Partagez| .

Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jal'ket Tahnir
Apprenti Sith
Apprenti Sith
avatar
Messages : 87
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 22
Armes: vibrolame
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Dim 8 Déc - 1:21

Depuis quelques temps, Jal'ket était emmerdé par son bras gauche. En effet, la prothèse, bien que solide, était relativement lourde, ce qui gênait Jal pour son style vif et précis au sabre. Il avait de nombreuses fois demandé aux services de l'Empire si il pouvaient arranger la chose, mais après quelques tentatives, la situation n'avait pas changé. Dans un ultime recours, il prit les plans de la prothèse, et se dirigea vers Nar Shaddaa. Il n'avait guère envie de retourner sur cette planète, car elle lui rappelait des souvenirs de son esclavage, et de la fin de sa vie de mercenaire. Mais sur cette planète se trouvait la seule personne a sa connaissance pouvant arranger son problème. Il arriva au spatioport, qui n'avait pas changé, toujours aussi animé. Le brouhaha des discutions et des engueulades fatiguait le Sith. Il prit la direction de la sortie, et alla dans une boutique de mécanique tenue par un Wookie, du nom de Doruwga. Un droïde protocolaire vient a sa rencontre :

" Bonjour, que puis-je pour vous?"

" Peux tu passer un message à Doruwga? Dis lui qu'un nexu blessé est entré dans la boutique. Il comprendra"

Le droïde alla passer le message, en se demandant bien pourquoi ce code était utilisé. Cinq secondes après, un Wookie roux vint, et le serra dans ses bras. Doruwga était un vieil ami de Headjin, qui était le mentor de Jal'ket en tant que mercenaire. C'était dans cette boutique de Jal'ket avait obtenu sa vibrolame et son blaster, armes dont il avait prit soin, et qui lui servaient encore aujourd'hui. Doruwga profita que la boutique était vide de clients pour finir précipitamment sa journée. Ils allèrent dans l'arrière salle, et il prirent un verre, en échangeant les vieux souvenirs. Puis après deux-trois verres supplémentaires, ils en vinrent à parler affaires.

" Voila, comme tu as remarqué, j'ai maintenant une prothèse mécanique. Le souci c'est qu'elle est trop lourde, et elle me gêne. Si je te passe les plans, tu penses pouvoir y faire quelque chose?"

" Je pourrais m'en occuper, mais tu peux me rendre un service en échange? J'ai des soucis avec une bande, les griffes d'Acklay. Ces enfoirés bloquent tous les marchants de mécanique et d'armes, afin d'avoir le monopole."

Jal'ket n'avait pas besoin de beaucoup réfléchir. Après tout, il avait tout à y gagner, un bras plus efficace et une occasion de se défouler. Il vida d'une traite ce qu'il restait de la bouteille, et accepta la requête. Ils discutèrent organisation, puis allèrent se reposer. Le soir venu, ils allèrent dans une cantina et s'assirent à une table. Une jeune fille de 19 ans du nom de Triss vint à leur rencontre. Elle était accompagnée d'un homme plus vieux, que Jal'ket ne connaissait pas.

" Oh Jal'ket comment ça va? Ca fait un bail, tu deviens quoi? J'ai plein de trucs à te raconter, tu te souviens de Singa? oh mais non avant faut que je te dise que..."

" Salut Triss" Il la coupa net " Moi aussi je suis content de te revoir, mais je suis la pour affaires"

Triss Mery était une jeune fille bavarde, capable de tuer un ennemi en le noyant sous un flot constant de paroles inintéressantes au possible. Mais elle était aussi remarquablement intelligente, capable de soutirer des informations à quasiment n'importe qui. Aux dernières nouvelles, elle s'était même mise a former des agents pour obtenir des informations et avait créé un réseau d'informateurs sur Nar Shaddaa. Elle fit une petite moue, car elle ne supportait pas qu'on la coupe dans son blabla. Puis elle se mit à sourire, et dit :

" Inutile de faire ton rustre sans cœur, pour autant. De toute façon je ne vais rien te dire pour le moment. L'homme avec moi est aussi un informateur, qui espionnait la bande. On s'est donc mis à bosser ensemble sur le dossier. Il attend son client qui doit venir ce soir lui aussi. On va donc informer tout le monde en même temps."

" Et si il essayait de nous doubler? Si c'était un agent de la Griffe? On aurait l'air bêtes la."

" Je pense pas qu'il soit la pour nous doubler. La griffe avec son comportement est surveillée par grand nombre de réseaux. A partir du moment ou on est les premiers a agir, y'a de grandes chances pour qu'on soit rejoint par des alliés."

Ils furent interrompus dans leur discution par l'arrivée d'une femme, qui s'annonça comme Chasseuse de Primes, et dit qu'elle voulait des informations.


Dernière édition par Jal'ket Tahnir le Lun 9 Déc - 6:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 31

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Dim 8 Déc - 22:58

Nar Shaddaa… Depuis le temps que Lénore y travaillait cette planète totalement insalubre devenait presque un lieu de villégiature pour la Chasseuse de Prime. Surtout quand elle devait y travailler. A force d'y retrouver ses nombreux commanditaires, elle avait même fini par s'y faire un nom. Et bien plus important encore, un respect non négligeable vis-à-vis des hors-la-loi et des autres chasseurs de primes. Toutefois, qui disait respect, ne disait pas forcément crainte. Il n'était donc pas rare que certains tentaient de l'abattre afin d'obtenir une prime des plus conséquentes. Mais aujourd'hui sa proie semblait être quelque chose de quelque peu… Déroutant. Loin d'elle les cibles vivantes et mouvantes. Elle devait "simplement" récupérer un objet volé.

Son commanditaire. Un richissime marchand d'armes se l'était fait voler lors d'une transaction. Avec le peu qu'elle en avait apprit, cette arme pouvait réduire en cendres une ville d'une taille correspondante à la moitié de celle que Lénore foulait actuellement de ses pieds. En deux utilisations, Nar Shaddaa n'aurait plus été qu'un mauvais souvenir pour beaucoup. Voir un dernier champ de bataille pour les autres. Dans tous les cas, la pègre comme tous ceux qui y vivaient, y perdraient énormément. Quand à son commanditaire… Il finirait par apprendre à nager dans l'espace.

Les seules choses que Lénore craignait plus que d'avoir à faire avec le semblant d'autorité de Nar Shaddaa n'était autre que les membres de la pègre locale. Ces derniers n'acceptaient qu'assez sommairement le fait qu'on agisse ainsi sur leur territoire. Et même si de son point de vue, Lénore n'était pas contre eux, quiconque n'agissait pas sous leur bannière, passait pour être un de leur ennemis. Donc sans compter le groupe de voleurs qui s'étaient emparés de l'arme, elle devrait aussi compter sur la possible présence de différents mercenaires engagés pour faire le nettoyage.

Ses propres indices, ainsi que ses connaissances du terrain lui permirent d'obtenir une adresse où elle pourrait glaner de nouvelles informations. Sur un morceau de papier crasseux, un de ses informateurs avait même écrit un nom à la va-vite : Triss "la Causante". Un sourire amusé se dessina sur le visage de Lénore. Parfois ses indicateurs n'avaient certainement rien à envier les uns aux autres. Leurs manières de faire reflétaient assez souvent leurs pensées… A tel point qu'à force Lénore pouvait presque savoir qui avait fait quel travail, et ce, à la manière de faire. Certains étaient spécialisés dans le massacre de taille, les autres – plus rares – dans le carnage restreint. Ces derniers prenaient plus de plaisir à laisser des traces de leurs actes. Comme s'ils voulaient laisser une marque de leur passage, telle une carte de visite…

A croire que tout Nar Shaddaa était gouverné par les tenanciers de cantinas, car à chaque fois que Lénore avait eu une mission ici, elle s'était retrouvée à un moment ou à un autre dans un de ces cloaques insalubres où l'alcool coulait à flot. Lorsqu'elle entra, un demi-silence se posa dans l'assemblée, l'autre moitié continuant de parler comme si elle n'était pas là. Ces derniers n'étaient autre que ceux dont un de ses informateurs lui avait parlé. Un groupe d'homme la regardèrent passer sans oser dire un mot. Lénore passait pour être aussi cruelle qu'intelligente auprès des hommes. Et à moins d'avoir un travail à lui proposer peu osaient lui adresser la parole. Tout du moins avant d'être assez ivre pour oser le faire sans oublier qu'ils courraient à leur propre perte.

