Partagez| .

Un retour... inattendue ? [Pv Tyria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Dim 26 Jan - 11:24

Urai Fen était sur le vaisseau mère du consortium de Zann, ou plutôt sur leur station spatial principale, et voilà bientôt presque une semaine qu'il tournait en rond, attendant le retour de Tyria, celle sur qui il était censé veiller, elle avait la mauvaise habitude de vouloir faire les choses seuls, enfin... à son goût, dès qu'elle partait seul cela ne lui plaisait pas du tout, surtout quand elle lui donnait l'ordre de ne pas venir, tout ce qu'il pouvait faire c'était de veiller sur le personnel qui était à bord de la station, faire des rondes, voir s'ils y avaient deux ou trois marmotte par-ci et par-là. un passe-temps dont il se serait volontiers passé, il avait autre chose à faire que ça, du genre veiller sur sa protégée, non ? C'était la fille de la ligné des Zann, une lignée qu'il a connu et qu'il regrette maintenant de ne plus voir, tant de mort, alors que les humains étaient éphémère à ses yeux, lui, traversait les âges à sa propre manière. Il fut extirpé de ses pensées lorsqu'il entendu du bruit près du bureau principal, il entendit également une voix qui lui était bien familière... et c'est en y allant qu'il reconnu cette chasseuse de prime qui avait décelé son secret. Lola Aino, que faisait-elle ici ? Où était Tyria ? Deux questions à la quelle Lola allait réponde en faisant d'une pierre deux coup en lui annonçant sa mort...

- Si c'est pour venir cracher ton venin tu ferais mieux de repartir d'où tu viens, je te tiens en estime, tâche de ne pas la perdre.

Pour lui c'était clair, il n'y croyait pas, elle ne pouvait pas avoir succombé à quoi que ce soit sans que lui soit dans les parage, il ne pensait même pas à qualifier ses mots de blagues, même en la qualifiant de mauvais goût... il se contenta de lui tourner le dos et de la laisser là, plantée, alors que son ton était très sérieux, et pourtant, au plus profond de lui, il savait que Lola n'était pas du genre à dire n'importe quelle sottise, toutefois, il y avait des choses à remettre en place, si jamais elle était morte, pourquoi ne pas avoir récupéré le corps ? Il y avait sans doute mille et une réponse, mais tant qu'il ne verra pas son corps, il l'a considérera comme étant vivante. Lola ne mit pas longtemps aussi à tourner les talons, ravalant sa fierté, n'importe qui d'autre aurait dit la même chose qu'Urai Fen aurait vu sa tête décoller de son corps.

Il laissa donc le temps passer, à quoi beau faire de recherche quand on ne savait pas où était la personne ? Tout ce qu'il y avait à faire c'était d'attendre, attendre et encore attendre, faisant encore le travail qu'il fallait pour maintenir l'ordre, la disparition de Tyria ne se faisait pas en silence, hélas. Il devait donc lever les doute par sa parole, espérant qu'elle revienne, et non pas dans une trentaine d'années. Il regardait par la bais vitrée le champs d'astéroïde, un spectacle magnifique quand on y repensait, ces choses qui tournoyaient et dansaient, se révélé en fait être une valse de la mort, si on ne faisait pas gaffe, c'était les portes d'un autre monde et d'une autre époque qui s'ouvraient...
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Lun 27 Jan - 2:49

Urai avait le don d’être amusant sans s’en rendre compte. Oh oui. C’est même d’ailleurs ce qui fait son charme. Quand on pense à Urai Fen, on pense au guerrier taciturne, à cette masse imposante silencieuse capable de séparer votre tête de vos épaules sans même faire d’effort. Par contre, peu habitué qu’il était aux doubles sens, au sarcasme et à ce genre de choses, il n’était pas rare qu’il s’y adonne accidentellement. Quand il avait dit qu’il ne me croirait morte que lorsqu’il verrait mon corps, il parlait de ma dépouille. Moi… Et bien j’avais décidé de l’interpréter d’une toute autre façon et j’allais lui faire une farce dont moi seule avait le secret. Bah oui quoi. Sinon c’est pas drôle. Et puis c’est moi le boss. Je fais de vilaines blagues si tel est mon bon plaisir. Pour réussir ce coup-là, il allait falloir que j’accepte de faire des concessions.

