Partagez| .

Opération nettoyage [Pv Celyna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Opération nettoyage [Pv Celyna] Mer 29 Aoû - 23:15

Elenwë se réveilla à côté de son époux. En le regardant dormir comme un gros bébé, elle ne put s'empêcher de soupirer. Depuis qu'elle était mariée, son mari n'avait pas gravit les échelons et cela commençait à l'agacer. Elle qui avait pour mission de récolter des informations pour le compte de l'Empire, ne donnait que de minces informations. Fort heureusement pour elle, son réseau était bien plus compétent que son mari mais cela devait changer. Elle ne voulait pas rester mariée à un moins que rien ! Plutôt divorcer ou mieux, l'éliminer... Mais tant qu'elle n'était pas sûre de son avenir sans lui, elle ne pouvait pas se permettre de le perdre, en tout cas pas maintenant.

La jeune femme se leva très tôt, s'habilla tout de noir et alla se promener sur Coruscant. Après avoir trouvé un coin tranquille, la jeune impériale activa son holocommunicateur. Peu de temps après, l'image de son père apparu, pour la première fois depuis le début de la semaine, la jeune femme sourit sans se forcer.

-Père, cela me fait plaisir de te voir !

-Moi aussi ma chérie, mais tu prends de gros risques en me contactant ici. Les espions républicains sont partout !

-Je sais, mais j'ai vraiment besoin de toi, ou plutôt de tes connaissances. Tu sais pour quelle raison je suis ici, mais mon mari ne fait rien pour m'aider et je dois forcer les choses... Un sénateur lui fait de l'ombre, mais plus pour longtemps.

-Que veux-tu que je fasse ?

-Je veux que tu trouve un chasseur de prime qui se spécialise dans l'assassinat et qui n'éprouve pas du remords, je ne veux pas avoir des ennuis. Dès que tu trouveras cette personne, donne-lui rendez-vous sur Mon Calamari où se trouve sa cible, je la rejoindrais là-bas et nous discuterons du prix et du plan. Père... Évite de prendre un chasseur trop gourmand... Si cette mission aboutie tu obtiendras comme d'habitude 5% de la somme convenue.


-Très bien, je te contacte dès que je trouve ton homme.


La jeune femme se promena pendant toute la matinée, avant que son père ne la contacte, il avait trouvé son homme, ou plutôt sa femme. Une fois que le lieu de rencontre fut décidé, la jeune femme rentra chez elle. Elle laissa un mot à son mari comme quoi elle allait rendre visite à un membre de sa famille et qu'elle rentrerait dans quelques jours. Son mari était habitué et ne disait jamais rien, même si sa femme savait pertinemment qu'il n'aimait pas ça.

Puis après avoir tout préparé, la jeune femme se dirigea vers Mon Calamari où elle était attendue. L'un de ses oncles habitait là-bas et ne l'attendait pas, ce serait une visite surprise, mais avant qu'elle n'aille le voir, elle devait aller à son rendez-vous spécial à Coral City. Après avoir atterrit, la jeune femme se dirigea dans une cantina, son lieu de prédilection pour les rendez-vous. Commandant un verre, elle jeta un regard aux alentours et vit une table libre, elle s'y installa. Normalement son père avait donné tous les renseignements au chasseur de prime. Sirotant sa boisson, la jeune femme attendit tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Opération nettoyage [Pv Celyna] Jeu 30 Aoû - 0:11

    - Celyna... Tu m'as laissé tombé, chuchota Killian au creux de mon oreille. Tu m'as tué... Et désormais, je vis un Enfer par TA faute !


    Je me réveillais en sursaut. Après près de quatre années, le fantôme de mon premier mentor revenait me hanter... C'était à en devenir folle. Mais pas moi. Je ne pouvais pas me le permettre. Je repliais mon genou contre moi, adossée au chevet du lit d'un hôtel anonyme, sur une planète tout aussi inintéressante. Mon dernier travail s'était bien passé, même si j'avais été obligée de m'enfuir à toute allure dans mon vaisseau, manquant de faire crasher celui-ci. Mon foutu droïd de pilotage n'était pas foutu de faire des décollages dans l'urgence, il aurait mis un temps fou à faire ses procédures de vérifications et autres conneries. Faudrait que je songe à le remplacer un jour.

