Partagez| .

Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Sam 6 Oct - 0:16

    La Guerre était lancée et ses premiers symptômes se faisaient déjà ressentir dans la Galaxie, en effet les morts étaient déjà nombreux et pour au final rien. De nombreuses personnes qu'elles soient civils ou militaires avaient périt au cours des affrontements de Coruscant, Kuat et enfin Bastion où Eleanor avait été présente, la dernière destination avait été la plus difficile car mener une escarmouche en plein territoire ennemi pour tenter la libération de la Chancelière avait demandé des tactiques peu glorieuses et la Jedi avait été obligé de porter des coups à la fois aux soldats Impériaux mais aussi aux civils.

    Assises dans sa salle de méditation Eleanor laissait la Force lui parler et elle laissait les bienfaits du silence envahir la pièce, pour avoir suivi les enseignements de Revan elle savait que la stratégie et le combat sur le champ de bataille était une épreuve et aussi un lieu où il fallait prendre des décisions pouvant affecter à la fois des innocents ou des gens n'ayant aucun rapport directe avec le combat. Cela devait être calculé par le Général et enfin celui-ci devait prendre les décisions visant avant tout à arriver à son objectif avant de s'occuper des dégâts à faire à l'adversaire qu'ils soient matériels ou au niveau des bataillons dont il disposait. Eleanor avait eu l'esprit guerrier et avait infligé deux défaites aux Impériaux en très peu de temps toutefois tous les morts qui avaient jonché les batailles s'étaient révélées inutiles et par la faute d'une volonté de gouverner une Galaxie, l'Empereur avait sacrifié des milliers de vies.

    Toutefois puisque la Guerre était à présent déclenchée de manière directe le Conseil Jedi ne pourrait rester sans réaction face à ces agressions, toutefois Eleanor avait une volonté que les Jedi ne deviennent pas des militaires avec des rangs particuliers au sein de l'armée de la République. Même si elle-même avait endossé le rôle de générale lors des batailles de Kuat et Bastion elle n'avait pas voulu recevoir une quelconque récompense ni même un quelconque titre face au fait qu'elle avait ordonné la mort de milliers d'Impériaux. Cela serait de nouveau dans ses enseignements pour les jeunes Jedi qui verraient leur formation distribuée en période de conflit Galactique.

    Aujourd'hui Eleanor avait un cour avec les jeunes Jedi de l'Ordre, elle avait décidé que ses enseignements se porteraient sur la maîtrise du corps et du Sabre-laser car tout Jedi qu'il soit axé sur l'étude de la Force ou du combat devait avoir une solide constitution pour surmonter toutes les épreuves d'une vie de Jedi. Elle se rendit donc dans ses quartiers récupérer tout ce dont elle avait besoin pour le cour, comme toujours elle avait prévu de placer la barre assez haut dans ses attentes venant des jeunes générations, Eleanor avait bien vu que durant de nombreuses années les Sith avait joué sur le sentiment qu'un Jedi était limité pour convertir au Côté Obscur des jeunes Jedi, elle avait donc choisi une autre manière de faire pour que cela soit entièrement faux avec des exercices difficiles, une certaine libération de potentiel et au final savoir user de la Force dans les bonnes circonstances. Elle avait conservé les méthodes de son défunt Maître et elle appliquait également des enseignements que le plus grand Jedi de la Galaxie Maître Yoda avait prodigué, ce dernier étant lui-aussi un Maître exigeant et pointilleux.

    Une fois tout prêt elle alla jusqu'à la salle d'entraînement, aujourd'hui comme l'entraînement était basé sur le combat et la maitrise physique elle avait opté pour une salle alliant les deux, d'un côté se trouvait un espace dégagé pour l'entraînement au sabre et de l'autre de quoi travailler l'endurance, l'agilité et la force des membres.

    Eleanor alla dans le fond de la salle pour s'asseoir sur un siège de méditation, cela lui permettait de voir tout ce qui se passait dans la salle que ce soit sur l'entraînement du sabre que sur l'entraînement physique. Elle attendit tranquillement que les Padawan présents rejoignent la salle, elle avait dispensé Elora d'entraînement car celle-ci avait eu quelques blessures durant la bataille de Bastion et bien que celles-ci ne soient pas grave Eleanor avait préféré lui donner quelques jours de repos surtout qu'un enfant propulsé comme cela en plein champ de bataille et obligé de tuer ce n'était pas une épreuve simple, Eleanor préférait avoir une séance de méditation avec elle avant qu'elle ne retrouve le chemin des salles d'entraînement au combat.

    Elora avait été une pièce maitresse dans la victoire sur Bastion, car même si elle avait agit de manière indirecte, elle avait fourni un soutien non négligeable, Eleanor était fière d'elle et de ce qu'elle avait accompli. Elora avait, depuis plusieurs mois, enchaîné les bons résultats et sa maîtrise de la Force ainsi que sa résistance au Côté Obscur s'en trouvait grandement renforcées. L'entraînement du terrain était bien plus parlant qu'un entraînement en salle et même si ce dernier était indispensable lors des formations.

    Les premiers apprentis commençaient à arriver, Eleanor avait une dizaine d'élève Padawan ou Novice pour aujourd'hui et la Jedi comptait bien les faire rentrer rapidement dans le vif du sujet. Elle se leva pour indiquer aux élève de rentrer dans la salle et de s'asseoir devant elle.


    « Bonjour à vous! »

    Elle passa l'ensemble des élèves rapidement avec les yeux pour vérifier qu'il ne manquait personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Dim 7 Oct - 9:49

(HJ un peu court le temps que je reprenne la main ^^ HJ)

La guerre. On était donc de retour en guerre... je n'aime pas la guerre, encore moins quand je suis reléguée aux arrières du front. Je n'ai vraiment pas aimée cette longue absence de mon Maître pour cette mission d'importance sur Bastion. Disons, pas que je suis vraiment vexée, mais très inquiète. Inquiète de savoir que des gens que je connais font face à un danger immense, certes capables de se défendre, mais savoir que je dois rester en arrière à me ronger les sangs ne me plaît pas plus que cela, pour être franche. Mais comme d'ordinaire, je ne montre rien. Je n'ai rien montré plus qu'un léger sourire joyeux au bref retour de mon Maître, le Maître Aldrian Greystone. Comme d'habitude j'ai tout gardé pour moi, derrière cette façade de calme typiquement Jedi. J'ai travaillé sérieusement en autonomie, mais je dois admettre que sur la fin ma "mauvaise" habitude de plus flâner aux Archives et aux salles d'entraînement de Force a reprit le pas sur ma résolution de m'entraîner sans relâche au sabre. En même temps, je ne trouve pas de partenaire de mon niveau qui accepte de ferrailler avec moi, en raison de ma réputation - un peu avérée - de faiblesse extrême en escrime et en physique. Ou ceux de ma connaissance sont trop occupés, ou en mission. Et Niru est bien trop jeune, bien qu'elle soit douée, pour que je sois en position d'élève plus que celle de professeur... donc je suis revenue aux Archives au bout de quelques semaines, et si l'Archiviste n'avait rien contre ma présence, j'ai bien senti un regard un peu désapprobateur devant mon découragement au sabre-laser. Je m'en voulais, je m'en veux encore, mais je ne pouvais pas m'en empêcher. J'étais trop curieuse et je le suis toujours depuis ce que j'avais appris de l'holocron que mon Maître m'avait présenté le jour où il m'avait prise sous son aile. Curieuse envers l'Exilée, curieuse aussi vis à vis du maître de l'holocron... et sa technique de méditation de combat. Je voulais en savoir plus, toujours plus, sans personne ou presque pour réguler ma curiosité naturelle et mon avidité de savoir, qui me font oublier un temps les cauchemars toujours plus fréquents, et l'absence de mon Maître...

Comme d'ordinaire, je me suis levée fort tôt ce matin-là - l'aurore pointait à peine son nez quand je suis sortie des quartiers que je possède avec mon Maître absent en ce moment - préparée comme d'ordinaire, un regard toujours tenté de reprendre mon ancien sabre laser que je sais être quelque part dans la salle. Mon nouveau, au manche droit, est une vrai torture pour mes mains, et tellement plus lourd à mes yeux ! Mais je me rappelle alors ma promesse à Maître Greystone, et comme chaque matin, je m'en détourne de nouveau. Il fallait que j'accepte de laisser cela derrière moi, aussi difficile que cela puisse paraître au début...

Je suis fatiguée, mais je n'ai pas envie de dormir plus longtemps pour autant. A vrai dire, je ressors d'une nouvelle nuit blanche suite à un cauchemars de mon passé. Et je n'ai pas osé aller voir les guérisseurs cette fois, mon semblant de fierté m'y retenant. Je suis restée dans ma chambre, la veilleuse doucement allumée en une lumière bleutée et diffuse, sur mon lit, dos contre le mur, alors que j'ai essayé de les décortiquer, de les comprendre et finalement de les laisser partir au loin, ces visions du passé terrifiantes. Autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas très bien réussi. Elles deviennent plus fréquentes et plus terribles à chaque jour qui passe. J'ai peur. Je n'aime pas l'admettre, mais elles me terrorisent. Je ne le montre pas, mais je ne le ressens pas moins. Il faudrait peut-être qu'un jour prochain je me résolve à en parler enfin avec mon Maître. Peut-être pourrait-il m'aider... je ne sais pas, je l'espère...

Agacée au bout d'un moment de ne pas réussir, je me suis levée, je me suis douchée, changée et j'ai pris le temps de me préparer une bonne théière pleine et fumante d'un thé très doux, pas fort, et relaxant, au parfum délicat, léger et apaisant. Un thé vert je crois, un thé au jasmin et lotus... cela m'a drôlement apaisée, avant que je n'enchaîne sur un thé noir beaucoup plus fort pour tenir la journée après ma nuit blanche. Surtout que cette fois je n'ai rien pour éviter l'entraînement au sabre, ma cheville remise avec les bons soins des guérisseurs du Temple. Néanmoins, j'ai besoin de me détendre avant. C'est pourquoi je me rends une fois de plus aux Archives, dès qu'elles ouvrent. Un livre me détendrait sûrement de ces tracasseries habituelles de mon esprit tourmenté. J'ai donc empilé un petit tas de livres concernant l'époque qui m'intéressait, les personnages et leurs histoires, que j'ai entamé très rapidement, étant une bonne lectrice par nature. Une fois l'heure approchant, j'ai tout rangé et emprunté avec l'accord de l'Archiviste deux holos-livres : l'un concernant le mystérieux gardien de l'holocron, l'autre concernant Dantooine, son passé récent et son histoire. Je ne désespère pas de comprendre ce qu'il s'est passé avec ma mémoire bloquée, et je dois admettre que ma rencontre et discussion avec Niru m'ont remise sur la piste !