Les descriptions quoi que passables, ne laissèrent aucun doutes sur eux. La seule femme se tenait debout, les deux mains posées sur la table de la cantina. Très certainement cette "Triss". Puis deux hommes et un Wookie. Ce dernier était connu pour sa vente plus ou moins légale d'armes et de pièces détachées. Il était le lien principal qui la liait au groupe de voleurs. L'homme le plus âgé au visage calme et à la barbe grisonnante, semblait la connaître. De loin, Lénore l'avait entr'aperçu dans la demeure de son commanditaire. Un de ses hommes de confiance très certainement. Mais pas encore au point que Lénore ne lui confie ses propres armes… Loin de là d'ailleurs. Quand au dernier, même s'il était assis, un puissance émanait de lui. Une colère et une rage que la jeune femme ne connaissait que trop bien pour en avoir fait les frais sur Myrkr… Il faisait partit de cette saleté d'Ordre Sith… Elle allait devoir travailler avec eux ?! Sans de très bonnes raisons, ce ne serait pas possible !

S'approchant d'une serveuse twi'lek dont les lekkus tombaient de part et d'autre de ses épaules, Lénore glissa une carte entre ses doigts et la lui tendit discrètement. La femme la prit et la fit disparaître dans sa tenue. Leurs échanges – quoi que silencieux – eurent pour ceux qui en avait compris le sens, le titre d'informations. D'un mouvement presque imperceptible de ses lekkus, la twi'lek indiqua une table à Lénore. Celle-là même où elle avait reconnu un le bras droit de son commanditaire. Tout en s'y rendant, elle balaya subrepticement la cantina du regard. Il semblait qu'un cercle assez large s'était formé autour du groupe. Personne ne semblait avoir eu l'audace de les approcher. Et tandis qu'elle s'avançait, les tables ainsi que les chaises s'écartaient sur son passage.


- Après les toutous de la Guilde, je me retrouve à travailler avec ces incapables de Sith… J'espère que vôtre employeur saura être généreux avec moi… (Lénore posa ses yeux sur le Sith.) Sinon je saurais comment allonger ma prime…
- Miss Syanka, il n'est pas encore le moment de penser à ça. Vous avez une mission avant tout. Je doute que mon Maître apprécie ce genre d'échanges avant même que le travail ne soit fait. Vous serez payée en temps et en heure. Si bien entendu vous réussissez cette mission.
- Vous en doutez ?

L'homme à la barbe préféra se taire et laissa place à un silence gêné. Jamais encore Lénore n'avait échouée durant une mission. Et l'invitant à s'asseoir à leur table, il fit signe à Triss de donner ses explications. Chose qu'il ferait très certainement à son tour, et ce, afin de rajouter ses propres informations à celles qu'elle tenait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Jal'ket Tahnir
Apprenti Sith
Apprenti Sith
avatar
Messages : 87
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 22
Armes: vibrolame
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Lun 9 Déc - 8:55

Jal'ket s'alluma une cigarette. Il ne fumait que rarement, et c'était toujours avant les briefings de mission, pendant l'attente. Le gout lui sembla toujours aussi âpre, mais ça le détendait toujours. Toujours le même rituel, et de nombreux souvenirs lui revinrent. Il se demandait ce qu'il avait perdu, et ce qu'il avait gagné. Bah, Il ne pouvait rien y faire. Maintenant, il fallait coûte que coûte réussir à débarrasser de cette satanée Griffe. Il vit la foule s'écarter, pendant qu'une femme vint à leur rencontre. Elle avait observé le petit groupe en arrivant, et il sut tout de suite qu'elle ne le portait pas dans son cœur. Pour quelle raison? Une proche d'une de ses victimes? Non elle l'aurait déjà attaqué. Une rivale au temps des affaires? Non, la c'est lui qui l'aurait tué. Ca n'avait donc rien à voir avec Jal'ket, l'ancien mercenaire. Il comprit ensuite que c'était parce qu'il était devenu un Sith. Il ne fut donc pas surpris quand elle le critiqua ouvertement. Le reste de la table eut l'air surpris par cette révélation. Il ne leur avait pas dit ce qu'il était devenu, préférant savourer les retrouvailles.

" Et bien, pour une nouvelle c'est une nouvelle, tu aurais pu nous prévenir, moi qui pensais t'impressionner avec Singa, et mes autres histoires..."

" Et oui, tu es pas la seule à avoir une vie palpitante"

Jal'ket dit cette phrase d'un ton narquois, pendant que Doruwga éclata de rire. Bien que Jal'ket connaissait la bande depuis longtemps, il ne savait toujours pas si il pouvait leur accorder sa confiance. Si bien qu'il n'avait avec eux que des relations purement professionnelles, malgré leurs tentatives pour qu'il compte un peu plus sur eux. Triss eut un léger sourire, puis reprit son sérieux.

" Bon et bien maintenant que tout le monde est présent, je vais vous faire part des informations que j'ai récupéré. La Griffe possède plusieurs entrepôts, qui passent relativement inaperçus, et qui sont sous le couvert d'une entreprise de maintenance énergétique. L'entrée aux entrepôts nécessite un code. Seuls les chefs d'équipes le possède. Un code n'ouvre évidemment qu'un seul entrepôt, sinon ce ne serait pas drôle..."

" Attends un peu" Doruwga la coupa " Comment peuvent ils avoir autant de moyens?"

" Ne me coupes pas. Surtout que sur ce point, je ne pourrais pas t'aider. Notre ami ici présent t'éclairer. Au cours de mes recherches, j'ai découvert 3 entrepôts à détruire. Le premier sert à stocker l'armement de la Griffe. Vous seriez étonnés de voir la quantité d'armes phénoménale qu'ils ont réussi à amasser. Le second contient les différentes drogues qu'ils vendent. Ils ne sont pas encore connus dans le milieux des trafiquants de drogues, mais c'est leur but final. Le dernier leur sert d'atelier. C'est la-bas qu'ils démontent les véhicules et les armes qu'ils volent, ils les trafiquent ensuite, et les revendent moins cher. A vous de décider dans quel ordre vous vous en occupez. Je vous donne les coordonnées."

" Merci Triss. Bon selon moi, la priorité reste l'entrepôt d'armes. Après tout, si on les coupe de leur équipement, ils seront moins aptes à combattre. Après pour la suite des opérations, je ne sais pas..."

" Il vaudrait mieux détruire leur entrepôt de drogues en second. C'est pour des plans futurs, la défense y sera moins élevée, pour deux raisons. La première, c'est qu'ils ne s'attendront pas à ce qu'on soit au courant. La seconde, c'est qu'ils s'y font moins de profit pour le moment. Et lorsque la nouvelle tombera, une partie des troupes partiront en cette direction, ce qui nous permettra de nous faufiler et d'atteindre un atelier moins bien défendu."

