Partagez| .

Orbite de la planète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Orbite de la planète Mer 22 Aoû - 11:45

BG Général :

La République et l'Empire s'opposent depuis plusieurs mois un bras de fer d'une égalité parfaite, que les Impériaux furent les premiers à briser en prenant d'assaut Coruscant. Les Républicains n'ont toutefois pas baissés les bras pour autant, contre-attaquant leurs ennemis dans leur propre capitale Kuat afin de sauver la Chancelière Valtym qui y était retenue prisonnière. Si les forces Républicaines, menées par le Capitaine Ahsio Nes, bravèrent tous les périls pour arriver jusqu'au bureau de l'Empereur, elles ne furent pas au bout de leurs surprises pour autant. En effet, faisant preuve d'un génie indéniable, Liam D. Kuran avait attiré les Républicains dans un piège, en leur faisant croire que la Chancelière et lui-même se trouvaient sur Kuat alors que ce n'était pas le cas.

Suite à cette terrible découverte, le Capitaine Nes s'empressa de contacter le Grand Maître Yunstar, qui venait de remporter une bataille difficile face aux Impériaux devant les usines d'armement. La Jedi donna immédiatement l'ordre d'évacuer la planète avant de confier au Commandant Chakaëlle la mission de secourir le Capitaine Nes et le Grand Maître Ombrelune. Le mystère de l'emplacement réel de la Chancelière demeurait néanmoins entier.
Ce n'est qu'avec l'aide des services de renseignements Républicains, et notamment de la brillante intervention de l'agent Elila Sydyi, que Maître Yunstar parvint à découvrir où se trouvait la Chancelière et orienta les forces de la Républiques vers leur nouvelle destination : Bastion.

Les Impériaux ne restèrent toutefois pas passifs pendant ce qui n'était rien de moins que l'invasion de leur supposée capitale. Une fois les troupes Républicaines bien implantées sur la planète et pour certaines, sur le point d'arriver dans la salle du trône, le Grand Amiral Reige avait donné l'ordre d'évacuer Kuat, suivant ainsi les directives données au préalable par sa majesté impériale.

La suite de ses ordres fut plus difficile à exécuter puisque le Grand Amiral demeura présent dans le secteur bien après le départ de Maître Yunstar et des troupes du Capitaine Nes. En effet, l'Empereur avait ordonné que rien ne soit laissé derrière eux... ni les installations, ni les chantiers spatiaux. C'est pourquoi une série d'explosions commencèrent à se déclencher, tant au sol qu'au niveau des chantiers. La flotte Républicaine, qui exerçait un blocus autour de la planète, tenta de se replier mais fut prise dans le champ gravitationnel d'une petite flotte impériale, à la tête de laquelle se trouvait le Chimaera.
Reige regarda son vaisseau exploser dans le vide de l'espace, emportant avec lui une majeure partie de la flotte Républicaine qui était stationnée. Avant de quitter le système, il contacta l'Empereur pour l'informer des récents évènements ainsi que de la possibilité que les Républicains soient en route pour Bastion, si l'on en croyait leur vecteur de départ en hyperespace.

Pendant ce temps, des forces Républicaines étaient appelées en renfort, avec à leur tête la Générale de la Chasse Lina Aola'Sinya, ainsi que le Capitaine de l'escadron Spectre Clèbe Arr. Ils furent bientôt rejoints par deux Jedi : le Maître Jedi Aldrian Greystone et la Padawan Elora Yunstar.

Tandis que les Républicains faisaient route vers Bastion, l'Empereur avait également pris soin de contacter ses meilleurs officiers disponibles : le Commandeur des Forces Impériales en personne Gra'an Fel, l'Amiral Valin Blackbird ainsi que la pilote de l'escadron Requiem Natassi Steel.
Les Sith furent également sollicités pour participer à la défense de Bastion : la Guerrière Kira Valyria, qui avait préalablement participé à la capture de la Chancelière sur Coruscant et le Seigneur Sith Belguen Tarja'Lai. Tous deux avaient reçu des ordres stricts : protéger l'Empereur et exterminer tous les Jedi et Républicains qui auraient le malheur de passer à portée de leur sabre laser.

Que ce soit pour sauver le leader de la République, ou protéger le souverain de l'Empire, des milliers de vies seront perdues au cours de ce qui pourrait devenir la plus grande bataille de l'histoire contemporaine, où chaque soldat tombera en accomplissant son devoir.

L'heure n'est plus aux négociations ou aux pourparlers!
Place au combat !!!


BG Individuels :

Les Forces Républicaines dirigées par la Générale Aola'Sinya viennent d'arriver dans l'espace de Bastion, le Capitaine Arr ainsi que tous les pilotes sont prêts à en découdre avec la flotte Impériale.

