Partagez| .

Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ruby V. Romanoff
Directrice du BSI
Directrice du BSI
avatar
Messages : 15
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel] Mer 20 Fév - 11:33

Les jardins Pellaeon étaient somptueux à cette période de l’année sous un soleil plutôt fort. Une légère brise venait souffler sur les feuilles des arbres dans un bruit doux et apaisant. Certains chants d’oiseaux pouvaient parvenir aux oreilles des personnes présentes dans le parc à cet instant. Le cadre était extrêmement calme et bienfaisant, une sorte de havre de paix au milieu d’une planète entourée de fortifications et véritable centre névralgique d’un empire en pleine guerre. Sous le soleil aveuglant et par ce silence quasi religieux, les esprits pouvaient vagabonder à leurs aises, loin de la guerre, loin des conflits et de la douleur. S’allonger dans l’herbe et fermer les yeux ne pouvait que ressourcer l’esprit et le corps. Jamais on ne devait ignorer de tels lieux si spirituel et apaisant, ainsi, beaucoup d’impériaux venaient souvent se promener dans ces jardins, l’esprit remplit et, après seulement quelques minutes passées ici, tout s’évaporait, tel l’eau ruisselant le long d’une rivière et emportant au loin tous les soucis. Rien n’était plus bienveillant qu’un lieu tel que celui ci. Parfois c’était même le lieu de rendez vous de certains couples bien que cela soit bien rare sur une telle planète. Ainsi, les jardins Pellaeon étaient emplis d’une sorte de plénitude bienveillante à l’égard des impériaux.
Au milieu de ses jardins se trouvait un lac plutôt bien caché dont seuls ceux qui venaient ici souvent pouvaient le connaître. Il était entouré d’arbres divers et variés offrant un magnifique panorama et un espace extrêmement agréable. Parmi ces couleurs verdoyantes l’on pouvait apercevoir une chevelure mise en mouvement par le vent et donnant l’impression de voir de réelles flammes onduler. La directrice du BSI, la très belle Ruby Romanoff se tenait en ces lieux, portant ses vêtements stricts de l’empire. Sa jupe ondulait légèrement avec le vent mais son tailleur restait parfait. De dos, cette image était magnifique, la jeune femme semblant contempler la surface unie de l’eau, pendant que le vent jouait dans ses cheveux.
C’était donc ainsi, debout au milieu du parc, ses yeux d’un bleu profond plongés dans l’immensité du lac, que se tenait Ruby, pensive. Elle avait l’habitude de venir en ces lieux lors de ses pauses déjeuner par exemple ou lorsqu’elle voulait se retrouver seule, loin des affaires impériales. C’était en ces lieux qu’elle pensait à ses amis en mission et c’était ici qu’elle priait pour eux. A ce moment précis, toutes ses pensées allaient vers une seule et unique personne : Lucas Rhodes, son ami de longue date et actuel Général de l’armée de terre. Il était en mission actuellement et comme toujours, la belle directrice s’inquiétait pour sa vie. Sans doute était-il son plus gros point faible en ce bas monde. Elle savait qu’elle ne devait pas avoir de points faibles en tant que directrice du BSI car par expérience elle savait qu’il était mauvais de trop s’attacher à des personnes, toutefois, elle ne pouvait rien y faire, ses amis enteraient toujours ses pensées. Souvent Ruby était inquiète pour Liam également car il risquait sa vie à chaque fois qu’il s’éloignait de la planète. Laissant échapper un léger soupire de ses lèvres roses, Ruby leva la tête vers le ciel profitant encore de cette douce brise. Ainsi, elle finit par tourner les talons et porter son regard sur l’immense bâtiment impérial ou elle devait retourner travailler.

Retourner dans son bureau fut assez rapide, bien que la directrice du s’arrêter parfois en chemin pour saluer certains impériaux. De nouveau seule dans son bureau elle appela sa secrétaire pour lui informer qu’elle voulait recevoir rapidement une certaine Natassi Steel. Son employée la salua ensuite avant d’aller vite contactée ladite personne pour qu’elle vienne dans le bureau de la directrice d’ici quelques minutes. Pendant ce temps, Ruby consulta quelques dossiers avec son sérieux habituel. Elle allait bientôt devoir repartir personnelle en mission car elle voulait s’assurer elle même des résultats. Bien qu’étant directrice, parfois la belle aimer partir elle même en mission, souvent plus dangereuse que d’autres car après tout, on ne pouvait être mieux servit que par soi même. Cependant, avant de prendre une telle décision, elle devrait en informer l’Empereur afin qu’il soit au courant de son absence et ne tente pas de la contacter, afin qu’elle conserve son anonymat. Cela faisait d’ailleurs quelques temps que Ruby n’avait pas vu son grand ami et elle voulait avoir de ses nouvelles rapidement. Dernièrement certaines rumeurs circulaient comme quoi il avait ramené une femme dans son palais plusieurs fois mais Ruby était très méfiante des rumeurs et préférait ainsi vérifier par elle même, ainsi, sans doute enquêterait-elle personnellement sur cette affaire.

La directrice passa ainsi presque une heure à travailler sur ces dossiers lorsque sa secrétaire frappa à la porte pour lui annoncer l’arrivée de Natassi. La jeune femme laissa entrer son agent sans se lever de sa chaise. La jeune Steel eut un salut militaire et Ruby la salua d’un signe de tête avant de l’inviter à s’asseoir devant son bureau pendant que la secrétaire sortait. Mettant de côté ses quelques dossiers en cours, la belle tapa quelque chose sur son bureau tactile pour qu’un écran projette devant elle le dossier de Natassi Steel. La jeune impériale avait déjà prouvé ses capacités à de nombreuses reprises et si elle était convoquée aujourd’hui c’était pour une mission plutôt spéciale qu’un haut responsable lui avait demandé en guise de faveur. Ainsi, après quelques minutes de silence, le regard azur et sérieux de Ruby se posa enfin sur Natassi et ses lèvres s’entrouvrirent pour formuler quelques mots.

