Les apparences ne sont que suggestion, ni plus ni moins. C’était un truc que j’avais appris il y a bien longtemps, un peu après avoir perdu mes premiers morceaux.

Non personne ne se douterait que c’était moi à moins qu’Aynira le hurle… Et encore. Pour le moment, j’étais sa garde du corps et j’arborais un air menaçant face à tous ceux qui regardaient dans la direction de la Zeltrone. Un accro du jeu passablement imbibé d’alcool décida de laisser son vide crédit un moment pour venir lorgner sur les formes de ma « patronne », tentant de produire un discours à peu près cohérent dans le vain espoir de la séduire et quand il se montra grossier, il se retrouva à faire un tour sur lui-même avant d’aller embrasser le plancher, après s’être prit mon poing à la figure. On ne parle pas sur ce ton à la boss, comprit? La sécurité du casino ne réagit pas. Ce n’était pas le genre de cas qui les intéressait. De toute façon, si la Zaltrone avait une garde du corps, c’est qu’elle allait dépenser gros donc… Eh oui, les riches ont tous les droits.

Évidemment, étant « l’employée », j’étais soumise à toute sorte de réprimandes par Aynira, si tel était son bon plaisir. En plus d’avoir tous les droits, les riches étaient notoirement capricieux. Moi j’entrais dans le rôle de la garde du corps vindicative et ultra protectrice mais que choisirait Aynira? La jeune héritière riche et timide? Une femme déterminée et capricieuse? Une Zeltrone tentatrice qui prend un plaisir presque malsain à faire paniquer sa garde du corps en flirtant avec n’importe qui n’importe où malgré les risques de sécurité important? Je ne le savais pas. Pas pour le moment. Et c’était ce qui rendait le jeu plus amusant. Une demi-heure, c’est relativement peu de temps mais… Ça n’empêche pas de profiter de la vie et de s’amuser un peu. Il faut saisir toutes les occasions qui se présentent à vous sinon la vie est moche. Je lui chuchotai…


« Alors, tu aimes me voir brutaliser les gens pour te garder jalousement pour moi? Non pas qu’en dehors de ce personnage ce soit le cas. On ne retient pas les Zeltrons, encore moins les Zeltrones. Moi je m’amuse en tout cas. Un petit jeu de rôle de temps en temps et le stress s’en va tout seul. Je te le dis, c’est génial! Il faut savoir profiter de la vie même si ce sont de petites choses comme ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Aynira Leyra
Consultante pour le compte de la République
Consultante pour le compte de la République
avatar
Messages : 13
Âge réel : 28

MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Jeu 1 Mai - 7:22

Tyria répondit en disant que les gens pouvaient être plus facilement trompés que la Zeltronne le pensait. Ayni n'y croyait pas trop, les tatouages ça pouvait s'effacer et les coiffures ou les habits ça pouvait se changer. Certes ça ne ressemblera pas à la photo de l'avis de recherche à l'identique, mais ça y ressemblerait beaucoup quand même. Après si le changement de caractère était au rendez-vous ça pourrait passer pour une mésentente, mais sinon...

Finalement, le choix de l'endroit se porta sur le casino et rapidement un homme fortement alcoolisé vint faire des avances à la Zeltronne. Au départ, c'était pas méchant. Lourd oui, mais pas méchant. Et puis vinrent les vulgarités. Tyria fit son travail de garde du corps et s'en débarrassa manu militari. Elle aurait put y aller moins fort quand même, la sécurité aurait put intervenir et gâcher la journée... mais non elle ne vint pas. Pour eux ça faisait sans doute un problème de moins à régler et ennuyer le client c'est pas bon pour l'image du casino.

