Partagez| .

Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Mar 29 Oct - 10:26


William était fier de tout ce qu'il avait construit, que ce soit Vivo Ultra, les Costigans ou sa propre réputation. Cependant, et il le savait, ils étaient encore nouveau dans ce milieu, le Consortium de Zann, les Hutts, les chasseurs de prime, tous avaient des avantages auxquels William ne pouvait prétendre, pour l'instant. Car s'il n'avait les relations, la puisance militaire ou l'expertise de tous les terrains William disposait d'un empire industriel en pleine expension, absorbant sur son passage nombre de ses concurents, à l'image des Costigans eux-même. Tous étaient riches, extrèmement riche et malgré cela, tous les employés de Vivo Ultra pouvaient se venter de toucher, pour du travail à la chaine ou similaire, un salaire très élevé. William voulait être accueillit à bras ouverts par ses empoyés, mais aussi que ces usines soient accueillies de la même façon.
La était la différence entre William et toutes les autres organisations, il était aimé de ceux qu'il utilisait, ou du moins, tant que tout se passait bien. Homme de principe, il était parfait employeur et gentleman tant que tout fonctionnait selon ses directives, mais il ne savait tollérer l'échec et ses crises de colère ont eu vite fait d'être ébruitées, une vraie pelotte de nerf qui explosait à chaque fois que quelque chose venait à lui déplaire. Des gens avaient disparut, que ce soit des employés, des miliciens ou des mercenaires et il était inutile de demander où et comment, parce que tout le monde connaissait le "pourquoi".

Depuis peu, il s'était installé sur Richi et abandonné la République en déroute, cela lui avait couté en argent et en réputation, même s'il s'était attiré le bon oeil de certain de devenant indépendant de la République et de l'Empire. Sa flotte nouvellement gonflée elle aussi avait fait polémique : "D'où sortait-il tout cet argent ?", "Que compte-t-il en faire ?" ou "Malgré la guerre, il continue ses livraisons, il y a anguille sous roche...". William le savait et en jouait, mais sa principale motivation était l'argent : en temps de guerre, les ressources essentielles telles que la nouriture ou les armes se vendent à prix d'or et William vendait les deux. Et puis, personne n'avait d'intérêt à attaquer un convois de nouriture, à moins de vouloir priver toute une population de nouriture, ou au moins les forcer à se replier vers leurs réserves. En vertue de cette certitude, William n'avait jusqu'ici jamais été inquiété par le consortium, cependant la situation avait changée, les intérêts n'étaient plus les mêmes. Il se devait de rencontrer Tyria, afin de mettre au moins les choses au clair.

Il se saisit de son com-link, sous le regard d'Adreï lourd en repproche, et se laissa tomber dans le fauteuil de son bureau, il respira un grand coup avant de se lancer. Le com-link était en mode son et image, il enregistrait un message qui serait envoyé à Tyria si William le validait.

" Bonjour Tyria Zann, je me présente, William Costigan, nous ne nous sommes pas encore rencontré. Comme vous le savez sans doute déjà, je suis à la tête de la jeune famille Costigan, également le PDG de la multi-planétaire Vivo Ultra. Beaucoup de choses ce sont passées, il y a eut beaucoup de changements également.
J'ai pensé qu'une entrevue entre vous et moi, entre le Consortium ed Zann et la mafia Costigan serait bienvenue, nous aurions tous a y gagner, j'en suis convaincu. "
William affichait un sourire courtois, une posture détendue, mais pas laxiste. C'est ce qu'il appelait être "politiquement séduisant". Après une courte pause il reprit :
" Je saurai m'adapter à vos disponibilités, cependant, d'un point de vue logistique, il faudrait convenir rapidement d'un lieu  de rencontre.

Bien a vous, William Costigan "
La vidéo se coupa, William la revisionna trois fois avant de faire un hochement de tête satisfait et expédia le messages dans les contrées tortueuses des télécomunications. Il se retourna alors vers Adreï :

" Voilà ce qu'il nous faut Adreï, Vivo Ultra doit absorber une entreprise de télécommunication, voyons déjà ce dont on dispose sur Richi, je suis prêt à injecter ce qu'il faudra pour les intégrer au groupe Vivo Ultra, appelles-moi le chargé de projet ! "
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Ven 1 Nov - 5:08

Ah qu’il faisait bon être à la tête du CDZ ces dernières années. Nous étions en pleine expansion, plus que ce que mon illustre ancêtre avait réussi à faire de son vivant. C’était inspirant, c’était motivant, c’était encourageant. Il n’y avait plus de limites, juste celles que je m’imposerais s’il m’en prenait l’envie. Nous avions sécurisé deux alliances importantes et la galaxie savait qu’il valait mieux ne pas nous chercher des poux. Les Hutts avaient cessé de trop vouloir en faire pour nous nuire car depuis que la guilde des chasseurs de primes leur avait claqué la porte au nez, ils avaient perdu une belle corde à leur arc. Tant pis pour eux, tant mieux pour moi. Sur une base régulière, plusieurs petites organisations tentaient de nous courtiser, cherchant nos faveurs plutôt que de risquer notre courroux. Sage décision. Très sage même.

Ah il ne fallait pas penser que tout était rose bonbon, loin de là. Il y avait encore de menus problèmes à régler, certains sous-traitants que n’avaient pas encore compris notre modus operandi. Qu’importe. Tout allait, en ce moment, vers un nouvel âge d’or du CDZ : je n’allais pas me laisser décourager par de si petits problèmes. Au contraire, il fallait simplement rester vigilant d’une part et optimiste de l’autre. Cela nous avait coûté une petite fortune que de contribuer secrètement à garder la République dans la partie. Après la raclée que l’Empire leur avait mise… Non il fallait que la guerre continue. Ps de guerre revenait à dire que le vainqueur nous courrait après pour régler ses comptes. Je ne pouvais autoriser pareille chose. Il fallait que je protège les miens. Pour maximiser mes chances, il fallait que je continue à passer la galaxie au peigne fin.

Pour quoi faire? Mais pour trouver d’autres gens de talent, d’autres groupes pseudo légaux à ajouter au Consortium. Attention à ne pas confondre avec le CDZ. Le Consortium, c’était le groupe élargi de factions criminelles ayant rejoint ma bannière ainsi que mon alliance avec les chasseurs de primes. Le CDZ, c’était ma famille, le noyau dur de ce qu’avait créé jadis Tyber Zann. Justement j’avais compilé une belle liste, mon top 10 pour ainsi dire et alors que justement j’étais en train de la mettre à jour, un de mes gars m’apporta un message. Les Costigan… Oui j’avais suivi non sans une certaine attention leur parcours. Leur chef voulait me rencontrer? Soit. Corellia alors. Coronet City, pour être plus exact. Avec en renfort, évidemment, des troupes du CDZ. Quoi, Les Costigan bossaient pour les Hutts, une femme se protège quoi!


-> Premièrement, appelles moi Zann, c’est un poil moins formel que mon nom complet. Ensuite, tutoies moi, le vouvoiement c’est pour les politiciens. Troisièmement, je vais pas te bouffer, William, pas la peine de prendre une approche si protocolaire! Je me fais une joie de te rencontrer sur Corellia. Coronet City est superbe à ce temps ci de l’année et je connais un resto très sympa. Le Solo, que ça s’appelle.

Disons demain, 12h00? Je devrais pouvoir me libérer après ma réunion de 10h30. Je ne te ferai pas l’insulte de te dire de venir seul, surtout pas à un kilomètre à peine du QG de la CorSec alors viens armé et accompagné. De toute façon, plus on est de fous, plus on rit. Dernière petite chose : vin ou alcools divers? Histoire de faire mettre de côté ce qu’ils ont de meilleur. Au plaisir de te rencontrer en face à face, Tyria. <-
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Sam 16 Nov - 16:01

Quand il reçu la réponse de Tyria, William afficha un sourire satisfait : ce premier contact était positif et le personnage de Tyria Zann se démystifiait un peu. Aussitôt, il sauta de son fauteuil, le regard plongé dans son com-link, afin de décaler ses rendez-vous et réserver l'une des navettes pour le trajet. Adreï ne voyait pas tout cela d'un bon oeil, comme à son habitude, après tout, William l'avait pour bras droit pour cela, il était cependant hors de question qu'il vienne à Corellia, risquant de mettre en péril les négociations. Non, William irait avec une poignée de mercenaire et surtout deux ou trois des Costigans qu'il choisirait minutieusement.