Malgré la menace de la flotte Républicaine, le Commandeur Fel demeure prêt à stopper la République, secondé de la Guerrière Sith Kira Valyria et par la jeune pilote Natassi Steel les Impériaux forment une ligne de défense puissante pour empêcher leur ennemi d'approcher de la planète et de pouvoir soutenir leurs troupes au sol.


Ordre des posts : Lina Aola'Sinya / Valin Blackbird / Gra'an Fel / Natassi Steel / Kira Valyria
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orbite de la planète Sam 25 Aoû - 3:18

Assise en tailleur dans ma cabine, je parcourais rapidement les rapports envoyés depuis Kuat. Les dernières nouvelles de l'arrière garde ayant à peine terminé de se replier racontaient tous la même chose : la mission était un désastre. Certes, on avait infligé aux Impériaux des pertes, certes on les avait attaqué sur leur sol, et rendu la monnaie de leur pièce pour Coruscant... Mais le résultat était là. Ou plutôt, il n'était pas là : la chancelière n'était toujours pas plus parmi nous qu'avant le début de la mission. Et désormais, tout se jouerais sur Bastion. Avec pas mal de pièces en moins. À ce rythme là, une contre attaque Impériale serait bien capable de nous chasser de notre capitale...

J'avais eu beau demander d'être mise à la tête des escadrons de chasseurs sur Kuat, j'avais eu l'impression d'être mise sur le banc de touche. Je dis pas que j'aurais fait mieux, mais j'aurais eu l'impression de faire quelque chose, alors que là, j'étais restée prostrée à attendre avec anxiété les derniers rapports sur la bataille. Et pour couronner le tout, on m'avait demandé pour Bastion. Là, j'avais rien demandé par contre ! Et surtout pas de commander la flotte ! Merde, j'étais une générale de la Chasse ! De la Chasse! Qu'est-ce qu'ils avaient dans le crâne ? J'étais pas faite pour commander des gros vaisseaux.


*Gros vaisseaux, petits chasseurs... C'est pareil !* tenta de me rassurer la partie optimiste de mon cerveau.

*Ouais. À quelques détails près, comme, je ne sais pas, l'armement, l'equipage, la mobilité... Un peu tout en fait hein. T'es pas dans la merde Lina.* répliqua la pessimiste.


Mettant fin à ce débat psychique, je décidais de remonter sur la passerelle voir notre arrivée sur la planète. J'avais reçu toutes sortes de rapports sur les forces ennemies, et un stratège doué aurait compris que nous avions à peu près les même chances que nos adversaires. Mais je n'étais pas une stratège, je n'étais douée, et j'avais en face un des meilleurs Impériaux : le Commandeur Fel. Comme le disait mon esprit, j'étais pas dans la merde.

C'était peut être pas dans cet état d'esprit que je pouvais espérer gagner, mais il fallait voir les choses en face : je manquais sérieusement d'expérience pour commander une flotte. J'excellais peut être dans le domaine des chasseurs, mais face à de gros vaisseaux contenant chacun plusieurs centaines de vies... J'avais l'impression d'être désarmée. Et puis, je savais que les commandants de mes bâtiments savaient que j'étais une simple Générale de chasse, absolument pas au fait des grandes stratégies spatiales. C'était bien parti. De toutes façon, toutes cette opération avait été décrétée dans l'urgence face à la défaite de Kuat, et j'allais devoir affronter les conséquences de quelques bureaucrates estimants que la chasse et la flotte, c'etait pareil.

Une alarme retentit lorsque nous arrivames en vue de la planète. Les groupes au sol étaient partis, et mon but consisterait à les appuyer au mieux. Du moins, si je parvenais à m'approcher suffisamment de la planète, ce qui ne serait pas une mince affaire. Prenant le canal général, je m'adressais à tous les bâtiments de la flotte. L'heure du petit discours de motivation était arrivé, et, croyez moi, j'en aurais besoin autant qu'eux.


- O.K. messieurs dames, on y est. Bastion. L'endroit porte bien son nom, puisqu'on va en chier pour prendre cette forteresse. Ça servirait à rien de le nier, rien n'est jamais facile, et surtout quand on a des adversaires aussi talentueux en face.

Ceux qui ont lu mon dossier et savent ce que je suis doivent se demander ce que je fiche à la tête de la Flotte. Je me le demande aussi. Je me doute que vous pouvez légitimement vous questionnez sur mes compétences en matière stratégique, et à votre place, je le ferais aussi. Là en revanche où vous ne devez avoir aucun doute, c'est en ma volonté d'envoyer ces Impériaux dans le trou noir d'où ils n'auraient jamais du sortir !