Après être repassée dans nos quartiers pour les y déposer délicatement sur mon bureau, j'ai fais un passage rapide à la cafétéria pour avaler un frugal petit déjeuner très rapide, et filé vers la salle d'entraînement. Je ne dois pas être en retard, surtout que c'est la Grande Maître Eleanor Yunstar qui dispense ce cours que je déteste tant - le cours hein, pas Maître Yunstar que je respecte grandement - d'exercice physique et d'escrime. Force, tout ce que j'aime en quelques sortes... Rolling Eyes je marche d'un pas rapide vers la salle, avant de me fondre tant bien que mal dans le groupe de padawans et initiés qui pénètrent dans la salle. Du fait de mon âge, je fais un peu tâche mais j'essaye de ne pas y penser... cherchant certaines tête sbrune, noire ou rousse, je finis par trouver l'une des trois personnes que j'ai envie de voir, et adresse un sourire lumineux à Niru, que je rejoins après avoir respectueusement salué l'enseignante... après l'invitation de cette dernière, ignorant superbement le regard noir du padawan que j'ai un peu humilié en usant de la Force sous le coup de la colère il y a peu. Ce n'était pas bien, pas bien du tout, j'en étais consciente, mais j'ai horreur qu'on s'en prenne à quelqu'un dans son dos et qu'on le harcèle, surtout quand cela me concerne et que cela se prolonge sur la durée. Comme tout le monde, je suis patiente, mais même ma patience à ses limites... bref, passons ! Je me reconcentre sur Maître Yunstar, restant aussi silencieuse et attentive que d'ordinaire, discrète au possible. Je me ferais hélas trop remarquer lors des exercices en raison de mes difficultés, bien que j'ai fais des progrès ces dernières semaines. Sensibles, mais présents quand même. Maître Yunstar est le Maître et la mère de ma meilleure amie, je ne compte pas décevoir cette dernière que je n'ai hélas pas revue depuis longtemps et de qui je compte prendre des nouvelles... soucieuse de son état depuis Bastion...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Dim 7 Oct - 11:29

Je m'étais éveillée un peu avant l'aube, d'une nuit agitée de cauchemars à la fois si peu familiers pour moi qui venais d'une planète aussi reculée qu'était Haruun Kal, et pourtant étrangement évocateurs. L'ombre de la guerre comme un funeste voile d'obscurité planait sur toute la galaxie, et même les petits novices comme moi savaient que les choses qui se passaient été terribles, mauvaises, et que la mort frappait avec une plus grande violence en ces temps de troubles et de malheurs. Mais, je devais avouer que les raisons de ces carnages m'échappaient. J'avais connu la mal, j'avais pu l'observer de près, le voir frapper, verser du sang, et tuer, au noms des monstres de la barbarie, de la cupidité, et du pouvoir. Mais je n'avais eu qu'un petit aperçu, de ce que pouvait être la guerre. Aujourd'hui, elle s'abattait sur nous tous, et mettait en péril l'une des valeurs les plus importantes à mes yeux, et qui était l'une des justifications de ma présence ici, la paix. Ils avaient leur raisons, ils avaient leurs explications, leurs petits mensonges à leur bonne conscience, qui parfois dans les sombres ténèbres du coté obscure n'avait même pas besoin de s'alléger pour l'esprit du juste… J'étais peut-être trop naïve, trop candide, trop petite, trop gamine, pour comprendre que l'on tuait pour la paix, mais il n'en restait pas moins que j'étais fervente défenseur de la non violence, et du pacifisme. Et j'avais des difficultés parfois, à comprendre les adultes, leurs actes, comme la guerre. Il n'y avait peut-être pas d'autres solutions à leurs yeux, je savais bien à quoi avait servi la bataille de Bastion, il fallait délivrer la chancelière, et face à la violence, à l'absence, et même au refus de tout dialogue et de toute diplomatie des Impériaux, comment échapper à l'écueil de ce mal qui ronge la vie et les êtres… J'étais triste, tout autant que perdue par l'incompréhension de ces actes, et face à ces réflexions et à ces questions, trop grandes pour une petite fille, j'étais déboussolée et effrayée. Voila pourquoi, lorsque veillant à la nuit tombée, mes pensées empruntes des embruns pourpres d'un océan sanglant, mon sommeil déjà délicat ne s'en voyait que plus malmené par les résurgences d'un passé choquant délaissé aux confins de ma mémoire d'enfant, et par les images imaginées de ce qu'était notre quotidien, et notre avenir, dans cette galaxie où la paix venait à mourir.

Pour apaiser ces craintes, et avant même de sortir pour aller déjeuner avant de commencer les entrainements à la Force du matin, je m'astreignis avant toute chose à retrouver mon calme, à établir le silence, et l'équilibre en moi. Assisse en lotus, jusqu'à que la pointe du jour vienne bousculer le ciel d'obscurité aux étoiles brillantes, je me dévouai à la méditation de la Force, et laissai cette dernière chasser de moi les sentiments instables, la peur, et le mal-être. Je la laissai s'écouler dans mon être, mon âme, m'ouvrant à elle, m'inondant de sa lumière douce et bienveillante, baignée de puissance. Je n'étais pas du genre très calme, très docile, très paisible, mais aujourd'hui, il fallait que je le sois, je devais prouver que j'en étais capable. Cet après-midi, j'allais être entrainée par le Grand Maitre Eleanor Yunstar, qui bien que j'avais l'habitude du temple et de ses occupants à présent, m'impressionnait toujours et me faisait même un petit peu peur. Je ne devais pas laisser la Niru sauvage, émotive, et rebelle prendre le dessus sur l'apprentie Jedi. Je ne voulais pas que le Grand Maitre me renvoie, en jugeant que je n'étais pas capable de rester dans l'Ordre… C'était une de mes plus grandes peurs, de ne pas être à la hauteur, de décevoir. Heureusement, cet après-midi était consacré à l'entrainement physique et au sabre, mes points forts, où je ne rencontrai que peu de difficultés, par rapport à d'autres disciplines Jedis… si vous voyez ce que je veux dire… Mais pour autant, je me devais d'être tout aussi concentrée, et liée à la Force, présente à cette énergie dont je ne devais jamais m'éloigner, qui me nourrissait, me grandissait, et pour laquelle je devais fournir de grands efforts, surtout sur moi-même. Je devais prouver que j'en étais capable.

Comme prévue, j'avais passée toute la matinée dans une salle dédiée à la méditation, avec d'autres novices, plongée dans ce difficile exercice, en tout cas difficile pour moi, mais que je m'obligeai à suivre avec une grande rigueur, pour progresser. Fort heureusement, la matinée fut très calme, propice à la concentration, et à la Force, mes partenaires de méditation semblaient tout aussi dévoué à l'exercice, certains d'entre eux peut-être participeraient à l'entrainement de cet après-midi et partageaient le même état de nervosité qui pouvait être le mien à cet idée, ou du moins un état proche, et le sentiment de la nécessité de faire de son mieux pour être un bon Jedi. J'étais parvenue à me maintenir dans un état relativement calme, bannissant de moi les mauvaises images et sentiments de cette nuit, ainsi que ceux qui m'habitaient le plus souvent. Grâce à l'aide de Lenia Séry l'autre jour, j'avais eu le sentiment de progresser, et je lui étais vraiment reconnaissante pour l'aide et le soutien qu'elle m'avait apporté. Je me focalisai sur ce qu'elle m'avait appris, ainsi que sur l'enseignement qui m'avait été donné en la matière, pour garder ce lien complexe avec la Force, et m'imprégner de sa lumière.

Malheureusement l'heure du déjeuner vint bien vite, et avec elle mon angoisse face au Grand Maitre, il n'y avait pas vraiment de raison que ça se passe mal, et elle était là pour nous entrainer, pour qu'on évolue, pas pour nous causer souci… Mais j'étais petite et impressionnable. Et on ne me laissait que rarement oublier le fait que j'étais une gamine… C'est un peu anxieuse que j'avalai rapidement un déjeuner léger, ces temps-ci, sans trop y faire attention, je mangeai peu, le stress sans doute. Avant de me diriger vers la salle dédiée au cours de cet après-midi où nous serions quelques novices et padawans rassemblés. J'espérai que Lenia serait là, même si elle préférerait peut-être plutôt rester près d'élèves un peu plus de son âge, encore une fois j'étais consciente que j'étais petite, mais au moins quelque part sa présence amicale me rassurerait. Lorsque j'arrivai devant la salle j'étais en avance, comme toujours avant ce genre de cours, et il n'y avait encore que très peu d'apprenties, mais ceux-ci ne tardèrent pas à arriver et nous entrâmes ensemble dans la salle où le Grand Maitre nous attendait. Comme cela arrivait souvent, j'étais une des plus petites novices, tout le monde me dépassait, et personne ne semblait se rendre compte que j'étais là, et pire encore, j'étais la plus petite des novices ou padawans qui comme moi avaient une dizaines d'années.

Je poussai un soupir, puis essayai de me recentrer et de m'apaiser, pour retrouver mon calme. Je regardai autour de moi, cherchant une tête amicale, mais de là où j'étais, j'avais essentiellement vu sur les dos qui me cachaient la vue du reste de la salle. Je me résignai, puis me frayant un passage vers l'avant, saluai humblement, et je dois l'avouer avec quelques touches de ma timidité maladive, le Grand Maitre Eleanor Yunstar. Après quoi surgit de nulle part le visage semblant un peu fatigué et préoccupé de mon amie qui m'adressa un sourire chaleureux après avoir à son tour salué notre professeur. Sur son ordre nous nous assîmes devant elle, et j'étais parvenue à être assez prêt pour ne pas être cachée par des plus grands que moi, chose que je détestai durant les cours, parce que ça m'empêchait de bien voir. Je me concentrais, attentive, studieuse, et tout mon esprit dirigé vers le moment présent, l'entrainement qu'allait nous donner le Grand Maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Ven 12 Oct - 7:10

    Eleanor observa un peu tous les élèves qui se trouvaient devant elle, ils étaient d'âges et de constituions différents, cela rendait les possibilités assez élevées en terme de travail car au moins elle pourrait mélanger un peu tout le monde pour permettre à ceux qui avaient plus d'aisance d'aider ceux qui en avaient le moins lors des exercices en situation de duel. Eleanor avait souvent confié l'entraînement des jeunes apprentis à des Maîtres du Conseil ces derniers temps car elle devait être présente sur le devant de la scène du conflit galactique opposant la République et l'Empire.

    Elle mit directement les choses en marche pour que le cour commence et elle passa directement aux choses sérieuses en donnant les premières consignes.


    « Bien! Nous allons commencer par des exercices physiques apportant force, souplesse, équilibre, agilité et endurance. Vous vous placerez par deux pour certains exercices autrement ça sera seul. Répartissez-vous pour avoir le maximum d'amplitude!
    J'ajoute que durant l'entraînement physique, tant que je ne le dis pas vous n'avez pas le droit de faire usage de la Force.
    »


    Eleanor fit signe au apprentis de se placer et attendit tranquillement, elle n'avait pas précisé qu'elle ne voulait pas voir de groupe former entre amis pour bavarder car cela elle l'imposait toujours, dans une salle d'entraînement c'était le silence complet, les seuls bruits qui devaient être entendu était ceux de l'effort, les autres étaient inutiles ou dispensés par le Maître de l'exercice en l'occurrence Eleanor dans le cas présent. Elle resta tranquillement devant les jeunes car pour commencer elle serait le modèle ainsi que celle qui donnerait les mouvements à effectuer, ensuite elle observerait un peu comment les élèves exécutait les mouvements.

    Une fois les élèves placés elle commença l'échauffement par quelques mouvements simples du corps et des membres pour que les muscles soient bien chauds, les Jedi devaient certes êtres capables à tout très rapidement et sans échauffement mais pour les jeunes le départ était avant tout de leur faire travailler la souplesse et la résistance musculaire et cela passait par de solides séances d'échauffement pour que le corps se forme et progresse tranquillement et selon le rythme de chacun. Elle fit travailler les poignets et ensuite elle en position du cavalier, position assez inconfortable pour les gens peu entraînés toutefois au final c'était un exercice excellent à la fois pour les jambes, les abdominaux ainsi que la manière de tenir son corps.


    « Le corps se maîtrise comme on apprend à écrire! Si vous n'apprenez pas à l'utiliser il est inutile, la douleur doit donc passer par là pour forger les muscles et les apprendre à réagir en toutes circonstances. »

    Elle restait dans cette position comme si de rien n'était et sans trembler comme certain élève dont la position commençait déjà à gêner.

    « Restez dans cette position et répondez à cette question : A votre avis quel est le meilleur moyen de lutter contre la douleur et d'entraîner le corps à réagir comme il faut sans jamais se sentir en mauvaise posture? »

    Eleanor restait toujours en position et regardait les élèves tut en écoutant les réponses qu'on donnait alors que certain essayait tant bien que mal de réfléchir à la question tout en maintenant leur corps en position du cavalier. Eleanor se redressa mais elle fit signe aux élèves de rester en position, elle passa dans les rangs pour aller positionner certains apprentis et les faire se tenir dos droit, jambes écartés et fléchis afin que tout le corps travail.