L'homme ayant accompagné Triss parla d'une corporation qui avait des liens avec la Griffe, et parla ensuite en termes d'économie parallèles. Jal'ket n'y comprenait rien, et avait repris un verre, qu'il vidait en silence. Il dit enfin qu'une visite s'imposait aux associés des gêneurs. Ensuite, Doruwga, la Chasseuse de Primes et Jal'ket restèrent seuls, a dresser le reste du plan d'attaque, et à se présenter a leurs associés:

" Je m'appelle Doruwga, je suis mécanicien et vendeur d'armes. J'ai été aussi mercenaire, je suis un bon tireur à l'arbalète laser. Je possède une grande force physique, et j'ai beaucoup d'expérience du combat. Je serais l'ingénieur de terrain de l'équipe."

" Je me nomme Jal'ket, je suis Apprenti de l'Ordre Sith, et ancien mercenaire. C'est en tant que tel que je suis ici. Je suis vif et précis, je sais combattre à la vibrolame et au blaster. Je connais de faibles bases sur le maniement de la Force, et j'ai une certaine expérience du combat. Je m'emporte facilement au combat, n'essayez pas de m’entraîner dans des plans trop compliqués, je les ferais échouer. Je n'ai pas de connaissances particulières en médecine ou en mécanique, je serais donc simple combattant, et je peux servir d’appât, j'arriverais à m'en sortir d'une manière ou d'une autre."

Le Wookie et le Sith se tournèrent vers la jeune femme, afin d'avoir le droit aux informations d'usage.
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 31

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Dim 15 Déc - 4:53

Les discussions allaient bon train. Et de ce qu'en avait remarqué Lénore après s'être assise à la table, était que la femme prénommé Triss semblait ne pas avoir la langue dans sa poche. Loin de là d'ailleurs. Un informateur se devait d'avoir des connaissances hors du commun du lieu où il travaillait, et surtout de ses employeurs. Cette dernière devait avoir la langue un peu trop bien pendue pour rester tranquillement assise dans son coin à attendre que les informations viennent à elle. Ce genre de femme poussait souvent Lénore à leur faire des remarques acerbes. Une trop grande langue finissait toujours par servir de nourriture aux chien-chiens des Hutt. Ou pire encore, en tant qu'esclave dans une quelconque enclave où elles finiraient par être traitée comme des moins que rien…

Le Sith et Triss continuèrent leurs échanges. Mêlés de ton ironiques et de phrases assassines, ils s'échangèrent des politesses avant que le bras droit de son commanditaire ne vienne à tousser poliment. Signe qu'il était temps de mettre les choses à plat. Chose qui fut faite rapidement. Triss expliqua ce qu'elle savait sur ce groupement que tous appelaient "La Griffe". Avec un tel groupe, il ne fallait pas douter qu'ils allaient avoir à faire avec une bande d'idiots armés jusqu'aux dents. Pas bien méchants, mais juste assez pour poser quelques problèmes…

Toute explication pouvait être bonne à prendre. Et Lénore resta silencieuse tandis que la serveuse lui ramenait un verre. La Chasseuse de Prime fit tourner plusieurs fois le liquide dans le verre tandis qu'elle écoutait attentivement les informations données. Finalement, ce groupe n'était peut-être pas aussi stupide qu'au demeurant. Ils possédaient des capacités que Lénore n'aurait pas eu l'idée de voir entre les "griffes" d'une bande d'ahuris. Ces derniers possédaient une collection non négligeable d'armes – dont très certainement celle que le commanditaire de Lénore cherchait –, un entrepôt rempli de drogues, comme les bâton de la mort et autres joyeusetés dans le genre très certainement. Et Lénore écouta encore plus attentivement Triss lorsqu'elle parla du dernier endroit qu'ils possédaient.

Un atelier ? Hum… Alors, elle devrait faire vite. Car de ce qu'elle en savait si l'arme volée venait à être démontée… La moitié de Nar Shaddaa volerait en éclat. La matière principale utilisé pour sa confection était extrêmement instable. De plus, laisser un tel "joujou" entre leurs mains pourrait poser d'autres soucis. S'ils avaient un tant soit peu d'intelligence, alors ils ne s'arrêteraient pas à un simple trafic de drogues… Mais pourquoi Nar Shaddaa était simplement habité par des cinglés et des clans abrutis ? Ils s'y donnaient rendez-vous ou quoi ?

Là par contre, ça devenait des plus amusant. Chacun donnait son avis, et comme de bien entendu. Leurs avis coïncidaient avec l'habitude la plus stupide qui est de tenter de couper l'herbe sous le pied de "La Griffe"… Ironique n'est-ce pas ? Lénore se frotta les yeux en souriant légèrement. Attaquer l'un, éviter les autres. Puis les détruire tour à tour… C'en était presque stupéfiant de voir un tel élan de stupidité mise en avant autour de cette table. Mais Lénore ne dit rien et se contenta de boire son verre tranquillement. Pour elle, si cette bande d'imbéciles venaient à se faire massacrer, alors tant pis pour eux. Ce qui comptait pour la jeune femme c'était de trouver l'arme, s'en emparer, et filer de Nar Shaddaa le plus rapidement possible. Ce fut le bras droit qui donna le reste des explications. Celles-là même qui intéressaient nettement plus Lénore.


- La Griffe possède un lien avec un congloméra du crime. Une sorte de géant qui gère une partie des importations et exportations des pièces de vaisseaux. Mais bien entendu, ce n'est qu'une façade. Ils font le plus souvent dans le trafic en tout genre, esclave, drogue, armes… Et sans compter qu'ils possèdent des ramifications un peu partout dans la Galaxie. Certains parlent même de lien avec l'Empire. Il ne faut pas oublier que si certains ne font que des échanges standards, ceux qui travaillent avec ce congloméra finissent le plus souvent à se faire une place non négligeable dans le crime organisé. Une sorte d'échange de bon procédés en somme.

Sur ces paroles l'homme se leva et salua l'assemblée. Lénore se doutait qu'il ne ferait pas partie intégrante du groupe. Mais elle savait qu'il reviendrait à sa rencontre au moment opportun. Ce genre de personnage, la jeune femme ne les connaissaient que trop bien. Ils arrivaient quand on ne les attendaient pas. Et pourtant, ils savaient où et comment retrouver leurs "employés". Après son départ, ce fut au tour de cette "Triss" de partir. Ile ne se retrouvèrent plus qu'à trois autour de cette table. Le Sith, le Wookie, et elle… Les deux premiers expliquèrent leurs capacités. Ils jouaient des coudes, dévoilant leurs connaissance tout autant que leur savoir. Enfin, leur savoir… Un mécanicien et un… Apprenti Sith ? Et pourquoi pas un gamin à peine entré dans la puberté, qui se laisse diriger plus par ses hormones que par sa tête aussi ? Si l'offre n'aurait pas été aussi satisfaisante pour Lénore, elle se serait levée et aurait quittée la cantina sans même se retourner.

- Tout ce que vous devez savoir sur moi, c'est que je suis capable de vous faire un tour dans la tête avant même que vous n'ayez eu le temps d'y penser… Sur-ce il serait bon de ne pas perdre de temps.

