Partagez| .

Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin] Mer 26 Déc - 1:16

La passerelle de l'Apocalypse grouillait d'activité, ce qui n'était pas inhabituel du tout, le jeune commandeur tenait à ce que ses hommes soient constamment occupés, ce qui était inhabituel pour le commandeur, c'était la taille de la passerelle. Il avait fait une bonne partie de sa carrière sur des passerelles à "taille humaine", les Ardent et les Pellaeon disposaient en effet de passerelles qui passaient pour des placards à balais en comparaison de celle du vaisseau de classe Thrawn qu'il avait depuis peu. S'il avait encore du mal à s'habituer à la taille du mastodonte, il appréciait en revanche sa puissance de feu et la capacité d'emport de ses hangars, tout comme la robustesse de sa coque qui, couplée à l'excellence des boucliers Impériaux, rendait l'imposant vaisseau très difficile à détruire. Un vaisseau qui correspondait tout à fait au style de combat du jeune homme, même s'il regrettait son précédent Apocalypse, détruit dans l'explosion du vaisseau Amiral de l'Amiral Dean, un des officiers Républicains que Gra'an respectait le plus. Aspect amusant, il avait eut son Thrawn bien après le Grand Amiral Reige, sensibilité vis à vis de son ancien vaisseau, volonté d'épargner les ressources de l'Empire, cet état de fait était devenu un sujet d'amicales joutes entre les deux hommes.

Pour l'heure, Gra'an regardait la holocarte devant lui. Il avait planifié ces manoeuvres depuis longtemps, mais n'avait jamais encore eut l'occasion de les mettre en application. Attaque d'une planète bien défendue. Il avait pour adversaire l'Amiral Blackbird, et lui avait laissé carte blanche et trois semaines pour préparer ses défenses sur la planète qu'il avait l'intention d'attaquer, en précisant bien qu'il pourrait attaquer bien avant l'expiration du délai. Blackbird et lui ignoraient quelles seraient les forces en présence, mais le Commandeur avait imposé un maximum de 100 000 hommes de part et d'autre. Ce nombre ne concernait que les stormtroopers et autres forces combattantes au sol, et ne concernait pas le matériel et les forces nécessaires à leur fonctionnement optimal. Gra'an avait décidé d'utiliser le nombre maximum de forces combattantes, il disposait aussi de nombreux blindés TLB-TT et TRE-TT et disposait d'une force d'artillerie pour soutenir la progression des blindés et des hommes. Gra'an disposait aussi d'équipes de mortiers au sein des compagnies de Soldats, pratique tombée en désuétude depuis quelques temps, mais dont l'utilité tactique restait importante selon lui.

-Bien, Sahli, que savons nous de la planète et de ses défenses ?

La belle Chiss resplendissait depuis que sa liaison avec Jol avait été rendue "publique", et les deux tourteaux ne se gênaient plus pour s'embrasser, discrètement car officiellement ce genre de relation n'était pas autorisée au sein des vaisseaux de la flotte, même si tout le monde savait que des histoires du même acabit étaient monnaie courante.

- Nous savons ce que vous avez décidé monsieur, les deux canons à Hypervélocité ont été installés, de même que les trois canons ioniques. Nous ignorons toutefois leur position, et il ne fait aucun doute que l'Amiral Blackbird aura amélioré leur camouflage...
- L'existence de ces canons nous empêche l'accès à l'orbite basse tant qu'ils ne seront pas neutralisés, nous devront donc faire reposer nos capacités de débarquements sur les Ardent et les Apprehender...
- Nous devront aussi compter sur les stations dont vous avez ordonné la construction autour des chantiers.
- Sont elles terminées ?
- Non monsieur, selon le dernier rapport reçu avant que Blackbird...
- ...l'AMIRAL Blackbird, Sahli...
- ... que l'Amiral Blackbird n'arrive, seulement trois des dix stations ont été terminées...
- Je vais devoir tirer les oreilles du gouverneur de cette planète il me semble.

Gra'an se doutait que l'Amiral Blackbird avait déjà du le faire de son côté, mais une deuxième couche ne ferait pas de mal à l'empâté qui tenait les rennes de la planète. Il n'avait toujours pas trouvé de personne suffisamment compétente pour remplacer cette boule de graisse qui dirigeait ses affaires de puis son lit. Il avait songé à donner ce poste à Jol l'espace d'un moment, mais Sahli et lui était bien trop précieux en passerelle pour qu'il s'en sépare. Mhyrre arriva en passerelle d'un pas hésitant, deux tasses de thé sur un plateau. Les esclaves du commandeur avaient reçu une permission spéciale pour aller et venir en passerelle pour servir leur maître, mais l'endroit ne les rassurait pas. Gra'an remercia son esclave d'un sourire, Sahli refusa le thé qui fit la joie d'un capitaine passant dans les environ.

- Ne soyez pas trop sévère Commandeur, il nous arrange dans ce cas présent...
- Son rôle n'est pas de nous arranger dans ce cas Sahli... imaginez un peu que nous soyons remplacés par une flotte Républicaine de plus grande envergure !! Bon sang, je me suis arrangé pour que toutes les demandes en matériel des ingénieurs travaillant aux défenses de nos planètes soient honorées au plus vite, pour qu'ils puissent finir dans les temps, et ici, non seulement il affiche plus de trois mois de retard, mais en plus il n'y a que 30% des objectifs de remplis !!! Si Blackbird ne l'a pas déjà descendu, c'est ce qui lui pend au nez dans un avenir très proche !!

Le Commandeur bu une gorgée de thé, la théine le calma instantanément. Il adorait les thés préparés par ses esclaves, il ne savait pas ce qu'elles y ajoutaient, mais les saveurs étaient toujours un plaisir pour les papilles. Sahli ne répondit rien a son supérieur, sachant pertinemment qu'il détestait les personnes qui ne voyaient que leur intérêt avant celui de l'Empire.

- Bref, il ne perd rien pour attendre, mais revenons en à nos manoeuvre... l'état au sol ?
- Impossible de savoir, Monsieur, l'Amiral Blackbird aura sans doute tout camouflé...
- Il ne fait jamais les choses à moitié, en effet... Nous lancerons un scan de la planète à notre arrivée, que les TIE reco se tiennent près !

Sahli informa Thran des directives du Commandeur. Gra'an se doutait que son ami devait être en train de promettre des tournées gratuites aux pilotes qui réussiraient à descendre plus d'ennemis que lui, histoire de les motiver.

- Quelle sera notre approche Commandeur ?
- Blackbird sait que je suis partisan de la tactique de l'enclume et du marteau, attirer toute l'attention de l'ennemi d'un côté et attaquer dans son dos pour l'achever, le surprendre ainsi risque d'être compliqué... la même approche qu'à Bilbringi risque de faire long feu, sans objectifs précis à attaquer... au mieux nous pourrions rendre inopérantes les stations orbitales, mais il l'aurait sans doute anticipé et retiré les chasseurs des stations, après tout, trois stations orbitales ne valent vraiment pas le coup de sacrifier chasseurs et bombardiers...
- Bombardement orbital massif ?
- Les canons planétaires nous interdisent ce genre de manoeuvres, du moins pour les plus grosses unités, les Ardent et Apprehender devraient s'en tirer, trop véloces pour les ordinateurs de visée de ces armes, mais nous en avons besoin pour d'autres tâches.

Sahli resta silencieuse pendant que le commandeur réfléchissait, puis se risqua à poser la question qui lui brûllait les lèvres depuis longtemps.