    Elle alla derrière une jeune Padawan de quinze ans et la positionna mieux pour qu'elle ait le dos bien droit, évidemment cela imposa un poids supplémentaire sur ses jambes et donc rendit l'exercice plus difficile.


    « Maintenez le dos bien droit et parallèle à vos jambes! Détendez les muscles au maximum pour laisser le sang s'écouler! »

    Eleanor avait fait exprès de donner partiellement la réponse à sa question, du moins elle avait aiguillé un peu la réflexion de ses élèves, elle aimait bien leur poser des questions qui comme ça pouvaient sembler anodines mais qui étrangement posait souvent des soucis au niveau de la réponse.

    Également si elle avait interdit le fait d'utiliser la Force pour certains exercices c'était pour éviter que la Force soit le support du corps, car le Jedi n'était pas là pour se reposer sur la Force et ainsi délaisser un entraînement physique basique, cela était souvent souvent source d'erreur et la plus célèbre avait été lors de la Bataille de Géonosis où les Jedi mené par Maître Windu avaient tenté de délivrer Obi-Wan Kenobi et son apprenti, les Jedi étant pour la plupart des pratiquants de la Forme 06 - Niman, cela avait été un inconvénients pour eux et au final leur faible constitution avait eu raison d'eux au terme du combat prolongé qu'il avait dû soutenir. Eleanor ne souhaitait pas voir cela se reproduire et en ces temps de conflits elle souhaitait voir les jeunes membres de l'Ordre formé à toutes éventualités pour que si un jour ils soient confrontés à la guerre ils soient tous en mesure de combattre un maximum de temps et ainsi de sauver le plus de vies possible.

    La Jedi observa attentivement l'apprenti de Maître Greystone, elle avait à plusieurs reprises entendu parlé d'elle, c'était un esprit brillant mais niveau force physique et endurance ce n'était pas encore ça, c'était d'ailleurs suite cette conversation avec maître Greystone qu'Eleanor avait décidé de la voir en cour pour ce faire une idée d'elle-même car dernièrement elle laissait plus les cours aux Maîtres d'armes.


    « Concentrez-vous! Apprenez à votre corps à résister, si vous sentez que vous ne pouvez plus tenir remettez vous en position normal le temps que la douleur s'estompe et remettez-vous en position! »

    L'entraînement était dur et la Jedi le savait seulement elle ne voulait pas voir des entraînements simples, c'était un Maître pointilleux et exigeant, elle voulait le meilleur de ses élèves sans les pousser au Côté Obscur, elle suivait la même voie que Maître Yoda et Maître Windu sur ce genre d'entraînements et de positions vis-à-vis des apprentis.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Ven 12 Oct - 16:38

Citation :
« Bien! Nous allons commencer par des exercices physiques apportant force, souplesse, équilibre, agilité et endurance. Vous vous placerez par deux pour certains exercices autrement ça sera seul. Répartissez-vous pour avoir le maximum d'amplitude ! J'ajoute que durant l'entraînement physique, tant que je ne le dis pas vous n'avez pas le droit de faire usage de la Force. »

Cela fait un moment en effet que cela n'avait pas été le Grand Maître Yunstar qui s'était occupée de nous enseigner les leçons, un bon nombre de cours il me semble. Cependant, il est impossible d'oublier ses leçons tant je me rappelle qu'elles étaient très exigeantes et épuisantes au possible ! Décidément, c'est vraiment mon jour de chance :sad: . Mais je prends place, assise, et l'écoute avec le plus d'attention que me le permettent ma fatigue cumulée à un certain blasement envers ce cours et les non-progrès de ces derniers temps qui l'ont cheminé me concernant. Respectueuse des consignes, je ne parle pas à mon amie, mais lui offre une ombre de sourire complice concernant les exercices en binomes, même si je me doute que pour le duel nous ne serons pas dans la même équipe, au vu de notre différence d'âges d'une demie dizaine d'années et du fait qu'elle soit encore initiée et que je sois padawan désormais, donc avec bien plus d'expérience, mais surtout d'exigences que Niru. Même si je dois admettre que cette dernière est plutôt bonne pour son âge en escrime, je me souviens avec plaisir de notre duel d'entraînement dans les jardins du parc...

Ouh là je me déconcentre, Leny reviens sur le cours, tu t'évades dans tes nuées et autres nuages si lointains que seuls les fils discontinues et sans de la pensée peuvent tisser. Bon... donc des exercices d'échauffement ? Jusque là cela ne change pas trop du quotidien, maintenant plus qu'à attendre la connaissance de leur nature... bon résumons, je suis en net désavantage, bien que je masque mon manque de confiance justifié à mes yeux derrière une façade faciale des plus calmes et paisibles, grimaçant en mon esprit alors que je songe avec une certaine amertume blasée :

"Bon mes seuls points forts sont la souplesse et l'agilité. L'équilibre, pas sur la durée, mais sur le court terme je peux être passable. Par contre la force et l'endurance... je ne sais pas pourquoi mais je sens que je vais encore me ridiculiser à cette session... je DETESTE ces cours... mais j'ai promis... j'ai promis à Maître Greystone, je donnerais du mien aussi..."

Suivant les consignes du cours, je prends de la distance vis à vis de Niru, constatant avec tristesse que nombre de mes camarades laissent plus d'espace que nécessaire entre eux et moi, comme s'ils savaient d'avance que j'allais me rater lamentablement à la longue, comme je savais si bien le faire. Mes lèvres se serrèrent, se tordent légèrement tant je suis mal à l'aise. Je n'ai pas envie que ce crétinus de Padawan railleur se moque de moi. J'en ai assez des moqueries. Je ne veux pas plus me ridiculiser devant Niru, devant Maître Yunstar. Je ne veux plus me faire moquer par les autres, je n'ai pas envie de faire honte à Maître Greystone, surtout que certaines personnes se demandent pourquoi il m'a choisie, et réciproquement pourquoi j'ai accepté, prenant en considération les rumeurs qui couraient respectivement sur l'un et l'autre tout autour de nous. Je vais leur montrer que je ne suis plus la fragile fleur sans parfum, je ne suis plus le camélias dont on se moque pour sa fragilité et son manque de personnalité. Non. Je vais dresser mes épines, je vais me battre. Cela prendra le temps que cela prendre, les efforts que cela prendra, mais je veux croire que j'y parviendrais. Surtout maintenant qu'un Maître - et pas n'importe lequel - s'est intéressé à mon cas, a accepté de me prendre en apprentissage, de prendre connaissance de mon existence au milieu de ce troupeau d'initiés en quête de maîtres libres pour les prendre... je... ah pas droit à la Force, c'était couru d'avance mais cela ne me rassure pas vraiment pour être franche. Je suis précisément des cas qui reposent plus sur leur maîtrise des voies de la Force plus que des défaillances de leur corps, ou de leur corps tout court. Mais je suis nulle, je suis plus une intellectuelle qu'une guerrière, plus une penseuse qu'une escrimeuse... mais je... je veux devenir Chevalier Jedi ! Je veux poursuivre mes rêves ! Même si je...

Citation :
« Le corps se maîtrise comme on apprend à écrire ! Si vous n'apprenez pas à l'utiliser il est inutile, la douleur doit donc passer par là pour forger les muscles et les apprendre à réagir en toutes circonstances. »

C'est si dur ! Je déteste cet exercice ! Je hais cette matière ! Je dois avoir l'air ridicule, ou du moins je sais que dans quelques couples de minutes je vais l'être ! J'ai peur du ridicule, j'ai horreur du ridicule ! Je hais de me savoir si faillible alors qu'il ne faudrait plus que je le sois si je veux un jour espérer pouvoir accompagner mon Maître en missions et lui être d'une véritable aide ! Allez, courage... pas la Force, pas utiliser la Force... s'installer, se poser dans la posture demandée... les premières minutes ça va, je suis assez souple, mais plus l'exercice se prolonge plus je sens mes jambes trembler de sous mon tronc corporel, je sens la sueur annoncer sa venue prochaine dans la position des plus inconfortables, je sens ma présence trop rare d'abdominaux se tendre, les traits de mon visage se crispent, mais fièrement j'essaye de tenir. Mais mon corps... mon corps est si défaillant, si imparfait ! Si frêle, si fragile, si limité par nature qu'il n'attise que les moqueries de mes pairs ! Cela fait des années que j'essaye de l'entraîner, ce maudit corps, des années qu'il me résiste et qu'il me joue des vilains tours ! Je hais ce corps, je hais mon corps, je hais ma faiblesse ! Tiens bon, tiens bon, concentre toi sur les paroles de Maître Yunstar... je sens déjà mon corps commencer à vaciller, à hésiter dans la conservation de la position d'exercice. Je ne tiendrais pas, je sens que je ne vais pas tenir, je vais forcément me rater quelque part, je vais forcément... forcément...

Citation :
« Restez dans cette position et répondez à cette question : A votre avis quel est le meilleur moyen de lutter contre la douleur et d'entraîner le corps à réagir comme il faut sans jamais se sentir en mauvaise posture ? ... Maintenez le dos bien droit et parallèle à vos jambes! Détendez les muscles au maximum pour laisser le sang s'écouler! »

Evidemment, dès que je sens que je commence à faillir et que j'ai envie d'abandonner, il faut forcément que Maître Yunstar passe dans les rangs et corrige les positions de mes pairs. Alors cela me force à me redresser, à essayer de faire de même, bien que mon visage soit légèrement coloré par l'effort demandé. J'essaye de réfléchir tout en maintenant la position de mon mieux - ce n'est pas parfait, loin de là - avant d'hasarder une réponse quand même un peu réfléchie, la voix plus hésitante et plus douce que d'ordinaire dans cette matière qui est loin d'être mon point fort au niveau de ma formation, une fois que la parole me fut accordée bien entendu :

- ... hmm... en répartissant l'effort dans le corps, essayant de ne pas trop se crisper, de se détendre un peu plus ? En se redressant pour essayer de regagner le point de gravité naturel du corps pour se sentir plus en équilibre et se faciliter la tâche, tout en veillant à garder une bonne respiration, Maître Yunstar ?


Je ne suis pas sûre de moi, mais il me semble l'avoir lu ou entendu quelque part, que cela vienne d'un holo-livre, d'un professeur passé ou de l'un des rares entraînements que nous avons eu le temps d'expérimenter avec mon nouveau Maître. En tout cas, cette question me rappelle une situation passée. Se faciliter la tâche, chercher la facilité dans les situations complexes... qui m'en avait parlé... était-ce plus ancien que cela encore ? J'espère néanmoins que je ne vais pas trop me planter... je n'aime pas me tromper... oh là là, je sens que je vais encore me tromper.... que je vais faillir... je sens la panique me gagner quelque peu bien que je la refoule de mon mieux.