    « Agent Steel, vos compétences ne sont plus à prouver, vous faites toujours un très bon travail. Ainsi, si je vous ai convoquée aujourd’hui c’est pour vous affecter à une nouvelle mission. En effet, le Grand Amiral Reige m’a demandé les services de l’un de mes agents pour le suivre à bord de son vaisseau pour sa prochaine mission. Je désire ardemment voir de quoi vous êtes capable en mission sur un vaisseau et sous les ordres du Grand Amiral. Ainsi votre rapport devra être des plus complets et n’omettre aucune information. Je sais qu’un lien d’amitié vous uni le Grand Amiral et vous mais je compte sur votre sérieux pour que cela n’entache pas votre mission agent Steel ! »


Après avoir eu confirmation de son agent, Ruby se leva et indiqua qu’elle allait annoncer cela à l’Amiral Reige et que Natassi devait la suivre. Ainsi, les deux jeunes femmes sortirent du bureau et empruntèrent de nombreux couloirs, prirent quelques fois des escaliers pour enfin parvenir devant le bureau du Grand Amiral Lukan Reige. La secrétaire lui indiqua alors qu’elle allait consulter son patron pour savoir si il pouvait la recevoir maintenant car il avait déjà un visiteur. Ruby se demanda qui pouvait bien être ce visiteur, de plus, elle savait qu’il n’était pas vraiment bon pour Lukan de refuser de la recevoir alors qu’elle se déplaçait en personne. Certaines personnes travaillant ici savaient d’ailleurs que Ruby était très proche de l’Empereur et qu’ainsi elle pouvait lui faire part de certaines attitudes de ses soldats. Beaucoup de gens se méfiaient donc d’elle de peur qu’elle ne répète de mauvaises choses à l’Empereur et tout le monde savait que la fureur de Liam était la chose la plus effrayante en ces lieux. Ainsi, la secrétaire revint quelques minutes après pour leur indiquer qu’elles pouvaient entrer dans le bureau et leur ouvrit les portes. Ruby vit en premier Lukan debout derrière son bureau puis Gra’an Fel également debout. Les trois hauts gradés se saluèrent à la façon militaire et respectueuse qu’ils se devaient l’un l’autre. Ce fut toutefois Ruby qui prit la parole la première, son timbre de voix plutôt doux car elle souriait doucement.

    « Commandeur Fel, Grand Amiral Reige. J’ose espérer que je ne perturbe pas votre discussion. »


Ordre de passage : Ruby/Natassi/Lukan/Gra'an
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel] Mer 20 Fév - 13:50

Depuis sa dernière mission, les choses étaient plutôt calmes. A vrai dire c’était silence radio. Son travail consistait à de la paperasserie plus qu’autre chose, et il n’était guère difficile pour Nat de comprendre qu’au fond, cette inactivité cachait quelque chose de plus important. Soit elle avait merdé sans le savoir, soit, et c’est ce qu’elle espérait, on l’avait repéré pour une mission plus spécial. Peut-être était-elle trop sûre d’elle, Natassi préférait plutôt penser qu’elle était simplement optimiste. Qu’il s’agisse de la première option ou de la seconde, elle ne fut pas surprise lorsqu’elle reçut l’ordre de se rendre au Bureau de Miss Romanoff. Sa supérieure, une femme que la jeune Steel respectait profondément, et admirait aussi. Elle prit le temps de revêtir quelque chose de plus formel : son uniforme, avant de se diriger vers les bureaux de la directrice. Se présentant auprès de sa secrétaire, elle ne patienta que quelque seconde à peine avant d’être invitée à entrer.

Intérieurement, elle n’était jamais à l’aise devant un supérieur hiérarchique, c’était d’autant plus vrai lorsqu’il s’agissait de Ruby. Sa réputation la précédait, en plus d’être sa directrice, elle n’était pas sans savoir les liens étroits qui la liait à l’empereur et par conséquent, elle s’en méfiait autant qu’elle la respectait. Saluant militairement la jeune femme, elle joignît ses mains dans son dos, adoptant une posture droite et un visage impassible. Natassi avait toujours pris pour habitude de ne rien laisser transparaitre devant ses collègues et ses supérieurs, les masques de politesse, de sourire, de colère ou autre, ça, c’était pour le boulot d’infiltration. Ici personne n’avait à savoir quand elle se sentait mal à l’aise, quand elle était fière ou quand elle ne l’était pas, ainsi ses yeux et ses lèvres eurent à peine une micro expression lorsqu’elle lui rappelait ses faits d’armes. A n’en pas douter, l’expérience de Ruby lui permettrait sans aucune difficulté de voir cette fierté qui avait traversé son regard mais quelqu’un qui n’y était pas formé n’aurait vu qu’un visage froid, presque désintéressé.


« Vous pouvez compter sur moi…Je ne vous décevrai pas... »

La rassurant ainsi sur le fait que les souvenirs communs avec Lukan ne viendrait pas entacher son travail. Oui, ils avaient une enfance commune, mais tout c’était des souvenirs de gosses, et il y avait longtemps que Natassi n’était plus une enfant. Depuis quand n’avait-elle pas vu Lukan d’ailleurs ? En chair et en os ? Les nouvelles qu’elle pouvait avoir de lui étaient surtout par l’intermédiaire de son père ou de son frère mais depuis sa scolarité à l’académie et son embauche au BSI, elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de revoir le jeune homme qui lui racontait des histoires avant de dormir. La directrice se leva, la laissant passer devant elle sans bouger d’un millimètre, Natassi s’efforçait de faire bonne figure, suivant à présent sa supérieur jusqu’à un second bureau : celui de Lukan.
On les fit patientée une nouvelle fois avant que cette nouvelle secrétaire les invites à entrer. L’idée même de se retrouver avec Ruby en tête à tête avait déjà eu quelque chose de stressant mais se retrouver au Grand Amiral et au Commandeur des Forces Impériales en plus de sa directrice n’arrangeait rien la position plus que délicate de l’agent.

Malgré tout, elle n’en laissait rien paraître, professionnel jusqu’au bout des ongles, elle salua à nouveau ses supérieurs et avant de se remettre en position. Son regard ne pouvait guère s’empêcher de s’attarder quelque seconde sur Lukan, il avait beaucoup changé par rapport à ses souvenirs, une partie d’elle aurait rougit de gêne en se disant que le Grand Amiral avait connu d’elle qu’une petite fille un peu capricieuse. Mais elle contrôlait sa respiration, et ses battements cardiaques, un travail qu’elle faisait sur elle avec une facilité presque déconcertante mais devant tout ce beau monde, la pression la trahissait légèrement. Elle se sentait tellement insignifiante à l’instant et malgré ses efforts, cette fois-ci, il était beaucoup plus difficile de véritablement le cacher.