Lénore se leva et après avoir vidé son verre d'une traite, s'approcha de la sortie de la cantina. Devoir terminer une mission avec "l'aide" d'un Sith à peine promu, et d'un Wookie qui ne sait pas se défendre… C'en était presque irréel. Toutefois, une prime des plus conséquentes était à la clef… Mais pourquoi avait-elle accepté cette mission à la base ? Ce n'était pas pour l'argent, mais pour une autre raison. Mais cette dernière resterait inconnue de tous avant que la mission ne soit terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Jal'ket Tahnir
Apprenti Sith
Apprenti Sith
avatar
Messages : 87
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 22
Armes: vibrolame
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Sam 28 Déc - 1:51

Pendant les explications du second informateur, Jal'ket eut un mauvais pressentiment. Puisant dans la Force pour trouver la source de ce doute, il vit un homme passer, tenant son verre des deux mains de façon suspecte. Celui-ci semblait attendre que le groupe termine sa discussion. Il l'observa du coin de l’œil, notant les moindres détails de son apparence dans son esprit. Une fois le visage suspect gravé dans sa mémoire, il reporta son attention sur le discours de l'homme, qui semblait trop informé pour être un simple agent de terrain. Un commanditaire inconnu, ça ne lui plaisait pas trop. Le congloméra aurait des liens avec l'Empire. Situation amusante, mais pas étonnante. Ce n'était pas la première fois que des membres de l'Ordre Sith avaient des intérêts qui divergeaient de leurs alliés. Et sans doute pas la dernière. Toutefois, dans cette mission, il devra faire attention, et ne pas attirer l'attention sur lui. La tache sera ardue. Quand l'agent fut parti, Jal'ket observa son « associée », qui semblait avoir pour eux un certain mépris. Encore et toujours, il s'en foutait royalement, tant qu'elle était utile.

- Tout ce que vous devez savoir sur moi, c'est que je suis capable de vous faire un tour dans la tête avant même que vous n'ayez eu le temps d'y penser… Sur-ce il serait bon de ne pas perdre de temps.

" Et bien, on peut dire que vous avez confiance en vous. Vous êtes peut être douée, au point de nous dénigrer. Toutefois, votre comportement pourrait m'empêcher de travailler avec vous, j’espère que vous serez capable de vous débrouiller dans ce cas. Je ne mettrais pas ma vie entre les mains d'une personne sur qui je ne sais rien, et en qui je ne pourrais pas avoir confiance. On ne demande que des informations sur vos capacités. Sur ce, on y va ?"

Le groupe se leva, et Jal'ket s'éloigna légèrement du reste. Il bouscula d'un geste quasiment innocent l'homme louche, qui laissa tomber un transmetteur. Message envers la Griffe. Il était incomplet, l'envoyeur attendait sûrement leur départ pour le finir. Jal'ket fit un clin d’œil vers l'espion, qui blêmit. Le jeune Sith lui dicta un message tout a fait différent à envoyer, et l'espion put partir avec la vie sauve, après avoir donné le transmetteur. L’Apprenti rejoint les autres, qui s'impatientaient, et leur montra l'outil. Triss attirait trop l'attention, elle devrait prendre soin de se déguiser lorsqu'elle allait donner ses informations.

Quelques temps après, ils arrivèrent en vue de l’entrepôt d'armements, mais restèrent à une distance convenable. Il fallait avant tout se renseigner sur les forces qui défendaient le lieu, ainsi que les différents dispositifs de sécurité qui s'y trouvaient. Doruwga sorti un PAD, qu'il connecta à au réseau via un nœud, et commença le piratage. L'intérieur de l'entrepôt ainsi que les environs étaient surveillés au moyen d'holocams, n'offrant aucun angle mort. L'intérieur du batiment était surveillé par une trentaine de gardes, dont la moitié étaient des droïdes. Si les moyens possédés par la Griffe étaient surprenants, l'utilisation de droïdes offrait une chance. Doruwga tapota le clavier, pendant dix bonnes minutes. Et appela ses partenaires :

"Voila, les droïdes continueront leur ronde, mais ne verront aucun intrus. Cela permettra de ne pas attirer l'attention. Il y a cinq gardes qui font leur ronde autour du bâtiment, je vais me débrouiller pour que les cam ne diffusent plus que ces images en boucle. Comme ça, on ne sera pas découverts avant la fin de l'attaque. Ou pas du tout, si le surveillant est un abruti. Maintenant, il faut que quelqu'un s'approche de la ronde des gardes, et les achève de façon discrète. Après, il faudra récupérer la carte d'accès sur leur cadavre. Jal', tu peux t'en occuper ? Ne sachant rien de notre alliée, je préfère laisser ça à quelqu'un de confiance."

"Ok pas de soucis. Il me faut un signal au cas ou je serais dérangé."

"J'y avais pensé. Prend cette oreillette, on sera en contact"

Jal'ket mit l'oreillette, et s'approcha de l'entrepôt comme un passant lambda, ses armes cachées. Il s'arrêta, alluma une cigarette, puis attendit que la ronde le croise. Il se retourna, les suivi discrètement, sorti sa vibrolame et trancha la gorge d'un premier. Il tua rapidement un second en le décapitant, se retourna et embrocha un troisième. Le tout s'était passé très vite, le Sith bénéficiant de l'effet de surprise. Les gardes ne se rendirent compte de l'attaque qu'à la mort du second, et sortaient leurs armes quand le troisième fut tué. Jal'ket puisa dans la Force, et tua le quatrième avec une férocité digne d'un fauve. Voilà la raison du surnom de Nexu. Il pointa sa lame sous la gorge du cinquième, apeuré. Celui-ci était silencieux et terrorisé. Il lui trancha l'artère, et fouilla les cadavres il trouva la carte magnétique, et appela ses co-équipiers.

"Et bien, nous y voici. Prêts pour un peu d'action?"

Sa demande concernait surtout leur associée, vu qu'ils ne savaient rien d'elle. Il la regarda avec un sourire, conscient que son comportement allait l'énerver. Le comportement du jeune homme n'était pas mature, mais celui de son équipière n'était pas sans reproche non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 31

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Dim 5 Jan - 9:33

Ils étaient ensemble pour travailler rien de plus. Croire que Lénore allait leur faire part de ses capacités aussi rapidement… Ca tenait autant de la stupidité que du suicide. Elle ne travaillait la plupart du temps que pour son compte. Qui plus est, il ne lui servirait à rien de leur apprendre certaines choses. A moins bien entendu qu'ils ne veuilles les uns comme les autres finir leurs vies d'une manière assez peu agréable. Lénore possédait bon nombre de perles de toutes sortes dans ses sacoches… Et certaines possédaient des capacités aussi étranges que virulentes. Même pour un Hutt vivant dans la déchéance la plus totale…

La tirade du Sith lui aurait presque arrachée une larme. Presque. Qui prenait le plus l'autre de haut ? Franchement, il n'était qu'apprenti. Il ne valait même pas la peine qu'elle sorte son sabre laser pour lui séparer la tête du reste de son corps. Et pire encore, il parlait de "confier sa vie" ? Sérieusement. Ce freluquet n'était ni agréable à voir, ni agréable à écouter. A vrai dire, sans la somme importante qui l'attendait au bout de cette mission, Lénore l'aurait refusée. Mais désormais, elle n'avait plus vraiment le choix. Néanmoins, cette mission pourrait finir par être intéressante, surtout si le Sith venait à – le plus étonnement du monde – perdre pied durant la dite mission…

Tout en le regardant du coin de l'œil, la Chasseuse de Prime sortit de la cantina. Le petit jeu dont le Sith s'amusait à inculquer avec un pseudo observateur la fit sourire. A peine était-elle entrée que son odeur lui avait sauté au nez. Un personnage pareil, puant l'huile et la mécanique à plein nez ne se serait pas risqué dans une pareille cantina. Les mécaniciens possédaient leurs propres leurs de rendez-vous… Un indicateur… Ou même un mercenaire. Mais bon, le Sith allait faire mumuse avec lui quelques minutes. Juste assez longtemps pour que Lénore puisse observer le Wookie. Grand poilu et odorant… Le stéréotype de sa race. Le genre de personnage qu'on évite lorsqu'on veut passer inaperçu.