Attrapant un sandwich dans une cafétérias, William fit rapidement la liste des participants et les convoqua pour faire rapidement un point avant de prendre la direction de Correlia et plus spécialement Coronet :
" Messieurs, vous avez tous entendu parlé du Consortium de Zann, et bien c'est Tyria Zann que nous allons rencontrer sur Coronet, moi plus que vous, bien entendu. J'ai donc besoin de vous pour, d'une part, faire bonne impression et d'autre part, faire votre boulot. Il y a peu de chance que cela se passe mal, quand bien même, ils faut être capable de réagir en conséquence. Bien entendu, quoi qu'il se passe, la sécurité de Zann et son entourage proche sera dans vos priorités, quand bien même le conflit serait de leur initiative. "

William avait toujours procédé ainsi, fixer les règles, les appliquer et sanctionner quiconque les enfreignait. C'était ainsi que son père l'avait élevé et c'est ainsi que William continuait de vivre, tel un Costigan. Consultant rapidement quelques mails mit en évidence par sa secrétaire, William prenait des décision silencieuses, les notant dans un coin de son esprit, pour l'heure, seule Tyria Zann importait. Qu'avait-il à y gagner ? Une alliées puissante, des contrats juteux, un soutient militaire énorme et reconnu, de nouveaux plans pour gagner en pouvoir. Qu'avait-il à y perdre ? Tout, sa vie, sa forturne, sa réputation... dans cette entrevue tout pouvait en découler, c'est justement ce qui motivait William : Plus le risque était gros, plus le poisson était énorme et plus la chute serait dure. Un nom vint se poser sur le bout de ses lèvres, il n'y avait pas pensé depuis longtemps et pourtant, elle ressurgissait maintenant : Alix. Sa rencontre et aller à sa rescousse fut un gain énorme pour les Costigans, mais aurait aussi put être un fiasco, une perte énorme et évidente.

William fit demi-tour sur ses tallons et tourna son regard vers Adreï :
" Retrouve-moi cette Alix ! Je veux des infos à mon retour, et j'y compte bien ! "

Trois heures plus tard, le vaisseau décollait de Richi pour une longue traversée jusqu'aux mondes du Noyau. William avait prit des dossiers sur différentes entreprises qui officiaient dans les télécominucations, certaines étaient trop puissante pour tomber sous les coups de Vivo Ultra, officiellement. Bien entendu, c'était celle-là que William visait, surtout celles qui étaient trempée dans le militaire. Cette histoire risquait de lui faire un mauvais coup de pub, cependant cela ne passerait rapidement que pour une diversification du domaine de Vivo Ultra, après le transport et l'agro-alimentaire, les télécoms. Across Void, ce nom plaisait beaucoup à William et bientôt, si tout se déroulait comme prévu, ce nom serait sien.

La navette se posa enfin sur Corellia, a Coronet pour être plus précis. William ne s'était pas présenté en tant que BusinessMan PDG d'une entreprise fructueuse, mais plutôt en tant qu'homme à la curiosité allimentée par son porte-monnaie, aussi il fut acceuillit par un petit comité, beaucoup moins formels comparé à ceux dont il avait l'habitude, ce n'était pas plus mal. Après un rapide speech et explication sur le fonctionnement, l'histoire et l'économie de Coronet, William se dirigea vers le restaurant donc Tyria lui avait parlé : Le Solo. Avec une quinzaine de minutes d'avance, comme à son habitude, afin de prendre la température et essayer de voir les divers préparatifs qui l'attendait. Il était venu sur place avec deux des Costigans et deux des mercenaires, le reste des effectifs, soit 4 autres mercenaires, était resté au vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Mer 20 Nov - 7:09

Quand je donnais un rendez-vous, moi j’arrivais avec une petite heure d’avance. Pourquoi? Oh simple. En général, les gens aiment arriver avec un quinze minute d’avance. Si vous voulez pouvoir les observer à loisir, il faut arriver avant eux. Une demi-heure ne permet pas d’établir un périmètre de sécurité adéquat et quarante-cinq minutes… Non, quarante-cinq minutes, c’était faire un compromis douteux que je préférais ne pas faire, justement. Conséquemment, une heure c’était parfait. Pas trop ni trop peu. Juste parfait. Après tout comme je l’avais mentionné à William, le QG de la CORSEC était tout près donc autant s’assurer qu’il n’y avait pas sur la liste des clients réservés de ces agents. Car oui, dans ce genre de restaurant, pas de passe-droit. Pas de réservation, pas de table. Dura lex sed lex quoi. Pas d’exception.

Loin d’être conservatrice en matière d’effectifs, j’avais amené avec moi suffisamment de gars à moi pour pouvoir donner aux autorités corellienne un défi de taille. Tireurs embusqués sur les toits, éléments déguisés en civil, un groupe d’assaut caché dans un bâtiment adjacent plus une unité de réponse rapide qui pourrait se faire passer pour une unité de la CORSEC (si vous saviez comme il est facile d’obtenir véhicules, uniformes et équipements des forces de l’ordre, vous ririez autant que moi), j’avais pris mes précautions après ma dernière rencontre avec le grand patron de la guilde des chasseurs de primes. D’accord, les corelliens étaient un poil moins portés sur la gâchette que les forces Hutts mais en général, ils ont le sang chaud et n’aiment pas qu’on foute le bordel chez eux. Oh et vous n’avez même pas encore vu le meilleur. Succulent, je vous dis.

Spoiler:
 

Je ne pouvais pas me pointer sur place en tant que Tyria Zann. Bien sûr que non. Des plans pour me faire arrêter tout de suite. Par contre, avec un bon peigne, un peu de maquillage et beaucoup de volonté, on pouvait faire bien des choses. J’étais arrivée déguisée en femme d’affaire. De beaux habits bien professionnels qui disaient clairement : je suis pleine aux as et j’ai des relations : barres toi. Quelques minutes plus tard, je débarquais à l’hôtel. En ressortit un officier du CORSEC, en uniforme et tout. Les caméras elles bien sûr ne m’ont jamais vu ressortir et personne ne m’a vu partir. C’est donc moi déguisée en officier du CORSEC qui attendait William au restaurant. Sur mon datapad, ce n’est pas les nouvelles du jour que je regardais mais des caméras : celles de mes gars ou celles des environs. Je vis donc William arriver avec son avance.

Les gens du restaurant avaient des consignes très claires : si William se pointait, leur dire qu’il était attendu à ma table. De cette manière, pas de chances d’attirer l’attention. Dans ce restaurant, il n’était pas rare de voir les riches et puissants échanger librement. Officiers de l’armée discutant avec des industriels fortunés, hauts gradés de la CORSEC avec des politiciens, ici la crème se rencontrait pour discuter librement.


« Sympa le costume. Je t’aurais bien accueillie avec mon look de tous les jours mais il a tendance à attirer l’attention. Sais-tu ô combien ces uniformes sont inconfortables? Ça me rappelle pourquoi je ne fais pas ce boulot. Alors William, comment va? Tu préfères William ou Will? Quand c’est trop formel, ça tue la bonne humeur, tu vois? Et t’en fait pas, on peut parler librement. J’ai fait mes devoirs… »
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Jeu 21 Nov - 4:20