Oui, cette il y aura des pertes. Je vous rappelle qu'on a en face le Commandeur Fel, et que ce sera pas du gâteau de nous approcher de la planète pour soutenir nos gars. Je ne peux pas vous dire avec une certitude absolue qu'on va les battre. Vous savez tout autant que moi que ce serait pêché d'optimisme. En revanche, je vais tout faire pour décrocher la victoire, et en ramener un maximum chez nous. Ce que je vous demande, c'est de me faire confiance. Je sais que si je prends une décision qui ne vous reviens pas, vous pourrez penser que je fais n'importe quoi, et que vous pourrez refuser de m'obéir, sous prétexte de mon inexpérience. Mais je ne suis pas arrivée à ce poste en léchant des culs et me faisant passer pour ce que je ne suis pas ! Je sais comment diriger mes escadrilles de chasseurs, et, même si je suis un peu à cran maintenant, je me fais suffisamment confiance pour trouver comment diriger des vaisseaux ! Je compte sur chacun et chacune d'entre vous pour m'accorder une chance de vous prouver que je peux le faire.

Qu'importe ce qui arrivera aujourd'hui, on montrera à ces Impériaux ce qu'on sait faire de mieux : les envoyer en Enfer ! Lina, terminé.



Il ne me restait plus qu'à étudier un peu le dispositif de défense adverse avant de me lancer.. Pour le moment, mes forces étaient en formation serrée, et je n'avais déployé que les escadrilles de chasseurs, en leur intimant d'attendre des ordres pour se lancer à l'assaut. Le jeu était en place. On était prêts à y aller.



HJ: J'espere que ça ira, sinon Mp et je changerais !
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Orbite de la planète Mer 12 Sep - 22:44

Valin était resté impassible durant tout le chemin qui séparait le poste de commandement planétaire de Bastion à sa navette. Il s'était abstenu de tout commentaire, geste déplacé ou n'importe quoi qui aurait pu trahir sa frustration. Cependant, une fois assis à l'intérieur de l'Archonte, il poussa un interminable soupir pendant que Lyn, qui lui servait de copilote, s'attardait sur un datapad grossièrement branché sur les circuits du vaisseau. Fidèle à sa méfiance habituelle, il vérifiait que rien d'inhabituel se trouvait dans son vaisseau avant de décoller.


    " Aucun élément étranger dans le vaisseau. " déclara finalement Lyn.


Ils pouvaient donc parler sans crainte d'être espionnés. Leurs images de soldats exemplaires pouvaient laisser place à leurs véritables personnalités, et ce, sans conséquences.

    " Si le plan avait été suivi, on aurait probablement gagné... " commenta Lyn.


    " N'importe qui aurait gagné. rajouta Valin en jetant un œil à un enregistrement vidéo pris pendant la bataille par une caméra portée par un soldat mort, pendant qu'ils décollaient de la planète C'est du suicide, ce qu'ils font. Attaquer alors qu'un blocus planétaire est en cours... "


Il détacha son col et le haut de sa tenue pour respirer un peu. Il détestait se faire relever de la sorte pour que quelqu'un d'autre termine son travail.

    " Finalement, cette victoire sera celle de Rhodes. Espérons que les républicains ne lui facilitent pas la tâche. " dit Lyn, en faisant glisser ses doigts sur quelques commandes distraitement.


Valin parut agacé, il se leva de son siège, fit quelques pas vers l'arrière, comme pour vérifier quelque chose un peu plus loin, puis revint s’asseoir après quelques instants.

    " Il faut que Rhodes gagne. Je lui ai laissé une note avec les protocoles à suivre pour déclencher le bombardement orbital à l'entrée de la ville. dit-il en lançant un regard ennuyé à Lyn. Si on les laisse faire, les répercussions d'un revers à Bastion vont miner le moral de tout l'Empire. Je ne veux pas que notre projet se réalise aux dépends de la victoire. Si on perd au final, ça n'aura servit à rien. Symboliquement, Bastion n'est pas sacrifiable. Ça et mon hygiène personnelle...
    Et puis il aurait gagné les yeux fermés quand même de toute façon. Envahir Bastion est impossible. Même les Vongs n'ont pas pu le faire. Ils ont du attaquer depuis l'espace."
    acheva-t-il en jetant un œil à son enregistrement vidéo sur lequel on pouvait vaguement voir une femme en train de faire léviter des morceaux de bâtiment comme par magie.


    " Et puis, de toutes façons... qu'est-ce que cette sorcière et les siens connaissent à la guerre ? "


Ils arrivèrent finalement dans l'espace. Immédiatement, Valin prit contact avec son vaisseau, le Crépuscule.

    " Ici Blackbird, je remonte à bord, préparez-vous à abaisser les boucliers du hangar 2. Je veux un rapport de la situation actuelle dés que je poserai le pied sur le pont. Terminé. "


Puis il pianota un moment sur l'écran des communications puis il reprit la parole.

