Partagez| .

L'engrenage se remet en marche... [PV Seoran Cen + Prétendants aux places du Conseil Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: L'engrenage se remet en marche... [PV Seoran Cen + Prétendants aux places du Conseil Noir] Sam 17 Nov - 0:53

I- Je drape ma scélératesse sous quelque soierie.

De bon matin déjà s’échappaient de mes appartements d’agréables parfums. Senteurs diverses et variées attestaient des rumeurs courant sur Dromund Kaas : la nouvelle tête des Sith avait là d’étranges coutumes. Produits de bain, de corps et de cheveux dégageaient de subtils arômes probablement trop inconnus à la plupart de mes sujets. On n’avait probablement pas l’habitude d’être dirigé par une femme aux cheveux si clairs qu’ils pouvaient presque éblouir, et aux vêtements si tendances qu’elle ne paraissait pas du tout provenir de ce lieu depuis sa plus tendre enfance.

Mais aujourd’hui était un jour important ! Car il nous fallait décider de trois Seigneurs qui nous seconderaient, moi et le Seigneur Noir Cen, au Conseil Noir. Certains y verraient là l’occasion de montrer leur force et leur capacité à pouvoir un jour ou l’autre me détrôner… D’autres simplement leur volonté d’aider les Sith à avancer dans leur glorieuse destinée.

Pour l’heure, j’étais nue devant une garde-robe débordante de clarté. Qu’allais-je pouvoir bien revêtir pour une pareil occasion ? Entre mes doigts glissèrent plusieurs pans de soie, divers tissus d’une douceur incomparable, d’autres drapés plus lourds et rugueux, certains vêtements faits de cuir souple. C’est pour cette dernière option que mon esprit succomba. Mon cœur, lui, aurait préféré une robe d’étoffe légère et colorée. Mais lorsque l’on invitait à sa table des cannibales vous regardant avec appétit, il était préférable de se préparer à toute conséquence : le combat armé en faisait parti. Et il était bien compliqué de manier le sabre dans un tourbillon de pans de tissus. Aussi revêtis-je un corsage de cuir souple mais épais et une paire de chausses marron. Je ressemblais bien plus à la guerrière que je pouvais être qu’à la femme de haute condition qui prenait soin de son allure. Néanmoins le décolleté prononcé de ma tenue et la forte proportion de peau découverte laissaient entrevoir cette narcissique que j’étais. J’aimais me faire voir autant que j’aimais me voir ! À ma main droite j’enfilai un gant de paume, à la gauche divers bracelets de compositions variées. À mon cou pendaient plusieurs colliers clinquant les uns contre les autres.

D’une voix claire et enthousiaste, je prononçai mes premiers ordres de la journée à travers les murs de mes appartements.


« Sous-fifres ! Houhou les pignoufs ! Allez quérir le Seigneur Cen pour lui dire de me rejoindre le plus tôt possible à la Salle du Conseil ! »

Je finis de me préparer coquettement plusieurs minutes ultérieures. Me regardant dans le miroir, je souris face à ce joli visage qui me contemplait. Le Seigneur Noir Cen avait beau être d’une apparence étrange, il provoquait en moi quelques sentiments emmêlés. Quoi qu’il en soit, en plus de me plaire à moi, j’aimais beaucoup lui plaire à lui.

Après avoir rangé mon arme dans son fourreau, je quittai enfin les appartements, emportant avec moi de délicieux parfums enivrants. Je m’arrête devant un de mes gardes.


« Avez-vous fait passer mon ordre ou je ne peux compter que sur moi-même ? »

« Votre ordre a été transmis au Seigneur Noir, votre Excellence. »

« Vous n’êtes donc pas si incompétent que cela. C’est bien ! »

Sans comprendre réellement pourquoi j’avais proféré une telle réponse, je lui souris avant de partir vers la Salle du Conseil. Là m’attendait mon siège… pour ne pas dire mon trône. Celui que j’avais fait bâtir spécialement en mon nom. À côté se tenait celui de mon apprenti. Ce n’était pas réellement la Salle du Conseil, mais celle où l’on se plaçait pour entendre les informations de nos Sith, des rumeurs courant dans la galaxie, des requêtes à nous quémander, et parfois aussi des combats que l’on pouvait organiser. Bref dans cette Salle, on s’ennuyait beaucoup.

Évidemment qu’elle n’était pas la Salle où l’on organisait les Conseils Noirs : si je voulais être proche de l’Empereur, dans ses petits papiers personnels, je devais éviter de m’afficher devant lui sur un trône exubérant tandis que je lui offrais un tabouret.

Les portes s’ouvrirent devant moi et je pénétrai dans la Salle. De chaque côté, près des murs, des Sith étaient déjà présents. Il fallait croire que la nomination de leurs représentants au Conseil Noir leur importait un peu. Face à moi, mon Siège grossissait au fil de mes pas. J’entendais dans la maigre assemblée déjà quelques murmures, probablement au sujet de ma tenue. Car j’avais laissé la traditionnelle bure noire au placard, au profit de l’une d’elle aux couleurs brunes, mais reflétant un pâle rose selon la lumière.