Comme je l’ai dit à plus d’une reprise et comme plusieurs l’ont remarqué au fil du temps, je pourrais être une très belle femme, « sexy » et tout si je me donnais la peine de bien m’habiller, de me laisser pousser les cheveux, de me maquiller un peu, de porter de beaux vêtements, de… Vous savez, tous ces efforts inutiles axés sur l’apparence et uniquement l’apparence. Il faut dire que pour le physique de mannequin, cela faisait une éternité que c’était fini pour moi parce qu’avec l’entrainement que je m’imposais, j’avais une musculature bien dessinée sans être excessive que n’ont pas ces petites miss en porcelaine. Moi je dis, on fait avec les moyens du bord pour les futilités et on se concentre sur ce qui est pragmatique. La farce fonctionnerait même si je n’avais pas le physique de Lola. Lola. Ça devrait être illégal d’être aussi bien foutu.

Donc… Ma blague. Depuis mon retour de la planète aux droides, je n’avais pas encore remit les pieds au bercail. Quand même, donnez-moi un peu de temps! J’en avais profité pour me promener incognito et j’avais été voir les plus grands stylistes, coiffeurs, maquilleurs et autres pour mettre à exécution mon plan. Quand enfin je le jugeai prêt, je retournai sur la station spatiale où je savais que se trouverait Urai, usai de mon générateur d’invisibilité pour éviter que quelqu’un me voit et gâche la surprise et réapparut dans le dos d’Urai… Dans une tenue qui était TOUT sauf Tyria Zann. Dans un tel bikini et avec le travail de maquillage et de poupounage qu’il y avait eu sur moi, Lola, aussi bien foutue soit-elle, avait de la sérieuse compétition. Urai étant un Tarlotai et mon garde du corps, il n’avait aucun intérêt physique pour moi mais il comprendrait la blague, quoi!


« J’y crois pas, on t’annonce que je suis morte et tout ce que tu veux c’est voir mon corps? Pervers va. Le v’la mon corps et je te jure que c’est la première et la dernière fois que tu me vois accoutrée de la sorte. De toi à moi? Ça en valait largement la peine. La tête que tu tires en ce moment est encore meilleure que ce que je pouvais imaginer. En passant, tu m’as manqué aussi, pour info, comme ça…

Moi ça va. J’ai failli mourir, pour faire changement mais tu me connais. Je ne meurs pas facilement. J’ai manqué quelque chose? J’ai quand même été absente pendant au moins un bon mois. La famille va bien, le Consortium ne s’est pas effondré? Je te l’avais bien dit que tu ferais un super travail en tant que chef. Tu es plus qu’un garde du corps, tu es le gardien de la lignée des Zann… Et donc héritier de la direction du CDZ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Ven 31 Jan - 14:16

Quelque chose dérangeait Urai... comme s'il y avait une présence familière non loin de lui, il pensait se faire des idées, et en fait il avait vu juste quand une femme voulu... lui faire peur ? En ayant pris soin d'activer son camouflage tactique. Il n'y avait pas beaucoup de monde qui oserait faire ce genre de blague, soit c'était une suicidaire, soit c'était Tyria, et son jugement se porta assez sur Tyria bien que méconnaissable au niveau de la tenue... un... békini ? Et qui plus est maquillée. C'était presque à mettre de le livre guisness des records du consortium. Tyria habillées en "femme", ou plutôt en poupée comme on pouvait le voir sur certains holocrons et télévisions.

« J’y crois pas, on t’annonce que je suis morte et tout ce que tu veux c’est voir mon corps? Pervers va. Le v’la mon corps et je te jure que c’est la première et la dernière fois que tu me vois accoutrée de la sorte. De toi à moi? Ça en valait largement la peine. La tête que tu tires en ce moment est encore meilleure que ce que je pouvais imaginer. En passant, tu m’as manqué aussi, pour info, comme ça…

Moi ça va. J’ai failli mourir, pour faire changement mais tu me connais. Je ne meurs pas facilement. J’ai manqué quelque chose? J’ai quand même été absente pendant au moins un bon mois. La famille va bien, le Consortium ne s’est pas effondré? Je te l’avais bien dit que tu ferais un super travail en tant que chef. Tu es plus qu’un garde du corps, tu es le gardien de la lignée des Zann… Et donc héritier de la direction du CDZ! »