    "Commandeur Fel, ici l'amiral Blackbird. L'Empereur m'a réaffecté à la bataille spatiale. Je remonte à bord du Crépuscule, sous votre commandement. Vous avez un plan ? "


Dernière édition par Valin Blackbird le Jeu 20 Sep - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orbite de la planète Ven 14 Sep - 8:30

La bataille de Bilbringi venait à peine de se terminer que l’Empereur l'appelait à la rescousse. Bilbringi avait été gagnée au prix du sang, de nombreux vaisseaux et du valeureux Apocalypse, pour la quasi-destruction d'une flotte de secteur et la conquête des chantiers de construction. Gra'an n'avait pas voulu mettre en péril une toute nouvelle conquête et avait laissé les Pellaeon, excepté celui de Blackbird, et une bonne partie des navires auxiliaires en couverture, il était revenu sur Bastion avec une flotte constituée de 5 Ardents et 8 Apprehender. En court de route, il avait appris qu'il avait un nouveau vaisseau, un classe Thrawn nommé lui aussi Apocalypse qui l'attendait là bas. Son état major avait été transféré à bord, sa garde l'accompagnait, Thran avait de nouveau son escadron et l'attendait à bord.

Sa flottille déchira l'espace et Gra'an aperçu son nouveau vaisseau. Dieu qu'il était grand !! Bien au delà des dimensions de son vieil Apocalypse.

- Bon dieu !! Vais-je réussir à commander ce monstre ?
- Vous avez réussi à commander la flotte entière Monsieur !

La main de Thruta se posa sur son épaule et se serra. Pas vraiment le geste d'un garde du corps envers son employeur, mais marque de confiance de deux hommes qui ont été au feu ensemble, encore que cette expérience ne date que de quelques heures. Gra'an souri, alors que son nouveau vaisseau grossissait rapidement dans la baie de la cabine de pilotage. Il était, pour le moment, en retrait des combats, deux Pellaeon en protection avec leurs escortes respectives, en plus de la flottille ramenée par le commandeur, un petit groupe de combat allait bientôt rejoindre le combat.

La navette se posa rapidement, Gra'an fusa dans les turbolifts et apparu en passerelle dix minutes après être arrivé. Il fut accueilli par Sahli et Jol. Ce dernier lui promis de l'engueuler plus tard, visiblement il avait appris que son ami avait fait le coup de feu.

- De qui tu as su ?
- Thran, qui d'autre ?
- J'vais le tuer une fois cette bataille finie...
- Pour l'heure, garde ça pour les républicains, ça vaudra mieux.

Gra'an se retourna vers l'holocarte de la bataille, devant laquelle se tenait Sahli. Il se dirigea vers elle, après avoir demandé une grande tasse de thé. Il avait besoin de se calmer un peu.

- Comment on s'en sort pour l'instant Sahli ?
- Difficile à dire, les républicains sont en formation serrée, leurs chasseurs sont sortis et semblent en stand by. Nous sommes pour l'instant en formation dispersée avec deux task forces non jointes à la ligne de défense.
- Ordre serré et chasse sortie vous dites ?

Gra'an étudia l'holocarte. En effet, les républicains restaient compactés, formant une espèce de boule sur les écrans. Un plan germa dans l’esprit du jeune commandeur.

- Ordre à tout nos vaisseaux d'expédier leurs bombardiers dans l'hyperespace, sur le champ. Que les sauts ne soient pas trop longs, je veux les bombardier à pied d'oeuvre en moins de cinq minutes, ordre de préparer les lances missiles en configuration sonique. Transcription cryptée évidemment.

Il reçu enfin son thé, servi par Mhyrre dont les yeux rougis attestaient qu'elle avait pleuré. Gra'an la remercia d'un clin d'oeil malicieux et revint à son plan.

- Je veux que nos hackers se mettent de suite au travail, commencez à perturber leurs communications, envoyez leur des virus de toutes sortes, voyez ce que vous pouvez faire pour contrer leurs systèmes de contre mesure, même s'ils ne sont guère efficaces
- Communication entrante Commandeur ! de l'Amiral Blackbird !
- Transmettez et codez.
- "Commandeur Fel, ici l'amiral Blackbird. L'Empereur m'a réaffecté à la bataille spatiale. Je remonte à bord du Crépuscule, sous votre commandement. Vous avez un plan ? "
- Vous ne serez certes pas de trop Blackbird. En effet j'ai un plan, ne m'en veuillez pas mais je vous ai privé de votre force de bombardiers. Sahli va vous transmettre les grande lignes du plan que j'ai concocté [normalement tu devrais l'avoir reçu par MP ^^] Pour l'instant, vous et votre Task force occuperez l'aile gauche de la ligne de défense, stand by pour le moment. Accusez reception.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orbite de la planète Dim 16 Sep - 20:13

J'avais été assigné à une mission particulière, protéger l'Empereur de la menace républicaine, ça ne semblait et ça n'était pas une tâche évidente. Les risques sur Bastion était nul pour des combattants normaux mais mon inquiétude était fondé, les Jedis sont loin de l'être, techniquement nous avions l'avantage mais une défaite est si vite arrivée. Cette crainte inutile ne faisait que accroître en moi une sensation d'excitation, si la République se prétends si forte et si puissante, pouvait-elle nous faire face suffisamment longtemps pour nous barrer la route ?