Elle gardait le silence, essayant de fixer son regard sur un point de la pièce, attendant que les formalités d’usage passe et qu’on en vienne au fait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel] Sam 23 Fév - 11:20

Depuis qu'il avait rejoint la marine impériale, il y a de cela plus de dix ans, le jeune homme s'était mis à passer le plus clair de son temps dans l'espace, voyageant de système en système à bord de différents vaisseaux. Il lui suffisait de fermer les yeux pour revoir la vue que ses appartements sur le Chimaera donnait sur le vide, à la fois infini et obscur, de l'espace mais aussi sur les millions d'étoiles qui scintillaient telles des chandelles dans la nuit.

Depuis des générations, les hommes de sa famille avaient fait carrière dans les forces armées impériales, tantôt comme officiers dans la marine, tantôt comme pilotes de chasseurs stellaires. Tous partageaient une passion viscérale pour les voyages interstellaires, pour l'exploration spatiale mais aussi pour la stratégie et les affrontements dans l'espace. Il y avait quelque chose de fondamentalement captivant dans l'idée de se battre contre des adversaires sur un terrain où aucune des limitations planétaires, qu'il s'agisse de la gravité ou du climat, n'avaient d'emprise sur ces bâtiments échangeaient des tirs de turbolasers et de canons à ions, tout en essaimant le vide alentours par la présence de dizaines voire de centaines de minuscules appareils dont un seul dysfonctionnement pouvait causer la mort de leurs occupants.

Ayant été un pilote lui-même, bien que pour une courte durée, Lukan connaissait bien cette montée d'adrénaline qui parcourait de manière fulgurante les veines du chasseur lorsqu'il faisait face à une mort certaine, soit dans une explosion aveuglante de métal et de carburant, soit par le froid implacable de l'espace si la verrière du cockpit venait à être brisée.

Il finit tout de même par rouvrir les yeux et son regard émeraude se posa sur le paysage urbain visible par la fenêtre de son bureau.

De par sa position, le jeune homme aurait pu demander une vue sur les magnifiques Jardins Pellaeon, dont la beauté contrastait avec la nature de la planète forteresse qui servait de capitale à l'Empire depuis la chute de Kuat. Toutefois, il connaissait mieux que personne les raisons pour lesquels les jardins originaux avaient été cultivés par le Grand Amiral Gilad Pellaeon. En dépit de leur beauté, il s'agissait avant tout d'une leçon sur l'ordre, l'harmonie ainsi qu'une démonstration presque poétique de la loi du plus fort. Seules les fleurs et plantes choisies par le brillant officier impérial poussaient dans ses jardins et là encore, chacune d'entre elles avait une place bien particulière. Tout était ordonné, de manière raisonnée et esthétique, de sorte à restituer d'une certaine façon la beauté propre à la sélection naturelle.

Le Grand Amiral Reige avait compris cette leçon et ne l'avait pas oubliée depuis. Cependant, il était davantage intéressé par le visage de la vie impériale sur Bastion. Les enchevêtrements de gratte-ciels et de batteries de turbolasers lourds prouvaient que la vie était rude sur cette planète et que depuis l'époque des Vestiges, l'Empire avait tiré ses leçons de sa trop grande confiance en elle-même et en sa force brute. Voilà pourquoi les officiers dont la philosophie épousait les principes du Grand Moff Tarkin ou de l'Empereur Palpatine en personne se faisaient si rares aujourd'hui.

La force brute était un outil bien inutile, voire même contreproductif, s'il était manié avec arrogance et dédain. L'ère où les super armes telles que l'étoile noire ou les destructeurs de monde faisaient régner la terreur sur la galaxie avait pris fin et même si de telles monstruosités technologiques devaient revoir le jour, elles ne seraient pas utilisées avec autant de sottise que celle manifestée par Tarkin en son temps.

Aujourd'hui, l'Empire avait besoin de brillants stratèges tels que le Commandeur Fel, de meneurs d'hommes charismatiques comme le Général Rhodes et d'une agence de renseignement menée par une main de fer dans un gant de velours, à l'image de la Directrice Romanoff. Lukan lui-même tâchait de suivre l'exemple du Commandeur, son mentor et ami, tout en forgeant sa propre destinée.

Les jours où l'Empire s'entredéchirait dans des luttes intestines qui opposaient des officiers et des politiciens avides de pouvoir et d'argent avaient pris fin, l'Empereur Kuran s'en étant personnellement assuré. Reige n'aurait pas su dire si le fait d'avoir un être sensible à la Force, et surtout adepte de son côté obscur, était une bonne ou une mauvaise chose pour l'Empire mais dans en tous les cas, l'Empereur n'était pas Palpatine et il faisait passer ses responsabilités à l'égard de son domaine avant les préceptes d'une quelconque religion.

La sonnerie caractéristique de la venue d'une personne dans son bureau retentit à ses oreilles. Lukan passa une main dans ses cheveux bruns, quelque peu en bataille avant de presser le bouton qui commandait l'ouverture de la porte ainsi que celui permettant d'allumer l'éclairage de la pièce. Assis dans un fauteuil qui ressemblait en tous points à celui qui se trouvait dans ses appartements sur le Chimaera, le Grand Amiral était vêtu d'un pantalon et d'une veste d'une blancheur immaculée, à l'exception toutefois des motifs dorés qui y étaient brodés. Cela contrastait avec la chemise, les bottes et les gants noir de jais qu'il portait également. La lumière et l'obscurité se reflétaient jusque dans la tenue de l'officier, et ne se mélangeaient que dans la longue cape bleu nuit qui était attachée au niveau de son torse par une fine chaîne en or.