- Pourquoi n'avez vous pas voulu savoir les coordonnées précises des installations terrestres de chaque planète dont vous avez ordonné l'augmentation des défenses ?
- Ce genre de données est si facilement dérobée ma chère Sahli... et puis n'aurait-ce pas été injuste que nous sachions d'entrée de jeu où se trouvaient les éléments à détruire ? le scan de la planète nous les fera découvrir assez vite, ne vous inquiétez pas, et nous tenteront de régler l'affaire rapidement... Bien, pour l'heure, déploiement classique, que nos TIE reco se tiennent prêts à sortir dans les secondes qui suivent notre sortie de l'hyperespace, que les Pellaeons et nous restions hors de portée de ces armes, les Ardent et Apprehenders sortiront de l'HE au plus près de la planète et commenceront les opérations de largage immédiatement... Cible prioritaire, les Spatioports pour faciliter notre déploiement, dès que les canons auront été dénichés, ils seront les cibles prioritaires...
- Vous ne craignez pas d'opposition spatiale ?
- Blackbird ne serait pas venu sans sa task force Sahli, nous aurons donc de l'opposition... en place et saut dans cinq minutes !!
- A vos ordres !!

Un éclair déchira l'espace de Yaga Minor quelques minutes plus tard. La manoeuvre commençait une semaine avant l'échéance...

[HRP : LET'S FIGHT !!! \o/]

Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin] Dim 3 Fév - 5:18

Le voile qui pesait sur son esprit s'envola lentement tandis qu'il ouvrait les yeux. Il se redressa doucement en grimaçant jusqu'à se retrouver en position assise. Valin s'extirpa de son lit en soufflant. Les installations de Yaga Minor étaient importantes, et l'état major de Blackbird, relativement réduit, au vu de sa tendance à la centralisation du commandement. Pourtant, il avait du dormir dans un sac de couchage rembourré posé sur une planche. Il ne parvenait pas à s'habituer à Yaga Minor. La planète entière lui apparaissait comme étrangère et ce, jusqu'à la literie. Il ne l'expliquait pas. Une de ses mains se posa sur son front, récapitulant mentalement ce qu'il s'était promit de faire aujourd'hui. Il se releva ensuite lentement, abandonnant définitivement sa couchette en marchant doucement vers la table ou il avait déposé sommairement ses vêtements. Il n'était pas vraiment du matin, et s'il ne procédait pas avec une extrême lenteur, sa tête se mettait à tourner pendant de longues minutes. Il changea d'avis, il allait d'abord prendre une douche en fait. Soudainement, il se tourna vers la console au bout de la pièce qui ne cessait d'émettre des sons depuis qu'il avait ouvert les yeux.

    " C'est bon ! Tu peux arrêter maintenant, je suis debout ! Lui lança-t-il presque furieusement.

    - Ooooh, mes excuses... rétorqua une voix chaude, masculine, et légèrement informatisée par le terminal. Cette console ne dispose pas de capteurs visuels. Comment vous sentez-vous aujourd'hui ?"


Cette voix, c'était KEY. L'intelligence artificielle du Crépuscule. Lorsque Valin avait personnalisé la construction du vaisseau, il avait fait installer deux modifications, dont l'une d'elle était KEY. A la base, KEY était censé assurer la supervision de la maintenance, mais lorsque Valin avait un moment, il s'amusait à modifier sa programmation. Au fil des années, KEY était devenue une personnalité à part entière de l'équipage de Valin. Il coordonnait bien évidemment la maintenance, sa voix se faisant entendre sur tout le vaisseau pour annoncer à différentes équipes leurs ordres ou pour leur rappeler des informations importantes. Mais en plus du système d'annonces générales, il gérait aussi tout ce qui était automatique dans le vaisseau. Il était peu à peu devenu un programme de sécurité, capable de veiller à la fois sur les niveaux d'énergie, les systèmes de surveillance et même la détection à longue portée. En situation de bataille, cependant, Valin laissait Lyn rediriger KEY en mode veille. Car si il était plus rapide à réagir que ses officiers de pont, il n'était pas à l'abri d'un virus et autre élément qui pourrait causer la perte non seulement du vaisseau, mais compromettre également toute la stratégie qu'il aurait pu enregistrer. Ça, et le fait que Lyn ne l'aimait pas.

    " Vous savez... c'est ELLE qui m'a dit de vous réveiller, moi, je n'ai pas eu la moindre envie d'interrompre votre sommeil. Déclara-t-il tandis que Valin s'introduisait dans la minuscule section de la pièce qui correspondait à la douche. Rapidement, des vitres floues s'élevèrent, et l'eau commença à couler. Maaais, même si mon plus grand rêve est de m'incarner sous forme humaine et de lui faire avaler ses propres yeux, il me semble justifié de faire en sorte que les préparatifs se terminent rapidement... Le minage spatial en est à 75%. " Acheva-t-il fièrement.


Valin prit quelques minutes supplémentaires que ce qui était nécessaire pour se relaxer un peu tandis que KEY lui répétait quelques autres généralités. Il ne savait pas pourquoi il l'avait fait transférer ici. Il commençait à s'habituer à sa présence. En y repensant, ses proches se limitaient à Lyn, sa seconde, KEY, l'intelligence artificielle qu'il bricolait, et peut-être Klein, le scientifique un peu aigris avec qui il conversait parfois. Maigre cercle d'amis proches. Ce n'était pas le cas de son carnet de relations qui débordait à n'en plus finir, mais ceux qui lui tenaient vraiment compagnie au quotidien n'étaient pas foule. D'un côté, en temps qu'amiral de la flotte impérial, il n'avait pas le temps de passer ses journées à boire à la cantina du coin et faire des rencontres. Il avait bien d'autres choses à faire, comme modeler le destin de la galaxie, par exemple.


    " ...ai augmenté le volume de l'interphone de 300%, le pauvre a retenu la leçon ! On ne dors pas lorsque l'on surveille les niveaux de tensions des-...

    - Dis à Lyn que j'arrive. Il reste de cette mixture bizarre que l'on a mangé hier matin ? Je ne connais pas le nom. Dit-il, coupant l'IA.

    - Oui, il en reste, lança-t-il vaguement, elle vous attend dehors. Une table a été installée avec le matériel de communication et ce que vous aviez demandé. L'air pur a du vous manquer. Pendant un an, vous n'avez posé le pied à terre que pour quelques heures avant Yaga Minor...

    - En effet. " Avoua Valin.


Il partit donc rejoindre sa seconde à l'extérieur. En sortant, il prit une discrète inspiration. A force de respirer l'air recyclé du Crépuscule, il en était à trouver que l'air extérieur avait un goût particulier. Cela faisant maintenant deux semaines qu'il était là et il ne s'en était toujours pas accommodé. Devant la table, posée directement à la sortie de leur bunker de commandement, se trouvaient chars, réserves de munitions et autre matériel de guerre terrestre dont Valin avait presque oublié la couleur. Ça faisait un bail qu'il n'avait pas dirigé un combat sur front terrestre ET spatial. Et il n'était pas du genre à déléguer le commandement. Il vint s'asseoir à côté du capitaine, son petit déjeuner : un peu d'eau et le mélange vert qui lui faisait penser à de la crème fruité. Il n'avait jamais vu un tel plat. Une ration militaire du coin, semblait-il.

    " Bien dormi ?