William n'était pas assez familier de Corellia ni même de Coronet pour pouvoir connaître les visages des personnalités présentes dans le restaurant, cependant il avait noté la présente de membres de la CORSEC, ils ne cherchaient pas à se cacher, donc ils ne cherchaient pas à effectuer d'interception. William fit signe à ses hommes de s'installer à une table tandis qu'on l'aiguillait vers celle "où il était attendu". Curieux, il se demandait comment la chef charismatique allait s'adapter à l'ambiance très officielle et luxueuse du restaurant. Holocamouflage ? Tenue inhabituelle ? Peut-être que le point de rendez-vous était ici, mais que ce n'était qu'un point de passage... William n'était pas coutumier des habitudes de Zann, ni de son franc parler, lui-même pouvait être cru, mais plutôt envers les mercenaires qui officiaient sous ses ordres ou à quelques badauds, mais pas envers un homme ou une femme de "son rang".
William n'avait pas de concession a faire, les costards ne manquaient pas dans sa garde robe et il avait plus que l'habitude d'en porter. En fait, porter autre chose que cela lui faisait l'effet d'être déguisé, une sorte de tenue fantaisie pour faire "comme le citoyen lambda moyen-moins". Il perçu un signe de ses hommes quand une officier de la CORSEC prit sa direction, elle portait plutôt bien son uniforme, sa démarche était assurée. William n'avait jamais eut de fantasme sur les femmes en uniformes, elles étaient souvent élégantes, parfois vulgaires quand elles le portaient mal, mais jamais plus prononcer. Quand elle prit place en face de lui, William eut un instant de doute, à cause du contraste, autant physique que symbolique entre Tyria Zann et l'officier de la CORSEC.
Tyria Zann a écrit:
« Sympa le costume. Je t’aurais bien accueillie avec mon look de tous les jours mais il a tendance à attirer l’attention. Sais-tu ô combien ces uniformes sont inconfortables? Ça me rappelle pourquoi je ne fais pas ce boulot. Alors William, comment va? Tu préfères William ou Will? Quand c’est trop formel, ça tue la bonne humeur, tu vois? Et t’en fait pas, on peut parler librement. J’ai fait mes devoirs… »
** Pourquoi les femmes sont-elles obligées d'autant parler ? Certes, mieux vaut cela au silence, mais malgré tout, pourquoi ? Tyria est donc bien une femme ! **
Bien entendu, William ne laissa pas filtrer ses pensées et accueillis Tyria avec son sourire courtois et charmeur habituel, essayant d'oublier les procédures trop formelles, puisque Tyria insistait lourdement sur leur mise de coté, aussi il ferait en sorte de ne pas trop l'être.
" Je dois avouer ne jamais avoir enfilé d'uniforme, l'occasion et la nécessité ne s'étant jamais présentée, mais tu le portes assez bien, tu devrais postuler chez CORSEC ! Sinon ça va, tout le monde se porte bien, les affaires aussi, bien qu'un plan d'OPA soit en train de se monter contre une entreprise de télécoms, j'ai envie de... diversifier mes activités. J'imagine que de ton coté, tout roule également.
Pour ce qui est de la formalité, je me fais un peu violence, mon monde est trop souvent tiré à quatre épingles, sauf peut-être avec les Hutts, ils ont autant de classe qu'un rancor en rûte. "
William se passa une main sur son crâne nu, il ne s'y faisait pas encore tout à fait, même s'il en était très content. Cela l'aidait également à faire plus professionnel et moins "jeune (trop) ambitieux". Il profita du passage d'une serveuse pour commander quelques rafraîchissement et indiquer que les commandes de "ses amis" à la table voisine seraient pour lui. Il s'agissait évidemment de ses hommes. Prenant un instant pour observer la clientèle, le service, l'arrangement du restaurant et l'environnement extérieur, William avait du mal à penser que Tyria puisse s'y rendre trop souvent, à moins qu'elle n'enfile sont uniforme à chaque reprise.
" Bon, nous ne sommes pas ici pour parler couture ou uniforme. Ou pas principalement. C'est pour cela d'ailleurs que je suis venu avec une question : Si moi je sais ce que j'aurai à gagner dans une entraide, je ne sais pas ce que je pourrai t'apporter, pour la simple et unique raison que je ne dispose pas des informations adéquates. "
Cet aveux était du vrai quitte ou double, annoncer d'emblée ne pas avoir d'information véritable sur son possible partenaire lui laisse terrain libre pour avancer, à partir de ce moment là, le risque de perdre le possible partenaire devient critique. Un peu comme faire "tapis" au poker, en étant pas le plus riche à la table. Coup foireux ou coup de maître, pour une fois, ce n'était pas à William d'en décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Jeu 21 Nov - 9:40

« Mouais. Comme tu le sens. Vas-y formel tant que ça te plait alors. Moi je dis, on me change pas donc je vais continuer comme ça. »

On nous avait amené à boire. Moi j’avais déjà un verre, évidemment. Si je n’avais pas un verre et mes cigares, ce n’était pas tout à fait moi. Quand vous buvez l’alcool comme de l’eau, ça fait toujours son petit effet dans ce monde de mâles qui préfèrent jouer à qui a la plus grosse plutôt que de parler affaires. William semblait au moins ne pas souffrir constamment de ce syndrome, ce qui était un bon point en sa faveur. Tout cela pour dire que je vidai d’un trait un verre d’alcool fort avant de m’en servir un deuxième qui connut le même sort. C’était une vieille tactique à moi : avoir l’air parfaitement détendue, à mon aise, limite inconsciente (mine de rien, alcool et facultés mentales ne font pas bon ménage…) mais au bout du compte? J’étais la plus alerte des personnes, un requin en affaires et prête à l’action à tout instant.

William bossait pour les Hutts. Il aurait beau invoquer toutes les raisons du monde. Il restait au service des limaces galactiques. Par conséquent, s’il cherchait à courtiser une alliance avec moi, c’était parce qu’il balançait les Hutts et les jetait comme une poignée e détritus. C’était universellement reconnu : bosse avec moi, ça va. Bosses avec les Hutts en ayant des accords avec moi et je te fais la peau. Ah combien de types avaient pensé à tort pouvoir m’avoir? Le monde des affaires était un monde cruel et personnellement, je n’étais pas du genre à pardonner facilement la trahison. Une erreur de jugement, je ne dis pas. La couardise, passe encore. La trahison? Jamais. Et ce n’était pas aujourd’hui que ça allait commencer. Pas tant que je m’appellerais Tyria Zann! Posant mon verre vide, je regardai William avec un air amusé. Bah voyons, William…


« Oh mais je pense que tu as pas mal à offrir, non? Pour commencer, tu as une tête sur les épaules et un plan de business. Si tu voulais me rencontrer c’est que tu connais ma façon de faire des affaires. Si tu veux mon aide, ça veut dire plus de Hutts.

En plus, soyons logiques. Tu es en train de te faire un nom. Comme 90% des criminels… Pardon, hommes d’affaires, tu vises le top. Je suis sûr que quelque part dans ce crâne tu aimerais bien que ce soit toi qui donne des ordre au CDZ et le CDZ qui obéit.

Mon point de vue? Garde tes amis près de toi et tes ennemis encore plus près. Pour le moment tu n’es ni un ni l’autre. Mais une chose est sûre. Avec une belle lancée comme la tienne, je suis sûr que ça va finir par me rapporter. Pas toi? »


On n’avait JAMAIS suffisamment de personnes de talent dans son entourage. Jamais. William avait réussi à survivre aux Hutts en gardant en plus une bonne marge de profit. Le type était donc brillant. En plus de cela, il avait survécu à l’intrusion de l’Empire ET de la République dans ses affaires. Donc il était doublement plus intéressant pour moi. En plus son champ de spécialisation ne venait pas couper dans MA marge de profit donc c’était une activité annexe à ajouter à mon portfolio. Non, William avait considérablement plus de valeur qu’il ne s’en donnait. Drôle de façon de faire des affaires par contre. Moi en tout cas je n’étais pas impressionnée. Enfin bon, la discussion ne faisait que commencer : rien n’était encore joué, encore moins signé. Parler pour le moment, agir au besoin et au mieux, finir la journée avec de bonnes nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Mer 4 Déc - 3:59

