Partagez| .

À l'assaut de la planète forteresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: À l'assaut de la planète forteresse Mer 22 Aoû - 11:45

BG Général :

La République et l'Empire s'opposent depuis plusieurs mois un bras de fer d'une égalité parfaite, que les Impériaux furent les premiers à briser en prenant d'assaut Coruscant. Les Républicains n'ont toutefois pas baissés les bras pour autant, contre-attaquant leurs ennemis dans leur propre capitale Kuat afin de sauver la Chancelière Valtym qui y était retenue prisonnière. Si les forces Républicaines, menées par le Capitaine Ahsio Nes, bravèrent tous les périls pour arriver jusqu'au bureau de l'Empereur, elles ne furent pas au bout de leurs surprises pour autant. En effet, faisant preuve d'un génie indéniable, Liam D. Kuran avait attiré les Républicains dans un piège, en leur faisant croire que la Chancelière et lui-même se trouvaient sur Kuat alors que ce n'était pas le cas.

Suite à cette terrible découverte, le Capitaine Nes s'empressa de contacter le Grand Maître Yunstar, qui venait de remporter une bataille difficile face aux Impériaux devant les usines d'armement. La Jedi donna immédiatement l'ordre d'évacuer la planète avant de confier au Commandant Chakaëlle la mission de secourir le Capitaine Nes et le Grand Maître Ombrelune. Le mystère de l'emplacement réel de la Chancelière demeurait néanmoins entier.
Ce n'est qu'avec l'aide des services de renseignements Républicains, et notamment de la brillante intervention de l'agent Elila Sydyi, que Maître Yunstar parvint à découvrir où se trouvait la Chancelière et orienta les forces de la Républiques vers leur nouvelle destination : Bastion.

Les Impériaux ne restèrent toutefois pas passifs pendant ce qui n'était rien de moins que l'invasion de leur supposée capitale. Une fois les troupes Républicaines bien implantées sur la planète et pour certaines, sur le point d'arriver dans la salle du trône, le Grand Amiral Reige avait donné l'ordre d'évacuer Kuat, suivant ainsi les directives données au préalable par sa majesté impériale.

La suite de ses ordres fut plus difficile à exécuter puisque le Grand Amiral demeura présent dans le secteur bien après le départ de Maître Yunstar et des troupes du Capitaine Nes. En effet, l'Empereur avait ordonné que rien ne soit laissé derrière eux... ni les installations, ni les chantiers spatiaux. C'est pourquoi une série d'explosions commencèrent à se déclencher, tant au sol qu'au niveau des chantiers. La flotte Républicaine, qui exerçait un blocus autour de la planète, tenta de se replier mais fut prise dans le champ gravitationnel d'une petite flotte impériale, à la tête de laquelle se trouvait le Chimaera.
Reige regarda son vaisseau exploser dans le vide de l'espace, emportant avec lui une majeure partie de la flotte Républicaine qui était stationnée. Avant de quitter le système, il contacta l'Empereur pour l'informer des récents évènements ainsi que de la possibilité que les Républicains soient en route pour Bastion, si l'on en croyait leur vecteur de départ en hyperespace.

Pendant ce temps, des forces Républicaines étaient appelées en renfort, avec à leur tête la Générale de la Chasse Lina Aola'Sinya, ainsi que le Capitaine de l'escadron Spectre Clèbe Arr. Ils furent bientôt rejoints par deux Jedi : le Maître Jedi Aldrian Greystone et la Padawan Elora Yunstar.

Tandis que les Républicains faisaient route vers Bastion, l'Empereur avait également pris soin de contacter ses meilleurs officiers disponibles : le Commandeur des Forces Impériales en personne Gra'an Fel, l'Amiral Valin Blackbird ainsi que la pilote de l'escadron Requiem Natassi Steel.
Les Sith furent également sollicités pour participer à la défense de Bastion : la Guerrière Kira Valyria, qui avait préalablement participé à la capture de la Chancelière sur Coruscant et le Seigneur Sith Belguen Tarja'Lai. Tous deux avaient reçu des ordres stricts : protéger l'Empereur et exterminer tous les Jedi et Républicains qui auraient le malheur de passer à portée de leur sabre laser.

Que ce soit pour sauver le leader de la République, ou protéger le souverain de l'Empire, des milliers de vies seront perdues au cours de ce qui pourrait devenir la plus grande bataille de l'histoire contemporaine, où chaque soldat tombera en accomplissant son devoir.

L'heure n'est plus aux négociations ou aux pourparlers!
Place au combat !!!


BG Individuel :

Alors que la bataille spatiale est engagée, une action périlleuse mais payante menée par Eleanor Yunstar a permis aux Jedi et à plusieurs transports Républicains de passer le blocus et se poser sur la planète, les Forces Républicaines bien que moins nombreuses sont galvanisées par Maître Greystone et le combat s'apprête à faire rage entre les soldats Républicains et les Impériaux alors que de son côté l'agent Sydyi tente de localiser la Chancelière.

Toutefois l'arrivée des Républicains n'est pas de tout repos car les Impériaux menés par Valin Blackbird les attendaient de pied ferme. Le jeune Amiral, soutenu par le Seigneur Sith Belguen Tarja'Lai tente de stopper la progression Républicaine pour les empêcher de rejoindre l'Empereur et la Chancelière.


Ordre des posts : Eleanor Yunstar / Elora Yunstar / Aldrian Greystone / Elila Sydyi / Belguen Tarja'Lai / Lucas Rhodes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Ven 24 Aoû - 13:07

    L'audace peut soit amener à des manœuvres désastreuses ou payantes, le moindre grain de sable dans le mécanisme pouvait entraîner la rupture de ce mécanisme d'horlogerie qu'était la stratégie d'attaque d'une planète. Cette fois les républicains prouvaient qu'ils en avaient dans le ventre et qu'ils étaient prêts à se battre jusqu'au bout.

    Eleanor était descendu la première des transports avec un petit groupe d'hommes pour sécuriser une zone précise pour permettre aux troupes suivantes de se déployer et que les bataillons prennent leur position respective pour avancer vers le Palais Impérial. La Jedi réglait les derniers détails avec les commandants des bataillons pour que ceux-ci placent parfaitement leurs hommes selon les configurations des zones de batailles rencontrées. Le mot d'ordre était surtout de privilégier les positions un peu surélevées pour avoir l'avantage du premier feu et aussi tenir les ennemis sous un déluge de feu constant tout en restant à couvert un maximum et ainsi éviter l'hécatombe des hommes. Les Républicains étaient ici en nombre limité et la vie d'un soldat était aussi précieuse qu'une perle de Dragon Krayt.

    Eleanor voulait surtout que les soldats Républicains détruisent au moins dix hommes Impériaux chacun, c'est pour cela qu'elle appliquait une de ses stratégies favorites et qui s'adaptait à environ tout type de combat et de configuration terrestre. L'artillerie était aussi de la partie en nombre limité certes mais elle aurait son effet car Eleanor avait demandé à disposer de mortiers et de batteries de tourelles déployables rapidement pour permettre d'opposer aux Impériaux un barrage de feu puissant et difficilement accessible. Également elle plaçait un espoir dans les tireurs d'élites qu'étaient les snipers, ces derniers permettraient d'éliminer un bon nombre de cibles à longue distance sans risquer des représailles venant des fronts ennemis. Les dernières cartouches étaient des saboteurs prêts à agir et à faire mal aux Impériaux, grâce à eux les Impériaux verraient arriver sur les flancs ou même de derrière eux certaines gâteries qu'Eleanor avait demandé aux soldats de porter sur eux.

    Côté déploiement et frappe lourde Eleanor avait demandé à avoir des unités lourdes armé de fusils blasters et d'autres de canons portable à tir en rafale ou équipé de chargeur à grenades. Les armes étaient là pour tuer et pour décimer les rangs ennemis, cette fois la Jedi ne faisait plus dans la tranquillité elle avait demandé des unités et de l'équipement d'élite et tous les soldats présents quelle que soit leur espèce ou leur sexe étaient prêts à en découdre pour la République.

    Une fois les consignes données aux chefs de bataillon, Eleanor rejoignit Maître Greystone qui se trouvait avec HK-47, Elora et un groupe composé de vingts soldats ayant participé à la bataille de Kuat, ce bataillon avait une mission très spéciale qu'Eleanor rappela.


    « Aujourd'hui notre mission n'est pas l'extermination de l'armée en face de nous! Nous devons nous frayer un chemin jusqu'à l'Empereur en personne et dés que nous serons vous devrez escorter la Chancelière jusqu'au vaisseau de transports! Je couvrirai votre retraite en affrontant l'Empereur, vous me récupérerez en vous échappant via un transport annexe à celui menant la Chancelière en lieu sûr. »

    L'équipe avait bien compris la situation et le travail à effectuer. Eleanor savait bien que si elle devait affronter l'Empereur il y avait 50% de probabilité qu'elle ne quitte jamais Bastion, toutefois cette idée ne l'effrayait pas et si la Force en décidait ainsi alors il en serait ainsi. Elle regarda Aldrian et Elora.

    « Votre rôle sera de protéger la Chancelière quoi qu'il arrive! Si je dois rester en arrière je vous interdits de venir me prêter mains fortes si cela faillit à vos obligations envers la République! »

    Elle regarda sa fille et se mis à sa taille en posant sa main sur son épaule avec un sourire rassurant.

    « Ceci est une mission dangereuse alors souviens-toi de ce que je t'ai enseigné! Ne crains pas d'ôter la vie et reste avec Aldrian, à ses côtés tu sera autant en sécurité qu'efficace pour cette mission. »

    Eleanor ne se perdit pas trop longtemps dans cet échange car il était temps d'avancer et que la bataille commence. Eleanor ordonna aux troupes d'avancer en observant et surtout en faisant gaffe à un éventuel comité d'accueil, les Républicains purent bientôt prendre position devant la capital de Bastion. La planète étant principalement composée de plaines le combat serait assez serré et aucun élément vraiment intéressant pouvait servir de couverture si ce n'est les creux et les zones surélevées du terrain.

    Les Républicains une fois en position commencèrent une progression lente et méthodique vers la Capitale, Eleanor se tenait devant par respect pour les soldats se trouvant avec elle. Son honneur et ses principes de Jedi et de stratèges lui dictaient d'être toujours en première ligne et jamais derrière comme la plupart des généraux terrestres. La Jedi sentait la présence de l'Empereur et des Impériaux, cette fois ce qu'on pouvait appeler la bataille de la libération avait commencée!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Mar 28 Aoû - 2:29

Il était de certaines situations qu'elles pouvaient s'avérer aussi explosives qu'une partie de Sabacc. D'ordinaire, Aldrian n'était pas le genre de personne à se fier à la chance mais dans le cas présent, il devait reconnaître que c'était un sacré pari qu'ils prenaient en réalisant cette opération.

Ce n'était toutefois pas comme s'ils avaient le choix. La Chancelière Suprême était toujours aux mains des impériaux et après la Bataille de Kuat, la confiance des peuples de la galaxie dans la stabilité de la République était plus en péril que jamais. Voilà pourquoi le Grand Maître Yunstar et les chefs d'état major de l'armée avaient mis au point cette mission de la dernière chance.

Eleanor s'occupait de donner des ordres de dernière minute et d'inspecter les troupes. A quelques mètres d'elle, Greystone avait revêtu son armure mandalorienne, qu'il avait pris soin de vérifier minutieusement à peine une heure auparavant. Son sabre laser était visible à sa ceinture, de même que les deux pistolets blasters dans leurs holsters. Il s'était également équipé d'une petite quantité d'explosifs, dans le cas où leurs sabres lasers et la Force ne leur suffiraient pas à se frayer un chemin.

A ses côtés, HK-47 se tenait parfaitement immobile mais ses photorécepteurs allumés lui indiquaient que le droïde assassin n'était pas en veille. La petite Elora Yunstar se trouvait non loin de lui, visiblement nerveuse à voir comment elle dansait d'un pied sur l'autre mais remarquablement calme lorsqu'on savait l'opération dans laquelle ils étaient sur le point de s'engager. Enfin, une vingtaine de soldats d'élite complétaient le bataillon qui participerait avec eux à une partie très particulière de l'opération.


« Aujourd'hui notre mission n'est pas l'extermination de l'armée en face de nous! Nous devons nous frayer un chemin jusqu'à l'Empereur en personne et dés que nous serons vous devrez escorter la Chancelière jusqu'au vaisseau de transports! Je couvrirai votre retraite en affrontant l'Empereur, vous me récupérerez en vous échappant via un transport annexe à celui menant la Chancelière en lieu sûr. »

Il ne serait pas nécessaire de le répéter deux fois. De toutes manières, avec les troupes limitées dont ils disposaient, jamais ils n'auraient été en mesure de vaincre l'armée adverse. Le Grand Maître ne tarda toutefois pas à poser son regard sur sa fille et sur Greystone avant de poursuivre.