Le temps était passé assez lentement il fallait dire. Lénore avait eu le temps de vérifier son armement. Et surtout, de compter le nombre de perles qu'elle avait en sa possession. Habituellement, elle n'en prenait qu'une dizaine. Quinze tout au plus. Mais pour une fois, comme si son instinct le lui avait dicté, elle en avait prit pratiquement le double. Et qui plus est, majoritairement à titre anti-droïde. certains pensait que l'instinct féminin n'était qu'une vieille histoire à dormir debout. Mais pour la Chasseuse de Prime s'en était devenu un sentiment vital. Et une manière de survivre en toutes circonstances.

L'arrivée de l'autre rigolo de Sith la tira de son comptage. Il arriva, pimpant et fier comme un Moff. Il leur présenta un pad. Le genre qu'on utilise pour envoyer des messages uniques. Et ce fut sans étonnement qu'il se mit à prendre la tête du groupe. Lénore fermant la marche du trio. D'ici elle pouvait disparaître dans les ombres sans même que l'un ou l'autre ne s'en rende compte. De plus, s'ils venaient à être attaqués, ce serait lui la cible principale… Ou tout du moins, le croirait-il aux premiers abords.

Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent en vue du premier bâtiment. Celui dont ils avait parlé. Leur plan n'était pas plus intelligent qu'il avait été mit en place rapidement. Trop aux yeux de Lénore. Foncer tête baissée dans ce genre de hangar ne menait à rien. Mais ils devaient très certainement croire en leur propre force. A tel point qu'ils en perdaient toute logique. S'agenouillant, le Wookie brancha un brouilleur de fréquence. Ce genre d'appareil était surtout utilisé par ses confrères chasseurs de primes. En voir un entre les pattes d'un Wookie passait pour étonnant.

Lénore s'adossa et attendit que le travail se mette réellement en place. Un Wookie et un apprenti Sith… Quelle chance que de travailler avec de pareils compagnons. Croisant les bras sur sa poitrine, la jeune femme fit mine de fermer les yeux. Toutefois, elle gardait à l'esprit qu'ils pouvaient être attaqués à un moment où un autre sans qu'ils ne le sachent. Son corps restait figé, mais sa conscience semblait vagabonder dans les environs. Seuls les utilisateurs de la Force pouvaient se targuer de voir l'avenir, ou même de distinguer ce que les yeux ne voyaient pas. Mais Lénore ressentait certaines choses, comme les émotions. Et actuellement, la colère du Sith semblait prendre le plis sur tout le reste.

Le Wookie se mit à parler. Expliquant les bases du système de surveillance. Bien trop sophistiqué pour un simple hangar de stockage. Et à la fois, pas assez. Quelque chose clochait. Des droïdes, des gardes… Un système de caméra trop faible face à un simple piratage. De toutes façons, Lénore ne s'intéressait que très peu à cet endroit. Seul le lieu où se trouvait l'arme lui attisait l'intérêt. Les insinuations du Wookie ne la contrarièrent pas. Bien au contraire, la Chasseuse de Prime resta de marbre et se contenta de sourire en l'écoutant. Enfin, lorsqu'ils se décidèrent à passer à l'action, elle se tourna vers le poilu et se mit à parler.


- La prochaine fois que tu vas en mission, pense à te laver. Tu pue à 200 lieux à la ronde…

A peine avait-elle dit ça que la voix du Sith grésilla dans l'oreillette. Se déplaçant de manière féline, Lénore s'approcha de lui au moment même où il posa la question la plus inutile qu'il soit. Le prenant par le menton, la jeune femme plongea son regard dans les yeux du Sith et se mit à sourire. Un sourire sadique, dévoilant ses dents blanches dans un rictus méprisant.

- Ce serait plutôt à toi de le savoir Sith !

Lâchant prise, Lénore s'approcha de la porte et regarda le lecteur de cartes magnétiques qui empêchait son ouverture. Fouillant dans une de ses sacoches, elle en sortit une fiole. Habituellement, elle ne la sortait qu'en cas d'extrême nécessitée. Mais là il fallait que ça change. Ils voulaient en savoir un peu plus sur elle ? Alors qu'il en soit ainsi. Débouchant le bouteille de cristal, elle versa le liquide violine sur le lecteur et se recula. En une poignée de seconde l'appareil se mit à rougir avant de fondre. La porte s'ouvrit d'elle-même. S'engouffrant dans le hangar, Lénore dut enjamber un des cadavres. Puis, se retournant vers les deux ahuris, leur adressa la parole.

- La finesse n'est pas chose aisée à apprendre à un apprenti Sith on dirait… Dommage ça ne t'aurais pas fait de mal...

Sans rien ajouter, Lénore s'enfonça dans les ténèbres du bâtiment. Car même si d'après le Wookie les caméras étaient hors-service. Il n'en était pas de même pour les gardes. Et d'ailleurs, rien ne prouvait que ce qu'il avançait était entièrement vrai…
Revenir en haut Aller en bas
Jal'ket Tahnir
Apprenti Sith
Apprenti Sith
avatar
Messages : 87
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 22
Armes: vibrolame
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Dim 12 Jan - 3:35

Ca commençait bien, Jal'ket avait à peine fait signe à ses acolytes de venir qu'il se retrouvait pris par surprise. Il eut un sourire. Au moins, il avait eu une preuve de ses capacités. Dommage que la chasseuse avait un tel caractère de merde. Il lança un clin d’œil à Doruwga. Sa méthode lui rappelait son ancien mentor, qui en mission était lui aussi un enfoiré. Headjin avait juste un truc qu'elle n'avait pas, il savait s'entourer de personnes de confiance. Alors que celle-la semblait incapable d'avoir confiance en qui-que-ce soit.

- Ce serait plutôt à toi de le savoir Sith !

" Et bien, il semblerait qu'il y ait des capacités pour appuyer cette assurance. Je ne demande pas plus, au moins je sais à quoi m'en tenir..."

Ils observèrent la chasseuse qui versa le contenu d'une fiole sur le verrou de la porte. Celui-ci se mit à fondre, ce qui n'annonçait rien de bon pour la suite. Elle entra en leur envoyant une dernière pique, en faisant bien attention de rester dans les zones d'ombres. L'Apprenti et le Wookie la suivirent discrètement, quand une alarme provenant de la destruction du verrou se déclencha. Peu de temps pour trouver un plan, il fallait faire vite. Jal'ket vit un escalier, qui emmenait sur des rails de chargement. Il grimpa rapidement, et fit tomber une tête de chargement, qui écrasa trois gardes. Il sauta ensuite de caisses en caisses, pour atteindre le plus rapidement possible le rez-de-chaussée, et se baissa directement pour éviter les tirs de Doruwga sur les premiers assaillants qui venaient. Il faisait mouche à chaque fois, et Jal'ket n'avait pas grand chose à craindre avec une telle couverture. Lorsqu'un groupe chercha à les contourner, Il fonça dessus, laissant sortir sa rage au maximum. Le premier à tomber sous la lame eut à peine le temps de voir une ombre rouge et noir, et s'évanouit dans le néant. Il tua rapidement le second et le troisième, pendant que le quatrième prenait la fuite vers l'étage, et se terra dans ce qui semblait être une espèce de bureau. Sans doute le gars en charge de l'entrepôt. Le Sith observa rapidement ses alliés, Doruwga avait fini de s'occuper de son groupe, tandis que la chasseuse inconnue avait tué autant de gardes qu'eux deux réunis. Environ une dizaine de gardes étaient tombés. Ils continuèrent le massacre, et Jal'ket, retrouvant son élément, se mit à chanter ses chansons empreintes de folie, sous la musique des tirs de blaster.

