Partagez| .

Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Ven 5 Juil - 7:01

Nogget avait réparé ses armes et il avait rencontré une étrange créature sur Nar Shaada . Il avait sympathisé avec Valaqil un Vliq mécano très pointu en terme de technologie. Le membre du consortium avait deux nouvelles armes en sa possession. Toutefois il ne possédait plus de vaisseau dit civil et il ne pensait pas en racheter un autre. L'amphibien humanoïde fut appelé par Tyria qui le félicita pour son précédent contrat avec l'acquisition du nouveau armement technologique. Elle ordonna une projection holographique dans la pièce et Nogget observa une créature avec quatre bras. Chacune des quatre mains tenaient un blaster modifié et  l'amphibien humanoïde vit alors une scène déroutante. Le Besaliik piratait plusieurs fichiers sur des technologies nouvellement acquises par les membres du consortium. La créature muni de quatre bras avait décidé de se mettre à son compte et il avait décidé de quitter le consortium en prenant sa participation au succès de l'organisation. Nogget savait que sa chef était intransigeante et il se doutait qu'elle lançait une traque sans pitié sur ce scélérat. L'amphibien humanoïde se demandait la raison de l'appel de sa chef et il allait avoir l'explication.  Le Besaliik se trouvait dans une planète désertique célèbre pour être le domicile des Hutts.

L'amphibien hunamoïde  apprit que le traitre Besaliik  fut sur Tatooïne pour une raison bien particulière. Une place au sein du clan des hutts venait de libérer et une compétition  était ouverte pour celles et ceux qui amenaient  une contribution conséquente pour être admi comme candidat.Tyria  avait pensé à Nogget car le mon calamari n'était pas très connu dans sur la planète désertique. De plus officiellement le hutt tué par Lola opérait en indépendant et il se tenait au courant uniquement des réunions importantes. La mission de Nogget consistait  à ne pas laisser le Besaliik donner les fichiers  infomatiques récentes et le tuer pour sa trahison. Toutefois la priorité était de récupérer cette technologie volée.  Le mon calamari partit sur le champ et dans son vaisseau il se renseigna sur la créature aux quatre bras. Il se rendit compte que le besaliik le surpassa dans beaucoup de domaines par rapport à sa mission. Nogget demanda à Tyria si elle pouvait lui rencarder Lola sur ce contrat. La chef accepta, mais elle précisa que la part du montant de la prime pour le mon calamari fut de vingt pour cent. L'amphibien n'eut pas le choix d'accepter et il prit  un autre vaisseau que le sien.

Nogget se trouvait  à bord d'un vaisseau de type frégate Corona. Il avait revêtu pour la circonstance une armure mandalorienne et il avait une petite idée pour s'infiltrer à l'intérieur de  la base Hutt. Le mon calamari voulut connaître d'abord le plan de la tueuse à gage experte. Mais la femme brune avait donné rendez vous directement dans le bâtiment au mon calamari. Dans quelques minutes  il allait atterrir  dans un spatioport caché dans le désert. La base du Hutt décédé était enfoui sous une cavité construite  dans un labyrinthe de galeries. Il existait plusieurs entrées pour accéder à cette partie secrète.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Lun 15 Juil - 6:27

Tatooine, son désert de sable brulant et ses Hutt n’était pas forcément la destination idéale pour des vacances reposantes. Toutefois dans ce désert marchait une ombre qui semblait se diriger avec assurance, connaissant son objectif à atteindre. Une grande bure noire tombait jusqu’aux chevilles et dissimulait le visage de Lola Aino, marchant seule dans ce désert aride. Caché sous sa longue cape on ne pouvait apercevoir ses deux blasters, ses fouets neuroniques et laser, ses diverses grenades et autres armes. C’était la seconde fois déjà que Tyria demandait à son alliée tueuse à gages de faire équipe avec Nogget Hawk, un Mon Calamari silencieux. Cette fois, c’était une histoire de trahisons avec un membre du Consortium qui avait profité de la mort du Hutt que Lola avait tué ou quelque chose du genre. En gros, la mission de Lola était d’aider Nogget à retrouver ce type et peut être le faire taire à jamais. Pour une mission pareille, Tyria avait à nouveau promis une belle récompense et c’est en réfléchissant aux futurs jouets qu’elle pourrait acheter que Lola marchait dans le désert en direction d’un spatioport loin de toutes zones d’habitations. Etait-ce un spatioport plus secret qu’un autre ? Lola n’en avait que peu de renseignements mais s’en fichait quelque peu. Droite dans ses bottes montantes, la belle continuait à avancer en distinguant petit à petit le bâtiment au loin. La chaleur était étouffante et, même uniquement vêtue d’un short court et d’un débardeur léger, la tueuse commençait à avoir de plus en plus chaud. Lola n’avait que peu d’info sur la planque de ce traite, un ancien établissement du défunt Hutt Jeedula, espérons juste que l’endroit soit moins chaud que ce désert sinon les réserves d’eau allaient vite manquer.

Arrivant enfin dans le spatioport, en avance sur l’heure de rendez-vous, la tueuse remarqua que finalement, il n’était pas si désert que ça. En effet, il y avait déjà plusieurs vaisseaux posés là et plusieurs personnes étaient présentes, certains étaient en train de réparer des vaisseaux, d’autres s’équipaient pour partir dans le désert. Sa capuche toujours sur la tête, le visage de Lola était caché aux yeux de tous, ce qui lui permettait d’observer l’ensemble du spatioport sans qu’on ne sache qui elle était. Toutefois, la tueuse ne put observer le tout plus longtemps car un nouveau vaisseau était en train de se poser. Ainsi, elle vit une forme de type humanoïde et de plutôt petite taille, vêtue d’une armure mandalorienne, sortir et se diriger vers la sortie du spatioport, tournant la tête comme si il cherchait quelqu’un. Par sa gestuelle, Lola reconnu le Mon Calamari et s’approcha de lui. A quelques centimètres de lui, il dut reconnaître son visage et la suivit de près.

    « Ne parlons pas du plan ici, il y a trop de monde pour l’instant, mieux vaut nous isoler. Suis moi. »


La tueuse avança rapidement dans le spatioport en se dirigeant vers la sortir. Toutefois, le visage toujours dissimulé, elle observa les personnes autour d’elles qui semblaient s’être agitées à l’arrivée du Mon Calamari. C’est ainsi qu’elle aperçu quelques hommes dont les visages lui étaient familier. En effet, il s’agissait des hommes de William Costigan et la belle lâcha un juron dans un murmure avant de prendre l’armure de Nogget par le poignet pour le rapprocher d’elle et accélérer la cadence. Si William était là alors il ne devait pas voir Lola sinon la mission risquait d’être chamboulée. Il y a peu, Lola avait tué un homme de main du parrain de Nar Shaddaa et, même si ils avaient passées de chaudes heures tous les deux, Lola se doutait qu’une nouvelle rencontre avec William pourrait être moins amicale. Cependant, ce qui devait arriver arriva et, à la sortie du spatioport, un coup de vent fit voler la capuche de Lola en arrière et découvrit ainsi son visage. Remettant rapidement son capuche en place et faisant une petite grimace, la belle fit accélérer le pas à Nogget en espérant que William n’allait pas lui tomber dessus.