« Votre rôle sera de protéger la Chancelière quoi qu'il arrive! Si je dois rester en arrière je vous interdits de venir me prêter mains fortes si cela faillit à vos obligations envers la République! »

L'air impassible et le regard sombre tandis que le Mandalorien songeait à la perspective que l'Ordre perde son leader dans cette dangereuse opération, Aldrian se contenta d'acquiescer gravement de la tête. Tenant toujours son casque dans une main, il regarda Eleanor s'adresser à sa fille avec tendresse.

« Ceci est une mission dangereuse alors souviens-toi de ce que je t'ai enseigné! Ne crains pas d'ôter la vie et reste avec Aldrian, à ses côtés tu sera autant en sécurité qu'efficace pour cette mission. »

Aldrian hocha de nouveau la tête, se faisant intérieurement la promesse de faire tout ce qui serait en son pouvoir pour protéger la petite Elora. Il aurait préféré qu'Aran soit avec lui pour cette mission mais le droïde de combat mandalorien pilotait actuellement le Firebird, et leur servirait de chauffeur pour les sortir d'ici si les choses tournaient mal ou bien s'ils récupéraient la Chancelière sans être en mesure de rejoindre le point de rendez-vous. En d'autres termes, il était leur joker, et même si Greystone espérait ne pas avoir à lui demander son aide, c'était toujours réconfortant de le savoir dans les parages.

Une fois Eleanor partie s'occuper des autres troupes, le maître Jedi se tourna à son tour vers son bataillon.


- Messieurs, comme l'a dit Maître Yunstar, nous ne sommes pas ici pour faire du zèle ou montrer aux impériaux qui sont les plus forts. Notre premier et unique objectif est de trouver la Chancelière, la délivrer et l'exfiltrer de cette planète saine et sauve.

Il fit une courte pause avant de reprendre d'une voix grave.

- Je ne vais pas vous mentir. Nous avons de grandes chances de ne pas en sortir vivant mais cette mission est plus importante que nos vies. Il en va de l'avenir de la République ! Gardez toujours en tête que si nous échouons, nos familles, nos amis, tous pourraient bientôt connaître le joug impérial !

A la suite de ses paroles, les hommes le saluèrent et revêtirent leurs casques. Aldrian fit de même et reçut bientôt les données tactiques de la République sur son écran. Ils étaient encore à l'extérieur de la capitale mais s'ils se débrouillaient bien, ils pourraient se déplacer plus ou moins librement une fois à l'intérieur. Tout ce qui leur manquait, c'était l'emplacement de la Chancelière et ils pourraient passer à l'action.

Greystone espérait que l'agent chargé de la localiser parviendrait à mener sa mission à bien.
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Mer 29 Aoû - 9:29

Cette bataille, si elle était gagnée, prouverait sans aucune ombre la supériorité de l'Empire à atteindre la République sans que cette dernière ne soit en mesure de riposter. En d'autres termes : leur supériorité stratégique et militaire. Cette bataille allait être la toute première d'une longue série de défaites éclatantes pour la République. Il en avait décidé ainsi. Et c'est à lui que le mérite reviendrait pour cela.

    " Dépêchons. Les transports républicains sont déjà au sol depuis quatre minutes.
    Lyn, vous avez bien tout transmis comme je vous l'ai dit ? Les ordres, le signal, tout ? "
    demanda Valin.


Elle acquiesce et il sentit son regard s'attarder une petite seconde sur lui. Il n'était pas angoissé. Un peu de stress, probablement, mais rien de plus. Il était très fort pour résister à la pression. Il savait y faire face. Ce qu'il n'aurait pas supporté, en revanche, c'est que quelqu'un sous ses ordres n'accomplisse pas sa tâche correctement sans obstacle suffisamment conséquent pour justifier l'échec. Il ne leur demandait jamais de choses trop compliqués de toutes façons... attaquer, reculer, tirer... A la portée de tout le monde. De tout ceux qui sont prêts à accepter l'ultime sacrifice, en tout cas. Malheureusement pour les Républicains, il n'avait pas prévu de sacrifier beaucoup de monde aujourd'hui. Qui dit destruction des forces ennemies avec un minimum de pertes dit victoire éclatante. Qui dit victoire éclatante, dit gloire et prestige. Ce dont il avait besoin pour le moment. Il fallait que son nom s'entende.

    " On fait comme on a convenu pour le moment. Donnez l'ordre aux premières lignes d'avancer, d'établir un contact visuel, puis de se retirer aux premières hostilités. Je veux voir ce dont ils disposent avant qu'ils entrent dans la ville. Et dites aux équipes de démolition de s'activer un peu, ou ils auront le plaisir de vérifier la qualité de leur travail de plus près qu'ils ne le pensent."


Chaque pas des forces républicaines ici étaient une provocation. Cette planète était une forteresse. Littéralement. Avec elle, existait tout un monde d'impériaux qui suivaient cette même idéologie et ces traditions depuis leur création. Il était lui-même le fruit, le descendant de cette population. Étant issu de l'aristocratie, et donc du noyau dur du nouvel empire, il se sentait encore plus offensé par cette situation. Comment osaient-ils fouler le sol de "sa" planète ?
Il dirigeait les opération depuis le centre de commandement de la garnison planétaire, dont les effectifs avaient été placés sous sa direction temporaire. Bien qu'en charge de la défense de la planète entière, la bataille ne se déroulerait probablement qu'à la capitale de Bastion, où se trouvait le palais impérial et l'otage. Du moins le pensait-il... Où d'autre auraient-ils pu l'emmener de toute façon ? Peu importe.
Les républicains avaient peu de temps et la bataille spatiale était incertaine. Le mieux pour eux était probablement de foncer à travers leurs défenses avec de l'armement lourd d'un seul et puissant assaut afin de se tailler un chemin jusqu'au palais. En d'autres termes, un assaut brutal et frontal. Une fois introduits dans la capitale, il s'agirait d'une partie de jeu du chat et de la souris. Perspective qui ne l'intéressait pas vraiment.
Ils avaient déniché des vieux systèmes de champs de force mobiles et ajustables dans le matériel de réserve. Valin avait ordonné de les remettre en service. Ils n'avaient pas vraiment un intérêt militaire énorme puisqu'il suffisait de neutraliser un des deux pylônes mobiles qui généraient le champ d'énergie mais lorsque Lyn mentionna la possibilité de présence d'unités d'infiltration furtives, il donna l'ordre de les remettre en service. Tout ce qui était bon pour les ralentir, si son plan échouait, serait le bienvenue.
Dans l'idéal, les républicains ne franchiraient même pas l'entrée de la ville. Ou alors à peine. Sitôt qu'ils le feraient, ses soldats se repliraient et enverraient le signal qu'il relaierait lui-même alors à...


    " On n'attend plus que le contact visuel pour lancer la contre-offensive.
    Le reste des forces est également prêt au déploiement si ça tourne mal."


Le regard de Valin se perdit alors sur la projection stratégique en relief sur la table face à lui. Il étendit le bras pour attraper un comlink et demanda à l'officier des communication de le mettre en ligne avec toute les forces de la capitale.

    " Ici l'amiral Blackbird.
    Je m'adresse à toutes les forces en présence de la capitale. Les républicains s'apprêtent à lancer leur assaut sur nos terres. Il est vrai que nous défendons l'Empereur aujourd'hui... Mais même en accomplissant le plus important de nos devoirs, je veux que vous gardiez tous à l'esprit que nous combattons également pour notre foyer. Et pour ces raisons, j'attends de vous le meilleur. Bastion toute entière se dresse contre nos ennemis en ces instants critiques. Cette planète est une forteresse dont nous sommes les gardiens. Tant que vous combattrez de toutes vos forces contre l'envahisseur, avec la force de vos muscles comme celle de votre cœur, la défaite est impossible.
    Longue vie à l'Empereur, longue vie à Bastion.
    Pas de prisonniers.
    Blackbird, terminé. "




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Sam 1 Sep - 8:34

    La Jedi continuait tranquillement de faire avancer les torupes Républicaines seulement elle n'était pas stupide et savait que faire entrer les troupes dans la ville serait une mission suicide car les Impériaux avaient l'avantage de connaître le terrain et surtout dans la ville il pourrait les prendre dans tous les sens et le sang coulerait encore et encore et même si les pertes dans les rangs Impériaux se feraient sentir dans cette escarmouche ils seraient obligatoirement les vainqueurs à moins d'être dirigés par un Général n'ayant aucun sens tactique.

    La Jedi dirigea ses soldats en direction de la ville et une fois placé à bonne distance mais une distance suffisante pour des tirs de mortiers elle donna l'ordre de placer l'artillerie en place et d'effectuer les lignes alors que les autres bataillons prenaient positions dans les zones qu'elle avait indiquées préalablement. La ligne de front Républicaine était plutôt défensive sur le moment car Eleanor souhaitait faire bouger les ennemis et les principes de la Jedi avaient laissés place à ses tactiques de combats et l'enseignement de Revan comme quoi à la Guerre il fallait savoir prendre les décisions qui s'imposent quel que soit le prix.

    Le but d'Eleanor était d'avancer pour le moment de manière prudente en pilonnant les avancés des Impériaux ainsi que les bâtiments de la ville qu'ils soient civils ou militaire, le but était avant tout d'obliger les Impériaux à se retrancher légèrement en arrière dans la ville pour que les Républicains puissent atteindre la place du Palais qui devait être solidement gardée. L'artillerie commença à donner de la voix, la Jedi avait fait en sorte que la première ligne de bâtiments soit visée et très rapidement les premières flammes apparurent dans ceux-ci. L'artillerie faisait mouche et Eleanor regardait les choses de manière impassible, la Jedi aidait cela avec la Force en usant d'elle pour faire flancher les défenses extérieures de la ville pour faire en sorte que les bâtiments tombent et ainsi permettre à ses troupes de rentrer dans la ville. Une fois l'occasion devenue réalisable elle donna l'ordre d'avancer toujours prudemment en éliminant les éventuelles menaces.

    Rapidement elle fit avancer les lignes Républicaines jusqu'à finalement arriver à l'entrée de la ville dans la rue principale de la capitale. Les Impériaux étaient là et prêts aux combats, les premiers tirs commencèrent à partir alors que la Jedi usait de la Force pour faire léviter des débris de bâtiment pour qu'ils servent de couvertures aux soldats Républicains. Eleanor prenait soin de ne pas faire avancer trop vite les soldats car sinon les Impériaux auraient l'avantage de pouvoir les surprendre via des pièges, les tactiques classiques étant très employées chez les généraux Impériaux. L'artillerie dont disposait la Jedi était toujours placée derrière et donnait toujours de la voix, elle avançait en même temps que la ligne de front mais elle restait toujours en retrait et gardé pour éviter les mauvaises surprises. Les snipers faisaient aussi leurs petits effets sur les lignes Impériales grâce à leur tir longue distance. La Jedi contacta Maître Greystone pour lui donner ses prochains ordres.


    « Contournez les troupes ennemis par l'Ouest et attaquer sur leur flanc, je vais attirer leur attention sur le front principal! »

    Eleanor s'assit alors en tailleur juste derrière sa ligne de troupes qui échangeait les tirs de fusils avec l'ennemi, déjà les corps morts des Républicains commençaient à se faire important. Eleanor laissa la Force sourdre en elle et commença à user de sa méditation de combat pour renforcer ses troupes et décourager les troupes de l'Empire, en même temps grâce à cela elle pouvait prévoir facilement les mouvements Impériaux et rapidement des brèches dans la ligne frontale Impériale commencèrent à se montrer, les Impériaux subissaient eux-aussi et les Républicains galvanisés par cette énergie nouvelle déchargeaient leur feu sur les Impériaux qui tombaient en masse, la tendance était de nouveau équilibré et la supériorité numérique Impériale n'était plus un facteur de défaite pour la République.

    La Jedi comptait avant tout sur une attaque éclair pour vaincre, car le but n'était pas l'annihilation mais bien le sauvetage de la Chancelière avant tout. Elle avait déjà son plan d'action en tête et pour qu'il puisse être réalisé il fallait que ses troupes avance encore un peu dans la ville puis ensuite ils pourraient tenir leurs positions plus simplement et alors elle pourrait lancer l'opération de sauvetage pour qu'elle et son bataillon d'élite puisse aller jusqu'au Palais.