Debout dos à ma place, je fixai l’assemblée de noir. Visiblement, quelqu’un manquait à l’appel, ou je ne l’avais pas vu.


« Le Seigneur Cen serait-il présent ? »

Je m’assis en attendant une réponse, avant de prendre une nouvelle initiative.

« Que les Seigneurs prétendants aux trois places du Conseil Noir se réunisse au centre de la pièce. »

Je me tenais droite, et souriais en attendant que l’on m’obéisse. J’étais fière de ma place. Voilà qu’enfin je tenais l’Ordre Sith dans ma main. On m’obéissait et m’écoutait. J’étais la preuve qu’en partant du plus bas, nous pouvions atteindre d’excessifs sommets.

Hier, nous étions rabaissés au titre de sous-fifres de l’Empire. Aujourd’hui notre soulèvement s’entame. Demain notre puissance les écrasera tous. La puissance nous confère le pouvoir. Le pouvoir nous confère la victoire. La victoire nous libérera de nos chaines !
Revenir en haut Aller en bas
Seoran Cen
Seigneur Noir des Sith
Seigneur Noir des Sith
avatar
Messages : 57
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 30
Armes:
Alignement: Obscur
MessageSujet: Re: L'engrenage se remet en marche... [PV Seoran Cen + Prétendants aux places du Conseil Noir] Sam 17 Nov - 12:30

L'obscure jungle de Dromund Kaas n'était guère hospitalière. Il est facile de s'en rendre compte. La végétation camouflait une faune féroce, et le climat était humide, lourd et même pesant. De son point de vue tout du moins. Il préférait largement l'austère isolement du temple que de se frotter ainsi aux infatigables éléments de la nature. C'était pourtant ce qu'il avait fait toute la nuit. Il observait un entraînement d'une bonne trentaine d'apprentis en extérieur, sans pour autant le superviser directement. C'était son devoir de regarder et repérer les éléments les plus prometteurs pour exploiter leurs capacités. Chaque sith étant unique, l'utilité des entrainements communs était limitée. Cependant, un peu d'exercice à l'extérieur, hors du temple, était une bonne chose. Un jour sans doute, ces fiers guerriers s'envoleront vers d'autres mondes dont les caprices météorologiques varieraient et ils devaient être habitués autant que possible à se battre en toutes conditions. Jungle, désert, prairie, montagne, cité ou même boue... aucun terrain, ni aucunes conditions ne devaient demeurer inconnues et se transformer en faille à exploiter pour leurs adversaires. Ceci n'était qu'un paramètre cependant. Ici, l'humidité totalement saturée de l'air empêchait une transpiration normale du corps, qui devait gérer autrement le refroidissement de sa température, engendrant un épuisement et une gêne supplémentaire. Ils avaient pratiqués des exercices en rapport avec la Force, bien entendu, et le combat. Peu d'autres choses importaient. Un peu de manœuvres, d'orientation et beaucoup de discipline suffisait à mettre en ordre un groupe de guerriers. Tout ce qu'ils avaient besoin de connaître. Il en avait repéré un ou deux. Ils avaient déjà des maîtres, qui étaient absent. Sans doute occupé à des choses plus intéressantes. Ils combattaient bien, anticipaient les coups et avaient intelligemment recours à la Force pour se sortir des situations épineuses. De bons réflexes et un état d'esprit qu'il jugeait sage. Il retint leurs visages et projeta de demander leurs noms plus tard. Si ils persévéraient, ils pourraient éventuellement obtenir des rôles un peu plus prestigieux. En accord avec leur potentiel.

Un messager sorti du temple pour se mettre à sa hauteur, il lui dit que Dark Aluxen, son maître, requérait sa présence. Sans un mot il se retourna pour se mettre en marche vers le temple, se souvenant de la raison pour laquelle elle le faisait venir. La constitution du conseil noir.
Il n'avait pas dormi de la nuit mais il n'était pas épuisé au point de ne pas assister à la séance. La Force pouvait conférer une endurance bien au-delà de l'individu moyen, et ce n'était pas une nuit blanche, Force ou non, qui allait lui faire manquer à son devoir. Par chance, son teint pâle dissimulait aisément tout signe de fatigue, de maladie ou de problème physique qui se répercuterait par un changement de couleur de peau pour un humain classique. En avançant vers le temple, il sentit son corps se réchauffer un peu. Ce lieu regorgeait d'énergie obscure. Il la sentait le traverser en une douce chaleur accueillante. En de tels lieux, les personnes dotées de "leur" sensibilité se sentaient bien plus fortes qu'ailleurs, comme si ils étaient "alimentés" par l'endroit lui-même... L'entraînement en extérieur était peut-être tout aussi utile dans la mesure où il fallait apprendre à se passer de ce genre de présence. Ce qui n'était pas aussi anodin que cela pour des siths qui n'avaient quitté le temple qu'en de rares occasions comme lui. Même si il était lui-même un cas à part, puisqu'il était sujet à une sensibilité bien plus accrue que beaucoup d'autres à ce type de phénomènes. Ce qui était à la fois un avantage en terme d'affinité avec la Force, mais aussi un inconvénient puisqu'il sentait depuis quelques années déjà cette puissance lui ronger son âme morceau par morceau. Il y réfléchit quelques minutes, tandis qui parcourait le gigantesque bâtiment. Adressant sur la route un petit "Plus tard." à un type qui voulait profiter de l'occasion pour une demande.
Il était incessamment demandé pour tel ou tel problème que les concernés pouvaient facilement résoudre d'eux-même, mais il fallait toujours sa permission. Il avait donc récemment fait en sorte de donner bien plus de libertés au personnel du temple, sous condition d'être tout de même tenu au courant, ne serait-ce que par écrit, des actions de ces mêmes personnes. Le plus souvent des instructeurs ou des geôliers, parfois des conflits entre siths, de toute sorte et souvent même pour des motifs absurdes qui n'avaient souvent aucune importance, puisque le but n'était pas de mettre tout le monde d'accord mais de trouver un prétexte, aussi ridicule soit-il, pour engendrer un conflit. Qu'ils se débrouillent eux-même dans ce cas. Il ne voulait pas avoir à être dérangé à chaque fois. De toute façon, toute décision stupide et/ou problématique prise en son absence serait réprimée. Il avait de cette façon bien plus de temps libre à accorder aux vrais problèmes sans avoir à être surchargé par de la routine.