Lorsque les portes s'ouvrirent, il ne fut pas surpris de reconnaître la silhouette du lieutenant Selena Lawford. Vêtue d'un uniforme noir, qui contrastait singulièrement avec la blancheur laiteuse de sa peau, la jeune femme marchait avec une certaine grâce, ses longs cheveux d'un vert pastel ondulant tels des serpents sur des épaules. Ne s'attardant qu'un instant sur les lèvres étirées en un léger sourire de la jeune femme, Lukan focalisa bientôt son attention sur ses iris ambrés, qui avaient sans doute coûté bien plus que leurs vies aux hommes qui avaient eu la malchance de les croiser, à l'époque où Selena travaillait encore pour les renseignements impériaux.


- Le Commandeur Fel requiert une audience avec vous, Amiral.
- Merci de m'avoir prévenu, Selena. Veuillez le faire entrer et nous faire apporter des rafraîchissements.

Quelques instants plus tard, le Commandeur des Forces Impériales faisait son apparition, sa grande taille dominant tous ceux qu'il croisait. Lorsqu'il pénétra dans son bureau, Lukan s'avança à sa rencontre et lui tendit sa main, un sourire sincère fleurissant sur ses lèvres.

- Bonjour Commandeur, c'est un plaisir de vous voir ici. J'ignorais si vous reviendriez directement à la capitale après Yaga Minor. Puis-je vous servir quelque chose à boire ?

Les deux hommes s'installèrent dans de confortables fauteuils, séparés uniquement par une table basse sur laquelle ne tardèrent pas à être posés leurs verres, par un droïde protocolaire. Le seul autre objet se trouvant sur la table était un projecteur holographique, à peine plus grand qu'un bouton de manchette.

- Ces derniers mois ont été éprouvants pour l'Empire, tant en termes de ressources que de guerre psychologique. A mes yeux, le bilan est plutôt positif. Notre assaut sur Coruscant a été un succès, l'invasion républicaine de Kuat s'est finie en une victoire à la Pyrrhus pour nos adversaires et même leur assaut sur Bastion a été en vain, la Chancelière ne s'en étant pas sortie vivante. Mieux encore, votre prise de Bilbringi a totalement pris les républicains par surprise tant ils étaient occupés à prendre Kuat où ils espéraient capturer l'Empereur.

Tout cela était vrai, les faits étant incontestables. Toutefois, les réceptions organisées en l'honneur de l’État-Major impérial et les mentions qui seraient faites dans les livres d'histoire ne mentionneraient pas les milliers d'hommes et de femmes qui avaient péri pour rendre ces victoires possibles, tout comme elles ne parleraient aucunement du sacrifice de son ancien Chimaera, un magnifique Star Destroyer de classe Pellaeon dont il avait occupé le commandement depuis son élévation au grade d'Amiral, et ce jusqu'à sa destruction.

- Les pertes humaines et matérielles sont assez lourdes mais relativement négligeables par rapport à celles subies par nos adversaires, ainsi qu'en comparaison de la quantité de clones qui nous parviennent de Kamino régulièrement. Non, ce qui m'inquiète, ce sont les pertes subies en haut lieu. D'abord l'Intendante Soul et l'Amirale Erices décèdent et maintenant, voilà que le Colonel Garwesh'Nar et l'Amirale Lucia sont portées disparues et présumées mortes. Cela me paraît cher payé pour les têtes de l'Amirale Malorne et de la Chancelière Valtym. La seule chance que nous avons eue, c'est que le Conseil impérial ait été épargné de toute perte.

Et pourtant, ce n'était pas faute de ne pas avoir essayé du côté républicain. Le Commandeur n'était pas passé loin de la mort à Bilbringi et Lukan lui-même avait dansé avec la Faucheuse, tant en évoluant seul sur Coruscant tandis qu'il tentait désespérément de mener sa mission à bien en dépit de probabilités d'échec maximales et sur Kuat dont il s'était échappé d'extrême justesse lorsqu'il était retourné chercher l'Amirale Erices.

Lukan porta son verre à ses lèvres et en dégusta une gorgée avant de le reposer, son attention se focalisant à nouveau sur le Commandeur.


- Si vous voulez mon avis, nous devons profiter de l'avantage que nous a offert la mort de la Chancelière. La République est toujours sans chef et se trouve actuellement en proie à des querelles intestines qui la divisent un peu plus chaque jour. Je sais que certains préconisent de les laisser s'anéantir d'eux mêmes mais c'est une stratégie qui n'a jamais payé. Il y aura toujours une Mon Mothma ou une Leia Organa Solo pour ramener les belligérants à la table des négociations et à ce moment là, tous les regards se retourneront à nouveau sur nous. Voilà pourquoi nous devons multiplier les offensives, en frappant vite et fort, là où se trouvent leurs ressources mais aussi là où leurs flottes principales, occupées à protéger les mondes du noyau, sont trop éloignées pour pouvoir leur venir rapidement en aide.

Lukan avait d'ailleurs pris soin de faire apparaître une cartographie détaillée de la galaxie tout autour d'eux, où étaient représentées les planètes en fonction de leur appartenance à l'une ou l'autre des factions, laissant les indépendantes de côté pour le moment. Le Grand Amiral était sur le point de poursuivre son explication quand la porte s'ouvrit pour révéler à nouveau la silhouette de Selena. Celle-ci inclina respectueusement la tête à l'attention de Gra'an avant de se tourner vers lui.

- Commandeur Fel, Amiral, veuillez m'excuser de déranger votre entretien mais la Directrice Romanoff souhaiterait vous voir dans votre bureau aussi vite que possible. Dois-je la faire entrer ?

Bien qu'elle ait été posée avec le plus grand sérieux, la question était purement rhétorique. En dépit du fait que Ruby Romanoff et lui-même soient égaux de par leurs positions élevées dans des branches différentes de l'armée ainsi que par leur appartenance au Conseil Impérial, tout le monde savait qu'il était dangereux voire suicidaire de s'attirer les foudres du Bureau de la Sécurité Impériale. Reige n'avait jamais eu de problème avec la directrice et il ne comptait pas changer cela aujourd'hui.

Se levant de son siège, il répondit au lieutenant d'une voix calme :


- Faites entrer la Directrice Romanoff, lieutenant. Décommandez également mes rendez-vous des trois prochaines heures.

Cheminant jusqu'à son bureau, Lukan pressa un bouton pour désactiver la projection holographique de la galaxie et son regard fut attiré par la console intégrée à son bureau, qui s'éclaira brièvement pour laisser apercevoir un message.