Citation :
« Concentrez-vous! Apprenez à votre corps à résister, si vous sentez que vous ne pouvez plus tenir remettez vous en position normale le temps que la douleur s'estompe et remettez-vous en position! »

J'essaye de tenir quelques minutes supplémentaires, mais quelques secondes après la douleur à la fois dorsale et abdominale prend le dessus sur ma volonté, et j'ai honte de l'admettre, mais mon corps me lâche juste à ce moment. Retenant entre mes dents des protestations de douleur silencieuses, je regarde avec, je l'avoue, une certaine envie mais dominée par l'admiration mes camarades tellement plus doués. Des fois, je leur donnerais volontiers une grande part de mes connaissances pour avoir ne serait-ce qu'une once de leurs talents... tiens, même Niru y parvient mieux ! Je souris doucement dans sa direction. Je suis heureuse pour elle qu'elle s'en sorte mieux que moi. Etant revenue en position normale quelques minutes pour reprendre mon souffle et contenir petit à petit la sensation de douleur, un instinct bizarre influencé par ma fierté blessée de fille de Dantooine m'oblige à me remettre de mon mieux, bien que de manière très vacillante, dans la position. Je sens le regard de Maître Yunstar me surveiller par moment un peu plus que mes collègues. C'est si intimidant... Embarassed je me sens aussi peu à mon aise et bredouille à l'instar de cet échec vis à vis du chasseur de prime et de sa cible que je n'ai pu protéger ou du moins emmener au poste de police pour répondre plus justement de ses crimes, aussi gênée que quand j'ai croisé le chevalier Jedi Ewan Kharr dans les couloirs de nuit, m'étant foulée la cheville. Autant que lorsque Maître Greystone m'avait surprise endormie dans les Archives, et avait attendu avec patience mon éveil pour m'inviter gentiment à me réveiller. Maître Greystone... je reprends courage en pensant à lui, à la promesse que j'avais faîte, et redouble d'efforts pour essayer tant bien que mal d'améliorer un peu le désastre ambulant que je suis en exercices physiques. Fierté oblige. Parole donnée oblige. Je refuse l'impuissance. Je n'ai pas le droit d'abandonner, je ne l'ai jamais que ce soit à l'orphelinat ou au Temple, et là encore moins ! Mais je sens que je vais m'effondrer dans les prochaines minutes si l'exercice ne cesse pas bientôt... j'ai tant de mal... mon corps est un tel handicap pour moi... si fragile, si vite fatigué, si vite malmené, si vite cassé... j'ai honte de mon corps.... j'ai honte d'être si limitée... je n'ai même pas l'honneur d'être le fade camélias, je ne suis que le passager coquelicot dont les pétales se détachent et s'effondrent à la merci du moindre vent qui souffle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Sam 13 Oct - 1:21

« Bien! Nous allons commencer par des exercices physiques apportant force, souplesse, équilibre, agilité et endurance. Vous vous placerez par deux pour certains exercices autrement ça sera seul. Répartissez-vous pour avoir le maximum d'amplitude!
J'ajoute que durant l'entraînement physique, tant que je ne le dis pas vous n'avez pas le droit de faire usage de la Force. »


Voila qui n'était pas pour me déplaire. Je connaissais la grande rigueur, le pointilleux, et la difficulté des entrainements du Grand Maitre Yunstar, mais j'étais partie prenante d'une telle discipline dans les exercices physiques, je m'entrainais très dur tous les jours, et il était très important pour moi d'exceller dans le domaine du combat. Un coup d'œil à Lenia m'apprit que nous avions eu la même idée pour les exercices en duo, ce qui me rassure un peu quelque part, parce que vu le nombre d'initiés et le padawan qui sont beaucoup plus grands que moi je suis un peu rassurée d'être avec mon amie. Mais malheureusement je doute que nous puissions faire l'entrainement au sabre ensemble, c'est une padawan, et elle est plus âgée, elle a cinq ans de plus que moi, ce n'est pas rien, et même si j'avais bien appréciée notre entrainement de l'autre jour, il est peu probable que nous ayons le droit de nous battre ensemble en cours. Je restai silencieuse en tout cas, respectant les règles, et me concentrai sur l'exercice. Ne pas faire usage de la Force, voila qui me convenait parfaitement, j'étais anxieuse rien qu'à l'idée de devoir m'en servir, surtout devant un Grand Maitre, je me serai ridiculisée. Comme demandé nous nous répartîmes de façon assez espacé pour commencer les échauffements, je remarquai la façon qu'avait les autres élèves de s'éloigner de Lenia, formant comme une bulle de vide autour d'elle. Le Grand Maitre commença à accomplir les gestes que nous devions reproduire, je n'avais pas encore fait d'exercices physiques aujourd'hui, et cet entrainement était le bienvenue pour réactiver mon corps pour l'effort. Je restai concentrée, le corps détendu et présent, mes muscles se réchauffaient peu à peu, tandis que je suivais l'entrainement, et je me doutai que cela n'était qu'un début. Preuve en fut lorsque notre professeur prit une position cavalière que nous dûmes tous reproduire, cette position fort inconfortable pour un corps qui n'avait pas l'habitude pouvait facilement présenter quelques difficultés à tenir sur la longueur. J'étudiai bien la position qu'elle prenait afin de faire le minimum d'erreur, je laissai mon corps détendu et souple, malgré le travail important qu'allait demander la position sur mes muscles, je me concentrai sur mon corps, et laissai la douleur couler en moi, sans y attacher trop d'importance.

« Le corps se maîtrise comme on apprend à écrire! Si vous n'apprenez pas à l'utiliser il est inutile, la douleur doit donc passer par là pour forger les muscles et les apprendre à réagir en toutes circonstances. »

La douleur n'était peut-être pas une condition inhérente à une bonne condition physique, en tout cas à mes yeux, mais il est vrai que l'effort demandait un certain dépassement de soi qui pouvait passer par la souffrance. Je me souvenais des positions que je pouvais garder durant des heures afin de m'assouplir quand je m'entrainai par le passé, j'étais passé par la douleur, j'y passerai encore, mais ce qui me semblait important c'était de se dépasser pour s'améliorer. J'étais d'accord cependant avec la maitrise du corps, c'était important, j'avais été très jeune initiée au arts martiaux sur ma planète natale, et je ne me voyais pas vivre sans cette philosophie là, qui touchait à la fois l'esprit et le corps. J'étais encore jeune, j'avais beaucoup à apprendre, mais comparé à d'autres à qui ce n'était pas la spécialité depuis toujours, j'avais développé une souplesse et une connaissance du combat que je ne cessais d'améliorer on en suivant les enseignements. Je savais utiliser mon corps, pas parfaitement évidemment, j'avais toute ma vie pour devenir meilleur.

« Restez dans cette position et répondez à cette question : A votre avis quel est le meilleur moyen de lutter contre la douleur et d'entraîner le corps à réagir comme il faut sans jamais se sentir en mauvaise posture? »

J'ignorai depuis combien de temps nous étions ainsi dans cette position, je n'avais pas trop mal, je ressentais un échauffement assez fort des muscles, mais je l'associai plus au travail et à l'effort du corps, plutôt qu'à de la souffrance, ou du moins j'avais appris à faire avec la douleur, sinon comment suivre un entrainement de haut niveau si on se met à pleurnicher parce que ça tire un peu au bout de deux minutes ? Je faisais bien attention à ma position, je devais rester bien dans mon centre de gravité, je sentais tout mon poids peser sur mes jambes, heureusement que j'étais musclée sinon je commencerai à avoir du mal à tenir, mais ma constitution légère n'allait peut-être pas apprécier ça très longtemps encore. Autour de moi par contre c'était l'enfer, je n'y prêtai cependant pas trop attention, tâchant de rester bien concentrée sur l'exercice. Je me focalisai donc sur la question du Grand Maitre cherchant à y répondre. La douleur de l'effort, à moins d'avoir fait un mauvais mouvement ou d'avoir mal accomplie un exercice, n'était pas à prendre comme un mal, mais comme le signe que le corps travail, et s'améliore. Plus on s'entraine, plus on est fort, résistant, souple, et moins on ressent de douleur. Et pour ne pas faire d'erreur, rien de mieux que de bien rester concentré, d'accomplir l'exercice avec une grande attention, en suivant son professeur pour ne pas se tromper, et en étant bien présent à son corps et à ce que l'on faisait. Il fallait aussi bien connaitre son corps, le centre de gravité par exemple était quelque chose de très important, qu'il fallait respecter, en restant bien dans son centre de gravité on s'assurait de rester en équilibre, l'effort était moins douloureux, le poids était bien réparti, parce que l'on se tenait bien. Une autre chose aussi très important était la respiration, calme, lente, profonde, à un rythme régulier, elle permettait au corps de se détendre, au sang de mieux circuler, et l'on pouvait aussi se concentrer dessus pour ne pas se laisser distraire, ou déstabilisé.

« Maintenez le dos bien droit et parallèle à vos jambes! Détendez les muscles au maximum pour laisser le sang s'écouler! »

Je vérifiai que ma posture était bonne tandis que le Grand Maitre ayant quitté la sienne, au grand damne de certains élèves qui semblaient souffrir le martyre, passait dans les rangs pour corriger la position. Nous répondions tous un à par un à sa question, et j'y répondis à mon tour lorsque la parole me fut accordée.

- Il faut entrainer notre corps, accepter la douleur de l'effort, rester concentré. bien connaitre son corps et respecter notre centre de gravité… Utiliser la respiration, rester détendu… Grand Maitre..

En parlant de respiration, si je n'avais pas eu trop de mal à parler, cela venait d'un peu troubler mon rythme très régulier. Je me tus et me concentrai, apaisant de nouveau mon souffle, pour détendre mon corps. Je ne tremblai pas, même si ça commençait à sérieusement tirer, brûler, chauffer… Mais ça va, je pouvais tenir, je pouvais faire ça, je surmontai les obstacles, ce n'était pas un peu de douleur qui allait me faire peur hein ? En tout cas j'avais encore de la marge avant de craquer, et je refusais ça de toute façon, ce n'était pas acceptable. Si seulement je pouvais avoir la même volonté quand il s'agissait de la Force…

« Concentrez-vous! Apprenez à votre corps à résister, si vous sentez que vous ne pouvez plus tenir remettez vous en position normal le temps que la douleur s'estompe et remettez-vous en position! »

Le Grand Maitre s'était arrêté devant Lenia pour la corriger, la pauvre, elle avait l'air de franchement souffrir. J'espérai au moins pour elle que ça n'allait pas s'éterniser encore trop longtemps. Peut-être devrais-je à l'occasion lui conseiller les arts martiaux, c'est une pratique vraiment bonne pour le corps, où l'on peut commencer en douceur pour ceux qui ont plus de mal. Depuis le temps que j'en pratiquais, je voyais tout ce que ça avait pu m'apporter. Certains craquèrent lorsque le Grand Maitre nous accorda de nous délivrer pour un temps de la position si elle était trop dur à supporter. Je pouvais encore tenir, mais je commençai à avoir les joues bien rouges. Je vis Lenia tenter de résister, puis craquer finalement, elle avait vraiment pas l'air bien. Mais elle ne demeura ainsi que quelques instants, avant de reprendre malgré tout la position. Elle avait une sacré volonté et force de caractère elle aussi, elle y arriverait, parce qu'elle le voulait vraiment et s'entrainait dur pour ça, elle en était capable. Et ce qu'elle avait de difficultés, elle le compensait largement par ses talents, comme son intelligence et la maitrise de la Force. Je me recentrai sur moi-même, tendis qu'après être passé près de Lenia, Le Grand Maitre arrivait vers là où j'étais. Je fermai les yeux un instant, pour me concentrer plus profondément, ralentissant légèrement ma respiration, détendant ainsi un peu plus mes muscles qui brulaient. Je commençai à avoir franchement mal quand même, et je ne savais pas pendant encore combien de temps ma motivation et ma condition physique pourrait me permettre de tenir. J'étais forte, souple, et douée pour ça, mais à la hauteur d'une petite fille de 10 ans cependant. Et même si je ne voulais pas l'accepter, j'étais encore fragile. J'avais rouvert les yeux, et regardais droit devant moi, d'un regard déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Lun 15 Oct - 6:58

    En passant dans les rangs Eleanor sentait que chez certain apprenti l'exercice n'était pas trop compliqué ou du moins l'était moins que pour d'autre, il était évident que chacun avait ses points forts et faibles, toutefois il fallait contribuer à ce que les points faibles ne soient pas toujours la raison d'un échec. Elle écouta les différentes réponses que données par les apprentis, chacun avait du bon et du moins bon toutefois tous étaient proches de ce qu'elle attendait avant tout. La Padawan de Maître Greystone ainsi qu'une jeune apprentie donnèrent en fin de réponses le point particulier qu'Eleanor souhaitait entendre et elle enchaîna dessus.

