Partagez| .

Exploration dans l'inconnu et au delà ! (pv Lukan Reige)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Exploration dans l'inconnu et au delà ! (pv Lukan Reige) Dim 24 Fév - 12:40

(HJ : et voilà si ça te va ! Sinon tu me MP et j'éditerais/corrigerais/enrichirais le post avec plus de détails. Je suis restée assez vague, j'attends de voir ce que tu vas mettre, le temps aussi que je prenne mon perso en main Wink HJ)

Et on y est ! Enfin, disons que ce n'est pas ma première mission, et ce ne sera certainement pas ma dernière. Je l'espère, je ne compte nullement ni être mis à pied ou tué de sitôt. Pas alors qu'enfin j'avance progressivement sur mes objectifs personnels et que les missions qui sont données sont... plus complexes, plus diverses mais aussi nettement plus intéressantes que celles que j'avais pu faire avec mon ancien escadron. Et mes coéquipiers me mettent juste comme il faut la barre assez haute pour que je puisse avoir encore plus envie de me dépasser et améliorer encore mes compétences de pilote, tout en gagnant en efficacité...

J'inspire calmement, le sourire aux lèvres, comme dans un hublot proche défilent en amas confus, comme des lignes distordues et discontinues de lumière, les étoiles que nous dépassons lors du saut hyper-spatial. Je dois reconnaître que je suis assez curieux et enthousiaste de voir ce que va donner cette mission d'exploration aux fin-fonds de la galaxie, surtout que nous escortons visiblement une des grandes pointures de l'armée impériale, grand personnage auquel appartient le vaisseau dans lequel je me trouve présentement, avec mon chasseur Predator, en stand-by, prêt à agir quand l'ordre serait donné. Je me sens bien, de bonne humeur et motivé en ce jour. Même si entre nous je ne m'attendais certainement pas à l'honneur de me trouver de sitôt dans une mission à escorter/accompagner le Grand Admiral Reige. Et le mythique super-destroyer de classe Thrawn, le Chimaera...

Saluant avec chaleur ou de la tête quelques coéquipiers d'escadron, je reste près de mon vaisseau Predator. Mon bon vieux Firebolt... certains diraient qu'il en a vu des vertes et des pas mûres avec moi, mais il ne m'a jamais lâché en quelque situation que ce soit. Un sourire amusé glisse aisément sur mes lèvres. Mon vaisseau de travail et sa désignation correspondent bien à leur pilote, je présume. Après tout, quoi de mieux qu'un "Éclair de Feu" pour un pilote que certains de ses anciens - vieux amis ont surnommé "Feu Follet" ? Me demandez pas d'où ils m'ont sorti ce surnom à deux crédits galactiques, mais depuis ça me colle à la peau, et même en changeant d'escadron il m'a suivit. Comme quoi le monde est vraiment petit dans la sphère des pilotes de l'Empire... ça avait bien fait rire Fin' quand je lui avais dis, et, tant pour m'ennuyer qu'avec une mince lueur sérieuse, il a répondu que cela me sied à merveille. Plus pour la forme que réellement, j'ai pris le plus grand soin de ne pas manquer de m'indigner avec force. Ah, quelle belle journée, vraiment...


Un peu plus tôt, alors que j'étais inoccupé, que j'avais terminé mes entraînements réguliers et sans mission, mon escadron a été sommé sans avertissement préalable que nous avions une nouvelle mission qui nous attendait et que nous devions nous préparer immédiatement à partir. Bon j'avoue, pendant quelques centièmes de secondes, j'étais quelque peu contrarié : pour une fois, oh rare fois, où Fin' et moi n'avions rien de prévu et pouvions poser une permission... mais très vite mon enthousiasme naturel m'a reprit, le sourire est revenu, et je me suis mêlé à la hâte organisée des pilotes en préparation de mission. Je me demandais seulement qu'est-ce qu'on allait nous demander cette fois, n'ayant rejoint l'escadron Reek que depuis quelques jours, je n'avais pas encore retenu et expérimenté tout le quotidien, la routine de cette nouvelle équipe à laquelle on m'avait assigné. Mais heureusement, je suis quelqu'un qui, à l'instar de mon jumeau, peut s'adapter très vite....