William, de tout temps, avait toujours aimé les compliments, qu'on lui dresse des éloges, que l'on s'incline devant ses ambitions passées et futures. Si Tyria ne s'inclinait pas, William était aux anges devant une telle tirade. En d'autre circonstances, il aurait embrassé son interlocutrice, cependant la situation ne s'y prêtait guère, ou tout du moins il était trop tôt pour cela.
" Pour être honnête, contrôler le CDZ fait parti des rares objectifs qui ne sont pas miens, je ne suis point inspiré par les opérations armées et mon sens stratégique est corporatif, législatif et financier. Le groupe que je dirige n'est pas une simple couverture, mais il serait bien trop fade sans Les Costigans ! "
C'était la stricte vérité, d'un point de vue purement financier, il aurait put se délester de la mafia, cela lui aurait même été profitable, d'un point de vue visibilité. Cependant sa vie était bien trop palpitante pour tout laisser tomber en si bonne voix.
** Que faire à présent ? La mettre dans la confidence ? C'est ce que je ferais avec un allié de marque, or il est trop tôt pour nous considérer ainsi, lui exposer des stratégies mises en place ? Elle ne sera pas intéressée par le marketing de l'agro-alimentaire... parlé de ma relation avec les Hutts ? Mauvaise idée, elle peut pas les voir... Et putain, elle le porte quand même bien son uniforme... **
William hésitait, ça ne lui ressemblait pas beaucoup, mais cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas été confronté à ce genre d'entretien, il devait s'y réadapter, c'est avec ce mot en tête qu'il trouva l'inspiration :
" Il y a aussi des secteurs que je vise qui te sont en quelque sorte inaccessibles, peut-être simplement par désintérêt, la politique par exemple. Je pense m'investir dans celle de Richi, afin de gagner en marge de manœuvre. J'offre déjà emplois et salaire à ses habitants, je vais leur offrir un dirigeant, au moins en devenir. "
Si tout se goupillait bien, si tous les versements étaient effectués dans les temps et que les contacts humains étaient pertinents et productifs, cela se ferait sans tarder, tout comme le rachat ou l'OPA sur Across Void. Après tout, l'argent attire l'argent, le pouvoir attire le pouvoir et les deux créés des hommes puissants.
" Je crois Tyria et tu me diras si je me trompe, mais c'est justement sur ces différences que nous allons pouvoir coopérer. Je n'ai aucune puissance militaire, cependant j'ai de très lourds moyens de transport légaux, j'ai une portée politique et surtout, j'ai une visibilité sur plusieurs planètes, grave à Vivo Ultra et son réseau. C'est d'ailleurs pour le fidéliser que je compte élargir mon domaine de compétence avec les télécommunications. "
William était satisfait, enfin, le résultat était attendu avec impatience, car la jeune dirigeante du CDZ détenait une trop grande puissance pour que William n'ait pas a s'en soucier.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Dim 8 Déc - 6:57

« La politique? AH! Si je veux, je me paies la moitié du Sénat Galactique. Enfin… Ce qui dirige la République. L’Empire, c’est un poil plus complexe mais les moffs… On les prend en solde ou en rabais dès que l’Empereur fait une crise donc… Je n’ai jamais eu de problème à obtenir ce que je veux. En fait, de façon générale, je finis toujours par obtenir ce que je veux. Il faut juste… Mettre les efforts.

Tiens tu vois ce type là-bas, à la table? Avec l’air sévère et avec les gardes du corps en retrait? C’est un très, très, très haut placé de Czerka. Si je veux le mettre dans ma poche, tout ce que j’ai à faire c’est envoyer un message à mes gars et je lui envoie un beau cadeau. Une esclave Twi’lek qui était convoitée par la moitié du Cartel des Hutts tant sa beauté est grande. Une de mes meilleures assassins. Amusant non? »


William était le genre de type à vouloir toujours être au top. C’était justement l’attitude à avoir pour survivre dans notre métier. Il avait donc les moyens ET la volonté e se tailler une belle grande place dans le monde du crime. Pas dans mon monde, enfin, pas dans le même genre de champs mais il ferait un sous-traitant de choix. Le transport de biens est une part importante de tout bon commerce de l’ombre… Et convertir des vaisseaux de guerre en transporteurs, ce n’est guère glorieux. Disons que quand vous êtes habitués à vous frotter aux vaisseaux de l’Empire ou de la République, faire du transport d’esclaves pendant une semaine passe plus pour une punition qu’autre chose. Il faut bien faire avec les moyens du bord, remarquez. Qui plus était, mes sous-traitants actuels étaient plus du genre mercenaires qu’autre chose.

Je remarquai bien vite par contre que toute l’attention de William n’était pas sur moi mais davantage sur une part de moi. Charmant. Je prends la peine de « me faire belle » pour UNE fois et il zieute mon physique plus qu’il ne m’écoute. Oui il m’était arrivé d’utiliser mon physique pour arriver à mes fins (car certaines négociations ne se réglaient pas par la menace et les flingues, dommage) mais j’avais quand même espéré un peu plus de classe de la part d’un potentiel futur sous-traitant. Qu’il fasse le macho avec les Hutts, soit. Avec moi, je m’attendais quand même à un minimum de respect et de décorum. Autant le lui rappeler… Gentiment? Pas trop subtilement en tout cas. Je faisais rarement dans le subtil. Ce n’était pas trop mon truc. Pourquoi ne pas dire les choses telles qu’elles sont quoi? Ça évite la confusion et les erreurs d’interprétation…


« Tu sais William, je me suis toujours considérée comme une combattante d’abord et une femme ensuite. Cela amène certains réflexes. Les gens qui vous reluquent trop finissent par vous tomber sur le système et j’ai le direct le plus rapide de ce côté-ci de la bordure extérieure. Et je te parle même pas de ma vitesse à dégainer. Si tu veux regarder des formes, ce ne sera pas les miennes. Plaisir et affaires…

Ne font pas bon ménage. Si tu veux continuer à me zieuter, attend que les négociations soient finies. Après, je m’en fiche pas mal. Ce ne sera plus des affaires. On se comprend? Sinon je me fais une joie de faire venir une esclave pour le plaisir de tes yeux que je suis sûr tu veux conserver dans leurs orbites, pas vrai? Toi qui bosse pour les Hutts, tu dois savoir ce que j’ai fait à Dazarra le Hutt quand il a oublié la guerrière derrière la femme… »
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Jeu 12 Déc - 13:33

William était partagé entre l'embarras et le dégoût, lui qui s'était imaginé que Tyria n'avait jamais eu de vue sur le plan politique découvrait que, d'une part s'était faux et que, de deux, elle avait déjà fait une "étude de marché". C'est là que l'embarras laissait place au dégoût, car elle présentait cela comme quelque chose de secondaire, quelque chose de futile, tellement qu'elle semblait ne pas y accorder d'importance. Qu'une femme aussi puissante laisse planer pareille idée était selon William, une grosse déception. C'était cependant une aubaine, car cela voulait dire qu'il avait le champs libre, ou au moins était-il certain de ne pas se retrouver confronter au Consortium dans ce domaine ci.

La remarque qui suivit prit William quelque peu au dépourvut, certes, son regard s'était très certainement, non, assurément égarés à divers endroits, suivant diverses coutures de l'uniforme de son interlocutrice, mais cela n'avait pas grand chose de nouveau, ou tout du moins venant de lui. La première réflexion qui lui vint à l'esprit fut :
** Vous devez savoir que rares sont les femmes qui n'aiment pas être regardées **
Cependant, stratégiquement, cette réflexion n'était pas la bonne, car cela revenait à remettre en cause sa remarque, en plaçant "la femme" avant "la guerrière". Il ne pouvait cependant pas resté hébété, aussi il répondit simplement ceci :
" Je vous... prie de m'excuser Tyria. Une mauvaise habitude assurément, notamment pour cela que je préférerais vous voyer, moins... proche "C'est d'ailleurs en exposant cette explication que William comprit la méprise : les rares femmes qu'il tutoyait librement n'étaient en rien des associées, partenaires ou autre, ou alors plus seulement. Il se servit un fond de verre qu'il avala d'une traite, il le reposa minutieusement à sa place, quand sa main quitta le pied du verre, il fut de nouveau prêt, un geste simple pour le faire revenir à la réalité. Il releva les yeux du verre pour regarder de nouveau Tyria. Les choses étaient claires, il n'était pas question de lui manquer de nouveau de respect, pour la simple raison que William n'aurait jamais toléré qu'on lui manque de nouveau de respect, surtout après un avertissement explicite.
" Eh bien Tyria, j'ignorais que vous vous étiez intéressée à la politique, mais c'est aussi parce que nous n'en aurions pas eu la même utilité je suppose. Contrairement au Consortium, la plus grosse partie de mon activité est légale et l'autre partie doit être cachée, c'est la que mon intérêt en politique est apparut. La politique de la planète où je m'implante définit mon degré de visibilité, contrôler celui-ci revient à optimiser mon... commerce. "
William avait essayer de redresser la barre, cependant il n'avait que parler de lui, il était donc temps de changer de sujet, essayer de tirer un trait sur cette mégarde qu'il ne pouvait désavouer. L'arrivée des plats lui donna les quelques secondes dont il avait besoin pour se laisser réfléchir et respirer. Quand il finit de goûter à chaque aliment présenter dans son assiette, William s'essuya les lèvres et reprit la parole :
" Je ne suis cependant pas ici pour gratifier mes ambitions ou de la masturbation intellectuelle, enfin si, mais pas que : Je vais avoir besoin de vos services, au moins dans un premier temps, afin de sécuriser quelques livraisons. Je suis prêt à y mettre le prix, car ces livraisons doivent être impérativement faites. Je n'ai pas actuellement les moyens de sécuriser certains de mes trajets, entre les vaisseaux de l'Empire, les pirates que je n'ai pas put acheter et les aléas de l'astronavigation, je ne veux pas risquer mes SuperTransporteur. Cependant, je ne peux pas non plus afficher haut et clair que j'ai recours à tes services, cela nuirait à l'image médiatique de Vivo Ultra. Est-ce que ce serait dans tes cordes ? "