----- Quelques instants plus tard, ainsi que des morts et des cris de douleur -----

Les cadavres jonchaient le sol, pendant que les droïdes continuaient leur ronde. Doruwga s'occupait de les désactiver, pendant que Jal montait à l'étage pour s'occuper du chef de l'entrepôt. Celui ci tenta de fuir, et l'Apprenti le poursuivit, et l'accula contre un mur. Il l'observa, et sentit monter sa colère.

" Toi !! Tu te souviens de moi? "

"Non, de quoi parles... "

L'homme se tut, et observa d'un air horrifié le Sith, qui enlevait les bandages de son bras droit. La peau brûlée à l'acide était à la vue de tout le monde, et l'homme était livide en voyant le sinistre destin qui l'attendait.

"Non, pitié... "

" As-tu eu de la pitié pour les surveillants de l'orphelinat de Naboo? As-tu écouté les appels au secours des gosses? Non, tu as juste ri et continué ton sale boulot, tu as tué les adultes, et transformé les enfants en esclave, en leur enlevant tout avenir."

"Laisses moi en vie. Les autres chefs de la Griffe sont des anciens, qui étaient sous les ordres de Girak. Voici ou tu peux le trouver si tu veux te venger, mais laisses moi en vie. "

Jal'ket prit les coordonnées, et bouillonnait toujours. Cet enfoiré lui demandait de la pitié, alors qu'il se marrait en le brûlant à l'acide.

" Je vais faire preuve de pitié oui. Tu n'auras plus besoin de chercher à te nourrir."

Sur ces mots, Jal'ket lui coupa les deux mains et les deux jambes. L'homme hurla, pendant que son sang coulait sur le sol. Il hurla pendant une minute, avant que Jal se décide à l'achever. Il sortit ensuite sans un mot, furieux contre son bourreau, et désorienté par sa propre cruauté. Près de la sortie se trouvait Triss, déguisée avec perfection. Elle vint à sa rencontre.

" Jal, qu'est ce qu'il y a? Tu me fais peur. Enfin. Les chefs de la Griffe se trouvent à cette adresse. Si quelqu'un pouvait y aller et les tuer, ça serait pas du luxe..."

Jal'ket prit les coordonnées, et fonça vers le bâtiment indiqué. Aujourd'hui, nul ne pourrait l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 31

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Lun 13 Jan - 9:40

Contre toute attente de ceux qui l'accompagnaient, une alarme se mit à retentir. La sirène poussait un hurlement sinistre. Mélange de cris de souffrance et de mélodies funestes, elle n'en restait pas moins une habitude aux oreilles de Lénore. La Chasseuse de Prime avait prit l'habitude de ne plus faire attention à ce genre de bruits assourdissants. Elle passait simplement devant et s'extirpait de la possible arrivée de troupes. Ce qui fut le cas une nouvelle fois. Le Sith monta sur un escalier et se mit à jeter tout ce qu'il trouvait sur les gardes qui s'approchaient de toutes parts. Le Wookie quand à lui ne faisait pas dans la dentelle. Armé d'un blaster ce dernier s'était mit en tête d'en abattre le plus possible en un temps record.

Tandis que les gardes passaient leur temps à éviter les tirs de blaster de l'un et les armes non conventionnelles de l'autre, ils ne faisaient guère attention à la présence de Lénore. Se glissant subrepticement derrière eux, la dague au clair, la Chasseuse de Prime fit s'affaler un des gardes sur un autre. Le poids du premier couplé à la pression que Lénore effectua sur le corps lui brisa les vertèbres et l'homme perdit conscience. Elle n'aimait que très moyennement tuer sans raison. De plus, si elle devait tuer quelqu'un, ce serait très certainement ce satané Sith qui se prenait pour un sauveur…

Plusieurs autres gardes tombèrent sous les coups de Lénore. Le nombre de perles qu'elle avait emporté se réduisait à grande vitesse. Ces gardes semblaient posséder des techniques de pointe en terme d'armure. Et ce n'était pas pour déplaire à la Chasseuse de Prime. Habituellement, ceux qui protégeaient ses proies n'étaient pas très évolué autant psychologiquement que physiquement. Leurs techniques de combat étaient pour la majorité assez sommaire… Se retrouver face à ce genre de gardes, reflétant presque les aptitudes des soldats de l'Empire rendait Lénore presque extatique.

Le temps avait finit par avoir raison des gardes et de la sirène. Un coup de dague bien placé dans les fils, et l'alarme s'était tut. Laissant le Wookie à son amusement avec les droïdes, Lénore se faufila à travers les couloirs du bâtiment. Chaque porte semblait être fermée de l'intérieur. Et ce fut sans trop de difficultés qu'elle parvint à ouvrir celle qu'elle convoitait. Une salle pas plus grande qu'une cellule, dont les murs étaient recouverts d'écrans de toutes tailles. Le lieu d'observation des caméra de sécurité. Ses yeux se posèrent sur une caméra où les images la figèrent de stupeur.


- Il est cinglé !

Sur l'écran principal, la scène macabre du Sith en train de parler avec celui qui semblait n'être personne d'autre que le maître des lieux, se dévoilait au regard de la jeune femme. Ce dernier venait de se faire transformer en un amas de chaire humaine. Son sang coulait sur le sol et commençait même à recouvrir les pieds du Sith. Son regard n'était pas celui qu'elle avait vu lors de leur première rencontre. Il s'agissait des yeux d'un fou. D'un être perdu dans les méandres de sa colère. Cet homme n'était pas un Sith ordinaire. Il possédait ce que certaines races craignait le plus. Un démon. Un puissance sans limite qui semblait ne pouvoir être contenue que par autre chose… Une chose que Lénore pouvait posséder. Si seulement elle pouvait le vouloir.

Sortant de la pièce, la Chasseuse de Prime rejeta ses cheveux en arrière et se recoiffa tant bien que mal. Le Wookie avait fini son travail. Quand au Sith. Il redescendait accompagné par la femme qu'ils avaient rencontré dans la cantina. Celle-ci avait troqué sa tenue se "soubrette" contre une nettement plus classique et passe-partout. Sans dire un mot, le Sith passa devant eux et quitta le bâtiment. Il fallait croire qu'il avait réussi à trouver ce qu'ils étaient venus chercher ici. Tout en le suivant, le Wookie fut interrompu par Lénore. Lui attrapant le bras, elle l'arrêta et lui parla calmement.


- Ton pote le Sith… S'il vient à poser des problèmes, ne compte pas sur moi pour lui laisser la vie sauve… J'ai une mission à remplir, et je l'accomplirais. Quelque soit la manière de faire…

La prochaine direction n'était autre que le bâtiment où la "Griffe" entreposait la majeur partie de ses entrées d'argent. Rangeant sa dague, Lénore vérifia le nombre de perles qui lui restait. Il ne lui en fallait qu'une pour calmer le Sith. Et si elle devait l'utiliser, alors elle le ferait. Même si pour cela, la jeune femme devait en payer de sa personne…
Revenir en haut Aller en bas
Jal'ket Tahnir
Apprenti Sith
Apprenti Sith
avatar
Messages : 87
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 22
Armes: vibrolame
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Dim 26 Jan - 4:32