    En effet la Jedi savait que faire avancer ses troupes jusqu'au Palais était peine perdu car trop long et elle perdrait tous ses hommes au fur et à mesure qu'elles avanceraient. Elle avait donc un autre plan en tête qui économiserait la vie de ses troupes et en même temps le temps d'assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Elora Yunstar
Padawan Jedi
Padawan Jedi
avatar
Messages : 56

Feuille de personnage
Âge: 12
Armes: sabre laser simple à lame verte
Alignement: Lumineux
MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Mar 11 Sep - 9:58

La République était en effervescence. La chancelière était retenue prisonnière par l’Empire. Maman était allée la sauver avec des troupes républicaines et je n’avais pas pu l’accompagner. Mais quelque chose avait dû se passer car elle demanda des renforts. A ma grande surprise, j’appris que j’allais accompagner Maitre Greystone dans ce conflit. J’en fus heureuse de pouvoir participer à ce sauvetage, mais cela m’inquiétait aussi. Je n’avais jamais quitté la sécurité du temple jedi sur Naboo. A part pour accompagner mon maitre sur Coruscant afin d’aller voir la chancelière.

Ce fut sur Bastion que je retrouvais ma mère ainsi que les soldats de la République. Apparemment, la Chancelière se trouvait ici. Je restais pas très loin d’Aldrian et malgré mon calme apparent, j’étais assez nerveuse. Je dansais d’un pied sur l’autre en me demandant ce qui allait se passer. J’écoutais maman donner ses ordres puis elle se dirigea vers nous. Elle nous expliqua la mission particulière que l’on allait avoir. notre petit groupe composé de maitre Greystone, d'une vingtaine de soldats républicains et de moi-même. Nous devions retrouver la chancelière et l'emmener en sécurité. Maitre Yunstar expliqua aussi qu'elle allait affronter l'Empereur afin de couvrir notre fuite.

On devait la récupérer avec un vaisseau du même type qui nous permettrait de mettre la Chancelière en sécurité. Mais ses paroles suivantes me firent l'effet d'une douche froide. Elle ne voulait pas qu'on vienne l'aider si elle devait rester en arrière. Mais du haut de mes dix ans, je ne pouvais pas concevoir de l'abandonner. Je ne voulais pas la perdre. Je ne voulais pas qu'elle meure. Avant que je ne puisse dire quoique ce soit, maman se mit à ma hauteur et posa une main sur mon épaule. Elle m'expliqua que je devais rester avec Maitre Greystone, que je serait en sécurité auprès de lui et aussi efficace. Elle me rappela de ne pas oublier tout ce qu'elle m'avait appris. Alors qu'elle s'éloignait, je lui répondit :

"D'accord maman, mais fais attention."

J'essayais d'être brave, mais ce n'était pas facile pour une fillette de mon âge. Aldrian fit un petit discours au soldat qui nous accompagnait et ses paroles ne me rassurèrent pas du tout. Je commençais à avoir peur réellement, mais je devais me montrer forte et digne de mon maitre et de l'Ordre Jedi. La peur menait au côté obscur et je ne voulais pas y succomber. Je pris mon sabre dans ma main gauche, mais le laissais éteint. Il fallait quand même rester discret et la lumière dont émanait la lame n'était pas faite pour cela. Je comptais l'allumer seulement en cas de besoin.

Après le discours de Maitre Greystone, on se mit en route. Je prenais soin de bien rester près du maitre jedi comme maman me l'avait demandé. Je faisais bien attention à mon environnement et à ce que me murmurait la Force. Mon amie mystique avait toujours été là pour moi même lorsque j'avais rencontré Abadonn. Même si je n'avais pas compris de suite ce qu'elle essayait de me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Mer 12 Sep - 10:37

La bataille avait commencé depuis plusieurs minutes déjà mais ce n'était qu'une phase préliminaire. Les républicains comme les impériaux manœuvraient de manière prudente, les tacticiens des deux camps devant être en train de s'évaluer mutuellement et de songer à la meilleure stratégie pour réaliser leurs objectifs respectifs.

Aldrian ne faisait toutefois pas partie des têtes pensantes aujourd'hui. Son rôle était avant tout d'épauler le Grand Maître Yunstar ainsi que de sauver la Chancelière Suprême.


« Contournez les troupes ennemis par l'Ouest et attaquer sur leur flanc, je vais attirer leur attention sur le front principal! »

- Bien reçu, Maître.

Ils n'étaient qu'une vingtaine de soldats mais ce serait sur eux que reposerait la principale chance de survie des troupes républicaines. S'ils perdaient trop d'hommes avant même d'avoir pu pénétrer dans la ville, ils étaient perdus. Devant l'écrasante responsabilité qu'il partageait avec ses hommes, nombre d'hommes auraient craqué mais Aldrian ressentait un autre sentiment. L'adrénaline s'écoulait librement dans ses veines et son sang Mandalorien était en ébullition à la seule idée du défi qui les attendait.

- Elora, reste toujours près de moi et d'HK-47. Cela risque d'être dangereux mais tu t'es bien entraînée alors tout ce que tu as à faire, c'est de me suivre et surtout de rester en vie.

Faisant un signe de la main à ses troupes, Aldrian s'écarta du reste des soldats et entreprit de se frayer un chemin à l'Ouest à travers les barricades, les tourelles de canons blaster automatisées et les snipers qui les attendaient à certains endroits, prêts à leur tirer dessus dès qu'un angle s'offrirait à eux. Les Républicains ne furent toutefois pas assez généreux pour leur offrir leurs vies sur un plateau d'argent.

Répartis en cinq escouades de quatre commandos chacune, les soldats d'élite avançaient de manière rapide et efficace, chaque membre du groupe ayant un rôle bien défini. Les tireurs d'élite se chargeaient de renvoyer un feu nourri aux tireurs embusqués tandis que les experts en explosifs utilisaient grenades et détonateurs thermiques pour faire sortir leurs ennemis barricadés de leurs tanières.

Aldrian se trouvait aux côtés d'Elora et du droïde assassin, formant à eux trois la pointe de la formation. Le Maître Jedi renvoyait des tirs de blasters avec son sabre laser et profitait du fusil blaster tenu par son autre main pour abattre des impériaux mais aussi pour leur procurer une couverture face aux tirs ennemis. Il ne fallait pas se leurrer, même avec deux Jedi à leur tête, vingt commandos ne pouvaient pas vaincre toutes les forces en présence... mais ils pouvaient procurer un avantage certain aux troupes du Grand Maître Yunstar.

Il leur fallut près d'un quart d'heure pour se frayer un chemin à travers les lignes ennemies, profitant notamment de la diversion offerte par Eleanore et ses forces pour se faufiler en rencontrant moins de soldats adverses qu'ils n'auraient dû.


- Suncrawler, je veux que vous positionniez vos snipers pour abattre tout impérial qui s'aventurerait vers notre position. Faites également venir les autres membres de chaque escouade avec leur matériel.

- Bien, Maître Greystone.

Bientôt, les quinze commandos qui n'étaient pas occupés à tirer à vue sur chaque ennemi environnant arrivèrent devant lui. Aldrian leur expliqua qu'ils devaient se positionner de manière à préserver au maximum le secret sur leur position mais qu'il leur fallait également être en mesure d'infliger des dégâts conséquents à l'ennemi. Un bon compromis fut trouvé lorsque les soldats d'élite investirent les anciens points de tirs assez abrités, anciennement utilisés par des soldats impériaux tombés au combat seulement quelques minutes plus tôt. Ils s'en servirent pour équiper leurs fusils de grenades et divers autres projectiles de forte puissance.

- En position. Ciblez les véhicules lourds mais rappelez-vous de cibler leur flanc. Il nous fait les désorganiser le plus possible si nous voulons avoir une chance de les écraser ici.

Greystone n'était pas non plus venu les mains vides. Il tenait dans ses mains un lance-roquettes RPD-12 hautement modifié pour accroître la vélocité des roquettes. Lorsque tous les commandos furent en position, le Jedi recommanda à Elora de prendre position avec un fusil blaster et d'attendre son signal.

Les impériaux avançaient lentement, à cause des défenses automatiques mises en place par les Républicains et aussi des snipers qui obligeaient leurs ennemis à avancer avec précaution. Néanmoins, ces derniers étaient tellement préoccupés à se protéger des tirs et autres menaces provenant d'en face qu'ils avaient laissé leur flanc à découvert. C'était une erreur que Maître Yunstar avait visiblement anticipée et qu'Aldrian ne comptait pas laisser filer sans avoir infligé un maximum de dommages aux impériaux.


- Feu à volonté !

Une pluie de grenades, de missiles et de roquettes se mit à pleuvoir sur les stormtroopers. Des explosions ne tardèrent pas à éclater, faisant voltiger les soldats qui avaient été assez chanceux pour ne pas avoir été désintégrés ou réduits en morceaux par les déflagrations. Des cris de douleur et de surprise se faisaient entendre mais les républicains ne s’arrêtèrent pas.

Les impériaux ne mirent toutefois pas longtemps à réagir et bientôt c'est un véritable barrage de rayons lasers qui fut dirigé contre eux. Heureusement, les fusils ennemis étaient peu efficaces à cette distance, et même ceux qui arrivaient à viser juste se heurtaient aux barricades derrière lesquelles les républicains avaient trouvé abri.

Le Mandalorien n'aurait pas été en mesure d'évaluer les dégâts infligés à l'adversaire tant la fumée et la poussière rendaient l'observation difficile mais il lui semblait que les stormtroopers étaient suffisamment désorganisés pour que cela profite à Maître Yunstar. Il ne restait plus qu'à espérer qu'ils arrivaient à s'en sortir vivants...


- Ceux qui ont encore des munitions lourdes, remballez votre matériel, sinon laissez-le tomber. Sortez vos fusils blasters et montrez à ces impériaux ce qu'il en coûte de s'en prendre à la Chancelière de la République!

L'avantage dont ils disposaient, c'étaient que les impériaux ignoraient combien ils étaient. Entre les snipers qui éclaircissaient sans merci les rangs ennemis et leurs propres tirs de barrage qui semblait causer pas mal d'incertitude chez leurs adversaires, ceux-ci auraient pu penser qu'ils étaient au moins une cinquantaine voire une centaine. C'est tout du moins ce qu'il supposa lorsqu'il vit un bon nombre de stormtroopers se retirer du front pour venir prêter main forte à leurs camarades face aux hommes de Greystone.

Il ne restait plus qu'à espérer que cela suffirait à avantager le Grand Maître, et que les troupes républicaines parviendraient à faire une percée à l'intérieur de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Sam 15 Sep - 2:31

Une lumière déchira le cosmos. La tranquillité qui régnait dans l’espace, sur l’autre face de la planète, venait d’être troublée par une arrivée pour le moins, inattendue. Plusieurs gros vaisseaux impériaux entrèrent dans le système, avec à son bord, le « Patton » de l’Armée de Terre. Lucas, qui se trouvait sur le pont, observait la planète-forteresse. On l’avait rappelé de toute urgence, un appel de Liam, qui signalait que leur planète allait être attaquée. Attaquée ? Mais par quoi ? Toutes les forces de l’Empire étaient dans le secteur, et étaient sûrement sur le retour vers la planète capitale. Les républicains étaient complètement stupides de s’attaquer à Bastion. Il osait fouler le sol de la capitale, rien que cela était un blasphème. Lucas, qui avait quitté Kamino un peu plus tôt, victorieux au passage, avait arpenté d’autres mondes avant de revenir avec le 8ème corps d’armée. Leur retour allait sonner le glas pour la République. Tel un rouleau compresseur, l’armée de Lucas couplé à la garnison allait écraser la force de débarquement Républicaine. Et si y’avais des Jedis dans le lot, cela ne pouvait que satisfaire Lucas. Il était engoncé dans son armure noire, et était entouré de sa garde noire, celle qui terrifiait tant les Républicains. Très vite, L’Amiral Harrington, qui commandait les forces spatiales qui transportaient le corps d’Armée, s’adressa à la tour de contrôle :


    - Ici l’Amiral Harrington, de la Flotte Rouge. Nous entrons dans votre espace, ne tirez pas. Demandons autorisation de larguer nos troupes pour soutenir la garnison.
    - Mot de passe ?