Au final, il s'était remit à la tutoyer, mais pour une toute autre raison, c'est parce qu'il parlait affaire avec un seul interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Sam 14 Déc - 17:38

« La politique a son utilité, William, de cela nous en convenons tous les deux. Par contre, gérer ce dernier est une toute autre affaire. C’est grâce à un certain nombre d’officiels gouvernementaux, par exemple, que je bénéficie de l’immunité diplomatique parce qu’ils sont obligés de reconnaitre comme souverains les possessions du CDZ. Je suis donc ambassadrice auprès de la République et de l’Empire. »

On pouvait se demander raisonnablement POURQUOI les forces de l’ordre de Coruscant, par exemple, ne m’avaient pas encore coffré. Après tout, il n’était pas rare que je me promène à découvert si l’envie me prenait et que personne à part ceux que l’on payait des fortunes pour me tuer ne s’y risquent. Vous ne pouvez pas arrêter un diplomate sans que votre image en prenne un coup, encore plus si vous êtes considérés comme les « gentils ». L’Empire avait une marge de manœuvre plus grande, certes mais… Qui voudrait vraiment prendre le risque d’une guerre ouverte avec la plus grande alliance de criminels de l’Histoire galactique? Personne ne pouvait se permettre une guerre sur deux fronts à moins de vouloir perdre cette dernière. La politique avait ses avantages, ô oui. William et moi, cependant, la courtisions différemment.

Restait à réfléchir à son problème de transports. Jouer les escorteurs n’était pas un travail glorieux pour mes gars… Mais en même temps, faire appel à mes sous-contractants aurait pu être perçu comme une forme de paresse de ma part. En même temps il avait besoin de discrétion, ce qui empêchait d’affecter des unités lourdes ou quelques vaisseaux que ce soit qui appartiennent à ma « marque de commerce ». Il faudrait donc que ce soit des gars du CDZ, dans des vaisseaux non standards du CDZ pour faire un travail d’escorte de vaisseaux civils. Autrement dit, un intéressant puzzle. Qui n’aime pas les défis, de toute façon? Un peu de piquant ne tue personne, que je sache. Tout dépendait du où il devait se rendre. Obtenir des uniformes impériaux, de faux papiers, retaper des vaisseaux impériaux récupérés sur le marché noir donc en général d’occasion…

Il y avait de quoi faire une couverture plus que convaincante. Ce serait facile de créer une fausse unité de la marine impériale, de l’ajouter aux registres et de la faire intervenir « par hasard » pour s’occuper de la protection des vaisseaux de William. C’était comme faire le coup des « volontaire », des soldats de métier qui sont font passer pour de simples miliciens ou conscrits pour ne pas impliquer trop leur faction d’appartenance. On aura beau dire ce qu’on veut, un peu de déguisement, ça reste une tactique vachement utile d’une part et vachement pratique de l’autre. On ne peut pas non plus simplement tirer dans le tas à tout bout de champ. Au bout d’un moment, cela fini par être plus que redondant et l’ennemi sait à quoi s’attendre donc peut vous contrer plus facilement. D’où l’extrême nécessité de varier ses tactiques et d’improviser de temps en temps.


« Protéger tes gars, ce ne sera pas si compliqué que ça. Une fausse unité de l’Empire, tu graisses les bonnes pattes et tout d’un coup, Vivo Ultra bénéficie du zèle impérial pour magiquement l’amener du point A au point B ou pour contourner les douanes.  Ouais, ça peut faire un défi intéressant. Ce sera plus discret que de commencer à envoyer des Kedalbes ou des Agressors pour couvrir tes arrières… »
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Mar 14 Jan - 9:04

** Tyria Zann, une ambassadrice, bien joué, le statut est intéressant en effet **
William était forcé de le reconnaître, Tyria avait du flaire, elle devait être sacrément bien entourée, parce qu'il paraissait absurde qu'elle ait suivis des cours de droits durant sa vie. William n'avait jamais songé à un tel statut, pour la bonne et simple raison qu'il n'en avait ni la prétention, ni la possibilité de l'obtenir.
« Protéger tes gars, ce ne sera pas si compliqué que ça. Une fausse unité de l’Empire, tu graisses les bonnes pattes et tout d’un coup, Vivo Ultra bénéficie du zèle impérial pour magiquement l’amener du point A au point B ou pour contourner les douanes.  Ouais, ça peut faire un défi intéressant. Ce sera plus discret que de commencer à envoyer des Kedalbes ou des Agressors pour couvrir tes arrières… »
William était satisfait de cette réponse, les livraisons étaient importantes, certes, mais pas autant que le premier contact avec le consortium, après tout un bâtiment, aussi grand soit-il, se construit pierre par pierre.
" Je conçois que ce ne sera pas la mission la plus excitante pour tes hommes, cependant je ne pouvais faire cette demande aux Hutts. Depuis que j'ai quitté Randon et la République, je cherche également à devenir plus... autonome, ou du moins, à mettre de la distance entre moi et les Hutts. Pour cela qu'il me faudra également, d'un point de vue militaire, quelqu'un qui saura m'aider à faire le pont. "
Le comlink de William se mit alors à biper, la sonnerie était discrète, mais insistante. D'un rapide coup d'oeil William vit que c'était une urgence :
" Je te prie de m'excuser pour cela, mais je ne peux m'y soustraire... "
William fit apparaître le message, il rapportait que les accords avec l'agence financière de Rishi avait été passé pour permettre l'OPA sur "Across Void", mais que les dirigeants de celle-ci avaient déjà prit des contre-mesures. Cela signifiait deux choses : L'une, ils n'étaient pas facilement corruptible, la seconde, c'est qu'ils avaient été prévenu par l'agence. Vivo Ultra allait devoir allonger la monnaie pour ça, à moins que les Costigans s'impliquent, auquel cas, cela reviendrai à s'afficher sous les projecteurs. Si les Costigans devaient devenir visible sur la planète, alors ils ne le deviendraient pas pour rien, de toute façon le doute plannait depuis bien longtemps. Tout en renvoyant quelques directives à qui de droit, William posa une question à Tyria :
" Selon toi Tyria, combien de temps cela prendrait-il aux Costigans pour eliminer toute la pègre de Rishi ? Ce n'est pas une grosse planète, ni un refuge de crapule, mais il y en a partout. Et puis, si je mets de la distance avec les Hutts, ce n'est pas pour cohabiter avec d'autres parasites... "
Le ton de William était sans équivoque, quelque chose commençait à l'énerver et la question sonnait autant comme un défis pour lui-même qu'une menace pour ses cibles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Jeu 16 Jan - 16:10

« Il y a trois réponses à ta question, William. Premièrement et la plus réaliste du lot : tu ne peux pas réussir dans ton projet. Le Consortium de Zann, devenu le Consortium, est la plus puissante organisation criminelle qui soit et nous ne réussirons jamais à contrôler la totalité du crime. Il y aura toujours des groupuscules qui ressurgiront quoi que tu fasses. Insignifiants certes mais très agaçants. »

J’avais dit la chose avec un calme désarmant. On me connaissait pour mon tempérament bouillant et j’avais répondu avec un calme à faire verdir d’envie un maitre Jedi. Il fallait rester réaliste : on ne pouvait pas tout avoir. Il y aurait toujours quelqu’un pour se dresser contre vous, à moins d’anéantir toute vie dans la galaxie, ce qui serait prodigieusement contre-productif. William ne réussirait jamais à éliminer toute la pègre de Rishi. Il pourrait l’affaiblir, la manipuler, en contrôler la taille par une bonne vieille campagne de purge mais c’était tout ce qu’il pourrait faire, au mieux. La compétition existera toujours car le vrai monopole n’existe pas. Ce qu’il ne pouvait tuer par contre il pouvait l’affaiblir au point de le rendre inoffensif. Ça c’était une tactique jouable. C’était là-dessus qu’il devrait miser pour l’emporter.