Jal'ket se trouvait devant le siège des chefs de la Griffe. Quatre gardes entouraient la porte principale, et aucune porte ne permettait de passer discrètement en évitant les affrontements inutiles. Enfin aucun affrontement ne paraissait inutile, tellement sa rage était forte. Il fonça sur les gardes, en tua un, puis deux. Pris par surprise, et déstabilisés par sa férocité, aucun d'entre eux ne put réagir à temps et donner l'alerte. L'attaque commençait bien, et l'Apprenti rentra par la porte principale. Environ une dizaine de gardes. Il en décapita un, puis se mit à couvert derrière un pilier. Les tirs fusaient, et de là ou il était, Jal ne pouvait pas viser ses ennemis sans risquer de se prendre un tir. Avisant une table, servant sans doute aux gardes dans les moments de tranquillité, il mit au point une diversion. Il la poussa à l'aide de la Force, et sorti de sa position par le côté opposé. Les tireurs étaient pour beaucoup des amateurs, et sur Nar Shaddaa, peu de personnes avaient croisé des utilisateurs de la Force. Ils furent pour la plupart distrait par cette table, qui bougeait toute seule. Cette distraction coûta la vie à deux d'entre eux, d'un tir de blaster dans la tête. Un garde qui s'était un peu trop approché fut quand à lui transpercé d'un coup de vibrolame. Jal se remit à couvert. La situation n'était pas à son avantage, il y avait encore neuf ennemis. Enfin, il était à l'abris pour réfléchir, et il essaya au maximum de calmer la rage qui le prenait. Peine perdue. Aucun plan ne lui venait à l'esprit, il choisit donc de foncer dans le tas. Sortant de son abris d'un bond, il se rua vers ceux qui bloquaient le passage entre lui et sa vengeance. Parfois, l'idiotie avait du bon. Devant ce comportement inhabituel, le temps de réaction des ennemis s'allongeait. Trois tirs de blaster, deux tombèrent mort, et un fut grièvement blessé. Le Sith était à présent sur eux, et la situation avait changé. Il était au centre du grabuge, et les gredins risquaient de se toucher entre eux si ils tiraient.

"Ce n'est pas moi qui suis enfermé avec vous. C'est vous qui êtes enfermés avec moi !!"

Sur ces mots, il bondit sur l'un d'entre eux. Le malheureux put éviter un coup, mais pas le second, qui lui sectionna le genou et le fit tomber. Un bruit retentit, et Jal'ket senti une odeur de brûlé. L'un des chefs venait de lui tirer dessus de l'étage. Le tir avait fait brûler quelques cheveux en frôlant la tête de l'Apprenti, et avait fini sa course dans le malheureux à terre. Un silence se fit alors. Les gardes, choqués par le fait de voir un des leurs mourir de la main de leur chef, prirent la fuite. Il ne restait que quatre personnes, le Sith compris. Les trois chefs descendaient en le tenant en joue. Jal'ket lâcha ses armes, et l'un des chefs lui posa une question.

"Et bien, que nous vaut ce plaisir? Tu as été embauché pour protéger les marchands et les autres criminels de la planète? Tu es là en héros?"

"Pas d'héroïsme pour ma part, juste de la vengeance. Si je dois mourir pour vous éliminer, je le ferais !!"

A ces mots, le jeune homme se jeta à terre et récupéra ses armes. Il s'en fallut à nouveau d'un cheveu, ses ennemis étant beaucoup plus expérimentés que les précédents. Jal'ket bondit hors de porté des tirs, et se remit à couvert.

"Et c'est comme ça que tu comptes nous tuer? Avec une partie de cache cache?"

"Non, je me préparais juste. Maintenant, chiens... Crevez !!"

Encore et toujours la technique de foncer dans le tas. Pas besoin de plus. L'Apprenti bondit hors de sa cachette et en tua un d'un tir à la tête. Il couru à l'escalier, et grimpa les marches quatre à quatre. Les tirs fusaient, mais devant l'avancée de Jal'ket, les chefs durent se replier dans leur bureau. Le Sith saignait, touché au bras et à la jambe. Son manteau était troué. Mais sa rage le forçait à continuer le combat contre ses bourreaux. Il bondit dans le bureau par la fenêtre, et jeta sa vibrolame sur le deuxième chef. Plus qu'un. Et celui-ci était mis en joue. Il lâcha l'arme, et demanda :

"Qu'as tu contre nous?"

"Vous m'avez volé mon enfance. Je vais vous voler votre vie !!"

Un tir, et le silence revint dans le bâtiment. Une partie de la vengeance de Jal'ket était accomplie. Mais au final, elle ne faisait que commencer.

----- Pendant ce temps, du côté du reste du groupe -----

Doruwga avait fini avait fini de désactiver les droïdes. Ils ne viendraient pas les embêter par la suite. Pendant son travail, il s'était surpris à repenser à Jal'ket. Il ne savait pas ce qu'il aurait fait, dans la situation. Il savait aussi que pour bon nombre de personnes, le Sith aurait semblé cruel. Il sortit, et vit Triss. Il la rejoignit, et elle lui demanda précipitamment une question, tout à fait naturelle, mais en même temps si cruelle.

" Vous avez fait vite. Il faut que vous vous occupiez du prochain entrepôt. Jal est parti finir les chefs de la Griffe, mais dis moi, qu'est ce qu'il a? Je ne l'ai jamais vu aussi furieux."

"Je pense que j'expliquerais ça quand notre alliée sera parmi nous."

En parlant de leur alliée... Elle arrivait. Elle n'appréciait pas trop les Siths... Et la menace contre Jal'ket tomba directement. Entre celle là, avec son comportement de petite princesse qui ne supportait pas le commun des mortels, et Jal, la brute qui vouait une haine féroce envers 98% de la galaxie connue, le clash risquait de faire mal. Situation compliquée, surtout quand, pour le bien de la mission, on se retrouvait au milieu. Il ne pouvait pas laisser l'héritage de son vieil ami Headjin mourir, mais il ne pouvait pas prendre le risque de faire capoter la mission. Il voyait toutefois une solution à cette situation. Les capacités de la Chasseuse étaient la clé de tout. Pour peu qu'elle décide de laisser Jal'ket en vie. Pour cela, la compassion était primordiale. Ils allèrent en direction de l'entrepôt suivant.

"Bon je vais vous expliquer à tous deux la cause de la rage de Jal'ket. Imaginez, vous êtes orphelin, et un enfoiré de Hutt vient détruire l'orphelinat dans lequel vous vivez, tue vos gardiens et fait de vous un esclave. Vous ne pouvez pas lutter, vous êtes impuissant. En marque d'esclavage, on vous brûle le bras droit à l'acide. Vous vous retrouvez pris sous l'aile d'un mercenaire, et vous le devenez à votre tour. Puis tout s'écroule à nouveau. Je ne sais pas comment il est devenu Sith. Tout ce que je sais, c'est que les chefs de la Griffe sont d'anciens hommes de main du Hutt. Ils étaient de ceux qui lui ont enlevé son monde. Pas spécialement étonnant qu'il décide de tous les tuer."

Ils arrivèrent sur leur prochaine cible. Cette fois, pas de possibilités de brouiller les pistes. Aucun droïde de garde, que des vivants. Il expliqua les défenses à ses alliés, et demanda :

"L'une d'entre vous a un plan?"


Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 31

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Jeu 30 Jan - 10:29

Les lunes continuaient à faire leur ronde nocturne quand Lénore se vit être arrêtée par le Wookie. La pate velue et griffue se posa sur l'épaule de la Chasseuse de Prime qui dut se retenir pour ne pas lui planter sa dague dans l'avant-bras. Se retournant, la jeune femme pu lire dans ses yeux une immense inquiétude. Son corps reflétait une puissance gigantesque, mais il fallait être totalement stupide pour ne pas se rendre compte du cœur tout aussi grand qui battait dans son torse.

Ses explications auraient très certainement tirées une larme à n'importe quel badaud. Mais pour Lénore s'en était totalement différent. Ca faisait longtemps qu'elle n'arrivait plus à pleurer. Et surtout qu'elle avait fait une croix sur l'idée même de montrer ce genre de sentiments. Mais la jeune femme n'était pas non plus totalement dénuée de sentiments. La preuve en était qu'elle se faisait un principe d'épargner tous ceux qui entouraient sa cibles. Pas de dommages collatéraux. Pas de destructions massives… Un tir, juste et simple. Suffisait le plus souvent à mener une mission à bien.