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Lun 15 Juil - 8:09

" On est prêt à partir ? Il est hors de question d'arriver en retard ! Allé bougez vous ! "
William regardait et pestait sur les larbins qu'il avait recruté pour charger son vaisseau à la dernière minute, sur Nar Shaddaa. En effet, les Hutts l'avait prévenu au dernier moment d'un importante réunion sur Tatooine, suite à la mort de l'un des leurs, un certain Jeedula. Quand William avait entendu le nom de la meurtrière, ou plutôt de la chasseuse de prime qui avait fait son travail, William avait sourit intérieurement.
** Alors comme ça tu es toujours vivante, Lola, je dois te désirer à peu prêt autant que je te haïs **
Moins d'un quart d'heure plus tard le vaisseau décollait, direction la petite planète désertique, les coordonnées étaient bonnes, mais le lieu d'atterrissage étaient inconnues de l'ordinateur, quelque part dans un désert :
" Sans doute un site d'atterrissage privé appartenant aux Hutts "
" Comme ta mère, tu pilotes sans doute mieux que moi, alors laisses-moi la réflexion, je te laisse le pilotage. "
Le pilote était l'un des nombreux pirates surpayé par les Costigans pour être disponible quand les pilotes habituels ne le seraient pas et si William ne supportait pas, c'est qu'une personne étrangère aux Costigans lui prodigue de soit-disant conseils ou informations. Restant vaguement correct, William partait du principe que vu le prix qu'ils lui coûtaient, le silence faisait lui aussi parti du salaire. Après avoir jeté de nouveau un oeil sur la carte galactique, la vitesse du vaisseau et le temps qu'il restait avant d'arriver, il retourna auprès des quelques Costigans qui avaient pu se libérer assez rapidement pour l'accompagner, malheureusement, Adreï était sur Randon au moment de l'appel des Hutts.
" Messieurs, je sais que la situation est inhabituelle, partir de la sorte et aussi rapidement, je dois vous avouer avoir été prit au dépourvu, c'est pourquoi je tiens à vous remercier d'avoir prit sur votre temps pour m'accompagner. Comme vous le savez, nous allons sur Tatooine, une petite planète de pirate et de miséricordieux, mais aussi un endroit adulé par les Hutts. L'un des leurs s'y est fait descendre et du coup, la place est libre, je compte bien la prendre pour y désigner un homme de confiance. L'argent est à ramasser et les Twilek bien chaudes. "
La dernière remarque fit bien rire l'assemblée, mais William était préoccupé, c'est une scène importante qui allait se jouer.
" Bon, si je vous ai fait venir, c'est pas pour admirer le paysage, j'ai besoin d'homme de confiance pour organiser la sécu de la réunion, ça sent le coupe gorge ce genre de réunion. Si jamais ça se met à tirer, je veux que vous éliminiez en priorité nos concurrent pour prendre la place de Jeedula et bien sûr on protège les Hutts présent sur place, on a encore trop besoin d'eux pour les laisser en plan. En admettant que tout se passe bien, j'ai une seconde mission pour vous, des traceurs à placer sur les autres vaisseaux. Si les négociations se passent mal, ils seront malencontreusement attaqués par les pirates que j'ai payé pour suivre ces signaux. Je compte sur vous, en fait non, tous les Costigans compte sur nous pour ce coup-ci. "
Comme de coutume, ils prirent tous un grand verre "Au nom des Costigans !".

Quand ils atterrirent, William entra directement dans le complexe sous-terrain, accompagné des 7 Costigans, 3 autres étant restés dans le vaisseau, pour surveiller les mercenaires et le second objectif. William fut vite conduit dans un salon, en attendant que les protagonistes soient tous réunis. Plusieurs étaient déjà là, à se fusiller mutuellement du regard, mais en toute politesse. Les Costigans profitèrent d'un rafraîchissement avant de laisser William pour suivre leurs directives.
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Sam 27 Juil - 6:11

Nogget avait mis son casque mandalorien pour dissimuler son visage et il le garda pendant qu'il traversait le statioport avec Lola. Toutefois il fut surpris quand elle le prit par le poignet vigouresement et il supposa qu'elle avait vu un danger potentiel. Ils sortaient rapidement du statioport et le mon calamari lui suggéra à Lola de parler son plan  dans lieu  isolé comme un hôtel.  Il expliqua  la raison de son choix à la brune :

"Lola, ce genre de réunion risque de durer plus d'une journée minimum, dans une chambre personne ne peut nous entendre. Je vais en chercher une, avec le plan local que j'ai pu avoir en m'expliquant   avec un ex-mercenaire de ce hutt tué. Il nous en faut un qui permet  d'avoir une ou deux sorties dans les cas s'urgence. "

Le mon calamari trouva trois hôtels qui semblaient convenir à ces critères. Nogget  les montra à Lola pour avoir son avis dans leur choix.Le premier  était  voisin avec un bâtiment, le second  était très proche de la statioport. Le troisième  avait le plus privilège d'être le plus haut  de tous les hôtels et il permettait d'accéder à la galeries des égouts. Nogget  proposa le troisième  et il argumenta ce choix

" Avec un hôtel comme ça on peut se sauver par les égouts qui mènent au statioport. J'ai aussi un plan du bâtiment qui va être utilisé pour faire la rencontre. Il existe un passage secret qui mène là-bas  et il accède  dans la geôlerie du bâtiment. Je ne connais pas le protocole dans ce genre de réunion et toi tu as des informations qui peut nous aider. Sinon je pense qu'il faut se faire passer pour des gardes du corps si on veut  être au plus près de  ce traitre.
"

Le mon calamari attendit la réponse à ces deux questions et il espéra encore s'améliorer avec Lola. Le membre du consortium de Zann ne savait pas que l'amant de Lola était dans les parages. Le membre du consortium avait obtenu le plan officieux du bâtiment de manière hasardeuse, il avait rencontré un ex mercenaire du hutt tué dans un bar. Il eut une bagarre entre eux et Nogget le blessa mortellement. Le mon calamari lui chipa son datapad et il trouva plus données intéressantes. Il remit cet objet à sa chef et elle lui redonna après avoir téléchargé les informations avantageuses pour le consortium. Nogget savait que si un hutt était tué pendant cette réunion, il y aurait une traque contre tous les participants dans cette grande cavité.

Nogget marchait avec Lola pendant qu'il posait ces deux questions et ils s'arrêtaient  juste quand ils arrivaient devant la ville souterraine. Il montra  le fameux hôtel qui était proche de la statioport, on pouvait le destiguer car il avait une tête du hutt tué. Le mon calamari se doutait qu'il aurait surement des surprises qui l'attendaient.  Il regarda derrière et il vit plusieurs délégations qui sortaient du statioport. Certains prenaient de suite  un taxi local pour les emmener directement au lieu de la réunion. Le membre du consortium de Zann voulut pirater le réseau informatique pour connaitre le nom des participants mais il  attendit de connaitre le plan de la brune. Nogget se demanda quel rôle il allait jouer cette fois et il ne voulait pas être encore l'appât.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Mar 30 Juil - 10:04


La fin d’après midi commençait à arriver alors que les deux protagonistes commençaient à chercher un hôtel pour élaborer un plan. Lola avait déjà tout prévu mais le Mon Calamari avait raison, il était plus prudent de s’isoler, surtout en présence des hommes de Costigan. L’hôtel choisit par Nogget était plutôt bien placé en ville, ayant un accès rapide aux égouts dont le Mon Calamari assurait qu’ils conduisaient directement au repère du traitre. Lola l’écoutait sans broncher et le suivit jusque dans une chambre modeste. Il était rare que la tueuse monte dans une chambre avec un homme sans avoir l’intention de coucher avec lui ou le tuer. Une fois dans la chambre, la tueuse enleva sa longue cape et épousseta ses vêtements. Elle jeta un coup d’œil à l’heure puis s’assit sur le lit, plongeant son regard dans celui de Nogget. Il était enfin temps de tout lui révéler.


    « J’ai déjà tout préparé et nous n’allons pas passer par les égouts mais par la grande porte. Actuellement dans le repère de notre traitre se tiens une réunion de criminels entre Hutt et autres bandits humains ou non. Notre proie doit vouloir vendre les informations obtenues ou s’allier à un puissant Hutt pour se protéger du Consortium et de la fureur de Tyria. C’est là notre avantage. En effet, dans ce genre de réunions, surtout avec des Hutt, il est fréquent qu’en fin de soirée, pour détendre l’atmosphère, les participants fassent une sorte de petite fête avec alcool et filles à volontés. Cette fois Nogget tu n’auras pas à jouer l’appât mais mon porte flingues. J’ai déjà grassement payé l’organisateur de la soirée et nous pourrons rentrer aisément. Ton rôle est simple, tu devras m’escorter jusqu’à la petite fête, comme si tu étais mon propriétaire, je m’occuperais du reste. Toutefois, si les choses tournent mal, tu devras me rendre mes armes que tu garderas sur toi et te débrouiller pour nous trouver une porte de sortie rapidement, chose que tu repèrera dès ton entrée dans le lieu. C’est bon pour toi ? »


Après avoir eu confirmation qu’il avait tout comprit, Lola monta sur le toit de l’immeuble pour observer la ville et repérer les rues. Elle avait elle même préparée son plan de sortie mais Nogget était là pour lui annoncer d’éventuels changements, comme des hommes armés barrant une ruelle ou ce genre d’obstacles. Revenue dans la chambre, la tueuse indiqua au Mon Calamari qu’elle devait aller faire quelques courses pour son rôle du soir et ainsi elle laissait du temps à Nogget de préparer son plan à la perfection.
Ce n’était pas les magasins pour adultes qui manquaient dans une telle ville et, après avoir choisie son ensemble, Lola prit le temps de boire un verre dans un bar en attendant que la nuit tombe sur la ville. Jetant un coup d’œil à l’heure, la tueuse décida de rentrer à l’hôtel et trouva un Nogget penché sur ses devoirs du soir. Utilisant la salle de bain, la belle enfila sa tenue et remit sa longue cape sur elle pour cacher son corps au maximum. Jetant ses blasters, fouets et grenades sur le lit, elle ordonna à Nogget d’en prendre soin et le ton qu’elle employa dut sembler assez clair aux oreilles du Mon Calamari. Enfin, l’heure venue, ils prirent à pied la direction du repère. Après avoir passé plusieurs points de contrôles, heureusement que l’argent fait le bonheur des gardes, les deux protagonistes pénétrèrent dans le repère du traitre, beau bâtiment dont la petite réunion se tenait au sous sol. Lola fut amenée avec d’autres filles, dont des twi’leks et jeta un dernier coup d’œil à Nogget. A partir de la, le Mon Calamari devait se débrouiller seul, repérer les lieux et attendre Lola en dehors de la salle de réunion, comme prévu.