« Maintenant, je ne te dis pas de ne rien faire. Il y a toujours la réponse deux. Tu peux affaiblir la pègre et les milieux criminels de Rishi au point de les rendre inoffensifs. Moi par exemple… Penses-tu vraiment que je ne sais pas, les gangs de rue de Coruscant me dérangent? Ils savent par contre que si elles vont jouer dans mes platebandes que je vais sortir l’artillerie. Il faut miser là-dessus.

Dans ce cas de figure, tu pourrais t’imposer sur le milieu criminel de Rishi en un mois environ. Le temps d’étudier le terrain, d’identifier les principales épines dans ton flanc et de frapper un grand coup. Tu l’as dit toi-même : Rishi n’est pas un monde si vaste ou de mon point de vue, important. Son bassin de criminel sera par conséquent assez réduit, avec quelques gros poissons seulement dans le lot. »


Oh bien sûr, j’aurais pu aborder tout de suite la troisième option, bien entendu… Sauf que je voulais d’abord étudier sa réaction. Petit plaisir sadique? Peut-être bien que oui. William était un homme intelligent. Il saurait par conséquent tirer les bonnes déductions et les bonnes conclusions. On passait d’une tâche impossible si on parlait d’élimination pure et simple à un mois avec une campagne de contrôle de la vermine à… La suite logique était une frappe rapide, décisive ou quelque chose d’assimilable. Les Costigan ne disposaient pas de cette puissance de feu. Alors qui? La solution à ce problème était en train de siroter son verre en regardant le Costigan avec un sourire amusé. À moins que ce ne soit une affaire d’orgueil, rien n’empêchait William de demander un coup de main à son plus récent allié qui se trouvait à être…

« Pour autant que je sache, tu es en train de négocier une alliance. Conséquemment, tes alliés pourraient t’aider… Et réduire le temps précédemment estimé à une vulgaire affaire de jours. Moins d’une semaine. Je peux te garantir que la pègre de Rishi n’a rien qui puisse ne serait-ce qu’égratigner un char d’assaut de classe Canderous. Je doute que les forces locales puissent même représenter un danger… »
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Jeu 30 Jan - 13:16

« Il y a trois réponses à ta question, William. Premièrement et la plus réaliste du lot : tu ne peux pas réussir dans ton projet. Le Consortium de Zann, devenu le Consortium, est la plus puissante organisation criminelle qui soit et nous ne réussirons jamais à contrôler la totalité du crime. Il y aura toujours des groupuscules qui resurgiront quoi que tu fasses. Insignifiants certes mais très agaçants. »
La réponse de Tyria ne le surprit pas beaucoup, ou du moins pas dans son contenu, mais qu'elle en parle comme William parlait de la concurrence dans l'agroalimentaire, cela eut un effet surprenant sur lui : Etait-il dans l'agroalimentaire ce que Tyria est dans le monde des hors la lois ? Pas encore, pas tout de suite, pas partout, mais c'était en devenir. En un instant, il sous-pesa les diverses stratégies qu'il usait contre les autres entreprises, cependant cela ne fut point très instructif, ces stratégies n'étaient bonne parce qu'il n'y avait que des biens et de l'argent en jeu et non pas des vies humaines, ni même sa propre sécurité. Hors, dans le cas présent, c'était le gros de la problématique. William n'était qu'un riche stratège commercial et un homme plein de charisme, il n'était pas fait pour la guerre ou du moins, il manquait cruellement de connaissance dans ce domaine. Après tout, n'était-ce pas pour combler ce vide qu'il avait recourt aux services de mercenaires hors de prix ?
« Maintenant, je ne te dis pas de ne rien faire. Il y a toujours la réponse deux. Tu peux affaiblir la pègre et les milieux criminels de Rishi au point de les rendre inoffensifs. Moi par exemple… Penses-tu vraiment que je ne sais pas, les gangs de rue de Coruscant me dérangent? Ils savent par contre que si elles vont jouer dans mes platebandes que je vais sortir l’artillerie. Il faut miser là-dessus.

Dans ce cas de figure, tu pourrais t’imposer sur le milieu criminel de Rishi en un mois environ. Le temps d’étudier le terrain, d’identifier les principales épines dans ton flanc et de frapper un grand coup. Tu l’as dit toi-même : Rishi n’est pas un monde si vaste ou de mon point de vue, important. Son bassin de criminel sera par conséquent assez réduit, avec quelques gros poissons seulement dans le lot. »
William en était presque vexé et eut peine à le cacher, Tyria le traitait vraiment en amateur et pour cause, il l'était totalement. Consultant rapidement les plannings, évaluant le nombre de réunions qui devraient être annulées, remises à plus tard, cela prenait des proportions énormes vis à vis de Vivo Ultra et encore William savait qu'il y aurait des pertes humaines, il était cependant incapable de les évaluer à l'avance et son ordinateur n'était pas équipé de tels programmes. Il s'en aurait arraché les cheveux de la tête s'il ne les avait pas rasés.
" Un mois ? Je ne suis même pas capable d'évaluer l'impact que cela pourrait avoir sur la structure et la productivité de Vivo Ultra, sans parlé du reste... C'est.... William fit une pause afin de retrouver son calme, il fallait qu'il garde les pieds sur terre et ne pas se montrer incorrect vis à vis de Tyria. " Je n'avais pas évaluer la situation ainsi, cependant, j'en conviens, je manque cruellement de recul en la matière... "
Cela n'en restait pas moins inacceptable, était-ce une simple stratégie de Tyria pour le déstabiliser ? Essayait-elle de le tester ? Etait-ce un défi ? Il en était incapable d'analyser la situation telle qu'elle l'était tant il recherchait à trouver un calcul et une solution plus avantageuse que celle proposée par Tyria.
« Pour autant que je sache, tu es en train de négocier une alliance. Conséquemment, tes alliés pourraient t’aider… Et réduire le temps précédemment estimé à une vulgaire affaire de jours. Moins d’une semaine. Je peux te garantir que la pègre de Rishi n’a rien qui puisse ne serait-ce qu’égratigner un char d’assaut de classe Canderous. Je doute que les forces locales puissent même représenter un danger… »
Avoir recourt aux services de Tyria assurait un succès total, William en était certain, cependant il lui en serait redevable et cela pouvait s'avérer bien plus dangereux que la pègre de Rishi. Elle l'avait cependant clairement affirmer, ils étaient en train de négocier un alliance, était-ce une requête de sa part ? Voulait-elle que William lui soit redevable pour l'accepter comme un allié du Consortium ? Ou voulait-elle simplement aider William à monter son affaire ? Il n'y avait cependant qu'une seule façon d'avoir cette réponse : Après un instant à repenser ses mots et ses phrases, il s’éclaircit la voix :
" Il est évident que d'un point de vue puissance de feu, il y a une très grande différence entre nous deux, cependant le jeu en vaudrait-il vraiment la chandelle pour nous deux ? Que gagnerais-tu à t'opposer à la pègre de Rishi ? Tu trouveras peut-être ma façon de réfléchir très égoïste, mais je sais qu'en tout cas en affaire, derrière chaque acte se cache un intérêt, il d'autant plus important que l'acte semble désintéressé. Vu la situation dans laquelle moi et mes hommes allons nous retrouver, je me dois de te demander ce que nous te devrons en retour. Je ne veux pas paraître incorrect, mais je ne peux laisser de place à la surprise ou à l’imprévu, surtout vis à vis de mes alliés, actuels ou en devenir.
William était sérieux, après tout, il allait jouer un sacré coup de poker : se détacher le plus possible des Hutts, afficher de nouveau la mafia Cosigan, racheter une importante entreprise, développer une alliance avec le Consortium de Zann... Et tout cela en même temps, c'était à la fois nécessaire et précipité.
" Pour être clair avec toi, je préfère me lancer dans une galère d'un mois, voir plus, plutôt que de m'engager dans une promesse que je ne suis pas certain de pouvoir tenir. Plus que le respect qui en découle, ce sont mes principes et l'image que je laisse aux miens qui en dépend. Je ne suis pas de ceux qui promettent monts et merveilles pour, au final, ne lancer qu'une poignée de gravier."
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Ven 31 Jan - 2:19

« William… Quelle touchante naïveté. Si tu savais ô combien tu m’offre déjà ce que je veux… Tu es un fin stratège, un tacticien futé et un analyste plus que compétent… Mais tu es aveugle en ce moment à l’évidence même. Si tu me regardais dans les yeux et que tu y cherchais des mots ou des qualificatifs, qu’est-ce que tu y trouverais dis-moi? Allez, faisons l’exercice ensemble, pour le plaisir de la chose.