Les deux femmes reprirent leur chemin :


"Tu dois savoir que le sang est dur à faire partir, alors évite de donner un surplus de boulot à la pauvre personne qui nettoie après"

Oui, elle venait de la "réprimander", même si le ton était plus taquin qu'autre chose, et oui, sa préoccupation concernait davantage la femme de ménage qui allait tout nettoyée plutôt que la personne avec un nez et quelques dents en miettes. Avec l'alcool qu'il avait bue, il a pas du sentir grand chose et vue son costard, il pouvait sans aucun problème se faire réparer tout ça. La femme de ménage elle, avec son maigre salaire et ses fins de mois sans doute difficile, avec son boulot en plus elle risquait d'avoir du travail en retard à cause de ça et vous savez comme est vue le petit personnel par la direction : Facilement remplaçable au moindre faux pas.

Raisonnement discutable d'accord, mais hautement réaliste avouez le. Bref, Tyria sembla avoir étonnée que Ayni ne la punisse pas davantage et oui c'est pas parce qu'elle peut trouver une chef de mafia hautement attirante au point de la fréquenter comme si c'était une personne inoffensive qu'elle n'était aussi naïve que ça pour autant.

L'Humaine la taquina alors, lui demandant si elle aimait la voir brutaliser les gens pour l'avoir rien que pour elle. Après elle plaisanta disant que rien ne pouvait retenir les Zeltrons. En fait si sinon, comment il pourraient fonder des familles s'ils n'arrêtaient pas de sauter sur tout ce qui bouge et peut promettre des heures d'amusement au lit ? Ou ailleurs, selon les gouts et les lieux. Elle termina ensuite sur le fait qu'elle adorait les jeux de rôles, ce qui fit sourire Ayni.

Le groupe navigua dans le casino à la recherche d'une de ces fameuses cibles à "punir". Ayni ne manqua pas une occasion pour "admirer le paysage" que lui offrait involontairement les croupières et clientes. Bah quoi les yeux sont fait pour voir non ? Et puis des décolletés aussi profonds ou des jupes aussi courtes c'était fait pour attirer le regard hein? Elle discuta avec quelques personnes, s'intégrant dans la masse. Bon il faut dire que les conversations se stoppèrent brutalement, Tyria dissuadant ces personnes d'aller plus loin d'un simple regard.

Au cours d'une marche vers les machines à sous, elle chuchota à l'oreille de l'Humaine :


"Je dois avouer que tu joue bien ton rôle de garde du corps très protectrice. On pourrait même croire que t'es plus qu'une employée. On peut jouer la dessus. Il faut dire que j'adore quand une jolie fille m'offre une protection très rapprochée"

Elle se colla doucement contre Tyria, n'hésitant pas à glisser une main sur la hanche que finit rapidement par atterrir dans la poche arrière de son pantalon. Au moins le message était clair. Et puis ça pouvait donner une impression à la fois plus détendue tout en étant plus dangereuse. En effet le fait de se balader publiquement ainsi en prenant quelques libertés avec sa garde du corps peut montrer, à tort, qu'elles ne sont pas là pour chercher des noises. Dans un même temps, ce genre de libertés montrer que la "garde du corps" serait bien plus dangereuse envers les potentielles menace. En effet quoi de plus dangereuse qu'une personne payée pour défendre la vie de quelqu'un, qu'une personne payée pour défendre la vie de quelqu'un ET qui éprouve des sentiments pour ce dernier ? Mais bon ça c'était du second plan, la principale raison du geste d'Ayni était beaucoup plus évidente. Elle le faisait parce qu'elle aimait faire ça et surtout qu'elle pouvait le faire à Tyria. Une chose que très peu peuvent prétendre avoir fait tout en conservant leur deux mains... et le reste :

"Tu repères une cible potentielle ma douce et tendre employée ?"