Songeur, déjà dans mon uniforme de pilote, le casque non loin, j'observe d'un oeil minutieux mon chasseur de combat, le sourire toujours aux lèvres bien que je songe qu'il faudrait qu'à l'occasion je lui fasse subir son petit contrôle mécanique habituel d'entretien. Vous allez me dire, les mécanos peuvent très bien s'en occuper, mais j'aime aussi contrôler mon vaisseau régulièrement. Pas que je mette en doute leur compétence, mais juste comme ça. En plus, souvent, bricoler, réparer, contrôler, c'est une forme de relaxation comme une autre. Comme cela, en plus, parfois je peux repérer des avaries si discrètes qu'elles ont pu échapper à l'oeil vigilant des mécaniciens, et en connaissant mon chasseur sur le bout des doigts, au moindre boulon, je le maîtrise nettement mieux et j'améliore singulièrement son efficacité... et de là, la mienne et celle de mon escadron. Donc je sers mieux l'Empire. CQFD.


Bien entendu, étant tout autant militaire que pilote, pour une mission d'exploration, je ne suis pas venu qu'avec son seul chasseur pour me défendre. J'ai aussi, par prudence, emporté deux blasters légers et rapides, mon si fidèle sniper. Et, enfin, même si le combat à distance reste ma spécialité, la vibro-lame de qualité donnée avec réluctance par mon père deux ans plus tôt, soigneusement entretenue et conservée, qui avait servit mon frère aîné le lieutenant Jack Laern, officier d'un escadron de stortroopers de l'armée de terre impériale, avant qu'il ne tombe au combat d'un tir républicain. Maudits républicains ! Puisque je ne pourrais jamais savoir de qui provenait le tir meurtrier, je vengerais la vie et l'honneur de mon frère en abattant le plus d'ennemis de l'autre camps possible. Je me fais un devoir de remplir cette promesse personnelle et silencieuse, qui me motive à être plus efficace encore dans mon travail de pilote impérial. Me donne cette expression sombre, sérieuse, froide et implacable quand j'effectue impitoyablement mes missions, sans remord des vies adverses que je peux ou dois arracher pour les réaliser.

Une alarme soudaine déchire le silence, nous avertissant de nous préparer à nous déployer. Ou que nous allions pour cette mission d'exploration dans les régions inconnues, ma curiosité reste bien présente, aussi radieuse que mon enthousiasme et mon optimiste naturels. Bientôt, peut-être d'ici quelques minutes, je devrais revêtir mon casque, grimper dans mon Predator et me concentrer tant pour l'individu pilote que je suis que pour le groupe de l'escadron duquel je fais partie désormais. La routine. Attendre les ordres des officiers supérieurs. Avec un sourire confiant et assuré, je me redresse, les yeux d'ambre pétillants de bonne humeur et de détermination, songeant :

"En approche donc... Bientôt le temps de faire rugir et se préparer à 'danser', mon cher Firebolt. Essayer autant que possible d'être sans faute et aux ordres pour une mission qui a de grandes chances d'être intéressante... droit face à l'inconnu !"

Je ne sais pas pourquoi, mais l'inconnu ne me fait pas peur, bien au contraire. Contrairement à mon jumeau, j'ai moins tendance à agir sur la prévision première d'une action, la réflexion, mais plutôt à l'instinct, la réaction. J'aime l'inconnu, l'inexploré, l'imprévisible. Cela change tellement à la routine quotidienne. Puis bon, deux très bons points motivants : je suis très bien entouré question coéquipiers, et motivé à escorter avec eux une personnalité très importante de l'Empire. C'est un honneur donc je compte bien me rendre digne en plus d'en être assez fier, je dois l'avouer. Fin' n'en reviendrait pas. J'ai conscience de n'être qu'un simple pilote, doué, mais simple pilote, dans une armada de pilotes tous aussi doués les uns que les autres.