Tout en écoutant les explications du Wookie, la Chasseuse de Prime remarqua la femme qui les avait accostés dans la cantina. "Triss" ou quelque chose dans le genre. Pour Lénore, se souvenir d'un prénom était aussi utile qu'un blaster déchargé. Qui plus est celui d'une donzelle qui finirait tôt ou tard par sortir d'une mission les pieds devant. Toutefois, ça ne serait pas elle qui risquerait de pleurer sur son sort. Une telle bécasse n'était bonne qu'à rester auprès de son gros riche de mari… A s'occuper de lui de toutes les manières possibles, et surtout à rester cachée ! Mais d'ailleurs, à quoi servait-elle ? Mis à part peut-être à faire montre de sa plastique quasi-inexistante… A pas grand-chose apparemment…

Puis, se fut sans un mot de plus qu'ils parcoururent la distance qui les menaient inlassablement vers la fin de leur mission. Le second hangar se dessina au loin. Dévoilant des courbes strictes aux murs épais et dont la couleur grise reflétait les lueurs nocturnes avec une avidité non dissimulée. Par endroit, ces derniers s'étaient vus percés de fenêtres. Lesquelles arboraient des barreaux – et malgré la distance et le peu de lumière qui s'offrait à leurs yeux – , presque aussi épais que l'étais les murs. S'arrêtant à quelques mètres à peine du seul semblant d'issue d'où sortaient des vigiles armés jusqu'aux dents, le trio observa les mouvements de ces derniers.

Pas de droïdes, rien que du vivant. Donc pour ce coup-ci, aucune possibilité d'y entrer presque aussi discrètement que pour le précédent. Mais autant de gardes pour un entrepôt gérant les rentrées d'argent… Ca semblait quand même louche. Habituellement, les grands pontes ne perdaient pas de temps à laisser traîner leur argent dans ce pareil endroits. Plus vite il disparaissait dans la circulation, plus vite ils redevenaient blanc comme neige. Ou tout du moins, le croyaient-ils. Mais là, il ne s'agissait pas d'un groupe aussi bien mené que les Barons de Nar Shaddaa… Juste une bande d'ahuris se prenant pour des chimistes, et tentant par tous les moyens de devenirs les nouveaux Maîtres des bas-fonds de la planète…

Observant les lieux, Lénore eu une idée qui coïncida avec la demande du Wookie. Un plan ? Mais pourquoi faire ? Les gardes n'étaient que des hommes… Et entre elle et Triss… Ils ne s'inquiéteraient de rien. Par contre, l'autre greluche devrait se bouger un peu plus que d'habitude s'ils voulaient réussir leur mission. Lénore se tourna vers Triss et la regarda dans le blanc des yeux.


- Toi ma minette ! Tu vas venir avec moi ! (Sans la ménager, Lénore l'attrapa par le bras et commença à la tirer vers le hangar.) Quand à toi, tu sauras très bien à quel moment tu devras arriver… Je ne te fais pas de dessin !

Tout en s'approchant de la cible, une demi-douzaine de gardes s'approchèrent des deux femmes. L'œil libidineux de ceux qui n'ont pas touché à un corps depuis des lustres, et le petit sourire en coin, ils n'eurent pas le temps de voir, ni même d'entendre le bruit que fit la sphère qu'ils venaient d'écraser. Une épaisse fumée opaque s'en échappa et Lénore en profita pour disparaître dans les ombres. En quelques secondes, les hommes se retrouvèrent face contre terre. Sans les avoir tués, Lénore avait réglé leur compte pour plusieurs heures. La mission qu'elle avait faite il y a quelques mois avec une Jedi lui avait permit d'apprendre plusieurs points de pressions. Et ceux qu'elle avait utilisé les avaient mis hors-service.

- Il faut vraiment que te remercie tu pense ? Quoique non… Bon, ceux-là ne seront plus un problème… Quand à vôtre copain… Le Sith… Il fait quoi ?

S'adossant au hangar, Lénore attendit une potentielle réponse. Qu'il arrive ou pas, désormais elle s'en fichait. C'est ici qu'elle trouverait les clefs et surtout, les plans lui donnant l'emplacement exact de sa cible. Dans quelques heures elle aurait l'arme en main… Avant le lever du jour elle aurait quittée cette planète. Sans compter sur le fait qu'elle n'aurait plus à travailler aux côtés d'un Sith…
Revenir en haut Aller en bas
Jal'ket Tahnir
Apprenti Sith
Apprenti Sith
avatar
Messages : 87
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 22
Armes: vibrolame
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel] Dim 20 Avr - 4:01

Doruwga avait observé les filles attirer les gardes à l'aide de leurs charmes. Seul des amateurs pouvaient se faire avoir de cette façon. Cette mission se passait bien, les ennemis étaient nombreux, mais ils se retrouvaient bloqués. La seule difficulté résidait dans leur plus jeune allié, Jalket. Etait-il mort? Il espérait que non. Et si il lui était arrivé quelque chose, un carnage aurait lieu sur la planète. Nul ne touche le fils adoptif de son meilleur ami et en ressort indemne. C'était l'une des raisons qui l'avaient incité à raconter l'histoire du jeune Sith à la chasseuse. Une fois le ménage terminé, il avança vers l'entrepôt. Peu de gardes s'y trouvaient, et il était temps de montrer à leurs ennemis comment on s'en sortait face à des mercenaires expérimentés.

"Joli... maintenant, il faut vite finir cet endroit, j'ai peur que des troupes supplémentaires arrivent.

Doruwga ouvrit directement la porte avec un decrypteur de clés qu'il avait mis au point. L'outil était pratique, mais ne pouvait marcher qu'une seule fois en toute sécurité. Mais il avait comme gros avantage de pirater le réseau, et de faire gagner du temps sur la suite des événements. Il rentra en trombe dans l'entrepôt, dans lequel se trouvaient seulement une poignée de gardes, et des chimistes sans moyens à la morale élastique. Triss arriva et tira dans deux des gardes, et Doruwga finit le boulot. La chasseuse n'avait pas eu sa part à l'intérieur, mais pourquoi serait-elle la seule à s'amuser?

"Quand a vous, messieurs les chercheurs, je vous conseilel de partir vite fait. Sinon vous mourrez de notre main et de celle de vos employeurs.

Le wookie avait pitié de ces hommes, qui pour avoir du travail, avaient du vendre une partie de leur âme. Sur cette foutue planète, nul n'avait d'avenir radieux, et même les héritiers des empires criminels pouvaient tout perdre du jour au lendemain. Le marchand par reconversion détruisit les installations de fortunes, puis sortit. Il attendait le groupe lorsqu'un appel fut passé sur son holocommunicateur.

"Doruwga, alors comment avancent les choses?

"Jal'ket! Tu tombes à pic, on a fini le deuxième entrepôt, il ne reste plus que le dernier Et de ton côté?.

"Et bien les chef de la Griffe sont morts, et je suis sur le chemin pour vous rejoindre au prochain. A tout de suite.

Une bonne nouvelle, le jeune Sith avait l'air en bon état, compte tenu des circonstances. Les filles arrivèrent, et Doruwga leur indiqua la suite des opérations. Ils firent un détour pour éviter un groupe de gardes de la Griffe, qui se rendait à l'entrepôt d'armes. L'assaut sur la dernière cible allait commencer, et Jal'ket se joindrait aux festivités dans peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel]

Revenir en haut Aller en bas

Echange de bons procédés [PV Lénore Dunkel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Nar Shaddaa [Hors-la-loi] :: Quartier Rouge-