Dit elle en chuchotant sur un ton plus amusée et taquin que sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra) Ven 2 Mai - 12:30

Oh allez l’autre, des excuses pour pouvoir me tripoter sans vergogne. Non pas que ça me dérange, ce n’était pas moi, Tyria Zann qui se faisait traiter de la sorte, c’était mon personnage qui « subissait » les caprices de sa patronne. C’était le truc quand vous entrez dans un rôle : faire abstraction de qui vous êtes pour mieux vous imprégner du personnage. Et laissez-moi vous dire que ce n’est pas toujours facile! Mais là bon, c’était une partie du jeu, de l’attente avant la surprise et il y avait une part de l’audace de la Zeltrone qui m’inspirait à tenter, dans un futur plus ou moins lointain, quelques rôles nouveau genre. Il faut souvent une deuxième tête pour trouver le meilleur de chaque situation. Remarquez que je ne m’en plains pas hein! Quand je disais qu’elle pouvait m’être utile cette petite, j’étais loin, très loin de me tromper.

Mais je m’égare. Nous avions un pigeon à plumer et je repérai la cible parfaite! Jeong Raonic, un des nombreux, très nombreux comptables pour le compte des Hutts. Je le connaissais parce qu’il était l’un des types les plus redoutables qui soit, si vous avez le malheur de vous engager dans une guerre de chiffres avec lui. Par contre, il a trois grandes faiblesses que les Hutts essaient de garder sous contrôle. Tout d’abord, c’est un type imbu de lui-même jusqu’à la moelle. Ensuite, il ne peut pas résister au jeu. Il brasse des milliards de crédits et joue avec l’argent des autres donc il s’en fout. Enfin, comme plusieurs types à la solde des Hutts… Il adore les jolies filles. Et justement, Aynira pouvait abattre pas mal de compétitrices quoi… Enfin bon là elle aurait chaussure à son pied parce que le trophée du moment de monsieur Jeong était…

Une Falleen! Alors côté charmes et phéromones, ça allait jouer serré. Surtout qu’en plus ce devait être une assassin du Cartel parce qu’on ne me fera pas croire à moi qu’elle le collerait autant autrement. Je veux dire, oui, il pue le riche à plein nez mais les croqueuses d’hommes se montrent en général excessivement prudente, surtout avec autant de sécurité dans la place. Ce qui voulait dire que le défi serait encore plus intéressant. Quoi, il faut bien se donner des défis dans la vie sinon c’est moche. D’abord, Aynira ne risquait rien alors pas la peine de me faire les gros yeux. La Falleen n’est pas idiote et elle ne va pas commencer à tuer des gens au hasard comme ça devant autant de témoins. Pourquoi? Parce que si le crime est puissant, les corporations le sont aussi… Et il n’y a rien de plus redoutable qu’un PDG dont on a taché le costume avec du sang.

Est-ce que ma nouvelle partenaire d’affaire était à la hauteur? Moi je parie que oui. Je veux dire… En fait non, je ne vous dis rien. Ça ne regarde que moi. Mais si on veut vraiment faire des paris, 200 contre un sur Aynira. Favoritisme? Absolument. Si j’ai honte? Et puis quoi encore. Non vraiment, il en faut beaucoup pour réussir à me convaincre entièrement et elle a réussi l’exploit haut la main. Et puis du reste, j’aime voir les professionnels se défier. Chacun a sa stratégie, son arsenal… Et croyez-moi, c’est quand ça commence à faire des flammèches que ça devient VRAIMENT intéressant. Ça promettait d’être intéressant, très intéressant, si ça ne devenait carrément pas mémorable. Une chance que j’ai toujours sur moi de quoi filmer ce qui se passe. C’est une déformation professionnelle liée à tout ce qui s’appelle « extorsion ».


« Tu vois le type avec la Falleen? C’est Jeong Raonic, le comptable de mes pires ennemis, les Hutts. Le jeu, les femmes et son ego démesuré sont ses faiblesses. Voilà ton pigeon. Oh d’accord il est surveillé par une assassin, mercenaire au strict minimum mais tu n’es pas sans protection toi non plus, pas vrai? Te sens-tu à la hauteur ou dois-je te trouver un gibier plus facile? Moi, je parie que tu peux le faire… «
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra)

Revenir en haut Aller en bas

De surprise en surprise (Flashback) (PV Aynira Leyra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Bespin [Empire] :: Cité des nuages-