Accompagnée d’autres filles peu vêtues, Lola fit son entrée dans la salle de réunion maintenant assombrit et éclairée de façon intime, de la musique à fond, de l’alcool, de la drogue et de la fumée de cigarettes et autre. En entrant, la tueuse repéra immédiatement sa proie et décida de commencer à jouer son rôle. Laissant sa longue cape glisser jusqu’au sol, la belle dévoila sa tenue légère, composée d’un short extrêmement court, de hautes bottes à talons, d’un soutiens gorge par dessus lequel la belle avait mis un petit gilet, le tout accessoirisé d’une petite casquette, d’une haute queue de cheval et d’un maquillage relevant à la perfection son regard intense. L’ensemble donnait l’impression d’un agent de police sexy et fit tourner de nombreux regards vers elle.
Ne quittant pas des yeux sa proie, la belle se dirigea vers le traitre et commença à danser avec lui de façon explicite. Feintant de vouloir boire en sa compagnie, la belle servie deux verres de champagne et, jouant toujours le jeu de la bimbo, avala le contenu de son verre d’une traite en voyant sa victime faire de même. Voilà qui était fait. Personne n’avait pu distinguer la petite capsule au creux de sa poitrine que la belle avait prit pour verser un poison lent dans le verre de la victime. La mort était estimée à environ 15 minutes, largement assez pour filer d’ici. L’Ange trouva bientôt une voix de sortie quand un Hutt baveux l’attrapa par le bras. Riant comme une fille éméchée, la belle se laissa entrainé plus loin, s’éloignant de sa victime, une bonne chose. Toutefois, alors qu’elle tournait la tête vers la sortie, son cœur rata un battement lorsqu’elle aperçu un visage familier dans la foule. Ainsi, William Costigan était de la partie. Voilà qui expliquait bien des choses. Perdant immédiatement son sourire, la tueuse reprit quelques instants son visage froid et impassible, comme à son habitude. La sortie allait être plus délicate qu’elle ne l’avait pensé finalement, il fallait partir de là et rapidement. Faisant lâcher l’emprise du Hutt sur son bras, la belle se dirigea vers la porte avec un pas rapide. Toutefois, elle savait que William ne la laisserait pas partir si facilement et c’est du coin de l’œil qu’elle le vit se lever.

HJ : J'ai volontairement accéléré les choses, dites moi par MP si quelque chose ne va pas et j'éditerai.

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Mar 30 Juil - 19:57

William était un minimum renseigné sur les potentiels candidats pour remplacer le Hutt, dans le salon privé, il n'y avait pas même la moitié de ceux-là, mais surtout, il y avait un inconnu, c'est donc de lui qu'il allait devoir se méfier le plus. Puis les gros Hutts furent leur apparition, aussi répugnants que puissants, c'est le duo de leur charisme et de leur longévité extra-ordinaire. Survivre à ses concurrents, c'est un avantage extra-ordinaire, surtout quand on a pas besoin de le tuer pour le faire.

** Il est grand temps que tout cela change, d'abord Tatooine, après on verra. Et même si cette planète ne peut être d'aucune utilité pour Vivo Ultra, elle saura pleinement servir les intérêts des Costigans. **

William consulta son comlink, ses hommes avaient capturé quelqu'un et étaient en train de "l'interroger", autrement dit, ils venaient de lui fracasser la seconde rotule, de façon à le rendre bavard. Pour ce qui est des autres, ils avaient commencé à marquer les différents vaisseaux. Petite victoire personnelle, William s'alluma un cigare pour célébrer sa future acquisition de Tatooine, ils furent alors invités à se rendre dans la salle de négociation, spécialement aménagée pour l'occasion, tous disposaient de datapad, de projecteurs holographiques et étaient invités à remettre leurs armes dans une caisse qui serait ensuite scellée, chose que personne ne fit, bien entendu.

" Faisons un tour de table, que chacun sache qui est qui et surtout, qui est le plus susceptible de remporter ces négociations. "
Proposa le Hutt présidant l’événement. Ainsi, tous se présentèrent, certain restant très évasifs, d'autre étalant leur lignée, leur fortune personnelle, s'élevant souvent à plusieurs dizaines de million de crédit, comme prévu, aucun n'était prêt à affronter William. Même cet inconnu, il restait évasif, faute de potentiel, à moins qu'il n'ait un trop gros bagage pour l'étaler ici, devant tant d'intéressés.

" William Costigan, certain me connaissent déjà, établi sur Randon et Nar Shaddaa, propriétaire de Vivo Ultra, je pèse plus de 76 Milliards de crédits par an, légalement, pour le total, c'est plutôt difficile à estimer, mais je pense pouvoir dire que mes activité de transport parallèle me rapportent 1,6 Milliard par an. Messieurs, je ne cherche en rien à vous nuire, vous humilier ou vous menacer, mais je crains que les négociations sont à présent finies. "
Déclara William, posant une main sur son revolver, tirant le chien en arrière, prêt à faire feu.

Nombre d'insulte, de verre d'alcool, de crédit virés et 3 morts plus tard

" William, William, tu es jeune et puissant, j'ai moi aussi partagé la fougue qui t'habite, il va cependant falloir te calmer là dessus. Il n'est pas bon d'écraser ses adversaires dès tes premières paroles, tu les pousses dans leurs retranchements et alors, soit tu gagnes, soit tu risque de tout perdre. Tu joues beaucoup trop gros pour te le permettre. "
Couina le Hutt, se voulant de bon conseil, il était surtout là pour en apprendre un peu plus sur lui, qu'il avait estimé assez intéressant pour parler avec lui.
" Merci pour tes conseils, vraiment, mais tu as bien vu mon revolver, si je l'ai avec moi, c'est quand même pas pour le laisser rouiller, alors si je peux les taquiner un peu, ça ne fait pas de mal. Et avoue que c'était quand même excitant cet échange de tir, de savoir qui allait mourir ou vivre, un peu comme pour la sélection naturelle."
C'est à ce moment que les "divertissements" firent leur entrée, de ce point de vue, William avait toujours apprécié l'hospitalité des Hutts, invitant deux twileks à le rejoindre sur un canapé, il continua à discuter avec le Hutt. Très rapidement, il invita le Hutt à s'occuper d'une des danseuses, plutôt que de continuer de discuter : William n'en pouvait plus, l'odeur, la physionomie et la façon de parler de ces êtres était vraiment à vomir, il était à deux doigts de l'illustrer. Observant avec un sourire moqueur la pauvre beauté qui serait victime de son étreinte, son verre lui glissa des mains quand il vit Lola, le verre se brisa en mille morceaux, William se leva et se dirigea immédiatement vers la tueuse professionnelle en petite tenue. William appuya immédiatement sur le signal d'alerte sur son comlink, pour mettre tous les Costigans en alerte, signal mettant également les mercenaires sur le pied de guerre, prêt à tuer tout le monde, sauf les Costigans et les Hutts. Attrapant Lola par le bras, il afficha un sourire aimable au Hutt avant de la lui arracher, la tenant fermement, sans volonté de lui faire du mal, William commença à lui parler, sans même la regarder :
" Si je ne te détestais pas autant, je te remercierai bien pour avoir libérer la place qu'occupait le Hutt sur Tatooine, mais je te déteste alors donnes-moi plutôt une bonne raison pour que je ne te livre pas aux Hutts ici présents. Je suis certains qu'ils te trouveront de quoi t'occuper pendant très longtemps, tu finiras même par prendre ton pied je pense. "