    « La respiration est le point clé de tout! Que vous parliez du centre de gravité est une bonne chose toutefois celui-ci n'est pas toujours respecté et vous en aurez la preuve sur l'exercice suivant! »

    Elle fit signe aux apprentis de se remettre debout normalement puis elle leur fit signe de se placer en ligne à un bout de la pièce. Toutefois avant de commencer l'exercice elle tenait à leur expliquer quelque-chose qu'elle avait ressentie durant l'exercice précédent.

    « Avant que nous enchaînions sur la suite je vais rappeler une règle fondamentale de l'Ordre : la haine envers autrui ou soi-même ne doit pas exister! Ce n'est pas en se haïssant qu'on arrive à quelque-chose de vraiment construit! Tout on contraire c'est en ayant une démarche intelligente et sage que l'on surmonte ses faiblesses!
    Prenons un exemple : vous devez franchir un champ de force rapidement or celui ne s'ouvre qu'à intervalle de temps régulier et il vient de se refermer avant que vous passiez. Ce n'est pas en haïssant ce champ de force que vous le traverserez ou résoudrez plus vite vos problèmes!
    »


    Elle marqua une pause puis elle reprit tranquillement son explication et aussi ses consignes pour la suite de l'entraînement.

    « Je ne veux plus sentir de haine venant de certaines personnes durant le cour! Vous devez être capable de vous contrôler que vous soyez Padawan ou apprenti! Pensez à cela! »

    Eleanor disait cela car la haine envers soi-même sur le fait d'échouer était une démarche négative apportant au final rien de bon, c'était un cercle vicieux car avant même de commencer on pensait ne pas pouvoir réussir et l'esprit n'étant pas en accord avec les mouvements du corps alors l'échec tombait souvent, ce qui entraînait un renforcement de la haine et ainsi de suite. Cet engrenage devenait vite infernal et pouvait aller jusqu'à se croire inférieur et au final devenir vulnérable pour des personnes sachant exploité les doutes comme les Sith qui depuis des millénaires avaient maintes fois prouvés qu'ils étaient les champions dans l'art de faire naître le doute et l'interrogation sur des bases fondamentales. Eleanor ne voulait pas voir cela et dans ses cours elle était strict là-dessus, elle profitait du fait de poursuivre l'entraînement pour obliger les esprits de ses élèves à se calmer et à être en paix, cela n'était pas toujours simple, mais apportait de bons résultats. Par politesse et ne voulant pas donner des noms directement Eleanor avait donné ses consignes de manières anonymes pour que les concernés par ses paroles soient en mesure de corriger leurs émotions, bien-sûr elle avait aussi ajouté cela pour tous les autres exercices qu'ils soient mentaux ou physique.

    Pour l'exercice suivant Eleanor se plaça avec ses élèves et fit la longueur de la salle en roulade avant enchaînant l'épaule droite et l'épaule gauche comme point de démarrage de sa roulade, cela assurait fluidité, continuité, équilibre et harmonie du corps. Une fois arrivé au bout de la salle elle revint vers ses élèves en marchant tout en leur expliquant l'exercice qu'ils avaient déjà tous compris, toutefois elle souhaitait expliquer en quoi il était important dans le principe de la respiration.


    « La roulade est une pratique à la fois physique et excellente pour le travail de la respiration car si vous ne respirez pas comme il faut vous verrez des petites étoiles. Essayez durant le mouvement de ne pas perdre l'équilibre et aller à votre rythme! »

    Elle leur fit signe d'y aller deux par deux en parallèle, elle se plaça sur le côté pour observer les mouvements de chacun des apprentis. Chez certain ce n'était pas mauvais dans le mouvement même si quand ils arrivaient au bout elle voyait clairement qu'il avait un peu le tournis signe que malgré la respiration le corps n'était pas encore habitué, toutefois après avoir bien travaillé là-dessus ça ira mieux pour tout le monde. Également elle faisait très attention à la sensation qu'éprouvait les élèves, elle était capable d'isoler certains ressentis qui pour des jeunes apprentis étaient fort simple à isoler pour des Jedi expérimentés.

    Dans cet exercice le centre de gravité n'était respecté et en cela justement on pouvait voir que tout reposait sur la respiration, Eleanor lançait de temps à autre des regards à la file d'apprentis qui attendaient pour passer quand l'un d'eux échouait car elle ne voulait pas entendre le moindre son désobligeant, elle avait déjà imposé le silence mais elle était encore plus intransigeante quand elle entendait une moquerie et elle ne ratait jamais l'apprenti qui avait fait ça. Elle était pour la plaisanterie de temps en temps mais quand il s'agissait de rire de l'échec de quelqu'un s'était totalement interdit, elle n'hésitait pas à faire sortir du cour l'apprenti en question et celui-ci aurait une conversation avec elle juste après.

    Elle continua son observation et ajouta tranquillement alors que certains élèves étaient en train de passer et que ceux-ci présentaient certaines difficultés.


    « Votre roulade ne doit pas être interrompue! C'est un mouvement continu qui assure un retour dans une position stable et qui vous remet directement dans le sens de la marche! Vous devez utiliser tout votre corps pour effectuer ce mouvement. »

    Elle alla se placer à côté d'un des élève en difficulté pour lui montrer étape par étape la manière de faire, partant debout elle s'accroupit puis un pied légèrement en retrait par rapport à l'autre, les mains posées au sol dans la même position que ses pieds et le regard devant elle. Elle bascula en avant pour que son corps s'enroule suivant l'axe qu'elle avait déterminé via sa main la plus en avant et elle retomba pile sur ses appuis prête à se remettre sur les pieds et partir pour un mouvement suivant qui pouvait être de toute nature.

    « Quand vous roulez, soufflez en même temps pour que votre corps soit bien alimenté ainsi vous ne serez pas déstabilisés lors de la fin de votre roulade. »

    Elle laissa passé l'apprenti qu'elle avait aidé et elle observa ensuite la Padawan de Maître Greystone, elle-aussi elle alla l'aider un peu en se positionnant à côté d'elle et lui donnant les gestes à faire et la respiration à avoir dans chaque mouvement.

    « Même si vous ne passez pas regarder bien comment je fais en regardant les gestes que Lenia ou moi-même effectuons! Même si au départ c'est un peu saccadé l'essentiel est de bien maîtriser les étapes et ainsi dans n'importe quelle situation vous pourrez le reproduire sans même avoir à réfléchir! Dans tous les cas aucune Forme au Sabre laser ne vous dispense de savoir faire cela! »

    Une fois le mouvement effectué et que Lenia eu elle-aussi effectué, Eleanor lui fit signe de se remettre en position et indiqua chaque point au niveau du corps qui devait être en contact avec le sol : omoplate dans le prolongement du bras guidant le mouvement, la diagonale du dos et la position des jambes et des pieds pour se remettre directement dans le sens de la marche : un genou au sol et au niveau de l'autre jambe le pied bien ancré au sol pour pouvoir se relever. Le mouvement ainsi effectué Eleanor salua la jeune Lenia en s'inclinant pour la remercier, car même si la Padawan n'avait pas réussie du premier coup au moins elle avait permis de servir de modèle aux autres pour une démonstration complète.

    « Vous me refaites deux fois la longueur de la pièce en roulade avant en tentant de mettre en application ce que je viens de montrer avec Lenia!
    Dés que vous avez terminé vous vous mettrez par deux et vous aller me faire les abdominaux, un travail et l'autre lui tiens les pieds pour que le travail soit efficace!
    »


    Elle fit signe au apprentis d'y aller, de son côté elle continua d'observer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Jeu 18 Oct - 8:49

Citation :
« La respiration est le point clé de tout ! Que vous parliez du centre de gravité est une bonne chose toutefois celui-ci n'est pas toujours respecté et vous en aurez la preuve sur l'exercice suivant! »

Au moins j'aurais eu raison une fois dans cette dure journée, où je suis fatiguée et moins sereine que d'ordinaire, nettement moins confiante que d'ordinaire puisque je ne suis pas bonne du tout dans cette matière, que j'endure plus que je ne profite des autres. Ma curiosité et ma soif d'apprendre si naturelles ne suffisent pas ici à me donner l'élan nécessaire pour dépasser cette difficulté, cet obstacle qui m'entrave singulièrement question progression. Le physique. Je sais que je ne devrais pas haïr mon corps, mais je suis tellement frustrée - je sais aussi que je ne devrais pas l'être, mais je ne peux m'empêcher de le ressentir quand je suis seule - de voir les autres avancer tellement plus vite, et moi rester à un niveau médiocre juste au dessus de celui de l'initié de base. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours considéré mon corps comme responsable, comme préjudice de tout, et cette mésestime naturelle de mes capacités physiques du à un complexe d'infériorité de base s'est enraciné en moi, profondément, et je sais que cela une des grosses épreuves que j'aurais à dépasser au cours de ma formation de pasawan, à défaut d'avoir pu, ou plutôt su, le faire en tant que Initiée....

Citation :
« Avant que nous enchaînions sur la suite je vais rappeler une règle fondamentale de l'Ordre : la haine envers autrui ou soi-même ne doit pas exister ! Ce n'est pas en se haïssant qu'on arrive à quelque-chose de vraiment construit! Tout on contraire c'est en ayant une démarche intelligente et sage que l'on surmonte ses faiblesses ! Prenons un exemple : vous devez franchir un champ de force rapidement or celui ne s'ouvre qu'à intervalle de temps régulier et il vient de se refermer avant que vous passiez. Ce n'est pas en haïssant ce champ de force que vous le traverserez ou résoudrez plus vite vos problèmes ! ... Je ne veux plus sentir de haine venant de certaines personnes durant le cour ! Vous devez être capable de vous contrôler que vous soyez Padawan ou apprenti ! Pensez à cela! »

Ce rappel à l'ordre sévère me prend totalement avec violence, bien que j'en sache la bonne raison d'être formulé. Prenant sur moi pour rester aussi stoïque que possible en dépit de ma gêne immense d'avoir eu ces pensées faillibles et surtout d'avoir été surprise de les avoir. Génial Lenia, tu as encore bien réussi ton objectif concernant ne pas te faire remarquer autrement que par des progrès. Plongeant complètement dans le calme Jedi pour ne pas rougir comme une tomate - je me savais principal concernée par la remarque, en dépit de la délicatesse de Maître Yunstar de ne pas me nommer directement. Une fois n'est pas coutume, je me retiens avec une assez bonne maîtrise la pensée de vouloir me sentir toute petite pour échapper à ce que je prends pour une humiliation, néanmoins nécessaire je le sais.

Surprise, et plus par réflexe que réelle intention de le faire, je dresse autour de mon esprit les boucliers que mon niveau de padawan douée sur le maniement de la Force me permet d'établir, mais je sais qu'ils ne seront que fétus de paille face à la curiosité d'un Maître Jedi si ce dernier était formellement décidé à lire mes pensées ou mes émotions. Je reste calme, faussement calme d'ailleurs, en apparence, mes yeux néanmoins légèrement baissés vers le sol, emplis de regret et de gêne profonde alors que j'écoute en silence la réprimande justifiée. Je comprends, je comprends complètement, même avec la mise en situation, mais j'ai encore bien du mal à penser positivement dans l'idée du progrès possible vis à vis de mon corps et de ses limites. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé ! Un nombre incalculable de fois, en méditant ou en m'exerçant seule - curieusement, quand Maître Greystone était là, je me sentais nettement plus confiante et moins dubitative vis à vis de mes capacités - j'ai bien essayé de penser ainsi, mais à chaque fois me reviennent à l'esprit mes échecs, le fait indéniable que je n'ai été prise que tardivement comme apprentie, presque trois ans après l'âge moyen, la fragilité naturelle de ma physionomie, et la seule vision plus positive que j'ai réussi à atteindre était la suivante : je sais que mon corps est limité par nature, c'est héréditaire, je ne peux rien faire contre cela et ce n'est pas en m'en plaignant en silence que je parviendrais à améliorer quoi que ce soit. Je ne sais même plus exactement depuis quand je me déprécie ainsi. Tout ce dont je me souviens, c'est cette voix des souvenirs issue qui me susurre en esprit : "Tu es faible et fragile, et tu le resteras à jamais, Leny..." Je sais que je ne devrais pas la croire, et pourtant elle me fait toujours un peu effet, du moins à mon inconscient, depuis douze ans que je l'entends susurrer ainsi en rêve, cette voix issue de mon inconscient et de ces souvenirs hélas inaccessibles... je murmure néanmoins dans un souffle presque inaudible et teinté tant de honte que de regrets sincères et contenus, baissant légèrement la tête dans un geste d'excuse très rapidement et discrètement esquissé :

- J'y veillerais, Maître Yunstar...