Lucas, à ce moment précis, avait changé de place, il était à présent à côté de l’Amiral, un autre « planqué », qui allait répondre à cette question si stupide. Il le poussa légèrement sur le côté, et répondit à sa place :
    - Vous allez continuer ce cirque pendant combien de temps ? Ici le général Lucas Rhodes ! Nous sommes ici pour bouter les républicains hors de notre capitale, alors cessez-vos questions tout de suite !
    - Je … Oui général … Veuillez m’excuser …

Lucas coupa la communication, et se tourna vers les différents officiers qui l’entouraient. Tous attendaient un discours, comme il le faisait si bien. Il a toujours sur galvaniser ses troupes lorsqu’il le fallait. De plus, des soldats motivés était plus efficaces, quelque soit la situation. Lucas se racla la gorge avant de reprendre la parole :
    - Messieurs, nous sommes ici pour porter secours à notre Empereur, mais aussi à notre Empire ! Ces sales républicains osent fouler le berceau de notre idéologie ! Ils osent penser mettre la main sur notre Empereur bien-aimé ! Ils envisagent de rentrer dans notre cité, où est toute notre culture, notre patrimoine, notre idéologie ! Quel sont leur sentence, pour ces actes odieux ?

Tout les officiers levèrent leurs poings, tout en hurlant :
    - La mort !!

Quelques minutes après ces évènements, les hommes commençaient à embarquer dans les diverses cannonières, et bien entendu, Lucas ne pouvait pas débarquer tout ces hommes en même temps, mais il avait tout de même ordonné que les Acclamators se posent sur la planète, et donc dans les grands hangars de la planète-mère de l’Empire. Pour rejoindre le champ de bataille, et le réseau de défense, il allait devoir pour les plus chanceux, profiter des cannonières, qui allaient effectuer des allers-retour, ou des tanks. Pour les moins chanceux et patients, il allait devoir marcher. Ainsi, Lucas allait pouvoir débarquer sa force de frappe assez rapidement. Il devait mettre en place son artillerie le plus vite possible, afin de pouvoir renforcer la défense de la cité. Quand à lui, il avait pris une cannonière, accompagné de sa garde noire, et se dirigea vers le centre de commandement, où résidait Valin Blackbird, dit le Prince Noir. Un aristocrate qui commandait habituellement les forces spatiales, mais qui avait dû être affecté ici à cause du retard de Lucas.
Lorsque son transport se posa, la plupart des officiers autour furent ébahi de voir le Général de l’armée de terre en personne sur le terrain. Pour Lucas, ce n’était pas la première fois qu’il venait ici, mais c’était bien la première fois qu’il allait devoir se battre ici. La plupart des soldats qu’ils rencontraient le saluait fièrement, et semblait heureux de voir leur général ici. Encadré par sa garde, Lucas continua sa route jusqu’au poste de la garnison, où il rentra en trombe. Sans s’annoncer à la secrétaire ou quoi que ce soit. On aurait dit un rustre, mais en temps de guerre, il fallait savoir omettre quelques politesses pour gagner du temps. Il arriva à la salle où se tenait Blackbird, devant un écran qui retransmettait les différents mouvements des troupes. Lucas l’interpella :

    - Amiral Blackbird ! Enfin nous nous rencontrons ! J’ai longtemps entendu parler de vous, et à vrai dire, je suis content de vous rencontrer. J’aurais préféré de meilleurs conditions, mais vous savez ce que c’est … la guerre n’attends pas !

Il marqua une courte pause, avant de reprendre :
    - Je viens ici pour prendre le commandement de la garnison. Je vous remercie d’avoir instauré toutes ses défenses. Quant à nos renforts, ils sont en route. J’ai demandé à un autre Corps d’armée de nous rejoindre. Ils sont actuellement en route, ils partaient de Muunlist à l’heure où je vous parle. Mes hommes par ailleurs commencent à prendre position dans la ville, afin de renforcer vos défenses. Quant à mes blindés, ils sont toujours en phase déploiement. Mon artillerie devrait être opérationnelle d’ici environ dix minutes. Pouvez-vous me faire un rapport de la situation, Amiral ?

Il posa son casque sur la table où se projetait l’hologramme, et écouta le discours de l’Amiral. Et celui-ci fut bref, car il montra rapidement à Lucas le plan de bataille, ainsi qu'un plan ingénieux, dont les républicains ne se doutaient pas. L'amiral s'éclipsa très vite, et laissa Lucas face à la carte, avec ses hommes. L'un entre eux arriva à sa droite et déclara :
    - Monsieur, l'artillerie de la base attends vos ordres. Quant à vos forces, elles se rajoutent aux forces de la garnison. Les Républicains utilisent des barrages d'artillerie sur nos positions. Tirs sporadiques.

Lucas se releva, et déclara :
    - Ce n'est qu'une feinte pour cacher leur nombre. Que les artilleries tirent sur leurs flancs droits et gauche. Je forcerais les républicains à se battrent là où je le souhaite. Je veux des barrages d'artillerie lourds, qu'aucun d'entre eux passent nos flancs.Je veut aussi un soutien aérien dés que possible, pour arroser la forêt de "bidons spéciaux". Il faut qu'on dégage ça, et vite. Quant l'artillerie du régiment que j'ai amené sera prête, nous ferons feu au centre avec celle-ci. Nos hommes doivent restés dans leur fortifications, hormis la première ligne, qui doit reculer comme l'avait ordonné Valin. Nous attendrons que l'ennemi se rapprochent. Et ne vous inquiétez pas, ils s'approcheront. Quant à mes blindés, flanquez les eux aussi. Nous avons suffisament d'éléments au centre. Exécution !
    - Oui mon Général !

L'officier s'en alla donner les ordres. Les républicains couraient droit au massacre, sa ne faisaient pas de doute. Et Lucas jubilait déjà de voir le charnier qu'il allait provoquer. Très vite, les canons de la bse retentirent. Les flammes de l'Empire allaient s'abbattre sur les républicains.


Dernière édition par Lucas Rhodes le Lun 24 Sep - 11:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Lun 17 Sep - 5:19

    La vitesse et la précision étaient les Maîtres mots aujourd'hui et sur ce champ de bataille Eleanor devait prendre rapidement les décisions sans un appui aérien alors que les Impériaux avaient un avantage à la fois stratégiques puisqu'ils défendaient leurs capitale et aussi parce qu'ils devaient avoir installé de nombreuses façons d'observer le champ de la bataille sans avoir à être directement au cœur de l'action. Procédé peu glorieux mais très efficace et dans le cas présent l'efficacité passait avant l'honneur.

    Devant l'imminence du danger et la résistance des lignes ennemis Eleanor décida qu'il était temps de passer à un tout autre niveau d'attaque, elle n'avait pas d'artillerie véritablement puissante même si les mortiers continuaient de pilonner les lignes ennemis seulement la Force était bien plus puissante qu'ils ne pouvaient le croire et la ville ne pouvait être rempli d'Ysalamiri car sinon les dons de l'Empereur seraient indisponibles et connaissant la puissance de l'Empereur il n'aurait jamais pris une telle option. La Jedi laissa sa méditation de combat retomber doucement et se leva pour concentrer la Force vers les blocs et les morceaux d'immeubles qui étaient éparpillé tout autour des Républicains. Juste avant d'attaquer elle communiqua par télépathie avec Aldrian et Elora pour éviter de passer par un canal peut être espionné.


      # Stopper l'attaque quelques minutes et dés que j'ordonne l'assaut éliminer les lignes ennemis pour rejoindre la ligne principale! #

    Eleanor souleva d'énormes blocs d'immeuble via la Force et les plaça au-dessus d'elle à environ quatre mètres. Elle les propulsa sur les Impériaux à l'aide de la Force et à chaque fois qu'elle lançait un nouveau blocs elle en soulevait un autre pour pilonner les Impériaux à la manière de Dark Sidious dans son combat contre Maitre Yoda au Sénat de Coruscant. Les Impériaux furent vite débordés par cette avalanche d'action entre les mortiers qui tiraient et les rochers qui leur tombaient dessus.

    La Jedi avait remarqué que l'artillerie ennemi ne tirait que sur leurs flancs surement conscient qu'une attaque par là serait le choix des Républicains et le Général Impérial avait vu juste sur ce coup-là seulement il n'avait pas remarqué qu'en orientant son artillerie entièrement sur les flancs il libérait le front principal d'énorme dégâts et cela Eleanor allait l'exploiter. Elle indiqua une action à Aldrian toujours par télépathie.


      # Reste à couvert et dit à tes hommes d'être prêts! De ton côté utilise l'illusion de la Force pour simuler une attaque de flanc et déstabiliser les Impériaux! #

    « Soldats tenez-vous prêts à l'assaut! »

    Les soldats attendaient encore et étaient prêts à charger sur son ordre chacun ayant son arme à porté de main et les prête à cracher les flammes et semer la mort dans les rangs Impériaux. Eleanor utilisa alors de nouveau la Force pour soulever Une énorme colonne de pierre et la plaça à la 'horizontale devant la ligne principale pour qu'elle serve de bouclier à ses soldats.

    « En avant!!!! »

    Tous les soldats se placèrent derrière la colonne et commencèrent à avancer alors que la Jedi avançait elle aussi tout en maintenant la colonne en suspension pour permettre aux Républicains d'approcher sans casse. Quelques mètres avant la rencontre elle poussa violemment la colonne pour qu'elle aille s'écraser sur les Impériaux qui furent rapidement fort diminuer alors que les Républicains arrivaient en courant de face et de flanc.

      # Lance tes troupes Aldrian! #

    Eleanor sauta dans la mêlée sabre laser à la main et usant de nouveau de la Force pour éclaircir les rangs Impériaux tout en renvoyant leur tirs via son arme. Les Impériaux furent très vite débordés par cet assaut très bien préparé et organiser grâce à la coordination d'Aldrian et d'Eleanor.

    Cet assaut enfin terminé n'allait pas s'arrêter là pour le moment, ce n'était qu'une escarmouche parmi la bataille et pour le moment les Républicains n'étaient pas stoppés de manière trop importante. Eleanor comptait avec un possible soutien aérien pour les Impériaux et probablement d'ici peu de temps d'unités blindés toutefois même si ceux-ci étaient équipés d'Ysalamiri elle pourrait aisément les détruire.

    Les corps fumant de nombreux Impériaux gisaient sur le sol, leurs armes encore utilisables étaient misent de côté pour les Républicains qui recommençaient à décharger leurs armes sur la ligne Impériale suivante. Côté perte Républicaine ils étaient loin de la catastrophe, la méthode employée par Eleanor pour leur permettre d'approcher sous couverture d'un pilier avait porté ses fruits et au final seul quelques soldats étaient tombés durant le corps à corps entre les deux lignes ennemis. La Jedi revoyait un plan rapidement dans sa tête qui leur permettrait d'avancer plus vite car le palais de l'Empereur était encore loin toutefois il y avait forcément une possibilité de l'atteindre sans trop de casse.


    « Aldrian! Toi et ton escouade trouvez une console ou n'importe quoi ayant une possibilité d'être connecté au réseau de la ville! HK-47 s'occupera du reste et téléchargera les données importantes, de mon côté je vais continuer à avancer prudemment dans la ville, rejoignez-nous dés que vous aurez terminé! Éliminez les soldats Impériaux, si vous tombez sur des civils laissez les en vie tant qu'ils ne se montrent pas hostiles! »

    Eleanor se tourna vers Elora et son droïde tout deux l'un à côté de l'autre.

    « Elora! Accompagne Aldrian avec HK-47! Dés qu'il aura obtenu les plans de la ville essaye de me trouver le moyen de rejoindre le Palais Impérial par la route la plus courte possible! »

    « Jubilation : Maître Elora, vous trouvez pas que cette odeur d'Impériaux grillés est réjouissante? »

    Eleanor lança un sourire à sa fille puis retourna auprès des soldats en courant pour reprendre la bataille en main, ses snipers avaient avancé et se trouvaient toujours en arrière couvert par de nombreux soldats qui pourraient aisément contenir un assaut Impérial ou un Sith venu tenter de clairsemer les rangs arrières Républicains.

    Le commandant en second de l'armée de la République observait la bataille via des jumelles et donnait les informations à ses tireurs qui pouvaient arroser certaines zones du champ de bataille avec précision. Eleanor donna l'ordre à ses mortiers de pilonner la zones ennemi une nouvelle fois en démolissant soldats, structures défensives et bâtiments pour éviter d'être prit par des tirs en hauteur. Sur le coup Eleanor savait que dans cet ordre elle sacrifiait des civils Impériaux mais devant l'imminence du danger et son intérêt de conserver ses hommes elle se devait d'agir en stratège et non en Jedi.