William essayait de ne pas la regarder, sa tenue l'excitant terriblement et le corps semi révélé de Lola réveillant en lui nombre de souvenirs sensuels et bestiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Dim 11 Aoû - 7:09

Le membre du consortium avait pourtant consciencieusement  réfléchit  aux propos de la brune  pour trouver une sortie en cas d'urgence. Nogget  avait soigneusement etudié les plans du bâtiment et particulièrement la salle de réunion.il  avait repéré deux sorties qui semblaient convenir.  Le mon calamari devait se pencher sur les deux sorties et déterminer laquelle pouvait être plus avantageuse pour la brune et lui. La première  se trouvait au niveau du sol, il s'agissait d'un conduit qui passait juste en dessous de la pièce.Les eaux usées passaient par ce  tuyau et il avait un fort courant. Il permettait d'arriver  en quelques minutes  vers  l'un des eaux souterraines qui traversaient  la  cavité où se situait la base cachée du Hutt assassiné. La seconde  se situait derrière l'un des sièges des hutts  toutefois cétait un passage dérobé. Il s'agissait du siège vide que tous les invités convoitaient. Une fois ouvert il  conduisait vers à un long escalier descendant qui menait vers un autre bâtiment. Celui-ci  se trouvait  juste devant les étales de la place du marché. Le membre du consortium avait entendu  dans les couloirs du bâtiment que celles étaient un véritable labyrinthe  et  elles servaient souvent d'échappatoire lors des courses poursuites.

Le mon calamari avait pris l'apparence d'un garde Hutt de manière subtil grâce à son nouveau datapad pour pouvoir entrer dans la salle de réunion avant les invités et il avait placé un observateur avec une forme ressemblant à boule et une bombe électromagnétique, tous les furtifs. Nogget avait rajouté dans le programme de celui-ci un camouflage optique conséquent,une caméra et un support magnétique.Le membre du consortium avait ajouté à l'intérieur de son casque mandalorien une petite liaison vidéo et audio sous forme de petite fenêtre.Il fut surpris par l'intervention de William sur Lola. Nogget avait demandé à la brune de porter une oreillette pour  lui indiquer la sortie la plus proche pour elle.Toutefois il devait parler uniquement avec  la brune en cas d'urgence. Le membre du consortium lui donnait juste un mot significatif pour indiquer la sortie.Pizza pour désigner la grille et bave pour se rendre vers la  sortie dérobée côté Hutt. Nogget avait rajouté quelques  grammes de baradium modifié  à l'intérieur de l'objet oval non visuel. Le mon calamari se trouvait à quelques mètres  de la porte de salle de réunion et il activa la commande en appuyant sur le manche de sa nouvelle arme. Il eut une seule explosion particulière sur les personnes qui se trouvaient dans la pièce. Le membre du consortium avait calculé la distance d'impact de la bombe électromagnétique  dans la salle et il avait  estimé deux secondes pour atteindre le boitier du traitre. Tout matériel énergétique et électrique  était inopérant sur le moment et  des morceaux de murs commençaient à s’effondrer.

Le membre du consortium avait regardé la dernière position de la brune et il  remarqua qu'elle était plus proche de la grille.Il lui proposa dans l'oreillette le mot subtil:

« Pizza! »

Nogget se servait aussi de l'oreillette comme traceur pour voir sur le datapad si la tueuse à gage expert suivrait son conseil ou pas. Le mon calamari fit mine d'aller chercher des renforts quand il  vit les portes de la salle de réunion s'ouvrirent avec violence. Il entendit  les cris des Hutts et quelques tirs de blasters qui fusèrent. Il tourna dans un autre couloir et il tapota sur le clavier pour désactiver sa supercherie visuelle. Le mon calamari se douta qu'il ne pouvait pas revenir au statioport  car l'alerte était donnée. Il allait se fier le plan de la brune pour se sortir de cet endroit et  en fonction de la  direction de fuite de Lola il avait mémorisé les plans du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Mer 28 Aoû - 12:28

Trois secondes, deux regards qui se croisent et un verre brisé. Aucun des deux ne s’attendaient à voir l’autre lors de cette soirée. En trois secondes tout avant basculé alors que tout se passait si bien. Ne le quittant pas du regard, Lola vit William s’approcher d’elle tel un monstre se jetant sur sa proie. Un détail n’échappa pas à son regard, le hors la loi avait appuyé sur un bouton de son comlink, son sort était scellé. La belle sentit l’emprise de sa main sur son poignet, c’était trop tard. La musique à fond n’empêcha pas la tueuse d’entendre les paroles de son ancien amant. Alors ainsi, il la détestait à présent. Pourtant, son regard n’était pas si dur, il était même fuyant. Chercherait-il à éviter le regard ardent de son ancienne conquête ou alors était-ce la tenue ? Un sourire provocateur apparut sur le visage de la belle. Ainsi, William comptait courir après la tueuse ou alors elle devait lui donner une bonne raison de ne pas la dénoncer. Voilà qui était vilain de la part du hors la loi, après tout, elle avait été d’une grande aide pour lui en tuant ce Hutt, au moins William avait pu prendre sa place, il aurait au moins pu être plus reconnaissant. Relevant la tête, Lola posa son intense regard émeraude sur le visage du chef hors la loi. La musique à fond, l’alcool coulant à flot, la tenue légère. Ceci rappela d’ardents souvenirs à la tueuse qui ne put s’empêcher d’afficher un petit sourire coquin que William dut intercepter puisqu’il se sentait maintenant extrêmement mal à l’aise. Deux amants ennemis. Comment avaient-ils réussi une telle chose ? En y réfléchissant ce n’était pas tout à fait compliquer : l’excitation de savoir que l’un des deux pourrait tuer l’autre à tout moment, mélanger ça plus des nuits fougueuses et vous obtiendrez sans doute le couple le plus atypique de la galaxie.
Il n’allait pas être facile pour la belle de se sortir de cette situation, il faudrait profiter du moindre indice laissé par le chef mafieux. Regard et sourire provocateur, Lola prit le visage de William pour le tourner vers elle et l’obliger à la regarder. Enfin leurs regards intenses se croisèrent. Il ne fallait pas s’arrêter la. Lola en profita donc pour plaquer William contre le mur le plus proche et se coller à lui, principalement pour attirer son attention et aussi pour éviter les regards des autres, finalement, ceci était une situation normale pour les autres. Maintenant qu’elle avait toute son attention, Lola sourit doucement à son mafieux.

    « Je pourrais te donner tellement de raisons Will … »


Le timbre de sa voix légèrement grave et sexy du faire frissonner le mafieux, surtout lorsque la belle passa une main dans ses cheveux. C’est alors que sans prévenir, Lola offrit un baisé des plus fougueux à William, posant doucement une main sur son torse. Ceci rappela des souvenirs bestiaux et sensuels aux deux protagonistes. Rompant le baisé au bout de quelques secondes, la tueuse glissa son regard dans celui de son ennemi du soir avec un sourire malin sur le visage. Soudain, une épaisse fumée envahit la pièce et le petit rire coquin de Lola parvint aux oreilles de William qui se rendit compte que sa belle amante n’était plus dans ses bras.

    « Changement de plan on est repérés ! »


Avec toute cette agitation, Lola en avait presque oubliée Nogget et le contacta lorsqu’elle fut sortie de la pièce en courant. Il fallait filer à toute vitesse en oubliant le plan et les différentes issues possibles. Les Hutts et les hommes de Costigan devaient maintenant être à ses trousses et il ne fallait pas perdre une seconde. Tout en courant vers la position de Nogget, elle se rendit compte que sa petite surprise dans la salle de réunion n’avait pas du plaire et devait maintenant révéler sa position. Continuant de courir à une vitesse supérieure à la moyenne grâce à la Force s’équipa avec les armes qu’elle avait pu dissimuler sur elle à savoir son fouet neuronique à sa ceinture et quelques lames. Continuant sa course effrénée vers Nogget. Quand elle le vit enfin au fond du couloir la belle fut soulagée de le trouver en vie. Lui expliquant rapidement que William Costigan l’avait repérée, Lola récupéra ses blasters et quelques grenades avant d’entrainer Nogget vers une porte dérobée. Ils montèrent en courant des escaliers, passant de nombreux étages pour enfin parvenir sur le toit. Tous les sens en alerte, Lola rechargea ses armes en observant les différents toits alentour. En utilisant la Force la tueuse pourrait réussir un saut parfait sur un toit en contrebas mais ce n’était pas le cas de Nogget. Se mordant la lèvre et réfléchissant à toute vitesse, Lola était en train de perdre de précieuses secondes. D’un coup elle prit le poignet du Mon Calamari et l’entraina en courant vers le bord du toit. L’attrapant à la taille la belle se jeta dans le vide. D’un habile coup de fouet, la tueuse enroula l’extrémité de l’arme à un poteau électrique et grâce à l’élan pris en courant, Nogget et Lola furent balancés sur le toit en contrebas. La chute fut un peu rude. La belle avait l’habitude de ce genre de prouesse mais en général elle était seule et retombait toujours sur ses pieds avec agilité. Jetant un coup d’œil en arrière, la belle se rendit compte que tout le monde était déjà sur leurs talons et les premiers tirs commencèrent à fuser.