    - Hmmhmm... répondit-elle avec un hochement de tête en scrutant une petite tablette qui faisait défiler des ligne que Valin ne comprenait pas de là où il se trouvait. Le minage spatial en est aux trois quarts.


    - KEY me l'a dit. Parvint-il à articuler entre deux bouchées.

    - Oh. Il a du aussi te dire qu'il a empêché deux techniciens de dormir en craquant à répétition le mot de passe du système de contrôle de l'un des canons à ions. Sans vouloir être insistante... "


Elle n'eut pas besoin de terminer sa phrase, Valin savait parfaitement qu'elle voulait que KEY retourne s'occuper de la maintenance, et seulement de la maintenance sans avoir accès à rien d'autre, mais coder et suivre les aventures de l'IA était le seul véritable passe temps de Valin lorsqu'il cherchait quelque chose d'amusant à faire. Et puis si ces techniciens avaient été meilleurs, ils auraient pu dormir sereinement en se révélant plus astucieux que le programme. Tant pis pour eux.
En finissant son petit déjeuner, Valin laissa son regard vaquer. Des mines antipersonnelles... il en avait fait placer quelques paquets dans les passages étroits. Si Gra'an Fel avait préparé une force mécanisée terrestre importante, elle allait devoir se montrer habile pour ne pas se heurter à un problème d'explosions prématurées. Derrière un colossal mur d'acier, il voyait à peine dépasser un pylône noir. Ça, c'était l'un des trois changements qu'il avait apporté à Yaga Minor, en vue de son duel avec Fel. Ces champs de force mobiles consommaient énormément d'énergie pour fonctionner, surtout ceux qu'utilisaient Valin, hauts de plusieurs mètres, parfois une dizaine ! Aussi, ils n'étaient jamais perçu comme un investissement rentable pour les différentes garnisons. Ces champs d'énergie étaient considérés comme une option tactique plutôt réservées à l'utilisation par des forces spéciales, ce qui était extrêmement rares, puisque l'on savait rarement à l'avance où l'on allait se faire attaquer. Du coup, le matériel tactique était souvent classique dans les configurations défensives, tandis que l'on conservait les fantaisies pour les assauts. Mais pas Valin. Lui, le génie tacticien supérieur était capable de briller dans des situations dont personne ne voulait. Et encore une fois, il allait le prouver...
Ces champs de forces avaient été placés aux emplacement stratégiques appropriés. Valin n'avait pas prévu de faire durer le siège, aussi, une fois que Fel aurait attaqué, si tout se passait comme il l'espérait, il n'aurait pas besoin de ces choses très longtemps. Et même si c'était le cas, les immenses barrages qui jonchaient les cours d'eau de la planète lui fourniraient tout ce dont il aurait besoin pour ses canons planétaires et ses champs de force. A sa première connexion sur Yaga, KEY en était resté bouche bée. Il avait vu les choses ainsi : Une forteresse dans une montagne lui servait de place forte. Autour, un paysage forestier abritait ses canons, ses troupes embusquées mais aussi les champs de force qui avaient une double utilité. D'une part : Éviter que Fel n'utilise la tactique du feu contre lui. Si le commandeur voulait jouer les pyromanes pour le laisser à découvert, il allait être déçu. Un réseau de champs barreraient alors la route aux flammes, ou bien à ses troupes. Sur une carte holographique, cela avait la forme d'une toile d'araignée...
Si Fel voulait passer cela avec ses forces terrestres, il allait devoir arriver au contact des champs avec ses troupes. Cela supposait aussi qu'il ne puisse pas contourner les forces de Valin. Mais le plus diabolique était que ces champs étaient en réalité camouflés dans la végétation. Aussi, à moins que le commandeur ne fasse se réduire en cendres chaque centimètre carré des gigantesques forêts de Yaga Minor, il allait devoir s'avancer dans sa toile jusqu'à ce que Valin décide d'activer les champs de force, et d'isoler différentes parties de la force d'intervention de Fel. Il mettrait alors lui même le feu à la forêt en laissant les soldats piégés se débattre.
Selon Blackbird, il n'allait pas être possible que Fel attaque directement depuis les airs tant que les canons seraient en activité. D'où le champs de mine qui était en cours d'installation maintenant à 76% selon Lyn.


    " Les ingénieurs viennent de terminer de mettre en place le système de court circuit que vous vouliez. Si la situation devient catastrophique et qu'ils prennent le contrôle du lac en amont de la montagne, nous pourrons rediriger l'énergie du réseau de champs de force vers le lac. Selon KEY, c'est le barbecue de 80% de ce qui sera dans l'eau à ce moment là, mais il va nous falloir une bonne paire d'heures pour réactiver la toile. "

    Lorsqu'elle acheva de parler, un robot de service se présenta à eux, apportant une tablette à Valin un peu plus large que celle de Lyn sur laquelle une clé était grossièrement représentée sur toute la largeur de l'écran. Comme dans une bande dessinée pour enfant. L'image s'illuminait au fur et à mesure que le son était émit.


    " Minage spatial à 76,5%. Le réseau de la toile : OK. Piège de l'électrisation du lac : OK. Stratégiquement, une fois que nos forces marines seront toutes équipées du jetpack de survie destiné à les sauver d'une mort certaine, le tour sera joué. Les murs de la superstructure de la base sont suffisamment solides pour un bombardement à l'artillerie maaaaais... disons que... si on perd les canons et que l'adversaire arrive à portée de bombardement spatial.... trois semaines n'auraient pas pu suffire à procéder aux ajustements que-...

    - On a compris. La citadelle souterraine n'est pas faite pour encaisser un tir orbital soutenu. "


Dans l'esprit de Valin, leur stratégie prenait à nouveau forme. Un réseau de murs de force dans la forêt qui encerclait la montage, un imposante force de défense au nord, pour défendre le lac qui prenait sa source au col de l'amas rocheux, et une place forte souterraine d'où ils pouvaient redéployer leurs forces afin de tenir le secteur. Le piège du lac était prêt, le réseau mural en place... Dans l'espace, il n'avait pas consulté leurs avis pour savoir ce qu'il allait faire. Il disposait d'une bonne puissance de feu depuis la planète, alors il allait en user et en abuser. Le champ de mines spatiales et les trois stations orbitales qui étaient opérationnelles allaient permettre de ralentir un bon moment les forces de Fel, avec un peu de chances, les tirs tous azimuts des canons pourraient toucher ses transports, à défaut des croiseurs que son ennemi laisserait probablement en retrait. De plus, à l'image de Bastion, il avait fait bloquer physiquement les accès aux canons. Ainsi, même si une force camouflée venait à apparaître, elle serait obligée de se révéler pour passer en force à un moment où à un autre. Tout semblait en place dans sa tête. Dommage que l'idiot de gouverneur n'ait pas achevé la construction des installations spatiales... il allait en payer le prix.

    " Concernant le gouverneur. Les explosifs ont été placés dans sa navette. Tout est prêt pour l'opération Drapeau Rouge. Il n'est vraisemblablement pas au courant. Le commandeur ne devrait pas être averti non plus, en théorie. Affirma KEY sur un ton assez malsain.

    - Ça ne fonctionnera jamais... Le gouverneur dans sa navette, seul, venant se rendre à Fel sur ordre de son adversaire... C'est comme si on lui demandait de-ALERTE. FLOTTE ENNEMIE DÉTECTÉE DANS LE PÉRIMÈTRE. PASSAGE EN MODE VEILLE. Bonne chance monsieur.