C'est alors qu'on passa à l'exercice de la roulade, un classique mains important à maîtriser. Mon humeur s'améliore singulièrement. Je connais bien cet exercice, c'est un des rares de ceux de catégorie physique dans lesquels je ne suis pas trop mauvaise en raison de ma souplesse naturelle. Bon par contre, le tenir aussi longtemps que le fait Maître Yunstar, je ne pense pas, peu endurante et disons que j'ai du mal à encaisser longtemps les chocs trop prononcés à la longue sur mon corps. Quand je suis en forme ou en combat, curieusement je n'ai pas trop de mal, c'est instinctif. Par contre quand je suis en exercice comme là, j'ai un peu plus de difficulté. En combat, je n'ai pas le temps de douter, ici... j'ai tout le temps pour le faire hélas... mais je compte bien rattraper ma gaffe précédente avec minutie...

Citation :
« La roulade est une pratique à la fois physique et excellente pour le travail de la respiration car si vous ne respirez pas comme il faut vous verrez des petites étoiles. Essayez durant le mouvement de ne pas perdre l'équilibre et aller à votre rythme ! »

Je souris légèrement à Niru alors que nous sommes invités à faire l'exercice deux à deux - je suis certaine qu'avec ses ondes positives, et aussi parce que je me sentirais "forcée" de penser positivement pour nous soutenir toutes les deux, j'aurais moins de peur à prendre des risques en dépit de mes faiblesses. Ainsi, quand nous sommes en parallèle, me souvenant de précédents cours, je me mets en position, inspire légèrement, avant de me lancer sans plus réfléchir, m'isolant dans une sorte de bulle pour oublier le reste, les autres, en dehors de Maître Yunstar, Niru et moi-même. Les premières roulades passent bien, mais je recommence à douter un moment et rate vers le milieu de la série, grimaçant légèrement comme l'une de mes épaules encaisse mal le choc, m'interrompant dans le geste alors que Niru passe devant. Je masse légèrement mon épaule avant de repartir, déterminée à terminer aussi bien que je le puisse cette série. Une fois finie, je souffle doucement, écoutant les conseils que prodigue Maître Yunstar aux autres, sachant qu'ils pourraient m'être utiles, tout en me préparant à la prochaine série, listant mentalement l'erreur que j'aurais pu faire tout à l'heure...

Citation :
« Votre roulade ne doit pas être interrompue! C'est un mouvement continu qui assure un retour dans une position stable et qui vous remet directement dans le sens de la marche ! ... Vous devez utiliser tout votre corps pour effectuer ce mouvement. Quand vous roulez, soufflez en même temps pour que votre corps soit bien alimenté ainsi vous ne serez pas déstabilisés lors de la fin de votre roulade »

C'est bientôt de nouveau notre tour, je constate. Je prends en note les conseils prodigués, me jurant cette fois de me concentrer sur eux, seulement sur eux et sur l'exercice m'étant demandé, de plus autoriser le doute de s'insuffler dans mon esprit. Déterminée, j'arrive à l'accepter et le repousser comme la technique Jedi le préconise, tout de suite nettement plus sereine qu'en début de cours. Je regarde l'initiée passer devant moi, avant de croiser le regard de Maître Yunstar. C'est mon tour on dirait. Elle nous prend en individuel ? Je ne sais pas, ce n'est pas important. Je me mets en position, concentrée, et mon premier départ est, comme d'ordinaire en cours, un peu maladroit et bancal, de nouveau l'épaule droite qui encaisse. N'allant pas cette fois dans une pensée négative, j'écoute avec attention les petites corrections et conseils délivrés par Maître Yunstar, et approuve d'un léger geste de la tête comme quoi j'ai entendu et bien retenu. Que je vais essayer de... non que je VAIS faire mieux. Je ne compte pas rester aussi limitée éternellement, je veux progresser, même si mon rythme est plus lent en cette matière que les autres.

Citation :
« Même si vous ne passez pas regardez bien comment je fais en regardant les gestes que Lenia ou moi-même effectuons ! Même si au départ c'est un peu saccadé l'essentiel est de bien maîtriser les étapes et ainsi dans n'importe quelle situation vous pourrez le reproduire sans même avoir à réfléchir! Dans tous les cas aucune Forme au Sabre laser ne vous dispense de savoir faire cela! »

Oui. Apprendre en observant les forces et les faiblesses des autres, leurs techniques... j'avais oublié cette cruciale leçon, aujourd'hui, je ne referais plus cette erreur de base ! Je me mets donc en position, surprise néanmoins qu'elle me prenne en modèle alors que je suis loin d'être une des meilleures de ce cours. Néanmoins, j'apprécie et cela me met un baume au coeur et renforce ma volonté de mieux faire, encore et encore, ramenant un petit peu de confiance en moi-même. Obéissante et attentive, je prends en considération ses conseils et me lança. Curieusement, cela passa très bien, fluidement, et si surprise que je suis que je m'interromps peu habituée. Avant de me remettre en position, sous la demande silencieuse de Maître Yunstar, pour qu'elle puisse pointer les points corporels au contact lors de l'exercice, j'écoute tout en maintenant la position. Et une fois que le feu vert me fut donné, je reprends l'exercice, nettement mieux, presque bien comparé à avant ! J'enchaîne sans plus douter, d'une manière fluide, rapide, coulée et souple la longueur. Contente de réussir pour une fois, je suis tout de suite plus positive et retourne le salut de Maître Yunstar tant par politesse que remerciement réciproque. Je pense maintenant savoir sur quoi travailler sur cet exercice pour m'améliorer, maintenant...

Citation :
« Vous me refaites deux fois la longueur de la pièce en roulade avant en tentant de mettre en application ce que je viens de montrer avec Lenia! Dés que vous avez terminé vous vous mettrez par deux et vous aller me faire les abdominaux, un travail et l'autre lui tient les pieds pour que le travail soit efficace! »

La suite de l'exercice me parait nettement moins dure, alors que je me remets en équipe avec Niru et que j'y parviens avec nettement moins de mal qu'avant, plutôt assez bien pour être honnête. Un peu fatiguée une fois fini, je ne laisse pas le temps aux pensées négatives de reprendre le dessus et souris à Niru, la conduisant un peu plus loin pour ne pas gêner l'arrivée des roulades, avant de m'agenouiller et de lui indiquer du regard l'espace vide devant moi, lui glissant dans un léger murmure pour expliciter mes gestes :

- Je te laisse commencer, tu auras moins de difficulté à chaud qu'à froid. Je reprends mon souffle en attendant, comme cela. On échangera après la première série habituelle, et vice versa jusqu'à ce que Maître Yunstar nous dise de cesser. D'accord Niru ? Mais si tu préfères, je peux commencer aussi, comme tu veux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Sam 20 Oct - 4:56

« La respiration est le point clé de tout! Que vous parliez du centre de gravité est une bonne chose toutefois celui-ci n'est pas toujours respecté et vous en aurez la preuve sur l'exercice suivant! »

Enfin le Grand Maitre nous libéra de la posture qui commençait à me faire sérieusement souffrir, tirant sur tout mon corps que je tentais de maintenir détendu malgré tout, mes joues se colorant délicatement sous l'effort et mes membres tremblant légèrement. J'eu un sourire discret en constatant que j'avais réussi à tenir sans faillir, j'avais passé ce premier exercice, je l'avais réussi et j'étais contente de moi. Elle nous fit nous placer en ligne au bout de la pièce et je me concentrai pour me préparer à attaquer ce second exercice.

« Avant que nous enchaînions sur la suite je vais rappeler une règle fondamentale de l'Ordre : la haine envers autrui ou soi-même ne doit pas exister! Ce n'est pas en se haïssant qu'on arrive à quelque-chose de vraiment construit! Tout on contraire c'est en ayant une démarche intelligente et sage que l'on surmonte ses faiblesses!
Prenons un exemple : vous devez franchir un champ de force rapidement or celui ne s'ouvre qu'à intervalle de temps régulier et il vient de se refermer avant que vous passiez. Ce n'est pas en haïssant ce champ de force que vous le traverserez ou résoudrez plus vite vos problèmes! Je ne veux plus sentir de haine venant de certaines personnes durant le cour! Vous devez être capable de vous contrôler que vous soyez Padawan ou apprenti! Pensez à cela! »


J'écoutai le Grand Maitre, un peu surprise de cette mise au point brutale et innatendue. Un coup d'œil à coté de moi et un murmure faible venant de mon amie Lenia Séry me fit comprendre à qui s'adressait ces paroles. Le grand Maitre avait raison, ce n'était pas la peine de se hair pour quelque raison que ce soit, surtout quand ce n'était pas mérité. Je détournai mon regard pour ne pas la gêner, ni pour orienter les autres sur l'idée que Maitre Yunstar parlait d'elle. Mais au fond de moi j'étais peinée pour mon amie et je ressentais beaucoup de compassion pour elle.

Le Grand Maitre vint ensuite se placer près de nous, puis accomplie une série de roulades continues jusqu'à l'autre bout de la pièce. Un exercice relativement simple, quoique compliqué sur la longueur, mais qui ne devrait pas trop poser de problèmes. Le tout était de surtout bien respirer, et d'alterner les côtés pour bien garder l'équilibre. Je regardai la grande longueur de la salle, et déglutis en me demandant le nombre de roulades que j'allais devoir faire avec ma taille minuscule pour parcourir toute cette distance. En soit ça ne me faisait pas peur, j'avais l'habitude, avec les arts martiaux. Je pris une inspiration et restée concentrée tandis que le Grand Maitre revenait d'un pas tranquille vers nous après une série de roulades parfaites nous expliquant la suite.

« La roulade est une pratique à la fois physique et excellente pour le travail de la respiration car si vous ne respirez pas comme il faut vous verrez des petites étoiles. Essayez durant le mouvement de ne pas perdre l'équilibre et aller à votre rythme! »

Nous devons nous mettre deux par deux et me tournant vers Lenia je la vois me sourire en venant vers moi, nous ferons équipe, j'étais contente de pouvoir faire équipe avec elle, pas juste parce que c'était mon amie, ni pour m'amuser, parce que je considérai que c'était un bon Jedi. Nous attendîmes silencieusement que ce soit notre tour, observant bien comment faisaient les autres, je savais que Lenia était tendue à l'idée de ce cours, mais je m'efforçais d'être le plus positive possible pour qu'elle puisse profiter de ces bonnes ondes. Nous nous mimes en position toutes les deux en parallèle pour commencer notre série de roulade. Je me concentrai et me fermai aux reste du groupe, me focalisant sur l'exercice, sur mon corps, mes muscles, ma respiration, un coin de mon esprit aussi tourné vers Lenia à mes côtés. Je commençai comme le Grand Maitre nous l'avait montré, alternant l'épaule droite et l'épaule gauche, me permettant de rester bien en équilibre, en harmonie, gardant un bon rythme, constant, effectuant mes roulades dans un mouvement continu, expirant profondément pendant la roulade, et inspirant avant la prochaine. Lenia avait l'air de plutôt bien s'en tirer, j'en fus heureuse, les yeux fermés je continuai d'avancer, quand celle-ci commença à être en difficulté et du arrêter son mouvement. Je sentis le déséquilibre soudain dans l'équipe que nous formions, avant que celle-ci ne reparte finalement. Je ralentis un peu pour que nous arrivions et finissions ensemble la série. Lorsque je me relève je sens que j'ai un peu le tournis, du fait du manque d'oxygénation, malgré que je me sois bien concentrée sur ma respiration, pas assez cependant. Je garde cet élément en tête pour m'améliorer ensuite.