Toujours aussi directe ne mesurant presque pas ses paroles, aux yeux d'Urai, c'était encore une enfant, et bien qu'il n'avait pas extrêmement le sens de l'humour, il avait sourit pour cette fois, mais uniquement pour le début, mais pour la deuxième partie. Il lâcha donc un "- Tu pourrais presque séduire quelqu'un et avoir une possible descendance dans ce costume là." avec un certain sourire à peine perceptible si on y était pas habitué, avant de reprendre son expression aussi sérieuse qu'énervée.

"- Il faut que tu saches une chose. Les Fen ne pourront jamais reprendre le flambeau des Zann."

Il l'a prise par l'épaule à l'aide d'une de ses mains pour la placer devant la baie vitrée où on pouvait voir l'espace, les champs de débris, les astéroïdes, et aussi une partie de la station. Puis d'un ton calme et de vieux sage presque, il commença à prendre à nouveau la parole.

"- Le Consortium n'est connu que par le charisme des Zann, Urai Fen n'est connu que par ses actes aux côtés des Zann. Les Zann sont la lumière du Consortium tandis que les Fen sont l'ombre des Zann. Sans cette lumière, l'ombre n'existera plus, et le Consortium se consumera de lui-même à petit feu. Le Consortium a besoin d'un leader charismatique et non d'un leader qui inspire la terreur et la mort."

Puis il finit par relâcher son épaule. Tyria blaguait peut-être pour ce qu'elle venait de dire, mais pour Urai, il y a une toujours une part de vérité qui coule dans la bouche de tout ses êtres vivants, et pour ça il devait être clair dès le début. Il ne devait même pas lui laisser, ne serait-ce qu’espérer, le choix de lui donner la suite du Consortium, comment pourrait-il accepter ça ? Il ne tenait pas à détruire involontairement ce que ce cher Tyber avait mis tant de temps à construire. L'étoile de la mort ne s'est pas faite en un jour, mais il a fallut quelques minutes pour la détruire intégralement.
Urai cessa de penser au passé, il était l'heure de passer des retrouvailles aux questions. Une question le titilla depuis un certains temps... et c'était maintenant qu'il devait la lui poser, de toute manière elle n'avait pas le choix.


"- Ceci dit... je voudrais savoir où étais-tu passé pendant tout ce temps. Ton "amie"." Insista-t-il. "Est venue m'annoncer ta mort, il semblerait que le contraire soit prouvé, mais que s'est-il passé pour que tu t'absentes autant de temps ? Je lui ferais arracher sa langue si je le pouvais... Rajouta-t-il en parlant plus doucement que d'habitude et d'un ton aussi glacial que les températures de Hoth.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Ven 31 Jan - 16:05

« Tu déconnes, moi, avoir des enfants? Rêve oui. Quand je voudrai une descendance, je jouerai avec le clonage et ce sera vite réglé. T’essaieras toi de te battre avec le ventre d’une femme enceinte de neuf mois. Rien que d’y penser, ça me donne envie de vomir. Je suis une combattante, je n’ai pas le temps de m’occuper d’un gosse. Et puis du reste, il est pas né le mec capable de m’impressionner.

Plus sérieusement, t’as à demi raison. C’est Urai Fen qui dirigeait le CDZ quand Tyber était en taule sur Kessel. Les Fen peuvent diriger le CDZ et en fait, je pense que Tyber avait prévu que ce soit vous qui preniez les commandes. Vous êtes comme… Je sais pas moi… L’ultime plan d’urgence de sauvegarde du Consortium quoi. Allez quoi, tu le sais que j’ai raison. Les Zann sans les Fen, ça ne rime à rien quoi! »


Et ça, c’était vrai. Moi, imaginer le CDZ sans Urai, c’était imaginer la vie sans saveur. On pouvait dire ce qu’on voulait sur mon imposant garde du corps mais j’étais prête à mettre la galaxie à feu et à sang pour le garder en vie. Et tous les Zann avant moi auraient fait EXACTEMENT pareil. Les Zann après moi le feront tout autant, ça je peux vous le garantir. Tant qu’il y aura un Fen et un Zann, le Zann sera prêt à tout pour garder le Fen en vie. La loyauté, ça fonctionne dans les deux sens ou pas du tout. C’est pas négociable, quoi que quiconque en dise. Essayez de faire comprendre ça à Urai par contre : bonne chance. Que voulez-vous, mon Talortai préféré n’était pas particulièrement fan des raisonnements humains. Nous manquons, selon lui, de pragmatisme par moments. Remarquez que je suis bien d’accord hein!