    Les premiers bâtiments Impériaux proche de la seconde ligne de bataille commençaient à recevoir des tirs et nombres d'entre eux commençaient à tomber, de son côté Eleanor gardait un œil sur les opérations pour éviter d'être prise avec le plan qu'elle avait utilisé quelques instants auparavant pour lancer son attaque. En cas de présence Sith elle pourrait aisément renvoyer le tir mais surtout elle avait prévu une petite surprise pour eux s'ils tentaient de venir au combat. Elle donna l'ordre à ses unités lourdes de rester légèrement en arrière alors qu'elle lançait à un des soldats de préparer le camps de ravitaillement à l'entrée de la ville, ce camps était fait avec des moyens de fortunes pour placer quelques DCA et ainsi pouvoir clairsemer les rangs aériens Impériaux et permettre aux Républicains de se replier dans un endroit sûr en cas de gros soucis. Les blessés y étaient évacués et les armes réutilisées par les soldats qui en avaient besoin. Le combat était pour le moment assez bien engagé pour les Républicains.
Revenir en haut Aller en bas
Elora Yunstar
Padawan Jedi
Padawan Jedi
avatar
Messages : 56

Feuille de personnage
Âge: 12
Armes: sabre laser simple à lame verte
Alignement: Lumineux
MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Jeu 20 Sep - 9:58

L’affrontement commença avant que je ne puisse dire ouf. M’armant de tout mon courage je suivis Aldrian de très près. HK-47 nous suivait aussi. Les tirs pleuvaient autour de moi et je faisais de mon mieux pour les repousser de mon sabre laser. J’avais l’impression de me retrouvais en plein cataclysme et cela m’effrayais un peu. Les soldats républicains prirent positions et maitre Greystone me donna un fusil blaster.

*Mais qu’est-ce que je vais faire avec ce truc moi? J’ai que dix ans et je sais pas m’en servir.*

Je jetais l’arme par terre afin de me saisir de nouveau de mon sabre laser. Je n’avais pas besoin d’une arme laser quand j’avais l’arme des jedi et la Force comme alliée. Les tirs ne cessèrent pas et j’avais l’impression que l’enfer venait de déferler sur Bastion. Par la fiante de bantha, qu’est-ce que je faisais ici moi ? Je ne bougeais pas de ma place, bien décidé à me servir de la Force pour combattre les impériaux. Après tout; on était des jedi ou non. Mais avec la fumée je ne voyais rien. Je me concentrais sur mon amie mystique afin qu’elle m’aide à visualiser mon environnement. Grâce à la Force je pouvais ainsi voir même au-delà des murs. C’est ainsi que je pus percevoir la position de nos ennemis. Je me servis de cette information afin d’en désarmer quelques uns grâce à la télékinésie. Je suivais à la trace Aldrian lorsqu’on repartit à l’assaut des impériaux. Je renvoyais les tirs qui me visais vers nos ennemis et désarmais certains d’entre eux via la Force.

L’assaut se termina aussi vite qu’il avait commencé. Mon regard se perdit alors sur les alentours et je me rendit compte des vies qui avaient été sacrifié. Pourquoi gâcher tant de vies ? Je ne comprenais pas les raisons qui pouvaient pousser les adultes à vouloir cela. Maman donna ses ordres à Maitre Grestone. Elle lui demanda qu’on cherche une console sur laquelle HK-47 pourrait se connecter facilement au réseau de la ville. J’avais pris soin de toujours rester près de HK-47. La présence de ce dernier me rassurait énormément. Puis ma mère s’adressa à moi. Elle me demanda de lui trouver un moyen de rejoindre le Palais Impérial par le chemin le plus rapide. J'hochai positivement la tête. HK-47 me posa alors une question qui me fit grimacer. Je ne voyais pas en quoi cela était réjouissant. Je lui répondis :


« Non HK-47. Je ne trouva pas ça réjouissant, même si je comprends que parfois on est obligé d’en passer par là. »

Puis une fois ces paroles prononcées, je suivis Aldrian. On se dirigea alors vers une borne afin que le droïd de maman puisse nous obtenir les informations dont on avait besoin. Lorsque j’eus le plan de la ville, j’observais les données en me concentrant sur la Force. Je demandais des conseils à mon amie mystique afin de trouver un chemin sûr et rapide. Il m’arrivait souvent d’avoir des visions de l’avenir et je cherchais le plus souvent possible à contrôler cela. Mais ce n’était pas toujours facile. Au bout de quelques minutes, je donnais à maman les informations qu’elle attendait. J’indiquais aussi sur le plan l’itinéraire à Maitre Greystone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Dim 23 Sep - 10:01

Bastion était la place forte la mieux gardée de tout l'Empire Sith, l'endroit le mieux adapté pour emprisonner une Chancelière. Les meilleures troupes impériales avaient été alors affecté à la forteresse. L'attaque ratée de la République sur Kuat avait ébranlé le moral de la population. Beaucoup de soldats avaient péri pour rien. Évidement, Kuat aurait été parfait pour garder la captive au frais et c'était là tout le problème. Jamais la base impériale de Kuat n'aurait pu repousser une attaque frontale et désespérée de la République tandis que Bastion... J'avais été alors appelé par l'Empereur pour servir de dernier rempart dans le cas, peu probable, où les Jedi parviendraient à rejoindre la Chancelière. C'était la première fois que l'Ordre Sith faisait appel à moi et c'était bien mieux avant. L'idée de devoir me battre pour la gloire de l'Empire n'était pas pour me réjouir. Malheureusement, les privilèges qu'octroyait le statut de Seigneur Sith étaient souvent accompagnés de contreparties déplaisantes. Ce n'est pas comme si j'avais eu le choix. Je devais me plier aux ordres de son Excellence et faire couler le sang en son nom.

Agenouillé dans une pièce isolée de la forteresse, je me préparais à la bataille en m'harmonisant à la Force. Lors du débarquement des Forces Républicaines, j'avais pu sentir la présence de quelques Jedi dont deux auras particulièrement puissantes. Selon toute logique, l'Ordre Jedi avait sûrement confié le sauvetage de la Chancelière à ses meilleurs éléments. J'inspirai longuement avant de stopper ma respiration, plongeant en même temps mon esprit dans un état de semi-coma. Cette technique me permit alors d'avoir accès à mon subconscient, là où résidait mon lien avec la Force. Grâce à cela, je pus améliorer ma perception de l'environnement tandis que mon corps restait dans un état végétatif. Je remontai jusqu'à l'origine des ces auras lumineuses mais l'une d'elle bloqua ma vision. Le niveau de ce Jedi était sans conteste supérieur au mien. Rapidement, mon esprit rejoignit mon corps et je revins à moi. Je venais de trouver le leader de cette attaque et il était fort possible que nos chemins se croisent avant la fin de cette bataille. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Me battre et mourir pour l'Empereur ne m'enchantait guère mais l'idée d'un duel contre ce Maître me remplissait d'excitation. Je me relevai calmement et me dirigea vers le poste de la garnison.

Vêtu de ma tenue de combat, le visage masqué par mon capuchon et mon écharpe rouge nouée à la taille, je marchais d'un pas rapide. Les soldats impériaux placés en garnison dans le palais s'inclinaient à mon passage. Je vérifiai que mon sabre était bien accroché à ma ceinture et que mes brassards étaient bien sanglés. A l'extérieur, je pouvais entendre pleuvoir les bombes et les mortiers. De temps en temps, un bâtiment s’effondrait, provoquant un nuage de poussières et un vacarme de tous les diables. Les Républicains avaient amené la guerre aux portes de Bastion et leur avancée était rythmée par les coups de feu, retentissant sans cesse dans les rues de la capitale.

Je mis plusieurs minutes avant de rejoindre la poste de commandement et lorsque j’arrivai, la donne était sur le point de changer. En effet, les renforts impériaux venaient d'entrer dans la partie et plusieurs canonnières se posèrent dans la ville. Peu de temps après, l'artillerie impériale commença à cracher son feu, répondant coup pour coup au pilonnage ennemi. Sans attendre, j'entrai dans la salle de contrôle où se trouvait Lucas Rhodes, Général des Forces terrestres. Il était flanqué de sa garde personnelle et avait pris le contrôle des forces de Bastion.



-Il était temps, Général.


Je m'avançai jusqu'à son niveau et me plaçai devant la fenêtre d'où nous pouvions observer le déroulement de la guerre. Les tirs d'artillerie forçaient la République à rester massé dans la rue principale.


-Votre stratégie est intéressante mais vous semblez omettre qu'ils ont parmi eux le Jedi le plus puissant qu'il m'ait été donné de voir.


Juste à ce moment, je pus sentir l'aura en question entre en action. Je sentais la Force lumineuse rayonner de cet esprit pourtant situé à l'autre bout de la ville. Simultanément, la moral des troupes impériale commença à chuter au fur et à mesure que les républicains gagnaient du terrain. Nous avions l'avantage du nombre, du terrain et de la puissance de feu. Mais le moral des troupes n'était pas une donnée négligeable, surtout face à un Maître capable de le faire flancher à tout moment. Voilà pourquoi l'Empereur m'avait appelé. Les constructions de la ville furent prises comme cibles par les bombes républicaines et s'effondraient au fur et à mesure que les forces terrestres avançaient. Ils couvraient leurs arrières !


-Général, j'ai bien peur que nos assaillants aient anticipé votre manœuvre.


Suite à cette remarque qui avait pour seul but de me faire passer pour un vrai Sith arrogant et imbus de lui-même, je fermai les yeux et plongeai au fond de mon esprit. Je restai quelques secondes dans cette position, face à la fenêtre et quand je rouvris les yeux, j'émis l'aura la plus obscure. Les Impériaux devaient sentir les yeux de l'Empereur rivés sur eux. Telle était la base de la mécanique Sith, que la peur de reculer surpasse celle de l'ennemi.


- Les yeux de l'Empereur sont sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Lun 24 Sep - 11:33

La bataille faisait rage, et les deux armées s'étaient engagées à présent. Les morts allaient bientôt se compter par centaines, voir par milliers. Mais cette bataille montrerait alors la réelle puissance de l'Empire. Car les troupes qui se trouvaient au delà de la première ligne étaient tout simplement les meilleurs. Tous des vétérans de la guerre qui ravage cette galaxie depuis bientôt douze ans. Il croyait avoir gagné, mais au fond, il ne savait pas où il mettait les pied. Mais retournons donc au centre de commandement impérial .Pendant que mes directives étaient effectués, un curieux personnage débarqua alors dans la salle. Il lança bestialement :
    -Il était temps, Général.

Un Sith, il n'avait qu'eux pour balancer ce genre de phrases sans intérêt. A vrai dire, je ne fis même pas attention à lui. Je répondis juste :
    - Je peut vous retourner le compliment, Seigneur Tarja'Lai. Il me semble que contrairement à moi, vous étiez déjà présent sur la planète si je me trompe ?

Quelques minutes passèrent, et après brièvement observé le plan de bataille, le Sith, dans son arrogance habituelle propre à ceux de son ordre, se mit alors à critiquer les décisions de Rhodes :
    -Votre stratégie est intéressante mais vous semblez omettre qu'ils ont parmi eux le Jedi le plus puissant qu'il m'ait été donné de voir.
    - Eh bien, voyez-vous, Seigneur Sith, un Jedi ne reste pour moi qu'un vulgaire humain, dôté tout aussi bien d'émotions comme tout homme. Ce que je veut dire par là, c'est que tout homme ou femme peut flancher, et commettre des erreurs. Votre Force n'est qu'un vulgaire atout, qui parfois ne vous donne pas réellement d'avantages. J'ai tué beaucoup de Jedis, beaucoup plus qu'on ne peut l'imaginer. Ces hommes et femmes aussi en ont tué énormément.

Il tendit alors le bras vers sa garde personnelle, révélant au passage l'une de ses compétences : assassins de Jedis.
    - Car oui, les Jedis restent des personnes normales, malgré leur force, moi le premier, je le dit. Voyez-vous même ces mains, elles ont un jour serré le cou de l'un de ces êtres. Je l'ai vu mourir comme n'importe quel homme sur le champ d'honneur. Alors si vous souhaitez tout de même me mettre en garde contre cette Jedi, et bien, je vous suggère alors de régler ce problème. Vous êtes bien Seigneur non ? Vous êtes largement à la hauteur pour ramener sa tête à l'Empereur. Si elle possède une force hors norme, je doute fort que vous ne pouvez point rivaliser avec elle, n'est-ce pas ?