« Votre roulade ne doit pas être interrompue! C'est un mouvement continu qui assure un retour dans une position stable et qui vous remet directement dans le sens de la marche! Vous devez utiliser tout votre corps pour effectuer ce mouvement. Quand vous roulez, soufflez en même temps pour que votre corps soit bien alimenté ainsi vous ne serez pas déstabilisés lors de la fin de votre roulade. »

J'écoute avec attention les conseils que prodigue Maitre Yunstar tandis qu'elle vient en aide à un autre jeune padawan en difficulté. Lenia se concentre à coté de moi, je me doute qu'elle a du se sentir déstabilisée tout à l'heure, et je lui souhaite de réussir à gagner confiance en elle, parce que c'est ce qui me semble finalement lui faire le plus défaut pour ces entrainements. Puis lorsque c'est à nouveau notre tour, le Grand Maitre semble vouloir prendre Lenia individuellement, pour l'aider tout en la prenant en exemple pour expliquer de façon détaillée et pointilleuse le mouvement, les points de contact, la fluidité du corps… Lenia semble avoir du mal au début, mais grâce à l'aide du Maitre Yunstar elle réussit une parfaite nouvelle série de roulades.

« Même si vous ne passez pas regarder bien comment je fais en regardant les gestes que Lenia ou moi-même effectuons! Même si au départ c'est un peu saccadé l'essentiel est de bien maîtriser les étapes et ainsi dans n'importe quelle situation vous pourrez le reproduire sans même avoir à réfléchir! Dans tous les cas aucune Forme au Sabre laser ne vous dispense de savoir faire cela! »

Lenia semble vraiment y parvenir mieux, je suis contente pour elle et lui adresse un sourire sincère et amical. Maitre Yunstar est un très bon pédagogue, son enseignement est difficile, mais elle nous aide pour que nous y parvenions. Elle ne laisse aucune personne méritante d'y arriver rester en retrait sur le coté à cause de ses difficultés. Tant que nous travaillons dur et sommes résolus et volontaires, nous avons notre chance. Et j'espère sincèrement que mon amie y arrivera. Elle a sa place ici, je ne suis pas sûre que ce soit mon cas. Je ne suis pas sûre que je mérite d'être un Jedi. Mais elle si.

« Vous me refaites deux fois la longueur de la pièce en roulade avant en tentant de mettre en application ce que je viens de montrer avec Lenia!
Dés que vous avez terminé vous vous mettrez par deux et vous aller me faire les abdominaux, un travail et l'autre lui tiens les pieds pour que le travail soit efficace! »


Nous reprenons nos séries en équipe, et Lenia y parvient parfaitement, comme quoi il ne lui suffisait de pas grand-chose et qu'elle ne devrait pas se démoraliser devant chaque obstacle qu'elle rencontrait. Je restai très concentrée, appliquant les enseignements de Maitre Yunstar, m'améliorant grâce à mes observations et ses conseils, je me focalisai sur mon corps, son mouvement souple, continu, fluide, et ma respiration qui l'accompagne, je me concentrai particulièrement sur celle-ci, afin de ne pas ressentir le même étourdissement qu'à l'arrivée tout à l'heure, et j'y parvins finalement. Une fois les deux longueurs finis nous devons nous attaquer aux abdominaux comme l'a demandé le Grand Maitre, mes joues sont rouges, j'ai très chaud, et je sens mes muscles travailler sous l'effort. Nous nous écartons avec Lenia et elle s'agenouille au sol avant de m'inviter à commencer les abdominaux.

- Je te laisse commencer, tu auras moins de difficulté à chaud qu'à froid. Je reprends mon souffle en attendant, comme cela. On échangera après la première série habituelle, et vice versa jusqu'à ce que Maître Yunstar nous dise de cesser. D'accord Niru ? Mais si tu préfères, je peux commencer aussi, comme tu veux !

Me murmure-t-elle rapidement à voix basse. Elle a l'air fatiguée, et vu son invitation à démarrer je crois qu'elle a besoin de se reposer un peu. J'accepte d'un hochement de tête et lui souris, je ne suis pas trop essoufflée et ça ne me pose pas de problème de continuer. Je m'allonge et me met en position pour les exercices d'abdominaux, tandis que Lenia bloque mes pieds. Je passe mes bras sous ma nuque pour la soutenir et ne pas lui faire mal pendant l'exercice, puis fermant les yeux je démarre une première série d'abdominaux normaux, avant d'en faire une seconde d'obliques. Mes mouvements ne sont pas trop rapides, car la lenteur permet de mieux travailler les muscles, en les tenant plus longtemps contractés, je respire profondément, à un rythme assez lent, expirant à la contraction, et expirant en laissant retomber mon corps. Mes muscles me brulent sérieusement au bout d'un moment, des joues rouges mon visage vire à l'écarlate, et de la sueur perle sur mon front et dans mon cou. Je laisse retomber ma tête à la fin de la série et prends quelques respirations pour m'apaiser, avant de proposer à Lenia de prendre la suite en me redressant pour me mettre à genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Mer 31 Oct - 7:42

    Tranquillement mais surement Eleanor amenait les apprentis à travailler de plus en plus sur leur corps, elle n'effectuait pas de pause pour obliger leur corps à suivre le rythme imposer par de longs combats ou efforts en tout genre. Pour elle un Jedi devait être endurant et entraîner à tout type de situation, jamais le corps ne devait être source de trahison ou de doute sur une seule capacité physique. Elle regarda les progrès effectués par les élève puis elle les laissa prendre place pour la suite de l'entraînement qui consistait à se faire les abdominaux, Eleanor passait toujours dans les rangs pour regarder un peu comment tout ça se passait et surtout si les élèves les plus doués n'étaient pas là en train de faire tout le travail, la Jedi souhaitait au contraire que ceux qui avaient le plus de difficultés soient en train de travailler et de se perfectionner.

    Elle conseilla quelques élèves durant ses passages pour que la position de leur corps soit correcte durant le travail, elle leur signalait comment placer les bras et comment respirer durant l'effort pour que ça soit simple pour eux tout en étant efficace.


    « Pour travailler au mieux vos abdominaux vous devez garder les bras soient le long du corps soit posés sur la poitrine, ne les mettez pas derrière votre tête, car sinon vous aller vous abimer les cervicales et au final vous n'aurez aucun résultat positif. »

    Dans beaucoup de pratiques destinées à augmenter la puissance les mauvaises positions au moment de l'effort rendait la pratique inconfortable et au final peu efficace, la Jedi voulait donc limiter cela en faisant travailler ses élèves du mieux possible. Elle alla au final devant Lénia et une autre jeune apprentie qui faisait ses exercices avec elle, Eleanor observait attentivement l'apprenti de Maître Greystone car elle trouvait assez étonnant pour une jeune fille de son âge qu'elle ait une constitution si fragile bien que la Jedi sache parfaitement que Lénia était avant tout tournée vers la Force. Il était toutefois assez étrange que Maître Greystone n'ait pas porté l'accent sur le travail physique ou du moins peut-être l'avait il fait que depuis peu de temps et donc les effets n'étaient pas encore visibles.

    Quant à Niru elle s'en sortait pas mal et avait une constitution assez impressionnante pour quelqu'un de son âge, elle pourrait devenir une excellente Jedi Gardienne ou Sentinelle à l'avenir. La Jedi regarda un peu la jeune fille qui avait déjà de la sueur sur le front. Elle regardait avec attention ce genre d'apprenti car il y en avait peu de véritable combattant et qui pourraient agir pour l'Ordre et la République dans une situation de Guerre en sachant comment commander et comment affronter l'ennemi avec une certaine férocité.


    « Tu t'en sors très bien Niru, pour une apprentie aussi jeune c'est assez rare de voir ça! Tu pourras exploiter cette facilité durant de ton apprentissage. »

    La Jedi était plus partisane pour l'encouragement et de la motivation que toujours demander à ce que ce qui était bon soit encore meilleur, d'ailleurs chez la jeune Niru il n'y avait rien à dire sur ses capacités physiques, elle avait de quoi faire et combiné à une bonne maîtrise de la Force elle pourrait devenir une excellente Jedi.

    « Ne néglige pas l'entraînement de la Force et tu auras toutes les cartes en main! »

    Même si la sueur et la rougeur sur le visage de la jeune Niru témoignaient pour elle que ce n'était pas un exercice de tout repos pour quelqu'un ayant une constitution correcte, elle s'en sortait très bien et dans les mois à venir elle pourrait rapidement devenir Padawan.

    Pour Lénia ce n'était pas non-plus très simple mais Eleanor sentait une certaine volonté de réussir et de bien faire. La Jedi lui avait déjà fait remarqué de manière indirecte qu'elle devait avoir confiance en son corps et surtout ne pas baisser les bras quand elle se trouvait devant un travail dans un domaine autre que ceux dans lesquels elle excellait.


    « Lénia! Ton Maître te l'aura surement dit mais il va falloir travailler ta force physique, un esprit fort dans un corps résistant est toujours un atout. »

    Elle les laissa poursuivre tranquillement, elle les laissait travailler longtemps pour qu'il y ai du résultat tant sur l'endurance que sur la volonté de réussir, elle voyait plusieurs apprentis en train de fatiguer mais aussi de serrer les dents pour continuer l'épreuve et s'améliorer.

    Eleanor finit par donner le signal de stopper et elle leur fit signe de se mettre en rang alors qu'elle allait donner la suite des évènements.


    « Pour la suite nous allons travailler l'endurance dans un effort sollicitant tout le corps. Vous allez vous affronter par deux en lutte simple le but étant simplement de faire chuter votre partenaire. J'insiste sur le fait que vous êtes partenaire et non adversaire! Le but recherché n'est aucunement la victoire sur l'autre mais la victoire sur soi! Vous devez solliciter votre corps dans l'effort pour faire travailler vos muscle et en même temps essayer de conserver l'équilibre. »

    Elle marqua une courte pause et balaya le groupe d'apprenti du regard avant de désigner Lénia et Niru.

    « Vous allez nous faire une démonstration! »

    Elle les invita à venir devant l'assemblée et une fois qu'elles furent l'une devant l'autre elle donna le signal du départ.