La mégalomanie? Rien de moins sûr ce n’est pas ce que tu cherches. Le narcissisme? L’égoïsme? Non, on s’éloigne de l’objectif visé. Alors quoi? La folie? Ah déjà c’est un peu plus réaliste. La folie et le génie se chevauchant allègrement. Mais si on s’y arrête vraiment, qu’est-ce qui domine? Eh oui. Le chaos. C’est ce que je cherche. C’est ce que je veux et comme tout hors la loi, tu le répands autour de toi. »


Tant que le chaos existait, j’étais plus ou moins intouchable. L’Empire et la République ne pouvaient se permettre une guerre sur deux fronts. Ils avaient moins de ressources tournées vers la chasse au crime, à moins que ce ne soit des actes directs et agressifs comme des actes de piraterie, par exemple. L’esclavage, l’extorsion, la corruption dans son sens plus large… Non. Ils n’avaient pas le temps pour s’attaquer au nerf du problème, les actions qui n’étaient pas directement visibles. Les services de renseignements des deux puissances tournaient à plein régime pour percer les secrets de l’autre. Si la guerre venait à se terminer, oui, nous aurions notre lot de problème et pas qu’un peu. Le vainqueur pourrait alors nous traquer à temps plein et dans ce cas, le soit disant ordre nous ferait des dommages considérables. Et encore…

William, de par ses activités criminelles, rajoutait de l’huile sur les flammes du chaos. Le crime était l’arme absolue contre l’ordre et comme nous vendions et travaillions joyeusement avec n’importe qui avec un portefeuille bien rempli, nous pouvions, si tel était notre bon plaisir, faire durer cette guerre indéfiniment. C’était là toute la force du milieu criminel. Jamais nous ne pourrions prétendre au contrôle de la galaxie car l’ordre que nous avions combattu deviendrait nos chaines. Par contre, nous pouvions influencer ce que bon nous semblait et cela, à mon sens, c’était le vrai pouvoir. Acheter des sénateurs, dicter à des gens importants notre volonté, causer des dommages catastrophiques en piratant des systèmes ou en sabotant tel chantier… Nous étions une force de l’ombre bien plus forte que ce que l’on pourrait imaginer. Après tout, nous contrôlions aussi l’information, quoi que les puissances puissent en dire.


« Tant et aussi longtemps que tu continueras à déstabiliser la galaxie, tu m’offres ce que je veux. Il n’y a qu’une réalité William. Le chaos. L’ordre, qu’est-ce que l’ordre… La République et l’Empire te donneront deux définitions radicalement différentes. Demandes leur ce qu’est le chaos et tout d’un coup, les définitions sont presque identiques. Nous sommes le chaos, William. Oui. Nous sommes le chaos.

La vérité, William, c’est que c’est nous qui contrôlons la galaxie. Autrement, cette guerre serait terminée depuis bien longtemps. Plus elle continue, plus elle nous rend forts. Et si elle venait à se terminer, ce serait une affaire de survie que d’en déclencher une autre. Alors je te le propose à nouveau. Considérant que tu m’offres déjà ce que je veux, veux-tu mon aide et celle du CDZ pour éliminer la pègre de Rishi, oui ou non? »
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Dim 16 Fév - 0:26

Surprise, incompréhension, hésitation, autant de choses auxquelles William n'avait pas été confronté depuis bien longtemps. Le discourt de Tyria eut l'effet d'un coup de fouet sur lui : Il s'était trompé sur elle, depuis le tout début assurément. Elle était puissante et reconnue, mais là ne résidait pas leur principale différence, c'est dans leur façon de réfléchir, de voir leurs objectifs. Le but de William était clairement définit, égoïste, financier et politique. Celui de Tyria était dépendant de la situation globale de la galaxie, moral et vicieux. Etait-ce cela qui faisait la différence entre une mafia naissante et le consortium de Zann ? Impossible de savoir, comment ses objectifs personnels et globaux évolueront, cependant et malgré cela, son aide était un aspect non négligeable dans cette évolution.
" Je suis heureux, Tyria, que tu m'aies fait partagé ton point de vue, je comprends mieux tes motivations. Alors oui, oui bien sûr, je veux que toi et le consortium m'aidiez à me délester de la pègre de Rishi. Jusqu'à ce que je sois en mesure de me battre par mes propres moyens, j'aurai besoin de ta force pour pouvoir progresser. "
Le chaos... c'était quelque chose que William avait du mal à définir, sa vie toute entière avait été régie par un code de vie bien particulier, une démarche bien précise à adopter pour toute procédure, tout événement. Cependant, cela tendait à changer, son alliance avec l'Amiral Impérial Blackbird, la "retrouvaille" avec Lola, la confrontation à un Sit (bien que peu puissant), cette nouvelle facette de lui-même, qui s'était rasé la tête et regardait la galaxie d'un oeil nouveau. Peut-être était-ce cela le chaos dont Tyria parlait.
" Dis-moi si je me trompe, mais pour nous autre, il y fait bon vivre dans ce chaos, même si je n'en vois et n'ai pu en goutter qu'une infime partie. Tu vas m'aider et en échange, je vais en faire l'une de mes priorités !"
Vivre dangereusement, William avait toujours adoré cela, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il était devenu accro aux bâtons de la mort. Faire une telle promesse à une telle personne représentait un danger bien réel. C'était un engagement digne d'un échafaud sur un lit de coton, plein de douces promesses, mais sous le regard égoïste de la faucheuse.
** Oui, c'est très bien ainsi, un nouvel objectif, de nouvelles possibilités, de nouvelles problématiques, rien que sur le papier ça sonne bien ! **
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Dim 16 Fév - 4:33

Vous voyez? William faisait partie de cette catégorie de gens que l’on peut considérer comme de bons investissements. Vous le placez en face des faits, de votre vision des choses et il sait saisir l’occasion sans se lancer dans un débat idéologique ou un truc du genre. Il avait du potentiel ce petit. Il me rappelait même certains de mes plus proches collaborateurs, quelques années plus tôt. Et puis soyons honnêtes : j’aimais éliminer les criminels qui ne bossaient pas pour moi. Je pouvais prétendre faire de la galaxie un endroit meilleur en mettant ces chiens enragés six pieds sous terre. Bah oui quoi, le CDZ on a de la classe nous. La pègre locale, de façon générale, a autant de jugeote qu’un débile profond lobotomisé. À part jouer aux durs, ce sont des parasites plus que de vrais criminels. Ils viennent grignoter dans votre marge de profit en plus!

Le repas avançant et la discussion devenant de plus en plus intéressante, je commençais à me dire que les choses se passaient encore mieux que dans mes prévisions initiales. Je me trompais lourdement. Bon allez quoi, ce n’était pas que je voulais me tromper, loin de là. Ceci dit, est-ce que j’ai l’air de contrôler le destin ou je ne sais quelle connerie? Bah non. Désolé. Un des types importants d’une des tables adjacentes, qui avait trop bu, manifestement, décida qu’il serait intelligent de venir brailler un discours à demi cohérent sur le fait que lui, il avait des relations et qu’il ne dinait pas avec le CORSEC et que c’était inadmissible qu’un type aux goûts aussi douteux que mon voisin de table (soit William) puisse faire conversation avec la crème des forces de sécurité de la planète. D’accord, j’aurais laissé passer s’il n’avait pas dit quelque chose de regrettable.

Il eut la mauvaise idée de me traiter de, et je cite, prostituée cherchant à coucher avec des types louches pour tenter vainement d’augmenter son statut social. Il alla jusqu’à poursuivre son discours venimeux sur le fonctionnariat corellien et cela aura continué un moment si je n’avais pas décidé de faire comprendre à tout ce beau monde que personne ne me cherche pendant un diner d’affaire sans le regretter amèrement. Me levant d’un geste brusque, j’entrepris de brutaliser l’entrejambe de cet idiot avant de lui envoyer un direct dans le nez et de manquer de le faire étouffer dans sa propre assiette, une table plus loin. Son garde du corps voulu intervenir mais ramassant un couteau sur la table, je le lançai d’un geste souple, l’épinglant par la cravate à une colonne décorative. Le silence s’installa brutalement jusqu’à ce que je fasse signe à l’orchestre de recommencer à jouer.