    Je jetais un coup d’œil au réveil sur la table de chevet : trois heures du matin. Soupirant longuement, je décidais que j'avais assez dormi (cela faisait deux heures que j'étais arrivée après tout), et je rassemblais mes affaires. Observant la rue en contrebas, je ne vis personne, aucun promeneur nocturne, c'était parfait. Enjambant le rebord de ma fenêtre, je descendis rapidement en escaladant le mur, avant de m'élancer souplement vers la baie d'amarrage. N'allez pas croire, j'avais déjà payé ma nuit, mais sortir par la porte aurait signalé que j'étais partie tôt, et aurait pu attirer la suspicion.

    Une fois à bord de mon vaisseau, je lançais mon pilote procéder à ses vérifications, après tout, quand nous en avions le temps, je m'en fichais pas mal qu'il prenne du temps. Tout plutôt que piloter moi-même. Sortant mon fusil de précision de sa cachette, je me mis à le nettoyer de fond en comble, assise par terre dans un recoin, surveillant l'entrée, m'attendant à ce qu'elle s'ouvre pour laisser entrer les Forces de Sécurité... mais finalement, j'en fus quitte à bon compte.

    A peine dans l'Espace que mon terminal de transmission bipa, et je l'ouvris en laissant échapper un soupir las. Déjà une nouvelle mission... Taask, mon informateur Bothan sourit en me voyant. Oui, il savait quand m'appeler. Il savait que je ne dormais jamais passée une certaine heure.


    - Celyna, j'ai reçu une information comme quoi un homme chercherait les services d'un chasseur de prime pas trop ambitieux et un peu fou, je me suis dit que ça te correspondait exactement !

    - Très drôle. Qu'est-ce qu'il veut ?

    - Je ne sais pas exactement. Tous les détails te seront donné sur place, si tu acceptes... et tu ferais bien de te dépêcher de réfléchir, t'es pas la seule intéressée. Et avant que tu ne poses la question, oui, il paie bien.

    - Je prends, répliquais-je au quart de tour, avant d'émettre un grognement. Oui, il savait par où titiller mon attention.

    - Parfait. Va sur Mon Calamari, Coral City. Tu y rencontreras la fille dont je t'envoie la photo. Elle t'indiquera quoi faire. A plus tard Lyna !

    - M'appelles pas comme...


    Trop tard, il avait raccroché. Ça aussi il savait comment m'énerver, et m'appeler comme ma sœur. Répriment un chapelet de jurons, je mis aussitôt le cap pour Mon Calamari, en observant l'image que venait de m'envoyer Taask. Une jolie blonde, au regard qui en disant long : le genre de celles capables de vous empoisonner en vous parlant gentiment. Un regard impitoyable. Son nom n'était pas difficile à trouver : Elenwë Garwesh'Nar, épouse d'un sénateur, résidant sur Coruscant. Évidemment, si elle souhaitait me rencontrer, elle ne devait pas être l'épouse modèle qu'elle prétendait être. Et puis, peut-être que la paranoïa s'en mêlait un peu, mais il n'était pas difficile de comprendre en la regardant qu'elle n'était pas une simple femme au foyer.

    Une fois arrivée, j'avais un peu d'avance, et des réservations dans six établissements différents. Je choisis ma chambre en arrivant sur place, et en changeait une fois de plus pour un où je débarquais à l'improviste. Toute cette ville sur la mer ne m'inspirait pas confiance, et mes tendances à me méfier de tout et de tout le monde étaient de ce fait exacerbées. Une fois mes affaires déposées, je rejoignis le bâtiment en face du bar, observant par une petite paire de jumelle l'entrée de Madame Garwesh'Nar, et vérifiant que personne ne la suivait. Une fois que je fus satisfaite, je descendis de mon perchoir, et entrais.

    Repérant immédiatement sa table, je m'y dirigeais d'un pas résolu, en vérifiant si mon arrivée n'avait pas attiré le regard d'agents déjà en place. Bizarrement, cela ne semblait pas être un coup fourré. Ou elle était très imprudente, ou très sûre d'elle... Et je ne savais quoi en penser. M'asseyant en face d'elle, le visage fermé pour ne laisser filtrer aucune émotion, je croisais les mains sur ma poitrine en la détaillant de plus près. Bien plus jolie que sur la photo, cela ne m'étonnais pas qu'un sénateur soit tombé entre ses griffes. Ne sachant pas encore si je devais me méfier d'elle, je décidais de prendre la parole pour me faire une idée.