Puis la tablette repassa sur un écran tactique classique que Valin ne regarda pas. Instantanément, lui et Lyn -qui n'avait toujours pas refermée sa bouche- se levèrent et partirent au pas de course vers l'intérieur de la forteresse. La bataille allait commencer. Il aurait espéré un peu plus de temps mais... c'était le jeu. Gra'an l'avait prévenu après tout. Durant quelques minutes, ce fut l'anarchie dans les environs. Les soldats assemblaient de petites structures métalliques censées leur apporter un peu de couverture en combat de jungle. Les véhicules démarraient afin de chauffer les moteurs, divers engins de guerre étaient chargés et commençaient à faire mouvement. A l'intérieur du QG, les officiers prenaient place à leurs postes et tout fut prêt au moment où Valin entra pour la dixième fois cette semaine dans la salle qui allait lui servir de centre névralgique de leur opérations.


    " Faites décoller le gouverneur, qu'il aille se rendre tout de suite à Fel. "


Il demeura debout tandis que Lyn s'emparait d'un casque-micro. Face à un gigantesque écran mural. Valin avait toujours rêvé de posséder de l'équipement de cette taille, mais à l'intérieur d'un vaisseau, ce n'était pas possible. Il passa en revu une ultime fois les détails de son plan en regardant la navette décoller sur l'interface graphique. Lui et ses hommes étaient en position défensive face à l'officier le plus compétent de l'armée impériale. (Après lui, bien sûr). Il fallait que l'élément psychologique revienne de leur côté. Si le coup de la navette piégée réussissait, non seulement Fel se souviendrait qu'il n'était pas aussi "noble" dans ses tactiques militaires que lui ou Lukan, mais la peur passeraient également dans son camp. Un simple rééquilibrage, en somme. Il fit signe à Lyn de le mettre en liaison avec le politicien inconscient.

    " Conformément au code militaire, monsieur, je vous remets entre les mains de mon supérieur hiérarchique. Le commandeur Fel. C'est lui qui décidera de votre sort. Bon voyage à vous. Terminé. " Acheva-t-il en attrapant le détonateur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin] Mer 20 Fév - 0:22

La première mauvaise surprise de la journée se matérialisa devant la flotte en sortir de l'Hyper-espace. Un champ de mines, que le Commandeur n'avait pas anticipé. Il réagit assez vite cependant, pour éviter les première pertes de la manœuvre, avec pour effet une sévère désorganisation de son dispositif. Un sourire naquis sur les lèvres du commandeur tandis que Jol arrivait sur la passerelle en pestant contre la brutalité de la manœuvre qui avait expédié par terre son petit déjeuner.

- Et ça te fais rire en plus ?!!
- Non, ce qui m'amuse c'est ce qui va suivre... il semblerait que j'aie grandement sous estimé notre adversaire, et notamment ses capacités d'organisations... Sahli, envoyez nos TIEreco faire un Scan de la planète et de l'espace environnant, ne lésinez pas sur le nombre, je veux les informations les plus précises possible !!

Sahli acquiesca et disparu donner l'ordre de faire décoller la reconnaissance. Jol la regarda partir. Gra'an, son sourire toujours collé aux lèvres, se re-concentra sur l'holocarte tactique. D'après les scans de ses vaisseaux, le champ de mine était large, la seule ouverture possible les amenait face aux trois stations spatiales, et il ne faisait quasiment aucun doute que certains des canons orbitaux se trouvaient braqués dans cette direction aussi. Le jeune commandeur songea un bref instant, qu'il avait un avantage sur l'éventuel assaillant républicain : lui savait le nombre d'armes anti-orbitales qu'il y avait sur la planète, il ignorait juste leur position, le républicain aurait sans doute vu l'ouverture et se serait engouffré dedans.
Jol s'était arraché à la contemplation de sa fiancée et s'était penché aussi sur l'holo-carte, il voyait les TIE reco quitter la flotte et slalomer entre les mines. Certains furent virtuellement détruits et rebroussèrent chemin, les autres continuèrent vers la planète et s’engouffrèrent dans son atmosphère.

- Tu es conscient que sans couvertures, les reco vont se faire étriller ?
- On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs, tu sais, et s'ils parviennent à m'envoyer les informations que j'attends, leur sacrifice ne sera pas vain... de plus ils ne seront que VIRTUELLEMENT morts.
- Tiens, tu sais ce que Thran a promis à ceux qui se feraient "tuer" pendant cette manœuvre ?
- Épate moi...
- Qu'ils seraient les serviteurs des survivants pendant un mois...

Gra'an pouffa. Il connaissait assez ses pilotes pour savoir que les serviteurs allaient en baver, et qu'ils allaient bouffer du simulateur jusqu'à en dormir dedans.

- Commandeur, nous avons les premiers résultats, je vous les transfère sur votre écran tactique.
- Merci Sahli.

Les données arrivèrent sur son écran. Les armes Anti-Orbitales n'avaient pas été découvertes, cependant, la présence de champs de forces mobiles avait été détectée, les signatures de champs de mines avaient également été détectées, mais du fait des évolutions évasives des TIE ou de leur "mort" prématurée, leur localisation précise était impossible.

- 65% de nos Reco virtuellement morts et on a quoi ?
- La confirmation que l'Amiral Blackbird est un sacré débrouillard et un grand amateur de mines, qu'elles soient spatiales ou terrestres...

Jol regarda avec une moue approbatrice le champ de mine qui s’étalait devant eux. La flotte commençait à se réorganiser et se rassemblait autour de l'Apocalypse.

- On a aussi la preuve que la défense autours des astroports n'est pas aussi forte qu'elle pourrait l'être ailleurs...
- Ouais, mais il sont en plein milieu des villes tes Astroports, engager les troupes dans un combat urbain n'est peut être pas la meilleure solution, tu sais mieux que quiconque a quel point c'est facile à défendre...
- Justement...
- Je ne te suis pas là...
- Les Astroports nous permettront d'utiliser moins de troupes pour sécuriser une zone d’atterrissage, car situés en zone urbaine, et donc facile à défendre.
- Mais plus problématique pour la progression des troupes.
- Tu retiens bien tes leçons...
- Mieux que toi on dirait...
- Sans doute, mais tu as oublié un détail...
- Les mortiers ?
- Exactement, ça sera leur première utilisation en action depuis la fin de la guerre des clones, et j'ai demandé de nouvelles doctrines d'utilisations et de déploiement.
- C'est juste un grand test en fait ?
- Je n'ai jamais dit que j'avais l'intention de gagner cette bataille Jol, je veux juste voir les capacités de réactions et d'improvisations de l'Amiral Blackbird...
- Juste parce qu'il est l'ami du Grand Amiral ?
- Lukan a l'habitude, sans doute inconsciente mais néanmoins avérée, de s'entourer de gens compétents, et j'ai celle de chercher à apprécier moi même les compétences des personnes que j'ai sous mes ordres...
- Pourtant tu as déjà combattu avec lui, tu devrais connaître ses capacités.
- Je n'en ai eut qu'un aperçu, Jol, et puis j'ai été combattre ensuite, pas suffisant pour moi. J'ai besoin de connaître ses points forts, ses points faibles, ses capacités de réactions et sa façon de réagir, s'il est prévisible où non, s'il...
-... Commandeur, une navette en provenance de la planète s'approche.

Gra'an fronça les sourcils et s'approcha de la console de l’officier qui avait donné l'information.