« Pour ce qui est de mon escapade, Lola n’y est pour rien, Urai, c’est entièrement ma faute. J’ai menti et triché pour arriver à mes fins et je dois dire que ça a vachement payé cette fois plus que toutes les autres. Urai, j’ai réussi ce que mon ancêtre a toujours voulu faire. J’ai réussir à accomplir un des projets les plus secrets de Tyber Zann. J’ai mis la main sur une arme capable de tuer la Force… »

Bon je ne répondais pas exactement à sa question mais… J’étais tellement fière de mon coup que garder pour moi l’info n’était pas trop dans mes cordes sur ce coup en particulier. Nombreux étaient ceux à dire que j’étais complètement folle. C’était possiblement l’argument massue. Personne ne peut sérieusement penser à détruire les midi-chloriens en ayant toute sa tête. C’était comme dire, je ne sais pas : je veux détruire la lumière même pour ne laisser que l’ombre. Je veux détruire toute vie pour me délecter de la mort. C’était contraire à toute logique et pourtant, pour moi, tout cela avait un sens. Pour moi, éliminer la menace des utilisateurs de la Force était une étape nécessaire pour renforcer la position de pouvoir du CDZ. Urai le savait mieux que quiconque. Pour ma famille, rien n’était trop immoral. Absolument rien.

« D’accord, ce ne sont que des notes théoriques mais j’ai découvert le moyen ultime de protéger ma famille. Ce que l’Empire n’a fait que théoriser, le CDZ va le concrétiser et je te jure qu’après ça, un fois ces maudits forceux hors course à tout jamais, un nouvel ordre galactique va se créer. Tu te rends compte Urai? La plus grande arnaque de tous les temps éliminée pour toujours par Tyria Zann! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Mer 5 Fév - 5:57

"- Pardon ?"

Urai Fen arrivait à peine à en croire ses oreilles... seulement voilà, il y a bien longtemps qu'il n'avait entendu parlé de ça, enfin longtemps... d'un point de vue de vie humaine. Il se retourna, ne faisant plus face à Tyria, bizarrement, une fois que Tyria lui annonça cette nouvelle, il resta perplexe. Est-ce que tout ceci était une bonne chose au final ? Détruire la force... ce n'est pas comme si une planète allait disparaître, c'était bien pire que ça... on parlait de la destruction d'une chose qui était présente dans tout être vivant, à plus ou moins grande échelle, certes... mais ceci affecterait tout le monde, la totalité des êtres de cette galaxie.

"- Tyria, es-tu bien consciente de ce que tu comptes faire ? On ne parle pas d'une simple usine, d'un vaisseau de l'empire ou bien d'un planète. Nous parlons de tout être vivant dans cette galaxie... tu n'es pas sans savoir que ce que tu comptes faire affectera tout le monde, y compris toi, ou encore moi. Les répercussions pourront-être plus grave qu'on ne le pense."

Tyria devait bien comprendre que derrière ses paroles, il n'avait pas l'intention de la stopper, mais de bien lui faire prendre conscience de ce qu'elle s'apprêtait à faire... pour Urai, Tyria n'était encore qu'une adolescente qui avait besoin d'être guidé encore. Sans parler de cette histoire de "qui dirige le Consortium de Zann". Certes, il prenait les rennes quand il n'y avait pas de Zann dans les parages, mais en aucun cas il en était un dirigeant charismatique. Ce n'est pas lui qui a crée ce consortium, c'est Tyber Zann, et uniquement lui. Urai n'était là que pour épauler Tyber dans les situations les plus critique.

"-Tu sais très bien que je te suivrai dans n'importe laquelle des voies tu t'engageras, même la cette qui serait la plus suicidaire de toute... seulement, réfléchit bien, et surtout, ne regrette pas le choix que tu feras."