    - Celyna Aola'Sinya. Je crois que vous avez un travail à me proposer Madame Garwesh'Nar. Et sur cette cité isolée, y'a pas beaucoup de cibles d'importances, à part un marchand d'arme, quelques contrebandiers, ou... ce cher sénateur de Mon Calamari qui aime passer son temps libre ici. A moins que vous ne vouliez que j'élimine une possible concubine de votre mari ? Je suis toute ouïe... Mais n'essayez pas de me rouler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Opération nettoyage [Pv Celyna] Jeu 30 Aoû - 1:50

Faire appel à un chasseur de prime, cela était risqué mais beaucoup moins que de faire appel à un criminel ordinaire. Les chasseurs de primes que son père connaissait savait garder un secret et était loyal à un code. Elenwë ignorait si le chasseur avec qui elle allait travaillé faisait partit de ceux-là mais elle l'espérait. De toute façon, quoiqu'il arrive elle ne risquait rien, mis à part attirer la suspicion des renseignements de la république et ça, elle aimerait bien s'en passer. Elle avait toujours réussi à passer entre les mailles du filet, son passé avait été effacé des bases de données impériales, elle s'en était assurée lorsqu'elle était devenue elle-même un agent des renseignements.

Lorsqu'elle vit son contact arriver, bien que cela ne se vit pas sur son visage, Elenwë fut surprise par la jeunesse de ce chasseur de prime, elle devait être plus jeune qu'elle. Elle avait demandé à son père un chasseur peu connu, elle n'avait pas demandé une débutante ! Mais s'il y avait bien une chose que la vie avait enseigné à Elenwë, c'était de ne pas se fier aux apparences. Elle-même en était un bon exemple, aussi elle laissa ses appréhensions de côté si son père avait choisit ce chasseur, c'était qu'il devait avoir une bonne raison. Lorsque la jeune Twi'lek s'assit en face d'elle, Elenwë fut frappée par sa beauté, cela devait être difficile de se faire discrète.

Lorsque la jeune femme prit la parole, Elenwë retint un sourire. Son mari, avoir une concubine ? Il n'y avait rien de plus drôle, lui qui ne jurait que par elle et pour qui la fidélité était une chose sacrée... En tout cas, le chasseur, dénommée Celyna Aloa'Sinya, n'y allait pas par quatre chemin ce qui était une bonne chose. Elle avait l'air de s'être renseignée sur elle et d'ailleurs, elle fut surprise d'entendre son nom, peu de gens était au courant que son père était un chasseur de prime, cela pouvait la mettre en danger... Il faudrait qu'elle s'en occupe plus tard. Aloa'Sinya... Elle se renseignerait sur ce nom une fois la mission accomplit, on ne savait jamais, si cette Twi'lek ne savait pas gardé sa langue ou tentait quoique ce soit sur la jeune femme, il faudrait la faire taire.

-Si vous réussissez ce pourquoi je vais vous payer, je n'ai aucune raison de vous rouler. Le travaille que je vous propose, demande de la rapidité et de la précision, vous vous sentez à la hauteur ?

Elle sortit de son sac la photo du sénateur de Mon Calamari et la posa sur la table.

-Je veux que cette personne ne puisse plus jamais gêner quelqu'un. Pour cette mission, je suis prête à vous payer 150 000 crédits, qu'en dites-vous ?

C'était une grosse somme, mais ce n'était pas un soucis pour la jeune femme, elle gagnait en effet bien sa vie grâce à l'empire et ne dépensait jamais son argent, son mari s'en occupait pour elle. Elle ne l'utilisait que pour des circonstances exceptionnelles et ceci était une circonstance exceptionnelle. Bon d'accord, cela correspondait aux trois quarts de ce qu'elle avait sur son compte mais tant pis, elle était prête à tout pour que son mari prenne de l'importance et si cela ne suffisait pas, elle se débarrasserait de lui et se trouverait un être plus influent. Et puis... Ce n'est pas comme si elle n'avait qu'un seul compte... L'un des avantages d'avoir une double identité.

La jeune femme leva la main, désignant son verre vide et une serveuse arriva avec un verre plein qu'elle déposa devant l'impériale. Puis demandant si Celyna désirait une boisson elle repartit vers le bar. Puis elle sortit un plan de l'immeuble où se trouvait le sénateur avec un point rouge sur une fenêtre.