- Que transporte-t-elle ?
- Le gouverneur de la planète apparemment, l'Amiral Blackbird vous l'envoie comme prisonnier.

Le jeune commandeur grimaça. Il n'avait pas envie d’accueillir à son bord l'homme qui gouvernait la planète au nom de l'empire, et encore moins s'il avait décidé de le faire mourir dans un avenir proche... et si...
Gra'an réfléchissait alors que la navette approchait.

- Branchez la communication avec les pilotes et dites leur de s'éjecter après avoir branché la communication avec leur passager.

L'officier s’exécuta sans demander pourquoi. Les hommes qui servaient sous les ordres directs lui étaient totalement dévoués, nombres d'entre eux l'auraient suivi même s'il décidait de renverser l'Empereur, les ordres du commandeur étaient absolus.

- Les pilotes se sont éjectés Commandeur.
- Bien, que deux batteries ciblent la navette, et que toute la flotte entende ce qui va suivre.

Les ordres donnés, Gra'an s'approcha d'un écran sur lequel apparu bientôt un visage aussi rond qu'une planète, aussi ballottant qu'un plat de gelée et sans doute aussi gras qu'un Hutt, qui affichait un regard visiblement agacé.

- Ah, Commandeur Fel, je dois vous dire que je ne suis guère heureux de ce qu'il s'est passé ces dernières semaines, vous avez perturbé l'organisation que j'avais établi et retardé l'avancement des travaux que vous m'avez demandé...
- Travaux qui ont 3 mois de retards sur le planning officiel, et qui ne sont qu'à 30% de leur avancement, Gouverneur.
- On vous a abusé Commandeur, les travaux avancent bien et...
- Qui plus est, j'ai sous les yeux la preuve que toutes les fournitures destinées à la construction des stations spatiales et autres objectifs militaires ont été détournés régulièrement de leur but, et ce jusqu'à l'arrivée de l'Amiral Blackbird.
- C'est un coup monté, une affabulation !! On cherche à me nuire !
- Il semblerait de plus que la vie de gouverneur vous réussisse, à en juger par votre apparence, vous ne vous privez de rien... si ce n'est d'obéir aux ordres et de servir l'Empire.
- Je ne vous permet pas de me parler sur ce ton !! J'étais à ce poste bien avant que vous soyez au votre !!
- Je sais oui, votre famille avait indéniablement des relations très haut placées, mais c'était à une autre époque, avec un autre Empereur, un autre haut conseil, un autre Commandeur... Maintenant c'est MOI qui suis à ce poste, et j'ai des attentes précises concernant mes subordonnés, je ne fonctionne pas à l'ancienneté ou aux relations, je fonctionne au mérite...
- ... Alors vous devez me laisser à ce poste, vos preuves ne sont que fictions destinées à...

Le visage du gouverneur se couvrait de sueur, il regardait frénétiquement autour de lui, comme un animal traqué cherchant à se cacher.

- Il n'y a pas que ces preuves Gouverneurs, j'ai eut des rapports du BSI à votre propos faisant état de pots de vins, d'abus à l'encontre de fidèles citoyens de l'Empire, de taxes "allouées à l'effort de guerre" que vous gardiez pour vous...

Tout ce que Gra'an disait n'était que du bluff, des supputations, des rumeurs, - l'enquête sur cet homme était bien en cours, mais le BSI attendait d'avoir toutes les preuves pour les donner au jeune commandeur- mais en voyant le visage du gouverneur se décomposer, il su qu'il avait touché juste. Il serra les poings, son visage se fit dur alors que le gouverneur devenait pâle.

- Non... Non épargnez moi !! Je suis un homme riche vous savez, vous pouvez le devenir aussi si vous m'épargnez, vous...
- Gouverneur, notre échange a été entendu par toute la flotte, et vous venez, devant témoins, d'ajouter à votre cas la tentative de corruption d'un membre du Conseil Impérial. Cet acte étant en lui même passible de la peine de mort...
- PILOOOOOTES, SAUTEZ EN HYPER-ESPACE, MAINTENANT !!!

Le visage du gouverneur disparu de l'écran, et des bruits de coups contre une cloison métallique à moitié couverte par des cris et des suppliques retentirent bientôt.

- Au nom de l'Empereur et de l'Empire, je vous condamne à la peine capitale, la sentence sera exécutée dans l'instant... Ouvrez le feu messieurs.

La navette du gouverneur explosa, éparpillant des milliards de morceaux de gélatine sanglante qui, au contact du froid mortel de l'espace, congelèrent immédiatement. Gra'an regardait l'espace qu'avait occupé la navette quelques temps auparavant. Il se doutait que Valin avait prévu quelque chose avec cette navette, l'Amiral était un fervent croyant et pratiquant de la guerre psychologique, et Gra'an se doutait qu'il avait échappé à une attaque de ce genre. Voir disparaître cette ordure de gouverneur n'aurait rien provoqué chez Gra'an, mais le choc chez les hommes aurait sans doute été grand, ils étaient trop habitués aux tactiques et attitudes chevaleresques de Gra'an, et de Lukan, pour les hommes qu'il lui avait "emprunté" pour la manœuvre.

- Tu vas quand même pas chialer pour lui ?
- Ne sois pas ridicule Jol, j'ai juste gagné une petite victoire contre l'Amiral Blackbird. J'avais aussi oublié que nos visions de la guerre sont aussi éloignées que peuvent l'être un Wampa d'un Taun-Taun...
- Avant ou pendant le repas du premier ?

Gra'an eut un petit rire. il se retourna et posa sa main droite dur l'épaule droite de son ami. Il lui faudrait maintenant trouver quelqu'un qui soit à la hauteur pour gérer la planète, et Jol pourrait l'y aider.

- Tu veux que je lui trouve un remplaçant, n'est-ce pas ? demanda le Lorrdien en langage des signes.
- S'il te plais, répondit le commandeur de la même manière avant de revenir à la carte Stratégique.

- Bon... il est grand temps que nos pilotes sortent se dérouiller un peu les muscles... je veux qu'une partie des chasseurs reste en couverture de la flotte, le reste va aller s'occuper des bombardiers, je sais qu'ils ont horreur du baby-sitting, mais c'est comme ça, on va commencer à bombarder virtuellement la planète.
- Quels seront les objectifs Commandeur ?
- Aucun précis, nos pilotes vont devoir faire du Strafing et du Freie Jagd... patrouilles et attaques de toute cible d'opportunité, terrestre ou aérienne, pendant ce temps nous allons nous frayer un chemin dans le champ de mine, je veux deux Apprehenders et une Ardent sur le coup !
- A vos ordres commandeur !!
- Commandeur, et pour les troupes ?
- Envoyez quelques opérations pour tâter les défenses autour des Astroports, et s'ils sont pris, nous le signaler au plus vite pour permettre l'acheminement immédiat de renforts...
- Vous pensez que l'Amiral Blackbird s'attendra à des opérations de strafing ?
- Sans doute, Sahli, mais si nos pilotes se débrouillent bien, ils pourraient lui faire une sacré surprise, vous savez comme moi que ce type de mission n'est pas très facile à intercepter, de plus, comme tout se fait en un seul passage, pas vraiment le temps d'assurer une cible avant de l'engager...