La Directrice est accompagnée de Natassi Steel.

Voilà qui était intéressant. L'écran s'éteignit naturellement aussi vite qu'il s'était allumé, laissant croire que sa courte activation n'était due qu'à la désactivation du champ holographique. Cette façon de procéder était caractéristique de Selena et Lukan devait admettre qu'il la trouvait à la fois subtile et efficace.

Un instant plus tard, les deux femmes entrèrent dans son bureau. Le Commandeur et Lukan ne tardèrent pas à lui adresser un salut militaire qui leur furent rendus par la Directrice. Ce fut d'ailleurs celle-ci qui s'adressa à eux en premier, un sourire aux lèvres.


    « Commandeur Fel, Grand Amiral Reige. J’ose espérer que je ne perturbe pas votre discussion. »


Lukan lui rendit son sourire avant de s'adresser à elle d'un ton affable.

- Pas du tout, Mme la Directrice. Le Commandeur et moi-même étions en train de dresser le bilan des derniers mois et de discuter de possibles stratégies pour tirer partie des récents évènements sur Bastion mais ce n'est rien qui ne puisse attendre. L'agent Steel et vous-même êtes les bienvenues.

Bien que la directrice du BSI ait été d'une beauté saisissante, qui était d'autant plus visible dans son visage, avec ses yeux d'un bleu intense et sa longue chevelure flamboyante, le regard de Lukan ne tarda pas à se poser sur la jeune femme qui se trouvait à ses côtés.

Bien que dix années les séparaient, Lukan avait connu Natassi depuis qu'elle était toute petite, jouant parfois le rôle de grand frère que le propre frère de la jeune fille, Hallen, refusait parfois de jouer. Il lui était parfois difficile d'associer l'enfant adorable et pleine d'émerveillement avec cette magnifique jeune femme qui se trouvait sous ses yeux. C'était pourtant la même personne, la fille du Colonel Mynar Steel, ami et protégé de son défunt père.

Lukan se doutait que la présence de Natassi n'était pas due au hasard. Après tout, il avait adressé une requête au BSI il y a quelques temps de cela pour avoir l'un de leurs agents à bord pour l'assister dans certaines missions. Au vu des qualifications de pilote demandées, il était logique que le choix se soit porté sur une membre de l'Escadron Requiem, et plus particulièrement sur une pilote compétente mais pas indispensable au bon fonctionnement de l'escadron... comme Natassi.


- Me permettrez-vous de vous offrir quelque chose à boire avant que nous nous attaquions à ce qui vous amène ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel] Mar 26 Fév - 0:29

La haute silhouette du commandeur déambulait dans les rues de Bastion, suivie par une cinquantaine d'hommes, tout de noirs vêtus, tous portant une cape, noire également, sous le commandement d'un Chiss dont le bleu de la peau contrastait avec le noir de son uniforme. L'individu paraissait sur ses gardes, mais nullement nerveux. Le cortège générait en général un éclaircissement des trottoirs face à son avancée, une meute d'hommes armés avait en général cet effet sur les civils, de quel camps qu'ils fussent.

- Ne soyez pas aussi méfiant, Thruta ! Nous sommes actuellement dans la capitale impériale, que peut-il m'arriver de fâcheux ?
- Une chasseuse de prime, un assassin républicain, un attentat, ou que sais-je encore... on me paye pour vous maintenir en vie monsieur, et j'ai la ferme intention de mener à bien cette mission.
- Il faudrait encore qu'un tel individu franchisse les contrôles de notre capitale, mon bon ami...
- Dois-je vous rappeler votre escapade sur Corruscant juste avant notre attaque ?
- Les Républicains étaient trop confiants à l'époque, je doutes qu'un tel phénomène puisse se reproduire...
*Ainsi qu'une telle rencontre...*

Le commandeur était encore quelque peu hanté par le spectre de Nayeli Hawkins, jeune femme rencontrée lors de cette mission d'infiltration. Il avait effectué quelques recherches, et le nom de la jeune femme figurait sur trois fichiers. L'un d'eux était la liste des officiers sortis de l’académie de pilotage de la République, le deuxième était un rapport d'un hôpital militaire, Nayeli avait été blessée et hospitalisée, elle avait survécu, mais pas son enfant, le troisième ... la liste des pertes subies lors d'un engagement contre un vaisseau, apparemment piloté par un Sith. Gra'an avait pu reconstituer le puzzle. Nay avait été une pilote de la marine républicaine, elle lui avait aussi menti, tombée enceinte de lui, elle avait été blessée lors d'un engagement, le bébé n'avait pas survécu, puis elle avait repris le cours de sa vie, et l'avait laissée la quitter.

Gra'an le reconnaissait, il avait eut le coup de foudre pour cette jeune et belle pilote. De l'amour ? Elle avait disparu trop tôt pour que le commandeur en soit sûr, mais elle avait laissé durablement sa marque, même si le commandeur avait décidé de passer à autre chose assez rapidement. Car oui, le commandeur ne désespérait pas de trouver celle qui partagerai sa vie et serait la mère de ses enfants, malgré la concurrence de Lukan, le Casanova Impérial.

- Vous m'écoutez Monsieur ?

La voix de Thruta le tira de sa rêverie, le chiss le regardait avec son habituel air concerné, apparemment déconcerté par l'absence de réactions de son patron.

- Désolé Truta, une rêverie passagère... je crains de n'avoir, hélas, pas écouté une traître mot de ce que vous avez dit...

Le Chiss souris. Une des choses qu'il aimait chez Gra'an, c'était sa franchise et le fait qu'il était toujours près à écouter les conseils et avis, même s'il n'appliquait pas toujours ceux prodigués par son garde du corps.

- Il semblerait que votre mère ait appris votre présence à Bastion, et elle souhaiterai vous revoir.
- Aïe...

Gra'an adorait sa mère, mais la dame était désespérée de voir que son fils n'était marié qu'à la cause Impériale, et immanquablement, le sujet d'une fiancée allait revenir sur le tapis. Le commandeur ne pouvait pas dire à sa génitrice qu'il s'était épris d'une républicaine, qu'il lui avait fait un enfant, mais que les deux étaient morts, la pauvre en ferait une attaque. En revanche, il ne se priverait pas de lui dire que Sahli sortait désormais avec Jol, peut être allait-elle arrêter de lui en parler.