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Jeu 5 Sep - 7:25

William resta un moment les bras ouverts, les yeux fixés sur la fumée, l'esprit confus, partagé entre rage et complaisance. Le retour soudain et presque nostalgique du souvenir de leurs rudes étreintes qu'il avait partagé avec elle belles ténébreuse avait déclenché en lui une foule de sentiments qui abrutissait et ralentissait son esprit pourtant aiguisé.

Les bruits de course, les jappements des hommes des Hutts et les notifications des Costigans sur son comlink le sortirent de sa torpeur, en un instant, il réalisa à quel point il avait été stupide et qu'il avait échoué sur deux plans :
- La première, il aurait peut-être pu reconquérir Lola, quand bien même il aurait mit du temps à lui pardonner, elle aurait de nouveau été sienne.
- La seconde, il s'était laissé séduire de façon des plus classiques, sans montrer aucune forme de résistance ou même de bon sens. Lui, William Costigan, avait échoué de nouveau face à cette femme, sans qu'il considère cela comme étant humiliant, cela ne restait pas moins intolérable et surtout, nuisait à son image de monstre financier incorruptible, l'affaire ne devra pas s'ébruiter.

Consultant son comlink, il découvrit que Lola était en train de monter à toute vitesse, se dirigeant vers les toits, si certains de hommes des Hutts et quelques Costigans en rigolaient, William savait que la fin leur plairait beaucoup moins. Il savait que Lola était capable d'exploits dépassant l'anticipation les plans de sécurité les plus fous, alors sauter d'un toit... Ce qui lui plut beaucoup moins cependant, était le fait qu'elle soit accompagnée. Sans chercher une raison valable ou même à comprendre qui pouvait être avec elle pour une telle mission, William se mit à éprouver une haine infinie, doublée d'une jalousie à peine cachée pour ce personnage. C'était ridicule, William le savait, mais il n'avait pas envie d'être logique, il avait envie d'elle, de l'avoir de nouveau.

Appuyant sur son comlink, William s'adressa à tous ces hommes en même temps :
" Messieurs, nouvel objectif, je veux que vous abattiez l'imbécile qui accompagne Lola, cependant et j'espère être clair, je ne VEUX pas que vous blessiez Lola. J'espère bien me faire comprendre, celui qui la touchera, je le castrerai personnellement et le vendrait au Hutt le moins offrant en tant que soubrette de luxe. "

William n'avait pas envie de jouer au chat et à la souris, il marcha jusqu'à un des speeder qui se trouvait dans le hangars du bâtiment, accompagné par un mercenaire, il démarra et prit la direction du signalement de ses hommes, qui pour l'instant, avaient toujours Lola en visuel.

Le temps qu'il quitte le hangars et lance l'engin à toute vitesse vers le lieu, le duo s'était retrouvé hors de vue, ce qui, bien entendu, fit exploser William de rage.

" Vous me décevez, franchement, en attendant, je veux que vous remettiez un peu d'ordre dans le bâtiment, que vous éteigniez les feux et surtout, que vous sécurisiez les Hutts et que vous releviez les blocs de données, étant donné que la réunion s'est terminée en m'élisant digne successeur de la limace défunte. Je sais que ça fait beaucoup de choses, mais la gouvernance de Tatooine en dépend ! "

Alors qu'ils arrivaient au fameux bâtiment où avaient disparut Lola et son compagnon quelques instants plus tôt, William finissait de rencarder le mercenaire sur sa tâche :
" Ce n'est pas dur, il va y avoir une nana, une reine de beauté, plus chaude que la braise. Eh bah tu l'ignores, moi je veux que tu réduises à l'état de cadavre étêté l'espèce de compagnon qui est avec elle. Tu n'as pas idée de ce que tu as à y gagner ou y perdre dans cette affaire, mais crois-moi, fait ce que je te demande, et fais le bien ! "

C'est quatre à quatre qu'ils commencèrent à monter les escaliers, arme en main, prêt à faire feu ...
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Mer 18 Sep - 4:21

Nogget suivit la brune avec difficulté et il sentit un peu frustré quand elle le prit  pour  les faire atterrir sur le toit en contrebas. Le mon calamari  regarda très rapidement leur position et il vit qu'ils   pourraient encore se diriger vers le marché. De plus il avait une petite idée pour déstabiliser les poursuivants. Son casque lui proposa un trajet le plus rapide pour aller vers la place labyrinthique quand il  y pensa fortement. Le membre du consortium proposa le chemin évoqué par l'ordinateur intégré de son casque à la femme brune.Il sortit alors plusieurs boules sphériques de sa main avec deux couleurs  différentes et il  se concentra  pour utiliser l’auto-télékinésie. En dessous d'eux trois rues  qui formaient un T retourné et devant eux il avait une succession de toits de tailles différentes . La place du marché  était situé au Nord-Est. Le mon calamari entendit lui aussi les bruits de blasters et il prit Lola par l'épaule. Il lança les boules de couleurs  rouges dans  les rues qui se trouvaient juste en dessous d'eux. II eut un énorme nuage gris qui occupa une bonne partie du T formé par ces rues. Ils sautèrent et ils commençèrent à tomber de manière vertigineuse.Le mon calamari se concentra et il arriva à ralentir la vitesse  à la partir de la moitié de la hauteur du bâtiment.

Le mon calamari lança trois boules de couleurs bleus qui se mirent à flotter et partirent en trois directions. Les poursuivants virent trois couples sortant du nuage qui couraient   et l'un d'eux  repartaient vers le Nord-Ouest en remontant sur les toits. Les deux autres couples tournèrent vers les premières rues. De plus le casque de Nogget avait remarqué  deux portes des bâtiments d'en face et le logiciel avait  trouvé un passage  souterrain dans celui de droit. Il permettait de passer une bonne partie de la ville et il ressortait sur une cour interieure avec un jardin  d'un bâtiment. Le logiciel  calcula  qu'en sortant de là-bas on pouvait atteindre le marché en dix minutes.Le nuage avait caché aussi la présence d'une plaque d'égout et le mon calamari n'avait plus l'énergie pour déplacer un si petit objet lourd. Le déplacement du toit au sol lui avait pompé beaucoup d'éffort car le poids de deux personnes avait demandé  une concentration extraordinaire. Nogget attendit la réponse de la femme brune pour connaître son plan d'évasion.Nogget supposa qu'il fallait s'échapper dans l'une des cavités qui reliaient la ville souterraine. Le mon calamari demanda au logiciel de trouver une sortie qui pouvait mener vers l'extérieur de la planète. Le membre du consortium avait une autre surprise pour berner les mercenaires de William  cependant il voulait l'utiliser plus tard.