Assumer ses actes, tels étaient les maître mot du vieux sage. Urai avait choisis de servir les Zann, et ce, quelque soit leurs actes, leurs paroles, leurs déterminations... il mettra sa vie en péril si celle de sa protégée était menacée. Il l'a déjà fait par le passé, et le voilà encore ici. Certains diraient qu'il est immortel après tout ce qu'il a traversait, d'autre qu'il est un dieu incarné... toute les sottises qui passer par la bouche de tout ces aliens... il n'y avait qu'un seul secret, et il était bien gardé, ou du moins, pour le moment... il se dirigea vers la baie vitrée, et regarda de nouveau par dehors, contemplant ce qu'il voyait avant que Tyria ne vienne lui "annoncer" son retour après un petit mois d'excursion.

"- La galaxie va bientôt changer, et nous serons les témoins de ce changement... nos ennemies seront plus grand, plus nombreux... et plus puissant. Finit-il par dire, lâchant un léger sourire que Tyria ne pourrait pas voir de dos.

L'avenir allait être très prometteur, voilà bien longtemps que Urai Fen ne s'était pas fait d'ennemie... son coeur de guerrier commençait à frémir, à rebattre... il s'était arrêté il y a bien longtemps, mais l'appel du combat était trop fort. Changer à ce point la galaxie n'était pas donné à tout le monde, et quel qu’en soit l'issue, le consortium aura certainement beaucoup plus d'ennemie qu'à l'heure actuelle...
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Mer 5 Fév - 16:23

« Oh j’y ai réfléchi Urai. Bien plus que tu ne le crois en fait. J’ai eu le temps, en un mois, de repenser mes options. Seulement tu as mis le doigt dessus : nous allons TOUT changer. Déstabiliser la galaxie. Réécrire le futur. Urai, j’en ai marre. Marre de voir mes gars, mes filles, ma famille, se faire charcuter par ces salopards d’utilisateurs de la Force. J’en ai marre de toute cette mascarade.

La galaxie se déchire pour un soi-disant combat entre la lumière et les ténèbres. TOUTES les puissances ont été soit à la solde des Siths, soit à la solde des Jedis. Si nous ne brisons pas le cycle Urai, si personne n’ose commettre l’impensable, le cycle se répétera éternellement. Tyber voulait le faire. Sa mortalité ne lui en a pas laissé le temps. Oui, cela nous changera tous. Cela pourrait aussi tous nous tuer. Mais… »


Je ne terminai pas ma phrase car au fond, cela n’avait pas grande importance. Urai était sage et avisé mais il y avait quelque chose qu’il ne pouvait pas comprendre. Qu’il ne pourrait probablement jamais comprendre, en fait. Dans l’absolu, on revenait toujours au même problème : une ressource existait, une ressource que je ne pouvais avoir pour moi. La Force. La règle numéro un, c’était de détruire ce que tu ne peux avoir pour éviter que d’autres s’en servent. Oui, c’était suprêmement égoïste mais c’était une affaire de SURVIE. Si je supprimais l’unique avantage de mes ennemis… Tout le monde serait forcé de jouer sur le même tempo. Plus fondamentalement encore, on parlait de donner l’absolue liberté à la galaxie, le libre arbitre dans sa forme la plus pure! Tout en ce moment était dicté par la Force… Et c’était vomitif.

« Allez mon vieux sage à moi, tu as toujours su comment me faire réagir. Mieux que ma mère je dirais. Allez, soit gentil et va me chercher des fringues, le coup du bikini c’était drôle cinq minutes mais on ne dirige pas le CDZ accoutré de la sorte, ça donne une très mauvaise image. T’imagine si Spike débarque? Il serait bien capable de faire une crise cardiaque sous le choc. Ah celui-là… »