- Que dois-je lui répondre ?
- Réunion d'état-major avec Lukan et que je la verrais demain dans la soirée...
- Bien Monsieur.

Cela lui laisserait une journée pour trouver comment éviter d'aborder le sujet. Quand à la visite à Lukan, ce n'était pas une mauvaise, idée, ils avaient à parler tout deux de la suite à donner aux opérations impériales en cours. Il se dirigea d'un pas résolu vers le bureau du Grand Amiral, se permettant de flâner dans les jardins de Pellaeon. Il avait appris le lien qui liait Lukan au sauveur des Vestiges de l'Empire, et cela l'avait profondément amusé. En effet, nombreux étaient ceux qui voyaient en lui un nouveau Thrawn - Gra'an n'aurait jamais la prétention de considérer que c'était vrai, mais cette comparaison flattait immensément son ego - et le fait que Lukan soit un descendant de Pellaeon rendait à leur association une certaine logique. Il avait apprit aussi que, depuis quelques temps, Lukan portait le surnom de "la main de Fel", une preuve de plus de la fidélité du Grand Amiral à son endroit.

Après avoir collé son nez sur de magnifiques fleurs pour en respirer les sublimes fragrances, il repris sa route vers le bureau de Lukan, un grain de pollen sur le nez. Et oui, on pouvait être Commandeur de l'Armée Impériale et aimer le parfum des fleurs. La présence de ce grain passa inaperçu auprès du commandeur jusqu'à-ce que la secrétaire de Lukan le lui fasse remarquer d'un geste, son éternel sourire mutin/ amusé sur le visage. Gra'an la trouvait un peu trop séductrice, limite prédatrice certaines fois, et il aurait mis sa main au feu qu'elle avait eut des accointances avec le BSI, peut être en avait-elle encore d'ailleurs ? Quoiqu'il en soit, elle le laissa entrer dans le bureau du Grand Amiral, où ce dernier vint à sa rencontre, le sourire aux lèvres. Le jeune commandeur Sourit aussi et serra la main du Grand Amiral avec chaleur. Il comptait Lukan parmi ses amis, et s'en félicitait. Il se félicitait aussi d'avoir eut le nez creux en surveillant la carrière de ce jeune homme de quatre ans son cadet qu'il avait remarqué un jour à l’académie, peu avant d'être diplômé, car cela lui avait permis de mettre la main sur un subordonné de premier ordre.

- Bonjour Commandeur, c'est un plaisir de vous voir ici. J'ignorais si vous reviendriez directement à la capitale après Yaga Minor. Puis-je vous servir quelque chose à boire ?
- Ma foi, un bon thé me conviendrait tout-à-fait, merci. Quand à Yaga Minor, cette petite escapade m'a permis d'apprécier les manies explosives de votre ami Valin Blackbird. Il est indéniable qu'il a un fameux penchant pour les mines, qu'elles soient spatiales ou terrestre, et j'avoue avoir tendance à trop souvent oublier l'avantage que ces saletés prodiguent en défense. En attendant, si d'aventure il nous arrivait d'avoir une planète à défendre, je suggère de l'envoyer s'en occuper, toute attaque républicaine sur une planète défendue par votre ami serait si coûteuse qu'elle les dégoûterai définitivement...

Tout en parlant, Gra'an s'était confortablement installé dans un fauteuil face à Lukan. son thé arriva bientôt, servi sur une petite table ronde par un droïde de protocole. Sur la table se trouvait un holo-projecteur qui s'alluma dès que le robot s'en soit allé, dévoilant une vue de la galaxie. Gra'an savoura son thé en regardant le déploiement d'étoiles et de systèmes solaire qui s'offrait sous ses yeux.

- Ces derniers mois ont été éprouvants pour l'Empire, tant en termes de ressources que de guerre psychologique. A mes yeux, le bilan est plutôt positif. Notre assaut sur Coruscant a été un succès, l'invasion républicaine de Kuat s'est finie en une victoire à la Pyrrhus pour nos adversaires et même leur assaut sur Bastion a été en vain, la Chancelière ne s'en étant pas sortie vivante. Mieux encore, votre prise de Bilbringi a totalement pris les républicains par surprise tant ils étaient occupés à prendre Kuat où ils espéraient capturer l'Empereur.
- Certes, nous avons frappé les premiers, et nous avons frappé fort, très fort même... Mais ces victoire n'ont pas été sans pertes, tant humaines que matérielles... je n'ai pas encore pu m'atteler à la compulsion des rapports de ce côté, d'ailleurs.

Gra'an essayait de se sentir un peu moins concerné par le sort des soldats qu'il avait sous ses ordres. Quand on commandait un vaisseau ou une flotte, on pouvait se sentir concerné, et tenter de faire du mieux possible en ayant le moins de pertes, cela avait toujours été son credo, et le serait sans doute encore longtemps, mais quand il se retrouvait dans les bureaux, les chiffres astronomiques qu'il devait compulser ôtaient tout le côté humain de la chose, à son niveau, la mort n'était rien de plus qu'une statistique, et pour éviter de se sentir trop coupable, il fallait occulter l'inhumanité de ces chiffres.

- Les pertes humaines et matérielles sont assez lourdes mais relativement négligeables par rapport à celles subies par nos adversaires, ainsi qu'en comparaison de la quantité de clones qui nous parviennent de Kamino régulièrement. Non, ce qui m'inquiète, ce sont les pertes subies en haut lieu. D'abord l'Intendante Soul et l'Amirale Erices décèdent et maintenant, voilà que le Colonel Garwesh'Nar et l'Amirale Lucia sont portées disparues et présumées mortes. Cela me paraît cher payé pour les têtes de l'Amirale Malorne et de la Chancelière Valtym. La seule chance que nous avons eue, c'est que le Conseil impérial ait été épargné de toute perte.