-Voici l'appartement de notre homme, il y sera cet après-midi, cependant vous devrez agir lorsqu'il sera seul, sinon vous risquez d'alerter les autorités, enfin je ne vais pas vous apprendre votre métier. Lorsque ce sera fait, veuillez me contacter afin que l'on se donne rendez-vous, je vous donnerais votre argent en liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Opération nettoyage [Pv Celyna] Jeu 30 Aoû - 7:20

    Rapidité et précision. Comme qui dirait mes maîtres mots ! Oui, j'étais tout indiquée pour ce travail, elle m'aurait demandé de tabasser le sénateur pour lui soutirer des secrets que ça aurait été plus difficile à accomplir, mais heureusement, la tâche ne semblait rien d'insurmontable. Je répondis donc par l'affirmative, avant de hocher la tête devant la photo du sénateur de Mon Calamari. J'avais donc eu raison de penser qu'il s'agissait de la personnalité la plus indiquée pour un assassinat ici, et alors que j'allais dire que je voulais un supplément pour les dangers inhérents au meurtre d'un sénateur, le prix qu'elle avança me coupa toute envie de discuter.

    150 000 crédits. Une somme plus que généreuse, et ô combien bienvenue ! Si je pensais avoir été engagée à cause de ma réputation en cours de construction, et que par là-même on pourrait essayer de m'avoir avec des prix dérisoires, ça n'était certes pas le cas ici ! 150 000 crédits était une belle somme, et j'essayais de rester calme à cette annonce. Je répondis donc par un "Ça... ça devrait aller." après m'être éclaircie la gorge, et j'avalais ma salive pour tenter de reprendre une contenance, et de fermer mes yeux désespérément ronds.

    Je profitais de l'arrivée de la serveuse pour dissiper mes émotions et mon impatience, commandant un simple verre d'eau. D'ordinaire, je n'aurais rien commandé, ayant en tête cette fameuse histoire d'un arnaqueur qui avait tenter de faire chanter un homme très puissant et qui s'était retrouvé avec tous les clients du bar qui lui pointaient une arme sur la tête, mais j'avais besoin de parler correctement. Et le poison dans l'eau pure se cache difficilement.

    Alors qu'Elenwë me montrait les détails concernant la cible, je louchais sur mon verre avant d'y tremper les lèvres timidement, puis d'avaler une gorgée satisfaite et rassurée du contenu. J'observais donc l'immeuble où travaillait le sénateur, et où il serait toute cette après-midi. Généralement, j'aimais avoir un peu plus de temps pour mieux étudier les mouvements, les habitudes et autres manies de ma cible, mais fort heureusement, je savais que ma banque de donnée me fournirait tous les détails concernant l'appartement du sénateur. Me relevant une fois les explications terminées, je m'adressais à ma nouvelle employeuse :


    - Très bien. Tout sera terminé d'ici quelques heures Madame Garwesh'Nar. Soyez assurée que je ne faillirais pas. Rendez vous ce soir, donc.


    Sortant du bar sans un regard en arrière, je rejoignis mon hôtel, où j'allumais mon ordinateur pour y rechercher toutes les informations d'importance sur le lieu de résidence de ma cible, et des possibles endroits d'où avoir une ligne de mire correcte. Le laissant mouliner pour me fournir mes réponses, je penchais la tête en arrière pour réfléchir. Le pourquoi de ce meurtre m'intriguait. Peut-être que ce sénateur faisait de l'ombre au mari d'Elenwë ? Ou avait-il proposé une mention qui ne lui convenait pas ? Mais dans tous les cas, pourquoi ne s'était-il pas adressé à moi en personne, et être passé par sa femme ? Le mari était-il celui qui avait contacté Taask ?

    Au fond, peu importait. J'étais payé, et plutôt bien payée, pour assassiner cet individu. Au diable les raisons. Et à ce prix là, Elenwë s'était assurée de mon silence. Que je sois prise et je ne divulguerais pas son nom. Que la mission s'achève dans de bonnes conditions et j'essaierais pas de la faire chanter. Non seulement, c'était mauvais pour le business, mais cela pourrait même l'inciter à refaire appel à moi. Et on ne mord pas la main qui nous nourrit. D'ailleurs, je sentais qu'elle n'allait pas me rouler : elle avait les moyens de payer, et la somme de 150 000 crédits était trop grosse pour être crédible dans le cas d'un bluff.