Je ne suis qu'un simple soldat, simple pion, simple servant comme les autres des idéaux et de la protection, de la défense des valeurs de notre cher Empire Galactique. Mais même si je ne suis qu'une fourmis dans une fourmilière de chasseurs, si je ne suis qu'une abeille mutine dans la ruche militaire de l'escadron de chasseurs, si je ne suis qu'un pion de plus sur l'échiquier des relations et guerres galactiques, je suis fier ce que je suis . Qui je suis. Car je suis perfectible surtout, je ne suis pas figé. Je commence bas, mais je gagne par mon mérite petit à petit. Je ne suis prisonnier de ma condition... je suis libre. Libéré. Libre de devenir ce que je veux, de servir comme je veux. Faire mes choix. Poursuivre ceux que j'ai déjà fait, à l'instar de Finan...


Une fois que le moment est réellement venu pour nous de nous préparer, le saut hyper-spatial sans doute achevé au bout d'un long voyage depuis Kuat, j'imite mes collègues et me prépare rapidement mais avec méthode, les mécaniciens du vaisseau Chimaera faisant les vérifs de dernière minute. Laissant temporairement mon côté gai luron et insouciant pour mon visage plus sérieux et plus sombre de pilote, je grimpe une fois le signal donné et prêt dans le cockpit circulaire, ovale, presque rond de diamètre de mon chasseur Predator, faisant les derniers ajustements de mon équipement assurant ma survie dans l'espace et en vol une fois bien assis dans mon siège de pilotage.

Ici, c'est spartiate, certes, mais je m'y sens comme chez moi. Confiant. Assuré. Méthodiquement, mais toujours enthousiaste et motivé, je vérifie que tous les systèmes fonctionnent bien comme je lance la mise en route. Je sens l'appareil vibrer avec cette douceur familière et rassurante de l'habitude. Tout en restant sérieux, je ne peux empêcher un sourire de glisser sur mes lèvres. Je vérifie que tout est bon question sécurité et fonctionnement des systèmes, que ma radio marche pour entendre les ordres des officiers et communiquer entre pilotes. Juste une mission d'exploration, normalement tout devrait bien aller, sinon je ne pense pas qu'ils auraient prit le risque que "seul" un escadron de pilote n'accompagne le Chimaera et son important personnage. Presque machinalement, je répond aux questions qui me sont posées, par l'habitude :


- Ici le Firebolt, je vous reçois cinq sur cinq. Préparations complètes, et vérifications terminées. Aucune avarie, R.A.S, tout est opérationnel. Paré à décoller au signal. Firebolt, out.

Je suis sérieux et concentré, mais pas du tout stressé. Cela ne me ressemble pas de paniquer pour un rien, surtout dès que je suis dans mon cockpit. Je sais que la panique ne m'aiderait pas et je ne veux rien qui puisse me perturber, commettre des erreurs de pilotage, de visée ou stratégiques. A quoi bon stresser, franchement ? Si cela se trouve, tout va se passer comme d'ordinaire. On explore, peu de dangers non gérables. La routine. Sinon... on se fait une joie de découvrir et rompre avec l'habitude, on s'adapte et on improvise, c'est tout ! j'ai totalement confiance. Confiance en mes capacités, confiance en celles de mes coéquipiers. Tout ira bien. Mes mains prêtes à faire vivre et arracher le chasseur Predator "Firebolt" au moindre commandement, quand les portes seront ouvertes, pour suivre la nuée de mes camarades et écouter les ordres et autres recommandations. Maintenant, plus le moment de rigoler. Focalise.
Revenir en haut Aller en bas

Exploration dans l'inconnu et au delà ! (pv Lukan Reige)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Espace-