Ceci étant dit, Lucas repencha son nez sur la carte qui montrait tout les évènements en temps réel. Comme ce qui était prévu, les canons de la base firent feu, d'une plus grande puissance que la minable unité républicaine. Et Lucas put observer en direct le résultat : Les républicains se regroupèrent sur le front principal, comme ce qui était prévu. Bien entendu, c'était à prévoir, leur front renforcé parvint à percer la première ligne, qui malgré les dires, ne s'en tira pas trop mal. Lucas parla alors :
    - Unités de la première ligne, rapport des pertes.

    - Unité 55, pertes faibles
    - Unité 29, pertes lourdes
    - Unité 88, aucunes pertes
    -Unité 37, pertes moyennes
    -Unité 94, pertes lourdes ...

Et ceci continua pendant une petite minute, au final, les pertes de la première ligne était entre faibles et moyenne, contrairement aux estimations que Lucas se faisaient à la base. Mais il fallait agir vite à présent, car bientôt, ils pourraient tous prendre leur revanche. Lucas redonna ses ordres :
    - Très bien, rejoignez la deuxième ligne, et ravitailler-vous. L'ennemi ne sait strictement pas de voir qu'il a mit le pied dans un piège ... Le colis est en place ?

    - Parfaitement monsieur, répondit l'officier, qui scrutait un radar, nous avons un angle parfait pour l'attaque. Et le livreur est en route.
    - Voilà qui est parfait .

Les batteries rebelles se mirent alors à tonner. Bien entendu, le Sith, qui regardais la scène depuis la vitre, replaça alors un commentaire :
    -Général, j'ai bien peur que nos assaillants aient anticipé votre manœuvre.
    - C'est bien là que vous vous trompez, Seigneur Sith. Le général adversaire, bien que se soit un Jedi, vient de commettre beaucoup d'erreurs, beaucoup trop par ailleurs. La première, est d'avoir délaissé ses flancs pour pouvoir se concentrer sur le flanc, jamais un officier dans l'histoire n'a fait cette erreur grotesque. La seconde est d'avoir détruit de nombreux bâtiment, et d'avoir même bâti une base au sein même de la première ligne. D'après vous, croyez-vous logique de vous arrêter pour créer une base, au lieu de vous enfoncer dans la brèche ? De plus, au passage, votre Jedi a pris pour cible des civils, ce qui est purement barbare. Ces citoyens de l'Empire seront vengés, sa, je vous le garantis. La dernière erreur, est d'avoir tout simplement attaquer notre forteresse avec une force de débarquement aussi minable. Ils ne passeront plus à présent. Bientôt, ils seront soumis à un encerclement, car la flotte de Muunlist est en route, avec des renforts, avec la 45ème et 54 ème Légion, ce qui me permet de vous dire avec certitude, que dés que ces hommes seront posés, notre bataille ne ressembleras plus qu'à une vulgaire partie de chasse.

Lucas prit alors un comlink et des jumelles, et se rapprocha de la baie vitrée, au côté de Belguen. Il observa alors la zone, où il pouvait voir l'armée républicaine, qui ressemblait à une fourmilière enragée. Il n'avait plus de temps à perdre à présent. Il prit alors son comlink :
    - Commandant, au rapport !
    - Oui monsieur ?
    - Où en est mon débarquement ?
    - Toutes les unités ont débarquées Général, et 75% sont en place.
    - Mes blindés ?
    -Ils sont tous en place, Général, seuls reste quelques éléments d'infanterie. Votre artillerie est aussi en place, et peut rejoindre dés maintenant la bataille.
    - Parfait, merci à vous commandant. Essayer de me trouver un soutien aérien avec des chasseurs. Je souhaite raser cette forêt.
    - Oui, mon Général.

Lucas s'adressa de suite à l'officier des communications :
    - Qu'on me passe l'Amiral Barnes !

L'écran de conférence matérialisa alors l'Amiral, en tenue de parade, comme la plupart de ces planqués de la Marine Impériale. Sans perdre de temps, Lucas lui déclara :

    - Etes-vous en place, Amiral ?
    - Oui Général Rhodes, nous attendons votre feu vert.

Lucas jeta alors un dernier coup d'oeil à la carte, et acquiesa :
    - Feu vert pour mission de tir Amiral.

Mais quel était ce plan si machiavélique ? C'était pourtant simple, mais diablement efficace. Valin Blackbird avait soigneusement disposés des émétteurs dans les packs dorsaux de certains soldats, qui étaient tombés lors de l'attaque sur la première ligne impériale. Rajouter à cela, grâce aux travail de ses ingénieurs, la disposition de plusieurs autres émetteurs dans les bâtiments, et vous avez la position absolument parfaite des troupes republicaines. Mais pourquoi ? Pour un bombardement orbital à basse orbite bien entendu. La jedi avait fait l'erreur de tomber dans le piège des impériaux, et avait foncé tête baissée, sans réfléchir. La allait être sa punition pour son imprudence. Ils ne pourraient pas s'échapper de la zone à présent. Leurs pertes allaient lourdes, mêmes très lourdes. Il perdrait sans aucun doute toute leur matériel, et se retrouverait donc dans une situation catastrophique.
Un éclair blanc déchira le ciel, et frappa alors la base de ravitaillement rebelle. L'onde d'explosion fut telle qu'elle pulvérisa tout ce qui devait se trouver dans les alentours. Certains survivraient miraculeusement, protégés par je ne sais quelle providence, mais le gros allait être balayé. Lucas contempla alors la terre brûlée qui avait prit la place à la base républicaine. Dieu sait seulement qui avait survécu dans cet enfer.

    - Que l'artillerie cesse le feu sur les flancs un court instant, pour que les chars lancent l'assault. Rhodes, terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Mer 26 Sep - 7:50

    Imposant toujours un rythme effréné aux soldats Eleanor continuait de les faire avancer pour avoir une plus grande marge de manoeuvre du côté de son camps de ravitaillement qu'elle n'avait pas placé là par hasard, elle n'était pas bête et savait que les Impériaux avaient de très nombreux avantages et elle devait tous les palier via des manoeuvres rapides et précises d'ailleurs elle n'allait pas tarder à apporter au combat une autre dimension et cela grâce à la Force car si les Impériaux disposaient d'une puissance de feu largement supérieure à celle des Républicains Eleanor possédait la Force ainsi que des hommes courageux qui ne craignait pas de faire ce qu'il fallait pour la sécurité de leur monde.

    La première ligne avait été assez aisément défaite mais Eleanor avait anticipé le fait que les Impériaux allaient leur bloquer la route un peu plus loin et avait fait avancer des troupes plutôt mobiles sur le devant de la scène laissant en arrière troupe lourde et snipers qui continuait de décimer les rangs Impériaux sans le moindre soucis. Toutefois après avoir envoyé Aldrian, Elora, HK-47 et les hommes les accompagnant à la recherche d'un terminal elle sentit une puissance Obscure, il était évident qu'un Sith était présent et tentait d'instituer aux soldats Impériaux la crainte de l'Empereur et en même temps tenter de montrer au Républicain qu'il était là. Ce Seigneur devait être un bien piètre stratège car il ne pensait même pas que les clones Impériaux étaient de simples machines organiques qui malgré le fait de sentir la peur tant qu'ils n'avaient aucun ordre direct ils effectuaient leur tâche première avant de s'occuper d'autre chose.

    Eleanor sentit toutefois un autre danger imminent et elle le comprit suffisamment tôt pour tenter l'intervention et sauver ses hommes ou du moins une grande partie. Elle usa de la Vitesse de Force à un instant précis pour se placer entre la ligne Impériale détruite et son camps de ravitaillement, elle concentra la Force en, elle pour utiliser une technique épuisante mais lui permettant de sauver ses soldats. Elle forma une boule de Force entre ses mains pour concentrer un maximum de puissance et quand la déflagration provoquée par les explosions des corps Impériaux arriva sur elle, elle projeta cette énorme quantité d'énergie sur la déflagration lui faisant changer de direction et de ce fait lui faire prendre qu'un angle de de 90° et non pas de 180°.

    L'action sauva son camps de ravitaillement ainsi que tout le matériel qui s'y trouvait toutefois cela causa de sérieuses pertes dans les premières lignes Républicaines car les soldats furent soufflés ou brulé par la déflagration.

    La situation de nouveau reprise en mains Eleanor pressa son comlink.


    « Rapport de tous les bataillons! »

    « Camps de ravitaillement! Aucune perte militaires ou matériels »
    « Bataillon de snipers! Pertes légères »
    « Artillerie : Pertes moyennes, trois pièces sont détruites! »
    « Bataillon lourd avant! Pertes de 90% de l'effectif! »
    « Bataillon léger avant! Pertes élevées! »
    « Bataillon léger arrière! Peu de pertes! »
    « Bataillon lourd arrière! Pertes moyennes! »

    L'action avait été bien contrée par Eleanor qui soufflait un peu car elle avait concentré énormément d'énergie en un laps de temps infiniment court. Elle reprit vite les choses en mains car il n'était pas question de laisser les Impériaux prendre le dessus suite à cette manoeuvre. La Jedi sentit Elora et son droïde revenir vers la rue. Elle décida donc de passer à l'action avant leur arriver pour lui laisser quelques minutes de répit pour observer quelques détails.

    L'essentiel avait été atteint car le Général adverse était tombé dans le piège de la Jedi, elle demanda à ce qu'on lui apporte la caisse qu'elle avait prévue en cas de front compact des Impériaux. Cela offrirait aux Impériaux encore plus de pertes qu'aux Républicains. Eleanor sortit de la caisse une série de détonateurs thermiques qu'elle fit léviter via la Force. Elle concentra de nouveau la Force en elle pour utiliser la Vitesse de Force et elle couru en direction des lignes Impériales et alors que les soldats Républicains avaient repris le tirs suite à l'attaque ils comprirent l'action immédiatement, ils concentrèrent leurs tirs exclusivement sur les premières lignes Impériales alors qu'Eleanor usait de la Force pour lancer la série de détonateurs tous activés via la Force.

    Envoyer des objets avec la Force était simple et Eleanor usa de son pouvoir pour augmenter sa précision et les détonateurs arrivèrent tus chargé sur les lignes Impériales avant d'exploser en l'air ou au sol aux pieds des Impériaux. Observant cela se produire Eleanor demanda au commandant des bataillons avancés de lui faire un rapport.


    « Maitre Yunstar! Les Impériaux volent de partout les pertes sont conséquentes et nous pouvons passer à la phase 2! »

    « Excellent commandant! Restez ici avec vos hommes et dés que c'est prêt retirez-vous en arrière! »

    « À vos ordres Maître Yunstar! »

    Eleanor avait déjà prévue de nombreuses choses et les actions avaient suffisamment payées, à présent il était temps de revenir sur la motivation de la venu qui n'était pas la destruction des Impériaux mais le sauvetage de la Chancelière.

    La Jedi revint en arrière où elle y trouva Elora et Aldrian, HK-47 lui aussi présent avait récupéré un fusil à lunettes et tirait sur les Impériaux. Eleanor alla tout de suite voir sa fille pour observer ce qu'elle lui avait ramené. L'itinéraire était bon, rapide et vierge de toute présence Impériale.


    « Excellent travail Elora! Tu nous accompagne au Palais Impérial! »

    Eleanor regarda Aldrian pour les prochains ordres elle s'adressa au Maître Jedi ainsi qu'Elora par télépathie.

      # Le campement est prêt il vous permettra d'évacuer la Chancelière! Je vous rappelle qu'il y a des Ysalamiris dedans ils seront déplacés à votre arrivée sur les transports d'évacuations sauf le notre car au cas où un Sith tenterait de nous bloquer nous pourrons le contrer via nos pouvoirs!
      Aldrian ta mission consiste à éloigner à couvrir la retraite avec ton bataillon et éventuellement éliminer le Sith présent dans le palais s'il tente quelque-chose!
      Elora tu auras un sac emplis d'explosifs tu les disposeras dans les zones que HK-47 t'indiquera, ne t'inquiète pas elles ne peuvent être déclenchées que par lui!
      #


    Si Eleanor confiait ce travail à sa fille c'était parce qu'elle avait besoin de la puissance de feu de son droïde qui allait s'occuper des possibles obstacles rencontrés.

    « Que la Force soit avec nous! »

    Eleanor fit signe au bataillon d'Aldrian, à ce dernier, sa fille et son droïde de se diriger vers des ruelles étroites et sombres, de son côté elle fit resta légèrement en arrière pour observer le commandant Républicain qui se repliait vers le camp de ravitaillement avec ses hommes, il s'arrêta juste devant pour lui dire :

    « Nous sommes en place et nous les attendons Maître Yunstar, nous les tiendrons en respect jusqu'à ce que vous soyez de retour! »

    « Appliquez les consignes commandants et que la Force soit avec vous! »

    Eleanor se retourna et partit encourant pour rejoindre le bataillon commando qui allait s'infiltrer dans le Palais. Il tait inutile de vraiment masquer leur présence dans la Force car si les Jedi le pouvaient les soldats non et il serait aisé pour un Sith de les localiser. Eleanor prit directement la tête du bataillon avec HK-47.