En empruntant le dernier corridor qui menait à la salle du conseil (à ne pas confondre avec la salle où se tenait réellement le conseil, qui en était une autre) il entendit son nom, très probablement prononcé par Aluxen, au vu du ton de la voix de laquelle il s'était échappé. Il accéléra sa marche et prit appui sur un pied pour se propulser, l'espace d'une seconde et d'une foulée, une bonne dizaine de mètres plus loin, pour finalement s'introduire dans la salle.


    " Je suis là maître. " déclara-t-il simplement en s'avançant rapidement vers elle. Il s'immobilisa devant elle, s'inclina pour lui témoigner son respect, et s'assit finalement à ses côtés.


Assit, il se débarrassa de sa bure mouillée, qu'il laissa retomber sur le côté de son siège. Il était toujours vêtu de la même façon, contrairement à son maître qui, comme il l'avait bien évidemment remarqué, s'était comme toujours affranchie de la tenue sith traditionnelle pour une tenue plus légère, même si celle-ci gardait une relative tendance à être adaptée pour le combat. Surtout comparé au reste de ce qu'il avait déjà pu apercevoir de sa garde robe. Il savait depuis longtemps que son maître appréciait jouer de ses avantages physiques plus que de raison pour son amusement, et pour l'effet que cela provoquait sur son entourage. Lui y compris, bien sûr, et peut-être même encore plus lui que les autres. La première fois qu'il l'eut rencontré, une femme si belle, légèrement vêtue et parfumée dans un lieu pareil, ça en avait été presque trop étrange pour ne pas être un piège. Pourtant non, ce fut bien la meilleure occasion qu'il n'eut jamais pu saisir pour obtenir son rang actuel que de s'associer avec elle.
Aujourd'hui, elle continuait à jouer de cela pour le pouvoir que cela lui permettait d'exercer sur les hommes, et même certaines femmes. Objectivement, c'était intelligent. Et ça pouvait même donner une impression de faiblesse à ses opposants qui auraient alors tendance à la sous-estimer, pensant qu'elle se suffisait du superficiel. Ceux-là étaient déjà morts depuis longtemps. Depuis qu'elle était devenue Haut Seigneur Noir en fait.
Croisant les jambes, il se pencha un peu sur le côté en attendant que les appelés se manifestent. Il ne savait pas comment son maître avait l'intention de les départager. Peut-être avait-elle déjà fait son choix, ou peut-être qu'elle allait faire en sorte de les départager. Ou encore leur faire croire qu'ils avaient quelque chose à faire pour être départagés tandis qu'elle avait déjà fait son choix. Qui sait. Selon lui, le plus logique aurait été de les faire s'affronter, dans la plus pure des traditions, mais le dernier mot ne lui appartenait pas. Et il se passait bien de la place de Dark Aluxen. Il avait d'autres préoccupations que la puissance suprême, aussi étonnant que cela paraisse. Son regard balaya l'assemblée qui s'était constituée face à eux. Sans doute quelqu'un allait-il se manifester très rapidement. Une personne assez courageuse pour réclamer ce qu'elle méritait, quitte à l'arracher des mains de ceux qui voudraient éventuellement lui en priver. Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'engrenage se remet en marche... [PV Seoran Cen + Prétendants aux places du Conseil Noir] Dim 18 Nov - 10:07

Post à supprimer.
Ma connexion me permet pas de le faire moi même Sad et j'ai glissé en essayant de cliquer sur prévisualiser, du coup j'ai cliqué sur Envoyer alors que le post n'était pas prêt..
Désolé du dérangement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'engrenage se remet en marche... [PV Seoran Cen + Prétendants aux places du Conseil Noir]

Revenir en haut Aller en bas

L'engrenage se remet en marche... [PV Seoran Cen + Prétendants aux places du Conseil Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Dromund Kaas [Sith] :: Temple Sith-