    Mon ordinateur m'indiqua plusieurs informations en un bip ! sonore, et j'étudiais le tout attentivement. Le meilleur endroit pour se placer était l'immeuble en face, à un certain étage. Hélas, il était occupé, à moins que je ne puisse faire sortir les habitants... Mais la mauvaise nouvelle n'était pas là : les vitres de l'appartement du sénateur étaient renforcées pour résister à un impact de balle, et il était hors de question que j'entre par effraction dans son bureau pour le tuer d'une balle dans la tête.

    Je réfléchis encore quelques instants et sus quoi faire. J'attrapais mon matériel et sortis en courant de mon hôtel. Direction : le toit de l'immeuble de ma cible ! Une fois en haut, j'attendis que les laveurs de carreaux soient remontés pour leur pose déjeuner pour m'emparer de leur cabine, habillée dans leur uniforme flottant, et tout l'attirail avec moi. Je descendis progressivement jusqu'à l'appartement du sénateur, faisant semblant de nettoyer les vitres au-dessus, y allant tout doucement pour ne pas attirer l'attention, et une fois en place, jetais un coup d’œil à l'intérieur pour m'apercevoir que le Mon Calamari était seul, le dos tourné à moi. Parfait !

    Plantant une sorte de seringue dans la vitre en prenant garde à ne pas en briser l'extrémité ultrafine mais pourtant affutée comme un diamant, j'injectais dans la vitre une lotion spéciale fragilisant le verre au point qu'une simple pichenette aurait suffi à le faire éclater en morceaux. Cela prenait un certain temps, et était assez voyant tant que la lotion n'avait pas adhéré suffisamment au verre, et ce furent de très longues secondes, à guetter le moindre mouvement du sénateur, prête à lui tirer dessus dès maintenant si jamais il se retournait.

    Une fois remontée, j'abandonnais mon costume et m'engageais dans l'immeuble d'en face avec un soupir de soulagement. Pour l'instant tout allait bien, mais le vrai travail allait commencer. Allumant un petit feu fait de papiers et de cartons dans un cagibi, je montais au bon étage et attendit le déclenchement de l'alarme incendie dans un coin d'ombre.

    Celle ci ne se fit pas attendre, et bientôt les habitants sortirent de leurs appartements en ordre plus ou moins chaotique. M'engageant aussitôt dans mon endroit de tir choisi, je déployais avec une rapidité experte mon fusil de précision et visa le sénateur qui... merde ! Engagé dans une grande conversation avec un autre individu, je ne pouvais tirer maintenant... mais je n'avais pas beaucoup de temps, avec les services anti-incendie qui n'allaient pas tarder à arriver sur place.

    Je patientais de longues secondes, la sueur perlant à mon front, alors que les sirènes hurlaient dans la rue avoisinante. Ce qui du alerter l'acolyte de ma cible, qui, après une mine effaré, s'en alla précipitamment, laissant ma cible seule. Le sénateur s'approcha de la fenêtre, et allait y reposer sa tête contre son bras (ce qui aurait à coup sûr détruit la vitre et me faisant manquer mon coup) lorsque ma belle lui percuta le crâne, le faisant voler en arrière et s'écraser sur son bureau alors que le verre se disloquais en millions de petits morceaux.

    Repliant mon arme, je courus sans plus attendre vers la sortie la plus proche, me jetant presque par une fenêtre pour m'accrocher à l'escalier de secours pour éviter les services de secours. Une fois dans la rue, je sortis mon comlink pour appeler Elenwë :


    - Madame Garwesh'Nar ? C'est fait. On se retrouve où ?


    Je songeais avec une pointe d'excitation d'avoir accompli avec succès ma mission que je pourrais bien lui offrir le dîner, vu le prix qu'elle me payait !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Opération nettoyage [Pv Celyna] Mer 24 Oct - 6:40

La jeune impériale laissa la chasseuse de prime à ses affaires. Nul doute que cette jeune Twi'lek mènerait à bien cette mission, vu la prime qu'elle recevrait elle devrait y mettre tout son coeur. Sinon... Elenwë s'assurerait de détruire son peu de réputation et mettrait même une prime sur sa tête. Il est dangereux de vexer une femme, mais bon, son père n'avait pas pour habitude d'embaucher des moins que rien.