Mentionnons que pendant toute la scène, je ne m’étais pas salit. Pas une tache, rien. J’étais aussi impeccable maintenant que quand j’étais entrée ici. Voilà comment un professionnel avec de la classe se démarque du profane. Replaçant une mèche de cheveux fictive, pour la forme, je me rassis à notre table, comme si je n’avais fait que me lever pour aller aux toilettes. Alors mon petit William, comment tu me trouves?


« Alors disons… Quatre chars Canderous et une division de mes meilleurs mercenaires d’assaut? Ce devrait être suffisant. Côté espace, je te file un Agressor ou un Kedalbe si tu veux. C’est loin d’être discret mais en même temps, le message à faire passer est assez clair. William? William est-ce que ça va? Tu as l’air… Surpris? Étonné? Reprend un verre de vin, ça devrait se tasser tout seul. »
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Sam 22 Fév - 10:42

William vivait dans deux mondes différents, il y avait un monde où seules les apparences comptaient, où une façade bien élaborée pouvait endiguer les plus gros handicapes. L'autre monde, au contraire, était un monde où seul le résultat comptait, peu importait l'art et la manière, du moment que l'objectif était atteint. "Faire bonne figure" et "La fin justifie les moyens" sont donc ses deux idéaux de vie. Ne correspondre a aucun de ces deux mondes était comme ne pas exister à ses yeux. Tyria Zann, dirigeante puissante et charismatique du Consortium du même nom correspondait parfaitement au second monde de William, elle en était l'apogée, une puissance irréfutable dans un corps et un environnement taillé uniquement dans le but de réussir.

Cependant, cet entretient laissait William perplexe, c'était-il trompé ? Ce charisme et cette renommée n'étaient-ils que façade ? N'était-ce finalement pas avant tout une stratège ? Une femme capable de voir plus loin que la violence, l'argent et la domination ? Cela lui paraissait tellement absurde que d'entrée de jeu, il n'avait pas même envisager pareille considération. Cependant, au fil de cet échange, ces arguments et réflexions ne faisaient que démentir ce préjugé, William qui était venu louer des services se retrouvait plutôt à apprendre la marche à suivre. En sortirait-il grandit ? Plus puissant ? Plus assuré ? William ne saura l'avouer, mais oui, il apprenait de Tyria et en cela il lui serait reconnaissant, même si ce serait d'une reconnaissance muette et dissimulée.

Quand Tyria se leva de sa chaise, William ne comprit pas tout d'abord, puis il réalisa ce qui était en train de se passer, Tyria, cette déesse du Chaos galactique, venait de changer de monde. Sauver les apparences, ne pas laisser l'image des autres occulter la sienne, imposer son égo à celui des autres. Il n'y avait pas de mot assez fort pour exprimer la déception de William, car au final, Tyria était elle aussi obligée d'exister dans ces deux mondes. Même si sa dextérité et sa puissance était louable, William n'en était pas moins déçu et ravala cette amertume avant qu'elle ne transparaisse.

Rassise, Tyria exposa ses arguments et les termes négociés, sa puissance militaire quelle connaissait si bien. William n'en était pas familier, cependant elle était revenu dans ce monde qui lui sied si bien, aussi William n'eut aucun mal à lui faire confiance. Après tout, le domaine militaire lui était aussi familier que l'agroalimentaire pour Tyria. Au fond de lui même, William se jura de réussir à remédier à cela au plus vite, de ne plus être dépendant de qui que ce soit, mais telle était sa place actuelle, il n'était qu'un enfant qui devait être guidé, aidé et ce dans le but qu'un jour, il puisse marcher seul.
" Très bien Tyria, je ferai bon usage de tout cela. Grace à toi, le temps où je fus dépendant des Hutts est révolu. Je vais pouvoir la suivre par moi-même, ma propre perception du Chaos. "

** Et j'en fais le serment, un jour, ce sera toi qui viendra à moi avec des questions et moi, je n'en apporterai les réponses **

" Bon, j'imagine que nous allons pouvoir finir ce repas tranquillement, à moins qu'un autre primate se croit pousser des couilles dans l'assemblée "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tyria Zann
Chef du Consortium de Zann
Chef du Consortium de Zann
avatar
Messages : 863

Feuille de personnage
Âge: 28 ans (supposé)
Armes: 1 Zann Chopped Special, 1 T-6 heavy blaster pistol et 1 DC-17m Interchangeable Weapon System (avec toutes ses options de rechange)
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ) Dim 23 Fév - 15:11

HJ; Moi ça me va, on peut arrêter ici. Du bon travail tout ça^^

DJ : Cette réunion touchait à sa fin, je pouvais le sentir. Il y a pour les gens habitués à faire des affaires ce flair qui vous dit quand il vaut mieux arrêter de parler business et de rentrer chez soi pour y réfléchir à tête reposée. Attention, n’allons pas croire à tort que William soit de désagréable compagnie ou quoi que ce soit de ce genre, oh non. Juste que le climat avait pris une tournure un tant soit plus tendue depuis que j’avais remis le gros imbécile à sa place. Non William au contraire était un sujet d’étude follement intéressant. J’observais ses réactions, j’écoutais ce qu’il disait et à mon avis, il irait loin, très loin. Il n’aurait sans doute jamais l’étoffe pour diriger quelque chose comme le CDZ mais attention, cela ne voulait pas dire qu’il ne deviendrait pas une pointure du crime encore plus imposante. Le crime, ce n’était pas QU’UN domaine!

Non, comme dans toute chose, il y avait des spécialisations! William touchait à l’une d’entre elle et franchement, il en connaissait bien plus que moi et mes connaissances de bases. La façade commerciale de ses affaires touchait un secteur dans lequel je ne connaissais pas grand-chose et un de ces jours, il faudrait bien que je m’assois avec lui et qu’il m’explique comment cela fonctionnait. Oh bien sûr, on pourrait se dire : mais Tyria, tu connais déjà plein de trucs dans le crime, ça tu devrais le connaitre aussi non? Et bien justement. Non. Je n’ai jamais eu l’intérêt pour et donc je devais bien l’avouer, cette lacune me dérangeait un quelque peu. Quand vous faites des affaires, vous devez avoir un max de cartes en mains et ne rien connaitre au domaine de William, bien que chose normale, pourrait devenir mon handicap dans des discussions futures.


« Un de ces quatre, il va falloir que tu m’expliques comment fonctionne ton domaine. Il y en a un rayon à apprendre et je suis toujours bonne élève quand cela concerne une source potentielle de revenus, augmentant ainsi nos marges de profit respectives. Une autre fois par contre. Ta compagnie est fort agréable mais cette petite démonstration risque d’attirer des regards ou des oreilles indésirables.

Surtout, tu ne te gênes pas. Appelles moi s’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour toi. Ou viens me voir, si tu préfères. Salut partenaire. Prends soin de toi et on se reparle. Si tu veux, tes avocats et les miens fignolerons les derniers détails de notre alliance. Oh et William? Tu ne le sais pas encore mais tu as un rôle infiniment plus important à jouer que ce que tu crois. J’ai un sixième sens pour ce genre de choses…


Sur ces paroles, je quittai le restaurant après avoir réglé la note. Retournant au vaisseau qui me ramènerait au bercail, je ne pus m’empêcher de sourire. L’Alliance des HLLs. L’Alliance avec la guilde des chasseurs de primes. Et maintenant, l’ajout d’un futur joueur majeur à mon arsenal. Ce serait une bonne année pour le crime et si la tendance se maintenait, la plus belle décennie qui soit pour le chaos. William était ambitieux. Il voulait se tailler sa part du gâteau, pas négocier pour avoir une part plus équitable. Dans nos manigances, il pouvait dormir sur ses deux oreilles : 50/50, sans un pourcent de plus pour moi. Donnez à vos alliés ce qu’ils veulent et au lieu de devenir gourmands, ils apprennent à accepter ce que VOUS voulez et s’y conforme sans objection. Mon vaisseau décolla sur ces pensées : le futur me réserverait de belles surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ)

Revenir en haut Aller en bas

Mafia & Consortium, Costigan & Zann (TERMINÉ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Corellia [Empire] :: Cité de Coronet-