J’avais écouté ce qu’il avait dit, bien entendu, et j’étais touché par sa loyauté. Il n’avait pas tort non plus en disant que nous aurions pas mal d’ennemis pour se mettre en travers de notre route… Et je pense que c’est précisément la justesse de son analyse qui me dérangeait. Quelque part en moi, je savais que ce n’était qu’une question de temps avant qu’une des puissances ne l’emporte, très probablement l’Empire et que du jour au lendemain nous devenions l’Ennemi à abattre. Le CDZ était fort, certes, mais nous n’avions ni les forces ni les flottes pour affronter dans une guerre ouverte les plus grands. Même avec le soutien de la guilde des chasseurs de primes et notre alliance de criminels, nous n’avions pas les effectifs pour pouvoir gagner de façon conventionnelle. Mourir ne me faisait pas peur. Perdre mon héritage… Le legs de Tyber…

« On se battra et on mourra côte à côte Urai. C’est ce que Tyber aurait fait. C’est ce que Tyber aurait voulu. Quel que soit l’ennemi, quelles que soient nos chances, je ne laisserai aucun danger, aucun défi entraver notre marche vers la victoire. Tu sais quoi? Je pense que tu as raison. Nous allons changer le monde, d’une façon ou d’une autre. Le CDZ se doit d’avoir son deuxième âge d’or… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Mer 5 Mar - 11:51

Quand bien même Urai écoutait attentivement sa jeune protégée, il hésitait seulement sur un point qu'il venait de remettre en question il y a peu de temps... Son âme de guerrier criais à l'appel du combat, mais quand était-il de son rôle de protecteur ? Il avait faillit échouer il y a peu, quand bien même il ne croyait pas à sa mort avant qu'elle ne revienne furtivement pour lui faire une "surprise", il remettait sérieusement en doute son rôle de bouclier, de gardien de la lignée des Zann, apparemment elle avait bien faillit y passer tout de même... et il n'était pas là quand elle avait besoin de lui. Il en rageait presque intérieurement, car non seulement il fallait la protéger, mais la surveiller également, car elle avait beaucoup trop l'habitude à son goût de partir à droite ou à gauche sans qu'il ne sache où elle était partie... et pourtant il allait devoir se surpasser pour être à la hauteur des espérances de la jeune Tyria.

Quand bien même elle était persuadé que les Fen seront un jour aux commandes du consortium, il était tout autant persuadé que ce dernier s'effondrera lorsque les Zann auront disparu. Ils ne seront décidément jamais sur la même longueur d'onde sur ce point et Urai n'avait pas besoin de rajouter le moindre mot pour qu'elle comprenne ce qu'il pensait à l'instant même où elle le lui rabâchait encore une fois, son regard non approbateur et quelque peu froid laissait entre-voir ce qu'il pensait, un froid qui venait jusqu'à son corps quand elle lui demanda des vêtements un peu moins légers que ceux qu'elle portait. Un bref sourire léger de sa part suite à cette situation assez coquasse et peu singulière. Il se retourna donc, l'invitant à la suivre alors qu'elle était quand même dans sa propre base. Direction, ses appartements personnels, c'était le seul endroit où il y avait ses affaires, enfin... du moins sur cette base.


[size=11.818181991577148]« D’accord, ce ne sont que des notes théoriques mais j’ai découvert le moyen ultime de protéger ma famille. Ce que l’Empire n’a fait que théoriser, le CDZ va le concrétiser et je te jure qu’après ça, un fois ces maudits forceux hors course à tout jamais, un nouvel ordre galactique va se créer. Tu te rends compte Urai? La plus grande arnaque de tous les temps éliminée pour toujours par Tyria Zann! »[/size]


[size=11.818181991577148]"- Penses-tu vraiment que tu aura protégé ta famille en détruisant une menace qui ne fera qu'en ramener une autre de plus grande envergure ?"[/size] Dit-il en se retournant.[size=11.818181991577148] "Nous nous battrons a arme égale peut-être, mais tu n'auras rien protégé, ne te dis sûrement pas qu la guerre entre le 'bien' et le 'mal' sera finit, bien au contraire. C'est un équilibre qui perdurera jusqu'à la fin des temps. A la place des Jedi et des Sith, il y aura les autres et le Consortium de Zann."[/size]

Puis il se retourna de nouveau pour continuer dans la direction il se dirigeait à la base. Il ne voulait pas briser les rêves de Tyria, mais dans un sens, faisait-elle vraiment pas pour protéger ? Non pas qu'il remettait en doute sa parole, mais plutôt ce qui va découler de cette action, certes il n'y aura plus les utilisateurs de la force et leurs avantage qui faisait qu'ils étaient extrêmement dur à tuer, ou même ne serait-ce u'à leur échapper... mais était-ce mieux d'en affronter un seul en étant une dizaine ? Ou bien finir seul contre le reste de la galaxie qui sera sur leur dos ? Une réponse à laquelle il devra méditer, mais avant toute chose, il fallait voir comment mettre leur plan à exécution... car tout ceci n'allait pas être une mince affaire à régler encore.