    « Demande : Si un Sith pointe son nez Maître, puis-je lui faire goûter à quelques-unes de mes spécialités? »


    « On verra une fois qu'on y sera! »

    « Réponse : Oui Maître! »


    Eleanor poursuivie sa course suivit des soldats, il était temps d'avancer dans cette ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Jeu 18 Oct - 10:06

Soit les impériaux avaient brusquement changé d'avis, soit ils disposaient désormais d'un officier compétent à leur tête. Si c'était la seconde possibilité, la suite des opérations ne s'annonçait pas particulièrement brillante.

En effet, les artilleurs ennemis s'étaient mis à tirer dans la direction où ils se trouvaient et d'après les données satellites qui lui parvenaient, des appareils volants se dirigeaient vers eux, même s'il n'était pas en mesure de dire s'il s'agissait de chasseurs stellaires ou d'airspeeders renforcés. Dans tous les cas, leur fenêtre d'opportunité était en train de rapidement se refermer, et ils se retrouveraient bientôt pris au piège s'ils ne trouvaient pas très vite une parade.

Si cela ne suffisait pas, la jeune Yunstar avait délaissé le fusil blaster et sortit son sabre laser, ne sachant visiblement pas quoi faire de l'arme. Aldrian pouvait comprendre que les Jedi jugent plus noble le combat au sabre laser et l'usage de la Force aux armes "non civilisées" comme disaient certains mais c'était ce genre de raisonnement qui avait coûté la vie à bien des Chevaliers à l'époque de la Guerre des Clones si les archives disaient vrai. A contrario des Jedi de l'ancien ordre, Luke Skywalker n'avait pas hésité à se servir d'un blaster autant que de son sabre laser même si cela s'expliquait aussi par la formation peu commune qu'il avait reçue.

En tous les cas, la jeune Jedi ne pouvait pas utiliser son sabre laser à longue portée et la Force ne lui était pas très utile non plus à son degré de maîtrise si elle ne disposait que d'une visibilité réduite comme c'était le cas avec le nuage de poussière soulevé par les centaines de tirs qui pleuvaient sur eux sans discontinuer. Certes, elle pouvait user de la télékinésie pour en faire tomber quelques uns mais c'était sans commune mesure avec les rafales d'un bon fusil blaster.


    # Stopper l'attaque quelques minutes et dés que j'ordonne l'assaut éliminer les lignes ennemis pour rejoindre la ligne principale! #


La voix du Grand Maître résonna dans son esprit et Aldrian prit immédiatement la parole d'une voix forte.

- Cessez le feu! A mon signal, nous nous frayerons un chemin jusqu'à la ligne principale!

Le commandant adverse avait peut-être commis une erreur en changeant de tactique. Certes, son barrage de feu empêchait Aldrian et ses hommes d'attenter quoi que ce soit mais en concentrant toute sa puissance de feu sur les flancs, il n'était plus en mesure de tirer sur les troupes qui se trouvaient en face de ses hommes. Greystone connaissait suffisamment bien Eleanor Yunstar pour savoir qu'elle ne laisserait pas passer une telle opportunité.

    # Reste à couvert et dit à tes hommes d'être prêts! De ton côté utilise l'illusion de la Force pour simuler une attaque de flanc et déstabiliser les Impériaux! #


C'était plus facile à dire qu'à faire. Même si le maître Jedi était versé dans l'art des illusions de Force, il y avait une différence entre implanter une illusion dans l'esprit d'une ou quelques personnes peu alertes et créer une illusion capable de faire perdre ses moyens à un contingent de soldats disciplinés et préparés à affronter toute éventualité. Ce n'était pas au-delà de ses capacités mais cela allait demander un peu de temps et pas mal de concentration.

S'asseyant en tailleur, Aldrian laissa s'envoler ses préoccupations, ses pensées, s'ouvrant entièrement à la Force. Son front perlait déjà de sueur quand il commença à projeter l'image de machines de guerre effrayantes dans les esprits des impériaux. Leurs yeux verraient des tanks, des quadripodes et d'autres engins de guerre tandis que leurs yeux entendraient le vacarme assourdissant de leur déplacement. Il n'eut pas besoin d'ouvrir les yeux pour savoir que plusieurs soldats avaient déjà ouvert le feu impulsivement sur les machines fantômes, bientôt rejoints par d'autres de leurs camarades tandis que leurs lasers ne semblaient avoir aucun effet sur les tanks.

Le Mandalorien était toujours en train de projeter des illusions quand la voix d'Eleanor se fit à nouveau entendre dans son esprit.


    # Lance tes troupes Aldrian! #


Greystone rouvrit instantanément les yeux, dissipant du même coup l'illusion avant de se relever d'un bond, s'écriant d'une voix forte :

- A l'assaut!

Aldrian dévala la pente, son sabre laser au poing et ses commandos sur ses talons. Du coin de l'oeil, il pouvait voir HK-47 qui protégeait Elora de son corps mécanique, tirant avec une rapidité et une efficacité étonnantes. Visiblement, les impériaux ne savaient plus où ils en étaient, désarçonnés par la disparition des engins de guerre imaginaires et par les assauts simultanés des commandos de Greystone et des troupes du Grand Maître Yunstar.

A peine le Maître Jedi eut-il atteint Eleanor que celle-ci lui assigna une nouvelle mission, visiblement complètement absorbée par la bataille.


« Aldrian! Toi et ton escouade trouvez une console ou n'importe quoi ayant une possibilité d'être connecté au réseau de la ville! HK-47 s'occupera du reste et téléchargera les données importantes, de mon côté je vais continuer à avancer prudemment dans la ville, rejoignez-nous dés que vous aurez terminé! Éliminez les soldats Impériaux, si vous tombez sur des civils laissez les en vie tant qu'ils ne se montrent pas hostiles! »

Le Mandalorien n'eut pas besoin de répéter les ordres, l'un de ses lieutenants ayant déjà dispersé ses commandos à la recherche d'une de ces fameuses consoles. Leur tâche aurait été rendue plus simple s'ils avaient eu une unité astromecano avec eux, et Aldrian regretta un instant de ne pas avoir embarqué Prudii avec lui, le R9 aurait pu lui être utile après tout, mais vu le terrain dans lequel ils devaient évolué, l'astromecano n'aurait sans doute pas pu aller bien loin.

Aldrian laissa Elora discuter en compagnie de sa mère, rejoignant l'un de ses commandos qui lui avait demandé de le rejoindre.


- Maître Greystone ! J'ai trouvé un terminal permettant d'accéder aux données civiles de la ville. Il n'y a pas grand chose d'intéressant sur les emplacements des défenses impériales mais les plans architecturaux sont très détaillés.

- Parfait, Suncrawler ! Contactez HK47 et montrez lui le terminal. Je veux que nous fichions le camp le plus vite possible. Si nous attendons trop longtemps, d'autres troupes impériales pourraient venir nous barrer la route et nous empêcher de rejoindre les troupes de Maître Yunstar.

- Bien, Maître !

Quelques minutes s'écoulèrent avant que les informations ne soient totalement extraites mais Greystone pouvait difficilement s'en plaindre. Une autre source d'information inopinée apparut en la personne de la jeune Elora, qui parvint à trouver un itinéraire dans le palais grâce à la Force. Aldrian devait reconnaître qu'il n'avait jamais vu la divination utilisée d'une telle manière, surtout avec ce degré de précision mais il n'avait aucune raison de refuser les informations de la Padawan. Avec un peu de chance, cela faciliterait leur opération et ferait peut-être la différence entre la survie et la mort de la Chancelière.

Comme il l'avait supposé, se frayer un chemin jusqu'aux forces alliées ne fut pas une mince affaire.

Les démolitions de grande envergure réalisées par les forces républicaines avaient endommagé un certain nombre de bâtiments et les civils erraient dans les rues, certains ahuris, d'autres apathiques, et il devenait de plus en plus difficile de distinguer les individus dans cette cacophonie de peur et de rage qui raisonnait dans la Force telle une vague déferlante.

Même son sens du danger était inutile, tant l'impression qu'il retenait était celle que le danger était partout autour de lui et nulle part à la fois. Impossible de dire lequel de ces individus pourrait se laisser emporter par ses émotions et tirer sur lui ou sur la foule.

Les commandos parvinrent à maintenir une formation serrée, protégeant ainsi Elora qui courrait toujours à côté de lui. Non loin d'eux, le droïde assassin accomplissait avec perfection ce pour quoi il avait été créé, tirant sans discrimination sur les militaires et les civils qui se mettaient en travers de leur route ou faisaient mine de constituer une menace pour la sécurité de la jeune Yunstar.

Une série d'explosions était visible quelque part devant eux, dans la zone approximative où devait se trouver Eleanor. Aldrian jura intérieurement, espérant que les impériaux n'aient pas déclenché quelque mine ou autre dispositif qui aurait pu prendre les républicains par surprise. Heureusement, il sentait toujours la présence du Grand Maître, irradiant la Force tel un phare dans la nuit.

Lorsqu'ils arrivèrent enfin auprès d'Eleanor, celle-ci était en sueur et ses vêtements recouverts de poussière mais elle n'avait pas l'air blessée. Aldrian profita du temps qu'elle prit pour analyser l'itinéraire afin de réorganiser ses troupes pour assurer un périmètre de sécurité autour d'eux. Même si HK-47 faisait un excellent travail pour éliminer les menaces visibles, les impériaux avaient déjà démontré qu'ils avaient plus d'un tour dans leur sac, et que c'était d'autant plus vrai quand on les attaquait sur leur terrain. Kuat était une preuve particulièrement cinglante de leur aptitude à retourner les forces de l'adversaire contre lui.

Le Maître Jedi sortit de ses pensées en entendant la voix d'Eleanor.


« Excellent travail Elora! Tu nous accompagne au Palais Impérial! »

L'attention du Mandalorien se porta à nouveau sur le Grand Maître lorsqu'elle lui exposa ses nouvelles instructions par la pensée.

    # Le campement est prêt il vous permettra d'évacuer la Chancelière! Je vous rappelle qu'il y a des Ysalamiris dedans ils seront déplacés à votre arrivée sur les transports d'évacuations sauf le notre car au cas où un Sith tenterait de nous bloquer nous pourrons le contrer via nos pouvoirs!
    Aldrian ta mission consiste à éloigner à couvrir la retraite avec ton bataillon et éventuellement éliminer le Sith présent dans le palais s'il tente quelque-chose!
    Elora tu auras un sac emplis d'explosifs tu les disposeras dans les zones que HK-47 t'indiquera, ne t'inquiète pas elles ne peuvent être déclenchées que par lui!
    #


- Je ferai passer la sécurité de la Chancelière en priorité. A-t-on des informations sur le Sith en question ? Demanda-t-il par télépathie.

Leur mission n'allait pas être de tout repos mais au moins, ils se rapprochaient lentement mais sûrement de leur but. Après tout, ils n'étaient pas ici pour se venger des impériaux ou faire le plus de victimes possibles. Leur objectif premier consistait à libérer la Chancelière Suprême et foi de Jedi, ils feraient tout ce qui était en leur pouvoir pour y parvenir.

« Que la Force soit avec nous! »

La Force ne serait certainement pas de trop. Si les fantômes de ses ancêtres Jedi pouvaient le voir de là où ils étaient, Greystone espérait qu'ils le soutenaient. Néanmoins, ce n'était pas le moment de s'attarder sur de telles pensées.

Suivant les indications du Grand Maître, Aldrian se dirigea vers des ruelles assez étroites et peu éclairées, suivi par Elora et HK-47 qui fermait la marche. Pendant les minutes qui suivirent, leur avancée se fit sans rencontrer vraiment de résistance, un signe que la jeune Yunstar avait vu juste dans ses visions... ou bien qu'un piège encore plus grand les attendait à la sortie de ce labyrinthe.

Les impériaux n'avaient pas cessé les hostilités pour autant. Au loin, il pouvait encore contempler les éclairs blancs qui déchiraient le ciel par endroits, signe que les vaisseaux de l'Empire continuaient de bombarder les positions républicaines les plus vulnérables mais il n'y avait rien qu'ils puissent faire pour l'éviter. Tout ce qu'ils pouvaient espérer, c'était que les impériaux ne se rendraient compte de leur position réelle que lorsqu'il serait trop tard.