Gra'an ignorait tout de la disparition de l'amirale Lucia, une femme qui avait déserté la république pour rejoindre le giron Impérial, et qu'il avait personnellement rencontré quelques mois auparavant. Il avait trouvé la jeune femme extrêmement attirante, sa longue chevelure argentée se rapprochant de celle du Commandeur... maintenant cette éblouissante chevelure ne brillerait plus que sur les holos de familles au mieux, et l'Amirale ne serait rien de plus qu'un nom parmi des millions d'autres. Il se souvenait aussi de l'attirance que la demoiselle semblait éprouver envers le Grand Amiral... la nouvelle ne le bouleversa cependant pas, il y était, hélas, trop habitué.
Concernant le Colonel Garwesh'Nar, il ne la connaissait pas assez, croisée sans doute deux/trois fois lors de réceptions. Il la connaissait surtout comme étant un espion de valeur, une source d'information infiltrée dans les hautes sphères de la république, un élément d'une très grande valeur c'était éteint, hélas troup souvent le sors des agents infiltrés.

- On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs, et nos pertes seront facilement remplacées Grand Amiral. Nous avons perdu des éléments de valeur, mais nous en avons bien d'autres en réserve, à nous de faire en sorte que ces sacrifices ne soient pas vains, en tachant de ne pas faire les mêmes erreurs que celles qui leur ont coûté la vie... la vie et la guerre continuent !
- Si vous voulez mon avis, nous devons profiter de l'avantage que nous a offert la mort de la Chancelière. La République est toujours sans chef et se trouve actuellement en proie à des querelles intestines qui la divisent un peu plus chaque jour. Je sais que certains préconisent de les laisser s'anéantir d'eux mêmes mais c'est une stratégie qui n'a jamais payé. Il y aura toujours une Mon Mothma ou une Leia Organa Solo pour ramener les belligérants à la table des négociations et à ce moment là, tous les regards se retourneront à nouveau sur nous. Voilà pourquoi nous devons multiplier les offensives, en frappant vite et fort, là où se trouvent leurs ressources mais aussi là où leurs flottes principales, occupées à protéger les mondes du noyau, sont trop éloignées pour pouvoir leur venir rapidement en aide.

Le vif du sujet était abordé. Gra'an avait quelques objectifs en tête, intéressants car stratégiquement importants et sur lesquels une flotte impériale était facile à déployer, mais Lukan ne semblait pas en avoir terminé, aussi Gra'an resta-t-il coi. La secrétaire de Lukan entra avant que la moindre parole ne sorte de la bouche du Grand Amiral.

- Commandeur Fel, Amiral, veuillez m'excuser de déranger votre entretien mais la Directrice Romanoff souhaiterait vous voir dans votre bureau aussi vite que possible. Dois-je la faire entrer ?

La directrice du BSI, Ruby V. Romanoff... Gra'an la connaissait, bien serait un peu trop présomptueux. Il savait qu'elle était très amie avec l'Empereur et le Général Rhodes, il avait d'ailleurs surpris ce dernier l'appeller "princesse", ce qui n'avait pas eut l'heur de plaire à la jeune rouquine. Le Commandeur trouvait que la jeune directrice du BSI ressemblait à un Volcan, avec sa chevelure flamboyante et ce caractère qu'il sentait brûler en elle, encore un "cadeau" que la force avait fait au Commandeur lors d'une réception. Hormis l'Empereur et la mère du jeune homme, ainsi que d'éventuels Jedi qu'il pourrait croiser, personne ne savait que le commandeur était sensible à la Force, il ne s'en était encore jamais ouvert à quiconque, pas même à Lukan ou Jol, même si ce dernier nourrissait de gros doutes à ce sujet.

- Faites entrer la Directrice Romanoff, lieutenant. Décommandez également mes rendez-vous des trois prochaines heures.
« Commandeur Fel, Grand Amiral Reige. J’ose espérer que je ne perturbe pas votre discussion. » dit une voix féminine quelques temps après.

Gra'an se leva pour saluer la directrice du BSI comme il se devait, dominant de son imposante carcasse les trois autres personnes dans la salle. Trois ?! Gra'an remarqua en effet que la directrice du BSI n'était pas venue seule, une jeune femme qui ne semblait pas très à l'aise se tenait légèrement en retrait, les yeux braqués sur le Grand Amiral. Encore une victime du charme irrésistible du Casanova Impérial semblait-il. Chose un brin plus étrange, Lukan aussi regardait la jeune femme... se connaissaient-ils déjà ?

Après les saluts réglementaires, Gra'an s'amusa à regarder la jeune Romanoff, toujours aussi belle, avec ses cheveux de feu qui tombaient en cascade sur ses épaules, avec ses formes généreuses qui semblaient à l'étroit dans les uniformes Impériaux. Pour ceux qui se limitaient au physique, le charme opérait déjà, mais Gra'an savait que la jeune femme était suffisamment intelligente pour avoir réussi à infiltrer bien des agents au sein de la république, pour avoir démonté des cellules républicaines qui s’apprêtaient à agir et pour avoir dissimulé aux yeux de leurs ennemis bien des opérations offensives Impériales. La demoiselle faisait aussi parfois le "coup de feu", et le commandeur, qui avait autrefois cette habitude, l'enviait, car l'action s'éloignait toujours un peu plus de lui depuis qu'il était à son poste. L'Empereur lui avait dit que dans un navire, dans une bataille, il était le seul irremplaçable... comment réagirait-il s'il savait que Gra'an avait fait lui aussi le coup de feu lors de la bataille de Bilbringi ?

- Pas du tout, Mme la Directrice. Le Commandeur et moi-même étions en train de dresser le bilan des derniers mois et de discuter de possibles stratégies pour tirer partie des récents évènements sur Bastion mais ce n'est rien qui ne puisse attendre. L'agent Steel et vous-même êtes les bienvenues. Me permettrez-vous de vous offrir quelque chose à boire avant que nous nous attaquions à ce qui vous amène ici ?