Les hommes du parrain de la mafia de Nar Shaddaa  allaient poursuive des hologrammes réalistes du couple crée par les boules. Ils couraient et  ils se retournaient pour regarder les poursuivants. Les mercenaires pouvaient voir aussi une réplique de blaster de la part de Nogget. Il s'agissait d'un tir provenant de la sphère. Le membre avait rajouté un canon de blaster dans ces projecteurs holographiques et il avait programmé le déclenchement du tir avec le champ de détection couvrant une surface de cent mètre.  De plus chaque sphère avait un programme avec un trajet pour les éloigner du couple original.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Sam 5 Oct - 15:40


C’était une course effrénée sur les toits et les ruelles de la ville. Lola et Nogget tentaient de ruser le plus possible pour mettre une bonne distance entre eux et William et ses hommes. La tueuse remarqua rapidement que les hommes de Costigan ne tiraient jamais sur elle mais préféraient viser Nogget. Voulaient-ils éliminer le plus faible en premier ou alors est ce que William voulait voir cet homme mort et elle vivante ? Alors qu’elle était en pleine réflexion, le Mon Calamari la sortit de ses pensées quand il sauta avec elle d’un toit et réussi à se freiner en utilisant la Force. Les deux protagonistes devaient se diriger vers le marché d’où ils pourraient trouver un passage souterrain pour quitter la ville le plus rapidement possible et récupérer leurs vaisseaux. Celui de Lola était dans un lieu inconnu du membre du Consortium et la belle gardait cette carte dans sa poche au cas où. A cet instant, Nogget utilisa une technologie sans doute empruntée à Tyria pour créer l’hologramme d’elle et lui partant dans des directions différentes. Ainsi, il y avait trois faux hologrammes ce qui pourrait servir à ralentir les troupes de William quelques minutes. En effet, des hommes verraient les deux fuyards dans une direction, d’autres à l’opposé et enfin un troisième groupe dans une direction tout à fait différente. Ceci laissait donc quelques minutes d’avance au vrai duo. A cet instant le Mon Calamari expliqua à la belle que dans le bâtiment en face se trouvait un passage pour rejoindre le réseau souterrain et se retrouver bien plus loin dans la ville. Hochant la tête, la tueuse donna son accord pour suivre ce plan et entraina donc son camarade à la suivre. A cet instant une petite alarme retentit du poignet de la belle qui regarda sa montre. Posant son regard sur Nogget, la belle eut un sourire froid. « Notre ami commun est mort. ». En effet, le poison venait d’agir et le traitre était maintenant mort et la tueuse était déjà loin, c’était une bonne chose. Le duo put alors reprendre sa course vers l’immeuble.
Toutefois, arrivés dans le bâtiment, tout semblait en désordre et des gravas recouvraient ce qui devait être l’ancien passage souterrain. Jurant, Lola se retourna en sentant une présence non loin du bâtiment. La tueuse prit le Mon Calamari part le poignet et l’entraina vers l’escalier. Ils montèrent quatre à quatre les marches pour arriver sur le toit. En quelques secondes Lola avait réfléchie à un plan, peut être pas le plus parfait mais c’était le seul plan capable de leur donner du temps en plus. La tueuse se tourna alors vers Nogget, le regard noir et leva les mains vers lui et s’apprêta à lui lancer une poussée de Force en pleine face.

Quand William et son mercenaire arrivèrent sur le toit, armes au poing, ils virent une Lola proche du rebord de l’immeuble, regardant plus bas comme si elle allait faire le grand saut. Ce qu’observait la belle était le cadavre de Nogget tombé du toit et mort en touchant le sol plusieurs mètres plus bas dans une ruelle. Dos à William et son porte flingue, les cheveux volants au vent, la tueuse prit la parole d’un ton glacial. « Tu n’aurais pas du voir ça Will … ». En se retournant, la belle fixa le chef mafieux dans les yeux puis posa son regard sur son compagnon. Tous les deux l’avaient en joue mais cela ne semblait pas effrayer la belle. Faisant claquer ses talons, la tueuse avança dangereusement vers William, son regard fixé dans le sien. « Que se passe t’il Will ? Tu comptes vraiment m’arrêter ? Je t’ai pourtant rendu un gros service et je viens de t’offrir une fleur de plus. » Nul doute que la mort de traite avait du être communiqué à William par son comlink dès que l’homme avait été retrouvé mort. La belle offrait décidemment beaucoup de services au chef mafieux et ce dernier aurait du la remercier pour ça. Tournant alors la tête vers le mercenaire, la belle reprit la parole.  « Lui non plus n’aurait pas du voir ça. Ca m’embête … Tu sais que je devrais le tuer pour m’assurer qu’il garde le silence, à moins de lui couper la langue. » Dit-elle avec un sourire froid en coin. Son regard était à la fois froid et provocateur. Comment cet homme allait-il réagir face à une tueuse de son rang et dans une tenue aussi sexy ? Tournant à nouveau la tête vers William, la belle fit les derniers pas qui le séparaient de lui, jusqu’à ce que le canon de l’arme que tenait le chef mafieux soit en contact avec le haut de sa poitrine, proche de son cou. La tueuse fixa son regard dans le sien. « Quand à ta langue … Hum … Je ne peux oublier ce dont elle est capable. Alors, comptes tu tirer pour m’arrêter Will ? A moins que tu veuilles que je devienne ta prisonnière ? Avant, c’était plutôt toi qui avait les menottes … » Ajouta t’elle avec un sourire coquin sur le visage. Avec ce petit jeu, les minutes passaient et faisait gagner du temps, mais il fallait rester lucide car William ne se laisserait pas berner deux fois. Attendant qu’il réponde, la tueuse recula de plusieurs pas, se rapprochant lentement mais surement du bord. Si elle continuait à reculer sans regarder elle finirait par tomber et faire une chute mortelle comme celle de Nogget. Elle sentit le regard légèrement paniqué de William. A cet instant, la tueuse se demanda si son ancien amant était réellement inquiet pour elle, si il voulait la protéger, éviter qu’elle ne soit blessée. Avait-il finalement des sentiments pour elle ? Lola avait toujours pensé que leur relation n’était que le fruit d’un désir charnel intense, sans lendemain. Si elle n’avait aucun sentiment d’amour pour lui, pouvait-elle être sure que c’était également son cas ? Ils avaient une vie tellement différente, ils étaient ennemis après tout. Lola était en cavale car elle avait tué un Hutt mais aussi un autre homme ce soir et il était du ressort de William de la poursuivre pour lui faire payer mais après tout, le voulait-il vraiment ? Voyant son amant en pleine réflexion, la belle avait continué de reculer et s’approchait dangereusement du bord. Un sourire légèrement amical apparut sur son visage. « Je savais bien que tu ne me tirerais pas dessus … Cela signifie qu’on se reverra … ». Un dernier regard et la tueuse se laissa tomber en arrière, faisant sans doute paniquer le chef mafieux. Toutefois, Lola sortit son fouet durant la chute et l’accrocha à un lampadaire pour amortir sa chute dans une ruelle. Cependant, un tir de blaster retentit et la belle rata son atterrissage, tombant à la renverse. Quelques gouttes de sang sur le bitume. Se tenant le bras, la belle constata que le tir l’avait blessé et fait lâcher le fouet. Tournant la tête vers le toit où elle se trouvait précédemment, Lola lança un regard noir à William. Son idiot de mercenaire avait osé lui tirer dessus. Dans son regard, le chef mafieux dut comprendre ses pensées qui n’étaient pas amicales. Récupérant son fouet et se tenant toujours le bras, la belle s’enfuit dans une ruelle sombre avant que William n’ait pu descendre à son tour. Rageant de cette blessure, la belle se demandait si le plan allait réellement marcher car déjà, l’hologramme d’un Nogget mort commençait à disparaître …

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Lun 14 Oct - 7:11

William poussait le speeder au maximum se ses capacités, faucher quelques passants lui importait peu, détruire un présentoir dans un marché ou briser les fenêtres d'une boutique, rien de tout cela ne l'inquiétait, ils n'étaient rien que des miséreux, ils le seraient toute leur vie et leurs enfants également. William lui était riche, plein de projets et il était pressés, le riche court, les pauvres se poussent ou se font marché dessus, c'est dans l'ordre des choses.

Sur son comlink, il avait un rapport en temps réel de la situation, quand il vit que ses hommes lui indiquait que "la cible" se trouvait à 4 endroits différents, courant dans 4 directions différentes, il donna un grand coup dans le tableau de bord, manquant d'envoyer le speeder dans un mur, rattrapant le coup tant bien que mal, le cul de l'appareil creusa un trou dans le mur de torchis dans un bruit de froissement métallique. Le mercenaire ouvrit la bouche, William prit les devants :

" Je te paye pour tirer, traquer, attraper et sécuriser. Tu n'as pas été capable de sécuriser, n'aggrave pas ton cas en faisant un truc que je ne te demande pas, genre parler ou me donner un conseil. "
Le mercenaire referma la bouche, vexé, les sourcils froncés, cependant la paye était si bonne que ça ne valait pas le coup de protester, la réputation de William aidant également à ne pas contredire un ordre direct de sa part, le mercenaire le savait et William savait qu'il le savait.