HRP : vraiment désolé pour ce temps d'attente atrocement long u_u....
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria] Mer 5 Mar - 16:29

« Mais non Urai. Il y aura les bons, les méchants et nous. Car nous sommes le chaos et le chaos n’est ni bon ni mauvais. Le CDZ va simplement contrôler encore davantage de choses depuis l’ombre. Mais bon, on ne va pas débattre de cela des heures durant pas vrai? Je mettrais ma main au feu que tu t’inquiètes encore pour moi. On ne va pas faire exprès de te donner des cheveux blancs. »

Une fois dans mes quartiers (car j’avais des quartiers partout où le CDZ était en opération), je passai une tenue plus « Tyria Zann ». Comme je l’avais dit, je ne tenais pas à continuer un débat qui risquait de devenir stérile. J’avais autre chose à faire, d’autres choses à me préoccuper et très franchement, autant j’aimais Urai, autant nos caractères pouvaient être franchement incompatibles. Ce n’était pas sa faute, loin de moi cette idée mais c’était ainsi. Nous n’avions pas le même vécu et cela pouvait bien sûr avoir son influence sur les choses. Urai serait toujours Urai et je ne chercherai jamais à le changer. On ne change pas une combinaison gagnante, comme on dit. C’est un peu con quand même. Urai était l’as d’atout dans ma manche et je ne voulais pas me le mettre à dos. Je doutais que la chose soit même possible mais je ne prendrais pas de chance.

Je m’étais changée, donc. M’observant dans un miroir, je hochai la tête, donnant mon approbation à mon reflet. Me retournant pour faire face à Urai, je lui lançai un regard amusé. Et voilà, Tyria Zann, garçon manqué devant l’éternel, venait de revenir en force. Terminé le maquillage et les tenues sexy. Cela n’avait jamais été et ce ne serait probablement jamais mon genre. Pouvait-on vraiment me blâmer pour si peu? Espérons que non. Il y avait des choses bien pires que cela dans la vie. Urai me connaissait mieux que quiconque et il savait très bien que je pouvais être d’un pragmatisme déconcertant. Là, maintenant, tout de suite, j’avais ma tête de femme d’affaires. L’invitant à me suivre, je passai dans la section bureau de mes quartiers, lui offrant un siège. Le travail n’attend pas et j’avais un mois de retard à rattraper quand même!


« Bon, je suis de retour donc je veux marquer la chose en grand. J’ai envie de m’amuser un peu. Nous allons nous trouver une belle planète qui sert de destination vacance aux riches, les kidnapper et les rançonner. C’est toujours drôle de voir ces types bourrés de fric essayer de négocier pour se sortir d’un faux pas. Je paris qu’on va pouvoir s’en mettre plein les poches, fais-moi confiance! »

J’étais définitivement de retour et comme je l’avais dit, cette opération serait non seulement amusante mais aussi très payante. Les impériaux étaient atrocement riches et les riches étaient d’ordinaire très imprudents. Pourquoi se fier à l’armée quand on a ses forces privées? Le problème avec cette initiative, c’est que ces gens-là... On peut les acheter. Problème pour eux, pas pour moi. Ça ou les faire chanter, les manipuler. Ce serait un jeu d’enfant. En plus de cela, l’Empire prétendait ne jamais négocier avec les terroristes mais il y avait des gens avec plus d’influence que d’autres… Et donc il y avait dérogation à cette règle. Si vous saviez ce que certaines familles influentes sont prêtes à payer ne serait-ce que pour éviter un scandale… Certaines planètes n’ont même pas ça comme PIB, c’est vous dire. Il y en a qui sont pleins aux as…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un retour... inattendue ? [Pv Tyria]

Revenir en haut Aller en bas

Un retour... inattendue ? [Pv Tyria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Espace-