Je m'interrogeais sur ma tâche en défense sachant que je ne me sentais pas vraiment utile en orbite, je préférais passer à l'offensive et massacrer les troupes à terre et non pas attendre comme une cruche dans mon vaisseau. JE lançais une communication envers la plus haute instance. Ma voix s'assombrit lorsque je demandais une requête auprès de lui.

/Commandent Fel, ici Kira Valyria j'attends vos ordres ou du moins plus d'actions./

J'essayais d'être la plus polie possible mais honnêtement l'impatience me rongeait et bien que j'usais de terme correcte l'interprétation et le sens de mes mots pouvaient me faire paraître pour un être bourrin et rustre.

/Sans vouloir vous offenser, j'aimerais comprendre pourquoi vous suis-je utile en défense sachant que je préfère de loin frapper la première ?/

Je tapotais le tableau de commande à côté de moi de plus en plus rapidement.

/Ne me demandez pas d'être patiente parce que je suis vraiment pas dans cette humeur, ce que je veux pour le moment c'est éclater quelques crâne et exécuter deux ou trois rigolos .../

Je savais que mes piques pouvaient être agaçante surtout sur le ton suffisant et nerveux avec lesquels je les envoyais mais franchement, je ne voyais vraiment l'utilité d'attendre que des insectes viennent nous siffler dans les oreilles alors qu'on avait de quoi les écraser à portée de main.

/Je sais bien que je dois protéger l'Empereur et rester dans cette ligne de défense mais je me sens plus qu'inutile si on ne me donne pas des objectifs ou des ordres ! Je ne tiens pas particulièrement à rester les bras croisés à attendre que quelqu'un se décide à me contacter pendant que mes camarades s'amusent à se taper dessus. Je suppose que vous comprenez que je ne vais pas me contenter d'attendre Commandant Fel./

Je pris mon sabre et jouais avec avec ma main gauche en attendant une réponse que ce soit de lui ou bien une attaque de nos ennemis.

[Hors RP : Désolé pour cette petite réponse je suis pas dans ma meilleur forme :s]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orbite de la planète Lun 17 Sep - 7:33

Les bras croisés sur la poitrine, j'observais à l'oeil nu la flotte adverse. Comment est-ce que j'étais censée procéder pour les expédier dans un trou noir ? J'étais une pilote, pas une stratège bon sang ! Évidemment, je ne laissais rien voir dans mon attitude extérieure, mais intérieurement je n'en menais pas large. Je savais cependant qu'il fallait que j'agisse, et le plus tôt serait le mieux : notre formation serrée ne laissait que peu de place à l'imagination d'une stratégie adverse : si ils fonçaient maintenant, nous serions trop exposés à des tirs alliés. Je savais cependant à quel point ma flotte irait vite une fois mes ordres donnés, aussi je n'attendis pas plus longtemps.


- Ici Aola'Sinya. À toutes les Forces de la République, dispersez vous, formez une ligne décalée : les gros devants, les petits derrière. Que les vaisseaux lourds se tiennent prêts à engager toute unité ennemie s'approchan d'un peu trop près, et que les légers restent en soutien pour éviter qu'ils ne soient débordés. À tous les chasseurs, patrouilles à intervalles régulières entre les vaisseaux, et disposez quelques escadrilles en avant de nos lignes, à portée de la flotte, afin qu'ils puissent reconnaître tous mouvements suspects de la part de l'ennemi. Attendez de futures instructions, terminé.


Bon, c'était un début. Maigre, soit, mais c'était un début. Cela me laisserait au moins le temps de trouver un plan. Des débuts d'idées germaient peu à peu dans mon esprit, mais ils étaient principalement adaptés à des batailles à l'échelle d'un chasseur, pas en global tel que c'était le cas désormais. De toutes façons, nul plan ne résistait bien longtemps au contact de l'ennemi, mais la première idée, qu'elle qu'elle soit serait déterminante pour la suite.

J'eus un petit sourire en coin lorsque j'optais pour une idée, avant de donner mes ordres.


- C'est encore moi. Que les unités lourdes de placent équitablement sur les deux ailes, et les plus légères au centre. Escadrons de chasseurs, tenez vous prêts à assister les Groupes de Combat 1 & 2, respectivement mon aile droite et mon aile gauche. GDC 3, n'avancez qu'avec le soutien de Un et Deux. Restez en attente.

Division communications : envoyez constamment des messages divers tout azimut, je ne veux pas qu'ils puissent tirer le vrai du faux la dedans. N'hésitez pas à utiliser des codes de cryptages élevés pour vos leurres, il faut les faire travailler un peu.

Que la moitié des escadrilles de bombardiers décollent, et soient escortées par des chasseurs et autres vaisseaux léger.