Gra'an attendit que les jeune femmes se soient assises pour s'asseoir à son tour, se demandant furtivement ce que pouvaient bien faire ses gardes en ce moment, et entreprendre de siroter à nouveau son thé.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby V. Romanoff
Directrice du BSI
Directrice du BSI
avatar
Messages : 15
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel] Dim 17 Mar - 11:33

Natassi semblait tout à fait disposée à mener cette mission bien que la jeune directrice connaisse son lien avec le grand amiral. D’ailleurs, lorsque les deux femmes entrèrent dans la pièce, le regard de l’agent du BSI se posa plus longuement sur Lukan Reige. Elle semblait l’analyser, comme si cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vu. Natassi s’attarda plus sur son visage et Ruby décela également une immense pression de la part de son agent. Se retrouver dans la même pièce que trois hauts gradés et proches de l’Empereur devait la déstabiliser, toutefois, les agents du BSI étaient entrainés à ne pas subir ce genre de pression et devaient contrôler leurs sentiments à tout prix, cela était primordial pour ne jamais se faire démasquer. Alors, peut être était-ce tout simplement la présence de Lukan qui la mettait dans un tel état de stress. Souriant doucement, Ruby posa ainsi son attention sur le grand amiral qui lui aussi fixait Natassi. Il était possible de lire une grande affection de part leur passé commun. Ruby savait vaguement qu’ils s’étaient connus très jeune mais elle ne connaissait pas tous les détails de cette histoire. Toutefois, Lukan répondit le premier en expliquant que lui et Gra’an parlait du bilan de l’Empire ce qui amusa la jeune femme. Tous deux étaient professionnels jusqu’au bout et, étant bons amis, ils élaboraient souvent des stratégies ensemble. Enfin, avec sa galanterie habituelle, Lukan finit par leur proposer un verre et les invita à savoir dans le petit salon installé dans un coin de la pièce. Acceptant volontiers de rester un peu avec eux, Ruby invita Natassi à s’asseoir et prit place à son tour, croisant les jambes et ramenant ses cheveux sur une de ses épaules.

    « Je vois que vous êtes toujours aussi professionnels messieurs, c’est une bonne chose car il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers même après les plus grandes victoires. Pour ce qui est de votre invitation à boire Grand Amiral, je prendrais un de vos thés exquis. »


Lukan et Ruby se connaissaient depuis longtemps eux aussi. La mère de Lukan venait souvent sur Indupar pour des affaires de l’Empire et ainsi, Ruby avait très vite fait la connaissance de son fils, sans jamais s’imaginer qu’il deviendrait un jour Grand Amiral de l’Empire, comme elle même n’avait jamais imaginé devenir directrice du BSI. Tout deux avaient ainsi beaucoup grandis et ils étaient maintenant les têtes pensantes de l’Empire en occupant les plus hauts postes. Lukan avait même aidé la jeune princesse en fuite lors de son arrivé sur Kuat il y a des années de cela, lui apprenant la vie sans serviteurs. Ainsi, un lien étroit s’était crée entre eux ainsi qu’un profond respect l’un envers l’autre. Ainsi, ils leur arrivaient de se voir de temps à autre et de boire du thé ensemble en discutant du bon vieux temps.
Le regard de la jeune directrice se posa enfin sur Gra’an Fel, le bras droit de Liam. C’était un homme grand et fort avec une volonté de fer et un esprit tactique des plus brillant. Il n’avait pas encore prit la parole mais Ruby savait que lorsqu’il le ferait, ses paroles seraient sérieuses. On disait que le combat et l’action lui manquait terriblement, toutefois, Ruby avait eu vent de ses actions sur Bilbringi et elle savait parfaitement que ce n’était pas un concours de circonstances qui l’avaient amenés au plus profond des combats mais sa volonté propre.
Remerciant Lukan pour le thé, la belle en but une gorgée avec délice puis reprit enfin la parole.

    « Amiral Reige, vous vous doutez bien de la raison de ma présence ici avec l’agent Steel. Voici donc l’agent que le Bureau de la Surveillance Impériale vous met à disposition pour votre mission. L’agent Steel possède toutes les compétences requises pour vous aider au mieux dans l’accomplissement de votre mission. Ayant tout de même connaissance de votre passé commun, j’espère que ceci ne viendra tout de même pas perturber le bon déroulement de votre mission. Toutefois, je vous sais très professionnel tous les deux et je me doute que votre mission sera un succès. »


La jeune femme eut un petit sourire en coin avant de boire une nouvelle gorgée de son thé qui bien entendu, était délicieux. Soudain, elle se souvint d’un détail concernant Gra’an et reporta son attention sur lui. Il n’avait pas encore ouvert la bouche et la jeune directrice allait lui en donner l’occasion.

    « Commander Fel, j’ai le regret de vous rappeler que je n’ai pas encore reçu la visite de tout votre personnel dans mes bureau concernant leurs entretiens privés. J’espère seulement que Sahli et Jol Aaneth ne m’ont pas oubliés à cause de leur petite amourette. »


Finissant sa phrase par un de ses énigmatiques sourire, la jeune femme reporta sa tasse de thé à ses lèvres rosées. Depuis quelques semaines déjà, la directrice menait des entretiens avec tous les membres du personnel proches des têtes pensantes de l’Empire. Il n’y avait pas de raison particulière, si ce n’est un contrôle régulier des troupes afin de s’assurer qu’aucun traites ou espions ne souillaient l’Empire et n’influence ses dirigeants. Ruby était une femme méthodique et elle ne laissait rien au hasard. Si la plupart de son attention était porté sur la République, la belle n’en oubliait pas qu’il pouvait y avoir des traites au sein même de l’Empire et parmi les hautes sphères. Ainsi, elle préférait s’assurer que tout le monde était blanc comme neige au sein de l’Empire. Après tout, elle était la preuve même qu’on pouvait trahir l’Empereur de l’intérieur car c’était grâce à elle et d’autres que Liam avait réussi à évincer l’ancien empereur pour prendre sa place. Sa plus grande peur aujourd’hui était qu’un coup d’état chasse son meilleur ami du pouvoir. Si une telle chose devait arriver, jamais elle ne se le pardonnerait.
Ainsi, certains agents de Gra’an manquaient à l’appel pour ces entretiens. Par la même occasion, la belle lui rappelait qu’elle était au courant de tout au sein de l’Empire et qu’ainsi la petite histoire d’amour entre deux des agents de Gra’an lui était déjà parvenu aux oreilles.

HJ : Désolée du retard et de la médiocrité de ce post u.u
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel]

Revenir en haut Aller en bas

Pendant ce temps là dans le camp impérial ... [PV : Natassi Steel/Lukan Reige/Gra'an Fel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Bastion [Empire]-