Tandis que la chasseuse travaillait, Elenwë alla à son second rendez-vous avec son oncle. Enfin, il s'agissait plutôt de l'oncle de son mari, mais ce dernier considérait la jeune impériale comme sa propre fille. Eh oui, Elenwë avait touché le jackpot avec son mari, tout comme lui sa famille était totalement inoffensive. Cela l'avait d'ailleurs bien arrangé puisqu'elle avait été acceptée par la famille de son époux dès qu'ils commencèrent à se fréquenter. Elle arriva chez lui environ une heure après son premier rendez-vous, dès qu'elle fut arrivée, elle eut droit à un accueil des plus chaleureux :

-Elieee ma chérie ! Comme je suis content de te voir !

-Actar, cela fait si longtemps *le prend dans ses bras*

-Bien trop longtemps ! On devrait se voir plus souvent ! Comment va mon neveu ?

-Mon mari se porte à merveille, toujours aussi passionné de la politique, un point que vous avez en commun je crois. Il aurait été ravi de venir vous voir j'en suis sûre, mais vous savez comme sont les politiciens, le devoir avant tout.

-Ah, je le reconnais bien là... Mais je manque à tous mes devoirs ! Viens entre, nous avons beaucoup de choses à nous raconter.

Et la journée se déroula sans encombres, Elenwë raconta à son cher oncle ce qui se passait à Coruscant et de la vie passionnante qu'elle menait. Et inversement il lui raconta sa vie, de sa plus tendre enfance à aujourd'hui et Elenwë remercia intérieurement l'holocommunicateur de son oncle qui sonna plusieurs heures après le début de leur conversation.

-Actar ! Tu ne devineras jamais ce qui vient de se produire au centre-ville !

-Calme-toi et dis moi ce qui se passe

-Le sénateur de Mon Calamari est mort ! Il vient d'être assassinée ! C'est en train de faire tout le tour de la ville ! On ignore qui a fait ça et...

-Attends, je te rejoins au centre-ville, tu m'expliqueras tout ça. *éteins l'holocommunicateur* Excuse-moi Elie mais...

-Je comprends, le devoir t'appelle. Et d'ailleurs je n'allais pas tarder à y aller, mon époux va se demander si tu ne m'as pas kidnappée.

-Ha Ha ! Eh bien, comme ça je vous verrais plus souvent !

-Promis, nous viendrons la semaine prochaine. Au revoir et à très bientôt.

-Attends, je te raccompagne au centre-ville ! Histoire de profiter un peu plus de ta présence !

Ils s’enlacèrent et le vieil homme accompagna la jeune femme jusqu'au centre-ville et une fois seule, la jeune femme activa son comlink. La mission avait été menée à bien, la chasseuse avait fait ce qu'on lui avait demandé et maintenant il fallait la payer. La jeune femme alla vider, en toute discrétion, son compte ''secret'', alla jusqu'au spatioport, mis une mallette dans un casier et alla à son vaisseau. Une fois à l'intérieur, elle alluma son comlink :

-J'ai entendu le fruit de votre exploit. Cependant, comprenez que je ne puisse pas rester plus longtemps ici, les autorités sont plus à l'affût que ce que je ne pensais. Mais ne vous inquiétez pas, vous allez être payée, vous aurez même un petit supplément, histoire de garantir votre silence et pour vous féliciter. Je vous transmets un code qui vous permettra d'accéder au casier n°2704 du spatioport avec à l'intérieur votre paye. J'ai été ravie de vous connaître et je ferais en sorte que mes connaissances fassent appel plus souvent à vos services pour des missions. Félicitation vous venez de vous faire de bons clients.A bientôt qui sait...

Puis la jeune impériale éteignit son comlink et avec l'aide de Betty, elle retourna sur Coruscant où on l'attendait avec impatience. Elle appela en chemin son père pour l'informer du bien-être de la mission, elle l'informa aussi qu'elle le payerait dès sa prochaine excursion et qu'il avait bien choisit.

[HRP : Désolé du retard T_T et est-ce qu'on le considère comme terminé ou tu veux répondre ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Opération nettoyage [Pv Celyna]

Revenir en haut Aller en bas

Opération nettoyage [Pv Celyna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Mon Calamari [Empire] :: Coral City-