Bon. Tout le monde est en place ? Alors, en avant. Un et Deux, attaquez les flancs de la flotte adverse, mais restez en jonction permanente avec Trois. Si la jonction est menacée, vous êtes libres d'y assigner des unités supplémentaires. On y est. Pas de précipitation, je veux du professionalisme et de la coopération !
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Orbite de la planète Ven 21 Sep - 0:41

Tandis qu'il avançait dans les couloirs, il ne savait pas vraiment s'il marchait ou courrait. Il ne parvenait pas non plus à lire les quelques informations qu'ils tenait dans la main sans ralentir, ce qu'il ne pouvait pas faire. Il lirait donc le plan une fois arrivé sur le pont.
Une fois arrivé, il s'assied dans son siège. Il n'aimait pas particulièrement être assis pendant une bataille mais le trajet du hangar à la passerelle de commandement justifiait qu'il prenne un peu de repos musculaire. Il ignora les saluts rapides des troupes et visualisa rapidement les lignes de Gra'an. Il jeta ensuite un œil à l’affichage tactique et à la façon dont les républicains se déployaient. Il avait laissé sa rancune et sa frustration du réaffectation à l'entrée de la salle. Il ne fallait pas mélanger la stratégie et les émotions. C'était un coup à se faire tuer pour rien. Alors qu'il lisait, il senti ses jambes se transformer en pierre. Il n'avait probablement pas assez respiré pendant sa petite semi-course.
La bataille maintenant. Cette fois, c'était la véritable bataille, pas la rigolade d'en bas. "Celui qui contrôlait les cieux pouvait jouer à Dieu" se souvint-il. En effet, si aucun espace de repli aérien n'était possible, les républicains ne pourraient pas sauver la chancelière. Forcer un blocus était difficile. Le forcer deux fois était plutôt improbable. Faire passer la chancelière au milieu d'une bataille colossale entre les deux plus grande puissances galactiques... eh bien... plutôt difficile aussi, se dit-il en hochant inconsciemment la tête. Cependant, cette fois-ci, ce n'était pas sa bataille. C'était celle de Fel. Et il était hors de question qu'il se mette à jouer les officiers supérieurs de seconde zone en tentant de commander à sa place ou de lui rappeler quelques détails insignifiants à longueur de temps dans l'espoir d'être reconnu comme une pièce majeure de l’affrontement. Il allait juste rester dans ce siège, la fermer, et attendre les ordres.


    " On dirait qu'ils avancent vers nous. Dites aux chasseurs de les laisser faire un premier passage en évitant la chasse. Qu'ils fassent le tour des croiseurs et attaquent les bombardier directement depuis l'arrière lorsque leur premier passage sera fait. "


Plus il y repensait, plus il y avait quelques chose de particulier à la formation adverse. Avec du recul, beaucoup de recul, il avait l'impression de voir un oiseau déployer les ailes. Une grosse masse centrée qui s'écartait en deux groupes pour ne finalement laisse qu'une petite masse au centre étirée vers les deux flancs massifs. Un déploiement d'ailes. Ça ne ressemblait que peu aux stratégies d'attaques classiques concentrée sur un endroit ou même une attaque en ligne rangée.

    " Leurs vaisseaux les plus lourds sont au niveau de leurs flancs et leur centre semble relativement vulnérable... Ça pourrait être un piège tout comme un coup de poker. "
    remarqua Lyn.


    " C'est le problème de Fel. Je ne prend pas d'initiative. Et je crois qu'il a déjà préparé un filet pour empêcher l'oiseau de s'envoler. Qui est son adversaire ?" s'enquit-il.


    " On ne sait pas. Les deux seuls messages décodés sont absurdes. Et leurs communications sont affolantes. Ils tentent de nous embrouiller."


    " Tant pis. Dit-il en agitant brièvement la main. On ne fait rien de plus. Tirez-leurs dessus quand ils seront à portée. En formation de ligne, le surplus aux boucliers."


Et ses yeux s'attardèrent un instant sur la position du vaisseau isolé en basse orbite. Il n'avait toujours pas tiré... quelque chose clochait peut-être.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orbite de la planète Sam 20 Oct - 3:09

Gra'an penché sur son holocarte, observait du mouvement dans la flotte adverse, un nouveau déploiement qui rendait caduc ses ordres de tirs au sonique. Il aurait du ordonner ce putain de tir plus tôt.

*Pas grave, ils ne perdent rien pour attendre... nouveau déploiement, nouveaux...*

Il fut coupé de sa pensée par un sous officier lui indiquant une communication entrante d'un seigneur Sith.

*Allons bon, qu'est-ce donc que ce bordel encore ? *

/Commandent Fel, ici Kira Valyria j'attends vos ordres ou du moins plus d'actions./

Allons bon... comme si les rep's ne suffisaient pas, on lui avait collé une sith dans les pattes. Comment canaliser les pulsions meurtrières de ce genre d'individu sans risquer de foutre en l'air l'intégrité de sa flotte ?