    « Allez-y! Bien-sûr l'usage de la Force est pour l'instant interdit! »

    Elle s'écarta et les laissa faire en observant attentivement leur manière de faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Jeu 20 Déc - 5:13

(Désolée de la méga attente qui tue ! Le boulot a eu raison de moi, j'arrive et je me remets en route ! Razz )

« Pour travailler au mieux vos abdominaux vous devez garder les bras soient le long du corps soit posés sur la poitrine, ne les mettez pas derrière votre tête, car sinon vous aller vous abîmer les cervicales et au final vous n'aurez aucun résultat positif. »

Oui, oui... bon, est-ce que au moins ma position est correcte ? Contrôlons donc rapidement... alors... oui, les bras sont bien le long du corps. Pour combien de temps, j'en sais rien, mais ils y sont encore, j'ai encore assez de volonté pour m'imposer cela, l'inconfort et tout. Puis j'ai encore besoin de mes cervicales, moi. Même si je ne sais pas bien combattre, je compte quand même me rendre utile, à mon Maître ou sur le champs de bataille à l'avenir. Je ne serais pas inactive. J'aiderais à restaurer la paix, et l'en assurer du moins. C'est pourquoi que, même si c'est à mon plus grand déplaisir, je dois endurer ce genre de séances d'horreur pure pour moi. Allez, garde courage ma grande, serre les dents, endure la douleur autant que tu peux, dis toi que cela te feras du bien... du moins j'essaye de m'en convaincre. Je souris doucement, un peu crispé certes, aux compliments mérités envers Niru. Elle est sympa, Niru, et je crois sincèrement qu'elle est douée. Manquerait plus qu'elle me rattrape en maîtrise de Force et elle serait une nettement meilleure Jedi que moi. Enfin, me direz vous, ce n'est pas un objectif difficile à atteindre... stop, penser réaliste, mais penser positif aussi ! Je progresserais moi aussi... un jour. Oui un jour, sans doute. Je fais confiance à Maître Greystone, pas vrai ? Si lui me fait confiance, alors pourquoi pas moi ?


« Lenia! Ton Maître te l'aura surement dit mais il va falloir travailler ta force physique, un esprit fort dans un corps résistant est toujours un atout. »


Je sais Maître Yunstar, je sais... croyez bien que j'essaye ! Je ne fais que cela, d'essayer, enfin de tenter de faire, ou non ! Non Maître Yoda avait dit de ne pas essayer mais de faire, mais je n'y arrive pas ! Quoi que je fasse, mon corps refuse de me répondre, le bougre ! Quoique les abdominaux, je pense qu'à la longue je pourrais m'y faire ! C"est important, même pour la souplesse, pour tenir des positions impossibles sans cela. Mais je ne sais pas, je me sens si limitée parfois. Je sais que je ne le dois, et je chasse la pensée dès qu'elle me vient à l'esprit, mais elle revient, elle revient...et je la chasserais une énième fois de plus si nécessaire ! J'inspire légèrement, mais essaye de bonne volonté de m'appliquer. Je contiens cette fois dans mon inconscient toute pensée négative qui pourrait en resurgir, barricadant avec fermeté les murailles autour de mon âme... enfin plus à moi-même. C'est ainsi que je recompose le masque quand j'en ai le plus besoin... comme en ce moment. J'essaye de prendre en compte ses remarques, aussi dures mais justes soient-elles. Je sais que le physique est mon GROS point faible, je le sais...

Je me demande depuis combien de temps. Je ne sais même plus. Je continue de mon mieux l'exercice, je sens que ce n'est pas parfait mais que néanmoins certaines choses se débloquent quelque peu petit à petit. J'y réfléchis, à cette question, silencieuse, cela me distrait de la douleur. Depuis quand ? Je ne sais pas. Curieusement, quand je pense à cela, il me semble revoir en fragments une sortie s'étant mal passée sur Dantooine, dans mon enfance. Avec ce mystérieux Alviss. Dans un lieu en ruines, ça ne sentait pas forcément bon, mais il y avait... ce quelque chose de mystérieux qui m'avait épatée dans ce lieu. J'espère y retourner un jour, en parler avec mon maître... quand je serais prête. Je ne le suis pas encore...

Un esprit fort dans un corps sain... oui... seulement je me demande si dans mon cas le corps faible ne répond à un esprit, nécessairement et logiquement f... raaaaah je m'étais promis ! Non de non, je ne me laisserais pas avoir à ce petit jeu là ! La moi qui doutait de tout et ne croyait en rien, elle est derrière moi. C'est celle que j'ai quitté quand j'ai accepté avec grand honneur et joie de devenir l'apprentie de Maître Greystone. Celle que j'ai accepté de laisser derrière moi, celle qui hante mon ancien sabre-laser de lame bleue et à manche recourbé que j'avais fabriqué de mes propres mains d'initiée désillusionnée. J'ai abandonné cette lame, j'en ai emprunté - enfin Maître Greystone m'en a confié une pour que je puisse progresser dessus - une de l'ancienne apprentie maintenant Chevalière de mon Maître, avec laquelle je commence doucement à m'habituer, bien qu'elle me fasse encore parfois mal aux mains. Je me concentre sur cette image. J'ai du mal avec cette lame, elle me fait encore mal, mais je sens les progrès venir. Alors pourquoi pas la même chose pour le reste des séances physiques, non ? Suis-je si incurable que je ne le crois... ou pas ?

« Pour la suite nous allons travailler l'endurance dans un effort sollicitant tout le corps. Vous allez vous affronter par deux en lutte simple le but étant simplement de faire chuter votre partenaire. J'insiste sur le fait que vous êtes partenaire et non adversaire! Le but recherché n'est aucunement la victoire sur l'autre mais la victoire sur soi! Vous devez solliciter votre corps dans l'effort pour faire travailler vos muscle et en même temps essayer de conserver l'équilibre. »


Je me redresse légèrement, prenant mon temps, me sentant aussi tendue/douloureuse qu'étrangement relaxée aussi. Ca va pas durer, je m'en doute. Je me tend un peu. Je vais encore être prise car je suis vraiment nulle en lutte et qu'il est facile de me battre....ah... attendez. Pas forcément. Je ne suis pas forte, mais je suis souple. Et maligne quand je m'y mets, et petite, donc avec plus de marge de contre-attaque et d'esquive. Je dois réagir presque comme en duel de sabres d'entraînement, mais sans sabre et sans Force. Juste avec mon corps défendant et défaillant. Mais mon corps quand même... je connais mon corps, je suis peut-être un peu trop humble avec lui, mais j'en connais les limites. Je peux y arriver. Je me redresse légèrement avec une fierté mais contrôlée et raisonnée que j'essaye de rassembler autour de moi pour balayer mes doutes. Et s'il y en a un ou une qui ose vouloir me faire des crasses, foi de Lenia Séry et au nom de la Force toute puissante, je vous assure que je vais...

« Vous allez nous faire une démonstration ! Allez-y! Bien-sûr l'usage de la Force est pour l'instant interdit! »

Le sourire me revient très discrètement aux lèvres, alors que je suis déjà nettement plus confiante. Non pas que je sous-estime Niru, très loin de là et très loin de moi, mais je sais qu'avec elle en partenaire et non adversaire, notre "combat" ou plutôt danse de combat sera tout à fait loyale et profitable pour nous deux. Peut-être finalement que je gagnerais du bon à cette séance. Je devine que certains doutent de mes capacités, mais je compte les surprendre autant que Niru. Faut pas croire, je ne suis peut-être pas très costaud, mais j'en ai dans le cerveau et je suis souple. Autant mettre cela de mon côté. On se met donc en position, juste avant que l'on n'en vienne aux mains. Comme à mon ordinaire, je laisse sciemment l'initiative à Niru. Comme pour le duel amical, on est là pour progresser. Et mon style de combat est plutôt défensif et réactif plus qu'offensif. Si Niru ne prend pas l'avantage, alors seulement j'irais la chercher. Pas pour la battre ou me faire laminer, non. Juste pour "jouer" utilement et didactiquement. Allez, viens...


(J'espère que la longueur vous va, désolée c'est la reprise ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru] Dim 27 Jan - 7:31

Tranquillement Eleanor observa les deux jeunes Jedi, Lénia était quelqu'un qui suivait une attitude proche du principe de la Forme III : le Soresu, elle attendait que son adversaire attaque et dans cet assaut commette une erreur pour pouvoir prendre le dessus. Ce principe était bon en soi cela donnait aussi un excellent aperçu de l'esprit de la jeune Padawan beaucoup plus centré sur la Force que sur le combat.

Le petit duel se poursuivit et durant celui-ci Eleanor intervint que peu sauf pour donner quelques conseils comme la respiration, l'action des bras et comment trouver des failles chez son adversaire. Elle montra également comment conserver son calme quand l'adversaire était difficile à atteindre, le but de l'engagement était vraiment que les jeunes Jedi soient au courant des méthodes en combat pour conserver leur esprit hors de toutes provocations et de la colère qui pouvait monter face à un adversaire meilleur qu'eux au corps à corps. Suite aux démonstrations elle laissa les jeunes s'exercer à la lutte et fit le tour des duos, auprès de ceux-ci elle donna des explications et des méthodes pour s'adapter à peu près à tout.

Le cour se déroula sans le moindre soucis et les jeunes Jedi ressortir de celui-ci assez épuisé, beaucoup discutaient entre eux et disaient que c'était pas tous les jours qu'ils avaient un entraînement aussi corsé et aussi intense. Eleanor faisait partie des Maîtres qui demandaient le plus aux élèves, nombreux récits disaient que les Jedi n'exploitaient pas tout leur potentiel et rien qu'avec les entraînements dispensés par les Maîtres actuellement les Jedi étaient les égaux des Sith dans l'intensité des entraînements.

Eleanor prit Niru à part durant quelques instants pour lui expliquer que sa manière d'agir et sa manière d'apprendre pouvait être un atout pour les Jedi du côté d'enclaves secrètes qui formaient certains Jedi à devenir des agents de l'Ombre et qui agissaient pour le bien de tous mais pas dans le sens où ils combattaient d'une manière directe mais plutôt secrètement en enquêtant et en combattant les forces Sith avant qu'elles frappent et assassinent les alliés de la République. Eleanor invita Niru à prendre connaissance de cela dans les prochains temps et de donner une éventuelle réponse devant le Conseil pour qu'elle soit transférée vers ces enclaves et qu'elle suive la voie des Ombres Jedi.


Une fois que ce détail fut terminé Eleanor se retourna et alla voir Lenia qui était resté un peu en arrière. Elle avait longuement observé sa manière de faire et bien que quelques points étaient à régler elle avait un talent certain pour la Force, de plus étant Padawan Lénia avait un peu plus d'expérience et depuis qu'elle suivait Aldrian elle avait gagné une certaine autonomie en face des situations.


« Tu as très bien travaillé Lenia, tu manques encore un peu de puissance et d'impact physique mais sur le reste tu te débrouilles très bien! »

Elle marqua une courte pause avant de reprendre.

« Durant quelques semaines je veux te voir durant les cours d'entraînements physique et martiaux, qu'ils soient dispensés par moi où les autres Maîtres, pour que tu t'exerces le plus possible au combat! Tu le sais surement la Guerre est en marche et elle n'épargne personne. »

Sa dernière phrase faisait allusion à Elora, en effet Eleanor savait très bien que sa fille et Lenia étaient proches et Elora avait déjà eu une expérience de la Guerre en étant sur le champ de bataille de Bastion là où les Républicains avaient échoué à sauver la Chancelière. Elora avait été profondément marqué par cela et depuis Eleanor passait beaucoup de temps avec elle pour l'aider à surmonter ce qu'elle avait vu. Eleanor ne souhaitait pas voir les Padawan trop jeune sur le champ de bataille mais Lenia allait sur ses 16ans et si Aldrian ainsi que les épreuves que le Conseil donnerait montraient qu'elle était prête à agir dans les missions les plus dangereuses voir même directement dans le conflit galactique alors elle pourrait y aller.

Après avoir donné ces instructions à Lenia elle lui dit d'aller se reposer. Eleanor quitta la salle d'entraînement pour aller rejoindre Elora qui pour le moment était avec HK-47. Ce dernier, bien que d'habitude assez sarcastique, avait depuis le retour de Bastion adopter une attitude très différente avec Elora pour qu'elle se sente mieux. Eleanor avait apprécié cela et le travail qu'elle avait effectué avec les jeunes élèves aujourd'hui lui avait permis de voir que les jeunes Jedi avaient la motivation et l'envie réel de travailler, cela donnait de bons espoirs pour les futurs Jedi qu'ils allaient devenir.



SUJET TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru]

Revenir en haut Aller en bas

Entraînement au combat [Pv Lenia Séry & Niru Anubisiru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Naboo [Empire] :: Ancien Temple Jedi-