Une rapide manœuvre sur son comlink le mit en lien direct avec Adreï, son fidèle bras droit, lui exposant rapidement la situation, Adreï lui indiqua avec une très grande certitude lequel des couples était le vrai. Certes Adreï ne comprenait rien aux négociations commercial et à l'art subtile de la politique, cependant, dès que l'on passait dans la psychologie, le stratégique ou le militaire, William s'effaçait pour laisser place à Adreï, officieusement. Le générateur du speeder se remit bourdonner et le speeder partit de plus belle, William voyait clairement où ils se rendaient, il ne prit cependant pas la peine de prévenir ses hommes, il y serait avant eux et comme tout un chacun le sait, on est jamais mieux servit que par soit-même.

Il arrivait sur le site, quand son comlink sonna de nouveau, ce n'était pas ses hommes, mais les Hutts, ils faisaient mention de la mort de l'un des candidats, le fameux inconnu.

** Ainsi donc tu es venue pour lui ? J'espère qu'il en valait le coup, enfin, si j'arrive à choper ton cher partenaire, je pourrais lui mettre tout cela sur les épaules et en tirer un bonne prime sans avoir à te livrer aux Hutts. **

Il monta quatre à quatre les marches et arriva sur le toit-terrasse, quand son regard tomba sur Lola, il eut un instant de soulagement, il l'avait enfin sous la main. C'était également le problème, car elle était seule à présent. Un rapport de ses hommes lui apprit qu'elle venait de propulser son "partenaire" dans une chute mortelle. Il sortit son revolver, le mercenaire fit un pas en avant, William le stoppa net, car la chasseuse de prime savait déjà qu'ils étaient là, elle savait probablement comment se sortir de là. C'est sans doute ce qui fascinait et faisait rager William : elle avait trop souvent un coup d'avance, quel que soit le contexte ou l'endroit.
« Tu n’aurais pas du voir ça Will … »
Elle s'avança vers William, aucune arme au clair et pourtant, elle avait ses plus gros atouts de sortit. A ce moment là, la principale question de William fut :
** Si cet imbécile de mercenaire n'avait pas été là, aurait-elle réagit de la même manière ? Y aurait-il eu la même mise en scène ? **

« Que se passe t’il Will ? Tu comptes vraiment m’arrêter ? Je t’ai pourtant rendu un gros service et je viens de t’offrir une fleur de plus. »
William avait toujours adoré le style de Lola, mais il devait se faire à l'idée que justement, c'est parce qu'elle était inaccessible qu'il la désirait autant, parce qu'au final, William désirait tout ce qui était beau et ne lui appartenait pas encore.
" Il est vrai que c'est un sacré coup de chance que ta cible me soit profitable, cependant tu comprendras qu'il me faut un coupable, pour cette PUTAIN D'EXPLOSION !! La prochaine fois, choisi tes partenaires avec plus de meilleurs critères. "
William avait levé la voix, ça n'avait pas fait bronché Lola, mais surprit le mercenaire, William n'avait pas encore tiré le chien de son arme en arrière, mais c'était pour une raison évidente, s'il armait, le mercenaire serait prêt à ouvrir le feu, or il était hors de question de lui tirer directement dessus pour deux raisons : la première, il n'en avait pas envie ! La seconde, s'ils se loupaient, ils étaient morts la seconde d'après et ça, il en était également hors de question.
« Lui non plus n’aurait pas du voir ça. Ça m’embête … Tu sais que je devrais le tuer pour m’assurer qu’il garde le silence, à moins de lui couper la langue. »
Le mercenaire semblait hésité, il avait saisit la relation ou ancienne relation en William et Lola, il ne pouvait cependant rien faire, ni tirer, ni baisser son arme et encore moins prendre la parole, sinon, ils en était sûr, il risquait de s'attirer les foudres des deux protagonistes, ce qui n'était pas très loin de la vérité. Cependant le fait que William reste de marbre le rassurait, après tout, il ne resterait pas là à regarder Lola le tuer... sans doute pas...
C'est à ce moment qu'elle se dirigea de nouveau sur William, faisant étouffer un soupir au mercenaire, elle se dirigea jusque contre son arme, sûre d'elle, que son ancien amant ne ferait pas feu. William, lui, n'avait jamais voulu tirer, il ne pouvait pas admettre d'abattre une femme de sang froid, surtout l'une de ces anciennes amantes.
« Quand à ta langue … Hum … Je ne peux oublier ce dont elle est capable. Alors, comptes tu tirer pour m’arrêter Will ? A moins que tu veuilles que je devienne ta prisonnière ? Avant, c’était plutôt toi qui avait les menottes … »
Un sourire fendit les lèvres de William, pour plusieurs raisons :
" Allons Lola, depuis le temps qu'on se connait, vouloir gagner du temps de la sorte, je mérite mieux que ça ! Surtout que du temps, on en a perdu beaucoup ensemble "
Le mercenaire ne savait plus où se mettre, il se demandait même s'ils n'allaient pas passer à l'acte sous ses yeux. Cette idée ridicule quitta son esprit quand la belle commença à reculer. William quand a lui cherchait à percevoir la suite des événements, il s'attendait à sentir une arme pointé dans son dos à chaque instant, par le camarade supposé mort. Cependant cette mort théâtrale n'avait rien de professionnelle, bien au contraire. William tira le chien de son revolver, prêt à répondre à toute entreprise de ce "mort-vivant". Quand Lola bascula dans le vide, il se dirigea vers le bord plus par curiosité que par crainte de retrouver Lola morte plus en bas, cependant, quand il la vit trébucher et que son regard atterri sur l'expression satisfaite du mercenaire, William déporta son bras et fit feu.
Le coup de feu résonna sur l’étendue aride des toits de Tatooine, un vrai cadavre chut alors pour s'écraser plus en bas, cadavre du mercenaire, dont la tête manquait. William ne savait cependant s'il devait lui être reconnaissant ou non, car blessée, elle se déplacera un peu moins vite, cependant, blessée, elle sera plus dangereuse.
Faisant demi-tour pour reprendre les escaliers, puis son speeder, il se passa une main nerveuse dans les cheveux quand il vit qu'à la place de celui-ci, il ne restait que la trace de stationnement.

Il se pencha vers son comlink pour voir les dernières infos, les Hutts s'étaient calmés, un peu, mais réclamaient réparation et surtout un coupable. Aux Costigans qui étaient restés avec les Hutts et les candidats dans le complexe William envoya un message pour le moins explicite :
" Trouvez moi un coupable, mettez le au parfum, j'arrive pour arranger le coup. A défaut de l'attraper, je vais le leur fabriquer leur coupable, aux petits oignons ! "

William prit une cigarette pour cracher la rage qu'il avait dans les poumons, quand il sentit la main d'un pickpocket dans sa poche, il la saisit et tirant son cuter laser, trancha le bras de l'enfant en deux. L'horreur de la scène le fit retomber sur ses pieds, se forçant à oublier ce qui venait de se passer, absolument tout.

Arrivé au complexe, William demanda à ces hommes de déplacer les traceurs du vaisseaux du nouveau coupable vers le leur, puis d'interrompre la réunion pour l'informer de la découverte de celui-ci. Avec ça, les Hutts n'y verrai que du feu, surtout qu'un Hutt apeuré ne réfléchit pas trop, il gobera tout ce qu'on lui donnera à manger !
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Dim 27 Oct - 7:10


Nogget Hawk fut surpris par la proposition de Lola, mais il suivit le plan de la brune avec l'utilisation particulière de l'un de ses projecteurs holographique ovales. Il avait pris une longueur d'avance sur les mercenaires de Costigan et il avait utilisé son autre surprise pour les berner. Sa nouvelle armure permettait de prendre l'apparence d'une autre créature intelligente, mais cela se limitait à sa taille. Le mon calamari avait sélectionné un rodier vétu comme un chasseur de primes et il avait pris cette apparence pour sa corpulence proche de sa sienne. Il vit un speeder laissé par un habitant du coin et il décida de l’emprunter . Il sauta sur l'engin terrestre et il partit en direction du marché.

Le membre du consortium de Zann tourna la poignée légèrement et il prit l'allée parallèle à celle qui menait au marché. Il s'arrêta et il laissa l'engin terrestre spatial vers une taverne. Il emprunta une petite ruelle qui mena vers le côté Est de la place labyrinthique. Le mon calamari changea encore d'apparence et il prit la forme physique d'un être humain vêtu comme un marchand. Il chercha la position de Lola et son casque lui montra une carte de la ville souterraine avec un petit cercle émettant des ondes. La brune se situait vers un bâtiment et elle ne bougeait pas. Nogget lança un double bip dans l'oreillette de la tueur à gage experte et pour lui que sa position dans le marché.