[HRP : dsl pour le retard, mais tes mines ont quelques peu contrecarré ce que j'avais en tête xD du coup pas facile de refaire un plan d'action ^^ si tu veux que je rajoutes des choses à ce message, fait le moi savoir, j'ai pas mis tout ce que j'avais en tête pour voir comment tu vas réagir à ça déjà ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin] Sam 16 Mar - 12:27

    " On nous rapporte un grand nombre d'éclaireurs neutralisés par les mines. Maintenant que l'ennemi connait leur location, elles ne vont plus que les ralentir. "


Juste. Les vaisseaux de Fel n'allaient pas s'écraser volontairement contre les mines spatiales. Les troupes terrestres quand à elle allaient probablement faire plus attention à où elles mettent les pieds. Néanmoins, tout ce temps passé à les installer n'avait pas été vain. Tout ceci était anticipé. Ce qui dérangeait plus Valin, c'était que l'officier chargé des rapports de situation lui faisait part de son avis sur SA stratégie.


    " Je suis capable de le deviner moi-même. Concentrez-vous sur votre rôle. " Répondit Blackbird, toujours en fixant le gigantesque écran face à lui.


Tout en observant l'évolution de ses forces, il jetait des coups d’œils réguliers aux terminaux périphériques branchés sur les caméras des divisions les plus proches du front. Tout ce matériel était assez ancien et prenait beaucoup de place inutilement, mais c'était un style assez typique d'une ère que Valin affectionnait particulièrement. Une époque toute différente où il n'aurait pas eu à nourrir certains projets. Mais il s'égarait. Il en oublia presque sa colère suite à l'échec de son petit stratagème de la navette. Il était irrité et ne s'en cachait pas face à ses hommes. N'importe qui l'aurait été de toute façon, mais tant que cela n'influait pas sur ses décisions et ne lui coûtait pas la bataille...

    " Ils déploient des appareils aériens. Ils volent trop bas pour un verrouillage depuis le sol. Nos batteries ont à peine le temps de les apercevoir. " Déclara un autre.


    " Faites sortir nos unités antiaériennes de réserve de la forteresse. Qu'ils se déploient sur la montagne. Ils pourront aligner n'importe quel vaisseau depuis une position surélevée. Les troupes au sol ne pourront pas les atteindre à moins de nous passer tous sur le corps. Le commandeur Fel va devoir se passer de ses avions, ou nous en ferons du papier." Finit-il sur un ton léger.


    " On nous signale également des tirs de canon. De l'artillerie. "


Voilà qui était plus étonnant. Tout les appareils avaient été adaptés pour ne pas faire de victimes et fonctionner sur un système électrique de désactivation à l'impact. Mais Valin n'avait pas imaginé que Fel puisse choisir d'appliquer ce système sur des armes moins conventionnelles. Comme de l’artillerie. Il allait devoir s'occuper de ces canons, ou alors de perdre son effet de surprise par rapport aux champs de force.

    " Lyn, transmets aux ingénieurs du barrage. Je veux l'énergie nécessaire à l'activation de l'intégralité du réseau Cage. Tout de suite. "


Lentement, les immenses générateurs se mirent en marche et l'énergie fut transférée souterrainement à la forteresse qui la redirigea vers les pylônes des champs de force. Depuis les murs les plus extérieurs de la citadelle, se dressèrent comme par extension d'autres murs de lumière qui s'étendaient à la forêt environnante. Englobant d'une lumière les troupes en défense, l'artillerie allait maintenant avoir un effet assez réduit sur elles. Autant pour l'effet de surprise.

    Maintenant le commandeur sait qu'il ne va pas pouvoir simplement lancer ses troupes à l'attaque de nos positions. Nous aurions du placer les batteries contre l'aviation directement dans les zone surélevées, mais bon... on ne peut pas tout anticiper. Je n'ai plus beaucoup de cartes en main, du coup. Heureusement... - C'est vraiment beau toute cette lumière - le commandeur est également bloqué. Ses vaisseaux sont trop ralentis par les mines pour décemment tenter un passage en force sous le feu des canons planétaires. Il ne peut donc que combattre au sol. Au sol, un réseau d'énergie me donne l'avantage. Si j'étais lui, j'en couperais la source. Beaucoup de choses vont se jouer sur ce barrage, si il suit gentiment mon raisonnement. Ce dont je doute.


    " La perte du barrage ne serait pas si terrible. Les canons restent opérationnels, ils disposent de suffisamment de réserves pour fonctionner sans. " Remarqua Lyn.


    " On verra ça après, pour le moment, l'artillerie. Déployez nos propres forces aériennes. Je vais grossièrement copier son idée pour faire taire ses canons. Ignorez toutes ses troupes et allez dégommer l'artillerie. GO ! "


Ainsi, ses propres chasseurs décollèrent de l'unique (mais vaste !) hangar de la forteresse. Ayant basé sa stratégie sur un blocage général de l'espace aérien, il n'avait pas particulièrement voulu une réserve importante de chasseurs. Il avait réellement maximisé ses forces aux endroits de sa forteresse et du barrage. Ainsi qu'autour du cours d'eau. Il ne voyait pas très bien comment Gra'an pouvait renverser la situation mais après tout, on n'en fini jamais d'apprendre. Au pire, il donnerait une bonne leçon au commandeur. Son regard se détourna vers un terminal en particulier. Un soldat admirait un déploiement de char sur une position clé à l'extrémité ouest de son réseau de champ de force. Parfois, la guerre était belle. Ces engins de mort qui s'affrontaient, des hommes et des femmes pleins de haine prêts à donner aveuglément leur vie dans des folies vengeresses. La beauté et l'art des stratégies des commandants aux commandes. Tout ceci n'était peut-être pas sain. Mais pour qui avait le sens de l'art, c'était beau. Les meilleurs officiers considéraient la guerre non pas comme une science mais comme un art. Valin en était convaincu. Il s'était même lié d'amitié avec Lukan Reige et avait voulu le recruter comme second sous son aile, suite à l'abandon de celui-ci dans sa carrière de pilote. Toujours en se basant sur ce même critère. Mais maintenant, Reige était son supérieur, parce que Fel l'avait devancé. Peut-être bien qu'il réglait un compte avec le commandeur, sans même que celui-ci ne le sache. Les choses auraient pu être radicalement différentes pour lui si ce détail de leur histoire commune s'était passé différemment. Reige serait peut-être déjà dans "son camp" à l'heure qu'il était et ses chances en auraient été sensiblement augmentées. Il avait tout à coup très envie de gagner cette bataille fictive.
Ses sourcils se froncèrent sans que personne n'y fasse particulièrement attention. Pas même l'exemple de vigilance qu'était Lyn qui se concentrait pour écouter les différentes transmissions de leurs troupes. A la recherche d'informations intéressantes. L'attention de Blackbird se tourna vers la carte stratégique spatiale. Son regard se fixa sur l'Apocalypse. Le QG aérien de son adversaire. Ses mains se joignirent et il commença à élaborer toute une série de stratagèmes pour lui nuire, dans un élan de malveillance. Il n'y avait jamais réfléchi auparavant. Pas de cette manière. Mais il avait bel et bien un compte à régler avec Fel. Son ton changea. Il se fit plus sombre. Plus... inquiétant.


    " Le vaisseau de Fel est hors de portée de nos canons à ion, exact ? "

    " Heu... oui monsieur. "

    " Alors dites aux techniciens de lever les limitations d'énergie sur l'un des canons antiorbitaux. Qu'ils le chargent au maximum. Feu aux coordonnées de l'Apocalypse. "


La salle resta silencieuse -hormis le bruit des machines- l'espace d'un instant. L'ordre de Blackbird n'était pas quelque chose d'attendu. Néanmoins, ce changement d'humeur qui semblait l'affecter depuis le début de la bataille leur faisait suffisamment froid dans le dos pour ne pas le contester. Il allait peut-être bien compenser son échec de la navette puissance dix. Ou alors il allait perdre un canon. Ou les deux.