Finalement, ils arrivèrent sans trop de difficulté à l'intérieur du palais mais les pertes étaient lourdes, très lourdes. Seule une petite partie des troupes était parvenue à infiltrer le palais et la seule raison pour laquelle ils étaient encore en vie, c'était parce qu'ils n'avaient pas encore rencontrée de résistance trop armée.


- Trouvez-moi un terminal ! Il nous faut savoir exactement où se trouve la Chancelière, je ne veux pas une répétition de ce qui s'est passé sur Kuat. Souffla Aldrian dans le micro de son casque, à l'attention de ses commandos.

Un sentiment de malaise ne quittait pas le Mandalorien et ce n'était pas la présence maléfique du Sith qui en était la cause. Quelque chose clochait dans cette situation mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Avec un peu de chance, il trouverait ce dont il s'agissait avant que cela ne cause potentiellement sa mort.

- Elora, commence à répartir les explosifs. J'ignore le temps dont on dispose avant que les renforts ennemis n'arrivent alors il nous faut agir rapidement.

Greystone se retourna ensuite vers Suncrawler.

- Lieutenant ! J'ai besoin de ces informations, maintenant. Je sens des présences qui se rapprochent rapidement de notre position. Il nous faut bouger, et vite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Mar 23 Oct - 5:19

Les Jedi étaient réputés pour leur sagesse et leur droiture d'esprit. Mais ils n'en restaient pas moins des êtes vivants, conscients et doués de sentiments. Prônant la justice et la sauvegarde de toute forme de vie, ils étaient pourtant en première ligne de cette guerre, sabre à la main. Des guerriers qui pouvaient se montrer aussi implacables et sanguinaires que les Sith. Et même eux ne pouvaient se protéger de la vérité de la guerre. Les Jedi comme les Sith croyaient dur comme fer en leurs convictions et même si ces dernières pouvaient être très différents, l'un comme l'autre n'hésitait pas à sacrifier le plus grand nombre avec pour instaurer une idéologie aussi incertaine que futile. De la même façon que la nuit et le jour, que les ténèbres et la lumière, l'un ne pouvait exister sans l'autre. Pourtant, ils continuaient inlassablement ce massacre, aveuglés par une haine si profondément ancrée dans leur cœur qu'ils en avaient fait leur nature. Si jamais l'un d'eux prenaient la peine de se demander pourquoi ils s’entre-tuaient ainsi, alors il se rendrait compte de la vérité. Ils avaient depuis longtemps oublié la raison de cette haine.

Contemplant d'un œil las et impuissant les bâtiments s'effondrer et les corps tombés, je me pris à vouloir partir loin d'ici. Quitter cet Enfer incarné pour me réfugier dans la Force. Le monde changeait mais ses habitants s'entêtaient à répéter les mêmes erreurs, encore et encore. L'Empire répondit à l'avancée des Républicains en déchaînant sur eux une pluie de mort, lesquels ripostèrent en massacrants les soldats impériaux aussi bien que les civils. Quant au stratège qu'était le Général Rhodes, le champ de bataille n'était pour lui qu'un vaste échiquier où il déplaçaient des soldats anonymes aussi insignifiants que des pions.

Je fus brutalement tiré de mes pensées alors que l'aura resplendissante du Jedi s'approchait de notre position. Elle avait été rejointe par d'autres, plus faibles mais non négligeables. Je n'avais aucun intérêt dans cette guerre et pourtant, j'allais devoir m'y investir corps et âme pour la volonté de l'Empereur. Il avait fait de moi le dernier rempart entre la République et la Prisonnière et me dévouer corps et âme à ses directives faisait partie du rôle de Seigneur des Sith. Je me focalisai sur mon être intérieur et obscurcis mon aura, la teintant d'un noir profond. Rouvrant les yeux, je me tournai vers le Général impérial.



-Un groupe de Jedi a réussi à s'infiltrer dans le palais. Mettez tout en œuvre pour miner leur retraite, peu importe les pertes. Ils ne doivent pas quitter la planète.


Ordonner la mort de centaines de soldats me coûta énormément mais je restai impassible et froid. J'étais un Sith et je devais me comporter comme tel. Sur ce, je quittai le poste de commandement et me dirigeait vers le centre du palais, là où se trouvait l'unique accès vers la cellule de la Chancelière. Au passage, je fis signe à une escouade de soldats de me suivre. Les Jedi étaient accompagnés de commandos qu'il me faudrait éliminer avant de pouvoir stopper cette équipe de sauvetage. La puissance de l'aura émise par les Jedi allait me conduire directement à eux.

Marchant d'un pas rapide et souple je traversais les différents couloirs, suivis d'une quinzaine de soldats dont le bruit de leurs bottes en métal résonnaient dans les salles du palais. Cependant, au fur et à mesure que je me rapprochai de ma cible, j'avais de plus en plus de mal maintenir ce camouflage obscur. D'un autre côté, je savais pertinemment qu'il me faudrait abandonner cet artifice pour pouvoir déployer toutes mes forces.

Lorsque je parvins dans le hall principal du palais, il n'y avait pas âme qui vive. Bien, ils n'étaient pas encore arrivé jusqu'ici, ou alors il avait emprunté un autre chemin moins exposé. J'accélérai le rythme et pris l'escalier principal qui s'enfonçait dans les profondeurs de la structure jusqu'à un long corridor au bout duquel se trouvait le seul accès vers la Prisonnière. Je me tournai alors vers les soldats impériaux.


-Les Jedi seront forcés de passer par ici. Leur futile opération de sauvetage s'arrêtera ici, sous le feu de nos armes. L'attention de l'Empereur est entièrement tournée vers nous, il observe chacune de nos actions. Nous ne décevrons pas notre Maître. Et si jamais l'envie vous prend de céder du terrain, priez pour que ce ne soit pas moi qui vous envoie en Enfer.


Les impériaux saluèrent et pris position dans la salle. Quant à moi, je descendit jusqu'au niveau de la prison. J'incarnai ici l'ultime rempart et rien ne viendrai m'empêcher d'accomplir ma mission.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Ven 26 Oct - 12:58

Lucas prit alors le micro pour constater les dégâts, malgré tout, le camp tenait encore debout ? Quelle audace ! Une partie du sol avait brûlé, mais le camp était toujours présent, Lucas annonça alors :

- Objectif toujours intact.
- Comment ? Impossible …


Les Républicains continuaient d'avancer, sans qu'on les arrête. Mais peut-être que la ligne de front finirait par se stabiliser. Sûrement d'ailleurs, car le fait de s'enfoncer de plus en plus les amenaient à s'isoler totalement. Et à finir en position de faiblesse, bien entendu. Leur base subirait de toute manière des coups à répétition du croiseur. Lucas s'approcha alors du micro, et annonça :

- Rapport des pertes .

Une voix affolée répondit alors :

- Pas de pertes réelles, mais pertes matérielles importantes. Plusieurs brèches détectées dans le complexe. On essaye de colmater tout ça avec ce qu'on Général.

- Très bien Commandant, tenez-moi cette position coûte que coûte. Ils n'iront pas plus loin de toute manière. Je sens que toute cette attaque de front est trop facile à contrer. L'intrusion dans le Palais viendra d'ailleurs, j'en suis certain. Ils ont tout lâché sur nos flancs pour se concentrer ici. Redoublez d'efforts, la vraie menace viendra d'ailleurs. Mais vous devez tenir la ligne principale. Notre soutien sera encore plus utile prochainement.


Lucas coupa la communication, et réfléchit plusieurs instants, afin de bâtir une nouvelle stratégie, afin de repousser les Républicains. Son cerveau fonctionnait à cent à l’heure, à bâtir des attaques, contre attaques, mesures défensives, contre mesures. Tout les possibilités se matérialisaient. Il finit par reprendre le comlink, et s’adressa au Colonel.

- Colonel ?
- Oui mon général ?
- Les blindés en sont où ?
- Ils ont dépassé les lignes ennemies mon Général.
- Parfait, préparez-vous à les rabattre sur leur camp de ravitaillement.


En coupant la communication de nouveau, Lucas remarqua alors que le campement ennemi avait réduit son appui-feu. L’artillerie avait été sûrement durement touchée lors du bombardement. Mais qui as dit que celui-ci était fini ? Bientôt, ils verront. Lucas appela le capitaine de batterie :

- Reprenez vos tirs, Capitaine, je veut que vous stoppiez leur avance !
- Aye, Sir


Le capitaine se mit alors à hurler ses ordres :

- Pilonnez la zone centrale ! feu à volonté !

Le sol se remit à trembler, à cause des batteries d’artillerie impériales qui avaient repris leur feu nourri, concentré sur la base de ravitaillement, et les lignes Républicaines. Ils ne pourraient plus bouger sans aucun doute. Progresser dans un terrain sous un barrage de tir nourri empêchait généralement les troupes de progresser, sous peine de finir en charpie. Au bout de quelques minutes, l’avancée Républicaine était stoppée. Enfin. Mais peut-être que Lucas se réjouissait trop vite, car très vite, le Sith, qui n’avait pas dit un mot depuis la dernière fois, s’était soudainement relevé. Il se leva, et semblait un peu plus actif qu’avant, il avait l’air d’avoir senti quelque chose, comme font souvent les Jedis par ailleurs. Souvent on les voyait répéter leur mythique « j’ai un mauvais pressentiment » ou un autre truc du genre. Ils étaient pitoyables, mais leurs impressions étaient souvent bonnes. Il fallait donc en tenir compte, la plupart du temps. L’homme se leva donc en trombe :

-Un groupe de Jedi a réussi à s'infiltrer dans le palais. Mettez tout en œuvre pour miner leur retraite, peu importe les pertes. Ils ne doivent pas quitter la planète.
- Très bien, allez-vous en occupez. Les Jedis restent votre spécialité, j’imagine.


Le Sith se servit alors librement dans les soldats autour de lui, Lucas hocha juste la tête en signe d’approbation. Enfin, ils montraient leur vraie tactique. La bataille était donc une simple diversion, rien de plus. Envoyez autant de jeunes soldats mourir était un acte désespéré, pour une simple chancelière républicaine. Qui en plus de cela, pouvait se prendre un tir perdu à n’importe quel moment. Il vit dans les écrans le Seigneur Sith se déplacer jusque dans le Hall du Palais, où il parla aux différents soldats qui étaient avec lui :

-Les Jedi seront forcés de passer par ici. Leur futile opération de sauvetage s'arrêtera ici, sous le feu de nos armes. L'attention de l'Empereur est entièrement tournée vers nous, il observe chacune de nos actions. Nous ne décevrons pas notre Maître. Et si jamais l'envie vous prend de céder du terrain, priez pour que ce ne soit pas moi qui vous envoie en Enfer.

Une façon nette de leur dire qu’ils devaient avoir du courage pour affronter l’ennemi. Lucas prit alors ses jumelles, et observa le terrain. Il appela alors l’Amiral, et lui déclara :

- Avez-vous enregistré les coordonnées du dernier tir, Amiral ?
- Oui, monsieur.
- Très bien, tirez trois fois de suite. Quelque chose à empêché le premier tir de réussir. Mais je pense savoir ce qui en est la cause. Espacer les tirs afin d’éviter la surchauffe.


Les tirs se suivirent, et cette fois, sans que cette Jedi soit présente là bas, Lucas voyait difficilement comment on pourrais protéger le camp des tirs. Un tas de gravats fumants laissa place à l’ancienne base de ravitaillement. Les pertes matérielles étaient plus importantes que les pertes humaines, sans logistique, les républicains se retrouveraient bientôt sans munition, et leur apport sera fortement réduit. Sans comptez bien entendu la destruction du reste de l’artillerie, qui devra donc laissez tranquille les lignes impériales. Pour la suite, le front allait sûrement se stabiliser en ses deux lignes. La dernière bonne nouvelle arriva alors au comlink :

- Monsieur, votre appui aérien est en route.
- Parfait ! Que les blindés se lancent à l’attaque, nous allons enfoncer leurs lignes !


Lucas revêtit alors son casque, et suivi de sa garde noire, il s’apprêta à foncer dans la bataille …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse Dim 28 Oct - 23:06

Petite pause dans cette zone, en attente d'un détail.
La mission revient très vite ici.

/!\ pour l'autre zone la mission continue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: À l'assaut de la planète forteresse

Revenir en haut Aller en bas

À l'assaut de la planète forteresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Bastion [Empire] :: Mini-Event [Sauvetage Inespéré II]-