Nogget cherchait maintenant une des galeries souterraine qui menait à cet endroit secret et son casque commençait sa recherche avec le plan volé. Au bout de quelques minutes, le membre du consortium de Zann obtenait un chemin qui semblait être caché par un mur avec un mécanisme activé à distance par un logiciel. Une étale avec un marchant servait à masquer quand le mur ouvrait le passage. Nogget pouvait pirater pour déplacer le mur et il envoyait un message codé à travers l'oreillette de Lola. Il lança un mot particulier :

" 20 lunes"

Le mon calamari avait donné à la brune l'endroit ou était le chemin de sortie et a quel moment il partait. Pour Nogget il attendait vingt minutes et après il partirait de la ville souterraine. Le chemin souterrain menait directement vers la capitale de Tatooïne. Il ressortait sur une autre place précisément dans la cave d'un bar qui se situait dans une partie connue appelé le paradis des alcools . Il y avait une concentration de bars et il servait surtout de cachette pour la contrebande. Nogget avait ordonné à son droïde métamorphe de le suivre avec son vaisseau et il devait juste l'appeler pour venir le chercher le moment venu. Le membre du Consortium regarda dans son casque le décompte qui s'afficha dans un petit écran.

Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Sam 30 Nov - 12:10


L'écho d'un second tir de blaster fit apparaitre un sourire glacial sur les lèvres de Lola. Nul doute que William venait de tuer le mercenaire l'accompagnant car il l'avait blessée. La belle savait parfaitement que le chef mafieux ne voulait pas la blesser et encore moins la tuer, ce qui représentait un avantage pour elle, pas pour Nogget cependant. Le mercenaire n'avait eu que ce qu'il méritait et Lola l'aurait tué elle même si elle avait pu. Soupirant, la belle serra les dents et se décolla du mur sur lequel elle avait pris appuie. Du sang coulait de sa récente blessure et laissait une trainée bien claire sur le sol. Impossible d'aller plus loin en semant des gouttes de sang derrière elle. Déchirant un peu son haut déjà court, la belle se fit un bandage de fortune. C'est à cet instant qu'elle entendit un bip dans son oreille ainsi que la voix de Nogget. Ce dernier lui indiqua sa position et le temps dans lequel il partirait, avec ou sans elle. Soupirant, la belle se remit en route sans plus tarder. Sur le trajet, dès qu'elle rencontrait un homme de William, elle n'hésitait pas à le tuer froidement. La paix était terminée, il avait tiré en premier et peut importe que ce soit lui même ou un de ses hommes, William avait déclaré la guerre, il l'aurait. Rageant intérieurement et de plus blessée, la belle en était que plus redoutable.

Quelques instants plus tard, elle était auprès de Nogget, pile à l'heure. Le regard du Mon Calamari se posa sur sa blessure. « Pas le temps de t'expliquer, on dois y aller et vite ! ». La belle accéléra le pas et suivit Nogget jusqu'à un speeder qu'ils empruntèrent jusqu'au désert ou lui indiquait Lola. Leur chemin allait se séparer à cet instant, la tueuse retournerait vers son vaisseau quand au Mon Calamari il irait vers le sien. Il était plus prudent de se séparer pour s'enfuir et les deux le savaient très bien. Nogget la déposa non loin de son vaisseau et reprit sa route rapidement. La belle entra dans son vaisseau et les systèmes se rallumèrent immédiatement et la voix robotique de Jarvis se fit entendre. « Il semblerait que vous soyez blessée au bras gauche, vous devriez aller vous soigner pour éviter que la blessure ne devienne plus alarmante. ». La belle soupira et commença par s'asseoir dans un fauteuil confortable. « Jarvis direction Naboo. Préviens Tyria que la mission est un succès. » Sans attendre plus longtemps, le vaisseau se mit en route et décolla rapidement, quittant la planète et ses ennuis.

Le regard posé sur l'espace devant elle, Lola était pensive, elle repensait aux derniers évènements. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas revu William et il semblait que rien n'avait changé entre eux. C'était étrange cette impression. Ils étaient des ennemis jurés, devraient se livrer une bataille terrible et pourtant, la tension régnante autour d'eux était trop forte et les batailles se livraient toujours d'une manière charnelle. Toutefois, les choses avaient changées depuis peu. Elle avait tué un de ses hommes et il lui en voulait pour ça, elle le savait. Mais ce soir, un de ses hommes lui avait tiré dessus et si il n'était pas complètement idiot, sa blessure aurait pu être plus grave. Lola tenait William pour responsable et maintenant c'était à son tour de lui en vouloir. Passant une main dans ses cheveux, la belle soupira de nouveau. Quel idiot ! Son soulagement du soir resta tout de même lorsque pensa à la mission réussie et à la bonne somme d'argent qu'elle récupèrerait de la part de Tyria. Oui, l'argent mettait toujours du baume au coeur de la tueuse ...

HJ : Je suis désolée pour le retard de cette réponse et la longueur, je n'étais pas trop inspirée. Je laisse le soin à William de clôturer ce rp ^^

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William) Mar 3 Déc - 14:17

William arriva de la cachette des Hutts, on y sentait encore l'odeur de la peur, de la sueur, du sang et des explosifs. On avait déjà aligné les cadavres, ils n'étaient pas très nombreux, mais assez pour faire tourner la tête aux Hutts, heureusement il n'y avait pas eu de perte en leur sein. William ne se ressemblait plus, son costard habituellement nickel en toute circonstance était abîmé et froissé par l'effort, la course, les événements. Il n'était certes pas rare de voir William stressé ou en colère, nombreux sont les Costigans à y avoir assisté, cependant il affichait une mine terrible. Son habit était encore tâché du sang qu'il avait versé, peut-être injustement, sous la prise de la colère, cependant il ne fallait pas que cela soit vain. Aussi, il s'adressa à ses commanditaires Hutts, ceux qui exigeaient de lui la perfection et qui jusqu'ici, n'avaient été que rarement déçu.
" Messieurs, je dois avouer mettre emporté pour extraire quelques aveux, l'émotion sans doute, elle dicte souvent la conduite des hommes. Cependant cela en valait la peine, je sais qui a permis cette intrusion et cet attentat, je sais aussi qu'il se croit en sûreté, maintenant, ici, parmi-nous. Saisissez-vous de lui. "
William désigna un des Chagrien qui faisait parti des candidats, il était l'un des préférés de William, aussi il lui répugnait de le jeter sous le joug des Hutts et c'est justement pour cela qu'il le faisait. Afin de cacher son échec, il désignait un sacrifice a hauteur de son échec.
** Si c'est sur un parterre de vice, de péché et de cadavre que doit se construire mon empire, alors ce sacrifice ne sera qu'une des pierres qui fera s'élever mon édifice, sinon, il ne sera qu'un dommage collatéral **
Tandis que les Costigans se saisissaient du Chagrien qui criait son innocence, William expliquait aux Hutts comment il avait acculé le chasseur de prime, l'avait fait parler avant de le jeter dans le vide. Un des mercenaires était mort durant leur affrontement et William avait dû se servir de son cuter laser, expliquant le sang sur son costard. Le chasseur de prime avait tout avoué, la stratégie et un piège à base de balise sur les vaisseaux, afin d'attirer des pirates lors de leur départ de Tatooine. Ce n'était qu'un tissu de mensonge bien ficelé, une broderie cachant une histoire bien moins glorieuse. L'échec de William, la retrouvaille de Lola, la chute de l'Ange et sa disparition avec son partenaire. Si William ne pouvait se résoudre à tuer Lola pour ce concourt de circonstance, il en était tout autre pour son partenaire. Par tous les moyens il cherchera, trouvera et fera pourchasser, jusqu'aux confins de l'univers afin de le lui ramener.
** Tu as croisé mon chemin et tu as imaginé pouvoir gagner... Nous ne jouons pas au même niveau, qui que tu sois **
William s'en retourna aux affaires avec les Hutts, le Chagrien fut torturé et bien évidemment, avoua tout ce qu'on lui demanda de confesser avant d'être jeté aux Rancors. Les balises furent trouvées et détruites, encore une fois, les Costigans avaient prouvé leur efficacité auprès des Hutts, c'était un succès presque total, officiellement. Mais les sombres pensées de William demanderont bien des heures de perdition pour l'en libérer, que leur étaux se fasse plus léger et que de nouveau, William Costigan soit ce businessman insensible, à la poigne de fer dans un gant de velours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William)

Revenir en haut Aller en bas

Imbroglio entre un Mon calamari, une bombe brune et un parrain de la mafia (feat. Nogget, Lola et William)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Tatooine [Hutt] :: Désert-