    " Alors ? Vous tirez oui ou non ? "



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin] Ven 29 Mar - 11:15

Les débris de la navette du défunt ex-gouverneur de la planète continuaient leur chemin dans le vide spatial alors que la flotte du Commandeur poursuivait son avance dans le champ de mines. Le jeune homme aux cheveux d'argent regardait la progression de ses troupes au sol et dans l'espace. Ses canons et ses chasseurs faisaient du bon boulot, manifestement, l'Amiral Blackbird n'avait pas prévu cette tactique et ses troupes se retrouvaient légèrement prises au dépourvu. Jol compulsait les rapports venus du sol, et en transmettait les grandes lignes à Gra'an pour qu'il ai une meilleure vision de la situation.

- Les Astroports sont entre nos mains, ainsi qu'une grande partie des villes, l'opposition n'a eut d’opposition que le nom, les troupes ont fui et on été harcelées par notre chasse... pour le moment, notre victoire au sol ne semble faire aucun doute...
- Trop facile, trop rapide... ça sent le piège à plein nez...
- Tu trouve aussi ?

Gra'an restait les yeux fixés sur la situation, cherchant le piège. Les champs de mines étaient déjà percés à jour, cela ne ralentirait qu'à peine la progression de ses troupes.

- Des chasseurs sortent de la forteresse et des tirs de DCA en provenance la montagne prennent nos opérations de straffing en enfilade.
- Impressionnant... Il a transféré une grande partie de la chasse orbitale au sol, et pour ce faire, a du agrandir le hangar de la forteresse... avisé, rapide et efficace... j'aurais du le nommer gouverneur de Yaga Minor il y a trois mois...
- Ce que je trouve impressionnant, personnellement, c'est la rapidité avec laquelle ses troupes se sont redéployées...

Il était vrai aussi que la rapidité avec laquelle les unité de DCA s'étaient rassemblées sur la montagne avait de quoi surprendre, mais au final elles pouvait servir ses intérêts, en revanche, que les chasseurs de Valin se mettent aussi au Straffing le dérangeait d'avantage. Et pourtant, c'est bien ce qu'ils faisaient sur son écran tactique. Ciblant ses canons, les chasseurs ignoraient les autres troupes au sol.

- Change les priorité d'une partie des straffeurs : qu'ils assurent une couverture aérienne basse, les autres poursuivront leurs missions en s'approchant le moins possible de la montagne... les bombardiers ?
- En cours de rechargement dans les hangars.
- On les garde en réserve momentanément... quand aux mines...
- quand aux mines ?

Gra'an eut un petit sourire.

- Une petite idée vient de me traverser la tête... communication avec le "Nightbringer" s'il vous plais !!
- Capitaine Powers, "Nightbringer", à vos ordres Commandeur.
- Powers, dites moi, votre ingénieur de générateur gravitationnel a bien bricolé un nouveau programme pour l'émission des ondes et leur intensité n'est-ce pas ?
- En effet, pourquoi ?
- Un petit test ne le tenterait pas ?

Un petit rire au bout de la ligne lui signifia que la proposition intéresserait surement l'ingénieur, qui se présenta enthousiaste face au jeune Commandeur.

- A vrai dire, Monsieur, j'ai longuement hésité à vous demander l'autorisation pour faire un petit test, la situation s'y prêtait à merveille.
- Rappelez moi juste comment fonctionne votre programme déjà ?
- Comme vous devez le savoir, les générateurs gravitationnels fonctionnent grâce à l'émission ou l'absorption de certaines particules, avec pour effet de déboussoler les capteurs et senseurs des missiles ou de créer une bulle gravitationnelle faisant sortir instantanément tout navire en hyper espace dans la zone de la bulle... on peu aussi créer des trou noirs grâce à l’écroulement gravitationnel qu’entraînerait l'implosion du générateur gravitationnel, lui même entraîné, par exemple, par l'explosion du vaisseau et une surtension du générateur, mais ce genre de cas de figure est très rare, et les trou noirs engendrés, n'ont de trou noirs que le nom, une brève mais intense distorsion de l'espace temps qui perd très vite son énergie...
- Et donc ?
- Mon programme permet de condenser les charges gravitationnelles et de les relâcher sous forme d'ondes répulsives dans un rayon de 500m autour du vaisseau, permettant une progression plus rapide dans les champs de mines par exemple.
- Dans combien de temps pouvez vous le mettre en application ?
- D'ici dix minutes environ, Commandeur...
- Faites au mieux. Capitaine Powers, vous serez la tête de lance de notre flotte, l'attention de l'ennemi sera sans doute concentrée sur vous.
- Le Nightbringer ne faillira pas, Commandeur !

Satisfait, Gra'an revint à sa table tactique. Il s'aperçu alors que Valin avait levé les boucliers de la citadelle à leur niveau maximum, interdisant l'utilisation des canons longue portée, qui de toute façons se trouvaient mis à mal par l'aviation adverse.

- Hmmmmm... comment sont alimentés ces Boucliers...
- J'opterais pour le barrage...
- Alors on arrive, on frappe et on leur demande gentiment d'appuyer sur le bouton off ?

Jol éclata de rire.

- Je doutes que ce soit aussi simple mon vieux, il faudra sans doute les convaincre un peu, et, qui sait, leur taper dessus aussi ?
- J'irais bien participer à la prise du barrage moi...
- Ah, ça, c'est hors de question mon vieux !! Quitte à t'attacher à ton fauteuil, tu restera ici !!
- Ça vaaaaaa, ça va j'disais ça comme ça... rabat joie !!
- Inconscient !!

Se re-concentrant sur la carte tactique, Gra'an regarda les Canons à Ion. En approchant, ils seraient sous leur feu et il n'y avait aucune parade à cela, les ordinateurs de visée étaient suffisamment performant pour suivre et anticiper une tentative d'évasion d'un Pellaeon ou d'un Thrawn, cependant, les évolutions des frégates restaient un problème pour eux. Abandonner son "Apocalypse" était hors de question, ceci dit, il ne faisait aucun doute qu'il serait la première cible des canons. Et justement, en parlant de canons...

- Commandeur, nous détectons une hausse de l'énergie des canons à Ion
- Étrange non ? Il les charge alors que nous sommes encore hors de portée...
- Hors de portée... sauf s'il hôte les limitations...
- Il s'expose alors à une surcharge des circuits, voire même à un sévère problème de surchauffe, non ?
- Il semblerait que notre ami l'Amiral Blackbird prenne ces manoeuvres trop au sérieux...
- Ça risque de devenir dangereux non ?
- J'ai bien envie de voir ce qu'il peut faire quand il devient sérieux... et s'il le devient, peut être devrais-je y aller moins doucement, qu'en dis-tu ?
- Et ta mission d'observation alors ?

Gra'an fit la moue... il avait envie de montrer l'étendue de ses capacités à ce subordonné qui avait, visiblement, envie d'en faire de même. Puis, un soupçon naquis en lui : et si Blackbird avait juste un contentieux à régler avec lui, pour une raison qu'il ignorait ? Il serait toujours temps de le lui demander à la fin des manoeuvres...