/Sans vouloir vous offenser, j'aimerais comprendre pourquoi vous suis-je utile en défense sachant que je préfère de loin frapper la première ?/
- Patience, nous étudions le déploiement adverse avant d'utiliser au mieux nos forces...
/Ne me demandez pas d'être patiente parce que je suis vraiment pas dans cette humeur, ce que je veux pour le moment c'est éclater quelques crâne et exécuter deux ou trois rigolos .../

Gra'an soupira. Il n'aimait pas les Siths, toujours pressés d'en découdre, indisciplinés et bornés, de vraies nuisances dans ce cadre ci, le cadre d'une bataille stellaire. De fait, le jeune commandeur avait du mal à comprendre l'intérêt de placer un Sith sous ses ordres dans une bataille stellaire.

/Je sais bien que je dois protéger l'Empereur et rester dans cette ligne de défense mais je me sens plus qu'inutile si on ne me donne pas des objectifs ou des ordres ! Je ne tiens pas particulièrement à rester les bras croisés à attendre que quelqu'un se décide à me contacter pendant que mes camarades s'amusent à se taper dessus. Je suppose que vous comprenez que je ne vais pas me contenter d'attendre Commandant Fel./

De fait, il comprenait très bien, il comprenait aussi qu'il devait d'urgence trouver à l'occuper, sinon elle allait foutre en l'air sa stratégie. Mais comment ? Le seul intérêt d'un Sith se trouvait être leur grande capacité de combats, alors tant qu'à faire, si elle tenait tant que ça à écraser quelques crânes, il allait lui en donner l'opportunité.

Un sourire naquit sur les lèvres du jeune commandeur. Il demanda à un de ses officier de brouiller au maximum cette transmission.

- Vous voulez de l'action ? Vous allez en avoir dans ce cas. Je vais vous envoyer sur datapad vos ordres de mission [MP powaaaaa ^^] je compte sur vous pour le mener à bien, cette opération n'est pas vitale pour le bon déroulement de la bataille, ainsi, si vous voyez qu'elle risque de ne pas réussir, pas besoin de vous sacrifier, je vous trouverais bien une autre occupation.

Gra'an envoya les ordres de missions à la Sith, ainsi qu'à certains autres officiers, puis retourna à son plan. de bataille. L'agencement des vaisseaux Républicains avait changé. de plus leurs échanges de messages avaient doublé.

- Commandeur, nos capteurs de messages sont saturés, aucune chance de tirer une information pertinente de tout ce bordel !!
- Cela signifie qu'ils savent que nous écoutons, ils cherchent à nous embrouiller, ne perdez pas de temps à essayer de trier ces informations, concentrez vous sur le brouillage de leurs communications et le hacking de leurs plates formes informatiques, je veux que vous envoyiez au plus vite vos meilleurs virus, et je veux qu'ils aient du mal à les résorber !
- On a ce qu'il vous faut Commandeur, notre petit bébé, Fidelis. C'est un programme qui, une fois infiltré se déploie dans tout les fichiers disponibles, qu'ils soient fichiers simples, base de donnée ou échangeables. Il modifie leur méthode d’exécution, et leurs effets dans le système.
- En clair ?
- Il se répands un peu comme un vrai virus, via les échanges de communications et perturbe complètement le système informatique du vaisseau. Ainsi, le type des machines souhaitant avoir un topo complet de son joujou pourra se retrouver avec une vue qui normalement se trouvait sur une console d'artilleur... Ne vous inquiétez pas, les bases de données de la flotte sont immunisées contre Fidelis, le mieux c'est que ce programme peut aussi se nicher dans les lignes de code, de façon aléatoire.

Gra'an se souvenait que les programmes actuels contenaient des millions de milliards de lignes de code, et ça suffit à le convaincre que le virus ne pourrait pas être détecté immédiatement.

- Combien de temps pensez vous qu'il leur faudra pour le trouver et l’éradiquer ?
- Un certain temps, commandeur, ce bijoux infecte TOUT les fichiers et dossiers du système informatique, modifiant les effets de tel ou tel ficher, déjà pour s'y retrouver dans un vaisseau, ça va être le bordel, ensuite une fois qu'on saura quoi est où, il faudra du temps pour tout réparer... et cette situation sera différente d'un navire à l'autre...
- Et en combien de temps il peut être actif ?
- En moins de deux minutes il peut infecter tout le navire, en vingt minutes toute la flotte adverse pourrait être atteinte, à condition bien sur qu'on réussisse à cracker leurs pares feux et autres programmes de défense, qu'on réussisse à implanter le virus et, qu'une fois implanté, il réussisse à contourner de lui même les programmes de défense des autres navires.
- Il y a beaucoup d'inconnue dans cette équation, Capitaine.
- Fidelis est encore un prototype, Commandeur, ça sera sa première utilisation en combat, mais les tests théoriques sont prometteurs.
- Il y a un monde entre la théorie et la pratique, capitaine... combien de chances avons nous de contaminer la flotte entière avec Fidelis ?
- Nous avons 15% de chance d'infecter la flotte entière, 35% d'en infecter les trois quarts, 45% d'en infecter la moitié et 85% d'en infecter un quart.