- Raaaaah, des fois ce travail me pèse... même plus le temps de m'amuser...

Gra'an avait prit un ton boudeur pour faire cette déclaration, et quelques rires fusèrent dans la passerelle. C'était aussi ce qui faisait que les hommes du Commandeur lui étaient fidèles, les conditions de travail étaient agréables tant qu'on faisait bien son travail et qu'on restait dans la ligne de conduite Impériale. Le Commandeur respectait les hommes sous ses ordres et ceux ci le lui rendaient par une indéfectible loyauté.

- Bon il serait peut-être temps de se bouger, non ? Qu'en pensez vous Messieurs ?

Un hochement de tête collectif lui répondit, du moins de ceux qui avaient entendu et qui n'étaient pas accaparés par leurs taches.

- Nightbringer, vous avez le feu vert !

Le Pellaeon se déplaça lentement en avant de la flotte et une onde invisible repoussa les mines hors du chemin des vaisseaux, qui reprirent une progression plus rapide, tout en poursuivant le déploiement des troupes...
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin] Jeu 11 Avr - 13:36

    Il se souvenait de ce genre d'exercices de simulation à l'académie. Les vaisseaux, parfaitement rangés apparaissaient sur l'écran tactique dans la fourchette d'estimation des forces en présence, quand le générateur d'évènements aléatoires ne faisait pas des siennes. Dans un schéma tactique comme celui-ci, il optait pour quelques mines dotées de camouflage spatial, afin d'endommager les pauvres vaisseaux qui ne se doutaient de rien avant même de commencer le combat. Mais avec seulement deux semaines de préparation, et du matériel limité, il n'aurait pas pu opter pour cette stratégie. La quantité était la meilleure solution et son idée de ralentir la flotte adverse pour limiter l'afflux de troupes au sol et de soutien aérien fonctionnait bien. Jusqu'à maintenant...
    Maintenant les mines se déplaçaient comme par magie pour s'écarter de la route du vaisseau en tête de la flotte du Commandeur. On le lui aurait signalé si il n'avait pas déjà eu le nez presque collé au gigantesque écran où les icônes représentant les mines qui bougeaient d'elles-même. Cette situation ne manqua pas de lui rappeler l'une de ses pires hantises : Un utilisateur de la Force. Mais un tel nombre à la fois ? Peu probable. Ça avait plutôt l'air d'être le fait d'une force invisible. Les mines étaient toutes repoussées de façon systématique. Pas de façon individuelle ou directe.

    Le tir du canon à ion parti finalement fendre l'espace autour de sa silhouette bleutée. Il progressa, neutralisant quelques mines au passage, et termina sa course loin derrière la flotte de son adversaire. Aucun dégât stratégique causé. Des troupes se dirigeaient vers le barrage. Ils avaient du comprendre d'où il pouvait tirer autant de courant.
    La bataille allait commencer à se corser. Il avait toujours eu ce don de pouvoir décomposer un combat en plusieurs parties. Ils venaient de sortir de la période de premier contact. Les objectifs étaient définis. Le rapport de force allait vraiment s'engager, et tout les choix, engendrer des conséquences.
    L'amiral ferma les yeux pour s'épargner les innombrables clignotements de l'écran. Il souffla imperceptiblement mais profondément. Comme à l'académie Valin. Zéro erreurs. Zéro temps morts. Zéro failles.


      " Aux opérateurs de canons orbitaux. Visez le vaisseau de tête. Si il n'est pas verrouillable par vos ordinateurs de visée, ajuster de façon à avoir celui qui se trouve directement derrière dans l'alignement du tir. Il me faut ce vaisseau hors service le plus rapidement possible. Remettez le troisième en état dés que possible. On arrête les bêtises. Et si vous avez la moindre ouverture de verrouillage de l'Apocalypse, feu à volonté."


    Voilà pour la flotte. Elle serait encore un peu ralentie selon les performances des défenses planétaires. Il n'avait plus grand chose à jouer de ce côté là. Les premières lignes tenaient leur rôle parfaitement grâce aux champs de force. Les troupes n'avaient pas eue à creuser d'interminables tranchées grâce à ce matériel. Gain de temps répercuté sur le reste. Mais maintenant, Fel visait le barrage. Il ne devait pas toucher aux générateurs, ou sa défense était perdue.

      " Message aux lignes 3 à 6. Toutes sections. Ordre de débordement sur le flanc gauche. Que les lignes de devant reculent encore pour conserver un front plat. Je veux que vous vous étendiez vers l'Ouest pour empêcher ces troupes de parvenir au barrage. Il n'y a qu'une route possible. BLOQUEZ LA. Tir continu de toutes les pièces d'artillerie. Aucun soldat ne doit mettre le pied sur ce barrage. Même si le Commandeur lui-même courrait vers vous. " Si seulement...


    Jamais il ne pourrait se faire vaincre par une simple avancée de troupe sur ses positions. Ses murs étaient infranchissables ET mobiles. Sa chasse couvrait les airs, sa DCA était placée de façon à couvrir tout l'espace aérien de son côté du champ de bataille. Il pouvait aussi mettre le feu à la forêt. Ce qu'il ferait i jamais il venait à perdre trop le contrôle des choses. Il retirerait au préalable ses troupes, bien entendu. Maintenant que la stratégie globale était en place, il pouvait s'attarder sur les détails.

      " Ordre aux chasseurs de revenir immédiatement à la base pour ravitaillement. Ils iront ensuite prêter main forte aux troupes du barrage le temps que la jonction Ouest soit opérée. Restez collés derrière les champs si les tirs d'artillerie reprennent. Ça limitera leur potentiel pour ce qui est des zones d'explosions. Aucune initiative, aucun pas en avant. Les lignes doivent être tenues précisément comme elles sont actuellement."


    Si Fel perçait le champ de mines, ce qu'il parviendrait probablement à faire tôt ou tard, il ne pourrait pas ordonner de bombardement de ses lignes si il donnait l'ordre à ses troupes de se rapprocher des siennes. Il ne pourrait faire cela que si le front s'élargissait. Il était nécessaire, donc, de laisser Fel se déployer amplement. Tout en contrôlant le nombre de soldats qu'il déployait. Jusque là, ça fonctionnait. Il pouvait donner l'illusion qu'il n'allait pas bouger grâce à toute cette intensité lumineuse formant un dédale de protections et de couvertures. Mais le secret, lorsque le domaine aérien était occupé par l'adversaire, c'était la mobilité et la confusion. Il devrait garder cela à l'esprit pour le moment propice. En attendant, il devrait tenir ce satané barrage. Et garder un œil sur les canons.

      " Il n'y a pas d'activité visible de votre côté. Ne relâchez pas votre vigilance, il est hautement improbable que le Commandeur Fel ne tente pas quelque chose sur vos positions. Vous êtes un objectif de valeur à ses yeux. Je veux les tanks prêts à tirer à tout moment. Et dans toutes les directions. ET SURTOUT, sur n'importe qui. Si quelque chose paraît suspect, vous tirez d'abord. Rien ne passe."



    Il retourna vers le centre de la salle. Au milieu des sons, des écrans et des conversations, dans l'espoir de, peut-être, saisir quelque détail qui pourrait lui donner une idée, ou une information susceptible de lui octroyer la victoire. Ne savait-on jamais...





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin]

Revenir en haut Aller en bas

Concerto pour Impériaux en Yaga Minor [PV Valin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Yaga Minor [Empire]-