Gra'an ne voulait même pas savoir s'il y avait une erreur dans les calculs du capitaine, il savait qu'il avait de grandes chances pour que Fidelis paralyse un bon quart de la flotte adverse, et ça lui suffisait amplement.

- Alors crackez leurs systèmes de défense et introduisez Fidelis. Combien de temps cela vous prendra-t-il ?
- En y mettant un quart du personnel du quartier communications et guerre électronique, on devrait en avoir pour une demi heure, commandeur.
- Pourquoi seulement le quart du quartier ?
- Nous devons aussi nous défendre contre leurs attaques, Commandeur !
- Bien, Capitaine, exécution !!

L'officier s'en fut dans son secteur pour donner les ordres du commandeur. immédiatement, les hackers de l'Apocalypse se mirent en action et tentèrent de cracker les firewalls républicains. La guerre électronique venait d'entrer dans sa phase de bataille rangée, bien avant que les premiers tirs ne soient échangés. Gra'an ne doutait pas de la réussite de ses hackers, les républicains avaient eux aussi de bons éléments, mais les systèmes du classe Thrawn étaient bien plus perfectionnés que ceux des meilleurs vaisseaux présents en ce moment face à lui.

Il retourna donc au nouveau déploiement des républicains. En corne de buffle, ou en oiseau, une tactique vieille comme le monde mais qui avait mainte fois prouvé son efficacité. Les ailes seraient les premières au contact sur les flancs, la ligne impériale serait, ou enfoncée aux ailes, ou serait attirée au centre, les éléments de pointe subissant un feu dévastateurs, tandis que les réserves, profitant de l'immobilité momentanée des impériaux, feraient le tour pour les prendre à revers. Du moins tel était sans doute le plan Républicain. A cette distance de la planète, les défenses planétaires ne pouvaient être d'aucune utilité en soutient de la flotte Impériale.

- Qu'en pensez vous Sahli ?
- Ailes d'oiseau, déploiement classique mais efficace, je ne comprends pas l’intérêt de placer les unités les plus lourdes sur les ailes et les plus véloces au milieu, ça n'a pas de sens...
- Sauf si le plan est de fixer les ailes pour affaiblir le centre. N'oubliez pas qu'ils vont surement chercher à quitter la planète, il leur faut donc libérer de l'espace pour leur flotte, et s'ils affaiblissent notre centre, ils ont l'opportunité de créer un passage, après tout, la voie la plus courte pour aller d'un point A à un point B est la ligne droite n'est-ce pas ? Simpliste mais relativement efficace si on a en face de soi un amiral incompétent et prétentieux, comme bon nombre des nôtres en ce moment...
- Est-ce pour cela que vous avez sous vos ordres Blackbird en lieu et place de l'Amiral Steiner ?
- Oui, Steiner l'a très mal pris, mais il se faisait mousser en disant qu'il était l'éminence grise de notre Amirauté... je lui prévois une migraine au tibana à celui là...

Gra'an revint à son holocarte. La ligne Impériale n'avait pas bougé, le groupe de combat du jeune commandeur s'en rapprochait lentement. Il laissa un autre sourire naître au coin de ses lèvres.

- Vous avez trouvé comment faire face ?
- Oh que oui...

Le jeune homme modifia le déploiement de la ligne impériale. L'agencement des navires restait globalement le même, les petites unités en protection rapprochées des plus grandes, profitant de leurs boucliers plus puissants pour être plus à l'abris, mais la formation changeait. Les ailes serait en ligne refusée, canalisant l'attaque républicaine vers le centre de la formation, composée du groupe de combat du jeune homme.

- Mais, nous n'avons pas la puissance nécessaire pour contenir toute cette force commandeur !
- Oh que si, je vous l'assure, et nos amis républicains risquent fort d'être surpris de voir que nous copions presque leur formation.
- Presque ?
- Nous avons plus d'un atout dans nos manches Sahli... Transmettez les nouveaux ordres à Blackbird et au reste de la flotte, demandez également à maître Valyria ou elle en est dans ses préparatifs, et que la chasse reste en soutient.
- Qu'en est'il des dispositions prises avant le redéploiement ?
- Nous les conservons.

Les ordres rapidement donnés, Gra'an regarda sa flotte se mettre en position alors que les républicains approchaient.

* Alea jacta est* pensa-t-il pour la deuxième fois en quelques heures.

[HRP : Désolé du retard de ma réponse, mais enfin la voilà, s'il y a des questions, je suis dispo par mail, Kira, tu auras tes ordres d'ici ce soir ^^ j'espère que ça te plaira ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Orbite de la planète

Revenir en haut Aller en bas

Orbite de la planète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Bastion [Empire] :: Mini-Event [Sauvetage Inespéré II]-